Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Dim 31 Juil 2016 - 13:04

Blue avait finalement réussi à déjouer la surveillance des nourrices. Ces espèces de dindes voulaient la garder enfermée sous prétexte qu'il faisait plus chaud et qu'avec la fonte des neiges elle pourrait rencontrer des loups des autres clans. La petite secoua la tête avec agacement. Non mais qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire que les estivaux puisse venir leur faire coucou parce qu'ils ne risquaient plus de geler sur place ? Même si tous les hivernaux comprenaient vaguement que quelque chose clochait avec elle ils persistaient à la traiter comme une enfant. Cela avait réllement le don de l'énerver. Elle soupira, tentant d'évacuer ainsi sa frustration. Vivement que ce corps chétif grandisse et qu'on cesse de la sous-estimer. La seule avec laquelle elle pouvait discuter d'égale à égale était maintenant Alpha, le rapport de force était donc de nouveau en sa défaveur. Quoi que, réflexion faite, la nomination de Layla au rang de sa mère n'avait pas changé grand chose pour Blue. En tant que fille adoptive elle était loin d'obtenir autant de considération que si le sang des Alphas hivernaux courait en elle. Si on regardait Chyver on se demandait pourquoi Blue pensait de la sorte, elle que tous considérait comme la propre fille de l'Apha mais connaissant son cynisme cela n'était guère étonnant.

L'ancienne solitaire s'avançait en pataugeant tantôt dans une neige presque fondue tantôt dans des flaques. La température ne devait pas excéder 7°C mais c'était déjà énorme pour leurs terres habituellement recouvertes de blanc. Blue savait pertinemment où elle allait mais, comme bien souvent, elle était surprise par le temps qu'il lui fallait pour parcourir la distance qui la séparait de sa destination. Elle ne se faisait pas à ces petites pattes. Elle finit pourtant par parvenir au Lac gelé. Elle savait qu'il ne fallait surtout pas qu'elle s'aventure à sa surface aujourd'hui alors que les températures étaient si élevées, elle serait passée au travers en un rien de temps. La jeune louve s'assit pour se reposer un moment, ses oreilles trahissant néanmoins une grande attention pour ce qui se passait autour d'elle. Cependant, petit à petit, elle laissa Dame Paranoïa s'écarter un tant soit peu de son esprit et se laissa envahir par un souvenir qu'elle chérissait. Celui de sa rencontre avec Melinya. La petite hivernale ne devait guère être plus vieille que ce qu'elle semblait être dans ce corps en cet instant. Repenser à cela lui serra le coeur malgré le nombre d'années écoulées depuis la disparition de la louve ailée. Blue se laissait aller à sa nostalgie, oubliant pour un instant qu'elle n'était aux yeux de tous qu'une jeune louve.



Dernière édition par Blue le Mer 2 Nov 2016 - 8:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Dim 31 Juil 2016 - 16:46



    Shura avait fui les terres automnales, pour la journée tout du moins car les critiques acerbes des vieux soldats qui avait rejoint les rangs des infirmes. Nul ne s’ennuyait plus que les reclus, obliger au repos sous la surveillance d’un tierce, si les anciens s’accommodait rapidement de cette situation, mais les jeunes comme Shura qui n’avait pas eu d’autres choix que de rejoindre les reclus mourrait rapidement d’ennuie. Cependant, le jeune brun faisait preuve d’un courage exemplaire et il ne cessait, malgré les brimades et les perpétuel refus, de demander qu’on lui donne un travail à faire.

    Pourtant aujourd’hui, il avait abandonné l’idée d’obtenir gain de cause. Pleuré dans les pattes de Daeron n’était pas son genre, son ami et alpha avait surement d’autre chose à faire que de s’occuper des larmes de crocodiles d’un reclus qui n’avait, normalement, pas à boucher du camp de l’automne. Alors, après s’être pris une soufflante par un tueur expérimenté, qui s’agaçait à voir le grand loup se promener sur tous les territoires de l’automne, il était parti rapidement avant qu’on ne s’aperçoive qu’il était parti trop loin. Sentant les odeurs fumées des siens approcher, il avait commencé à courir sans trop regarder dans quel direction il allait, d’habitude si consciencieux et prudent, Shura ne supportait désormais plus d’être ainsi materné. Il avait besoin d’indépendance, qu’on lui offre son autonomie, mais le clan dans sa majorité ne semblait pas de cet avis. Alors, pour l’heure, il avait choisi de fuir loin des terres orangées de son enfance.

    Il s’était diriger sur les terres hivernal, malgré la spontanéité de sa fuite il avait choisi de se diriger en terre alliés. Après tout, hiver et automne se suivait et, par leur rigueur, était naturellement alliés. Shura remarqua immédiatement la délimitation entre l’hiver et l’automne, un froid mordant pénétra son poil fin, gela ses coussinets et lui mordit sa truffe humide. Il se demanda comment les hivernaux arrivaient à supporter ce froid intense, dire qu’il se trouvait actuellement en pleine été et que ce territoire était censé être plus chaud qu’à son habitude. Après un regard en arrière, s’assurant que la patrouille qu’il avait sentie ne le suivait pas, Shura s’aventura dans le territoire blanc.

    Cette petite course le long des chemins de terre battue avait éveillé sa soif, il avait tellement eut peur de se faire interpeller qu’il avait couru sans faire attention à sa respiration. Il baissa le museau, gouta la neige et la recracha aussi sec en se rendant compte de son gout. Avaler de la boue auraient été meilleur, et si certains loups supportaient le fait de boire à même une flaque d’eau, ce n’était très peu pour le grand loup brun qui préférait sucer une stalactite et y laisser un morceau de langue plutôt qu’avoir le gout de la terre dans la bouche. Se mettant en quête d’un point d’eau clair près de la barrière geler qui formait la frontière naturel entre l’hiver et les diverses saisons qui l’accolait, Shura pris garde à regarder autour de lui avec attention pour compensé son ouïe défaillante.

    Il eut la chance de ne croisé personne, mais son flair aiguiser détecta de nombreuses traces de patrouille passé, certaines traces olfactives traçant les chemins de rondes qu’empruntait les patrouilles hivernal, d’autre celles laisser par les jeunes chasseurs en quête d’une petite proie goutu, ou encore celle laisser par un troupeau de petits louveteaux suivant docilement leur mère qui leur faisait découvrir le monde. Cette odeur, quoi qu’ancienne et sur le point de disparaitre, le fit sourire. Malgré son handicap, Raven avait toujours fait en sorte de trainé son fils partout où elle se rendait lui faisant découvrir des lieux qu’il n’aurait même pas pu imaginer.

    Découvrant finalement une grande étendu geler, Shura s’approcha à grande enjamber en espérant y trouver l’eau qu’il cherchait tant. Bien que la surface de l’eau était recouverte par une fine pellicule de gel l’automnal devina en y posant le bout de la patte qu’il suffirait d’une petite pression pour la briser et, ainsi, accéder au précieux liquide. C’est ce qu’il fit, ignorant le bruit que provoquait la glace qui se brisait. Avant de baisser la tête et de laper l’eau glaciale qui se trouvait à ses pattes, Shura vérifia qu’aucun groupe d’hivernaux n’approchait. Après tout, il n’avait rien à faire ici. Il trouva son idée judicieuse, car à quelques mètres de lui se trouvait une louve d’un bleu profond qui contemplait le lac d’un air rêveur. Sans doute aurait-il dut la remarquer si le vent aurait voulu souffler en sa direction, mais il semblait mort depuis que le soleil c’était lever. Le grand loup brun ne dit rien et contempla la loupiote d’un air curieux, se demandant si elle était aussi aimable qu’on le prétendait. Après tout, il était connus que les hivernaux n’étaient pas de nature très aimable, ils avaient la réputation d’être même « froid ».
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Lun 1 Aoû 2016 - 18:46

Blue avait vaguement entendu le bruit de la glace qui se brisait mais elle n'avait attribué cela qu'aux températures excessives de cette prériode. Finalement ce fut de sentir le poids d'un regard sur ses épaules qui la poussa à repenser cette hypothèse. Elle releva la tête et ses yeux azurs rencontrèrent des pupilles rouge sang. Elle aurait voulu se relever d'un bond mais elle n'en fit rien. Elle savait pertinemment qu'avec ce faible corps il ne servait à rien de tenter de fuir ou de se battre. Elle ne pouvait compter que sur les intentions pacifiques de son vis-à-vis pour conserver sa vie et sa nouvelle enveloppe charnelle. Elle aurait bien fait semblant d'être comme n'importe quelle loupiote mais pour cela il aurait fallu qu'elle arbore un air béa qui ne lui était pas commun. Elle se contenta donc de regarder l'étranger sans esquisser le moindre mouvement alors que toutes les fibres de son être lui hurlaient qu'il était le moment de se lever et de montrer qu'elle était prête au combat, qu'elle n'était pas une faible. Cela aurait été parfaitement risible étant donné son apparence actuelle. Elle ne savait pas quoi dire pour engager la conversation. Elle ne savait pas vraiment si elle avait envie de l'engager ceci dit. Elle était devenue hivernale mais cela ne voulait pas dire que les affaires des Clans la préoccupait davantage qu'auparavant. Blue finit néanmoins par faire un effort, brisant le silence qui s'était installé entre eux.

- Bonjour, dit-elle en estimant que c'était tout de même une bonne entrée en matière.

Elle montrait au moins qu'elle était courtoise même si elle n'était pas non plus l'être le plus chaleureux que la terre eut porté. Le vent tourna et elle put sentir l'odeur de feuilles mortes et de terre humide qui collait au pelage du loup brun. Elle eut un léger sourire en coin en se disant que celui-ci portait bien les couleurs de sa patrie. Chez lui il devait parfaitement se fondre dans le décors, ici il était visible à des lieues à la ronde. Un peu comme Blue et son pelage de nuit ceci dit.

- Qu'est-ce qui amène un automnal auprès du Lac Gelé ? Demanda-t-elle de cette horrible voix fluette qui était pourtant la sienne.

Elle ne savait pas si l'autre prendrait sa question au sérieux et cela lui importait peu à vrai dire. Tout ce qu'elle voulait c'était meubler le silence et tenter d'en apprendre un peu plus sur son interlocuteur afin de savoir si elle allait finir en apéritif ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Jeu 4 Aoû 2016 - 17:38



    L’enfant ne bougea pas d’un cil. Elle m’observait en silence, comme si elle mémorisait chaque courbe, mèches, poils, teinte, accessoires qui composait et recouvrait son corps. Shura n’osait pas bouger, de peur de l’effaroucher et de la voir décamper chercher de l’aide, mais aussi par désir de s’approcher d’elle doucement. L’amadouant comme une bête sauvage curieuse. Malgré la distance qui les séparait, le brun réussit à lire sur les lèvres sombre de l’enfant un salue simple et poli auquel il répondit en disant un « Bonjour » tout aussi direct quoi que réserver.

    Cet accueil encouragea le jeune mâle à faire quelques pas en sa direction, avant de se rassoir à distance respectueuse de la petite loupiote, près de l’eau geler qui stagnait à ses pattes. Il songea alors qu’il n’avait pas bu une goutte d’eau et que sa gorge assécher se faisait un plaisir de lui rappeler les risques qu’il courrait à se passé d’eau. Cependant, le grand mâle se savait en bonne santé, juste un peu assoiffé.

    De plus près, Shura put voir un petit sourire sur le visage de l’enfant. Elle ne semblait pas particulièrement moqueuse, peut-être un brin ironique, comme le loup brun passait son temps à regarder le visage de ses comparses pour comprendre ce qu’il lui disait les stimuli du visage n’avait plus aucun secrets pour lui. Il détestait avoir affaire à un tueur entrainé dont le visage ne reflétait rien d’autre qu’une profonde neutralité, quand ce genre de loup lui parlait il n’arrivait pas à donner un ton aux paroles dicté par son interlocuteur et il était impossible pour lui de reconnaitre l’ironie dans ses cas là. D’autres lupins avait des signes contradictoires sur leurs visages ou gardait même une certaines part de mystère indéchiffrable, cette enfant sembler de ceux-ci et Shura fut très étonner de cette constatation. Les enfants qu’ils avaient croisé jusque-là se montrait généralement expressifs au possible, est-ce là une particularité des enfants hivernaux ?

    - Qu'est-ce qui amène un automnal auprès du Lac Gelé ? - Demanda-t-elle

    La question très direct de la petite bleu ne cessa d’étonner Shura qui, devant une telle attitude, se conforta dans l’idée que tous les hivernaux était aussi chaleureux que leurs saisons. Si même une enfant était dénuer de plus de curiosité et employait un langage aussi soutenue il n’osait rendre visites aux anciens loupiots hivernaux qu’il avait côtoyé étant enfant. Enfin, il n’avait pas vraiment envie de les revoir, ce n’est pas comme s’ils avaient voulu entretenir cette relation amical avec lui.

    - Je cherche un peu de calme. – fit-il doucement. – Ainsi que de la tranquillité, loin des miens.

    Il était honnête, pas besoin de mentir face à une enfant aussi inoffensive.

    - Je ne savais pas que les hivernaux laissait leurs enfants gambader aussi loin de leurs repères, on dit pourtant que l’hiver est dangereux en ce moment. Est-ce vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mer 10 Aoû 2016 - 11:50

Le loup brun semblait un brin perturbé par la question de Blue. Cette dernière doutait que ce soit à cause de la question en elle même. Elle savait que, le plus surprenant dans cette histoire, c'était qu'elle soit posée par une boule de poil à peine en âge de savoir gambader toute seule sans qu'on ait à la porter au dessus des congères. Néanmoins l'automnal répondit qu'il cherchait du calme loin de sa patrie aux couleurs chatoyantes. Blue haussa un sourcil, surprise par de tels propos. Depuis quand un loup des Clans était-il mécontent de son sort ? Elle en avait bien déjà croisés, comme Michy qu'elle avait aidé à maîtriser son pouvoir, mais ces derniers devenaient bien souvent solitaires. Celui-ci n'avait pas l'air de fuir de manière définitive, juste de faire une petite pause. Dans tous les cas l'ancienne Solitaire s'abstint de faire un quelconque commentaire. Elle n'allait pas remuer le couteau dans la plaie comme le disait les humains du temps où elle vivait encore avec eux. Ce souvenir vague la surpris, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pensé à son existence avant Four Seasons. Elle relegua cela dans un coin de son esprit, à repenser plus tard.

- Je ne savais pas que les hivernaux laissait leurs enfants gambader aussi loin de leurs repères, on dit pourtant que l’hiver est dangereux en ce moment. Est-ce vrai ?

La loupiote laissa échaper une espèce de japement en guise de rire sardonique. S'il savait ce qu'elle était et à quel point ses Nourrices la trouvait infernale et un brin terrifiante. Mais il ne pouvait pas savoir bien entendu. Elle darda sur lui ses yeux azurs dans lesquels brillait la flamme d'une ironie loin d'être enfantine. Devait-elle lui dire ce qu'elle était ? Ou pas. De toute manière il ne la croirait certainement pas alors à quoi bon gaspiller sa salive ? Blue décida que, pour le moment, elle le laisserait croire qu'elle n'était qu'une loupiote hivernale particulièrement étrange.

- L'hiver est toujours dangereux mais nous le connaissons bien et nous connaissons ses pièges. Elle laissa un instant son discours en suspend. Pour ce qui est des Nourrices je pense qu'à l'heure qu'il est elles viennent de se rendre compte que j'ai pris la clef des champs et ne doivent me chercher partout autour de la tanière.

Jamais les Nourrices ne viendraient à penser qu'elle serait venue seule jusqu'ici. Ou alors elles mettront ça sur le dos de Layla en se disant que leur Alpha pouvait bien se charger un tant soit peu de l'énergumène qu'elle avait ramené d'on ne sait où. Bien sûr jamais elles ne l'admettraient face à la louve violette mais Blue ne doutait pas un seul instant que de telles pensées leur traversaient l'esprit lorsqu'elle se montrait particulièrement réfractaire ou qu'elle prenait la poudre d'escampette. En fait, peut-être même qu'elles ne la cherchait même pas. Mais bref.

- Au final nous faisons la même chose : nous cherchons un peu de paix loin des nôtres comme tu l'as si bien dit.

Oui, au final ils se ressemblaient un peu. Ou tout du moins ils avaient plus ou moins les mêmes raisons de se trouver ici. Si ce n'était que l'automnal ne devait pas avoir les souvenirs d'une jeune loupiote ailée venant d'une autre vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Sam 3 Sep 2016 - 18:40


    La petite loupiote bleu se mit à rire, Shura le lu sur ses lèvres, mais il ne saisit ce qu’il y avait d’hilarant dans ses paroles. Surement la petite se moquait-elle de l’évidence que le loup brun soulevait, il ne sut que dire. Il détourna les yeux une fraction de seconde avant de les redéposé sur le visage juvénile de la bleue.

    - L'hiver est toujours dangereux mais nous le connaissons bien et nous connaissons ses pièges. Pour ce qui est des Nourrices je pense qu'à l'heure qu'il est elles viennent de se rendre compte que j'ai pris la clef des champs et ne doivent me chercher partout autour de la tanière.

    Un petit rictus apparue sur les babines du grand loup brun, voilà qu’il était face à une petit fugueuse qui faisait, de surcroit, tourner en bourrique les nourrices qui devaient veillez sur elle. Un peu comme lui cela dit, mais ils n’avaient guère le même age et les mêmes raisons de se faire surveillé. Elle, évoquait l’espoir d’une nouvelle génération, lui un infirme sur lequel on devait veillé par simple devoir moral. « Néanmoins », se dit le loup sourd, « si les nourrices la recherche elles finiront bien par la trouver ici à un moment ou un autre. Je ferais bien, moi aussi, ne de pas tarder à prendre la clef des champs ».
    Un soupir lui échappa, laissant émaner de ses narines quelques brume à peine visible, ni avait-il sur cette terre un endroit tranquille où se reposer en toute quiétude loin des rivalités, des limites de territoire ou des reproches qu’on pourrait bien nous faire ? Shura se le demandait.

    - Au final nous faisons la même chose : nous cherchons un peu de paix loin des nôtres comme tu l'as si bien dit.
    - Cela est-il seulement possible aujourd’hui ?

    Oui, peut-être que jadis cette terre était assez peu peuplé pour qu’un loup souhaitant vivre en ermite l’eut pu. Une époque où les canins étaient si peu présent qu’il était aisé de trouver le calme, mais dure de survivre face à l’agressivité des quatre saisons qui défilait. Après tout, ce monde était bien connu pour exprimer au mieux ses dernières, sinon elle ne porterait pas ce nom.

    - Partout où je vais en automne, je trouve l’un des miens. Me suivant ou me trouvant pas hasard au détour d’un chemin. – Généralement, dans ce genre de cas, c’est que le loup en question avançait contre le vent et Shura ne l’avait entendu arriver. – Je pensais que l’hiver serait différent, que pour supporter le froid les tiens resteraient près des uns et des autres, et que je pourrais alors me rendre dans quelque endroit paisible pour y trouver cette solitude que j’étais venue chercher, mais l’hiver ne semble pas si différent de l’automne.

    L’automne agonisait, tandis que l’hiver était déjà mort depuis fort longtemps, là semblait être leurs seules différences car dans la forme les deux saisons fonctionnaient de la même sortent. Sa mère lui avait d’ailleurs conté que les deux saisons avaient été de nombreuses fois alliées lors des divers conflits qui secouaient FourSeason, pas étonnant dans ce cas qu’il n’eut pu trouver la tranquillité qu’il quémandait. Shura songea qu’il aurait dut se rendre au printemps, à cette époque de l’année il aurait quand même put trouver un coin d’ombre malgré l’accablante chaleur qui martèlerait le territoire de la renaissance.

    - Tes nourrices ne tarderont pas, je pense, après tout c’est leurs travails de veillé sur toi. Et je ne veux pas être la source de conflit entre nos deux meutes. – Il eut un petit temps d’arrêt, incertain de vouloir mettre les voiles dans l’instant. – Comment te nommes-tu, enfant ?
[HRP: Désolé du retard ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mar 6 Sep 2016 - 9:58

La question de l’automnal amena Blue à repenser à son ancienne tanière. Elle espérait que personne ne s’était approprié l’endroit parce qu’elle-même comptait bien y déposer à nouveau ses valises un jour ou l’autre. Une part d’elle-même savait qu’elle ne resterait pas éternellement avec les hivernaux bien qu’ils lui aient réservé un accueil tout à fait convenable.

- Il y a peut-être bien un endroit… Souffla-t-elle malgré tout.

Elle n’avait apparemment pas parlé suffisamment fort pour que le brun l’entende. Peut-être qu’elle n’avait pas vraiment voulu qu’il entende. Elle n’aurait su dire si elle appréciait ou non l’automnal. Disons que, pour le moment, il ne lui était pas particulièrement antipathique. Il lui aurait même presque semblé sympathique si elle avait toujours eu un corps adulte et qu’elle avait été de moins méchante humeur. Mais peu importait de telles considérations et Blue reporta son attention sur ce que racontait son vis-à-vis. La loupiote ne répondit rien lorsqu’il évoqua ses pérégrinations souvent interrompues lorsqu’il restait au sein des terres de son Clan. L’ancienne Solitaire songea que l’automnal était différent des autres sans trop savoir pourquoi. On ne fuyait pas les siens sans une bonne raison, tout du moins c’était ce qu’elle pensait. Elle-même fuyait parce qu’ils n’étaient pas vraiment ce qu’elle pouvait appeler « les siens ». Ils n’étaient que des êtres obéissants au bon vouloir de leur Alpha qui avait récupéré une boule de poil bizarre et qui voulait qu’on la garde.

– Je pensais que l’hiver serait différent, que pour supporter le froid les tiens resteraient près des uns et des autres, et que je pourrais alors me rendre dans quelque endroit paisible pour y trouver cette solitude que j’étais venu chercher, mais l’hiver ne semble pas si différent de l’automne.

Blue eut de nouveau un léger sourire en coin. Elle s’abstint de tout commentaire mais n’en pensait pas moins. Pour l’hiver il faisait exceptionnellement chaud ces derniers temps. Pas étonnant que le loup brun ne s’en soit pas rendu compte néanmoins cela la faisait sourire. Dans un autre sens cela l’attristait que les lupins des différents Clans n’eussent mieux connu l’ensemble des saisons. Elle qui avait vécu parmi les humains et en Solitaire sur les terres neutres connaissait le vrai déroulement des saisons. Elle savait se rendre compte de ce qu’était une chaleur relative en hiver et un froid presque mordant en plein été. Si l’automnal décidait un jour de quitter les siens peut-être se rendrait-il compte de ces choses.

- Tes nourrices ne tarderont pas, je pense, après tout c’est leur travail de veiller sur toi. Et je ne veux pas être la source de conflit entre nos deux meutes.

A cette remarque Blue haussa vaguement une épaule. Elle doutait fort que les Nourrices fassent plus d’efforts que nécessaire pour remettre la patte sur elle. Peut-être qu’elles finiraient par s’inquiéter si elle n’était toujours pas rentrée à la nuit mais ceci mis à part elles savaient pertinemment qu’elle disparaissait et revenait régulièrement. L’automnal finit par lui demander son nom, montrant ainsi qu’il n’était pas si pressé de partir qu’il l’assurait.

- Les Nourrices ne risquent pas de débarquer ici. Je ne suis pas vraiment bien vue, même par celles qui doivent normalement me chaperonner, entama la jeune louve avec un sourire ironique. Sinon je m’appelle Blue.

Les yeux azurs se plantèrent dans ceux, rouge sang, de son interlocuteur. Elle ne voulait pas l’entendre lui dire que ce n’était pas original ou quoi que ce soit. S’il y avait bien une chose qu’elle n’acceptait pas que l’on critiquât c’était bien cela. Ce nom lui avait été donné par l’humain avec lequel elle avait vécu pendant de nombreuses années et elle y tenait. Autant qu’elle tenait au collier qu’il lui avait passé au cou et dont elle ne s’était jamais séparée, même en arrivant sur Four Seasons et tous les regards que ceux des Clans avaient porté dessus. Elle se demanda fugacement s’il ne serait pas un jour possible qu’elle aille le récupérer.

- Et à qui ai-je l’honneur ? Relança-t-elle, dissimulant ses pensées d’évasion derrière cette banalité.

Alors qu’elle pensait « évasion » une nouvelle idée vint effleurer sa conscience. Et si… Non, non et non. Elle ne pouvait décemment pas faire confiance à un individu qu’elle ne connaissait que depuis quelques minutes. Il fallait qu’elle cesse d’être insensée et qu’elle oublie immédiatement ce projet. D’autant plus que l’automnal ne voulait pas s’attirer d’ennuis, ce qui ne manquerait certainement pas d’arriver s’ils mettaient à exécution le suuuper plan qui venait de germer dans son esprit. Non, vraiment c’était pas une bonne idée. Enfin, elle aurait pu être bonne si elle n’avait pas été coincée dans un corps haut comme trois pommes. Blue agita la queue, agacée, tandis que les yeux azurs se reportaient sur le lac.

[H.RP : J’espère que cette relance te suffit mais sinon je peux continuer o/ ]
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mar 6 Sep 2016 - 16:52


    Elle avait beau lui assuré que les louves charger de sa protection ne viendrait pas la quérir, Shura doutait réellement de ses dires. Comment pouvait-on abandonner une loupiotte à son sort au cœur d’une région couverte de neige et de glace où les dangers étaient aussi présents dans l’environnement même que dans les monstres et les prédateurs qui y vivaient ? La gamine devait rêver, espéré que ses multiples bêtises qui agaçaient les nourrices les dissuaderaient de venir la chercher, mais Shura songea qu’elle se berçait d’illusions. Si elle aurait adulte, quoi que même adolescente, il l’aurait crus, mais l’enfance symbolisait une nouvelle génération pleine d’espoir qu’on ne pouvait laisser périr pour des raisons aussi puérils. Les nourrices viendraient, il en était persuader.

    - Sinon je m’appelle Blue. – Shura hocha doucement la tête en lisant sur ses lèvres son prénom. - Et à qui ai-je l’honneur ?
    - Je suis Shura.

    Il n’avait rien d’autre à ajouter. Il n’était personne après tout, il n’avait pas d’histoire particulière, ni de parent distinguer, quoi qu’Ash’Nai se démarquait des autres par sa traitrise et brillait par son absence. La désertion du grand mâle beige n’avait pas arrangé l’avis de nombres de lupins automnal sur la raison d’être de son fils qui le méprisait autant que son père, les plus anciens taxait même le jeune brun comme un félon en devenir, car le sang de traitre se transmet de génération en génération. Bien que Shura savait cette théorie aba-surdo ridicule et d’un autre temps, cela ne pouvait l’empêcher de le blesser.

    Voyant que la petite tournait la tête vers l’étendu glacer à sa gauche, Shura fit de même quite à ne pas comprendre ce qu’elle pourrait bien lui dire. Le soleil faisait scintiller les quelques flocons de neige qui s’était déposé sur la fine pellicule de glace qui recouvrait le lac et soulignait, comme avec une extrême délicatesse, les collines et bois adjacent. Le paysage était magnifique, bien que Shura n’eut jamais connus autre chose que les paysages automnaux qui représentait pour lui un lieu idéale, il ne pouvait qu’admettre que le tableau fait de blanc et de gris était harmonieux et beau à voir. Un mince sourire s’afficha sur ses babines sombres et il tourna la tête vers Blue.

    L’enfant bleu semblait encore perdu dans la contemplation de l’endroit, penchant légèrement la tête sur le côté le grand loup brun crus apercevoir une lueur de malice dans ses grandes prunelles azuré. Intriguer, et à la fois inquiet de voir cette petite insouciante luire d’une telle espièglerie il s’enquit de la questionné sur ses propres pensés.

    - A quoi penses-tu ?

    Il espérait réellement qu’elle ne ferait pas de sottise. Il n’avait pas envie qu’on le trouve avec elle, qu’on l’agresse, mais il se sentirait affreusement mal d’abandonner cet enfant alors qu’elle pourrait faire quelques chose qui l’a mettait en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Sam 17 Sep 2016 - 13:22

Le mâle automnal se présenta, Shura. Ce n'était pas un nom très commun mais pas non plus le plus étrange que l'ancienne solitaire ait pu entendre. Elle ne s'interrompit pourtant pas dans sa contemplation. Elle espérait bien que l'autre la laisserait ourdir tranquillement son plan mais elle savait que cet espoir était vain et elle ne tarda pas à le constater lorsque la voix du lupin brun trancha l'air. Blue se rendit compte qu'il continuait de la regarder. Elle n'aimait pas qu'on la fixe de cette manière. Elle ravala cependant la réflexion qui lui montait aux babines. Elle était haute comme trois pommes à genoux, il s'agissait de ne pas trop la ramener. Elle plissa légèrement les yeux, l'air suspicieuse. Elle finit par relever la tête. Sa décision était prise. Elle le ferait. Maintenant restait à savoir si elle traînait Shura avec elle, sachant qu'il n'avait absolument rien demandé, ou si elle se taisait et attendait qu'il déguerpisse pour aller faire joujou en terres neutres.

- Puis-je te faire confiance Shura ? Demanda-t-elle de but en blanc.

Bien que la voix fut toujours aussi enfantine, elle n'y pouvait décidément rien si cette boule de poil avait des cordes vocales encore riquiqui, on sentait qu'elle était parfaitement sérieuse. Elle avait pris la ferme décision d'aller récupérer son collier. Elle se dit que se trouver face à ses propres ossements ne serait certainement pas le meilleur moment de son existance mais elle voulait à tout prix reprendre ce qui lui appartenait. En priant pour que quelqu'un ne le lui ai pas barboté ce qui restait tout à fait possible. Néanmoins elle devait en avoir le coeur net. Mais elle ne pouvait pas partir en goguette toute seule alors que son âge physique faisait d'elle une proie excessivement facile. Ce qu'elle ne cessait de regretter du reste.

- Je te demande ça parce que j'aimerai bien aller quelque part mais, avant toute chose, il faudrait que je te dise ce que je suis.

Le sérieux dans sa voix et la force de son regard dénotaient. Elle montrait enfin qu'elle n'était pas aussi enfant qu'elle voulait bien le laisser croire. Elle ne jouait pas à la gamine mais elle tentait au moins de ne pas trop se dévoiler. Là elle ne se cachait pas. Elle craignait un peu la réaction de l'automnal mais elle força son corps à ne pas bouger. Elle ne prendrait pas les pattes à son cou avant même de connaître sa réaction. Il était comme elle. Il était différent. Elle ne savait pas encore en quoi mais, tous les deux, ils étaient des parias. Il y avait donc de bonnes chances pour qu'il décidât de l'écouter sans fuir en entendant ce qu'elle avait à dire. Il était jeune et n'avait donc certainement jamais entendu parler de la vieille solitaire qu'Ypso autorisait à passer le pas de sa porte, d'autant plus que c'était quelque chose d'assez bien dissimulé, mais cela lui importait peu. Le plus important n'était pas qui elle était avant mais plutôt qu'elle était réincarnée.

[H.RP : Désolée de cette réponse nulle x.x]
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Jeu 22 Sep 2016 - 22:54


    Inquiet il était, car dans les prunelles azuré de l’enfant reniait un flot ininterrompue d’idées aussi saugrenus les unes que les autres, s’entremêlant dans lit de néant dont il ne saurait lire la vérité. Shura ne savait pas ce qu’elle tramait, alors qu’il n’était pas compliquer de comprendre ce que le cœur intrépide des louveteaux renfermais, elle restait un mystère. C’est pour cela qu’il lui avait demandé ce à quoi elle pensait, cette enfant étrange et dont l’esprit volage ne cessait de bondir de souvenir en ébauche d’une création aussi incroyable qu’irréaliste,mais alors qu’il attendait d’elle une réponse direct et précise elle lui démontra encore une fois tout ce coté unique qui faisait d’elle une créature surnaturel.

    - Puis-je te faire confiance Shura ?

    Le grand loup brun pencha la tête en fronçant les sourcils, intriguer par la déclaration de la gamine qui, ne lui arrivant pas au genou, le défiait déjà du regard. Pour sûr, un jour Blue deviendra quelqu’un de grand et d’important pour son clan, il était convaincue que les loups de sa trempe avaient tout de meneur. Il en avait suffisamment rencontré pour ne pas croire le contraire et il se voyait lui-même comme une animal calme, sans histoire et si peu de confiance en lui qu’il ne méritait que la place qu’il occupait. Alors que cette gosse, aussi bizarre soit-elle, était déterminé et savait ce qu’elle désirait malgré que le monde entier lui chantait le contraire.

    Il admira cette petite boule de poil qui, de quelques mois à peine, brillait déjà beaucoup plus que lui qui avait déjà vécu quelques années. Silencieusement, il hocha la tête pour lui affirmer qu’il était une personne de confiance, mais il crut que cela ne lui suffit pas. Elle voulait des mots pour signer ce pacte secret entre deux personnes.

    - J’ai été honnête avec toi depuis que nous nous somme adresser la parole. Peu importe ce qu’on peut dire à mon égards, sache que je suis un loup de confiance.

    Il eut une pensé pour Daeron qui, au fond de son volcan, l’accueillait toujours à pattes ouvertes. Il était son meilleur ami, son seul ami si on extrapolait également, et il ne l’avait jamais déçu. Peut importer le temps, l’heure ou l’espace, l’alpha savait qu’il pouvait compter sur Shura pour être toujours à ses côtés en cas de problème. Savoir qu’une personne l’appelait et lui accordait sa confiance emplissait le cœur du loup brun d’une euphorie à peine croyable qu’il n’exprimait que par de larges sourires, mais à l’intérieur de son être une brume acre caressait chacun de ses organes qui devenait alors brulant de bonheur.

    - Je te demande ça parce que j'aimerai bien aller quelque part mais, avant toute chose, il faudrait que je te dise ce que je suis.

    Désirant aller où ? Ne pouvait-elle attendre la venue des louves nourricières pour se rendre accompagner dans n’importe qu’elle endroit de son territoire natal ? Non, c’était évident que non. Car quand les femelles arrivèrent, elles l’emmèneraient sans écouté ses jérémiades et serait jeter sur sa couche privé de repas, en tout cas cela aurait été le châtiment que sa propre mère lui aurait affligé s’il avait fait pareil fugue. Alors, tendant vers elle une oreille attentive, Shura resta planter sur la neige glaciale à écouter les dires de la petite louveteau. Lui qui voulait rentrer chez lui rapidement, voilà qu’il s’embarquait dans une drôle d’histoire où pour tout héros se dessinait une gosse courageuse et un grand mâle sans ouïe pour le guider.

    - Qui es-tu donc ?

    Alors que la petite Blue inspirait pour lui révéler son identité, Shura se promettait en secret de l’accompagner quoi qu’elle dise. Courageuse et téméraire comme elle semblait être, rien ne la dérouterait du but qu’elle s’était fixé.
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Dim 25 Sep 2016 - 16:45

Blue attandait la réponse de l'automnal. Elle le vit commencer par hocher la tête, signe d'assentiment qui lui fit néanmoins légèrement plisser les paupières. Elle ne savait pas si c'était ce petit signe ou seulement parce qu'il la comprenait mais Shura se décida à sceller cet accord par des mots. Des mots dont l'ancienne solitaire avait grand besoin. Elle jugeait souvent les autres à ce qui transparaissait dans leurs voix, aujourd'hui ne faisait pas exception.

- J’ai été honnête avec toi depuis que nous nous somme adresser la parole. Peu importe ce qu’on peut dire à mon égards, sache que je suis un loup de confiance.

Ce qu'on disait à son propos ? Blue ne releva pas cependant ces quelques mots titillèrent sa curiosité. Elle n'allait pas se mêler de ce qui ne la regardait pas néanmoins elle était de plus en plus certaine que cet automnal était aussi paria en Automne qu'elle même l'était en Hiver. Dans tous les cas elle commençait à bien l'aimer cette bestiole brune. Il n'avait pas l'air prise de tête et semblait avant toute chose être assez partisant de la clarté. Il ne parlait pas pour ne rien dire et, rien que pour ça, il montait dans l'estime de la louve couleur nuit. Elle même détestait les babillages inutiles. Elle introduisit néanmoins sa future déclaration par une petite phrase. Même si Shura lui assurait être une personne de confiance, ce qu'elle pensait vrai, elle ne savait pas s'il serait réellement prêt à entendre ce qu'elle aurait à lui raconter. Elle même se sentait relativement mal à l'aise. Elle n'avait raconté son histoire qu'une seule fois et c'était à Layla. Depuis elle avait évité le sujet tout comme elle évitait les autres de manière générale.

- Qui es-tu donc ? Lui demanda-t-il.

C'était donc le signal de départ. Blue prit une profonde inspiration, tentant de remettre de l'ordre dans son esprit. Elle ne savait pas si elle devait lui parler de sa première vie, celle parmi les humains. Quoique, oui, certainement. Et même si elle ne le faisait pas l'automnal ne manquerait pas de se poser des questions lorsqu'elle lui révélerait qu'elle comptait récupérer un collier. Chose quasi impensable pour les loups d'ici qui pensait que c'était une parfaite hérésie que de porter une telle chose autour du cou.

- Alors, c'est une assez longue histoire en fait. Je vais essayer d'être concise malgré tout, les longs discours c'est pas vraiment mon fort. Elle fit une légère pause, grimaçant un sourire empli d'incertitudes. Ce qu'il faut savoir c'est que je ne suis pas vraiment née sur ses terres. Au commencement de ma vie j'ai été élevée par les humains. Un enfant notamment était mon meilleur ami et nous passions beaucoup de temps ensemble. Mais un jour la maison prit feu. L'enfant et sa mère moururent et je me retrouvais sur les route avec l'homme de la maison. Il se consumait à petit feu et j'étais la seule chose dont il prit soin. Je l'aimais et je le défendais quoi qu'il puisse arriver.

Blue prit le temps de calmer les battements de son coeur. Cette partie de l'histoire elle ne l'avait jamais révélée à qui que ce soit si ce n'était à Melinya. Tous se doutaient en la voyant qu'elle avait été parmi les hommes un jour ou l'autre mais elle n'évoquait jamais le feu, la douleur et la peine. Tout cela elle l'avait laissé transparaître dans sa voix. Plus qu'elle ne l'aurait voulu du reste. Elle se sentait mise à nu mais savait que c'était un mal nécessaire.

- Un jour j'ai fini par débarquer ici. Je suis devenue Solitaire et, étrangement, je n'ai pas acquis de don. Ou peut-être est-ce seulement que je l'ai découvert tard mais bref, qu'importe. J'ai fini par comprendre ce que je pouvais faire de spécial. Il m'était possible de séparer mon âme de mon corps et, ainsi, j'étais en mesure de dialoguer avec les esprits des défunts. Je les aidais à se séparer de ce monde et à rejoindre l'Ailleurs bien que je ne sache toujours pas ce que c'est. De nouveau elle fit une pause, haussant vaguement une épaule à l'évocation de ce lieu qu'elle ne pouvait qu'à peine entrevoir. Bref, j'étais déjà pas toute jeune en arrivant ici mais j'ai quand même parcouru ces terres assez longtemps. Sauf qu'un jour tout a basculé puisque je suis morte. Je pense que c'est mon coeur qui a lâché. Elle n'osait plus regarder Shura directement dans les yeux maintenant. Elle arrivait au passage de son histoire qui risquait de vraiment choquer l'automnal, au passage qui pourrait le pousser à partir en l'ayant gratifié de quelques coups de crocs en prime. Je ne sais pas comment mais j'ai réussi à sortir de mon corps à temps et mon âme a perduré. Je pensais que je pourrais tranquillement rejoindre l'Ailleurs et retrouver les miens mais il faut croire que ça ne devait pas se passer comme ça. J'ai éré longtemps entre deux mondes. Entre les vivants et les morts. Et puis, un jour, je suis tombée sur une Solitaire qui mettait ses petits au monde, l'une des loupiote est morte dès sa naissance, j'ai vu son âme filer tout droit vers l'Ailleurs. En voyant ça j'ai pris son corps parce qu'il fallait que je mette fin à mon errance. La louve a fini par se rendre compte de ce que j'avais fait et m'a abandonnée en Hiver. C'est à ce moment là que Layla m'a trouvée et reccueillie.

L'ancienne solitaire releva les yeux. La détermination brillait de nouveau dans les prunelles azur. Elle allait être jugée par l'Automnal, elle le savait. Néanmoins elle savait au fond d'elle même qu'elle n'avait pas vraiment eu le choix. C'était une question de survie. Elle pouvait prendre ce corps sans âme ou sombrer dans la folie. Elle avait fait le choix qu'aurait fait n'importe qui. Elle avait choisi la vie.

- Ypso avait finalement raison, je suis une vraie sorcière, ajouta-t-elle avec un rire cynique.

L'Alpha l'avait surnommée ainsi à cause de son apparence et de sa capacité à savoir tout ce qui se passait n'importe où sur Four Seasons. Elle doutait que son vieil ami eut approuvé une telle décision de sa part mais ce n'était pas comme si elle ressentait l'envie de se justifier. Et puis, pour le moment, le seul avis qui comptait et qu'elle attendait était celui du Shura. Elle ne lui avait toujours pas dit ce qu'elle comptait faire. Elle venait de l'assomer de suffisamment d'informations comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Lun 10 Oct 2016 - 15:01


    Soudain soucieuse de révélé cette lourde vérité qui l’entourait, Blue se mura dans un profond silence qui ne fut rompue que par le questionnement doux du grand loup brun. Alors elle inspira profondément, rassembla ses idées, ses mots et les enchainas comme le fond les fait immuables du passé. Des souvenirs douloureux se bousculèrent en elle, mais les aveux défilèrent sans aucun obstacle pour les arrêter. Shura lisait sur les lèvres de l’enfant une histoire incroyable qu’il eut du mal à croire, l’histoire d’une louve venant d’un autre monde et côtoyant des monstres étrange nommer « humain », d’une vielle sorcière aillant connus les âges les plus immémoriaux de FourSeason, une sage aillant quitter ce monde pour rejoindre celui des fantômes et des esprits qui errent dans ce monde en secret.

    Et puis, finalement, cet être ancien était devenu l’être le plus jeune de ce monde en l’espace d’un instant. La vie reprenait, ne semblait jamais s’arrêter, peut importer le défilement des saisons, du temps et des épreuves de la vie. Layla l’avait accueilli à bras ouvert malgré l’étrangeté de son histoire, peut-être la considérait-elle comme une magicienne et pas comme la sorcière qu’elle se prétendait elle-même être ? Quoi qu’il en fût, plus l’enfant parlait, plus les pensées et les idées de Shura devenait clair et précises.

    Alors que la confusion avait régner dans son cœur comme une tempête au-dessus de l’océan d’incertitude et de crainte, Blue finit par relever ses grands yeux azuré vers le grand loup brun quand son réçit fut terminé. Elle attendait son châtiment avec insolence et audace, sa détermination brillait dans ses yeux juvéniles aussi forts que toutes étoiles des cieux. Parmi tous les guerriers qu’avait pour croisé le jeune paria, il avait rarement vu aussi courageux que cette enfant étrange ayant vécue l’équivalent de dizaine de vie.

    - Ypso avait finalement raison, je suis une vraie sorcière – Son corps fut pris de sursaut, Shura devina qu’elle riait bien que son visage resta ferme.

    Elle ne semblait plus qu’attendre le verdict de Shura qui la regardait d’un air amusé, souriant, comme s’il se moquait d’elle alors que la réalité était tout autre.

    - Tu sais, mon père est un démon. Un prince démon, même, qui est parti en abandonnant le clan à ses problèmes, jugeant que la guerre que menait son frère était mille fois plus importante que de veillé sur le clan qui l’avait adopté, nourris et lui avait offert une famille. Je ne l’ai jamais vu, j’entends ma mère me compter ses histoires, leur histoire également, mais il n’est jamais revenu sur cette terre pour le confirmer.

    Ses pensées envolèrent vers Ash’Nai dont l’immense carrure hantait parfois ses rêves les plus fous. Son ombre, gigantesque, apparaissait entre deux arbres gris dénué de feuille, apportant avec elle la discorde. Ses yeux rouges qui seules brillaient sur sa silhouette faite de ténèbres, imposait le respect à tous les êtres, grand comme petit, qui croisaient son chemin et Shura s’approchant la tête haute de celui avait léger ce sang démoniaque qui coulait en ses veines se mettaient à entendre les directives de ce père qui revenait d’un long voyage. Cependant, sa voix était toujours troublante, tremblante, vibrantes, rien de lupin, rien de démoniaque, c’était à peine s’il comprenait ses mots. Alors, il tendait les oreilles vers lui et se concentrait sur ce qu’il disait, mais rien, il ne comprenait rien, alors son père s’agaçait, s’énervait et faisait déferlai sur lui un raz-de-marée de terreur. Alors il se réveillait en sursaut.

    - Ma mère, quant à elle, m’a toujours conté des histoires plus merveilleuses les unes que les autres. Me parlant de fées, de lupins et de dragons, que de chimères dont on a peine à croire, mais je sais qu’en ses terres ils existent, car j’en ai déjà rencontrer quelques-uns. Alors, si des lutins existes et se plaisent à nous faire des faces, si nous-mêmes sommes capables d’utiliser la magie qui nous entourent, alors qu’une sage quitte son corps et renaisse dans celui d’une enfant… ça me parait on ne peut plus probable.

    Il ferma les yeux, pencha sa tête sur le côté tout en greffant à son visage un large sourire rassurant. Bien sûr qu’il la croyait, la magie était l’essence même de cet univers. Peut lui important qu’elle soit magicienne ou sorcière, car lui-même n’était pas un traitre, ni un monstre, parce que son père l’avait été. Combien de fois avait-il lu se reproche sur leurs lèvres ?
[HRP: Ah désolé, j'avais pas vu que tu m'avais répondu !:O]
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Lun 17 Oct 2016 - 13:52

Blue regardait Shura et elle ne comprit pas immédiatement s’il la prenait pour une monstruosité ou s’il n’en avait rien à faire. En fait il avait plus l’air de se foutre de sa gueule. Elle sentit une légère irritation monter en elle avant que le loup brun ne vienne démentir l’air qu’il arborait par ses paroles. Il se livra à son tour, évoquant ce qu’était son père. Blue ne dit rien tandis que son vis-à-vis semblait se perdre dans ses pensées. Elle-même se laissait souvent aller de la sorte et n’aimait pas être dérangée aussi prenait-elle soin de respecter le silence d’autrui. Elle promena son regard sur la surface gelée, attendant que l’automnal reprenne son discours où il l’avait laissé. Parce qu'il lui semblait évident qu’il n’en avait pas terminé. L’ancienne solitaire darda ses prunelles azur sur lui, se demandant ce que pouvait bien dissimuler ces prunelles rouge sang. Du regret ? De la peine ? Elle n’aurait su le dire pour le moment. Elle ne le connaissait pas suffisamment pour que son jugement soit fiable. Cependant elle avait raison au moins sur un point, il n’avait pas terminé de dire ce qu’il avait à lui raconter. Il parla de sa mère et, dans sa voix, la loupiote surprit une grande tendresse. Il parlait d’un temps où l’insouciance était reine et où les contes avaient encore leur place.

- Alors qu’une sage quitte son corps et renaisse dans celui d’une enfant… ça me parait on ne peut plus probable.

Blue retint de justesse un soupir de soulagement tandis que tombait la conclusion du loup de l’Automne. Il lui adressait un grand sourire tout en fermant les yeux. Il comprenait. Ou, tout du moins, il ne pensait pas qu’elle soit en train de mentir ou qu’elle avait fait cela par cupidité ou tout autre sentiment malsain ou mauvaise intention. Qu’il l’évoquât en tant que « sage » la faisait doucement sourire, elle qui ne se voyait absolument pas de la sorte, mais elle ne relevât pas. En soit ce n’était pas si désagréable d’être vu autrement que comme un être capable de faire des trucs étranges. Pour la première fois depuis longtemps elle sentait qu’elle était comprise.

- Je suis heureuse que tu penses de la sorte, sourit-elle en retour.

Shura ne pouvait le savoir mais il était chanceux d’être la cible d’un des rares sourires de cet être acariâtre et solitaire. La louve couleur nuit se prenait à l’apprécier et nul n’aurait su dire si c’était une chance ou le plus grand des malheurs. Néanmoins, après lui avoir raconté sa vie de la sorte Blue voyait mal comment elle aurait encore pu le considérer comme un parfait étranger. D’autant plus que cela avait été un échange puisque Shura lui avait lui aussi raconté certains détails de son passé. Ni l’un ni l’autre n’avait cité de noms. Ils n’en étaient pas encore là dans leur relation naissante. La lueur espiègle revint prendre place dans le regard bleu, effaçant les doutes et les souffrances comme on souffle la flamme d’une bougie. Elle était bien décidée à aller de l’avant comme elle l’avait toujours fait et Shura allait l’y aider, elle n’en doutait pas une seule seconde.

- Bon, tout ça nous amène au lieu auquel j’aimerai me rendre, dit-elle en lançant planer un brin de suspense. Je voudrais retrouver ce qu’il reste de mon ancien corps. Il y a dessus un petit quelque chose que j’aimerai récupérer.

Bon, dit comme ça ça pouvait sembler très étrange mais Blue était déterminée. Et même si elle faisait confiance à l’automnal elle n’avait pas très envie de lui révéler immédiatement qu’il s’agissait d’un collier de fabrication humaine. Bien que les autres détails de son histoire ne l’aient pas choqué elle préférait se méfier. Dame Paranoïa n’était jamais bien loin et elle revenait titiller un peu sa conscience bien que l’hivernale s’efforça de la museler.
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mar 25 Oct 2016 - 11:48


    Son sourire illumina son visage enfantin tranchant net cette impression de maturité que la petite avait fait preuve quelques secondes plutôt, si Shura la croyait il lui était difficile de rester fixé sur cette idée longtemps à cause de ce visage juvénile. Cependant, la voir s’égailler lui réchauffait le cœur et l’empêchait se croire coupable d’irrespect envers cette petite magicienne des saisons. Il était d’autant plus heureux d’être la raison de sa joie, après tout c’était son seul souhait : se rendre utile aux autres et contribuer à leurs bonheur. Ce n’était pas grand-chose, de croire aux dires d’une enfant, mais même si cette petite boule de poil bleu était d’un autre clan qu’il n’appréciait guère malgré l’alliance qui les unissait, Shura était indéniablement heureux.

    Maintenant lié par leurs secrets avoués, mais sans rancœur, ni obligation, les deux comparses semblait destiné à passer un certain temps ensemble, pour le meilleure ou pour le pire. Pourtant, cela ne semblait pas les déranger, car ils avaient autant besoin l’un de l’autre pour accomplir leurs buts que pour combler cette brèche sombre qui leurs démangeait le cœur malgré toute la force qu’ils y mettaient pour continuer à avancer la tête haute.

    - Bon, tout ça nous amène au lieu auquel j’aimerai me rendre. Je voudrais retrouver ce qu’il reste de mon ancien corps. Il y a dessus un petit quelque chose que j’aimerai récupérer.

    A ses mots, Shura opina du chef, signifiant d’un geste vif son accord sans trop savoir encore dans quoi il s’embarquait, car la position du collier – ou même de l’ancien corps de la bleue – lui était inconnu. Il ne savait pas encore qu’il aurait plus d’un territoire à parcourir en sa compagnie avant d’arriver sur le piédestal où était étendu les ossements blanchis par le temps.

    - Je t’accompagnerai. – dit-il sans poser de question quant à l’objet de la quête - Où se trouve ton ancien corps ?

    Peut lui importait de savoir, il était là pour la suivre et la protéger autant pour ne pas voir d’ennuis d’être passé sur le territoire hivernal, que pour s’assurer de sa bonne santé, car au fond même si cette gamine se révélait très étrange, il l’appréciait de plus en plus.
[HRP: C'pas très longtemps, mais tant pis ! Privilégions l'action ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mar 25 Oct 2016 - 16:08

[H.RP : Je suis bien d'accord ^.^ De toute façon je pense qu'après cette réponse (ou après une autre à toi) on pourra attaquer au Lac des Murmures. On aura qu'à faire un long RP racontant le voyage plutôt que plein de petits qu'est-ce que t'en penses ?]

Shura hocha rapidement la tête, signifiant ainsi son accord. Finalement cette journée n'était pas si mauvaise et morose qu'elle l'avait semblé de prime abord. Dire que l'ancienne solitaire était venue ici pour rendre hommage à une amie depuis longtemps disparue, finalement voilà qu'elle se liait avec un automnal. Elle allait finir par croire que ce lieu lui portait bonheur, ou chance bien qu'elle réfuta généralement l'existence d'une telle chose. Selon elle on provoquait les choses positives qui nous arrivaient, la chance n'existait pas. Mais il y avait de nombreuses choses en lesquelles Blue croyait ou ne croyait pas. A force de vivre aussi longtemps elle en était venu à être pétrie de principes. Elle le regrettait parfois mais ne parvenait pas à se défaire de tout ça. Et puis elle considérait qu'on était comme on était et point final. Nul besoin d'aller à l'encontre de ce qu'on était. La voix du loup brun la sortit de ses pensées qui partaient beaucoup trop loin de leur sujet d'origine. La boule de poils couleur nuit se releva et s'ébroua, envoyant valser les quelques flocons qui s'étaient agrippés à son pelage malgré la douceur du climat en cette période.

- Où se trouve ton ancien corps ?

Blue suspendit son geste, se retrouvant dans une position quelques peu grotesque. Ca c'était une bonne question. Certainement où elle l'avait laissé. Elle ne voyait pas comment il aurait pu bouger de toute manière. Remarquant que son arrêt sur image l'avait mise dans une posture peu conventionnelle elle se força à reprendre contenance, et une station debout normale par extension, avant de donner une réponse définitive à Shura. Elle médita malgré tout encore quelques instants. Sa mémoire avait parfois du mal à fonctionner. Elle n'aurait su dire c'était dû à son errance ou si c'était le fait de se retrouver dans un aussi jeune corps.

- Il doit être près du Lac des Murmures. J'étais Solitaire et ma tanière se trouvait non loin du lac.

Elle avait fini par donner cette réponse les yeux un peu dans le vague tandis qu'elle repensait à cet endroit qu'elle avait décidé de baptiser "chez elle". Bien d'autres avaient dû y loger depuis son départ et cela l'agaçait bien qu'elle sache qu'elle n'avait nulle raison de se mettre ainsi en pelote. Morte ce lieu ne lui était d'aucune utilité, ce n'était pas la peine de se mettre en colère. Se secouant mentalement elle planta ses prunelles azur dans les yeux carmins de son vis-à-vis.

- On ferait bien de se mettre en marche, la route est assez longue et mes pattes beaucoup plus courtes qu'elles ne l'ont été.

Sur ce trait d'esprit un peu douteux elle avança vers Shura, se rendant ainsi compte que l'automnal était quand même grand. Ou à quel point elle était ridiculement petite. Elle préféra se dire que l'automnal était particulièrement haut sur pattes. Elle lui lança un dernier regard qui luisait de l'excitation de pouvoir enfin quitter l'Hiver et qui plus est de retrouver son bien le plus précieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Shura
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 88
Date d'inscription : 10/07/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mar 1 Nov 2016 - 13:25

[cela me va très bien Smile Si tu veux, je l'ouvrirait dans les jours à venir ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Blue
Divinité Absolue
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Quelqu'un
Féminin Messages : 2002
Date d'inscription : 26/07/2011
Age : 23
Ta localisation réelle : Quelque part entre rêve et réalité

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Rien que de la solitude

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mer 2 Nov 2016 - 8:29

[Peu m'importe ^^ Normalement j'ai pas mal de temps à tuer au taff du coup je peux ouvrir si toi tu manques un peu de temps (: Au pire la première à avoir le temps le fait et envoie un MP à l'autre ^.^

Ce RP est à archivé ! Merci aux staffiens ♥ ]
Revenir en haut Aller en bas
http://mytheaerin.forumactif.org/
Nyre
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Funkimina, Lucian
Masculin Messages : 84
Date d'inscription : 08/06/2016
Age : 22

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
10/100  (10/100)
En couple ?:

MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   Mer 2 Nov 2016 - 9:35

Merci pour avoir prévenu !

Rp archivé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ARCHIVES] Tu avais mon âge lors de notre première rencontre [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Hiver-
Sauter vers: