Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 On ne peut jamais être tranquille avec ces solitaires ! (Avec Hyuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myu
Cellule
avatar

Race : Hybride loup/chien
Féminin Messages : 20
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 13

Identitée du loup/chien
Rang: Espion
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non

MessageSujet: On ne peut jamais être tranquille avec ces solitaires ! (Avec Hyuri)   Dim 10 Juil 2016 - 15:05

Temps sec, buissons dégarnis, aucun abri pour échapper à cette chaleur si pesante. Brindilles craquantes sous les pas des petits animaux de la forêt. Les temps avaient changé, l’air était devenu lourd, chaud, sec. Irrespirable quasiment. Du moins, pour une louve de l’automne qui ne connaissait pas vraiment le mot « chaleur ». L’été dans le territoire de l’automne n’en était pas un ; il y avait toujours ce temps couvert, pluvieux et toujours cette boue –quoique un peu séchée- le long des sentiers bordants les forêts. Flaques d’eau toujours là. Ah… L’automne ne changera donc jamais.

Une petite louve se glissant à travers les buissons, errante entre les arbres. Assoiffée de curiosité, prête à découvrir de nouvelles choses tous les jours. A chaque nouvelle saison, elle se rendait en territoire solitaire afin d’observer les changements pour le moins normaux dans la nature. Bien qu’elle adore plus que l’automne et qu’elle ne supporterait pas de vivre en été, la louve aimait bien savoir pourquoi et comment les nouvelles plantes, arbres avaient poussé. Rien de plus intéressant que d’observer la nature en pleine floraison, non ? L’été devait être une saison où tous les êtres vivants trouvaient de quoi se nourrir. Certes, la chaleur accablante était un handicap en plus pour la chasse, mais au moins, les proies sortaient de leurs cachette. Les automnaux pouvaient se remplir l’estomac au moins. Le problème en automne, c’est que les bosquets et les arbres n’offraient guère d’abris contre le soleil à cause de leur manque de feuilles. Bon après, il restait les pins, sauf qu’ils étaient moins nombreux que les chênes ou les hêtres.

Fuyant ses responsabilités, la jeune louve se glissa sous des ronces avant de s’engager vers les terres libres. Oh, il fallait tout de même noter qu’elle avait patrouillé pendant toute la matinée et le début de l’après-midi aujourd’hui. Alors elle supposa qu’elle méritait du repos et du calme. Non pas qu’elle ne voulait pas travailler et accomplir son devoir, mais Myu était une louve qui détestait faire la même chose tout le temps. Notez bien que tous les matins, elle devait se lever pour espionner à la recherche d’information pouvant aider Daeron, l’Alpha de la meute. Parfois elle en débusquait, parfois non. Ce qui ne manquait pas de la déranger fortement. C’est un peu comme si vous étiez chasseur et que vous ne rameniez aucune proie susceptible de nourrir la meute. Un peu honteux comme situation, non ?

Filante comme une flèche, agile comme un serpent, la voilà enfin arrivée à son point de destination. Bon d’accord, la femelle avait foncé à l’aveuglette en espérant trouver un coin calme. Ce qui fut étonnant, c’est qu’elle n’eut pas croisé un seul loup, à croire qu’ils dormaient tous. Voilà qui enchanta Myu, enfin de la tranquillité ! Dans un soupir, elle s’allongea sur les fleurs et bourgeons, les pattes vers le ciel. Elle se trouvait au Paradis de Miluiel, non loin de la Plaine d’idromède. Ce petit coin fut un véritable paradis. Apparemment, les solitaires défendaient jalousement cet endroit. La louve brune risquait fortement de se faire dégager si elle en croisait un. De toute façon, il n’y en avait pas… Après réflexion, peut-être que si. Elle se leva d’un bond et huma l’air frais. Une cruelle odeur de solitaire, en effet.

- Que celui qui est ici se montre de suite, dit-elle, en grondant.
Revenir en haut Aller en bas
Hyuri
Animateur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Eyden, Hariken
Masculin Messages : 142
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 15
Ta localisation réelle : Dans un Tank Russe

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: On s'accroche à l'idée qu'un jour peut-être...

MessageSujet: Re: On ne peut jamais être tranquille avec ces solitaires ! (Avec Hyuri)   Lun 11 Juil 2016 - 22:50

Sous la chaleur étouffante de l'été, Hyuri avançait lentement en territoire neutre, il n'avait pas fermé l'œil de la nuit et espérait qu'aujourd'hui cette journée se passerai bien...
Pourtant en continuant de marcher il s'aperçu qu'il avait assez faim, rien que cela lui suffit à éveillé tout ses sens pour débusquer une proie, même si certain animaux ne sortait pas à ce moment de la journée, il espérait quand même attraper quelque chose...

Après une dizaine de minutes de recherche, il se dit qu'il ne trouvera rien d'intéressent aujourd'hui, même pas de nourriture, cela allait encore, il ne mourrait pas de faim, cela pouvait donc attendre, il se mit donc en quête d'un endroit ombragé qui pourrait l'accueillir, car la chaleur lui devenait insupportable, il se demandait comment réagissait les Hivernaux et les Automnaux à cette chaleur...

Il trouva quelques instants après un endroit ombragé par un arbre, il se mit donc en dessous puis après quelques secondes, il s'assoupit...

Lorsqu'il se réveilla il sentit une odeur qui n'était pas énormément loin, à son odeur, cela devait être un Automnal, cela l'étonnait car il n'avait jamais rencontré d'Automnal pendant la période d'été, déjà qu'ils ne sont pas réputé pour être très sympathique, même si certains Hivernaux, comme Glycenne, était assez sympathique, et les Estivaux, comme Sahondra, était eux aussi sympathique...

Il s'approcha alors de l'effluve, puis il vit une jeune Automnal, une chienne-louve à ce qu'il vit, car elle ne ressemblait ni à un loup ordinaire, ni à un chien ordinaire, il la vit marcher tranquillement lorsqu'il l'entendit grogner :
- Que celui qui est ici se montre de suite

Bon apparemment elle n'avait pas l'air très amicale, mais Hyuri ne se découragea pas trop, car tout le monde à son caractère...

- Désolé de vous dérangé, je ne cherche pas les ennuis, je suis juste venu voir car j'ai sentit votre odeur dis-je d'un ton amical

- Et puis, je m'appel Hyuri, et vous ? lui dis-je ensuite
Revenir en haut Aller en bas
 
On ne peut jamais être tranquille avec ces solitaires ! (Avec Hyuri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire inoccupé :: Plaine d'idromède :: Le Paradis de Miluiel-
Sauter vers: