Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux...Quel camp choisiras-tu ?
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON personnage : loup ou chien pour les Survivants, et bien d’autres (félins, ours,...) pour les Insulaires et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !

A très bientôt !


Nouveaux lieux, nouveaux clans et nouvelles espèces. A vous de vivre ... Ou de survivre !


 

 :: HORS-JEU :: Archives Eté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
La pluie et le beau temps [Grymes]
Natsu
Solitaire
Natsu
Espèce : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 82
Date d'inscription : 02/11/2018
Âge : 26

Identité du personnage
Spécialité:
Total des PNs: 0 PN
Dim 11 Nov 2018 - 18:18




La pluie et le beau temps

La pluie roulait sur le poil court du soldat, dévalant la courbe de son dos et le galbe de ses épaules. Il marchait d'un bon pas et la tête haute, impassible malgré la blessure qui le faisait légèrement boiter de l'antérieur droit. La saison automnale apportait un brin de fraîcheur dans les terres estivales, la plupart du temps accompagnée de ces averses diluviennes qui vous surprenaient sans crier gare. Le chemin vers l'antre des guérisseurs en devenait plus ardue, mais ça faisait partie du jeu...

Se déplaçant avec souplesse dans les lieux secrets des estivaux, enchaînant passerelles et plateformes sans hésiter, Natsu se hâtait avant de finir totalement trempé, redoutant en particulier le sol qui deviendrait bientôt glissant. Il n'avait guère envie de voir sa blessure anodine empirer... Déjà qu'il n'en était pas vraiment fier...

Tout ça parce que comme d'habitude, il avait été un peu trop enthousiaste à bastonner ses camarades... Sauf que d'ordinaire, il ne ripait pas bêtement sur un rocher en cherchant à éviter une attaque surprise, s'ouvrant sur le dessus de la patte et entre les coussinets. Pas mal de sang, mais plus de peur que de mal avait-il pensé au début ! Puis voyant ses traces se teindre de rouge tout au long de son chemin et la douleur aller croissant, il avait fini par céder et se presser vers le coin des guérisseurs. Après tout, il n'était pas obligé de raconter comment il s'était fait ça...

Il n'avait pas à tergiverser plus longtemps, le rouquin arrivait, et franchit l'entrée de la tanière de soins avec un soupir d'aise. Enfin un peu de sec, ce n'était pas du luxe... Laissant son regard s'habituer au changement du luminosité, le jeune soldat remarqua qu'il n'y avait qu'un guérisseur aujourd'hui : Grymes. Certainement le plus doué, mais pas le plus avenant ; bah, après tout, il n'avait jamais échangé un mot avec lui, c'était l'occasion.

Faisant un pas vers le gris, qui lui apparaissait de dos - sûrement occupé à une tâche de guérisseur - Natsu se racla la gorge pour annoncer sa présence et se redressa. D'un mouvement rapide, il chassa les mèches blondes lui tombant devant le visage, fixant sur l'instructeur ses yeux sérieux.

— Bonjour Grymes, et désolé de te déranger ; aurais-tu quelques minutes à m'accorder ?


css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Grymes
Nobody
Grymes
Espèce : Hybride loup/chien
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 28/06/2018
Âge : 24

Identité du personnage
Spécialité:
Total des PNs: 0 PN
Ven 11 Jan 2019 - 15:45






 
 
 

La pluie et le beau temps

ft. Natsu

L'automne... la pire saison qui pouvait exister aux yeux du loup gris. Rien ne le déprimait plus que de devoir rester enfermé à cause de la pluie. Dès qu'il remarquait que les gouttes se faisaient plus rares, il passait le bout de sa truffe hors de la tanière des guérisseurs afin de tâter le terrain, en vain. Il se prenait à chaque fois l'averse suivante sur la truffe. De toute manière, à quoi bon sortir lorsque le sale temps lui déclenchait des rhumatismes qu'il était encore trop jeune pour avoir ? Sa précédente vie ne l'avait pas épargné et il se sentait déjà aussi vieux que son oncle par moment. La saison automnale ne faisait que lui rappeler son vieillissement précoce.

Ce jour-là il pleuvait plutôt fort et le guérisseur n'était pas au mieux de sa forme. Il préparait donc sagement quelques remèdes qui ne demandaient pas trop d'efforts. Après tout, il était le seul à être venu "travailler", c'était déjà pas si mal. Tout en préparant sa mixture, le gris se demanda s'il allait un jour finir par avoir un apprenti. Si un tel jour arrivait, il serait forcé de se montrer un peu plus courtois et surtout pédagogue, ce qu'il n'était pas vraiment. Il commençait à se questionner sur le sens de son rang et surtout, pourquoi avait-il accepté de l'occuper ? Rahhh... Encore une fois il se retrouvait seul à réfléchir au sens de sa vie... il n'y avait que les jours moroses de l'automne pour le pousser à s'infliger des telles réflexions.

Un râle sourd sortit de sa gorge avant qu'il n'entende des bruits de pas, ou plutôt de course. Grymes se reconcentra donc sur son travail en cours en attendant l'arrivée imminente d'un membre du clan. Il ne fallut pas longtemps pour que le guérisseur sente une présence dans son dos, avant d'entendre un raclement de gorge, puis une salutation. La voix ne lui était pas vraiment connue, mais puisque le nouvel arrivant connaissait son nom, il devait s'agir d'un membre habitué à venir se faire soigner. Le gris se tourna en direction de l'autre mâle, laissant échapper une grimace lorsque son épaule décida de craquer.

- Bonjour. Je mentirai si je disais que tu me déranges. dit-il sur son ton le plus neutre - qui était donc le moins froid. Que puis-je faire pour toi ?

Ne laissant même pas le temps de répondre à son vis-à-vis, Grymes commença à le détailler de loin, ce qui lui permis de reconnaître le soldat. Il n'avait encore jamais eu l'occasion de lui parler, mais il en avait entendu du bien. Continuant son inspection, le gris s'approcha et repéra la patte blessée.

- Je vois. Ca ne sera pas très long à soigner.

Aussitôt, il saisit la patte du blond et se concentra dessus. Ses propres membres chauffèrent légèrement, tandis que son esprit s'occupait de mobiliser les cellules du soldat. En quelques minutes seulement, une cicatrice propre serait formée et il n'aurait plus qu'à lui mettre un bandage pour que la plaie ne se réouvre pas lors de ses déplacements.


◊ Codé par Jo' ◊

Revenir en haut Aller en bas
Natsu
Solitaire
Natsu
Espèce : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 82
Date d'inscription : 02/11/2018
Âge : 26

Identité du personnage
Spécialité:
Total des PNs: 0 PN
Dim 13 Jan 2019 - 22:04




La pluie et le beau temps

Le gris avait décidément une manière bien à lui de présenter ses salutations, mais il en fallait plus pour décourager Natsu - après tout, quelqu'un devait bien s'occuper de sa patte. Au final, le rouquin n'eut même pas à expliciter sa demande, l’œil expert du guérisseur avait déjà ciblé le problème, et sans plus s'embarrasser des formalités, il se penchait déjà sur son travail avant que le blond n'ait pu faire autre chose qu'ouvrir bêtement la bouche.

Pris au dépourvu, Natsu ferma son bec, et choisir de s'assoir sans trop bouger la patte qu'avait saisi Grymes. Il observait avec curiosité tandis que l'autre utilisait son pouvoir ; sans trop savoir de quoi il retournait, le soldat pouvait sentit que quelque chose se passait, et en regardant de loin, il croyait presque voir sa propre chair se ressouder... On aurait presque dit de la magie si elle ne faisait pas déjà partie du quotidien, mais ce pouvoir restait impressionnant. C'était la première fois que le jeune estival assistait à sa démonstration, et il en était littéralement cloué sur place - outre le fait que son aîné conservait fermement sa patte entre les siennes.

Bientôt, il sentit s'installer un silence gênant, et il renifla en regardant tout autour de lui. Grymes n'était pas un bavard, et lui-même ne savait trop quoi dire, bien qu'il soit rongé de curiosité. Il n'avait pas envie de passer pour un blanc-bec à la langue trop pendue, et se faire chasser sans cérémonie une fois les soins appliqués... mais le blanc qui s'étendait entre eux commençait à prendre un peu trop de place à son goût, et il rumina dans sa barbe quelques instants avant d'oser se lancer.

— C'est dingue, ce pouvoir. Tu peux l'utiliser sur toi-même, aussi ?



Avec un don pareil, le guérisseur pourrait presque être invincible, mais il devait exister des contreparties à ce petit miracle... Bêtement, le rouquin se sentait un peu privilégié d'en bénéficier, alors que sa blessure était plutôt stupide et bénigne. Après, si c'était un moyen rapide d'être de nouveau sur pattes, il était tout à fait partant. Et visiblement, il n'y avait personne d'autre pour appliquer un autre genre de remède aujourd'hui dans la tanière aux soins...

Observant sa patte à présent cicatrisée avec beaucoup d'intérêt, Natsu écarta et fit rouler les articulations de ses doigts pour l'observer sous tous les angles. Déjà réparé ! Impressionnant, vraiment. Alors que le gris revenait vers lui pour en rajouter une couche, la langue du blond se délia à nouveau.

— Je suis étonné de voir si peu de monde ici... Même si je me doute que la pluie ne doit pas pousser aux expéditions.


css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Grymes
Nobody
Grymes
Espèce : Hybride loup/chien
Féminin
Messages : 61
Date d'inscription : 28/06/2018
Âge : 24

Identité du personnage
Spécialité:
Total des PNs: 0 PN
Lun 21 Jan 2019 - 10:01






 
 
 

La pluie et le beau temps

ft. Natsu

Le gris ne faisait pas particulièrement attention à l'attitude du soldat. Il était concentré sur ses soins et n'avait pas vraiment pour habitude de porter un quelconque jugement sur les membres de son clan, il aurait donc pu faire n'importe quelle tête qu'il n'en aurait rien eu à faire. D'ailleurs il avait souvent en face de lui des loups plus ou moins douillets, qui grimaçaient de douleur ou le regardaient avec surprise en voyant la rapidité avec laquelle leurs bobos se réparaient.

Le silence était de mise et le blond ne bougeait pas, ce calme était tout ce qu'aimait le borgne. Bien sûr, cela ne pouvait pas rester ainsi éternellement et la voix du blessé finit par retentir dans la tanière. Grymes ne releva pas tout de suite la question qui lui était posée et lâcha simplement la patte qu'il tenait jusqu'alors. La cicatrisation était bonne, mais pas parfaite. Aussi le guérisseur se dirigea vers le coin où tous les matériaux de soin étaient rangés. Le temps de chercher le bandage adéquat, il prit la peine de répondre.

- Effectivement je peux m'en servir sur moi.

Lorsqu'il se retourna vers le soldat, il l'aperçut en train de faire gesticuler ses doigts. Son visage se fronça à cette vue et il ne put s'empêcher de souffler en levant son unique œil au ciel. Il s'approcha à nouveau et repris cette fameuse patte, toujours sans demander, avant d'y enrouler une bande.

- Bon pour ce qui est de ta patte, ne forces pas dessus pendant quelques jours. Histoire que ça ne se rouvre pas.

Grymes fut étonner de voir que l'autre mâle essayait de lui faire la conversation. Le seul qui "aimait" parler avec lui était sans aucun doute Valkyon, à son grand désespoir... Ce dernier ne manquait pas une occasion d'être agaçant, ce qui ne semblait pas vraiment être le cas du soldat qu'il venait de soigner. Cependant, même en faisant un gros effort il ne faudrait pas s'attendre à un miracle venant de cet ermite.

Il regarda brièvement aux alentours, la tanière était effectivement bien vide et son ouïe lui indiquait que personne n'était en approche. Ce serait une journée bien calme après le départ de Natsu.

- Je ne pense pas que les membres se blessent vraiment souvent. C'est calme même lorsqu'il ne pleut pas. Le gris marqua une pause avant de se dire que c'était peut être son unique présence qui poussait les estivaux à ne pas venir ? Remarques, ça m'arrange bien de rester seul. J'aime bien le calme.

Ne sachant pas trop quoi faire, ni trop quoi dire, le guérisseur s'assit simplement. Il attendait de voir si son patient allait partir tout de suite ou non. Bien qu'il aime être seul et ne parler à personne, il fallait bien faire des concessions de temps à autres.


◊ Codé par Jo' ◊

Revenir en haut Aller en bas
Natsu
Solitaire
Natsu
Espèce : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 82
Date d'inscription : 02/11/2018
Âge : 26

Identité du personnage
Spécialité:
Total des PNs: 0 PN
Mar 29 Jan 2019 - 19:54




La pluie et le beau temps

La réponse de Grymes ne fut pas immédiate, à tel point que son patient crut pendant un moment qu'il ne l'aurait jamais - et après tout, c'est vrai que le guérisseur n'était pas obligé de répondre, mais le blond l'aurait certainement mal vécu. La déclaration fut laconique, mais au moins la curiosité de Natsu était satisfaite, et il médita l'information en silence tandis que le gris revenait vers lui. Il aurait bien aimé savoir s'il existait une contrepartie à cette capacité, mais n'avait pas envie d'être trop intrusif.

Saisissant l'agacement du guérisseur à le voir remuer sa patte, le soldat s'empressa de retrouver une immobilité parfaite, laissant docilement son membre aux bons soins du borgne. Il écouta avec sérieux ses indications, hochant brièvement la tête pour marquer son accord. Il tâcherait d'y penser, mais n'étant pas très sensible à la douleur, ça promettait d'être dur...

Le silence se réinstalla quelques instants entre les deux loups, Grymes observant les environs et Natsu sa patte, ravi de la rapidité du soin. Il ne savait pas trop comment allait se passer le reste de l'entrevue, ni même si elle allait se prolonger longtemps, mais fut quand même content d'avoir une dernière réponse du gris - même si elle restait assez fermée.

— C'est une bonne chose, remarque, un trop plein de malades n'est pas positif pour un clan. Mais avec ce nouveau territoire, plus sauvage et peut-être plus dangereux que l'ancien, je m'attendais à ce qu'il y ait plus de bobos...



Le soldat arbora un fin sourire en entendant le goût du guérisseur pour le calme et la solitude - il aurait pu le parier sans difficultés. Alors que le gris s'asseyait, lui-même se levait, déjà lassé d'être resté immobile si longtemps. Il ferait attention à sa patte, mais ça lui démangeait de retourner bouger un peu, malgré le temps exécrable.

— Si tu es aficionado du calme, j'imagine que tu dois trouver ton bonheur dans pas mal d'endroits de nos terres ; c'est tellement vaste qu'il est facile de se soustraire à la compagnie.


css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: