Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: RPG :: Territoire Déchu :: Pic du soleil Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen]
Asha
Administratrice
Asha
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 365
Date d'inscription : 08/02/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Loin

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Left_bar_bleue20/1000Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Empty_bar_bleue  (20/1000)
En couple ?: La Rose ne s'épanouit que pour un seul Soleil...
Jeu 29 Aoû 2019 - 21:21





avec











Keridwen

Balade
entre
Louves








Asha vivait dans l'angoisse depuis le départ de Daeron pour l'Archipel. Elle savait que c'était une peur illogique, indigne du calme dont devait faire preuve la régente qu'elle était désormais, mais elle ne pouvait pas nier le sentiment qui lui déchirait la poitrine. La dame blanche n'était plus juste une LibreLune sans attache ni émotions, elle était une mère et une compagne, placée à la tête d'un clan dont elle n'avait aucun pouvoir légitime et officiel. La cérémonie d'introduction avait été censée se faire avant le départ de Daeron, mais ce dernier avait tellement été obnubilé par les mystères de ces îles qu'il n'avait plus eu la tête à la politique. Asha avait déjà établi son déplaisir au loup acajou, mais elle le connaissait trop bien pour savoir que sa tête et son cœur étaient déjà partis sur ces terres lointaines que son désir d'aventure désirait si avidement. Alors Asha avait fait ce que toute reine devait faire : taire ses émotions et aider son clan à rester digne malgré le départ de son alpha.

Mais malgré les apparences indifférentes et glaciales qu'elle se donnait, Asha n'était pas juste une statue sans sentiments. Elle voyait ses enfants grandir, et cela l'emplissait de fierté. Elle voyait l'absence de son compagnon se prolonger et son cœur se languissait de sa présence. La dame blanche n'avait jamais été une louve altruiste, c'est pourquoi elle ne pouvait pas nier son désir égoïste de vouloir Daeron à ses côtés. Mais elle se taisait et elle dirigeait, aidée par les bêtas et par son fidèle Quetzalcoatl, toujours à ses côtés. Il était la flamme qui enjolivait ses froides journées d'automne, celui qui lisait derrière le voile qui dissimulait son regard. Un véritable rayon de soleil.

Asha avait décidé qu'il était temps pour elle de sortir de sa morosité. La Guilde lui avait appris la liberté et elle avait besoin de sentir à nouveau la caresse des brises éternelles qui secouaient Four Seasons. Alors, un jour où elle avait entendu une jeune guérisseuse clamer qu'elle nécessitait les herbes qui commençaient à pousser partout sur les Territoires Déchus, anciennement ravagés par la cendre et les flammes, la dame blanche s'était faufilée derrière elle et lui avait glissée de sa voix aussi douce que glacée :

"Me permettez-vous de vous accompagner ? Je suis familière avec ce territoire."

A sa grande satisfaction, la guérisseuse, une jeune louve du nom de Keridwen, avait accepté.
Et voilà qu'elle cheminait à présent aux côtés de la Reine automnale.

Cette dernière la connaissait de nom : ce n'était encore qu'une enfant lorsqu'elle avait rencontré Lysandre, qui avait presque manqué de s'enticher d'elle. Cela, Asha l'avait appris de la bouche de l'imprudente Andracée, incapable de retenir la vérité ou de mentir. Mais outre cet adorable petit passif d'enfance, Asha avait découvert une jeune louve pleine d'énergie, aux couleurs assorties à celles de la saison qui l'avait vue naitre. La belle dame blanche faisait tâche à ses côtés avec son pelage immaculé, seul son couvre-chef trouvait quelques échos dans ses teintes écarlates. Leurs allures également étaient très différentes : Keridwen était rapide et énergique, Asha était plus lente et plus posée, toujours dotée d'une élégance aristocratique que le temps lui avait enseigné. Mais le contraste n'était pas déplaisant.

Les deux louves avaient cheminé sans trop badiner, peut-être trop absorbées par le paysage ou par leurs propres pensées. Lorsqu'enfin le Pic du Soleil fut en vue, couvert de son manteau de cendres noires, le soleil était haut dans le ciel alors qu'elles étaient parties aux aurores. Asha proposa une pause pour se désaltérer dans un mince ruisseau qui circulait entre les rochers noircis : c'était le premier point d'eau, depuis leur arrivée en ce territoire, dont l'eau ne dégageait pas une odeur sulfurée. Elle était claire et fraiche, et Asha prit plaisir à s'en désaltérer. Son regard voilé se porta vers sa jeune guérisseuse. Autour d'elle, les ombres du Monde Rouge s'enroulaient en fleurs étranges, diffuses, aussi fines et sauvages que son énorme crinière.

-Apercevez-vous les plantes que vous cherchez ? demanda la dame blanche de sa voix suave.



(c) Mychat/Ondolindë sur Four Seasons
Revenir en haut Aller en bas
Keridwen
Modératrice
Keridwen
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 95
Date d'inscription : 06/09/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang: Apprenti
Notoriété:
Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Left_bar_bleue0/0Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Empty_bar_bleue  (0/0)
En couple ?: /
Dim 1 Sep 2019 - 16:44


Balade entre louves de l'Automne
Keridwen & Asha
Dans le clan de l'Automne, Keridwen était peu à peu reconnue comme une jeune louve de bonne volonté, toujours prête à se lancer dans de périlleuses entreprises, quel que soit la difficulté du labeur. Elle se plaisait à cultiver cette image quasi invincible, du moins très endurante, et jusqu'à présent, elle avait réussi à se persuader de sa force sans limites ! Puis elle avait posé les pattes sur l'Archipel, et là... eh bien, disons qu'elle avait enfin réalisé les bornes à ne pas franchir pour conserver son intégrité physique.

L'accès à la première île avait déjà été rude, encore que l'adolescente ait été accompagnée de partenaires très prévenants - une, en tout cas. Mais les recherches menées ensuite autour du bateau échoué et des pentes abruptes l'avaient peu à peu épuisée, bien qu'elle se forçât à faire bonne figure. Oui, elle était fatiguée, mais tellement heureuse d'être ici, de se sentir utile !

Puis vint un jour où elle faillit littéralement s'envoler par-dessus le rempart rocheux, courant le risque d'être projetée de trop nombreux mètres plus bas - elle se refusait à tout effort d'imagination au-delà de ce simple fait. Ce fut la goutte de trop ; l'Alpha étant parvenu au niveau de son équipe d'éclaireurs, Keri fut rapatriée en Automne pour y retrouver des forces. Temporairement, espérait-elle... Et de toute façon, elle comptait bien trouver le moyen de repartir quoi qu'il arrive.

Ce retour aux sources ne fut pas aussi douloureux et décevant qu'elle ait pu craindre, la fatigue l'ayant proprement usée jusqu'à la corde, elle passa les premiers jours à dormir du sommeil du juste. Ses muscles requinqués par ce salvateur repos, la demoiselle était repassée en mode (hyper)actif, s'enquérant de l'état des réserves et des derniers bobos survenus pendant son absence, sans jamais se donner l'air de tout diriger ; elle s'impliquait juste à deux cent pourcents, comme d'habitude.

Tout semblait opérationnel, et elle s'en réjouissait ; cela signifiait qu'elle serait libre de mettre à nouveau les voiles sous peu. Mais d'un autre côté, un nouveau chantier attirait irrémédiablement son attention, et ses pattes la démangeaient de plus en plus chaque fois qu'elle pensait à l'ancien territoire estival. Des patrouilleurs contaient avoir vu de drôles de spécimens encore inconnus par là-bas, et depuis, impossible pour la jeune louve de stopper son imagination. N'y tenant plus, un beau matin, la voilà qui s'équipa d'une besace, et annonça au clan son intention d'aller y chercher des plantes. Ce qui était tout à fait véridique ! Autant profiter de la neutralité des lieux pour y dénicher la flore qui couvait sous la cendre. Ce qui ne l'empêcherait pas non plus de garder les yeux grands ouverts...

Mais voilà, il était délicat d'y aller seule ; c'est pourquoi elle avait fait appel aux siens, certaine de trouver au moins un volontaire (Zeirop ne se montrait décidément jamais au bon moment !!). Quelle ne fut pas sa surprise quand la voix froide et veloutée d'Asha, compagne de Daeron, l'interpella ! Jamais elle n'aurait parié sur cette proposition, mais l'accueillit avec joie, malgré la grande impression que lui faisait toujours la dame blanche.

Cela suffit à la museler pendant une grande partie du trajet, Keridwen ne souhaitant pas passer pour une adolescente écervelée aux yeux de son aînée. Elle se rappelait encore le regard docte et insaisissable qui se posait sur Andra et elle, lorsqu'elles revenaient toutes crottées de leur jeux... C'était bien un des rares moments où les deux gamines la mettaient un peu en veilleuse. Le silence ne déplaisait pourtant pas à la jolie blonde ; la route qu'elles empruntaient actuellement se passait de toute façon de commentaires.

À leur arrivée, un soleil haut coiffait le ciel, ne dissipant pourtant pas une chaleur torride. Avec le paysage encore torturé qui les entourait, la jeune guérisseuse en avait presque la chair de poule, et accepta volontiers la pause désaltérante proposée par Asha. Elles n'en avaient pas encore fini avec le panorama sombre et nu, mais on devinait que la végétation ne tarderait plus à percer ; peut-être Four Seasons aurait une jolie surprise au printemps prochain.

Épanchant sa soif à la source claire, Keri se redressa et essuya ses babines d'un revers de patte, replaçant ensuite la besace contre son flanc. Le sentier avait commencé à grimper et la vue était plutôt impressionnante, quoi qu'assez monochrome. Alors que le regard fuchsia de la donzelle s'y perdait, la voix de sa meneuse la rappela auprès d'elle, et elle lui adressa un sourire poli.

« Point encore... Autrefois, on devait en trouver beaucoup sur ces pentes, et je pensais qu'elles commenceraient à percer de nouveau après l'éruption. Mais il va falloir chercher plus en détail ! »



L'adolescente haussa les épaules, puis se tourna à nouveau vers les environs. L'ail rocambole était un légume assez commun, et pourtant riche en diverses propriétés. Cependant, il nécessitait de l'altitude et une bonne exposition au soleil, conditions difficilement réalisables en Automne... quoi qu'il en existât peut-être en territoire neutre. Mais où étaient l'intérêt scientifique et l'aventure, alors ??

D'habitude à l'aise en société, la blonde ne trouvait pas quoi ajouter pour alimenter la conversation avec la louve blanche. Son extrême courtoisie et la grâce qui accompagnait chacun de ses mouvements l'intimidaient quelque peu, et si elle considérait Asha comme un modèle de dame élégante, elle n'avait en revanche aucune idée de quoi discuter avec elle... Elle repartit malgré tout, remontant la pente et posant ses yeux grands ouverts autour d'elle.

« Je suis certaine que des pieds ont déjà dû commencer à repartir. Un peu plus haut, peut-être ! J'ai peine à croire que des animaux aient pu brouter les jeunes pousses, il ne doit plus rester grand-chose de vivant par ici. »



Et pourtant, de temps à autres, il lui semblait distinguer des traces de passage, contredisant ses dires ; mais la jeunette aurait été bien en peine de dire quel genre de créature laissait ces traces.
Codage (c) Runy
Revenir en haut Aller en bas
Asha
Administratrice
Asha
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 365
Date d'inscription : 08/02/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Loin

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Left_bar_bleue20/1000Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Empty_bar_bleue  (20/1000)
En couple ?: La Rose ne s'épanouit que pour un seul Soleil...
Dim 8 Sep 2019 - 14:02





avec











Keridwen

Balade
entre
Louves








Asha interrompit par sa question la jeune Keridwen alors qu'elle se rafraichissait près du ruisseau, sa chevelure toujours aussi haute et indomptable malgré leur voyage et la lassitude qui commençait à se profiler. Ses yeux rosés, envahis de fleurs noires au regard maudit de la dame blanche, fixait l'horizon et Asha se laissa à son tour envahir par la beauté naissante d'un monde en plein renouveau. Les squelettes décharnés des arbres noircis étaient aussi glaçants qu'ils étaient nostalgiques, mais il y avait une certaine beauté à observer leurs silhouettes se perdre dans la lumière chaude d'un soleil indifférent, tandis que quelques brins de verts venaient colorer cet étrange paysage. En réalité, Asha avait l'impression de plonger dans les yeux d'ébène d'un corbeau perdu entre les branches d'un pin, elle pouvait presque sentir cette étincelle d'intelligence qui faisait flamboyer le regard de ce fin camarade de la mort dans cette manière déterminée qu'avait la nature de reprendre ses droits malgré le cataclysme. Cette impression laissa un étrange goût sur la langue de la Libre-Lune.

L'image du corbeau n'était plus vraiment la bienvenue à Four Seasons et dans son cœur, ces derniers temps.

-Point encore... répondit alors Keridwen, tirant son aînée de ses pensées. Autrefois, on devait en trouver beaucoup sur ces pentes, et je pensais qu'elles commenceraient à percer de nouveau après l'éruption. Mais il va falloir chercher plus en détail !

Asha hocha la tête en lui rendant son sourire poli. Elle ne s'était pas attendue à ce que ce périple soit aisé, et à vrai dire un peu de difficulté était la bienvenue : cela faisait fort longtemps que la dame blanche n'avait pas mis sa personne dans une telle situation. Pensive, elle suivit la jeune guérisseuse lorsque cette dernière reprit leur escalade avec autant d'énergie que si elle venait de quitter l'Automne à l'instant. Asha retrouva un peu d'Andracée dans ce comportement, et cela la fit sourire intérieurement bien qu'elle conserva son habituel masque de délicate indifférence. La mère en elle comprenait tout à fait comment sa fille et Keridwen avaient pu se lier d'amitié par le passé.

-Je suis certaine que des pieds ont déjà dû commencer à repartir, reprit soudainement la guérisseuse. Un peu plus haut, peut-être ! J'ai peine à croire que des animaux aient pu brouter les jeunes pousses, il ne doit plus rester grand-chose de vivant par ici.

Asha eut une moue songeuse tandis qu'elle répondait posément :

-Il me semble pourtant que d'étranges créatures sont parfois aperçues dans les environs. Les habituels cervidés ont peut-être fuit ces terres, mais d'autres ont pris leur place. Nous devrions d'ailleurs nous méfier.

Comme pour corroborer ses dires, une étrange flagrance vint se porter jusqu'aux naseaux de la belle dame blanche qui fronça délicatement le museau en humant l'air. Elle ne connaissait pas cette odeur, mais de là à dire qu'il s'agissait d'une des créatures dont elle venait d'évoquer l'existence, la coïncidence semblait trop importante.

Asha se reprit. Il ne convenait pas à une dame de son rang de tenir des propos aussi menaçants quand leur discussion ne s'était jusque là résumée qu'à des banalités. Elle vint se poster aux côtés de la jeune demoiselle tandis que leur ascension continuait, sa haute stature lui permettant par ses grandes enjambées de compenser l'énergie adolescente de la guérisseuse, et elle porta sur elle son regard voilé.

Le silence n'inconfortait pas Asha, mais un peu de discussion était tout aussi distrayant que l'étrange paysage qu'elle côtoyait.

-Je crains de ne pas être très informée à ton sujet, Keridwen, déclara-t-elle alors avec un léger sourire encourageant en plus d'être courtois. Outre ce que mes enfants ont pu me dire de toi, j'entends. Pardonne donc ma curiosité, mais je serai ravie d'en apprendre plus sur la plus jeune guérisseuse de l'Automne...Par exemple, ta profession te plait-elle ?

Une question brûlait la langue d'Asha : Keridwen pouvait-elle lui raconter son excursion sur l'Archipel ? Et comment allait son Alpha la dernière fois qu'elle l'avait vu ? Mais la Dame blanche était trop courtoise pour ennuyer l'adolescente de ses propres inquiétudes, elle préférait en savoir d'abord plus à son sujet.


(c) Mychat/Ondolindë sur Four Seasons
Revenir en haut Aller en bas
Keridwen
Modératrice
Keridwen
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 95
Date d'inscription : 06/09/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang: Apprenti
Notoriété:
Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Left_bar_bleue0/0Balade entre louves de l'Automne [ft. Keridwen] Empty_bar_bleue  (0/0)
En couple ?: /
Lun 9 Sep 2019 - 16:28


Balade entre louves de l'Automne
Keridwen & Asha
Alors qu'elle attaquait la pente avec un bel entrain, Keri regarda vers sa compagne de route, un petit regard en biais pour s'assurer qu'elle était également disposée à repartir, rafraîchie et reposée par leur pause. Non seulement la belle dame semblait d'attaque, mais elle se remit en route avec une grâce quasi surnaturelle qui éblouit un instant l'adolescente. Détournant les yeux, la petite blonde se promit de travailler sa stature et sa position pour espérer un jour avoir autant d'élégance... mais pour l'heure, elle écouta avec ravissement la réponse de son aînée.

« Il me semble pourtant que d'étranges créatures sont parfois aperçues dans les environs. Les habituels cervidés ont peut-être fuit ces terres, mais d'autres ont pris leur place. Nous devrions d'ailleurs nous méfier. »



La jeune automnale ouvrit des yeux ronds, avant de reporter son regard songeur sur la trajectoire de ses pattes. Un petit sourire souleva le coin de sa babine, là où Asha ne pouvait le voir ; elle avait eu raison, il y avait bien des choses à découvrir par ici ! Et pas que des plantes... Un frisson d'excitation traversa son échine, et elle se recomposa un air grave de circonstance en se redressant. Bien sûr, il n'était pas question de se jeter dans l'inconnu comme une étourdie, mais elle trouvait leur situation un poil moins dramatique que ce que laissait présager la dernière phrase d'Asha.

Toute à son enthousiasme de faire une rencontre intéressante, Keridwen maintenait son cap, oubliant quelques instants les informations qui pourraient l'intriguer et n'avaient pas échappé à la belle louve blanche. Cette dernière ne tarda pas à réapparaître à côté de la jeunette, pour relancer la conversation sur une note un peu plus légère, lui offrant un de ses superbes sourires doux et lumineux.

« Je crains de ne pas être très informée à ton sujet, Keridwen. Outre ce que mes enfants ont pu me dire de toi, j'entends. Pardonne donc ma curiosité, mais je serai ravie d'en apprendre plus sur la plus jeune guérisseuse de l'Automne... Par exemple, ta profession te plait-elle ? »



Cette fois-ci, l'intéressée releva un regard sincèrement étonnée vers son interlocutrice, et se sentit rosir de plaisir. Modérant l'ardeur de son sourire - les compliments avaient tendance à étirer ses babines à outrance - elle baissa humblement la tête, haussant les épaules.

« Oh, eh bien ! Oui, elle me plaît énormément. J'adore apprendre à reconnaître les plantes, leurs différentes utilisations, l'art de panser et guérir les blessures ! J'ai vraiment l'impression d'être utile et de pouvoir exploiter les ressources de notre territoire et ses environs. »



Andra et le prince Lysandre avaient parlé d'elle à sa mère ! Ce n'était pas très étonnant pour la première, bien que leur dernière expédition remontât à un moment, mais pour le deuxième... eh bien, elle devait avouer être assez fière d'avoir été un sujet de discussion, même succinct. Avançant avec un bel élan, galvanisée par l'heureuse tournure de leur discussion, Keri sautillait presque, ses boucles blondes dessinant des arabesques autour de son joli minois.

« En fait, ce qui me plaît le plus, c'est qu'on a jamais fini d'apprendre ! Il y a toujours une nouvelle plante, un nouveau mode préparatoire, une nouvelle recette à expérimenter et à faire partager ! Je ne suis pas encore autorisée à trop m'amus- je veux dire, à faire mes propres mélanges, mais j'aimerais pouvoir continuer à développer le savoir botanique de notre clan. Il y a tant de lieux où chercher l'inspiration et la nouveauté ! »



Notamment l'Archipel, même si jusque là, les spécimens dénichés avaient été d'une banalité affligeante... Mais au moins, le coin était dépaysant. Regardant à nouveau la dame de l'Automne, Keridwen lui offrit un adorable sourire, touchée de l'attention qu'on lui portait. Elle aurait aimé poser quelques questions à la louve blanche à son tour, mais ne se sentait pas assez à l'aise ou en droit pour se lancer... et son attention fut de toute façon bien vite ramenée sur terre, où elle stoppa net son avancée. Ses prunelles fuchsia rivées au sol, elle s'extasia sur une jeune pousse qui venait de sortir ses premières fleurs, promettant une jolie floraison vu le nombre de boutons qui ornaient encore ses fines branches.

« Oh, un pied de callune ! »

Se penchant jusqu'à affleurer la petite plante de la truffe, elle l'examina attentivement, oubliant quelque peu son objectif initial.

« Bizarre, on n'en trouve pas sur ce type de sols d'habitude ! J'en avais vu sur la première île de l'Archipel, mais à une altitude bien plus basse, et sur un versant assez humide... »



Revenant à une posture verticale, elle fronça légèrement les sourcils, en pleine réflexion, puis regarda Asha. Elle eut un petit mouvement des épaules comme pour s'excuser de son empressement envers sa découverte, esquissant un petit sourire. Mais rapidement, son air concerné reprit le dessus, et elle balaya les environs du regard, préoccupée.

« C'est curieux, je n'ai vu ni abeilles ni papillons... Il n'y a même pas de fourmis ou de scarabées sur le sol. Je me demande d'où vient ce vide... »



Si les fameuses créatures dont elles avaient entendu parler étaient insectivores, c'était au moins rassurant, quelque part... quoi que tout à coup, le versant du pic parut bien solitaire et silencieux à la jeune exploratrice.
Codage (c) Runy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: