Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: RPG :: Territoire du Printemps :: Forêt sans fin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Je veux juste rentrer chez moi (Seira)
Kare
Squelette Ambulant
Kare
Race : Loup/louve
PUF * : Luona ; Sheona Fayls
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2017
Âge : 26

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Left_bar_bleue10/100Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Empty_bar_bleue  (10/100)
En couple ?: Non
Mer 13 Mar 2019 - 20:07



Je veux juste rentrer chez moi.

Tap.Tap. Tap. Tap. Un pas et puis un autre, un pas et puis un autre. La démarche du solitaire était toujours aussi machinale ces dernier temps. Lente et détendue même en territoire ennemi. Il cherchait à ressortir du territoire printanier depuis qu’il s’y était engouffré sans faire attention.

Un peu plus tôt il était tomber sur quelqu’un. Il avait eut de la chance c’était quelqu’un qu’il connaissait. Il n’avait de la sorte pas eut trop de souci dans son égarement pour le moment. Il avait cependant laissé sa connaissance printanière se reposer, et prendre soin de son corps.  Elle en avait besoin. Et puis il fallait qu’il retourne là où sa place était chez les solitaires.

Tandis qu’il avançait, il se mit à penser de nouveau. Il aurait bien aimé confier ses soucis à quelqu’un. Mais il ne savait pas qui serait prêt à l’écouter et n’était lui même pas prêt d’en parler à n’importe qui. Il lui faudrait trouver un être de confiance. Quelqu’un qui pourrait accepter sa nature cannibale. Quelqu’un qui n’en aurait pas peur et ne le jugerait pas. Mais ce genre de quelqu’un ne courrait clairement pas les rues. De plus savoir à qui faire confiance était compliqué.

Il était arrivé dans la forêt sans fin. Elle portait bien son celle là. Tous les arbres se ressemblaient et cela faisait déjà un moment qu’il marchait dans les bois. Surveillant prestement à droite puis à gauche. Le mâle gris espéra qu’il ne s’était pas encore perdu. Il avait le chic ces derniers temps de se laisser emporter par ses pensées et d’aller là où le vent le menait sans prendre garde à osa destination. Il se retrouvait de ce fait souvent en territoire ennemies sans le vouloir, ou alors en position fâcheuse mais il finissait toujours par se retrouver.

Continuant doucement, il eut soudain l’impression d’entendre un craquement. Il ralenti, tendit l’oreille. Aucun bruit. Il se remit en route tout doucement attentif aux sons qui l’entouraient cette fois ci. Quelque pas et il entendit un nouveau bruissement. Est-ce qu’on le suivait? Est-ce qu’on aller le chasser à grand coup de crocs? Était-ce quelqu’un d’attentionné ou non? Mystère. Kare fit encore quelque pas pour être sûr mais n’y tenant plus et retenant un grondement agacé il décida d’élever la voix.

“Il y a quelqu’un ?”

Il attendit un instant et reprit parfaitement calme.

“Je sais que je n’ai rien à faire là, je ne veux aucuns mal à personne. Je cherche justement à regagner les terres neutres peut-être souhaitez vous m’y aider...”

Il s’immobilisa alors attendant que la présence qu’il sentait depuis un instant se dévoile. Toujours emprunt de ce pacifisme qui l’habitait.

ft. Seira

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 269
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Left_bar_bleue55/100Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Empty_bar_bleue  (55/100)
En couple ?: Attend le prince charmant
Lun 18 Mar 2019 - 10:35

Le vent lui soufflait au visage et ses longues mèches blondes battaient l’air au tempo des foulés de l’alpha. Le martellement de ses pattes se faisait à peine entendre sur l’humus frais de la forêt dont le sol, jonché de jeune arbuste insolents et de troncs d’arbre mort, offrait un parcours du combattant à ceux osant s’aventurer aussi loin. Pour Seira, c’était un entrainement fortuit et un défouloir bienvenue. La déclaration de Thorin avait mis son cœur à rude épreuve, mais maintenant qu’elle avait pris le temps de réfléchir à tête reposée à la situation rien ne paraissait moins claire qu’à présent.

Un mélange de « Oui, mais non » et de « Non, mais oui » faisait des pensés de la louve une vraie pelote de laine indémêlable. Elle n’arrivait pas à ce décidé sur la marche à suivre, si elle devait suivre ses sentiments ou si elle devait agir pour son clan. Tout aurait été plus facile s’il ne s’agissait pas d’amour et d’union. Seira se sentait impuissante. Cette sensation la frustrait, la tendait et la rendait moins efficace dans la gestion de sa meute devant laquelle elle ne devait pas faiblir d’un iota, alors elle devait se décider vite.

Pour soulager ses nerfs à vif, elle était partie s’entrainer. Le moral vacillant d’Herrade et sa récente rétrogration l’empêchait de reprendre des entrainements officiels avec cette dernière malgré l’amitié qu’elle lui partageait. Elle avait pris la direction de la forêt et choisit de faire travailler son endurance pour se donner une raison de courir à en perdre haleine en plein milieu de la forêt sauvage qui défiait les lois des saisons.

Elle esquivait les jeunes pousses au dernier moment, battait le sol de ses pattes avec une violence sans nom et bondissait comme un démon au-dessus de tous les obstacles qui jonchait sa route sans prendre la peine de faire attention au bruit qu’elle faisait. Ce fut ce bruit que Kare entendit à ce moment-là. Seira l’avait bien repéré, mais elle n’avait pas envie de s’occuper d’un solitaire. C’était le travail des veilleurs et elle était occupée à d’autre chose. Cependant, quand elle l’entendit appeler elle fit halte, dérapant sur près d’un mètre en entrainant des feuilles mortes dans son sillage, agita ses oreilles autour d’elle pour retrouver l’origine de la voix et obliqua dans la direction du solitaire.


Il était trop enfoncé dans la forêt pour qu’un veilleur tombe sur lui par hasard, après tout, c’était à peine s’ils distingueraient son odeur avec la multitude de senteur de cette fin d’hiver que le soleil rendait plus chaleureuse que jamais. Autant qu’elle s’en occupe.

En quelque foulé, Seira atteignit le tronc d’arbre par-dessus lequel elle bondit pour se retrouver nez à nez avec le loup famélique qui errait à travers sa forêt. Cette fois cependant, elle atterrit sur des aplombs sur et son regard céruléen se posa instinctivement sur le solitaire dont l’attitude craintive ne détendit pas le moins du monde l’alpha du printemps. Elle poussa un long soupir et repris son souffle par de longue pouffé haletante. La tête et la queue dresser, l’échine hérissé, Seira ne quittait pas du regard cet inconnu dont le pelage grisâtre était criard au milieu du vert profond de la forêt. Quand elle eut retrouvé une respiration presque correcte, elle déclara d’une voix ferme.

- Un solitaire, bien que perdu, n’a rien à faire dans la forêt sans fin du printemps. Suivez-moi à l’est immédiatement avant que je ne change d’avis.

Un solitaire restait ce qu’il était. Un traitre, un anarchiste, un rebus, qu’importe ! Dans tous les cas, il n’avait pas sa place sur le territoire d’un clan.

Revenir en haut Aller en bas
Kare
Squelette Ambulant
Kare
Race : Loup/louve
PUF * : Luona ; Sheona Fayls
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2017
Âge : 26

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Left_bar_bleue10/100Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Empty_bar_bleue  (10/100)
En couple ?: Non
Dim 24 Mar 2019 - 21:03



Je veux juste rentrer chez moi


Attendant toujours immobile, il entendit les bruits d’une course effrénée voire tactique. Un entraînement peut être? Il eut après une attente modéré le droit à une entrée magistral d’une louve blonde. Cette entrée particulièrement magnifique et dynamique lui laissa une expression béate pendant un court instant. Il eut alors le temps d’observer l’inconnue pendant qu’elle reprenait son souffle.

Bien que petite, la louve au pelage de jais qui vint à sa rencontre avait une présence forte et indéniable. Sa prestance était remarquable. La meneuse printanière n’avait rien à envier aux autres clairement. De ce qu’il avait entendu ça ne pouvait être que elle. Les paroles qu’il entendit juste ensuite ne firent que confirmer les théories du gris. C’était bien l’alpha printanière à qui il avait affaire. Il n’y avait aucun doute.

Sentant bien qu’il n’avait pas affaire à n’importe qui il abaissa les oreilles sur l’instant et salua la leader d’une révérence. Acquiesçant devant ses paroles plus que censé. Ferme mais pas blessante. Il lui était gré sans en avoir conscience de ne pas avoir formulé ce qu’elle pensait des solitaire. Il lui répondit alors humblement sans s’offusquer le moins du monde de sa posture agressive. Il le méritait.

“Vous avez parfaitement raison, pardonnez mon intrusion malheureuse. Je vous suis.”

S’avançant directement à sa suite, il se mit à la suivre. S’écrasant sans peine devant la reine. Il avait un ego, mais il savait là où était sa place. Surtout en ce territoire. Cela ne pouvait que l’aider à se sortir de cette situation délicate. Savoir se soumettre devant la supériorité n’était pas forcément reluisant ni agréable mais permettait parfois d’apaiser les tempéraments dominateur. Aller dans le sens du poil pour que tout soit plus facile. Ils allaient devoir faire un petit bout de chemin ensemble lui sembla-t-il. Le gris fit donc appel à sa courtoisie et à son courage pour tenter de lancer la conversation.

“Je m’appelle Kare. Je vous remercie de me montrer le chemin vous avez surement mieux à faire...”

Piètre entrée en matière je vous l’accorde. Au moins le solitaire avait le mérite d’essayer.

ft. Seira

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 269
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Left_bar_bleue55/100Je veux juste rentrer chez moi (Seira) Empty_bar_bleue  (55/100)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mer 27 Mar 2019 - 19:24

Le solitaire la suivit sans protestation aux travers des bois où le sol joncher d’humus embaumait la terre humide et le bois tremper. La louve retrouva lentement son souffle, forçant sa respiration haletante à prendre un rythme régulier, ses pattes à avancer et son cœur à se calmer elle n’eut bientôt qu’à pousser de longs soupirs avant de respirer normalement par le museau. Gardant toujours au coin de l’œil le loup grisâtre, dont l’apparence famélique aurait peiné la femelle si elle n’avait pas un cœur aussi dur, elle tourna vers lui son oreille cassée pour entendre les murmures timorés qui sortait de sa bouche.

- Je m’appelle Kare. Je vous remercie de me montrer le chemin vous avez surement mieux à faire...
- En effet.

La voix de l’alpha était ferme et sans appel. Bien entendu qu’un solitaire la dérangeait, personne n’était le bienvenu sur les terres printanières depuis l’arrivée de l’hiver et la fuite des proies pour les terres plus chaude et clémentes de l’Eté. Cependant, depuis l’éruption du volcan de Nestariel il y avait plus de deux ans de cela Seira ne s’était pas encore habitué à ce que les proies ne se rendent plus sur les plages ensoleillé autours desquels pullulaient sources d’eau fraiches et cocotiers. Elle se dit, dans une saute d’humeur terrible, que les troupeaux devaient s’être rendu en automne où le temps restait agréable, bien que poisseux, et que d’autre étaient indéniablement attiré vers la neige blanche de l’hiver pour une raison étrange.

Vivement la fin de cette maudite période, pesta-t-elle finalement, alors qu’un enchevêtrement de branche leurs barraient la route.

- Contournons. – fit-elle en s’engageant sur la droite. – Dit-moi… - Lui il lui fallut quelque instant pour se souvenir du nom qu’il lui avait donné. – Kare. Pourquoi t’es tue diriger vers le Printemps. Quand on est solitaire, on ne doit pas débarquer sur le territoire d’une meute par hasard.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: