Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: RPG :: Territoire Déchu :: Plage aux coquillages :: Phare Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Mer 13 Mar 2019 - 14:25

Fils de la Montagne

Une aube fraîche se levait sous un ciel léger, la luminosité naissante guidant les pas du Juste vers son objectif. La construction de pierre se dressait au loin sur la plage, et les deux solstiens marchaient d'un bon pas dans sa direction, leurs pattes massives labourant le sable sombre mêlé de cendre. Le chef avait emmené avec lui Del'Garan, fidèle exécuteur au service de la Tribu, qui n'était pas le plus ancien mais un loup particulièrement loyal ; il était aussi le plus ouvert aux nouveautés, les autres ne comprenant pas encore très bien le nouvel engouement du Juste pour leurs plus récents voisins.

Lorsque les deux loups parvinrent au pied du phare, Keid'il'An s'arrêta, levant le museau vers le sommet de l'édifice, baigné par les premiers rayons du soleil. Il était venu sous le coup de l'impulsion et de la curiosité, poussé par le très bon ressenti de sa conversation avec Kuma, mais il ne savait trop comment s'introduire à présent - d'autant qu'il était encore particulièrement tôt. D'un mouvement bref de la tête, il fit signe à Del de le suivre pour contourner la bâtisse, espérant trouver une entrée, ou mieux encore, une sentinelle à même d'appeler quelqu'un.

Les deux solstiens contournant le phare par la plage, ils parvinrent dans une zone plus rocheuse, et c'est là qu'ils trouvèrent un loup, bleu et gigantesque ; depuis la visite de l'émissaire automnal au Solstice, Quetzalcoatl, Keid'il'An n'en avait pas vu d'aussi grand, et il s'arrêta un instant. Inclinant la tête, il se présenta respectueusement, sa voix grave surplombant sans peine le doux ressac du matin. Il espérait que son vis-à-vis appartienne à la Guilde et puisse le renseigner.

« Salutations, LibreLune. Je m'appelle Keid'il'An, l'un des chefs du Solstice, et voici Del'Garan, mon exécuteur. J'espère que notre présence ici ne vous cause aucun désagrément. » Le haut brun releva son noble chef, dardant sur son géant comparse son regard aigue-marine. « J'ai eu la chance de faire la connaissance de Kuma il y a quelques lunes, et espérait pouvoir rencontrer son ami venu des montagnes. »
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar
Animatrice
Hjalmar
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 126
Date d'inscription : 15/05/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Les bas tréfonds de l'humour

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue40/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (40/1000)
En couple ?: héhéhé é_é
Jeu 14 Mar 2019 - 20:25





hjalmar | keid'il'an
Fils de la Montagne


La brise fraîche fidèle à l’aurore faisait un bien fou à Hjalmar. Ce-dernier était sorti tôt du phare, voulant profiter de la plénitude onirique de l’aube des côtés déchues. Les reflets roux sur l’eau se perdaient dans les vagues du bleu des yeux du loup, perdu dans de profondes pensées. Plus tard dans la journée, il irait rendre visite à ses enfants, profitant du temps libre qu’il avait après avoir accordé une journée de repos à son apprentie Damoclès, faisant le bonheur de celle-ci.

Rouvrant les yeux après sa relaxation matinale, il balaya du regard les environs pour voir si quelqu’un viendrait oser le déranger dans sa tranquillité légendaire. Et, en effet, il vit deux silhouettes tranchantes le sable non loin du phare. Aux aguets, il se redressa doucement, et scruta du mieux qu’il pouvait pour espérer dévisager les loups qui s’approchaient de l’antre. À première vue, rien de familier, ce qui alerta encore plus le bleu. Cependant, plus les étrangers s’approchèrent, et plus le lion comprit de qui il s’agissait.

Hjalmar ne les reconnut pas de suite, mais su au vue de leurs tatouages et caractères physiques qu’ils étaient donc ces fameux Solstiens, les membres de la tribu des montagnes, voisine de la guilde. Kuma lui en avait déjà conté sa rencontre avec un de leur chef : Keid’il’An si le fauve s’en rappelait correctement. Comprenant que les sombre venaient en sa direction, il se leva sur les rochers, s’apprêtant à les accueillir. Enfin, il a la chance de les rencontrer ! Curieux et excité depuis que son amant lui en avait parler, il était heureux de pouvoir dialoguer avec des loups aux origines similaires aux siennes. Non ignorant des nombreuses différences entre eux, il serait ravi de pouvoir en discuter avec des membres du Solstice, surtout depuis que Kuma lui avait fait part de l’intérêt du juste en son égard.

Les Solstiens parvinrent à sa hauteur, Hjalmar s’inclina en retour et le plus avenant prit la parole le premier :

-Salutations, LibreLune. Je m'appelle Keid'il'An, l'un des chefs du Solstice, et voici Del'Garan, mon exécuteur. J'espère que notre présence ici ne vous cause aucun désagrément. J'ai eu la chance de faire la connaissance de Kuma il y a quelques lunes, et espérait pouvoir rencontrer son ami venu des montagnes.

C’était donc lui le fameux chef dont son bien-aimé avait tant parlé ! Cela expliquait sans doute la raison de sa présence ici, ce qui mettait cette rencontre en dehors de tout hasard ou visite de simple courtoisie. Croisant ses translucides saphirs dans les aigues-marines de l’interlocuteur, Hjalmar fut surprit de s’apercevoir qu’il fut plus grand que le Solstien massif. En effet, son physique était bien différent de celle de son ancien peuple et les marques sur son pelage fascinèrent bien rapidement le fauve qui n’en avait jamais vu de telle. Bien sûr, des marques arboraient d’autres loups qu’il avait rencontré lors de son  existence, y compris son aimé, mais jamais de symboles aussi nets et esthétiques. Seraient-ce les tatouages si spéciaux qui avaient rendu Kuma bouche bée lors de son compte-rendu ?

-Salutations, mon nom est Hjalmar, fidèle Librelune. En toute honnêteté, je m’attendais à votre visite et je suis ravi d’en être la raison. Je me doute que nous avons tous des questions à s’échanger l’un l’autre.

Le bleu sourit paisiblement, partageant le calme de son nouvel invité et l’appréciant à sa juste valeur. Il appréciait les loups aux attitudes similaires aux siennes, et savait déjà d’avance que la discussion qui allait suivre ne serait que des plus intéressantes.

-J’ai eu part de votre curiosité vis-a-vis de mes origines, et du peu que je sais il me semble que nous restons bien différents. Excitantes raisons pour nourrir notre savoir.

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Lun 18 Mar 2019 - 11:24

Fils de la Montagne

Du loup aux traits léonins qui leur faisait face se dégageait une puissante aura de calme et quiétude, fort appréciée par le Juste, qui ne jurait que par les échanges emplis de bons sens et de justesse. Avant même que l'autre ne se présente, le solstien sut qu'il avait trouvé la bonne personne, ou du moins l'avait-il espéré très fort, à tel point que la présentation du géant bleu sonna comme une évidence à ses oreilles. Kuma avait dû aborder leur précédente discussion nocturne, aussi l'introduction se déroulait de manière efficace et naturelle ; en souvenir de leur entrevue et dans la perspective satisfaisante d'une nouvelle rencontre pleine de richesses, les babines de Keid se soulevèrent en un demi-sourire qui illumina son regard sérieux et attentif.

« Je me réjouis de votre enthousiasme et des auspices heureux de notre rencontres, Hjalmar ! »

De son côté, Del'Garan semblait davantage s'intéresser à l'imposante construction de pierre qui était le nouveau refuge des LibresLunes, et d'un signe de tête, son chef lui accorda l'autorisation de s'éloigner quelque peu admirer le phare. Il reporta ensuite son attention et ses yeux sur l'ami du blanc, dont il s'approcha pour entamer les choses sérieuses.

« J’ai eu part de votre curiosité vis-a-vis de mes origines, et du peu que je sais il me semble que nous restons bien différents. Excitantes raisons pour nourrir notre savoir. »

« Je vous suis gré de ne pas relever le côté... fouineur, ou intrusif de cette requête, mais il se trouve effectivement que votre histoire m'intéresse. Avant l'éruption du volcan, nous ne savions même pas qu'à côté de nous existait Four Seasons, avec ses loups à la fois proches et très différents de nous, du point de vue de l'apparence, des coutumes, des pouvoirs... » S'asseyant sur la pierre rugueuse, le Juste darda son regard intrigué dans les prunelles de glace du LibreLune. « Et voilà qu'après ces découvertes, Kuma me révèle qu'il existe encore bien d'autres mondes, bien d'autres coutumes et sources de pouvoirs, issus d'autres montagnes que la nôtre ! Je n'ai pas pu résister, j'aimerais beaucoup en apprendre plus sur votre tribu et son habitat, s'il vous sied de me conter votre histoire. »

Le brun se tut, retrouvant son fin sourire de courtoisie. Il se sentait comme le louveteau qu'il avait été, attendant de recevoir une leçon qui ne manquerait sûrement pas de le passionner. Toute occasion d'agrandir son savoir était précieuse à son sens, et il y avait encore tant à faire pour appréhender le monde qui venait de se dévoiler à la Tribu du Solstice !
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar
Animatrice
Hjalmar
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 126
Date d'inscription : 15/05/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Les bas tréfonds de l'humour

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue40/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (40/1000)
En couple ?: héhéhé é_é
Lun 18 Mar 2019 - 20:00





hjalmar | keid'il'an
Fils de la Montagne


L’engouement du Solstien fit esquisser un sourire d’amusement à Hjalmar, qui pourrait presque le comparer à ses enfants. Curieux et attentif, il avait affaire au même genre de public, peut-être quand même en plus calme… Cette fois-ci, il n’aura pas à embellir d’aventures chaque chose qu’il racontait ou à s’inventer des péripéties folles et mystérieuses, contes bien plus vendeurs aux oreilles des enfants plutôt que de la véritable vie plate et ennuyeuse qu’avait vraiment vécu le fabuliste bleu.

Une expression de contentement perpétuait sur la douce sérénité du visage de Hjalmar, qui ne pu s’empêcher d’avoir un sentiment de satisfaction heureuse en comptant dès à présent les quelques points communs qui se tissaient entre eux. Lui aussi stupéfait d’une variété de mondes aussi  grandiose, il acquiesça aux dires de son interlocuteur qui laissa la parole au fauve d’azur, non mécontent d’avoir une chanson de sérieusement conter son histoire. Cette-dernière pourrait paraître bien moins palpitante que ce qu’ont vécu la plupart des loups sur Four Seasons, mais il était percevable que le loup brun était un fervent gourmand de nouvelles connaissances, en écho à Hjalmar qui trépignait tout autant d’impatience d’en connaître plus sur son nouveau compagnon de récit.

Se laissant planer un confortable moment de réflexion, le LibreLune ne savait déjà pas par où commencer. Ne voulant pas se focaliser sur lui-même et s’étendre sur ses points de vus personnels de son ancien Clan, il se dit que poser les bases simples aiderait le Chef à se situer le plus facilement possible. Partageant l’aise de son nouveau partenaire, Hjalmar s’assied à ses côtés, non pas en face mais non trop loin non plus, gardant une certaine distance de courtoisie assez respectable pour permettre l’autre de voir qui lui parlait et de bien l’entendre. Le narrateur humidifia ses lèvres et babines avant de se lancer :

- Comme vous, nous étions de fervents adorateurs de la Montagne, vivant en son sein et sur ses flancs. Cependant, nous connaissions les robustes roches des plus hautes altitudes, où neige et vent battaient sans cesse. Je dois dire que je n’ai jamais vu d’environnement aussi calme depuis mon arrivée en ce nouveau monde.
Le serein prit une courte pause, le temps de se remémorer de ces souvenirs qui s’estompaient peu à peu depuis son arrivée, triste mélancolie marquant un temps révolu mais sans regret. Cependant, tout était basé autour de cultes envers les grands Ancêtres. Notre manière de vivre, nos choix, nos gestes, nos paroles, nos existences-mêmes n’étaient qu’au bon vouloir de ces rois perdus perçus comme des Dieux. Les naissances n’étaient que quémandes et une pierre était choisie afin de donner naissance à un nouveau né grâce aux quelconques pouvoirs de cet artefact.

Sur ces dernières paroles de cette première introduction, le lion bleu pointa de la griffe son ornement en haut de son visage. Il prit à nouveau le temps à la réflexion, et surtout aux potentielles questions de Keid’il’An qui devaient encore calculer toutes ces nouveautés.

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Lun 25 Mar 2019 - 11:03

Fils de la Montagne

Heureux du regard et de l'attitude favorables de Hjalmar face à sa requête, Keid attendit patiemment qu'il rassemble ses pensées, pointant ses oreilles vers lui lorsqu'il s'assit et entama son récit. Il s'étonna tout d'abord de l'utilisation du bleu de termes passés pour narrer l'histoire, sourcils légèrement relevé et visage sérieux ; mais il ne fit aucun commentaire, et préféra attendre la suite des événements. Un fin sourire entendu retrouva place sur ses babines à l'évocation des humeurs parfois colériques de la Montagne ; ils avaient, chez eux aussi, leurs propres sommets impétueux et difficilement accessibles.

La mention d'un culte autour des ancêtres retint son attention, et il redoubla de concentration envers son interlocuteur, ne prêtant aucun intérêt aux rares embruns qui parvenaient à atteindre ses pattes - et pourtant, depuis qu'il avait découvert la mer, il fallait reconnaître qu'elle aurait presque pu rivaliser dans son cœur avec sa montagne natale.

Ces grands ancêtres l'intriguaient au plus haut point ; il se demandait comment un être mortel pouvait acquérir autant de prestige et d'ascendant sur ses pairs pour être élevé au statut divin. Mais lorsqu'il réalisa le lien physique et presque intime que les loups tels que Hjalmar entretenaient avec la montagne, il ne se sentit pas assez en possession d'éléments de compréhension pour juger leurs choix de déités. Lorsque ses prunelles aigues-marines se rivèrent sur la pierre ornant le front du léonin, le Juste haussa à nouveau les sourcils, impressionné. Devinant que son vis-à-vis lui laissait le loisir d'assimiler les informations et de le questionner lors d'une pause, il se racla la gorge, penchant la tête de côté.

« Vous êtes... pardonnez l'étrangeté et de ma question, mais vous êtes issu de la Montagne ? De son sein ? »

Au-delà de la question des ancêtres, voilà un point qui ne lassait pas de l'étonner, et il avait du mal à croire qu'il venait de tenir de tels propos. Si un tel phénomène était possible, alors la tribu du bleu recelait encore une autre forme de magie, bien différente de celle du Solstice et des claniques de Four Seasons.

« Ceci était-il possible grâce au pouvoir des ancêtres, ou celui de la Montagne ? »
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar
Animatrice
Hjalmar
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 126
Date d'inscription : 15/05/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Les bas tréfonds de l'humour

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue40/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (40/1000)
En couple ?: héhéhé é_é
Mar 26 Mar 2019 - 10:05





hjalmar | keid'il'an
Fils de la Montagne


Le Solstien n’avait pas l’air de lâcher le récit du LibreLune, qui devait, il l’entendait bien, peu accessible à la compréhension d’une personne extérieure à cette culture si spéciale. Il en convenait bien que tout cela devait être bien nouveau et même plutôt difficile à croire. Mais le fauve en fut reconnaissant à son audience pour son écoute minutieuse et à sa patience, ainsi qu’à son aptitude à comprendre ses histoires bien farfelues au premier abord.

Rien n’était étrange dans les questionnements de son compagnon de conte, au contraire, cela ne faisait que témoigner de sa curiosité et de son intérêt envers la terre natale de Hjalmar. Celui-ci comprenait la confusion, et pouvait trouver des difficultés à répondre clairement. Autrefois, si un étranger posait des questions à quiconque de son ancienne tribu, c’était motus et bouche cousue. Tous préférait garder à clef les secrets de la Montagne, comme si tout risquerait de perdre sa dimension sacrée si un mot sortait de la gueule d’un loup. À présent, le descendant de ce culte avait changé de Monde, et n’en avait plus rien à faire. Connaissant le désintérêt de ses Ancêtres vis-à-vis de les garder comme secret ethnocentrique à vie, il aimait partager sa culture avec quiconque en était digne d’intérêt. Ravi de ce changement d’existence, il était libre de choisir de ce qu’il faisait de ses pensées.

Hjalmar fit un grand sourire amusé à la question de Keid’il’An. Cela pouvait paraître totalement absurde d’être natif de la pierre elle-même, mais le bleu se mettait facilement à sa place. De toute évidence, il était lui aussi passé par là lorsqu’il avait apprit les moyens de reproduction des loups de Four Seasons, et ses réactions passées étaient bien amusantes.

- En effet, une légende raconte que les artisans des cieux nous sculptent dans la roche. À dire vrai, c’est une sorte de magie que personne ne pourrait arriver à prouver. Voyez-vous, les haut-prêtres ne trouvent pas d’accord entre eux si cela est possible par la Montagne, les Ancêtres ou si les deux sont liés. C’est ainsi que des différences religieuses se marquent dans mon ancienne tribu. Et oui, nous autres loups de cette Montagne sommes incapables de se reproduire comme vous le faites dans ce Monde. Il est une des raisons que nous prônons une place importantes à ces « Dieux » et à cette Montagne puisqu’ils nous permettent de poursuivre la vie. On peut en dire que c’est une forme de dépendance. L’attachement au culte n’est pas un choix là bas.

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Mer 27 Mar 2019 - 10:06

Fils de la Montagne

Le Juste était subjugué par le récit que Hjalmar lui faisait de son ancienne vie, de la magie qui était alors en usage et du fonctionnement de leur culte. Naître directement de la roche de la Montagne, voilà un concept qui stupéfiait proprement le solstien, et bien qu'il eut du mal à y croire et se le figurer, la symbolique de cette naissance et de l'attachement du peuple du LibreLune à leur terre le fascinaient. Quelle que soit l'origine de ce miracle, seule une foi pure et fervente devait permettre son apparition, du moins c'était là l'avis du brun. Il s'étonnait en revanche de la disparité des croyances au sein d'une même meute, qui lui semblait dangereuse pour une vie en communauté, et se questionna sur l'apparition de nouveaux rôles. Il avait sûrement encore beaucoup à apprendre de ce peuple montagnard.

La note plus grave sur laquelle termina le bleu déconcerta un peu plus son vis-à-vis, qui fronça derechef les sourcils. L'idée de dépendre d'une entité supérieure et de son bon-vouloir pour procréer le mettait mal à l'aise, et il se sentit tout à coup bien loin de son idée d'une foi ardente récompensée par le cadeau de la vie. Plusieurs concepts de cette étrange tribu le dépassaient, et il resta un instant silencieux, regard plongé dans la mer, pour assimiler ces nouvelles informations.

Il chercha quelque matière à comparaison dans sa propre tribu, questionnant ses croyances ; tous les Solstiens vouaient un culte à la Montagne, aux forces de la Nature qui leur donnaient leurs pouvoirs, mais personne ne semblait se sentir... forcé, ou contraint à la dévotion. Leur religion lui semblait naturelle, évidente, comme une tradition solide perpétuée d'âges en âges sans qu'ils aient à la remettre en question. Même la découverte des claniques et de leurs propres croyances ne les avaient en rien ébranlés. Mais l'impression que lui donnait Hjalmar de sa propre expérience et des obligations de son ancienne meute lui donnait froid dans le dos. Désireux d'en savoir plus, il se tourna à nouveau vers le géant bleu.

« Pouvez vous m'expliquer comment était régi votre peuple ? Y avait-il des meneurs "terrestres", en-deçà des ancêtres ? Fonctionniez-vous comme les meutes d'ici, ou notre tribu ? »

Le brun avait grande envie de comprendre un peu mieux le quotidien de l'ancienne patrie du LibreLune, de s'identifier à l'un des siens pour comparer leurs expériences. Un fin sourire repeupla son visage sévère, l'adoucissant quelque peu.

« Votre récit nous porte si loin de ce que je connais ; j'aimerais vous en faire découvrir autant du Solstice, puisqu'il semblerait que les fils de la Montagne soient aussi différents que leur habitat se ressemble. »
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar
Animatrice
Hjalmar
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 126
Date d'inscription : 15/05/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Les bas tréfonds de l'humour

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue40/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (40/1000)
En couple ?: héhéhé é_é
Mar 2 Avr 2019 - 18:13





hjalmar | keid'il'an
Fils de la Montagne


Le LibreLune comprit l’étonnement du loup en face de lui. Quand on ne connaissait pas son peuple d’origine, il était véritable qu’il n’était pas chose aisée de savoir pourquoi il en était ainsi dans ses traditions. L’ancienne meute du bleu n’avait pas le choix, tout était déjà tracé et calculé par des êtres hiérarchiquement supérieurs et cela était normal pour tout le monde. Ce n’était qu’en découvrant Four Seasons que Hjalmar s’était rendu compte de la tyrannie de son passé, et de la prison de pierre dans laquelle il avait vécu toutes ces années.

En entendant les questions du Solstien, un léger pincement au cœur manqua de faire sursauter le léonin. Non surprit de ces questionnements logiques, Hjalmar n’avait jamais eu de mal à assumer ses origines bien spéciales et était même reconnaissant envers le brun d’avoir une telle écoute nouvelle, en dehors de ses proches. Les anciennes montagnes ne manquaient en rien au bleu, qui voyait désormais cette expérience comme une erreur du passé, refoulant la non considération des autres en son égard. Il préférait toujours parler d’eux en excluant ce que lui-même avait vécu, non pour rester mystérieux ou ne pas tout ramener à soi, mais pour ne pas voiler la vision d’autrui en donnant un point de vue moindre.

En réfléchissant à une réponse, Hjalmar essaya d’être le plus objectif et courtois, mais il dérapa très vite sur ses paroles. Il avait détourné les yeux de son interlocuteur avant de les relever afin de ne pas paraître impoli. Il n’était pas mal à l’aise, mais encore une fois, le bleu ne savait où commencer.

- Sachant que la meute était divisé en trois religions, on pourrait comparer au fonctionnement de votre tribu. Trois divisions avec chacune un haut-prêtre, dont les ordres n’étaient directs qu’aux prêtres plus proches du reste de la population. Mais au-delà du trio, nous trouvons ce qu’on appelle un Jarl. C’était lui le vrai commandant de tous, à mes yeux ce n’était qu’un fou que personne ne voyait jamais, apparemment envoyé par les Ancêtres mêmes et qui avait le pouvoir unique de leur parler. Ce qui est bien évidemment faux, tous en était capables, dont moi. De ce que j’ai pu voir, les haut-prêtres fonctionnaient ensemble mais ils divisaient le peuple pour tenter de créer des conflits. La conséquence de leurs actes est donc assez prévisible…

Inspirant lourdement à la fin de cette réponse, le LibreLune dut faire un effort pour ne pas avoir le souffle saccadé, ratant même de peu de laisser un ironique rire rauque pour accompagner son ton dernier. Il fut néanmoins heureux et rassuré que Keid’il’An était si ravi d’entendre ses histoires, malgré le penchant quelque peu négatif qu’elles pouvaient prendre. Joyeux de cette considération, il lui rendit un fin sourire chaleureux, sentant un véritable lien de savoir entre les deux. Les deux sages semblaient partager le même intérêt pour la connaissance.

- Je ne doute pas que nos existences soient si différentes, mais au fond, c’est ce qui est le plus attrayant entre les individus n’est-il pas ? Fit-il d’une voix presque plus faible et posée, les yeux brillants.

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Mer 3 Avr 2019 - 18:10

Fils de la Montagne

Plus le récit de Hjalmar s'étoffait, plus le Juste se sentait curieux et désireux d'en connaître plus de détails, les réponses du géant bleu amenant parfois encore plus de questions dans l'esprit de son vis-à-vis. Cependant, les tourments qui affleuraient parfois dans le ton ou l'attitude du LibreLune n'échappaient pas à Keid, qui ne pouvait s'empêcher de ressentir une pointe de culpabilité à faire remonter des souvenirs sûrement désagréables, bien que l'autre ait accueilli sa demande avec bienveillance. En réalité, plus il en apprenait sur cette ancienne tribu des montagnes, plus le brun se sentait effrayé ; leur fonctionnement, tel que le décrivait son interlocuteur, lui semblait corrompu et nuisible, et au fur et à mesure qu'il réalisait l'ampleur du pouvoir des ancêtres et leurs sbires, ses sourcils se fronçaient au-dessus de ses yeux effarés.

Le Juste devait se reconnaître un penchant innocent et naïf, confronté à cette réalité qui, si elle n'était plus d'actualité d'aujourd'hui, avait tout de même marqué à vie de nombreux individus, plaçant leurs existences sous un fardeau de mensonges et de secrets. Il est vrai que, descendu de sa Montagne, il n'aurait jamais cru que pareille maltraitance pu avoir lieu, et pourtant ! Voilà qui ne faisait que lui rappeler combien il en savait peu sur le monde, et combien il était petit et insignifiant au regard de ce qui l'entourait.

Il n'en était pas apeuré pour autant ; au contraire, ce qu'il craignait le plus, c'était le repli de Solstice sur lui-même, effarouché par des contes si terribles. Plus que jamais, le chef était persuadé qu'ils devaient, ils avaient pour devoir d'entendre ces histoires, d'apprendre des erreurs d'autrui et d'en sortir plus forts, plus expérimentés. Aussi horrifiantes que ces histoires soient... Malgré sa compassion pour le passé de Hjalmar, Keid trouvait malvenu de lui présenter des excuses ou des paroles de pitié, qui ne sauraient l'apaiser tant elles sembleraient vides de sens ; il ne pouvait prétendre en savoir assez pour soulager le bleu du poids de son passé. En outre, celui-ci retrouva rapidement le sourire, s'émerveillant de la diversité régnant entre les créatures terrestres.

« Je rejoins tout à fait votre pensée ; nous avons tous beaucoup à gagner en apprenant les uns des autres. »

Il adressa un hochement de tête appréciateur au géant bleu, mais bientôt ses interrogations revinrent au premier plan de ses pensées, et son masque sérieux se recomposa.

« Cependant, je ne comprends pas... » Décontenancé, le solstien dodelina brièvement de la tête, son regard concentré fixant un point sur un rocher, avant de retourner sur le LibreLune. « Il me semblait que la vie en communauté était régie par un principe en quelque sorte unique de survie, qui s'applique de différentes manières en fonction des peuples... Mais quel est l'intérêt de faire régner les conflits dans une tribu ? Ses meneurs ne devraient aspirer qu'à la faire prospérer, la rendre puissante et la mettre hors de danger... Quelles motivations pouvaient susciter de tels actes ? »

Malgré ses beaux discours intérieurs, cela serait peut-être la dernière question qu'il oserait poser à son vis-à-vis ; bien qu'il se targuât d'écouter l'histoire de Hjalmar et d'en tirer des conclusions heureuses pour sa propre Tribu, il n'était pas sûr de pouvoir faire face dignement à un comportement monstrueux de la part des fameux ancêtres, ou de quiconque se fut mis en tête de les représenter.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar
Animatrice
Hjalmar
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 126
Date d'inscription : 15/05/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Les bas tréfonds de l'humour

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue40/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (40/1000)
En couple ?: héhéhé é_é
Lun 22 Avr 2019 - 16:41





hjalmar | keid'il'an
Fils de la Montagne


Hjalmar était ravi que Keid’il’An  ne s’attarde pas sur les malheureux méandres de son passé. Il le savait intelligent, et ne lui en aurait de toute évidence pas voulu, pour ne pas commencer à le prendre par pitié. Le LibreLune n’était en aucun cas esclave de son passé, il en était entièrement délivré. Être libre de son passé permet d’avoir plus d’emprise sur soi-même, et n’ayant plus de pont avec ces personnes peu recommandables, Hjalmar ne voyait aucun intérêt quelconque à ressasser sans arrêt des souvenirs d’une importance moindre. Après tout, il était mâture et savait avancer dans la vie. Il appréciait partager cela avec le Solstien, compagnon idéal pour ce genre d’échange.

Le flot de questionnements du chef était juste. Toutes ces interrogations, Hjalmar en avait chassé les réponses durant une bonne partie de sa vie, en vain pour la plupart. En soi, la soif du pouvoir était l’unique lien et explication logique, mais le LibreLune avait toujours cherché à creuser un peu plus loin. Un secret peut-être ? Ou quelque chose à protéger du commun des mortels ? Personne ne le sait, et le bleu a du quitter bien trop tôt sa tribu d’origine avant d’avoir les capacités de résoudre cette énigme.

- Mon cher, je ne crains que nous ayons eu affaire a de simples personnes avides de pouvoirs. Il ne faut pas s’épuiser comme je l’ai fait à force de chercher de véritables buts derrière cela. Certaines personnes se nourrissent du contrôle des autres, et malheureusement il existe ce genre d’individus partout autour de nous…


Le LibreLune termina ses paroles sur un léger soupir, non pas d’agacement ou d’épuisement, mais de peine envers un monde à jamais privé d’une paix parfaite. Même si, après courte réflexion, si la paix prospère éternellement, Hjalmar n’aurait plus vraiment de travail à proprement parler. Rigolote pensée, bien que parfaitement utopique. Il était assez de parler de lui et le lion avait bien en tête d’en connaître d’avantage sur ses voisins.

- Et vous alors, qu’en est-il de votre fonctionnement de vie ? Y-a-t-il eu des changements depuis la découverte de vos nombreux voisins ? Le Solstice le vit bien ? Le loup bleu pouvait imaginer quelques désagréments au sein de la tribu montagnarde, certains ethnocentristes pourraient être contre de possibles alliances avec ces clans si différents...

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Lun 22 Avr 2019 - 18:13

Fils de la Montagne

L'explication tenait en peu de mots, et se trouvait à la fois ahurissante de simplicité et de cruauté. Intérieurement, Keid'il'An sentit une vague de colère embraser ses entrailles, mais calma rapidement son ardeur. Il n'était en rien concerné par l'affaire, et n'était même pas légitime pour se faire juge d'actions passées et lointaines. Cependant, apprendre de la bouche du loup bleu que de tels loups pouvaient se montrer aussi vils... Voilà un conte dont il avait bien du mal à entendre la chute.

« J'ai cru comprendre que l'on pouvait en trouver partout en effet... »

Sa pensée se dirigea vers les derniers faits marquants survenus sur Four Seasons, menés à la baguette par un triste sire au pelage aussi noir que son cœur et ses intentions. Il repensa aussi brièvement à Rag'valdsklag, rencontré il y avait de cela un moment dans la montagne ; lui aussi était le jouet d'entités malignes, un pantin condamné à accomplir leur sale besogne. Le visage du brun se durcit, et une étincelle brilla dans son regard.

« J'approuve la sagesse de vos propos. Contre de tels ennemis, il est vain de chercher à tout comprendre. »

Le chef partagea un instant le silence commémoratif du LibreLune, remuant les dernières informations reçues de sa part en son esprit. Il espérait ne jamais avoir à connaître pareille situation pour sa Tribu...

« Et vous alors, qu’en est-il de votre fonctionnement de vie ? Y-a-t-il eu des changements depuis la découverte de vos nombreux voisins ? Le Solstice le vit bien ? »

Le Juste esquissa un fin sourire, appréciant le revirement de conversation et l'intérêt de Hjalmar pour son peuple. Comment répondre à toutes ces questions ? Affable, le haut loup réfléchit quelques instants, mettant de l'ordre dans ses idées avant de reprendre la parole, sa voix grave jouant mélodieusement avec le bruit des vagues.

« J'en avais touché un mot à Kuma, je ne sais s'il vous en a parlé ; pour faire court, notre Tribu compte trois meneurs, qui prennent en charge les différents aspects de la vie en communauté. L'Honorable pour l'intendance et les soins, le Terrible pour la guerre et la défense, et... moi-même, le Juste, pour appliquer nos lois et rencontrer nos voisins. » Son sourire s'accentua quelque peu, et une lueur amusée scintilla dans ses prunelles. « À vrai dire, cette dernière facette de mon rôle est assez récente, puisque nous ne pensions pas avoir de voisins... »

Le regard concentré de Keid se porta vers l'horizon, tandis que son visage reflétait le tour sérieux qu'avaient pris ses pensées.

« Pour tout vous dire, la découverte de Four Seasons a été une surprise un peu... désagréable, de prime abord. Nous vivions au sommet des montagnes sans réelles frontières, puisque nous nous pensions isolés, mais cela ne nous empêchait pas de surveiller les environs par sécurité. Lorsque le volcan a révélé de vaste terres peuplées de loups bien plus nombreux que nous, notre première réaction a été de nous replier sur nous-même. »

Le chef esquissa une brève grimace amère, puis secoua la tête en retrouvant un visage plus apaisé. Cette révélation avait porté un coup sévère à son ego, et le Terrible n'avait pas manqué de lui reprocher la désinformation dont ils avaient fait les frais. D'ailleurs, lors de cette période de trouble inédit, il était lui-même de ceux prônant l'isolement, avant de rencontrer quelques claniques qui avaient réussi à lui faire changer d'avis. Depuis, il avait l'impression d'avoir fait un certain chemin dans l'acceptation de ses voisins, mais tous n'étaient pas du même avis.

« Je pense qu'il est important au sein d'une meute de savoir écouter tous les avis, et de le prendre en compte ; tous les solstiens ne voient pas la découverte de Four Seasons d'un très bon œil, parce qu'elle chamboule tout ce à quoi ils croyaient alors. Mais plus les jours passent, plus nous apprenons des uns et des autres, et petit à petit la glace se brise. Nous avons déjà quelques accointances avec les printaniers et les automnaux, peut-être pourrons-nous à terme communiquer en bonne entente avec tous les clans. »

Enfin, ses yeux d'aigue-marine se reportèrent sur Hjalmar, qu'il gratifia d'un sourire encore un peu plus amical, une prouesse pour le chef au visage d'ordinaire si fermé. L'exécuteur venu avec lui, ayant fini son inspection du phare et de ses environs, était assis à l'écart, et lors d'un bref coup d’œil vers les deux loups, s'étonna de lui découvrir ce visage serein. Il haussa les épaules avec un sourire et s'étendit sur la pierre en attendant la fin de la discussion, entendant vaguement la voix de son meneur reprendre en direction du géant bleu.

« Je crois d'ailleurs que c'est le cas avec les LibreLunes ? Avez-vous un contact régulier et positif avec tous les clans ? »
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Hjalmar
Animatrice
Hjalmar
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 126
Date d'inscription : 15/05/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Les bas tréfonds de l'humour

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue40/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (40/1000)
En couple ?: héhéhé é_é
Dim 28 Avr 2019 - 15:00





hjalmar | keid'il'an
Fils de la Montagne


En effet, Hjalmar n’était plus étranger au mode de fonctionnement du Solstice. Un moment auparavant, Kuma lui en avait fait tout un exposé, heureux d’en connaître plus sur leurs voisins. Les deux LibreLunes appréciaient partager ces moments de savoir, et surtout qu’une grande excitation de découverte était venu démanger les deux compagnons après cette interaction. Et vu l’attitude du chef Solstien face au bleu, leur manière de penser ne semblait pas si différente, ou alors cela ne relevait que du brun. Après tout, les deux meutes ne semblaient pas si différentes l’une de l’autre dans leur philosophie.

Ce n’était pas une surprise pour le LibreLune que le Solstice avait plutôt été enclin à se méfier de leurs nouveaux voisins. À dire vrai, chaque clan de Four Seasons avait prit la nouvelle de leur manière. Certains avaient vite tissé des alliances avec, et d’autres eurent...plus de mal. Keid’il’An pourrait être le premier à témoigner, dans son nouveau rôle d’ambassadeur. Cependant, Hjalmar ne pourrait pas jauger les premières impressions des LibreLunes puisque sa venue suivait les événements, sans avoir eu l’occasion de vivre lui-même les troubles. De l’amertume s’invita sur le visage du Solstien, témoignant d’un accueil peu favorable au commencement de cette nouvelle ère.

Mais ce voile se leva bien vite pour que Hjalmar retrouve la sérénité dans son regard. Le fin de sa tirade ne révélait qu’écho dans le cœur du bleu, qui ne trouvait qu’acquiescer à ces propos très justes qu’il partageait. Au sein des LibreLunes, chacun avait sa voix et leur petit comité permettait à la communication de s’étendre plus facilement. Tous les avis trouvaient leur place, même ceux des apprentis qui occupaient tout de même une place importante dans l’avenir de la Guilde. Mais il n’était pas bon de comparer leur mode de vie à ceux des claniques, qui eux étaient déjà bien plus nombreux et divisés. De ce qu’il avait pu témoigner, Hjalmar savait pertinemment que certains clans ne prônaient pas la communication. Entre les alphas fantômes et les traîtres (la guilde était elle-même familière avec ce genre de comportement), les relations au sein même des clans n’étaient pas simples. Malgré les tentatives des gardiens de la paix, des tensions perdurent pour de vieilles raisons que Hjalmar associait plus à de la fierté qu’autre chose.

Pour clore son dialogue, Keid amena la question au bleu, qui n’eût pas très longtemps à réfléchir. C’était leur devoir de se mettre au courant de ce qu’il se tramait chez tout le monde, même envers les non-claniques. Ce n’était pas chose aisée, mais ils avaient des relations précieuses avec les Alphas, surtout si l’on considère celle d’Asha, louve que le lion avait bien eu du mal à apercevoir depuis son arrivée. Malgré le manque d’effectif, la Guilde poursuivait ses missions et faisait toujours preuve d’efficacité. Hjalmar rendit le chaleureux sourire à son nouvel ami :

- La Guilde doit garder une position neutre envers les clans, sans jamais perdre sa prospérité. Il n’est pas chose aisée quand nous manquons de loups ou de renseignements dans les clans. Certains se font plus discrets que d’autres, ce qui ne rend pas la tâche facile pour communiquer avec. Mais la Guilde a certes perdu en effectif mais en aucun cas n’a-t-elle perdu de son efficacité. Pour l’instant, plus de réels dangers ne courent contre notre existence, ce qui nous permet d’agir de manière plus focalisée sur les claniques.

Hjalmar n’oublia pas les tensions Printemps-Automne dont il avait participé à la pacification. Sans bâtons dans les roues, la voix de la paix était plus dégagée et après cette mûre réflexion, le protecteur des clans du admettre que les LibreLunes se remettaient dans le droit chemin après leur chute.

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Keid'il'An
Modératrice
Keid'il'An
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 31/07/2018
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Left_bar_bleue5/1000Fils de la Montagne ∧ Hjalmar Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?:
Dim 5 Mai 2019 - 19:12

Fils de la Montagne

Vivement - avec du moins plus d'animation qu'il ne l'aurait peut-être souhaité - Keid hocha la tête aux propos du géant bleu ; la neutralité et la prospérité de la meute, voilà deux concepts auxquels il était très attaché, qui caractérisaient même son existence en tant que Juste. Il était très content que Hjalmar ait prononcé ces termes et partageât cette opinion, et son assentiment se ressentit dans le sourire franc qu'il accorda au LibreLune ! Au milieu de son visage sombre, ses prunelles aigue-marine miroitaient de satisfaction, rehaussées par les minces rides que soulevaient les commissures étirées du brun.

Il marqua plus de sérieux lorsqu'il entendit les conditions pour le moins difficiles dans lesquelles exerçaient les loups de la Guilde ; il est vrai qu'il en savait très peu sur leur nombre au final, et se demandait quelle était la portée de leur groupe ; valait-il mieux être peu nombreux et efficaces, ou bien une multitude agissant peu ?

« Puis-je vous demander combien de LibreLunes vous êtes, en tout ? Pardonnez-moi si ma question vous semble indiscrète, mais je m'interroge sur le nombre d'épaules qui soutiennent une si noble cause. »

De sa propre expérience, il était facile d'abonder au fait que certains clans se faisaient très discrets ; d'ailleurs, il n'y avait qu'avec Seira et le printemps qu'il avait maintenu des liens plus ou moins réguliers, en compagnie de la meneuse ou de l'un de ses représentants. Les autres dirigeants semblaient absents pour tout ce qui concernait le chapitre du Solstice, et au final, le Juste ne s'en formalisait pas plus que ça. Tant qu'ils respectaient les frontières, ces claniques-là pouvaient bien vivre leur propre vie sans se soucier de la Tribu, ils en feraient de même de leur côté.

« Pour l’instant, plus de réels dangers ne courent contre notre existence, ce qui nous permet d’agir de manière plus focalisée sur les claniques. »

Après un nouveau signe de tête approbateur, le solstien se redressa. La fin des tensions avait dû être un réel soulagement pour beaucoup de monde.

« C'est une heureuse nouvelle. » Alors qu'il méditait sur les possibilités offertes par un temps de paix, ses yeux s'illuminèrent, tandis qu'un nouveau questionnement se distinguait dans ses pensées. « J'y pense ; je crois avoir compris que votre existence était secrète encore assez récemment. Ainsi, vous avez annoncé à tous les clans que vous veilliez dans l'ombre ? Quelles ont été leurs réactions ? »

Au final, il réalisait avec amusement que plus leur discussion avançait, plus des points communs se dessinaient entre les enfants de la Lune et ceux de la Montagne, pour son plus grand plaisir.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: