Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: RPG :: Territoire inoccupé :: Plaine d'idromède Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
On the riverside (Asmodia)
Kare
Squelette Ambulant
Kare
Race : Loup/louve
PUF * : Luona ; Sheona Fayls
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2017
Âge : 26

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
On the riverside (Asmodia) Left_bar_bleue10/1000On the riverside (Asmodia) Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non
Jeu 7 Mar 2019 - 16:30



On the riverside

La silhouette blanche et maigre marchait lentement, il affrontait la pluie. Le ciel était gris et morne tout comme sa vie. Ces dernier temps il n’avait rien vécu de bien palpitant. La paix était revenue depuis quelques temps malgré des tensions encore palpable. il était resté seuls dans son coin avec ses soucis. Plus de rencontre juste lui et la faim insatiable qui ne le quittait jamais.

C’est le ventre grondant que le solitaire longeait la rivière qui parcourait la plaine d’Idromène. Son corps affaibli par le mois de jeûne se traînait réclamant sa pitance . Il fallait qu’il se trouve une carcasse car il ne tiendrait plus bien longtemps. Le regard cernés et affamé cherchait son dû avec ferveur. À droite? Rien. À Gauche? Rien non plus . Le mâle se mit à trottiner désespérant de trouver quelqu’un à se mettre sous la dent littéralement.

Descendant la vallée encore plus loin une masse sombre étendue sur la berge attira son attention. Son ventre criant, autant vous dire que Kare n’était plus en état de réfléchir . La lucidité avait laisser l’avantage à la folie, au désir, à ce besoin vital qui le rongeait.  Il bondit alors instantanément, se ruant sur le corps mort. Son masque s’ouvrit d’un traits et il planta enfin ses crocs dans la chaire putréfié du lupin décédé.  Déchiquetant à la va vite et engloutissant il se força à ralentir et se calmer. Il n’était pas bon de manger aussi vite. Déjà qu’il était mal en point faire une indigestion serait mal venu.

L’urgence lui avait fait oublier toute autres notions. Il ne fit même pas attention à ce qui se passait autour de lui. Le fait que quelqu’un puisse le remarquer en train de se nourrir de cadavre ne lui était même pas venu à l’esprit. Alors que c’était plutôt quelque chose qu’il cachait d’habitude. Mais la faim avait été plus forte cette fois-ci. Le temps passa il s’acharna  petit à petit moins violemment sur son repas improvisé. Il redevenait plus calme, oubliant pourtant toujours que cela le dégoûtait et le révulsait habituellement au plus au point.

Après quelques temps, le ventre enfin repus, il releva le museau de la carcasse. C’est là seulement qu’il s'aperçut qu’il n’était pas seul. En face de l’autre côté de la rive quelqu’un l’observait. Retrouvant alors instantanément ses esprit il se recula, abaissa ses oreilles honteux et referma son masque en dessous duquel il se nettoya les babines d’un coup de langue. C’était quelqu’un qu’il connaissait en plus il la reconnue mais n’osa rien dire à cet instant. Elle savait maintenant…  Il avait été évasif la dernière fois mais elle savait son terrible son secret. Comment allait-elle réagir?

ft.
Asmodia

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Asmodia
Adminounours ♥
Asmodia
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 80
Date d'inscription : 17/09/2017
Âge : 22
Mar 19 Mar 2019 - 12:17






 
 
 

On the riverside

ft. Kare

L'hiver touchait bientôt à sa fin, mais son passage n'avait laissé personne indifférent. En effet, le froid touchait aussi bien la faune que la flore de tout Four Seasons et personne ne pouvait échapper à quelques restrictions alimentaires. Les plus chanceux canidés présents faisaient partie des clans, ou encore d'autres regroupement leur permettant de survivre plus aisément. Ces meutes avaient des réserves de nourriture obtenues grâce à de puissants chasseurs qui ne faisaient que ça de leurs journées, ils n'avaient donc pas dû beaucoup subir de dégâts. Ce n'était pas le cas chez les solitaires, personne n'était là pour chasser pour les autres, et le proies s'étaient faites rares.

Asmodia n'avait pas eu trop de soucis jusqu'alors à se nourrir. Elle n'était pas bien grande et n'avait pas besoin d'énormément d'énergie contrairement aux immenses loups composés à 90% de muscles, alors le peu qu'elle avait pu manger lui avait suffit. Cependant ce jour-là, elle n'arrivait vraiment pas à mettre la main sur quoi que ce soit et désespérait de trouver une petite bête à se mettre sous la dent... Aussi elle décida de tenter sa chance dans la plaine. Bien sûr, elle savait bien que les animaux ne seraient pas de sortie avec la pluie qui tombait, mais elle espérait pouvoir attraper quelques poissons dans la rivière. Avec l'agitation de l'eau, ils devaient être un peu en mouvement.

La jeune louve s'approcha doucement de l'étendue d'eau, à l'affut du moindre signe de vie qui pourrait s'approcher ne serait-ce qu'un peu du bord... rien ne venait ! Lassée d'être aussi attentive pour rien, la demoiselle finit par entendre des bruits de mastication. Ils n'étaient pas tout proches, mais pas très éloignés non plus. La rouge prit la décision peut être idiote, de se rapprocher de ces sons. Après tout, il pouvait s'agir d'un animal qui pouvait lui servir de repas et elle était venue pour ça !

Plus elle s'approchait de la source du bruit, et plus elle se posait de questions sur qui mangeait et surtout quoi ? Finalement arrivée toute proche, la solitaire repéra de l'autre côté de la rive deux silhouettes : une sombre au sol et l'autre plus claire penchée sur la première. Elle n'avait pas tout de suite détaillé celle se trouvant à terre, ayant remarqué que celle qui la surplombait lui rappelait quelqu'un... Ce pelage gris pâle, ces côtes si saillantes... il ne pouvait s'agir que de Kare; elle en était persuadée ! Enthousiasmée à l'idée de revoir ce loup qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps, elle fit un pas, laissant craquer une petite branche avant de s'apercevoir que la silhouette la plus sombre était en fait le cadavre d'un loup.

Ses yeux se rivèrent instantanément sur le solitaire famélique, qui semblait l'avoir vu également. Malgré le mouvement de recul qu'il avait pu avoir et le cours d'eau qui les séparait, Asmodia ne put s'empêcher de piétiner sur place, partagée entre le dégoût que pouvait lui provoquer la scène à laquelle elle avait assisté et la pitié que lui inspirait une telle situation. La première fois qu'ils s'étaient rencontrés, le mâle n'avait pas dévoilé ce secret, et la petite louve ne pouvait que le comprendre. Il vivait dans la peur du jugement, et sans doute dans la famine depuis bien trop longtemps. Les yeux de la rouge s'humidifièrent en songeant à cette vie de misère, bien qu'elle ne fasse pas facilement confiance et qu'elle s'ouvre peu aux autres, ce loup là lui fendait le cœur à chacune de leurs rencontres. Elle ne pouvait pas l'ignorer, ni le juger, juste essayer de le comprendre.

« K-Kare... c-c'est bien toi ? » demanda-t-elle d'une voix si basse qu'il aurait pu s'agir d'un murmure.

Instinctivement, ses pattes firent pour elle un nouveau pas en avant, comme pour montrer au gris qu'Asmodia n'était pas là pour lui porter un jugement. Bien sûr, son regard était rempli de questions : était-ce lui qui avait tué ce loup ? Pourquoi était-il en train de le... de le... manger ? Que voulait dire tout ça ? Son esprit était perdu, mais elle ne pouvait se résoudre à laisser sortir toutes ses interrogations.


◊ Codé par Jo' ◊

Revenir en haut Aller en bas
Kare
Squelette Ambulant
Kare
Race : Loup/louve
PUF * : Luona ; Sheona Fayls
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 21/01/2017
Âge : 26

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
On the riverside (Asmodia) Left_bar_bleue10/1000On the riverside (Asmodia) Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non
Lun 25 Mar 2019 - 11:10



On the riverside

Kare recula d’un pas devant la rouge puis se figea devant son expression. Il vit dans ses yeux des milliers de questions, l’incompréhension, le désir de l’aider, la peur peut-être ou le dégout voir de la pitié. Ces derniers éléments, son imagination prolifique les avaient certainement amplifié. Alors que la femelle qui avait bien grandit depuis la dernière fois s’approchait vers lui dans une volonté bienveillante réveillant en lui un sursaut d’effroi.

Le regard de la belle lui rappela ce souvenir. Un très mauvais souvenir où il s’était évertué à chasser sa soeur à coup de crocs dans l’espoir qu’elle ne succombe pas non plus à la malédiction qui les avaient touché à l’époque. Ce regard plein d'incompréhension et de question, plein de haine de dégoût mais aussi de larme. Elle lui en voulait toujours c’était sûr. Il s’en voulait un peu de lui avoir fait vivre ça maintenant et cherchait à savoir ce qu’elle était devenue.

Il se sentit brusquement très mal. Son corps malade se mettant à trembler vivement. Il précipita ses antérieurs devant sa bouche pour ravaler un haut le coeur violent. Non. Il ne fallait pas recracher le peu qu’il avait engloutit. L’effort déployé pour contenir son ventre et son dégoût profond lui arrachèrent une larme. Puis ses pensées s’emballant quelques autres larmes suivirent.

C’était la seule nourriture qu’il pouvait avaler de base aussi peu ragoûtant que cela était. Manger était important. Il le savait peut-être plus que qui conque en ces terres. Mais malgré le temps qui était passé, il avait toujours du mal à l’idée de manger ses congénères et attendait toujours de craquer comme aujourd’hui pour se nourrir. Il était le premier à se détester pour ce qu’il était.

Depuis longtemps maintenant il s’évertuait à réduire le plus possible les moment où il se nourrissait. Jusqu’ici personne ne l’avait jamais vraiment découvert il avait toujours pu s’en sortir plus ou moins de justesse. Mais là il était pris sur le fait. Que pouvait-il bien dire? Dans sa tête c’était l'apocalypse plus rien n’allait. La peur, le dégoût profond tout lui donnait simplement envie de vomir.

Son regard n’était plus écarquillé par la faim mais par la répulsion et la honte. Les oreilles complètement plaquée contre son crâne. Il évitait de regarder à nouveau la solitaire. Se bornant à regarder le sol pour tenter vainement de se calmer. Il voulait fuir mais son corps ne lui répondait plus luttant déjà contre ses tremblement et ses nausées incessantes.

Il s’obliga alors inspirer profondément et souffla profondément. Mais l’odeur de la chair dans son masque lui provoqua un nouveau haut le coeur. Se tenant le torse d’une patte il la posa sur son ventre priant pour qu’il digère vite le peu qu’il avait pu manger. Puis se faisant encore une fois violence. Il tenta de parler.


“Je…”

Humm. Que dire cette fois devant une telle situation. Il tourna cette fois le dos à sa congénère et laissa passer un long silence pour trouver la force de parler tout en restant dans sa posture abattue. Sa voix était tout aussi tremblante que lui.

“Je… Oui c’est moi …. Je … ne me.. regarde pas … s’il te plait… je suis répugnant”

ft. Asmodia

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: