Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: RPG :: Hauteurs du Solstice :: Pics Brumeux Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Les perles de pluie [Pv Ro'o ]
Hinano
Petite Graine
Hinano
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 40
Date d'inscription : 24/12/2018
Âge : 24
Sam 23 Fév 2019 - 23:10

Les perles de pluie [Pv Ro'o ]  Divers-7
Les perles de pluie

La blonde grimpa avec difficulté la large pierre irrégulières qui marquait le prochain niveau et tourna le regard, haletante sous l’effort et le manqué d’oxygène, vers le brouillard translucide qui survolait la jungle rouge où résidait son foyer. Elle essuya sa truffe humide et redirigea ses pupilles argenté vers le sommet des montagnes qu’elle escaladait depuis le matin. Hinano était bientôt arriver à son sommet, pénétrant de ce fait sur le territoire du Solstice qu’elle désirait voir de ses propres yeux.

Elle inspira profondément et se remis en marche. Tant de chose allait mal dans sa vie pourtant si lumineuse, tant de question restait sans réponse et de situation incertaine pour qu’elle puisse les accepter tel quelle. Hinano voulait avancer, que la tristesse qui terrassait son cœur s’en aille et qu’elle puisse enfin reprendre son souffle dans ce nouveau monde aux délimitations vagues. Arriver au sommet du mont, elle retint ses larmes avec peine en jetant un ultime regard à sa maison dont elle n’arrivait plus à distinguer les fondations depuis plusieurs mètres, se pinça violement les lèvres pour contenir le désarroi qui lui sautait à la gorge et se laissa happer par les ombres des montagnes Solstienne. La louve avait longuement réfléchi à ce qu’elle faisait, comme beaucoup de chose depuis qu’elle avait pris la responsabilité des enfants du clan, se demandant réellement si ce pèlerinage dans les montagnes était nécessaire, si ce n’était pas qu’un caprice ou une fabulation de son esprit malade, mais elle avait fini par se convaincre seule. Elle avait besoin de respirer.

Ce n’était pas tant la destruction de leur ancien territoire, que la trahison des NuiTernes ou la disparition de ses parents et de son jumeau qui la mettait dans cet état, mais une accumulation sur plusieurs mois et année qui laissait maintenant son âme aux abois. Elle n’en laissait cependant rien paraitre pour ne pas inquiéter ses frères qui comptaient sur elle. Hinano avait fait de grande chose durant le cataclysme, elle s’en rendait bien compte et sa présence était essentiel à la meute, mais elle se sentait incomprise. Personne ne voyait son mal-être derrière ses sourires, sa joie et ses chansons, personne ne comprenait.
Alors ce matin, elle avait décidé de se prendre en main.

Comme souvent depuis la disparition d’Axl, elle avait appris à se débrouiller et à aller de l’avant même si cela était la chose la plus douloureuse qu’elle aurait à accomplir. Au cours de son voyage, elle manqua plusieurs fois de chuter dans le brouillait épais qui masquait les falaises à pics et les sentiers discrets, mais cela ne l’empêcha pas d’avancer. Elle avait mal aux pattes à force de marquer sur les cailloux pointus, le pelage si humide à cause de la brume que ses belles anglaises c’étaient froissée en un amas de cheveux ondulés et elle n’arrêtait pas d’essuyer la morve qui coulait de son nez quand la pluie se mis enfin à tomber. Hinano secoua la tête en maugréant dans sa barbe qu’il ne pouvait faire pire temps et se mis à courir sur le chemin chaotique qu’elle avait trouvé dans l’espoir d’y trouver rapidement un abri. Elle mit les pattes dans une petite flaque de boue, glissa et heurta violement la pierre avec son épaule ce qui lui arracha un gémissement de douleur, mais en prenant le temps de se relever malgré ses pattes tremblantes, elle réussit à distinguer à travers le rideau de pluie une brèche discrète dans la montagne.

Hinano clopina jusqu’à la petite estafilade et rampa sous la pierre humide pour se protéger de l’averse. Elle tremblotait de froid, renifla, et ne pouvait plus rien faire d’autre que regarder la pluie tomber. La jeune louve ne pouvait pas se plaindre, c’est elle qui avait voulu venir ici et être seule dans les montagnes. Il fallait qu’elle se réjouisse, au moins le temps l’obligeait à prendre un peu de repos et d’arrêter de penser aux choses qui lui brisait le cœur. Ramenant ses pattes près d’elle, elle se rendit compte qu’un galet c’était loger entre ses pattes, mais en baissant le regard sur l’objet ovoïde elle eut un sourire amer en reconnaissant une petite chrysalide qui était tomber de son épaisse chevelure.
Revenir en haut Aller en bas
Ro'o
Animatrice
Ro'o
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 20
Date d'inscription : 02/11/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Sous ma couette

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Les perles de pluie [Pv Ro'o ]  Left_bar_bleue0/1000Les perles de pluie [Pv Ro'o ]  Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: C'est un tombeur
Mar 5 Mar 2019 - 13:47


r o' o  |   h i n a n o

LES    PERLES      DE    PLUIE






-Vite Kal’ ! Il faut qu’on se dépêche !

Ro’o pressa le pas sous la pluie battante, peinant à accélérer la cadence à cause de la quantité de plantes médicinales qu’il transportait dans une petite sacoche débordante de flore. Son ami aussi en avait récupéré quelques unes, après avoir aidé les derniers petits animaux à regagner leurs abris. Heureusement que le Solstien connaissait par cœur cet endroit, il pourra atteindre son chez lui en un rien de temps !

Se faufilant entre les terrains escarpés, le brun reconnu les quelques sentiers dissimulés entre les roches des pentes ardues de la montagne. N’étant certes pas aussi grand et musclé que ses congénères, Ro’o était un petit loup très robuste, habitué à arpenter les montagnes à la recherches des précieuses herbes pour ses soins. Normalement, les cueilleurs l’aident pour cette tâche, mais se promener dans les magnifiques terres était une idée qui le séduisait régulièrement. De plus, il avait un certain don pour le contact avec la nature et y passait un temps clair et minutieux de son temps.

Les deux amis s’arrêtèrent à la vue de curieuses traces marquantes une flaque de boue. Ils prirent soin de ne pas mettre les pattes dans la gadoue, étonnés de voir de si fraîches empreintes dans la terre humide. Kal’Kass tira la conclusion qu’il devait sûrement s’agir d’un individu aussi gros qu’eux, et Ro’o ajouta qu’il était bien étrange qu’un Solstien serait venu ici par un temps pareil à part pour une importante requête. Ils acquiescèrent d’un bref signe de tête, se comprenant comme par télépathie, et décidèrent de suivre les traces de boue. Observateur, le masqué blanc remarqua les traces d’ébat parmi les empreintes et remontant la piste, il découvrit une discrète faille à travers les roches. Si un des siens s’était blessé ou avait besoin d’aide, Ro’o se devait de lui venir en aide, par chance qu’un soigneur se trouve dans les parages. Lorsque ça tenait de ses capacités de guérisseur, le timide trouvait plus de force pour réussir à parler à ses congénères.

Se tenant non loin de l’abri rocheux, ils perçurent une silhouette inconnue. Kal’Kass prit peur et se cacha aussitôt en reprenant sa forme de tatouage sur Ro’o. Ce-dernier n’arrivait pas à bien percevoir de qui il pourrait s’agir à cause de la pluie brouillant sa perception. Il s’approcha doucement et à travers l’odeur froide de la pluie, il reconnu une senteur qui était à présent loin de lui être inconnue. La flagrance était similaire à celle du Four Seasonniens qu’il avait rencontré quelques temps auparavant ! Exactement la même odeur et cela fut bien curieux… Il était maintenant trop tard pour faire marche arrière même s’il espéra que les lourdes gouttes d’eaux avaient pu étouffer le son de sa venue. Ça se trouve, la louve l’avait même déjà repéré…

Prenant son courage à deux mains, il vint à hauteur de l’étrangère couchée. Il l’observa un moment avant de faire quoique ce soit. Cette chevelure blonde lui rappelait la tignasse de Nat’su, ou Na’tsu… ? Est-ce que ces loups de Four Seasons avaient donc une ressemblance physique entre eux aussi ? Mais à part cette coiffe, peu de points communs physiques se liaient entre les deux. Toisant l’individue, il remarqua de discrets bruits de sanglots émanant de la louve. Que faire ? Ro’o devait commencer par savoir avant tout de chose si elle se trouvait en bon état, après, pour la suite, il faudra improviser… Le voilà dans de beaux draps dans lesquels il s’était fourré tout seul ! Reculer était chose impossible à présent, et il sera obligé de tenir compagnie à la blonde jusqu’à qu’elle soit en forme pour rentrer chez elle.

Le timoré ne savait pas comment signaler sa présence et commença par prononcer son fidèle « euh » d’hésitation avant de prendre la parole, au final il réussit à prononcer quelques mots :

- ...vous...vousavezbesoin...d-d’aide ?

- Lean 2016
Revenir en haut Aller en bas
Hinano
Petite Graine
Hinano
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 40
Date d'inscription : 24/12/2018
Âge : 24
Mer 27 Mar 2019 - 19:43

Attiré par le son d’un cailloux qui roule sur la pente rocheuse, heurte et rebondit sur les gravillons et rocher, Hinano se hâta de s’essuyer les yeux rougis avec une patte tremper avant de tourner les yeux vers une silhouette timide qui se cachais derrière les ombres. Silencieusement, elle le contempla d’un œil à la fois curieux et penaud. Elle savait qu’elle n’avait pas le droit de se trouver là, mais elle avait tant désiré de venir en ses lieux et tant de peine sur le cœur qu’il lui semblait difficile d’articuler un mot.

Pas à pas, le solstien se rapprocher d’un pas si léger et prudent qu’Hinano, qui avait détourner le regard pour ne pas avoir à soutenir le sien, ne remarqua sa proximité que quand il se racla la gorge pour signaler sa présence à quelques mètres de la louve coucher.

- ..vous...vousavezbesoin...d-d’aide ?

Hinano détourna rapidement des yeux où des larmes s’y précipitait à nouveau et se pinça les lèvres pour empêcher qu’un sanglot ne s’en échappe. Elle ne voulait pas se mettre à pleurer devant quelqu’un, elle ne voulait pas qu’il s’inquiète pour elle, car elle ne devait pas être celle à protéger, mais au contraire celle qui aide et qui protège. Elle devait être le petit rayon de soleil vigoureux qui brille aux cœurs des siens dans une perpétuelle joie de vivre. Oh… qu’il était dur à portée ce sourire quand tout autour de soi s’effondre et ne reste que cendre et désarroi. Elle secoua le museau par de petit à-coup bref et réserver.

- J’avais juste… besoin un peu de tranquillité. – A nouveau, elle leva la patte pour s’essuyer le nez. – Je … je pensais que je pourrais me retirer un peu dans la … la montagne et que …

Baissant les yeux sur ses pattes, la louve s’aperçue que la petite chrysalide s’était volatilisé. Alors qu’elle la chercha des yeux, le petit cocon roula tranquillement devant les pattes du solstien et s’arrêta, fatiguer du sol rugueux, comme si ne rien n’était. Quand Hinano la retrouva, elle ne sut que dire.
Revenir en haut Aller en bas
Ro'o
Animatrice
Ro'o
Race : Loup/louve
PUF * : Philly
Masculin
Messages : 20
Date d'inscription : 02/11/2018
Âge : 17
Ta localisation réelle : Sous ma couette

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Les perles de pluie [Pv Ro'o ]  Left_bar_bleue0/1000Les perles de pluie [Pv Ro'o ]  Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: C'est un tombeur
Mar 23 Avr 2019 - 18:27


r o' o  |   h i n a n o

LES    PERLES      DE    PLUIE







Ro’o ne s’attendait pas à une réponse de la part de l’inconnue, et en fut tout décontenancée. Sa voix était douce et agréable, mais lourde de peines et de sanglots. Le soigneur en perdit ses moyens face à la louve qui détournait à nouveau sa tête pour ne pas qu’il ne la voit fondre en larmes de nouveau. De toute façon, on pourrait croire à des gouttes de pluie sur ses joues vu le temps. Personne ne devrait avoir honte de pleurer, cela arrivait fréquemment au soigneur lors de ses crises d’angoisse ou de panique. Et pourtant, cela ne le rendait qu’encore plus loup.

L’étrangère avait l’air affaiblie par son existence, et Ro’o en étant tout penaud. Mais rien n’était peine perdue ! Il allait lui remonter le moral ! La louve était très jolie et la mélancolie n’était pas ce qui mettait son beau visage en valeur. Ses yeux ornés de longs cils suivirent avec épuisement quelque chose aux pattes du brun. Celui-ci baissa la tête et vit un petit cocon devant lui. Le timoré le ramassa du bout du museau, en faisant très attention à l’enveloppe fragile et le reposa dans le bouquet de fleurs, couvre-chef de la blonde. Ro’o en fut très rapidement gêné, ne comprenant pas pourquoi il avait fait un pareil geste. Tout rouge, il recula vivement la tête. Vite, quelque chose à dire !

- Ce sera un...un très beaupapillon.


Nul. C’était nullissime. Quel échec. Si Kal’Kass était là, il aurait posé sa main sur sa tête, complètement dépité par la tentative de conversation vaine du tatoué. C’est vrai qu’il avait mieux fait, mais personne ne pourrait lui en vouloir d’avoir tenter quelque chose avec l’étrangère, dont il était habituellement effrayé. Mais ce jour-là, il n’avait pas envie de partir faire son caca nerveux derrière les buissons, à ne plus savoir où donner de la tête. Prenant une grande inspiration, il poursuivit sur sa lancée désastreuse :

- C’est… c’est pasgrave...de pleurer ! Ça m’arrivesouvent a-aussi…

- Lean 2016
Revenir en haut Aller en bas
Hinano
Petite Graine
Hinano
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 40
Date d'inscription : 24/12/2018
Âge : 24
Jeu 25 Avr 2019 - 21:52

Les perles de pluie [Pv Ro'o ]  Tumblr_mj9f4kl1yK1s3n3cyo1_500


Ce n’est pas tant qu’elle n’osa pas se lever et s’approcher du solstien pour récupérer la chrysalide qui gisait à ses pieds, comme un vieux cailloux grisâtre couvert d’eau de pluie, mais que ses coussinets éraflés par l’escalade et l’épuisement la poussait à rester coucher. Elle frotta ses pattes l’une contre l’autre pour essayer de chasser le sable qui s’incrustait dans ses plaies, déglutissant difficilement la salive qui emplissait sa gueule pourtant sèche, quand le loup s’approcha timidement d’elle. Hinano ferma les yeux, se pinça les lèvres et coucha les oreilles en attente de sa sanction, mais ne reçut qu’en retour qu’une petite tape sur le haut du crâne quand le solstien déposa le petit cocon dans sa couronne de fleur.

La blonde tourna de grands yeux interloquer en sa direction.

- Ce sera un...un très beaupapillon.

Un large sourire s’étira sur les belles lèvres de la blonde et une vague de chaleur lui descendit dans la gorge jusqu’à enrober son cœur. Dans sa tristesse, elle avait négligé ce jeune loup dont le regard timoré fuyait le sien et duquel émanait une profonde tendresse. Elle aurait vu tout cela, si elle n’était pas renfermée sur elle-même à pleurer, si elle aurait fait un peu attention à tout comme elle le faisait à chaque fois, si elle l’aurait mis en confiance avec un tendre sourire dont elle était tant capable avec les siens. Qu’elle était sotte.

Elle eut soudain envie de fondre en larme, encore, mais elle s’efforça de retenir ses larmes tant bien que mal, malgré les paroles du loup brun. Hinano secoua doucement la tête, lui donnant pourtant raison muettement, elle ne pouvait pas se permettre de pleurer. Pas elle. Sur qui s’appuierait ses frères et sœurs si elle craquait sous le poids du chagrin que la disparition de ses parents, de son frère et de son chez-elle avait accumulés.

C’était plus dure que ce que tout le monde pensait. La nourrice se sentait horriblement seule et incomprise, surchargé par une tonne de travaux qu’elle s’efforçait d’accomplir jusqu’à l’épuisement tout en veillant sur les petits, sur les siens, et en se dérobant aux demandes infructueuse des jeunes loups qui lui demandait quelques minutes de son temps. Avec le drame du volcan, ils c’étaient calmer, mais les plus idiots insisteraient à nouveau et elle n’était pas certaine de pouvoir toujours leurs refusés de l’attention.

Mais elle souriait. Toujours. Elle était belle. Toujours. Hinano était la louve douce et rassurante qui souriait malgré le vent, la pluie et les marées pour offrir la chaleur d’un doux foyer que beaucoup ne pensait pas retrouver. Toujours. Elle était le pilier qui rappelait a beaucoup d’où il venait. Cependant, Hinano était fatigué si bien que ses pouvoirs n’avaient plus éclot depuis son arrivé à la Jungle Rouge.

- Merci. – fit-elle d’une voix brisée. – Merci pour elle… Je … Je m’appelle Hinano … et vous ?

Elle ne pouvait pas rester indéfiniment comme cela, elle en avait conscience, car il lui faudrait bientôt redescendre la montagne.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: