Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Animation Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Un rendez-vous amical (pv Valkyon)
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Lun 18 Fév 2019 - 22:58

Quelques jours plus tôt la husky avait de nouveau croisé Valkyon. Cela faisait quelques temps qu’ils se croisaient de manière régulière. Mais jamais en se donnant rendez-vous. C’était toujours le hasard qui les faisait se rencontrer. Aujourd’hui ça allait être un peu différent. En effet, la dernière fois qu’ils s’étaient croisés, ils avaient tous deux entendu parler d’un territoire qui venait tout juste d’apparaître. Et… Ils s’y étaient donné rendez-vous pour passer un moment entre amis.

Le matin du rendez-vous, l’hivernale s’était réveillé tot. Elle ne savait pas expliquer pourquoi mais elle avait eu le sommeil léger toute la nuit. C’était visiblement cette entrevue qui la mettait dans cet état. C’était pourtant étonnant. Pourquoi est-ce qu’un rendez-vous amical l’a mettait en joie de la sorte ? Elle ne savait pas. Et pour dire vrai, elle n’avait pas envie de se poser plus de questions que ca. En avance, elle avait pris du temps pour bien coiffer ses longs cheveux blonds.

Elle finit par prendre la route, se rendant sur le lieu de rendez-vous. C’était un lac pour le moins particulier. Il ne ressemblait à rien que la louve ai déjà vu par le passé. C’était laiteux, si bien qu’on pouvait avoir l’envie de plonger dedans. Et à la surface, de petits nénuphars en forme de cœur s’occupait de la décoration. La louve ne put s’empêcher de sourire en voyant le lieu et s’installa calmement à côté du lac, attendant que son ami arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Lun 11 Mar 2019 - 22:25

C’était une journée particulièrement agréable qui s’annonçait pour Valkyon. Un rendez vous des plus charmants l’attendait, et, s’il était certes très heureux à cette idée, il ne s’expliquait pourtant pas la nuit quelque peu agitée qu’il avait passée, incapable qu’il fut de trouver le réconfort de Morphée. Il était pour autant loin d’en être fatigué et se dirigeait donc, fringant, vers le lieux choisi pour la rencontre.
Des terres fort agréables s’étaient, d’après les dires, dévoilées pour un temps aux four-seasonniens, et le grand mâle comptait bien en profiter un peu. Il lui était arrivé, par un autre pur hasard, de croiser la belle Saoirse, et l’idée lui était venue à l’esprit qu’elle apprécierait peut-être de découvrir avec lui ces terres quelque peu... spéciales.

Levant le museau, l’espion constata avec désarroi que le soleil avait déjà bien entamé sa course dans le ciel. Craignant de se trouver en retard et de s’attirer les foudres de sa chère amie, il accéléra le pas, et se trouva bientôt sur la berge d’un lac aussi ravissant qu’il était particulier. Hésitant à tremper une patte dans l’eau laiteuse, il se détourna des fleurs de nénuphar aux couleurs délicieuses et se mis à la recherche de l’hivernale. Elle ne se trouvait de toute évidence pas de ce côté du lac, inutile donc de rester planter à ne rien faire.
Reprenant sa route, il ne mit, à son grand soulagement, que peu de temps avant de la trouver, tranquillement installée à quelques pas du lac. Tel qu’il se trouvait, elle ne l’avait pas encore vu, aussi avança-t-il aussi silencieusement qu’il le put, son sourire s’élargissant sur ses babines.

« J’espère, princesse, ne pas vous avoir trop fait attendre. Non pas que se faire désirer un peu n’est pas une bonne chose, mais je trouverais fâcheux de vous trouver froissée par mon manque flagrant de ponctualité... »
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mar 12 Mar 2019 - 19:51

La louve appréhendait sa nouvelle rencontre avec le loup. Pourtant, il n’y avait aucune raison. Ils s’étaient tous les deux toujours bien entendu. Du moins, toutes leurs rencontres avaient été agréables. Elle espérait que c’était également ce que le loup avait ressenti. Elle n’était pas arrivée depuis très longtemps qu’elle était déjà impatiente. Elle ne savait pas pourquoi, mais quand elle pensait à l’arrivée de Valkyon, son cœur battait plus fort. Mais pourquoi ? Elle mettait ca sur le compte de ce lieu qui était un peu surnaturel. C’était sûr que c’était ça. Il ne pouvait pas y avoir d’autres raisons non ?

Alors qu’elle était en train d’examiner le lac du regard, lorsqu’elle entendit la voix de celui qu’elle attendait. Elle sursauta légèrement et se tourna vers la source de la voix.

« J’espère, princesse, ne pas vous avoir trop fait attendre. Non pas que se faire désirer un peu n’est pas une bonne chose, mais je trouverais fâcheux de vous trouver froissée par mon manque flagrant de ponctualité... »

La louve lui fit un grand sourire, et se releva pour l’accueillir. Il n’était pas en retard, c’était elle qui était en avance. Donc elle n’était pas du tout froissée de sa venue plus tardive. Elle secoua doucement la tête.

« Ne vous inquiétez pas Prince. L’attente était tout à fait supportable. Pour tout vous avouer, je pense que j’étais un petit peu en avance. »

Elle rigola doucement et lui fit un signe de tête pour l’inviter à marcher avec elle sur les bords du lac. Pourquoi ne pas découvrir un peu le lieu ensemble ? Cela pouvait être une bonne solution pour commencer cette entrevue. Elle lui décocha un petit sourire avant de commencer à avancer. Elle ne savait pas pourquoi, elle était un peu plus intimidée que les fois précédentes où ils s’étaient vu. C’était sûr ! C’était ce lieu qui la faisait se sentir comme ça. Cela ne pouvait pas être autrement. Au bout de quelques instants, elle prit la parole.

« J’espère que vous avez fait bonne route. J’avoue que j’étais tellement impatiente que de mon côté, je n’ai pas vraiment fait attention au chemin que j’ai emprunté… »

Elle aurait aimé mentir sur ce point. Mais malheureusement ce n'était pas le cas. Elle n'avait vraiment pas fait attention au paysage pendant sa marche. Elle était trop préoccupée par sa rencontre avec Valkyon.
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Mer 13 Mar 2019 - 22:12

La louve se leva, un grand sourire sur les lèvre, à l’arrivée du brun et, une nouvelle fois, il ne put s’empêcher de remarquer à quel point la jeune fleur de l’hiver était belle, son rire doux résonnant agréablement aux oreilles de l’estival.

« Ne vous inquiétez pas Prince. L’attente était tout à fait supportable. Pour tout vous avouer, je pense que j’étais un petit peu en avance. »

Voilà qui était rassurant, il ne s’attirerait pas aujourd’hui les foudres de sa chère amie. Il soupira, mimant un soulagement intense en levant la patte à son cœur, avant de reprendre la parole.

« Vous m’en voyez fort soulagé ! Quel déchirement cela aurait été de vous trouver aujourd’hui fâchée par une erreur indigne d’un gentilhomme ! »

Un grand sourire sur le visage, il lui adressa un clin d’œil et lui emboîta le pas. Pour tout avouer, Valkyon se trouvait tout autant enchanté par l’idée d’explorer de nouvelles terres, que par la compagnie qu’il avait ce jour là pour que cette activité se trouve moins solitaire. Peut-être que les conventions n’acceptaient pas ce duo étrange, ces saisons opposées qui n’auraient jamais dû se croiser et se rencontraient pourtant avec ces deux loups, mais le grand mâle s’en fichait bien. Il avait trouvé, contrairement à ce qu’il aurait pensé, une amie agréable en l’hivernale et, même s’il ne se l’avouait certainement pas, plus précieuse que ce qu’il pensait.
Il tourna la tête dans sa direction, la trouvant étrangement tendue par rapport à leurs rencontres précédentes. Était-ce lui qui la mettait dans de tels états ? Bien qu’il se garda de tout commentaire, il ne put empêcher un sourire malicieux de s’étaler sur son visage, et qu’il ne parvint à faire disparaître avant qu’elle ne s’adresse de nouveau à lui.

« J’espère que vous avez fait bonne route. J’avoue que j’étais tellement impatiente que de mon côté, je n’ai pas vraiment fait attention au chemin que j’ai emprunté… »

Il n’en fallut pas plus pour que le sourire malin de Valkyon ne s’étale un peu plus sur ses babines colorées. Ainsi donc, elle avait été si pressée de le voir qu’elle en avait oublié de regarder autour d’elle… Détournant le regard vers le lac, comme pour le désigner, mais aussi pour cacher un peu son visage, question de décence, il ne put dissimuler la légère satisfaction que reflétait sa voix.

« Eh bien, je dois avouer que j’étais moi même impatient à l’idée de cette entrevue, je n’ai toutefois pas manqué de regarder où je posais les pattes, tant ces terres se trouvent merveilleuses et étonnantes à la fois. »

Il se retint bien de lui dire qu’il en avait toutefois oublié de dormir, préférant garder ce détail quelque peu gênant pour lui. Posant de nouveau son regard océan sur Saoirse, il se rapprocha d’elle, assez pour venir la bousculer un peu afin de la taquiner, son grand sourire toujours collé au visage.

« Ainsi, vous étiez si impatiente de me retrouver ? Je n’en attendait pas autant de vous mais je dois avouer que je suis flatté. À moins que ce ne soit que l’idée de découvrir ce lieu qui vous impatiente autant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mer 13 Mar 2019 - 23:35

La louve bleue avait l’impression que l’estival était content de la voir. Aussi content qu’elle, elle n’en était pas sûre. Mais il était content. Et voir ça emplissait encore un peu plus la louve de joie. Elle rigola doucement en le voyant mimer le soulagement extrême. Visiblement, il était d’humeur taquine. Tant mieux, leur entrevue n’en serait que plus drôle.

« Vous m’en voyez fort soulagé ! Quel déchirement cela aurait été de vous trouver aujourd’hui fâchée par une erreur indigne d’un gentilhomme ! »

Elle pouffa et secoua doucement la tête en voyant son clin d’œil. Elle le regarda du coin de l’œil.

« Ainsi vous vous considérez comme un gentilhomme ? » Elle fit mine de réfléchir. « Je pourrais peut être vous donner raison »

Elle était contente d’être là avec lui. Même si ce ne serait pas du goût de tous les loups de son clan. Elle n’en revenait pas elle-même. Déjà, elle donnait un rendez-vous à un loup estival. Ensuite…Elle était excitée comme une jeune louve à l’idée de cette entrevue. Et maintenant qu’elle y était… Elle lui avouait totalement qu’elle avait tellement hâte de le voir qu’elle n’avait pas fait attention au chemin qu’elle avait emprunté. Ce qu’elle ne lui disait pas c’est qu’elle ne se rappelait même plus par quel côté elle était arrivée. Alors qu’elle venait de faire cette aveux dont elle avait honte, elle eut le temps de voir rapidement un début sourire taquin étirer les lèvres du loup avant qu’il tourne la tête vers le lac. Essayait-il de lui cacher ce sourire ? Cet aveux lui avait-il fait plaisir ou l’avait-il amusé ? Tellement de questions se bousculaient dans la tête de la louve. Et pourquoi se prendre autant la tête ? Se sentir comme ça l’énervait.

« Eh bien, je dois avouer que j’étais moi-même impatient à l’idée de cette entrevue, je n’ai toutefois pas manquer de regarder où je posais les pattes, tant ces terres se trouvent merveilleuses et étonnantes à la fois. »

La louve ne pu cacher son sourire. Le loup avait un air satisfait dans sa voix. Un très léger air satisfait. Mais il était là quand même. Puis… Lui aussi avait hâte de venir la voir. L’avait-elle tourmentée autant que lui l’avait tourmenté ? Elle tourna la tête vers lui et haussa un sourcil, taquine. Un sourire malicieux était collé sur ses lèvres. En la voyant, il n’était pas compliqué de voir qu’elle allait lui lancer une petite tacle. Pas méchant bien entendu. Mais quand même.

« Ainsi vous étiez vous aussi impatient ? La pensée de cette entrevue vous a-t-elle tourmentée ? » Elle marqua une petite pause. « Vous ai-je tourmenté ? »

La louve était amusée. Cependant, aussitôt cette phrase dite, elle s’insulta d’idiote intérieurement. Elle se rendit compte qu’elle était clairement en train de flirter avec lui. Elle flirtait avec un loup qui faisait partit du clan opposé au sien. Et… Elle s’en voulait un peu parce qu’elle avait beau savoir que ce n’était pas bien, elle s’en fichait au plus haut point. Lors de leur première entrevue, le loup l’avait sauvée en l’aidant avec les premiers soins de sa patte. Jamais il n’avait été désagréable avec elle. Bien au contraire. Il avait toujours été très charmant avec elle. Même gentil. Alors… Elle avait beau aimer son clan. Tant pis. Elle comptait bien profiter de ce moment avec l’estival. Alors qu’elle était en train de réfléchir à ça, le loup vint lui donner un coup d’épaule, un grand sourire collé sur les babines.

« Ainsi, vous étiez si impatiente de me retrouver ? Je n’en attendait pas autant de vous mais je dois avouer que je suis flatté. À moins que ce ne soit que l’idée de découvrir ce lieu qui vous impatiente autant ? »

Oh le fourbe ! Elle fit mine d’être outrée par ses paroles. Elle lui avait dit qu’elle avait hate de le voir. Voulait-il qu’elle lui répète une nouvelle fois ? Elle leva les yeux au ciel, faussement fatiguée par ses paroles.

« Que préfèreriez-vous entendre ? Que j’étais impatiente pour vous ou pour la découverte de ce lieu ? »

Elle marqua une pause pour que sa question rhétorique fasse son effet. Ce coup-ci, c’est elle qui lui donna un coup d’épaule.

« Il est possible que c’était l’idée de vous revoir qui me mettait dans cet état d’impatience. »

Sur ces mots, elle posa une patte dans l’eau du lac et envoya des éclaboussures sur le loup avant de partir en courant le long du lac. Durant sa course, ses longs cheveux blonds flottaient dans l’air, reflétant les couleurs du coucher de soleil. Par ce geste, elle essayait de minimiser un peu ce qu’elle venait de lui avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Jeu 14 Mar 2019 - 18:59

La moue exaspérée de Saoirse provoqua un rire léger chez le grand mâle. Il n’était visiblement pas le seul à jouer un peu aux comédiens, et il sentait que cette entrevue pouvait devenir très rapidement intéressante.

« Que préfèreriez-vous entendre ? Que j’étais impatiente pour vous ou pour la découverte de ce lieu ? »

Il marqua une pause dans sa progression, levant légèrement le museau en faisant mine de réfléchir. La réponse était cependant toute faite : son ego ne supporterait pas que l’impatience de sa chère amie ait été causée par autre chose que par lui, et cette chose qu’il se refusait pour le moment de voir lui soufflait qu’il en aurait été très vexé.
Il n’eut pas cependant à répondre à la question, sorti de ses fausses réflexions par le coup d’épaule de la belle hivernale et le retour de sa voix si agréable pour ses oreilles délicates.

« Il est possible que c’était l’idée de vous revoir qui me mettait dans cet état d’impatience. »

S’il n’en montra aucun signe, cacha toute expression pouvant laisser penser à ce moment de faiblesse qu’il maudissait intérieurement, la respiration de Valkyon se coupa cependant pendant quelques futiles secondes qui lui parurent pourtant bien trop longues. Il ne s’expliquait cette réaction, cet effet qu’avaient eues les paroles de la belle. Peut-être n’était-il tout simplement plus habitué à ce que quelqu’un soit enchanté à l’idée de le voir, à avoir quelqu’un qu’il voyait régulièrement et considérait sincèrement comme un ami ?
Pour toute réponse, le mâle afficha un grand sourire, un sourcil arqué dans la direction de l’hivernale. Il se préparait à répliquer, bien décidé à ne pas laisser cette sensation étrange le troubler et à l’enfouir aussi profond qu’il le pouvait, quand une eau laiteuse vint lui faire détourner la tête. Il imaginait très bien le sourire satisfait de la blonde, sans même avoir besoin de relever la tête dans sa direction, et cela suffit bien à lui arracher un autre sourire. Observant la louve courir comme pour le fuir, il la laissa prendre un peu d’avance avant d’étendre les ailes, les plantes qui l’entouraient pliant sous l’impact de l’air lorsqu’il donna le premier coup pour s’envoler. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se retrouver au dessus de sa belle, ralentissant l’allure pour s’adapter à la sienne.

« Où donc pensez-vous courir ainsi ? Vous pensiez pouvoir m’éclabousser ainsi et vous en sortir impunément ? »

Donnant un coup plus puissant pour se propulser vers l’avant, Valkyon vint se poser face à l’hivernale, plongeant son regard océan dans le sien. Deux prunelles d’or qu’il appréciait, il fallait l’avouer, de plus en plus.

« Vous n’irez nulle part aujourd’hui très chère. »

Il s’avança un peu plus, venant à la rencontre de Saoirse avec une mesure parfaitement maîtrisée. S’il avait pu ressentir un trouble auparavant, il n’en était désormais plus rien, et la situation dans laquelle il était l’amusait même un peu, de même qu’elle le satisfaisait parfaitement.

Bientôt, il ne fut plus qu’à quelques centimètres d’elle, mais il ne s’arrêta pas pour autant, rapprochant sa tête de la sienne. Leurs joues se frôlaient presque, il imaginait avec une certaine satisfaction le trouble de la belle hivernale alors que son souffle venait caresser son oreille.

« Je dois vous avouer, chère amie, qu’être la cause de votre impatience et, si c’est aussi le cas comme je le pense, de votre trouble, provoque en moi un sentiment que je n’avais pas senti depuis bien longtemps. »

Il se détacha d’elle bien plus rapidement qu’il ne l’avait approchée, se détournant vers le lac pour y plonger une patte. L’eau était étrangement agréable et il y entra donc sans difficulté, se dirigeant avec assurance vers les nénuphars en forme de cœur pour en prélever une fleur qu’il ramena sur la berge. Il leva alors les yeux vers l’hivernale, un grand sourire innocent sur les babines, avant de venir bloquer la fleur fraîchement cueillie derrière l’une de ses oreilles.

« Ce n’est sûrement pas grand-chose, mais elle vous va à ravir. »
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Jeu 14 Mar 2019 - 22:31

La louve adorait entendre le rire du loup brun. Elle ne savait pas pourquoi mais elle se sentait un petit peu plus légère. Puis son rire paraissait franc et c’était plutôt plaisant. La question de la louve le faisait-il vraiment réfléchir ? De toutes évidences, il sur jouait la réflexion. La louve se retint de rire et prit la parole avant qu’il n’ait le temps de le faire. Elle voulait lui couper l’herbe sous le pied. Enfin. Sous les pattes. Tout de suite après sa phrase, le loup n’eut pas de réaction. Saoirse avait l’impression qu’il avait arrêté de respirer. Mais ce n’était certainement qu’une impression vu que le loup afficha rapidement un grand sourire. Il n’eut pas le temps de lui répondre puisqu’elle lui avait envoyé de l’eau dessus. Peut-être aurait-elle du lui laisser le temps de répondre ? Cela aurait pu être intéressant.

Elle riait en courant. Elle se sentait comme quand elle était plus jeune. Plus insouciante. Elle profitait juste du moment présent. Les derniers rires de la louve avait été partagé avec Valkyon. Aussi étonnant que cela puisse paraître, même s’ils n’étaient pas du même clan, ses derniers moments de joie et de rire avaient été avec lui. Alors qu’elle faisait de grandes foulées, elle vit une ombre passer au-dessus d’elle. Mais quel tricheur il faisait ! Il l’avait laissé prendre de l’avance pour mieux la doubler ensuite en volant. Ils ne se battaient pas à armes égales là. Elle leva la tête vers lui tout en continuant sa course.

« Où donc pensez-vous courir ainsi ? Vous pensiez pouvoir m’éclabousser ainsi et vous en sortir impunément ? »

Elle rigola en courant. Il était tellement arrogant. Pour dire vrai, ça ne déplaisait pas à la louve. Ca allait avec le personnage de prince charmant un peu arrogant qu’il jouait depuis leur rencontre. Elle n’eut pas le temps de lui répondre avant qu’il donne de nouveau un puissant coup d’ailes pour aller se poser face à la louve. La louve arrêta brusquement sa course, se tenant bien droite face à l’estival. Elle se tenait, la tête haute, fière. Ses cheveux blonds étaient un peu plus sauvage suite à cette course. Elle ne disait rien, le fixant.

« Vous n’irez nulle part aujourd’hui très chère. »

La louve haussa un sourcil. Voulait-il l’impressionner en disant quelque chose comme ça ? Non parce qu’elle le montrait pas mais ça fonctionnait très bien. Il avait l’air d’un chasseur et elle de la proie. Elle n’aimait pas particulièrement avoir ce rôle mais en même temps… Dans ce cadre-là, cela ne lui déplaisait pas. C’était comme un jeu. La louve avait planté son regard doré dans ceux océan du loup. Ses yeux lui rappelait leur rencontre à la mer. Un bon souvenir.

« Il est sûr que si vous trichez avec vos ailes, j’aurai du mal à m’échapper »

Elle le regarda s’approcher sans rien dire. Au fur et à mesure qu’il s’approchait, les ailes de glace de la louve grandissaient. Il ne faisait pas trop chaud, donc elle pouvait se le permettre. C’était un peu pour dire « tu penses m’impressionner mais ce n’est pas le cas ». Très vite, ses grandes ailes de glaces vinrent les surplomber alors que le loup s’approchait encore d’elle. Elle ne le quittait pas des yeux. Plus il s’approchait, plus le cœur de la louve battait fort. Il ne battait pas plus vite. Mais elle avait l’impression qu’il battait bien plus fort. Jamais elle ne s’était sentit comme ça. C’était sûr maintenant, c’était ce lieu qui la rendait comme ça. Qui la rendait aussi sensible à ce que faisait le loup. Mais n’avait-elle pas commencé à penser comme ça avant de venir ? Non. Non ce n’était pas possible. (En réalité, si, mais elle essayait de se le cacher). D’apparence elle était calme. A l’intérieur, ce n’était pas le cas.

« Je dois vous avouer, chère amie, qu’être la cause de votre impatience et, si c’est aussi le cas comme je le pense, de votre trouble, provoque en moi un sentiment que je n’avais pas senti depuis bien longtemps. »

Elle voulait lui répondre. Lui lancer une petite tacle comme elle avait l’habitude de le faire. Mais la fin de la phrase la faisait trop réfléchir. Ainsi, lui aussi ressentait des choses qu’il n’avait pas ressenti depuis longtemps. Ressentait-il le même genre de chose qu’elle ou alors c’était totalement différent ? La louve espérait très sincèrement qu’il était troublé aussi. Elle finit par se ressaisir et prit la parole.

« J’espère que le sentiment que cela provoque chez vous n’est pas trop désagréable. » Elle marqua une pause. « Mais… Dites-moi ? Qu’est-ce qui vous fait dire que je suis troublée ? »

Leur proximité ne lui déplaisait pas DU TOUT. Pour la première fois, elle sentait l’odeur du loup. Sa mémoire olfactive allait certainement être marquée par cette nouvelle odeur. Lorsqu’il s’éloigna, elle rentra ses ailes de glace en le regardant aller dans le lac. Elle fit quelques pas vers la surface laiteuse, mais resta sur la berge. Il revint rapidement avec une fleur de nénuphar dans la gueule. Il était charmant le bougre. Le cœur de la louve finit de fondre lorsqu’il glissa la fleur derrière une de ses oreilles. Il avait un grand sourire sur les babines.

« Ce n’est sûrement pas grand-chose, mais elle vous va à ravir. »

La louve planta de nouveau son regard dans celui du loup.

« Merci bien… Êtes comme ça avec tout le monde ? Enfin… Je veux dire charmant. Parce qu’entre votre aide lors de notre première rencontre et là, cette fleur, il y a de quoi penser que vous êtes un prince charmant »

Ce n’était en rien un aveux. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés, elle l’appelait « Prince charmant ». Elle lui fit un sourire et alla mettre ses pattes dans l’eau. Elle alla prendre une fleur et retourna près du loup, lui mettant aussi derrière l’oreille.

« Pas de raison que je sois honorée d’une fleur et pas vous. Elle vous donne un… Un certain charme ».
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Ven 15 Mar 2019 - 22:09

« J’espère que le sentiment que cela provoque chez vous n’est pas trop désagréable. Mais… Dites-moi ? Qu’est-ce qui vous fait dire que je suis troublée ? »

Il l’avait écouté d’une oreille en allant chercher sa fleur. Si elle même n’avait pas fait attention à son attitude, le brun avait cependant remarqué la gêne passagère de la louve après qu’elle l‘ait désigné de gentilhomme, la légère tension qui l’habitait avant qu’elle ne se lève pour l’accueillir. D’une certaine façon, il comprenait. Rencontrer ainsi un membre du clan opposé, fricoter avec lui même en restant de simples amis, ce ne devait pas être une habitude pour elle.
Pour sa part, il n’était cependant aucunement dérangé par leur différentes appartenances, il considérait même cela comme plus grisant encore que si leur amitié n’avait pas été taboue. Oui… Il trouvait un certain plaisir à déroger ainsi aux règles établies par leurs supérieurs et les querelles ancestrales.
Réfléchissant, il s’assit, se grattant distraitement l’oreille en cherchant ce qu’il pouvait bien lui répondre.

« Merci bien… Êtes comme ça avec tout le monde ? Enfin… Je veux dire charmant. Parce qu’entre votre aide lors de notre première rencontre et là, cette fleur, il y a de quoi penser que vous êtes un prince charmant »

Que de questions auxquelles répondre, mais il savait qu’il s’en sortirait sans problème. N’était-ce pas là sa grande spécialité ? Parler ?

« Eh bien, je dois dire que j’ai un sixième sens pour décrypter un peu les gens. Disons que c’est cela qui me fait dire que vous me paraissez bien troublée. » Il suspendit sa parole, reposant sa patte sur le sol et reposant son regard sur la louve. « Et puis, pour que vous puissiez oublier ainsi le chemin, j’ose imaginer que je vous perturbe un peu. Pour répondre à votre seconde question, eh bien, au risque de vous décevoir, oui. Il me semble que je suis agréable avec tout le monde. Mais je dois avouer que je le suis d’une façon particulière avec vous. Il n’est pas question de juste passer le temps, votre compagnie m’est agréable, plus peut-être que celle de mes semblables. »

La jolie blonde s’était éloignée, se rapprochant du lac pour y plonger les pattes. Arquant un sourcil, Valkyon se demanda ce qu’elle pouvait bien y faire et, la voyant revenir avec une fleur dans les dents, pouffa légèrement. Il la laissa docilement placer la plante derrière son oreille, baissant la tête pour qu’elle y accède plus facilement, et replaça sa tête bien droite pour être sûr que la fleur ne tomberait pas.

« Pas de raison que je sois honorée d’une fleur et pas vous. Elle vous donne un… Un certain charme.»

Il leva une patte qu’il plaça sur son cœur et adopta une expression exagérément touchée par ce geste.

« Vous m’en voyez sincèrement flatté ma chère ! Je n’ai nulle doute sur le fait qu’elle me sied à ravir, je suis même certain qu’elle me va légèrement mieux qu’à vous, sans vouloir vous offenser, le prix de la plus belle louve me revient sûrement. »

Il redressa le museau, la patte toujours levée dans une posture de diva, avant de pouffer, manquant de faire tomber le fragile cadeau de Saoirse.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Sam 16 Mar 2019 - 13:58

Visiblement, les questions de la louve donnaient matière à réflexion. Du moins, c’est ce que Saoirse cru comprendre lorsque le loup commença à se gratter l’oreille de manière pensive. Il cherchait certainement comment lui répondre. En même temps... Elle lui avait posé un certain nombre de questions. D’ordinaire, elle posait ses questions une par une pour que son interlocuteur ai le temps de lui répondre. Mais que voulez vous ? Valkyon avait un petit je ne sais quoi qui faisait que la louve changeait ses habitudes en sa présence. Elle était bien plus souriante et bien plus bavarde que d’habitude. Elle ne le quittait pas du regard, attendant patiemment que le loup se décide à lui répondre. Heureusement pour elle, il ne mît pas trop longtemps avant de prendre la parole.

« Eh bien, je dois dire que j’ai un sixième sens pour décrypter un peu les gens. Disons que c’est cela qui me fait dire que vous me paraissez bien troublée. »

A ce moment, il arrêta de parler de reposa son regard océan sur la louve. Cette dernière ne l’avait pas quitté du regard jusque maintenant. Elle attendait la suite. Avec ce qu’il venait de dire, il y avait certainement des raisons qui le faisait dire ça. Et même si ce trouble était réel, la louve aurait bien aimé savoir ce qui l.avait autant trahie.

« Et puis, pour que vous puissiez oublier ainsi le chemin, j’ose imaginer que je vous perturbe un peu. Pour répondre à votre seconde question, eh bien, au risque de vous décevoir, oui. Il me semble que je suis agréable avec tout le monde. Mais je dois avouer que je le suis d’une façon particulière avec vous. Il n’est pas question de juste passer le temps, votre compagnie m’est agréable, plus peut-être que celle de mes semblables. »

La louve était quelque peu gênée. Le loup avait parfaitement bien décrypté son comportement. Quant à la réponse à sa seconde question. Elle était à moitié déçue, à moitié satisfaite de la réponse du loup. Ainsi, il était charmant avec tout le monde mais il l’était avec elle différemment d’avec les autres. Puis... le fait que sa présence lui était plus agréable que celle de ses semblables la confortait. C’était son cas aussi. Quand elle était avec lui, elle se sentait plus libre, plus elle même, que lorsqu’elle était avec des loups de son propre clan. Elle décida de lui dire une petite partie de la vérité.

« Il est possible que la perspective de cette rencontre et votre présence me perturbent quelques peu... »

Elle marqua une pause et lui fit un beau sourire.

« Et.. Je pense également que votre présence m’est plus agréable que celle de bien des loups que j’ai rencontré jusque maintenant. C’est comme si je n’avais pas à cacher qui je suis. »

C’est sur ces mots qu’elle ne lui avait pas laissé le temps de répondre tout de suite et qu’elle était allé cherché une fleur dans le lac. Elle rigola également en entendant le loup pouffer à la vision de la fleur. Il devait la trouver ridicule, mais elle trouvait ca drôle. Il eu la gentillesse de baisser sa tête lorsqu’elle lui mit la fleur sur la tête.  Elle rigola doucement lorsqu’elle vit la tête du loup avec la fleur au dessus. Il était beau comme d’habitude. Mais bien plus drôle.

« Vous m’en voyez sincèrement flatté ma chère ! Je n’ai nulle doute sur le fait qu’elle me sied à ravir, je suis même certain qu’elle me va légèrement mieux qu’à vous, sans vouloir vous offenser, le prix de la plus belle louve me revient sûrement.»

La louve ne pu retenir un rire franc. Et lorsqu’il manqua de faire tomber la fleur tout juste offerte, elle tendit la patte et la remit en place

« Faites dont attention ! Je serai vexée si vous perdiez ce présent. Quant à votre beauté, nul doute n’est possible. Vous êtes de loin la plus belle louve de ces lieux ! »

Elle rigola un peu et reposa son regard sur le lac quelques instants. Puis elle reposa ses yeux sur le loup.

« Est-ce qu’un bain vous tenterez ? En prenant soin de ne pas perdre nos fleurs bien entendu ! »
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Sam 16 Mar 2019 - 22:41

« Il est possible que la perspective de cette rencontre et votre présence me perturbent quelques peu… Et.. Je pense également que votre présence m’est plus agréable que celle de bien des loups que j’ai rencontré jusque maintenant. C’est comme si je n’avais pas à cacher qui je suis. »

Le sourire de Valkyon s’était quelque peu élargi. Une satisfaction certaine l’avait envahi à cet aveu, mais il ne savait pas encore qu’elle signifiait plus qu’un simple plaisir à être la cause de ce trouble. Certainement qu’un autre loup n’aurait pu causer en lui cette réaction, mais elle…
Le souffle du mâle s’était quelque peu arrêté alors qu’il la regardait s’éloigner pour chercher sa petite fleur. Elle était belle, avec ses longs cheveux dorés et son pelage pâle. Habitué qu’il était à jouer la comédie, il ne laissa cependant rien paraître, un sourire tranquille plaqué sur son visage.

Il apprécia le rire sincère de la louve à sa petite comédie, chant agréable à ses oreilles. Il posa le regard sur elle lorsqu’elle leva la patte pour empêcher sa fleur de tomber, un regard sans doute plus doux qu’à l’ordinaire. Elle faisait fondre un peu le masque de comédien charmeur qu’il arborait habituellement. Ou peut-être était-ce avec elle qu’il arborait un masque, n’était plus vraiment lui même.

« Faites dont attention ! Je serai vexée si vous perdiez ce présent. Quant à votre beauté, nul doute n’est possible. Vous êtes de loin la plus belle louve de ces lieux ! »

Il redressa un peu la tête, soucieux de ne pas perdre le précieux présent de son amie.

« Et je dois dire que je serais particulièrement peiné de perdre ce joli cadeau. »

Elle ne tiendrait pas longtemps, serait aussi éphémère qu’une étincelle, cette jolie fleur que Saoirse lui avait offert. Leur amitié le serait peut-être tout autant, ils n’étaient pas censé se voir, encore moins s’apprécier. Aussi, il voulait la garder aussi longtemps que possible, la préserver de ce qui pourrait l’altérer. Cette princesse aussi, il voulait la protéger.
La voyant tourner son regard vers le lac, il se demanda à quoi elle pensait avant qu’elle ne l’expose d’elle-même.

« Est-ce qu’un bain vous tenterait ? En prenant soin de ne pas perdre nos fleurs bien entendu ! »

Le grand brun tourna à son tour le regard vers l’eau laiteuse. L’idée de la baignade lui rappelait leur rencontre sur la plage, leur plongée dans les profondeurs qu’il avait fait découvrir à l’hivernale, et il devait bien avouer que ça ne lui était pas désagréable.

« Pour ma part je suis particulièrement à l’aise dans l’eau, comme vous avez déjà pu le remarquer, alors votre idée me plaît particulièrement. »

Il marqua une pause, son regard plongé dans les prunelles dorées de la belle. Il s’approcha de son visage, son museau frôlant légèrement la joue bleutée de l’hivernale.

« Je vous attends là bas... »

Il s’éloigna, courant vers le lac en attendant que Saoirse ne vienne à sa poursuite. Un jeu. Cette journée lui apparaissait désormais comme un jeu particulièrement apaisant et plaisant. Il entra avec délice dans l’eau tiède, les ailes écartées partiellement immergée. La profondeur n’était pas semblable à celle de l’océan, mais il était allé assez loin pour le moment pour que l’eau vienne mouiller son poitrail blanc. Tournant la tête, il observa où Saoirse en était de son côté, profitant de ce prétexte pour l’observer un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Dim 17 Mar 2019 - 10:30

La louve n’eut pas le temps de voir la réaction du loup puisqu’elle avait « fuit » en allant chercher une fleur dans le lac. Mais le sourire qu’elle vit lorsqu’elle se retourna la conforta. Même après l’a veux qu’elle venait de faire le loup ne la fuyait pas. Et même, il la regardait en souriant. Peut être l’avoue de la louve avait-il fait du bien à son ego ? La louve espérait que ce ne serait pas que ça. Mais il y avait peu de chance qu’elle sache ce qu’il pensait réellement d’elle aujourd’hui.

Son geste réflexe de soutenir la fleur de Valkyon de sa patte pour qu’elle ne tombe du être particulier a en juger le regard que posa le loup sur elle. Elle ne savait se l’expliquer mais elle avait l’impression qu’il était un petit peu plus doux qu’à l’ordinaire. Mais peut être était-ce seulement dans sa tête. Elle espérait tellement qu’il montre un quelconque geste d’affection qu’elle finissait peut être par les inventer. La réaction du loup quand elle lui dit de faire attention à la fleur la fit sourire.

« Et je dois dire que je serais particulièrement peiné de perdre ce joli cadeau. »

Le loup n’en avait certainement pas conscience mais ces petites fleurs avaient une réelle importance pour la louve. Elles prouvaient qu’elle n’était pas folle. Qu’elle ne s’était pas imaginé cette entrevue plus que plaisante. Que c’était réel. Elle ne comptait pas juste jeter la fleur une fois que celle-ci ne serait plus belle. Elle allait la faire sécher pour pouvoir la garder. De la même manière que sa cape était un objet lui rappelant de bons souvenirs, la fleur lui rappèlerait ces moments agréables passés en la compagnie du loup estival. Bien sur, une fois au clan, il faudrait qu’elle garde pour elle la provenance de cette dernière. Trêve de romantisme, la louve prit la parole pour sortir une petite blague comme elle l’avait si souvent fait avec Valkyon.

« Puis sans cette fleur, vous ne seriez plus la plus belle louve de ces lieux ! »

Lorsque le loup posa son regard sur la surface laiteuse, elle comprit qu’il n’allait pas refuser. Ils avaient déjà passé un moment dans l’eau ensemble et ce n’avait pas été désagréable. Alors pourquoi ne pas réitérer l’expérience ?

« Pour ma part je suis particulièrement à l’aise dans l’eau, comme vous avez déjà pu le remarquer, alors votre idée me plaît particulièrement. »

« Effectivement, j’ai cru voir ça la dernière fois que nous nous sommes vu. Vous étiez comme un poisson dans l’eau. »

La louve ne s’attendait pas à ce qui allait se passer ensuite. Le loup se rapprocha dangereusement d’elle, et frôla la joue de la louve avec le bout de son museau. Il n’en fallait pas plus pour que le cœur de la louve rate un battement. Elle ne savait pas si Valkyon jouait avec elle et ses sentiments mais s’il voulait la faire défaillir, il était sur la bonne voie.

« Je vous attends là bas... »

La louve murmura un « d’accord j’arrive ». Elle n’en revenait toujours pas de ce qu’il venait de faire. Toujours sur le coup de la surprise, elle le regarda s’éloigner sans rien dire. Elle finit par secouer la tête et commença à enlever sa cape. Ce n’était pas une bonne idée que d’aller dans l’eau avec. Elle risquait d’abîmer le cuir et sa cape représentait trop pour elle pour qu’elle prenne ce risque. Alors qu’elle commençait a aller dans l’eau, elle vit le loup brun se tourner vers elle. Certainement pour voir où elle en était. Elle le rejoignit en trottinant dans l’eau. Cette dernière était plus chaude que lors de leur rencontre à la mer. Et ce n’était pas désagréable. Elle arriva rapidement à son niveau.

« Aviez vous peur que je fuis pour me surveiller de la sorte ? »

Elle le regardait, le regard taquin. Un peu par provocation, comme le loup l’avait fait quelques instants plus tôt, elle passa à côté de lui en le frôlant. Frottant même furtivement son front à l’encolure et au menton du loup en passant. Il l’avait perturbée quelques instants plus tôt, pas de raison qu’elle n’essai pas de lui rendre la pareille. En plus, cette proximité n’était pas désagréable.  Elle prit ensuite la parole, d’une voix plus douce qu’à l’ordinaire.

« On rejoint le banc de nénuphars ? »

Elle n’attendit pas sa réponse et partit. N’étant pas grande, elle du vite se mettre à nager pour aller au milieu des fleurs et des nénuphars. Bien sur, elle n’était pas allé au banc le plus près de la berge. Elle était allé au milieu du lac.[/color][/b][/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Lun 18 Mar 2019 - 21:56

Le murmure de Saoirse à sa petite provocation avait agrandi le sourire du loup. Il n’était pas certain que ce jeu qu’il menait avec elle se déroula comme il le faisait habituellement, sans doute était-il plus impliqué dedans que ce qu’il voulait bien admettre, s’étant attaché à la belle hivernale comme il ne s’attachait que rarement. L’observer courir ainsi pour venir à lui provoquait un certain sentiment triomphal au plus profond de lui, différent de ceux qu’il avait d’habitude.

« Aviez vous peur que je fuis pour me surveiller de la sorte ? »

Il lui offrit un sourire charmant, n’oubliant pas la petite courbette qui allait avec. Il se laissa faire docilement lorsque la louve se frotta à lui. Ce geste auquel il n’était pas habitué de sa part l’étonna un instant mais il ne s’en plaignit pas, appréciant le contact de sa fourrure contre la sienne, sa tête momentanément posée contre son cou. Essayait-elle de faire comme lui, de lui rendre la pareille ? L’idée d’un tel jeu n’était pas pour le rebuter, mais la belle blonde ne savait pas à quoi elle se risquait...

« Je n’ai nulle doute sur le fait que vous ne me fuirez pas aujourd’hui. Quelle déception sinon d’avoir tant attendu ce jour pour au final partir au bout de quelques instants seulement ? » Il fit une courte pause, rapprochant son museau de son oreille pour ajouter d’une vois plus basse. « Quoique je dois bien avouer que les instants les plus courts sont parfois les plus intenses. »

A peine avait-il terminé sa phrase que la louve s’était éloignée, lui proposant de s’enfoncer un peu plus dans le lac. Ne trouvant même pas le temps de répondre, il la regarda s’éloigner un instant, roulant des yeux avant de partir à sa suite. Grand comme il était, il lui fallut un certain temps pour que ses pattes ne trouvent plus le sol du lac et qu’il ne commence à nager réellement. Il se propulsa alors paresseusement avec ses ailes pour se retrouver non loin de Saoirse, ses longues membranes brunes repliées pour qu’elles prennent moins de place et lui permettent de ne pas se retrouver trop loin d’elle. La vue de l’hivernale, se retrouvant ainsi dans son élément, était tout à fait plaisante aux yeux de Valkyon, comme si elle s’en trouvait ainsi plus belle, plus rayonnante encore. Tournant la tête vers Saoirse avec un grand sourire, il désigna furtivement ses ailes.

« Et voilà une raison pour laquelle vous ne pourrez pas fuir de toute manière. »

Il se rapprocha un peu d’elle, presque dangereusement, sans la toucher pour autant. Il n’avait pas besoin de beaucoup de proximité dans ce lieu qu’il maîtrisait mieux qu’elle.

« Où que vous alliez, je pourrais vous rattraper. Qui sait, le prince charmant pourrait cacher un grand méchant loup ? »

Il ne le remarqua pas, peut-être avait-il décidé de ne pas y faire attention, mais tout semblait s'être tut autour de lui. Il ne restait qu'eux deux, seuls dans le lac de nénuphars aux formes étranges et aux couleurs enivrantes. Il ne restait qu'elle en face de lui, le reste ne semblait pas compter, semblait s'être éclipser pour les laisser à leur petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mar 19 Mar 2019 - 0:10

La louve avait un petit sourire en coin. Elle n’avait jamais joué à ce genre de petit jeu. C’était la première fois qu’elle partageait quelque chose comme ça. Lorsqu’elle avait commencé à marcher pour le rejoindre, elle avait bien vu les yeux du loup. Il ne la quittait pas du regard. Peut être aimait-il la voir venir vers lui de la sorte ? En tous les cas, Saoirse était contente de ça. Cela montrait que le loup lui portait de l’intérêt.

Après sa petite question pour savoir s’il avait peur qu’elle fuit, il lui offrit un grand sourire ainsi qu’une petite courbette ce qui amusa la louve. Elle le sentit surpris lorsqu’elle se rapprocha de lui. Elle ne savait pas si ça allait le déranger ou pas. Puis elle en avait rien à faire. Elle voulait juste faire ça donc elle ne se gênait pas vraiment. Ils étaient en train de rentrer dans un jeu. Saoirse ne savait pas si elle allait gagner, mais ce n’était pas grave. Du moment qu’elle y participait. Alors que sa tête était posée contre le cou du loup brun, la voix du loup brun s’éleva.

« Je n’ai nulle doute sur le fait que vous ne me fuirez pas aujourd’hui. Quelle déception sinon d’avoir tant attendu ce jour pour au final partir au bout de quelques instants seulement ? »

Oh ! Donc lui aussi avait beaucoup attendu cette rencontre. Elle était contente que le loup lui avoue ça. Il le faisait certainement sans trop le vouloir. Mais ça lui faisait extrêmement plaisir.

« Quoique je dois bien avouer que les instants les plus courts sont parfois les plus intenses. »

Cette voix grave plut énormément à la louve. Mais elle fit comme si rien ne s’était produit en elle et elle alla plus loin dans les profondeurs du lac. Alors qu’elle s’éloignait, elle le vit rouler des yeux. Elle pouffa en continuant son chemin. Une fois arrivée là où elle voulait aller, elle tourna la tête et le regarda se rapprocher. Il se mit à nager bien plus tard qu’elle et se rapprocha aisément d’elle d’un coup d’aile dans l’eau. Les cheveux de la blonde flottaient sur l’eau et ondulaient selon les petites vaguelettes que formaient les mouvements que provoquaient leurs gestes.

« Et voilà une raison pour laquelle vous ne pourrez pas fuir de toute manière. »

Ils étaient très proches l’un de l’autre. Pour deux loups que tout opposait, ils s’attiraient comme des aimants. Ce qui était plutôt contradictoire. Lui était grand au pelage foncé. Elle, elle était petite puisque chien loup et majoritairement d’un blanc pur.  Il était de l’été et elle de l’hiver. Mais bon... les opposés s’attirent. Ça semblait se vérifier ici. La louve avait un peu de mal à rester en position statique en nageant. Tandis que le loup ne semblait pas éprouver de difficultés.

« Ça tombe bien, je ne compte pas vous fuir.. »

Pour appuyer ses paroles , elle réduisit encore le peu de distance qui les séparait. Ses yeux d’or étaient plantés dans le bleu océan de ceux de Valkyon.

« Où que vous alliez, je pourrais vous rattraper. Qui sait, le prince charmant pourrait cacher un grand méchant loup ? »

La louve ne pensait pas un seul instant qu’il pouvait être méchant avec elle. Aussi, elle ne pu s’empêcher de rire doucement.

« Et qui vous dit que la demoiselle en détresse que j’ai pu être jusque maintenant n’est pas une psychopathe essayant de s’attirer votre sympathie ? »

Elle lui fit un clin d’œil et frotta de nouveau son front au bas de la tête du loup. Après quoi, elle prit sa respiration et s’enfonça sous l’eau. Elle appliquait juste ce que le loup lui avait apprit lors de leur dernière entrevue. Elle sortit la tête de l’eau à l’extérieur des ailes du loup. Les gestes qui suivirent montrèrent l’habileté dont faisait preuve la louve pour chasser. Elle réussit à se propulser et grimpa sur le dos du mâle comme lorsqu’ils étaient allé sous l’eau. Cette fois ci, c’était lui la proie.

« En tous cas le grand méchant loup se laisse surprendre.. »

Elle rigola et posa sa tête près de l’encolure du loup. Elle finit par ajouter.

« En réalité, je n’arrivais plus à tenir sur place en nageant »

Un aveux de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Mer 20 Mar 2019 - 22:12

Il observa la louve se rapprocher un peu plus de lui, son rire délicat résonnant à ses oreilles. Il arqua un sourcil avec un grand sourire, un air de défi qu’il n’avait pas eu depuis un moment.

« Et qui vous dit que la demoiselle en détresse que j’ai pu être jusque maintenant n’est pas une psychopathe essayant de s’attirer votre sympathie ? »

Effectivement, vu sous cet angle, lui aussi aurait peut-être dû se méfier. Mais, sous sa propre pique, pouvant sonner comme une menace, il avouait quelque chose qu’il se refusait. Il n’était sûrement pas ce qu’elle pensait. Ni charmant, ni peut-être même de si bonne compagnie. Il pouvait la blesser, il en était certain, et ce jeu qu’ils menaient aujourd’hui, enivrés par les senteurs des nénuphars, ne mènerait jamais à rien. Lui en était conscient, avait accepté leur relation telle qu’elle était, car c’était tout ce qu’il était capable de connaître.
Mais qu’en était-il d’elle ?
Cette question n’effleurait pas encore son esprit, ne lui faisait pas encore douter sur l’attitude à avoir avec l’hivernale. Mais qu’en serait-il plus tard ? Attaché qu’il était toutefois à elle, il s’était promis de ne pas la blesser. Peut-être leurs différences de clans, son incapacité à ressentir, les forceraient-elles à couper les ponts plus tard ?
En attendant, il la regardait évoluer autour de lui, ses cheveux blonds ondulant dans l’eau laiteuse du lac. En un bond agile, elle était sur son dos, triomphante.

« En tous cas le grand méchant loup se laisse surprendre.. »

Un rire doux lui échappa, alors qu’il tournait la tête pour tenter de l’observer. Était-il un bon support pour qu’elle décide ainsi de lui grimper dessus ? Il laissa échapper un soupir et baissa légèrement la tête.

« C’est que le grand méchant loup accepte bien de servir de support à la psychopathe. »

La tête de la louve se posa alors sur son épaule, délicatement. Si un autre loup se serait sans doute tendu à ce contact pouvant porter à confusion, lui resta parfaitement calme et serein, bien qu’il tenta de mieux se stabiliser dans l’eau, s’aidant de ses grandes ailes, pour que sa charmante amie ne tombe pas.

« En réalité, je n’arrivais plus à tenir sur place en nageant »

Son regard se tourna vers l’endroit où il supposait la tête de Saoirse de se trouver, bien que tout ce qu’il pu voir fut une cascade dorée. Abandonnant l’idée de pouvoir apercevoir son expression, il posa la joue contre le haut de sa tête, ses ailes écartées lui permettant de tenir dans l’eau sans trop bouger.

« L’eau est bien avare. Elle souhaite garder ses secrets hors de portée de nombre de loups pour qui ce milieu n’est pas adapté. Fort heureusement je peux me charger de vous les faire découvrir. »

Doucement, soucieux de ne pas faire glisser la louve, il reprit la nage, explorant le lac et permettant à l’hivernale de le découvrir elle aussi. A certains endroits, la lumière filtrait à travers les feuillages, illuminant les lieux et se réfléchissant sur la surface blanche. Il devait avouer que la position dans laquelle il se trouvait était tout sauf inconfortable, mais elle ne pouvait durer éternellement. Il s’arrêta un instant, le museau légèrement tourné vers Saoirse.

« Je ne doute du fait que vous souhaitiez rester avec moi, mais voulez vous retrouver la berge ? L’eau peut se retrouver très vite désagréable pour ceux qui n’y sont pas habitué, il me serait fâcheux que vous soyez incommodée par mon élément. »
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mer 20 Mar 2019 - 23:51

Le loup semblait amusé par ce qu’elle faisait. Tant mieux. Au moins la louve attirait son attention et visiblement ce qu’elle venait de lui dire le fit réfléchir quelques instants. Il n’avait pas du voir ça sous cet angle. La louve était plutôt contente de l’effet produit. Après tout... Ils se connaissaient si peu tous les deux. L’un ou l’autre pouvait très bien être un fou meurtrier. L’autre n’avait aucun moyen de le savoir. Mais Saoirse n’avait pas envie de le savoir. Elle ne voulait pas savoir ce qui se cachait sous ce masque de prince charmant. Elle voulait juste profiter de l’instant présent. Peut être un jour voudrait elle savoir qui il était dans la vie de tous les jours. Mais... Pas aujourd’hui. Puis de toutes façons... Avec comment il s’était comporté avec elle, il ne pouvait pas être méchant.

Elle était bien sur le dos de Valkyon. Elle l’avait remarqué lors de leur dernière rencontre. Puis... Il était beaucoup plus à l’aise qu’elle dans l’eau. Elle rigola doucement lorsqu’elle l’entendit soupirer. Est-ce qu’elle le fatiguait ?

« C’est que le grand méchant loup accepte bien de servir de support à la psychopathe. »

La louve ne pu retenir un petit rire. Le loup ne semblait pas perturbé par la présence de la louve sur son dos. Elle écarta doucement sa tête pour pouvoir le regarder avant de prendre la parole.

« Ça fait une bien drôle d’équipe non ? Un grand méchant loup et une psychopathe. »

Elle rigola doucement et reposa sa tête sur l’encolure du loup. Bien calée. Elle était sereine la. Elle sentit que le loup essaya de la regarder. Mais l’endroit où était posée la tête de la femelle n’était pas visible pour lui. Elle sourit en sentant la joue du loup se poser sur le haut de sa tête.

« L’eau est bien avare. Elle souhaite garder ses secrets hors de portée de nombre de loups pour qui ce milieu n’est pas adapté. Fort heureusement je peux me charger de vous les faire découvrir. »

« Il est vrai que cet élément n’a pas encore accepté de me livrer ses secrets. Du moins... Pas sous cette forme. »

La louve connaissait bien la glace elle. Elle la maniait plutôt facilement quand elle mouvait ses ailes de glace notamment. Elle était contente que le loup bouge doucement dans le lac pour qu’ils le visitent ensemble. C’était très généreux et gentil de sa part. Il semblait faire tellement attention à la stabilité de la louve sur son dos qu’elle avait l’impression de voler au dessus de l’eau. Au bout d’un moment de visite fort plaisant, le loup prit la parole.

« Je ne doute du fait que vous souhaitiez rester avec moi, mais voulez vous retrouver la berge ? L’eau peut se retrouver très vite désagréable pour ceux qui n’y sont pas habitué, il me serait fâcheux que vous soyez incommodée par mon élément. »

Elle hocha doucement la tête.

« Vous avez raison. Retrouvons la berge. Puis hé ! »

Elle donna un coup de museau dans les poils de l’encolure du loup.

« Ce n’est pas parce que nous allons à la berge que nous sommes obligés de nous dire au revoir tout de suite. »

Lorsqu’ils arrivèrent à la berge, la louve descendit doucement de son dos, veillant à ne pas blesser ses magnifiques ailes. Elle les trouvait vraiment majestueuses ces deux là. Elle monta sur la berge et regarda le loup sortir de l’eau. Elle regarda ensuite autour d’elle pour voir où était sa cape. Elle reporta ses yeux dorés sur le loup brun. La fleur offerte un peu plus tôt était toujours coincée dans ses longs cheveux blonds.

« Si vous n’êtes pas trop fatigué par cette nage. Que diriez vous de faire une course pour rejoindre ma cape ? Si vous acceptez, il faut qu’on décide ce que remportera le gagnant »
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Sam 23 Mar 2019 - 21:52

« Vous avez raison. Retrouvons la berge. Puis hé ! »

La louve lui donna un petit coup de museau sur le cou, comme pour le remonter un peu.

« Ce n’est pas parce que nous allons à la berge que nous sommes obligés de nous dire au revoir tout de suite. »

Il rit un instant. Visiblement elle n’avait pas compris le sens de rester avec lui. Il posa gentiment son museau sur le sien, ou du moins essaya, avant de lui répondre.

« Certes, mais vous perdrez votre merveilleux matelas flottant. »

Il la porta ainsi jusqu’à ce qu’elle puisse à nouveau toucher le sol du lac, et ils finirent le chemin vers la berge côte à côte. C’était appréciable, de marcher ainsi avec quelqu’un à son côté. Valkyon remarqua qu’elle avait une idée en tête dès que le regard de la louve se posa sur sa cape. Il n’eut pas besoin de lui demander pour qu’elle lui expose ce qu’elle pensait.

« Si vous n’êtes pas trop fatigué par cette nage. Que diriez vous de faire une course pour rejoindre ma cape ? Si vous acceptez, il faut qu’on décide ce que remportera le gagnant »

L’idée lui plaisait ! Une petite compétition contre elle ne lui ferait sûrement pas de mal, il avait encore de l’énergie à revendre malgré la baignade dans le lac.

« Eh bien… je propose que le perdant doive raccompagner le gagnant sur ses terres. » Il marqua une pause, prenant le temps de réfléchir plus en profondeur. « A moins que ne préfériez ceci : Le gagnant fera découvrir la terre de son choix au perdant. »

Il n’était pas question cependant de tricher, il s’agissait de compétition, pas d’un simple jeu. Il agita ses grandes ailes et offrit un grand sourire à Saoirse.

« Et cette fois, mes ailes sont hors jeu, je ne les utiliserait pas pour vous battre. »

Il lui donna un petit coup de hanche pour la basculer et se mis en position, prêt à partir, les pattes bien ancrées dans le sol pour se donner plus d’élan.

« J’espère que vous êtes prête à perdre ma chère. »

Ils firent le décompte et, dès le signal donné, le grand mâle partit aussi rapidement qu’il le put. Le sol défilait à toute vitesse sous ses pattes, ses grandes ailes étaient plaquées contre lui pour ne pas le gêner dans sa course. Et la cape se rapprochait toujours un peu plus. Risquant un regard sur le côté, Valkyon constata que Saoirse se trouvait un peu en arrière de lui, mais le talonnait de peu. Reportant son attention sur ce qu’il se passait au devant, il feignit de se prendre une racine et s’étala sur le sol, laissant la belle hivernale terminer la course.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Dim 24 Mar 2019 - 9:25

La louve ne comprit pas le petit rire du loup. Avait elle dit une bêtise ? Mais ce questionnement partit bien vite de l’esprit de la louve car Valkyon posa son museau sur le sien. Pas très longtemps, mais assez pour provoquer un court circuit dans la tete de la louve pendant quelques secondes.

« Certes, mais vous perdrez votre merveilleux matelas flottant. »

« Mais je suis sure que je ne vais pas le perdre définitivement et que vous aurez encore l’occasion d’être mon matelas flottant »

Ensemble, ils retournèrent sur la berge. Lorsque la louve blonde exposa son idée au loup, il ne parut pas contre cette petite compétition. Mais elle n’en était pas sure. Elle attendait donc impatiemment la réponse du loup. Fort heureusement cette dernière ne tarda pas.

« Eh bien… je propose que le perdant doive raccompagner le gagnant sur ses terres. A moins que ne préfériez ceci : Le gagnant fera découvrir la terre de son choix au perdant. »

La louve fit mine de réfléchir quelques instants avant de prendre la parole.

« Et pourquoi pas les deux ? Comme ça vous me raccompagnez sur les terres de mon clan et moi, je vous montrerai des terres que j’affectionne lors d’une rencontre future.. Parce que pour être claire.. Je vais gagner »

Elle lui fit un clin d’œil pour montrer qu’elle plaisantait. Le loup lui annonça alors qu’il n’allait pas utiliser ses ailes. Et mine de rien cette nouvelle fit plaisir à la louve. S’il avait eu l’idée de les utiliser pendant la course, elle aurait très vite perdu. Mais là, elle avait franchement ses chances de gagner. Du moins, c’est ce qu’elle espérait.

« J’espère que vous êtes prête à perdre ma chère. »

« Ne comptez pas trop là dessus tout de même ! »

Lorsqu’ils commencèrent le décompte, la louve se regroupa sur elle même, prête à partir comme une fusée. Une fois le top départ lancé, elle partit très vite comme prévu. Cependant le loup était devant elle. Mince. Elle ne voulait vraiment pas perdre. Alors qu’elle était en train de se dire qu’elle allait perdre, elle vit le loup trébucher et tomber. Elle le dépassa quasi immédiatement et atteignit la cape rapidement. Cependant, alors qu’elle était contente d’être arrivée en première, elle se souvint avoir vu le loup s’étaler sur le sol. Elle se retourna donc rapidement et trottina vers lui. Elle ralentit en arrivant proche de lui et lui donna un petit coup de museau.

« Vous ne vous êtes pas fait mal j’espère ? Parce que vous devez me raccompagner »

Bien évidemment, elle était vraiment inquiète et voulait vraiment savoir s’il s’était fait mal. Il était d’ailleurs fort probable que son inquiétude soit audible. Mais elle ne voulait pas le montrer. Alors qu’elle le regardait, elle se demanda si il n’avait pas fait exprès de perdre. Mais même si c’etait le cas, elle n’allait pas le mentionner ou même poser la question.

« J’espère qu’une fois arrivé en terres hivernales, vous arriverez à retrouver votre chemin. »

Elle n’avait pas envie que cet instant passé à deux cesse. Mais il fallait tout de même penser à rentrer à un moment. En plus, elle ne savait absolument pas combien de temps ils étaient rester ici.
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Jeu 28 Mar 2019 - 22:19


Dating the lovely one
Feat Saoirse
Il resta un moment allongé sur le sol, observant Saoirse finir la course jusqu’à sa cape seule. Il avait attendu des effusions, de joie, pensant qu’elle ne l’aurait pas vraiment remarqué, mais au lieu de cela, la louve revint rapidement vers lui, visiblement inquiète. Il devait avouer que sa prévenance le touchait, même s’il n’avait rien de plus grave qu’une défaite volontaire. Faisant l’inventaire de ses muscles, il tendit les pattes, ouvrit et referma ses ailes, et tourna la tête plusieurs fois avant de relever le regard vers la blonde avec un grand sourire.

Non madame ! Tout est fonctionnel, votre escorte fonctionne à merveille ! Si ses ailes le lui permettaient, elle serait même capable de vous ramener jusqu’à chez vous par la voie des airs !


Peu pressé de se lever, il resta ainsi, allongé face à elle, et croisa les pattes pour y poser sa tête massive. Il était bien, ici, en sa compagnie. Il aurait presque pu faire un somme, avec juste sa présence pour lui tenir compagnie. Mais, alors, elle n’aurait sûrement plus été présente à son réveil, et cela gâchait un peu le plaisir qu’il aurait eu.
Au lieu de cela, il la regarda, sans trop s’attarder, juste pour la regarder. Et c’était agréable. Lorsqu’elle exposa ses craintes quant au fait qu’il ne retrouve pas son chemin, un petit rire lui échappa. Il avait déjà parcouru les terres de Four Seasons de bonnes centaines de fois. Il n’allait pas se perdre dans cette énième exploration. Mais, cela, l’hivernale devait l’ignorer, ignorante qu’elle était de son statut d’espion. Et il le garderait ainsi, secret. Il n’était pas question qu’elle se détourne de lui pour son rang peu recommandable.

Ne vous en faites pas lui répondit-il rapidement Je retrouverais mon chemin sans problème. Ce serait plutôt à moi de vous demander, une fois hors de ma portée, de ne pas vous casser la patte une nouvelle fois.


Je retrouverais mon chemin sans problème. Ce serait plutôt à moi de vous demander, une fois hors de ma portée, de ne pas vous casser la patte une nouvelle fois.

Il me coûterait qu’un prince autre que moi viennent à votre secours si je ne suis pas présent pour le faire.



Il ne savait pas trop pourquoi il avait ajouté cela. C’était comme si les mots étaient sortis sans qu’il sache trop comment. Ce ne devait pas être grave, sûrement une autre taquinerie qu’il avait sortie sans trop réfléchir. Oui, c’était cela. Il n’y avait aucun doute possible.
Rouvrant les yeux, il les posa sur le ciel que l’on apercevait à travers les épais feuillages, éclats indigo que les ramures des arbres parsemaient de toutes parts. Levant lentement une patte, il l’indiqua d’un air un peu absent.

J’aurais aimé pouvoir vous emmenez là-haut, pouvoir vous montrer ce que l’on ressentait à tout surplomber, à se laisser porter par les courants ascendants..


Et à vrai dire, il brûlait de lui montrer bien d’autres choses encore. Il aurait aimé lui faire découvrir les terres estivales avant que l’éruption ne dévaste tout, lui montrer les falaises dans lesquelles il trouvait désormais abris, loin des membres de son clan...
By Glycenne
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse
Animatrice
Saoirse
Race : Chien/chienne
Féminin
Messages : 92
Date d'inscription : 02/01/2015
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Ven 29 Mar 2019 - 17:08

Pour elle, s'était naturel d'aller vérifier si Valkyon ne s'était pas fait mal. C'est pour ça qu'elle s'était rendu rapidement près de lui pour s'enquérir de son état. Visiblement, le loup était étonné qu'elle revienne aussi vite près de lui. A sa question, le loup commença à faire l'inventaire de ses muscles. Visiblement tout allait bien, ce qu'il confirma rapidement.

« Non madame ! Tout est fonctionnel, votre escorte fonctionne à merveille ! Si ses ailes le lui permettaient, elle serait même capable de vous ramener jusqu’à chez vous par la voie des airs ! »

Elle lui fit un sourire, rassurée de savoir que tout allait bien. En vérité, elle ne s'était pas inquiétée de peur qu'il ne puisse pas la raccompagner. Elle s'était inquiétée parce qu'elle avait peur qu'il se soit fait mal. Le loup ne semblait pas pressé de se relevé puisqu'il resta allongé, la tête posée sur ses pattes avant. La louve n'allait tout de meme pas rester debout, enfin... Elle se serait senti un peu ridicule si elle l'avait fait. Elle s'allongea donc à côté du loup brun, la tête tournée vers lui pour continuer à discuter. Le loup semblait serein. Du moins, en apparence il était très calme. Alors qu'elle allait prendre la parole pour lui dire qu'elle était contente qu'il ne se soit pas fait mal, le loup reprit la parole.

« Ne vous en faites pas. Je retrouverais mon chemin sans problème. Ce serait plutôt à moi de vous demander, une fois hors de ma portée, de ne pas vous casser la patte une nouvelle fois. »

Elle ne pu se retenir de rire en l'entendant. Ce ton paraissait protecteur. Peut être la louve se faisait-elle des idées mais il lui semblait que si elle se blessait de nouveau, cela affecterai le loup. C'etait certainement dans sa tête.

"J'essaierai de ne pas me faire mal de nouveau, je vous le promet"

Elle le regarda se tourner et se mettre sur le dos et fit de même. Fixant le ciel à travers les feuilles. Lorsque le loup ferma les yeux, elle n'en fit rien de son côté. Elle garda les yeux bien ouvert, admirant les jeux de lumière qui se créaient dans les feuilles. Elle était contente que le loup ai les yeux fermé lors de sa nouvelle phrase. Ou devrait elle dire son aveux ? Il venait de lui dire qu'il serait embêté si elle était aidée par un autre. Après avoir légèrement écarquillé les yeux quelques secondes, un sourire se dessina sur les babines de la louve. Peut être qu'il le pensait vraiment. Ou peut être que c'était juste pour lui faire plaisir. Si c'était le cas, ça fonctionnait. Elle tourna la tête vers lui.

"Hé bien... Si je me blesse je ne laisserai personne d'autre que vous me porter secours.. Enfin, sauf un guérisseur bien sûr.."

Elle rigola doucement et reporta ses yeux sur le ciel. Elle observa les pattes du loup lui montrer le ciel.

« J’aurais aimé pouvoir vous emmenez là-haut, pouvoir vous montrer ce que l’on ressentait à tout surplomber, à se laisser porter par les courants ascendants... »

Elle sourit et lui donna un petit coup d'épaule.

"Vous pourriez peut être me décrire ce que vous ressentez quand vous êtes là haut"

Elle marqua une petite pause.

"Et... Peut être pourrions nous visiter d'autres lieux ensemble ?".

Elle fit une nouvelle pause. Mais elle ne pouvait pas juste laisser cette phrase toute seule.

"Je n'ai pas envie que cette rencontre soit la dernière. Peut être ne partagez vous pas cet avis mais... J'ai bien envie que nous nous revoyons pour partager de nouveaux un moments ensemble"

Elle fixait le ciel, ne préférant pas voir la réaction du loup. C'était une façon pour elle de se protéger. Elle voulait vraiment revoir le loup, même si ce n'était pas très conseillé puisqu'il etzit un estival et elle une hivernale.
Revenir en haut Aller en bas
Valkyon
Pousse
Valkyon
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 115
Date d'inscription : 14/02/2015
Âge : 19

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Notoriété:
Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Left_bar_bleue0/1000Un rendez-vous amical (pv Valkyon) Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Il préfère batifoler pour le moment
Dim 31 Mar 2019 - 21:34


Dating the lovely one
Feat Saoirse
Vous pourriez peut être me décrire ce que vous ressentez quand vous êtes là haut ?


Il tourna la tête vers elle, les yeux écarquillés. Effectivement, c’était une option envisageable. Cependant, il sentait qu’elle n’avait pas fini de parler. Aussi prit-il le parti de se taire et de la laisser continuer sans l’interrompre.

Et... Peut être pourrions nous visiter d'autres lieux ensemble ? Je n'ai pas envie que cette rencontre soit la dernière. Peut être ne partagez vous pas cet avis mais... J'ai bien envie que nous nous revoyons pour partager de nouveaux un moments ensemble.


Elle avait marqué une pause, presque hésitante. Valkyon se trouva agacé que son visage soit tourné vers le ciel plutôt que vers lui après cette déclaration, mais il le garda bien. Après tout, c’était son choix de ne pas le regarder, et il n’avait rien à y redire.
Se décalant légèrement, il donna un petit coup de museau sur l’épaule de la louve et lui adressa un sourire.

Je pense que c’est une très bonne idée. Votre compagnie m’est agréable, et j’apprécierai que, pour une fois, ce soit vous qui me fassiez visiter un endroit qui vous plaît.



Il n’allait pas infirmer ses propos alors qu’il partageait son sentiment après tout. La compagnie de la louve bleuté lui était très agréable, et ce malgré leur différence de clan supposée les opposer. Il craignait cependant que le joli flocon de l’hiver ne finisse par fondre à ses côté, brûlé par le soleil trop vif de l’été.
Alors que ces craintes commençaient à faire leur apparition dans son esprit, il détourna de nouveau le regard vers le ciel, fuyant à son tour les yeux doré de Saoirse.

A vrai dire, je ne saurais trop vous décrire la sensation que l’on éprouve à se trouver tout là-haut. On se sent libre de toute responsabilité, de toute crainte. C’est comme si… comme si nous dominions tout depuis les cieux. Et le vent dans le pelage, la sensation de se trouver aussi léger qu’un oiseau… C’est le genre de sensation que l’on ne peut imaginer tant qu’on ne les a pas expérimenté au moins une fois.


Ils restèrent là un moment, à observer le ciel, avant que le brun ne roule enfin sur le côté pour se remettre sur ses pattes. Tendant une patte à son amie, il lui adressa un sourire doux avant de reprendre la parole :

J’ai perdu mon pari, et le soleil commence à décliner dangereusement. Vous permettez que je vous raccompagne ? Il paraît que vous n’avez pas fait attention au chemin que vous avez emprunté à l’aller.


HRP : Pour moi le RP est terminé, je te laisse faire une réponse si tu en as envie ^^
By Glycenne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: