Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Neutre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
A l'aube de la déchéance [PV Nachtgewalt]
Invité
Invité
avatar
Dim 30 Déc 2018 - 19:07




A l'aube de la déchéance


Feat Nachtgewalt & Dyani [PNJ]
Ce RP se passe avant la disparition de Rag et donc peu de temps après le kidnapping de Dyani.




Elle brillait de mille éclats, suspendue dans les teintes de la Nocturne. La Lune, pleine et ronde telle une mère enceinte, posait sur ce monde son regard froid et argenté. Sans doute était-elle admirée par plus d'un loup en cet instant ... Rag'valdsklag ne pouvait le savoir mais il savait au moins qu'il y avait déjà lui dans cette bande d'idiots admirant ce qu'on ne peut ni avoir ni toucher. Il soupira et lança un regard ambré sur le petit être qui dormait près de lui. Un enfant. Un innocent qu'il avait ravi à sa famille pour les beaux yeux d'une Créature de l'Empyrée Noire. Un pincement prit le coeur du mâle. Faisait-il le bon choix à confier une telle âme pure à un être corrompu par les ans ? Par une vengeance aussi imbécile soit-elle ? Il l'ignorait et si une part désirait ramener le louveteau aux siens, l'autre restait stoïque. Ce kidnapping était une mission, il devait tenir son engagement surtout à ces heures où il avait plus d'ennemis que d'alliés.

Un nouveau soupir s'éleva dans cette nuit éclairée. Quittant son Remord des yeux, il admira le champs de bataille ancienne qui se dressait devant lui. Des traces écarlates teintaient encore les roches dénudées de végétation. Le sang avait rendu cette terre stérile si bien que le mercenaire se demanda si la Nature avait voulu préservée ce désert de pierres dans le but de rappeler une chose : « Le sang n'apporte que la Mort, souvenez vous en, Loups. »
Les effluves de la dernière bataille flottaient toujours. De quand datait-elle ? Rag'valdsklag ne pouvait savoir qu'elle était plus récente qu'il ne le pensait, lui qui n'avait connu ce grand Roi belliqueux du nom d'Oxymore, celui qui avait entraîné la déchéance du Printemps ... Le monstre qui avait fait tremblé ces terres de peur bien avant le Corbac.

« Vous voilà donc, Créature.

Il tourna légèrement la tête, posant son regard sévère et brillant sur le dernier trouble-fête de ce monde.

« Ne riez guère. Je ne tiens pas à ce que le petit se réveille.

Il désigna l'enfant qui dormait près de lui, si profondément que même les rires du Noir ne pourraient sans doute pas l'extirper des bras de Morphée ...

Revenir en haut Aller en bas
Nachtgewalt
Administratrice
Nachtgewalt
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 300
Date d'inscription : 25/05/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
A l'aube de la déchéance [PV Nachtgewalt] Left_bar_bleue-3/1000A l'aube de la déchéance [PV Nachtgewalt] Empty_bar_bleue  (-3/1000)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.
Dim 13 Jan 2019 - 0:10


Les Démons de l'Obscurité ne sont pas ceux à craindre.


A l'Aube de la Renaissance


L'ancien champs de bataille, battu par les vents et les intempéries, était d'une tristesse solitaire, comme un souvenir figé dans le temps, perdu par les loups depuis bien longtemps. Le sang qui teintait sa roche, imprégnant l'air d'une odeur métallique, paraissait grise sous la lueur de la lune, qui observait indolemment Nacht s'avancer d'un pas empressé, quoique rendu disgracieux par son allure trapu. Le démon noir apercevait la silhouette blanche de Rag'valdsklag, qui se découpait dans l'obscurité, et il devenait une petite silhouette à ses côtés. Un sourire infiniment trop grand se détacha sur son affreux minois en une plaie large pleine de crocs. Un gloussement lui échappa sous la délectation. Enfin. Enfin, il tenait entre ses pattes les clés de son succès : l'incarnation vivante de la discorde entre les alphas printaniers et automnaux, et le joyau de la détresse de Daeron. Asha aussi devait être affligée, et une partie de Nacht ne parvenait pas à s'en réjouir. Mais l'occasion était trop belle pour ne pas se réjouir, si bien que le démon noir réprimait cette émotion.

Impatient, il finit par se téléporter aux côtés du mercenaire en un froissement d'obscurité, se matérialisant  d'un simple vœu de sa part - le premier de cette belle nuit. Rag ne sembla pas surpris de le voir.

- Vous voilà donc, Créature, déclara-t-il d'un ton froid, l'air nettement bien joyeux que Nacht ne l'était. Ne riez guère. Je ne tiens pas à ce que le petit se réveille.

Nachtgewalt gloussa en écho sans même accorder un regard au mercenaire, ne pouvant détacher son regard de la tête brune du louveteau qui somnolait en boule au sol, la poitrine soulevé par sa propre respiration. Trois queues brûlaient lentement de minuscules flammes contre lui sans qu'il ne semble s'en soucier, le sommeil du juste n'étant pas si facilement brisé.

-Himmel...Regarde moi ce petit...C'est Dyani, n'est-ce pas ? Il ne ressemble pas à une fille, donc je suppose que ce n'est pas Andracée. Peut-être Lysandre...? Non. Il n'a pas une tête de Lysandre. Je trouve d'ailleurs qu'il a une tête de...Hexenbrennen. Brenn.

L'ironie de ce nom lui plaisait bien. Nachtgewalt connaissait bien sûr le nom des petits de son ancienne apprentie, sur laquelle il gardait toujours un oeil, quoique pas nécessairement bienveillant. Le démon noir fit un pas vers le louveteau endormi, vibrant d'une satisfaction victorieuse, mais se retint. Son sourire se fit plus hésitant. Il n'avait pas vraiment pensé à ce qu'il allait faire du gosse, trop occupé à imaginer comment faire souffrir ses ennemis. Il avait déjà été père, il pouvait le redevenir...Mais le simple fait d'imaginer remplacer Wald le rendait malade. Il ne voulait plus être père. Mais pourquoi pas un mentor ? Asha ne s'était jamais plainte, et l'ironie serait...Amusante ! Néanmoins, Nacht ne pouvait pas effacer un trouble croissant en son cœur tandis qu'il observait l'enfant innocemment endormi, si fragile sous la lumière nocturne. Les louveteaux étaient si délicats, si vulnérables, et Nacht était...Eh bien.

Dangereux.

Le noiraud se détourna pour fuir le trouble qui venait gâcher sa jubilation. Son regard croisa alors celui de Rag, et il nota que de nouvelles cicatrices venaient le défigurer, dont une assez vilaine qui lui perçait l'oeil. Nacht arqua un sourcil.

-J'assume qu'il y a eu des complications, lâcha-t-il sarcastiquement.



css (c) s.remaud

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: