Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Printemps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE]
Thorin
Guérisseur Légendaire
Thorin
Race : Loup/louve
PUF * : fracture46
Masculin
Messages : 273
Date d'inscription : 15/11/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Basse-Normandie, France

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue5/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Lun 1 Oct 2018 - 23:04


Thorin

Il faut faire attention, c'est toujours dangereux
Cela faisait presque un mois déjà. Un mois que cette nuit qui aurait pu tourné au drame c’était produite. Cette nuit-là, Nachtgewalt, le Corbeau Noir, aurait dû mourir. Au lieu de ça, il était parvenu en utilisant ses mystérieux pouvoirs à inverser sa position et celle de Seira. Cette dernière s’était retrouvé avec la gorge entaillée sévèrement par Herrade, bourreau du clan et sa meilleure amie d’après ce que le guérisseur en savait.
Alors que le clan s’était lancé aux trousses de Nachtgewalt pour essayer de l’empêcher de s’échapper, Thorin s’était précipité vers l’Alpha du Printemps. A ce moment, quelque chose avait changé en lui. Pour la première fois, il avait eu peur. Il avait eu peur de voir la louve noire mourir entre ses pattes, la voir pousser son dernier soupir alors qu’il tentait de l’écarter de la mort pour la seconde fois. Le guérisseur avait réagi assez vite, plus vite que n’importe quel autre sans doute. Était-ce son instinct de guérisseur qui l’avait poussé à agir si vite… ou quelque chose de plus profond ?
Quoi qu’il en soit, Thorin avait, une fois encore, sauvé la vie de Seira. Elle l’en remerciait à sa façon comme toujours. Il l’avait obligé à rester dans l’antre des guérisseurs près de deux semaines. Elle était gravement blessée et une simple chute aurait pu causer sa mort. Fort heureusement, seules la peau et la chair avait été touchées, sa jugulaire étant restée intactes car Herrade avait stoppé son mouvement à temps. Mais il s’en était fallu de peu et la moindre ouverture à la gorge de l’Alpha du Printemps aurait pu causer une nouvelle hémorragie mortelle.
Pendant cette période, Thorin était très souvent présent auprès d’elle. Il veillait à son état jour et nuit, ne s’accordant que de brèves heures de repos durant lesquelles un autre guérisseur le remplaçait. Seira n’était pas capable de beaucoup parlé durant la première semaine, aussi il fallait une oreille attentive à tout moment. Le loup beige s’était tenu à la disposition de l’Alpha aussi souvent qu’il en avait été capable. Lentement, il voyait son état s’améliorer et l’envie de la louve de quitter la tanière des guérisseurs grandir.
Finalement, il la laissa repartir après lui avait fait moult recommandations pour éviter que sa blessure ne se rouvre, ce qui sera une catastrophe. Il faudrait encore deux semaines de ménagement à Seira pour que ce qui était une plaie à sa gorge devienne une cicatrice. Thorin lui rendait visite chaque jour pour changer ses bandages et lui donner ce dont elle pouvait avoir besoin en terme de soin. Même si bien souvent la louve noire voulait faire la grande fille solide, il commençait à être capable de percevoir les moments où elle avait besoin de quelque chose et ne le demandait pas par fierté. Il lui apportait alors la chose sans qu’elle le lui ait demandé, comme ça l’Alpha n’était pas vexé et lui avait fait son œuvre.
Ces deux semaines de manège avait passé et maintenant la blessure de Seira ne nécessitait plus qu’une visite de contrôle tout les deux jours jusqu’à une cicatrisation complète. L’examen du jour permettrait de dire si oui ou non la louve noire pouvait de nouveau faire ce qu’elle voulait de son temps. Il lui avait entre autre interdit la chasse et toute forme de combat car le risque de rouvrir sa blessure était trop grand.
Thorin se quitta ainsi la tanière des guérisseurs avec un peu de matériel sur lui au cas où, même si il doutait fort d’en avoir besoin cette fois. Il traversa une place du Camp du Printemps et se dirigea vers la Plaine aux Cerisiers. Ceux-ci perdaient leurs pétales depuis quelques temps déjà. Bien que ces cerisiers furent éternels, ils étaient affaiblis par l’arrivée de la saison automnale. Cela rappela au guérisseur la situation délicate dans laquelle se trouvait les Clans du Printemps et de l’Automne. Seira pensait que la première tentative d’assassinat à son encontre avait été orchestrée par Daeron en personne. C’était invraisemblable aux yeux du mâle beige. Il voulait pouvoir prouver à la louve noire qu’elle avait trop facilement cru aux paroles de celle qui avait tenté de la tuer. Tout cela sonnait comme un grand manège dont les manettes étaient tenus par quelqu’un d’autre qui restait soigneusement dans l’ombre. Mais à moins de retrouver cette Daenerys, impossible d’en savoir davantage. Quoique cette dernière ne serait probablement pas causante.
Les pensées de Thorin se mirent en suspens puis se dissipèrent en arrivant près de l’antre de Seira. Même si c’était presque devenu une habitude pour lui de rentrer ici tellement il y était venu ces derniers temps, il continuait de s’annoncer et d’attendre l’autorisation d’entrée. Même si le guérisseur avait un lien particulier avec l’Alpha, il préférait conserver une forme de protocole adéquat.
Quand la louve noire lui signifia qu’il pouvait entrer, il franchit le rideau naturel qui cachait l’intérieur de la tanière, bien plus profonde qu’on ne pourrait le croire de l’extérieur. Toujours dans une volonté de suivre les usages, Thorin fit une révérence à Seira. Il n’était pas vraiment doué pour ça, se rendant peut-être plus ridicule qu’autre chose, mais il le faisait quand même. Une fois les mondanités faites, il prit la parole sur son ton toujours aussi neutre de guérisseur qui venait faire son office.

« Bonjour Seira. Vous savez pourquoi je suis ici. Peut-être que vous serez complètement libre de vos mouvements à l’issue de cet examen de votre blessure. Mais pour ça, je dois vérifier que tout est en ordre. »

Thorin attendait à présent un signe de Seira l’autorisant à approcher dans son espace personnel. Si il ne se donnait pas beaucoup ce genre de peine quand un patient, même son Alpha, était dans l’antre des guérisseurs, il était ici chez elle. Dans ce cas, il devait respecter les usages, bien qu’il fut certainement plus proche de la louve noire que la plupart des printaniers. Par deux fois il lui avait évité la mort de justesse, une autre fois il l’avait soigné d’une grave brûlure infligée par le Corbeau Nachtgewalt. Si il n’était pas guérisseur, Seira aurait eu une sacrée dette envers lui. Mais ça n’était pas le genre de pensées qui lui traversaient l’esprit à cet instant.
code réalisé par fracture46
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue55/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mer 3 Oct 2018 - 14:42



Legend never die. They become a part of you every time you bleed for reaching greatness - Legend Never Die

Seira renvoya le jeune loup qui était venu lui faire son rapport sur l’état du clan quand elle entendit la voix suave de Thorin à l’entrée de la grotte. Cela faisait un moment qu’elle était en convalescence et il commençait sérieusement à devenir difficile pour elle de rester sagement coucher sur la paillasse mouleuse de sa grotte alors que les printaniers s’armait en prévision d’une guerre à venir.

Un tas de chose devait encore être réglé depuis l’attaque de la mercenaire, mais Seira restait éternellement frustré par le déroulement des choses. Sa première convalescence dans la tanière des guérisseurs l’avait empêché de réagir rapidement face au coup de poignard des automnaux, mais pire encore ce fut la fuite de Nachtgewalt qui l’avait mise à genoux pour un temps considérable. La petite louve ruminait toujours sa bêtise, quelle idée avait-elle eut d’accorder de la pitié au Corbeau, et sa rancœur autant envers elle-même que vers son ennemi juré qui avait presque finit par l’avoir !

Depuis, elle restait coucher dans l’attente d’un rétablissement plus rapide. L’alpha recevait souvent la visite des siens, autant pour s’enquérir de sa santé, que pour lui transmettre des rapports sur ce qu’avait entrepris le clan après qu’elle lut ardemment ordonner. Car malgré l’amour que lui portait son clan, Seira n’avait aucun loup haut placer pour lui prêter main forte dans le commandement de la meute. Ainsi donc, elle avait pu apprendre que le printemps avait mis en œuvre de nombreuses missions dans le but d’affaiblir la saison adverse. Même si l’alpha doutait parfois de la véracité de ses accusations, elle était fière de voir la réactivité des printaniers face à l’ennemis. Alors que le messager s’en allait, tout en faisant un petit signe de tête au guérisseur qu’il croisait, Seira nota dans un petit coin de son esprit qu’il lui faudrait bientôt contacter le Solstice pour l’informer de l’évolution de son clan, bien qu’elle savait déjà quel parti la tribu allait prendre.

Thorin s’inclina, Seira roula des yeux. Depuis le temps qu’il venait ici, qu’il la soignait, il prenait encore la peine de lui faire étalage de tout le respect du monde juste parce qu’il se trouvait dans sa tanière. Par moment, les manières du guérisseur l’exaspérait.

- Arrête toutes ses manières, Thorin. Tu sais très bien que tu es bienvenu ici.



Même si elle appréciait toujours qu’il se présente au porte de sa demeure. Loin de se laisser déstabilisé par les paroles de la louve, Thorin la salua d’un ton neutre.

- Bonjour Seira. Vous savez pourquoi je suis ici. Peut-être que vous serez complètement libre de vos mouvements à l’issue de cet examen de votre blessure. Mais pour ça, je dois vérifier que tout est en ordre.



Un sourire se dessina sur ses lèvres, malgré elle. Elle était tellement heureuse que le loup beige lui annonce qu’elle pouvait reprendre activement du service qu’elle n’arrivait pas à le cacher.

- Je t’en prie. – Lui dit-elle en lui adressant un petit signe du menton. – Tu tombes bien en plus, le bandage que tu m’as mis au cou la dernière fois est trop serrer. J’ai parfois du mal à respirer.



Elle pencha la tête pour lui montrer l’assemblage de feuille épaisse qui lui entourait la gorge tout en dégageant une forte odeur amère de plante médicinale. Même si la pommade d’argile et de végétaux de Thorin avait de nombreuse fois prouver son efficacité, Seira commençait à avoir du mal à supporter cette odeur. Elle la portait depuis tellement longtemps qu’elle avait l’impression que tout son pelage sentait le médicament.

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Thorin
Guérisseur Légendaire
Thorin
Race : Loup/louve
PUF * : fracture46
Masculin
Messages : 273
Date d'inscription : 15/11/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Basse-Normandie, France

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue5/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Sam 27 Oct 2018 - 16:25


Thorin

Il faut faire attention, c'est toujours dangereux
Thorin ne remarqua pas la réaction vaguement excédée de Seira quand il lui fit une révérence. La louve prit la parole l’instant d’après.

« Arrête toutes ses manières, Thorin. Tu sais très bien que tu es bienvenu ici. »

Le guérisseur fut quelque peu amusé de sa réaction, mais il n’en laissa rien paraître. L’Alpha du Printemps avait son petit caractère et il commençait à bien le connaître à force de la voir. Même si le but premier était de la soigner, c’était fou tout ce que les guérisseurs pouvaient apprendre sur leurs patients au cours de la convalescence de ces derniers.
Quand le loup beige énonça la raison de sa venue et la possible issue de cet examen, la blonde sourit, chose assez rare pour être notée venant de sa part. C’était probablement l’annonce de retrouver sa liberté de mouvement qui lui plaisait tant. Seira avait un beau sourire, Thorin l’appréciait à chaque fois qu’il se montrait. Jamais il n’avait eu l’audace de lui dire cette pensée. La barrière entre l’Alpha et le guérisseur semblait devenir plus floue à mesure qu’ils se voyaient. Pourtant, le loup beige ne savait comment exprimer cette flamme qui s’agitait en lui quand il voyait la louve noire. Il savait encore moins comment celle-ci réagirait à une telle révélation, mais il optait pour une possible réaction assez négative. Seira ne s’était laissée approcher par aucun mâle depuis la trahison de Viehrs et le guérisseur ne la comprenait que trop bien. C’est ce qui le perturbait tellement concernant ce sentiment plus profond qu’il avait pour l’Alpha depuis qu’il l’avait vu presque agoniser, baignant dans son propre sang pour la seconde fois.
La louve noire reprit la parole peu après, ce qui tira Thorin de ses pensées.

« Je t’en prie. Tu tombes bien en plus, le bandage que tu m’as mis au cou la dernière fois est trop serrer. J’ai parfois du mal à respirer. »

Elle lui avait adressé un signe du menton pour l’inviter à approcher davantage, ce que le guérisseur fit. Ce dernier mit les oreilles un peu en arrière dans une expression à la fois inquiète et désolée à ce qu’elle ajouta et répondit presque aussitôt.

« Il aurait fallu me le faire savoir. Le bandage doit tenir fermement, mais pas au point d’être gênant. »

Thorin était à présent au plus près de Seira. Il saisit doucement le bandage et le défit, l’objet tombant au sol. Celui-ci ne serait plus utile dans tous les cas. Il observa la blessure qui était à présent parfaitement refermée. La croûte se détachait, signe que la peau s’était reformée en-dessous. Il passa la truffe sur une partie de la cicatrice ainsi formée où la nouvelle peau était visible. Si elle était encore un peu rouge car récente, elle semblait assez solide pour supporter une activité du corps normale.
Thorin recula d’un pas et releva la tête, puis brisa le silence qui s’était installé.

« Vous voilà avec une cicatrice de plus, Seira. Il n’y a plus de danger, vous pouvez reprendre des activités normales. Évitez juste de vous reprendre la patte d’Herrade dans la gorge. »

La dernière phrase du guérisseur fut énoncée sur un ton plus léger. C’était peut-être déplacé, mais il savait le lien fort qui existait entre les deux louves. Si Seira devait s’entraîner au combat avec quelqu’un, ça serait probablement la bourreau.
Il regarda un moment son Alpha avant de dire quelque chose qui venait du fond de cette pensée qu’il n’osait exprimer ouvertement.

« Malgré ses cicatrices, vous n’avez rien perdu de votre superbe. Je perçois toujours la même énergie qui émane de vous, même après avoir frôlé la mort deux fois. Le Printemps est chanceux d’avoir un Alpha comme vous. »

C’était à la fois quelque chose que certains auraient pu dire simplement pour se faire remarquer et ce que Thorin pensait. Il trouvait Seira belle, malgré ces trois cicatrices qui lui barraient le flanc, le poitrail et, à présent, la gorge. Le guérisseur ne saurait le lui dire aussi directement. Il ne saurait dire qu’il ressentait quelque chose de différent depuis cette nuit où tout avait failli basculer. Un guérisseur qui en pinçait pour un Alpha, voilà qui était un comble avec le recul. Mais à cet instant, ce recul ne venait pas à l’esprit du loup beige. D’un côté, il avait envie de le dire, d’être franc comme il l’était en tant que guérisseur. Mais de l’autre, il craignait de perdre cette proximité avec la louve noire en avouant son fond de pensée.
Alors qu’il réfléchissait, Thorin ne se rendait pas vraiment compte qu’il avait toujours le regard rivé sur Seira. L’Alpha n’y verrait peut-être rien d’inhabituel car il attendait plus ou moins une réaction de sa part, mais le guérisseur semblait un peu ailleurs.
code réalisé par fracture46
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue55/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Sam 27 Oct 2018 - 22:45



Legend never die. They become a part of you every time you bleed for reaching greatness - Legend Never Die

- Il aurait fallu me le faire savoir. Le bandage doit tenir fermement, mais pas au point d’être gênant. – Seira se pinça les lèvres.

- Je me suis dit que se devait être normal et puis la dernière fois que je me suis plainte d’un de tes remèdes qui m’a fait la morale pendant au moins quinze minutes. Je n’avais vraiment pas envie que tu recommences.



L’humour était une notion abstraite que Seira maitrisait très mal. Le guérisseur posa sa truffe sur sa gorge rougis et elle l’osa plus mettre le moindre son. Elle attendait dans un silence respectueux le verdict du grand mâle, autant par déférence pour sa personne et son travail d’autant qu’elle appréciant quand on faisait autant pour elle, que dans un sentiment d’angoisse prolonger qui précédait l’espoir un retour à la normal.

Quand le diagnostic de Thorin tomba, Seira accueillit la plaisanterie avec un long soupir de soulagement. Il en était désormais fini de ses longues journées mornes à attendre le passage des guérisseurs à écouter les rapports des veilleurs sur la situation aux frontières et les échecs cuisants des espions partis sur le territoire automnal. L’alpha reprenait enfin les rênes de son clan pour le plus grand bonheur des siens.

- Malgré ses cicatrices, vous n’avez rien perdu de votre superbe. Je perçois toujours la même énergie qui émane de vous, même après avoir frôlé la mort deux fois. Le Printemps est chanceux d’avoir un Alpha comme vous.



Tournant ses yeux clairs vers le beige, elle lui adressa un sourire sincère. La remarque la toucha. S’il était vrai que le caractère altruiste et l’insistance du loup avait souvent tendance à l’agacer, ses longues semaines passées en compagnie du guérisseur lui avait donner de nombreuses raisons de l’apprécier. Malgré les apparences, Thorin se révélait avoir plus de conversation que l’état de ses patients, la couleur des herbes qu’il avait dans sa tanière ou encore les différentes façons de soigner le corps et le cœur. Même s’il n’était pas celui dont l’alpha songerai directement quand on lui proposera d’aller se détendre en compagnie d’un ami, elle ne pouvait nier qu’elle appréciait de plus en plus de l’avoir à ses côtés comme un allié de confiance.

- Merci, Thorin. Je pense pourtant que le Printemps à d’avantage de chance de t’avoir toi. Il n’est pas donné à tout le monde de réussir à sauver les condamnés des bras de la mort.



Après avoir stagner aussi souvent aux frontières d’un monde brumeux et froid dont le souvenir lui glaçait encore les entrailles, Seira avait appris à faire preuve d’un certain pragmatisme quand elle parlait des attaques qui l’avait touché. Elle détourna les yeux, l’air penaude, comme une jeune fille aux joues rosés qui hésiterai à dévoiler quelques choses de sincère.  

- Je te dois beaucoup. Je sais que je te l’ai beaucoup dit ses dernières semaines, au moins cent fois, mais c’est très important pour moi. Merci. Je suis heureuse d’avoir quelqu’un comme toi à mes côtés pour m’aider à veiller sur le clan.



Il lui arrivait parfois de penser à ce qu’aurait pu devenir le Printemps si jamais Thorin n’avait pas été là. Même si elle avait confiance aux siens, qu’elle savait qu’Herrade aurait pris les choses en patte si elle aurait rendu l’âme, il aurait suffi que d’une étincelle pour que le territoire ne s’embrasse d’une guerre civile pour la conquête d’un trône qu’elle avait si durement sublimer.


css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Thorin
Guérisseur Légendaire
Thorin
Race : Loup/louve
PUF * : fracture46
Masculin
Messages : 273
Date d'inscription : 15/11/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Basse-Normandie, France

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue5/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Dim 28 Oct 2018 - 19:44


Thorin

Il faut faire attention, c'est toujours dangereux
Seira s’était pincée les lèvres à ce que Thorin avait dit au sujet de son bandage trop serré. Elle avança que la dernière fois qu’elle s’était plainte d’un soin qu’il lui avait conféré, le guérisseur lui avait fait la moral un moment. Certes, il l’avait fait, mais c’était parce qu’elle refusait de boire une préparation qui aiderait sa peau à se reconstituer plus rapidement. Ici, il n’était question que d’un bandage trop serré, le loup beige se serait plutôt excusé pour son manque de précision qu’autre chose. C’était presque drôle de voir que l’Alpha du Printemps, si caractérielle, semblait craindre de se faire sermonner par un guérisseur.
Alors que Thorin l’avait examiné, la louve noire s’était figée, osant à peine respirer. Il appréciait qu’elle accorde tant de respect à son œuvre, ce n’était pas le cas lors de leur première rencontre où elle rechignait pour tout. Maintenant, elle se laissait faire et acceptait ce que le guérisseur lui demandait de prendre. C’était un progrès des plus appréciable entre eux.
Seira laissa sortir un long soupir de soulagement lorsque Thorin annonça le résultat de son examen. L’Alpha du Printemps allait de nouveau pouvoir participer à la vie du clan et être plus présente que ce dernier mois. C’était logique, surtout venant d’elle, que cela soit accueillit de cette façon.
Le compliment que fit le loup beige à la louve noire n’échappa pas à l’intéressée qui tourna son regard bleu clair vers lui et afficha un sourire sincère. Le guérisseur en afficha un également, satisfait que ce compliment ait plu à Seira. Cette dernière lui adressa peu après.

« Merci, Thorin. Je pense pourtant que le Printemps à d’avantage de chance de t’avoir toi. Il n’est pas donné à tout le monde de réussir à sauver les condamnés des bras de la mort. »

Il était vrai que peu de guérisseurs pouvaient se vanter d’avoir sauver la vie d’un alpha aux portes de la mort par deux fois. Mais Thorin était plutôt du genre modeste. Il se savait compétant, mais ne se plaçait jamais au-dessus de ses confrères. Le loup beige n’avait jamais prétendu savoir soigner et garder en bonne santé mieux qu’un autre guérisseur. Cela dit, la considération de Seira lui allait droit au cœur, elle avait donc une estime assez forte pour lui également.
Après qu’un court silence passa, l’Alpha détourna le regard, l’air soudainement penaude. On aurait cru qu’il s’agissait d’une jeune louve qui ne savait pas comment exprimer une de ses pensées. Thorin ne réagit pas spécialement, attendant simplement que la louve noire dise ce qu’elle avait en tête.

« Je te dois beaucoup. Je sais que je te l’ai beaucoup dit ses dernières semaines, au moins cent fois, mais c’est très important pour moi. Merci. Je suis heureuse d’avoir quelqu’un comme toi à mes côtés pour m’aider à veiller sur le clan. »

La queue de Thorin se mit à osciller légèrement. Effectivement, Seira l’avait remercié à de nombreuses reprises de s’occuper d’elle avec autant de dévouement. Si avant c’était purement pour remplir son rôle, il y avait à présent une seconde motivation à prendre soin d’elle. Ce remerciement là était différent des autres, il venait comme une confession et le guérisseur l’appréciait d’autant plus. Ce n’était pas ce remerciement qu’un patient donnait à son guérisseur, mais une preuve qu’une forme d’amitié s’était faite entre eux. Le loup beige n’était plus seulement dans la confidence de certaines choses, ce qui le rendait plus important aux yeux de Seira car il savait des choses que d’autres ignoraient, mais son ami. C’était comme ça que Thorin comprenait ce remerciement. Ceci le poussa à dire quelque chose en retour.

« Je serai toujours là et tu pourras toujours compter sur moi. »

Ces mots venaient du cœur et, sans s’en rendre compte, le loup beige avait brisé, l’espace de quelques mots, la distance hiérarchique entre Seira et lui en la tutoyant. C’était une déclaration assez spontanée, chose que le guérisseur se permettait rarement car il préférait toujours avoir un discours réfléchi et non des paroles lancées sans beaucoup de réflexion.
Mais le contexte était différent. Thorin aimait Seira, plus que beaucoup de choses. Mais il était trop tôt, c’était encore dangereux de déclarer ce qu’il pensait ouvertement à la louve noire. Son traumatisme avec Viehrs était trop récent pour qu’il puisse se permettre de lui faire une quelconque avance. Mais obtenir sa sympathie et probablement son amitié était un bon début.
Le loup beige prit conscience de ce qu’il venait de dire, une de ses oreilles tremblant un bref instant dans une réaction de gêne contrôlée. Pour éviter de laisser un silence s’installer trop longtemps. Il ajouta.

« Avez-vous besoin d’autre chose ? »

Même Thorin ne regrettait pas ce qu’il avait dit plus tôt car c’était sincèrement ce qu’il pensait. Au fond de lui, il voulait être plus proche de Seira, sans forcément être plus qu’un ami, même si c’était son vœu le plus cher à l’heure actuelle. Le guérisseur voulait que ce protocole ne soit plus nécessaire. Dans un sens, la louve noire lui avait dit plusieurs fois que son excès de zèle dans le domaine du protocole n’était plus utile. Peut-être qu’il devrait songer à l’appliquer. Mais il ne souhaitait pas paraître irrespectueux.
Thorin suivrait ce que l’Alpha lui avait déjà fait remarquer aujourd’hui encore. Si elle ne voyait plus d’importance à ce qu’il suive les formes avec elle, alors il cesserait de le faire. Pour autant, il continuerait sûrement à la vouvoyer encore un moment.
code réalisé par fracture46
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue55/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Lun 29 Oct 2018 - 0:12



Legend never die. They become a part of you every time you bleed for reaching greatness - Legend Never Die

- Je serai toujours là et tu pourras toujours compter sur moi.

Sans qu’elle le veille, un large sourire éclata sur le visage de l’alpha qui baissa la tête comme pour dissimuler ce manque de retenu, mais à vrai dire c’était bien la chose qui lui faisait le plus plaisir. Elle avait, parfois, pendant sa convalescence eut des visiteurs qui lui déclarait combien elle comptait pour eux. Cependant, aucun n’avait déclaré quelques chose d’aussi doux à son cœur que ceci. Seira jugeait cela idiot de se fier à des paroles aussi franches, après tous des paroles similaires était sorti de la bouche de Vierhs, mais elle ne venait pas de sa langue fielleuse et elle mourrait d’envie d’y croire, de s’y accrocher et d’avancer en compagnie d’un dôme de quiétude qui protégerait son esprit troubler d’abysse cauchemardesque.

La petite louve se ressaisit, mais ne quitta pas ce petit sourire satisfait, en même temps que le guérisseur lui demandait s’il elle avait encore besoin de lui. Elle hocha la tête, bien décidé à lui offrir quelque chose à la mesure de sa dévotion.

- Suit-moi, j’ai quelques choses à te confier.



Bondissant sur ses pattes engourdies par des semaines d’alitement, la petite louve bariolée se glissa hors de l’entrée de l’antre dans laquelle elle reposait, mais au lieu de prendre le chemin de la sortie, elle tourna à droite vers les tréfonds du dédale que comportait sa tanière. Une fois qu’elle s’eut assurer que le guérisseur la suivait, elle s’engagea, confiante, dans les couloirs terreux qui s’enfonçait de plus en plus profondément dans la terre.

- Qu’une chose soit bien claire, Thorin. – Sa voix avait pris le ton froid et sec qui accompagnait généralement ses directives de monarque. – Si je te montre ceci, c’est que je te fais entièrement confiance. Si jamais ce secret venait à tomber entre de mauvaise patte, je te jure que la mort ne t’offrira pas le plaisir du répit.



Alors qu’ils arrivaient à une énième intersection, la louve noire se retourna vers Thorin en lui jetant un regard glacial. Le faible éclairage de la plante magique qui dépassait du mur rendit, rebondissant sur ses pupilles menaçantes, ne firent qu’amplifier la menace sous-jacente qui brûlait derrière le bleu cristallin de son regard.

- Je te fais confiance. Parce que depuis tout ce temps tu gardes mes secrets, parce que tu n’as jamais vacillé, malgré les trahissons, parce que quand j’en avait besoin tu étais là.



Même au portes de la mort, il avait été là.

- C’est quelques choses de très important pour moi, bien plus que tout ce que tu peux savoir à mon sujet.



Elle emprunta le chemin de droite, baissa la tête pour se glisser sous la racine d’un immense cerisier qui resplendissait encore à l’extérieur, puis s’arrêta à l’entrée de l’antre dont la prairie bleue lui coupa le souffle. Elle posa sur le jardin un regard doux et rêveur qu’elle ne put contenir, malgré tous les efforts, cet endroit faisait battre son cœur avec tellement de lenteur et de force qu’elle avait l’impression qu’il s’accordait avec le souffle des végétaux sombres qui s’étalait sous leurs yeux. Ce monde plonger dans l’obscurité brillait de magie, les fleurs émettaient de faibles lumières nacrés aux creux de leurs pustules, les feuilles des arbres et des buissons faisait briller leurs motifs divers d’une tendres lumières fluorescentes suggérant leurs formes avec d’autant plus de tendresse que cela rendait l’endroit onirique.

- Je te présente le Jardin du Printemps. – Tournant son visage apaisé en sa direction, la louve le regard dans les yeux et continua. – Le secret de notre saison, un endroit où les fruits on le pouvoir de guérir n’importe quel mal.





css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Thorin
Guérisseur Légendaire
Thorin
Race : Loup/louve
PUF * : fracture46
Masculin
Messages : 273
Date d'inscription : 15/11/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Basse-Normandie, France

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue5/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Lun 29 Oct 2018 - 20:02


Thorin

Il faut faire attention, c'est toujours dangereux
La phrase que Thorin avait sorti de son cœur fit apparaître un sourire encore plus radieux que le précédent sur le visage de Seira qui baissa un peu la tête comme pour le cacher. Après un temps, son sourire se fit plus mesuré, mais restait présent.
L’Alpha du Printemps hocha la tête à la question du guérisseur avant de lui dire.

« Suit-moi, j’ai quelques choses à te confier. »

L’intéressé se demanda de quoi il s’agissait. La louve noire se redressa d’un bond et se dirigea vers la sortie de la salle avant d’obliquer vers la droite, empruntant un chemin dérobé qui aurait paru sans issue à la plupart des lupins. Thorin la suivait sans poser de questions, le chemin s’enfonçant un peu plus sous la surface à chaque pas. C’était un environnement particulier, mais qui n’était pas totalement étranger au guérisseur. Il avait déjà dû trouver mousses et racines qui ne poussaient que dans des cavernes profondes. Aussi il ne fut pas déstabilisé par le côté souterrain et fermé dans l’environnement dans lequel son Alpha et lui progressaient. Sa guide prit la parole sur un ton glacial, typiquement celui qu’elle employait couramment pour donner des ordres.

« Qu’une chose soit bien claire, Thorin. Si je te montre ceci, c’est que je te fais entièrement confiance. Si jamais ce secret venait à tomber entre de mauvaise patte, je te jure que la mort ne t’offrira pas le plaisir du répit. »

C’était une menace, clairement. Ce qu’elle allait lui montrer dépassait sans doute ce qu’il était capable d’imaginer. Seira n’avait pas eu un tel dialogue quand il s’agissait de garder le secret de sa portée issue de Viehrs. Ce devait être quelque chose de bien plus secret que cela. Elle avait mention d’usage, ce qui questionnait d’autant plus Thorin. Au fond, il n’était plus à un secret prés concernant la louve noire. Le guérisseur hocha simplement la tête, restant silencieux, pour une fois, alors que la louve noire jetait un regard glacial dans son dos pour voir sa réaction. Elle poursuivit.

« Je te fais confiance. Parce que depuis tout ce temps tu gardes mes secrets, parce que tu n’as jamais vacillé, malgré les trahissons, parce que quand j’en avait besoin tu étais là. C’est quelques choses de très important pour moi, bien plus que tout ce que tu peux savoir à mon sujet.  »

Si ces mots n’étaient pas dit sur un ton aussi froid, Thorin aurait laissé sa queue s’agiter. Mais le contexte rendait cette réaction déplacée, aussi il écouta simplement. Le guérisseur appréciait beaucoup ce qu’elle disait. L’Alpha avait véritablement confiance en lui. Il n’aurait pas cru cela possible suite à la trahison de Viehrs, surtout que le loup beige était arrivé peu après comme « confident » car il l’avait aidé à mettre bas dans le plus grand secret.
Seira se remit en route, le guérisseur la suivant. Ils passèrent sous des racines que Thorin supposa être celle du grand cerisier près duquel se trouvait la tanière de l’Alpha du Printemps. Celle-ci s’arrêta soudainement quelques pas plus loin. Le loup beige s’avança un peu plus à son niveau et découvrit une prairie bleue.
Un paysage onirique se dessinait devant ses yeux et celui de la louve noire. Plus il le regardait et plus Thorin devinait de quoi il s’agissait, mais il peinait à y croire. Les paroles de Seira vinrent confirmer ses suppositions.

« Je te présente le Jardin du Printemps. Le secret de notre saison, un endroit où les fruits on le pouvoir de guérir n’importe quel mal. »

Elle avait ancré son regard dans le sien. Il resta coi un moment, observant le regard bleu de l’Alpha, avant de tourner la tête vers ce qui était une légende pour tous les loups de la région. Avec précautions, Thorin fit quelques pas à l’intérieur de cette salle souterraine, illuminée par d’innombrables fleurs de lumière. Ce paysage était plus beau que les légendes qui le décrivait.
Il y avait plusieurs arbustes, l’un d’eux bien plus grand que les autres. Le guérisseur s’en approcha et remarqua des fruits au sol. Alors c’était à ça qu’ils ressemblaient ? Il n’oserait pas y toucher, sachant à quel point ils étaient précieux. Ce qui l’intéressait vraiment était l’arbuste. Le loup beige s’en approcha et le toucha de la patte, veillant à ne pas endommager l’écorce avec ses griffes. Il perçut une onde comme il n’en avait jamais perçu. Cet arbuste était le plus vieil arbre qu’il avait jamais croisé. Un savoir immense s’y trouvait, mais Thorin ne pouvait le questionner, ce serait déplacé auprès d’une entité aussi ancienne.
Faisant demi-tour avec autant de précautions, il revint vers Seira avec un regard brillant avant de lui dire d’une voix qui laissait bien paraître son émerveillement.

« Cet endroit… Je n’aurai jamais cru le voir de mes yeux… Pour les guérisseurs, c’est un lieu qui donne une capacité de guérison infinie… Tout peut être soigné par ces fruits pourtant si petits… »

Il fixa Seira, reprenant un air plus sérieux car ce qu’il ajouta était le plus important.

« Malgré ça, je ne saurai m’en servir. Cet endroit doit à jamais resté une légende, sous peine d’être pillé et détruit. Il ne doit être connu que des Alphas du Printemps et… de quelques autres qui ont leur confiance. »

Le regard du guérisseur devint étrange, difficile à déchiffrer. Les plus fins y verraient une profonde reconnaissance, mais aussi une pointe infime d’affection. Thorin ajouta.

« Merci Seira… Merci de m’avoir montré cet endroit… J’ai toujours peine à croire que cela soit plus qu’une légende… et j’en garderai le secret. »

Ses derniers mots furent énoncés avec plus de conviction et moins de légèreté. Il ne voulait pas que Seira pense qu’il serait susceptible d’en parler à d’autres. Ce secret serait bien gardé lui aussi, tout comme tant d’autres.
code réalisé par fracture46
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue55/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mar 30 Oct 2018 - 9:50



Legend never die. They become a part of you every time you bleed for reaching greatness - Legend Never Die

Dans son regard ébahie, Seira vit éclaré l’euphorie de voir se réalisé un rêve bien trop beau pour y croire. Thorin avança à tâtons dans ce jardin idyllique, touchant avec une timidité respectueuse un mûrier ancestrale qu’il contempla dans un silence solennel pendant lequel Seira se rapprocha. De sa voix fébrile, il entama des remerciements que l’alpha accepta d’un mouvement du menton, mais la louve savait qu’elle allait devoir mettre un frein à sa joie, car les fruits du Jardin Secret ne pouvait se retrouver en libre distribution dans le monde.

Cependant, elle n’eut pas besoin de le faire. Elle avait fait le bon choix, Thorin était assez éclairer pour comprendre cela.

- Si je te confie ce secret, ce n’est pas pour que tu le garde éternellement clos au fond de ton cœur. Si, par malheur, tu te retrouvais face à des maux contre lesquels tu ne pourrais lutter et qui mettrait en danger notre meute, tu auras tout droit de te rendre ici.



Elle hésita un instant et continua.

- Ou si tu veux sauver la vie d’un louveteau par exemple.



La petite louve n’était sans connaitre la nature généreuse et bonne du loup beige qui l’excédait par moment, mais c’était dans la nature même du guérisseur de se conduire ainsi.

- Je ne te demande pas de le faire systématiquement. Tu as bien compris qu’il ne fallait pas en abuser, mais n’ose pas me dire que ne jamais l’utiliser alors qu’un petit être est en train de dépérir dans tes pattes ne te chatouillerait pas. Je préfère être claire, tu peux prendre quelques fruits qui se trouve ici pour l’utiliser sur des cas que tu juges désespérer dans en abuser. Après tout, le jardin doit rester secret.



Ses yeux se détachèrent du loup pour contempler le bois bleuté où se détachait, accrocher aux branches, des bruits roses, rouges ou jaunes qui avaient abandonner leurs couleurs naturelles pour briller de magie. Au fond de la grotte souterraine, Seira saurait trouver une petite rivière d’eau cristalline dont l’eau fraiche saurait hydrater les gorges les plus sèches. Elle s’y dirigea en empruntant le sentier millénaire qu’on distinguait à peine sur l’herbe smalt.

- A part moi et quelques anciens, tu es le seul à connaitre son existence. Même Vierhs ne l’a jamais trouvé. Ainsi, s’il lui arrive quelque chose je sais que ce sera part ta faute. - Lui dit-elle, reitérant la menace planant sur sa vie si jamais il lui venait l'idée de la trahir.



Arriver aux bord du court d’eau, la louve se pencha et lapa quelques gorgés de cette eau d’une infini pureté.

- Cet endroit, c’est mon cadeau pour remercier ta fidélité.





css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Thorin
Guérisseur Légendaire
Thorin
Race : Loup/louve
PUF * : fracture46
Masculin
Messages : 273
Date d'inscription : 15/11/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Basse-Normandie, France

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue5/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Mer 31 Oct 2018 - 0:05


Thorin

Il faut faire attention, c'est toujours dangereux
Seira accepta les remerciements d’un Thorin toujours un peu abasourdi d’un mouvement de menton. Elle semblait s’apprêter à dire quelque chose, puis se ravisa. L’Alpha du Printemps reprit la parole peu après.

« Si je te confie ce secret, ce n’est pas pour que tu le garde éternellement clos au fond de ton cœur. Si, par malheur, tu te retrouvais face à des maux contre lesquels tu ne pourrais lutter et qui mettrait en danger notre meute, tu auras tout droit de te rendre ici. »

Elle marqua un court temps de pause qui questionna le guérisseur avant d’ajouter.

« Ou si tu veux sauver la vie d’un louveteau par exemple. »

Ainsi donc, la louve noire l’autorisait à utiliser ces fruits en cas d’extrême nécessité. Même en sachant cela, Thorin ne savait pas si il viendrait à les utiliser. Et si on le suivait ? Si quelqu’un découvrait le Jardin après avoir suivi son sillage ? C’était un risque qu’il ne prendrait que si c’était absolument nécessaire. Il opina simplement, ne trouvant rien à y dire. Si il manifestait sa réserve, cela risquait d’énerver Seira et ce n’était pas ce qu’il souhaitait. L’Alpha reprit la parole peu après.

« Je ne te demande pas de le faire systématiquement. Tu as bien compris qu’il ne fallait pas en abuser, mais n’ose pas me dire que ne jamais l’utiliser alors qu’un petit être est en train de dépérir dans tes pattes ne te chatouillerait pas. Je préfère être claire, tu peux prendre quelques fruits qui se trouve ici pour l’utiliser sur des cas que tu juges désespérer dans en abuser. Après tout, le jardin doit rester secret. »

Thorin hocha de nouveau la tête, ce n’était que répéter la même chose avec plus de détails. Le guérisseur n’irait pas utiliser ces fruits à la légère et seulement si c’était important. Si il se faisait savoir que le Printemps avait un remède miracle contre les mots les plus graves, des rumeurs commenceraient à circuler sur le fait que le Jardin Secret du Printemps existait bel et bien. Le loup beige ne voulait pas que cela se produise, le Jardin Secret devait rester une légende pour la plupart.
Seira détacha son regard de lui et se dirigea vers une rivière que Thorin entendait couler un peu plus loin. Elle suivait un sentier à peine visible qu’il ne put distinguer qu’en la suivant. Alors qu’ils cheminaient vers le fond de la caverne, la louve noire reprit la parole.

« A part moi et quelques anciens, tu es le seul à connaitre son existence. Même Vierhs ne l’a jamais trouvé. Ainsi, s’il lui arrive quelque chose je sais que ce sera part ta faute. »

Même si il comprenait, Thorin commençait à en avoir assez d’être menacé. Doutait-elle encore de lui ?! Alors qu’il lui avait sauvé la vie deux fois ?! Il avait toujours été dévoué au Clan du Printemps. Comment pouvait-elle remettre autant en question sa fidélité de façon implicite ? Comme si il allait venir crier sur tous les toits que le Jardin Secret du Printemps existait.
Le guérisseur était blessé par cette méfiance toujours aussi importante à son égard. Il pensait avoir la confiance de Seira, pourtant elle venait de le menacer par trois fois de le tuer si il faisait mention du Jardin Secret.
Alors que le loup beige baissait un peu la queue et la tête en signe de dépit, Seira but quelques gorgées d’une eau cristalline et ajouta.

« Cet endroit, c’est mon cadeau pour remercier ta fidélité. »

Le guérisseur resta pantois un moment. Il ne savait plus si la louve noire lui faisait confiance ou non. Ces menaces avaient instauré une forme de doute en lui et ça l’attristait, bien qu’il fut capable de le cacher. Il prit un peu d’eau à son tour, découvrant une saveur unique. Cette eau n’était pas ordinaire, il en était sûr. Il avait l’impression d’avoir bu bien plus que quelques gorgées. Ne se laissant pas distraire trop longtemps par cet constat, il lui répondit sur un ton qui avait retrouvé sa neutralité et son sérieux ordinaire.

« Et c’est un présent des plus inattendus. Vous avez pu le constater. Je ne viendrai ici qu’en cas d’absolue nécessité. Je préfère compter sur mes compétences que sur des fruits qui sont une ressource limitée. Mais je le ferai si je suis dépassé et que la situation l’exige. »

Thorin tourna son regard vers Seira et poursuivit.

« Si jamais un mal vous touchait et que je serai incapable de le guérir, pour donner un exemple. »

Le guérisseur avait précisé que c’était un exemple pour éviter que la louve noire se douta de quelque chose. Sauver la vie de l’Alpha était important dans tous les cas. Alors qu’une pensée lui traversa l’esprit, Il ajouta.

« Mais il est des mal que même ces fruits ne sauraient guérir. »

Thorin faisait implicitement référence au cœur brisé de l’Alpha du Printemps. Il savait que la trahison de Viehrs l’avait affecté, plus que n’importe qui. Parfois, il essayait d’amener le sujet, percevant que la louve noire n’était pas en paix avec elle-même à ce propos. Mais Seira avait toujours refusé d’en discuter, préférant essayer d’oublier un souvenir qui la hanterait pour le reste de sa vie si elle ne trouvait pas une réponse à son mal.
code réalisé par fracture46
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue55/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mer 31 Oct 2018 - 10:00



Legend never die. They become a part of you every time you bleed for reaching greatness - Legend Never Die

- Mais il est des maux que même ces fruits ne sauraient guérir.

- Evidemment, comme tout pouvoirs ils ont leurs limites.



Car si jamais n’ils avaient le pouvoir de lui faire oublier ses erreurs avec Vierhs, elle le ferait. Seira avait déjà essayer, après que le loup blanc eut quitter le clan, mais après les quelques minutes de béatitudes qui accompagnait l’ingestion du fruits ses cauchemars revenaient la hanté. Elle avait laissé tomber l’idée, préférant vivre dans la haine et le remords à l’égards de son ancien conseiller, accueillant la situation comme une leçon. C’est pourquoi, malgré l’affection et la reconnaissance qu’elle vouait au guérisseur, elle refusait de se laisser totalement entrainer dans une confiance aveugle qui lui avait déjà coûter beaucoup par le passé.

Après un dernier regard sur la rivière qui coulait à ses pattes, Seira fit volte-face et se dirigea vers la sortie d’un pas lent pour contempler encore pendant de longues minutes ce havre de magie pure qui faisait battre son cœur.

- Si tu comptes y retourner, il faut suivre ce chemin : trois fois à droite, tout droit à l’embranchement, une fois à gauche, une fois à droite par la sortie dérober, emprunter le chemin sous la grosse racine et encore une fois à droite. Si tu te trompes une fois, tu tomberas dans un piège, alors souvient-en bien.



Sans compter que les intrus devaient passer devant la tanière de Seira qui se trouvait dans le couloir principal. Le jardin avait été garder à l’abris de tout conflit pendant des millénaires, l’alpha était convaincu que ce n’était pas « demain la veille » qu’il lui arriverait quelques choses. Pénétrant dans le couloir sombre du dédale, la petite louve se fit silencieuse pendant la moitié de la remonté. Quand ils arrivèrent dans un endroit connus, à l’intersection entre le chemin bordé de pièce du jardin et celui menant à l’ancienne cellule de Nachtgewalt, Seira se permit de reprendre la parole.

- N’en parlons plus. Je pense que tu as largement compris de quoi il tenait. – fit-elle d’un air détacher. – Bien. Je suis heureuse d’enfin pour voir retourner dehors, il y a des affaires très urgentes qui demande mon attention. Nos rapports avec l’automne ne se sont pas arranger depuis le départ du Corbeau.



Passant l’arche terreuse qui formait n’entrer de sa tanière, la louve bariolée posa les yeux sur un territoire verdâtre qui perdait peu à peu de sa splendeur. Fronçant les sourcils, inquiète, elle leva les yeux au ciel et s’aperçu que les nuages gris sombres s’amoncelait aux dessus de son territoire. Aussitôt, elle se rappela que le printemps ne reviendrait pas avant six mois et que désormais le solstice était passé.



css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Thorin
Guérisseur Légendaire
Thorin
Race : Loup/louve
PUF * : fracture46
Masculin
Messages : 273
Date d'inscription : 15/11/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Basse-Normandie, France

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Left_bar_bleue5/1000Il faut faire attention, c'est toujours dangereux [PV. Seira] [ARCHIVE] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Mer 31 Oct 2018 - 23:36


Thorin

Il faut faire attention, c'est toujours dangereux
Seira répondit du tac-au-tac à ce que Thorin avait dit.

« Evidemment, comme tout pouvoirs ils ont leurs limites. »

Le guérisseur se douta qu’elle avait probablement essayé de guérir le mal que Viehrs lui avait fait en utilisant l’un de ces fruits. Cela prouvait bien qu’elle était très perturbée, même si elle n’en laissait rien paraître. Le loup beige souhaitait, du plus profond de son cœur, pouvoir être le remède à ce mal. Pas pour lui faire oublier, mais pour qu’elle comprenne que c’était Viehrs et non pas tout le monde qui avait cette attitude. Pour l’heure, il ne pouvait que patienter, l’occasion de montrer sa flamme intérieure à Seira viendra un jour ou l’autre.
Après un temps de silence, l’Alpha du Printemps fit volte-face, bientôt suivit par le guérisseur. Elle chemina lentement dans le sens inverse tout en disant à l’intention de Thorin.

« Si tu comptes y retourner, il faut suivre ce chemin : trois fois à droite, tout droit à l’embranchement, une fois à gauche, une fois à droite par la sortie dérober, emprunter le chemin sous la grosse racine et encore une fois à droite. Si tu te trompes une fois, tu tomberas dans un piège, alors souvient-en bien. »

Il avait su retenir les effets de toutes les plantes et leurs applications, un chemin dans un labyrinthe piégé ne devrait pas lui poser de problèmes. Le loup beige s’en souviendrait. De toute manière, la louve noire serait probablement au courant de chacune des venues de Thorin dans le Jardin car il devait passer devant elle pour accéder au passage. Même en l’absence de l’Alpha, le guérisseur laisserait une odeur dans son sillage. De toute façon, il ne comptait pas venir ici très souvent.
Les deux loups firent le chemin inverse à travers le labyrinthe souterrain. Une fois revenu près de la tanière de Seira, celle-ci lui adressa.

« N’en parlons plus. Je pense que tu as largement compris de quoi il tenait. Bien. Je suis heureuse d’enfin pour voir retourner dehors, il y a des affaires très urgentes qui demande mon attention. Nos rapports avec l’automne ne se sont pas arranger depuis le départ du Corbeau. »

La louve noire passa l’ouverture de la caverne, bientôt suivie par Thorin. Le ciel était gris et chargé de nuages. Il pleuvrait sans doute bientôt. Les verts pâturages du Printemps s’étaient ternis alors que l’Automne était à présent au faite de sa puissance. Les prochains mois verront le Clan du Printemps affaibli, mais ce n’était pas la première fois que ça arrivait et certainement pas la dernière.
Pour rompre le silence, le guérisseur prit la parole.

« J’imagine à quel point tenir en place a dû être difficile pour vous. Vous voilà libre d’agir à présent. Concernant l’Automne, vous savez déjà ce que j’en pense. Vous saurez où me trouver au besoin. »

Thorin fit un signe de tête respectueux à Seira avant de s’éloigner tranquillement. D’autres patients l’attendaient. A présent, il n’avait plus besoin de concentrer ses efforts et son attention sur l’Alpha car elle était rétablie. Il espérait seulement ne pas avoir à la revoir pour la soigner d’une blessure grave de sitôt, une simple entrevue lui convenant bien plus.
code réalisé par fracture46
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: