Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nachtgewalt
Administratrice
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 260
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 19
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
-3/100  (-3/100)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.

MessageSujet: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   Jeu 30 Aoû 2018 - 17:39

détails
L'Ode du Corbeau au Damné d'autrefois
Le Mercenaire
ft. Rag'valdsklag
Ʃkaemp はは ™️


Un air frais soufflait au pieds des Pics brumeux, portant avec lui des flagrances de neige et d'humidité. La nuit était épaisse, recouvrant de son manteau noir la roches enneigée qui se perdait dans une très mince brume, laquelle semblait s'épaissir en amont. Nachtgewalt, assis, croquait nonchalamment dans sa pomme, observant de son regard lunaire le vent s'engouffrer dans les rares pins. Ses plaies récentes couvraient ses flancs, cicatrisées par un vœu mais laissant toutefois des parcelles de peau sans poils ni plumes dévoilant une peau grise et terne.

L'ambiance aurait pu être froide, tout comme la température, mais Nacht chantonnait d'un ton léger une musique d'autrefois, se moquant de sa voix disgracieuse qui retentissait joyeusement vers la Lune qui l'observait avec son éternel sourire moqueur. C'était un air qui évoquait une gaité non dissimulée, une satisfaction cruelle. Le noiraud, en effet, était de bonne humeur : Seira, par ses soins, avait été sérieusement blessé - mais pas tuée à son grand regret  -, il s'était libéré dans un grand coup de théâtre comme il aimait temps, et il avait pu se défouler un peu quelques nuits auparavant. A présent, il goûtait à sa liberté retrouvée, maintenant que ses blessures les plus graves n'étaient plus que d'immondes cicatrices tâchant son corps déjà bien enlaidi ; et cette liberté était aussi savoureuse que la pomme dans laquelle il croquait allégrement. Un jour, il le savait, il finirait par achever sa vengeance et à la savourer tout autant. Mais pour le moment, Nacht avait une autre idée en tête.

Il avait appris par une informatrice qu'un mercenaire allait sur les terres, accompagnée d'une enfant. C'était un mercenaire, disait-on, au corps aussi massif que couturé de cicatrices, comme s'il amenait la guerre avec lui. Il n'en avait pas fallu davantage pour attirer l'intérêt du noiraud, qui avait quelques nouveaux sombres desseins en tête. Il restait toutefois méfiante : la dernière fois qu'il avait employé une mercenaire, Daenerys, cette imbécile n'avait pas été capable de finir le travail. Il espérait que cette fois, il tomberait sur quelqu'un d'utile et de fiable.

Usant de quelques informations supplémentaires, Nachtgewalt avait estimé que le mercenaire en question allait finir par passer par le Pic brumeux dans son errance. Après tout, le Solstice n'était pas loin de la dernière fois où il avait été aperçu avec la gamine. Néanmoins, pour être certain de son coup, il avait fait transmettre un message à l'intéressé par l'intermédiaire d'une NuitTerne qui lui était restée fidèle, dont l'intitulé précisait qu'un travail l'attendait en ces lieux.

Depuis, Nacht attendait.

Il était confiant. En pleine nuit, personne ne pouvait l'atteindre, surtout maintenant qu'il avait retrouvé des forces. Des mauvaises pensées plein la tête, il chantonnait donc, accompagné par son sourire cauchemardesque. Il lui sembla alors apercevoir une silhouette, venant à lui.

La soirée promettait d'être belle.

ewe

Revenir en haut Aller en bas
Rag'valdsklag
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 86
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 22

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
30/100  (30/100)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   Sam 1 Sep 2018 - 19:06




L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois


Feat Nachtgewalt


La journée avait été longue et fastidieuse. Les muscles du mercenaire l'élançaient, lui rappelant son manque de sommeil crissant. Si le visage de Rag'valdsklag semblait toujours en forme, privé de toute fatigue, son corps était là pour le lui rappeler. Il passait ses journées à marcher et à chasser pour nourrir la petite Nehalena. Son estomac était un puits sans fond que le mâle s'efforçait de combler, d'autant plus qu'il commençait sérieusement à réfléchir quant à tuer de leurs compères pour offrir de la puissante à l'enfant. Si Likevelt en était heureuse de savoir que les sacrifices en son honneur allait reprendre, son pantin l'était moins. Pour le moment il aimait préserver son statut de mercenaire calme. Pas comme la sale gamine Daenerys qui avait semé la zizanie. Oh le guerrier blanc avait fini par apprendre qu'elle avait attenté à la vie de l'alpha printanière mais qu'elle lui avait laissé la vie sauve. Il commençait à se demander si ce n'était pas lié au plan qu'elle échafaudait sans le lui confier, elle qui avait réussi à l'avoir comme pion.

Soupirant, le mâle errait dans les pics brumeux depuis quelques heures déjà. Il avait caché Nehalena dans un abri sûr et avec elle, plusieurs bêtes tuées dans la journée. Normalement, elle aurait de quoi manger pendant son absence. Lui, il avait à faire. Un boulot. Il avait été surpris quand, quelques jours plus tôt, une louve était venue le trouver. Polie mais se gardant bien de laisser pendre sa langue, elle n'avait donné qu'un lieu de rendez-vous au guerrier. Un boulot, ok, mais pour qui ? De ce qu'il avait compris, la demoiselle n'était pas la commanditaire. Il y avait donc quelqu'un d'autre qui cherchait à le contacter. C'était ainsi qu'il avait pris la route, seul, cette nuit.

Rag'valdsklag regardait le décor autour de lui, cherchant la moindre âme vivante. Le monde autour de lui était blanc et il devait être bien camouflé, ayant laissé son épaisse fourrure d'ours comme couverture à sa petite compagne de route. La lune était haute et semblait regarder avec une certaine retenue l'avancée du loup. Avait-elle peur ? Si oui, de quoi ? Likevelt jubilait. Elle ne cessait de chanter à la gloire des morts. Elle désirait tant voir couler le sang qu'elle était partie du principe qu'on appelait son Champion pour une mission d'assassinat. Lui, il en était moins sûr. Il doutait que ses capacités combatives aient été vantées, à moins que l'escarmouche avec Daenerys et les estivaux se soient ébruités.

Il soupira et il en passant une paroi rocheuse, une chanson lui parvint. Il se laissa alors guider par une voix disgracieuse aux oreilles brisaient le silence de la nuit. Le mâle semblait avoir trouvé âme qui vive et peut être son commanditaire. Il ne lui fallut pas longtemps pour se retrouver face à une drôle de créature. Plantant son regard brun ambre sur le chanteur nocturne, Rag'valdsklag ne fut que surpris. Mi-loup, mi-corbeau. Il en avait croisé des drôles de croisements. Des loups ailés, des cornues, des écailleux ... Mais jamais il n'avait vu pareil être vivant. Il était ... Comment dire ... Hideux. Sa gueule n'était qu'un sinistre bec, ses yeux étaient tout simplement blancs, déteignant dans son pelage de jais et de plumes. Si la gueule carnassière de Nehalena avait engendré une peur dans l'âme du guerrier, un certain dégoût agitait cette fois-ci le canin.

« Quelle est cette chanson créature nocturne ?

Rag'valdsklag plissa les yeux. Cet être ne lui inspirait aucune confiance. Son instinct grognait tandis que son corps gardait le silence. Aval Gudene, qui était ce drôle de protagoniste ?
Revenir en haut Aller en bas
Nachtgewalt
Administratrice
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 260
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 19
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
-3/100  (-3/100)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.

MessageSujet: Re: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   Dim 16 Sep 2018 - 17:41

détails
L'Ode du Corbeau au Damné d'autrefois
Le Mercenaire
ft. Rag'valdsklag
Ʃkaemp はは ™️


Le loup devant Nachtgewalt était bien plus imposant que la moyenne fourseasonnienne, le blanc de son pelage laissant apparaitre ses muscles saillants et ses épaisses cicatrices. Dans son regard glacial, Nacht pouvait lire les traces d'un passé que le temps a fini par adoucir, mais jamais effacer. Il portait avec lui le murmure de ses batailles d'autrefois et de ses secrets tus depuis trop longtemps pour être dignes d'être souvenus. S'il n'avait pas été mercenaire, Nacht l'aurait bien vu guerrier dans un des quelconques clans, il semblait né pour verser le sang. Quel dommage que ce ne soit pas lui qu'il ait engagé pour tuer Seira, peut-être aurait-il été plus efficace que cette imbécile de Daenerys, aussi insolente qu'inutile. Enfin, l'heure n'était pas aux regrets. Nachtgewalt était ravi d'avoir affaire à un loup de cette réputation, mais il aimait tester ceux qu'il engageait.

Afin d'éviter à nouveau les déceptions.

-Quelle est cette chanson créature nocturne ? demanda le mercenaire.

Nacht gloussa, de ce rire qui lui était coutumiers, dégoulinant de moquerie et de miel. Difficile de dire de quoi il riait, en réalité, mais son regard lunaire était ancré sur la silhouette du solitaire, le détaillant avec un sans-gêne marqué.

-Une chanson d'autrefois, d'une contrée qui n'existe plus...répondit-il évasivement, décorant ses paroles de son habituel sourire bien trop large pour son museau.

Il pencha la tête sur le côté, à la manière d'un oiseau trop curieux.

-Ainsi donc tu es venu, das ist höflich ! s'amusa-t-il. Je suis navré de ne pas avoir plus détaillé mon message, car vois-tu, je ne peux pas prendre le risque que mes ennemis retrouvent ma trace. J'ai actuellement d'autres choses à faire plus urgentes que de les tuer.

Le noiraud ne pensait pas un mot de ce qu'il venait de dire, mais ses mensonges se diluaient dans le miel de ses paroles. La seule vérité était qu'il voulait mettre à bien ses desseins, et que pour cela il avait besoin de faire profil bas quelques temps. Mais cela, le mercenaire n'avait pas à le savoir.

-Ta réputation te précède, Rag'valdsklag (son léger accent allemand défigurait les syllabes de ce nom si étrange à ses babines, que ses informateurs avaient également déformé). Elle n'a rien à envier à la mienne, quoique. Mais si l'on te dit grand guerrier, la mission dont j'aimerais te charger nécessite davantage de manipulation et de courage que d'art de bataille. Alors, entrons dans le vif du sujet : Quel est ton prix ?

Nachtgewalt ajouta avec un sourire arrogant :

-Inutile de chercher à équilibrer ton prix avec la mission. Donne-moi ton prix le plus élevé, et tu l'auras. On ne m'appelle pas "L'Exauceur de souhaits" pour rien ! Alors, bitte schön, sois imaginatif, mais bref.

Le ton du corbeau était impérieux, sa voix légèrement stridente. Il était de bonne humeur, mais il connaissait le genre de loups qu'étaient les mercenaires : ils ne comptaient que sur eux-mêmes et ne juraient que par leurs prix, alors autant aller au principal. La nuit était trop belle pour être gâchée en fioritures.

ewe

Revenir en haut Aller en bas
Rag'valdsklag
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 86
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 22

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
30/100  (30/100)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   Mar 18 Sep 2018 - 10:34




L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois


Feat Nachtgewalt


Le guerrier continuait de détailler le corbeau. Le bout de ses pattes ressemblaient davantage à des doigts humains croisés à des serres d'oiseau. Toutes les plumes qu'il arboraient étaient d'un noir de jais, semblable à son pelage. A lui seul, ce drôle d'individu n'inspirait pas confiance. Il possédait tout de l'être qui vous trompe et vous dupe sans le moindre regret. Un de ces manipulateurs. Si les décennies avaient forgé le corps de Rag'valdslag, il en avait été de même pour son esprit. Il ne tombait que sur de drôles de loups ces derniers temps. Viehrs, Daenerys, Nehalena. Ce monde accueillait bien des âmes sinistres et pourtant, la guerre ne semblait pas décidée à s'installer. Il y avait de la tension, rien de plus.
Fermant un instant les yeux, il songea à sa position vis à vis de cette créature. Nulle confiance et pourtant, elle le couronnait d'éloges. Que des foutaises. Le mercenaire n'était pas aussi connu que le corbeau semblait le penser. Dans d'autres mondes, oui mais ici, il n'était pour le moment qu'un grain de sel dans une mer commençant à s'agiter. Rien de plus, rien de moins. Un instant, il songea que l'inconnu puisse être issu d'un monde qu'il a ravagé. C'était idiot et le canin ravala un sourire.

« Tu as attisé ma curiosité par ton message. Et d'autant plus en te voyant. A croire que les clans ne t'apprécient pas et que tu désires rester discret un moment.

Il riva son regard sur son futur commanditaire. Oh Rag'valdsklag ne connaissait que trop bien cette technique. Payer les autres à poursuivre vos méfaits pendant que vous reprenez des forces, ou que les choses se calment avant de frapper fort. Il l'avait utilisée dans certains univers où la force brute ne suffisait pas pour perpétuer des massacres. Après tout, le monde d'où il vient avait connu ce sort.

« A t'entendre, je suis censé simplement accepter et ne pas broncher aux mensonges que tu me sers. Ton passé m'intéresse peu. Ravales ta langue mielleuse.

Il montra un instant les crocs, signe de son agacement et pour donner de la matière à ses mots. Ce corbac lui rappelait les faux semblant de Viehrs. Puis ce fut le silence pendant un moment. Un prix ? C'était bien la dernière chose que le loup avait songé ... En même temps, il avait une manière propre de choisir le moyen de paiement.

« Quelle est ta mission ? Mon prix, je te le demanderais le moment venu.  

Son ton laissait entendre qu'il ne reviendrait pas sur sa parole. Si la mission était un assassinat, il demanderait alors maintenant son du. Dans ce cas-là, c'était simple. Un mauvais paiement signifiait qu'il ferait un mauvais meurtre laissant la vie sauve à la victime.
Si c'était un vol, au moment de l'échange. Etre payé en même temps que d'échanger le bien volé permettait de se raviser le moment venu si rien ne correspondait à ce qu'il avait demandé. Et surtout, Rag'valdsklag aimait avoir le soin de choisir quand il désirait quelque chose en échange. C'était pour lui un moyen plus sûr d'avoir son paiement sans être arnaqué.
Revenir en haut Aller en bas
Nachtgewalt
Administratrice
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 260
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 19
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
-3/100  (-3/100)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.

MessageSujet: Re: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   Dim 23 Sep 2018 - 16:58

détails
L'Ode du Corbeau au Damné d'autrefois
Le Mercenaire
ft. Rag'valdsklag
Ʃkaemp はは ™️


Nachtgewalt plissa les yeux en écoutant la réponse de Rag. Il n'aimait pas son insolence, et encore moins le fait qu'il lui donne des ordres. Pour qui se prenait-il ? IL était SON commanditaire, et pas le contraire. Il n'avait pas à écouter ses répliques - et à vrai dire, il s'en fichait pas mal.

" Tu as attisé ma curiosité par ton message." avait dit le mercenaire. "Et d'autant plus en te voyant. A croire que les clans ne t'apprécient pas et que tu désires rester discret un moment. A t'entendre, je suis censé simplement accepter et ne pas broncher aux mensonges que tu me sers. Ton passé m'intéresse peu. Ravales ta langue mielleuse. "

Nacht manqua de lui rire au nez, la seule raison pour laquelle il se retint fut son mécontentement grandissant. Le corbeau était du genre susceptible, et voir l'autre remettre en cause ses paroles et également ignorer son identité le blessait dans son (immense) orgueil.

"Pour qui se prend-t-il ?" songea le damné noir sans se départir de son sourire, se contentant de le toiser de son regard lunaire. "Ignore-t-il que le client est roi ? Dois-je lui arracher la langue pour qu'il s'en souvienne et qu'il ne puisse plus jamais ignorer mon identité ?"

Cette pensée le démangea, mais il se dit alors que se faire un nouvel ennemi n'était pas vraiment une bonne idée - même si à ce point, il n'était pas à un de plus.

-Très bien...finit-il par répondre pendant que le silence s'éternisait. Plus de faux-semblants dans ce cas.

La voix de Nacht restait aussi stridente et moqueuse qu'à l'ordinaire, mais avec une pointe de douceur forcée, comme s'il s'adressait malicieusement à un enfant capricieux.

-Quelle est ta mission ? Mon prix, je te le demanderais le moment venu.  

Cette fois, Nacht eut un éclat de rire strident. Le toupet de Rag ne cessait décidemment pas de l'étonner. Il devait bel et bien ignorer qui il était pour s'adresser à lui de la sorte. Le sourire cauchemardesque du noiraud se renforça tandis qu'il s'approchait du loup blanc de son pas disgracieux. Ce dernier était plus grand que lui, plus imposant également, mais l'ego de Nacht était démesurément plus important.

-Je ne crois pas que tu aies compris, Kriegerchen ! lui dit-il en le détaillant. Si je te demande ton prix, c'est parce que je peux t'offrir tout ce qu'il y a de magique et de matériel en ce monde. S'il y a un délais, c'est que la chose demandée demande de la préparation - et sinon, tu l'auras sur le champs. Alors ne ménage pas ton choix. Il y a peut-être quelque chose que tu ne comprends pas dans "Exauceur de Souhaits" ? Ach. Cette langue t'est peut-être encore étrangère, je compatis.

Nacht gloussa, pleine de sa légèreté moqueuse. Mais en réalité, il dissimulait son agacement croissant. Depuis son enfermement, il avait remarqué qu'il peinait de plus en plus à retenir ses pulsions vengeresses et cruelles, comme si la torture avait réveillé les sombres instincts encore cachés au fond de son cœur rachitique - ou peut-être en avait-il simplement assez d'être patient.

-Comme je suis incroyablement généreux et  de bonne humeur - et surtout que je n'ai pas de temps à perdre avec ces Unsinn -, je vais te donner une petite indication quant à ta mission, tout en préservant le suspense, évidemment !

Le noiraud fit nonchalamment apparaître une pomme dans sa patte - la pensée du souhait n'ayant pris qu'une demi-seconde -  avant d'ajouter avec un regard indifférent, voire presque blasé, accompagné d'une pose théatrale :

-Il s'agira d'un enlèvement. D'un membre important de clan.

Nachtgewalt n'en ajouta pas plus. Il avait remarqué, lorsqu'il engageait des loups, qu'il préférait connaitre leurs prix avant de donner une mission, car l'espoir d'obtenir leur dû tendait à les rendre plus conciliant. Pour les marchés plus insignifiant, c'était l'inverse, car il aimait négocier. Mais en l'occurrence, que pouvait-il craindre des souhaits de ce mercenaire étranger ?

La nuit ne faisait que commencer, après tout


ewe

Revenir en haut Aller en bas
Rag'valdsklag
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 86
Date d'inscription : 05/07/2018
Age : 22

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
30/100  (30/100)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   Mar 25 Sep 2018 - 11:50




L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois


Feat Nachtgewalt


Si Nachtgewalt parvenait à dissimuler son agacement face au comportement du blanc, ce n'était pas son cas. Il fronçait sévèrement les sourcils, l'un d'eux tressaillant signe qu'il se retenait de sauter à la gorge de son interlocuteur. Il regrettait amèrement d'être venu à cette entrevue. Ou du moins, il regrettait de rencontrer une telle créature si pleine d’ego. Les deux étaient incontestablement chargés d'orgueil. L'un en combat, l'autre en stratégie manipulatrice. C'était une bataille que ni l'un ni l'autre ne souhaitait perdre et même si cette guerre était plus verbale que physique, Rag'valdsklag ne comptait pas s'avouer vaincu.

« Tes mots sont plus agréables que tes faux semblants. Il ne manque plus qu'à faire taire tes paroles moqueuses. Ne me prends pas pour un gamin.

Le blanc avait envie de le railler quant à son âge exact. Il doutait fortement que le corbeau puisse prétendre être aussi vieux que lui. Sans doute que son physique d'adulte pimpant faisait sentir le noir supérieur ? Cela n'était pas impossible mais tout dans la profondeur de l'ambre du mercenaire laissait transparaître des décennies d'existence et une certaine force orgueilleuse.

« J'ai compris ce que signifiait exauceur de souhaits, Stakkar.

Son ton était semblable à celui que le Corbeau utilisait. Il montra légèrement les crocs, une nouvelle fois. Cette hideuse créature l'énervait au plus haut point et pourtant, elle restait sur ses positions quant à lui donner cette mission. Il ravala un peu de fierté pour analyser ce que le noir venait de lui dire. Ce n'était donc bel et bien non pour un meurtre mais un enlèvement ... Un membre important d'un clan qui plus est. Un alpha ? Non, cela serait bien trop compliqué aussi bien pour lui que pour de futur projet à Nachtgewalt. Un bêta, sous-chef ou autre haut grade ? Cela ne tenait pas la route, et le mercenaire plissa les yeux.

« Très bien, j'irai chercher la personne que vous voulez.

Mais que pouvait-il demander en échange ? L'or n'avait aucune valeur ici. Et puis les choses que Rag'valdsklag désirait, même un Exauceur de Souhaits ne pourrait lui donner. Il ne cherchait qu'à rompre avec ses dieux, avoir la possibilité d'avoir une descendance mais cela n'était pas du niveau du Corbeau. Il demeurait un mortel tandis que sa malédiction était Divine. Il avait beau se prétendre exauceur, il ne pouvait affronter le milieu divin. Likevelt se ferait un malin plaisir à punir Nachtgewalt pour essayer de délivrer son Champion et se prétendre Dieu. Lâchant un soupir, le blanc se reconcentra sur ce qu'il pourrait demander. Ce fut la déité sournoise, qui usant de quelques stratèges parvint à s'emparer de la langue du mâle.

« Le prix huhu sera celui de la régénération. Donnes lui ce qui peut combler ses blessures. Ce qui peut refermer ses maux dans un combat ... Je ne désires pas qu'il meure cher Stakkar. Tu devrais en être capable, Exauceur Mortel.

Le ton chantant de la déesse appuya bien sur le mortel. Puis une vive douleur prit le mâle blanc qui retint un juron et un couinement. Likevelt avait été proprement chassée par l'entité de ce monde et cela n'avait été que douloureux. Les immenses pattes du canin chancelèrent mais il tint bon. Il allait devoir se reposer plusieurs jours. Les interventions divines sur un être, bien qu'immortel, entraînait souvent de multiples dégâts. Il maudit l'Equilibre pour avoir transgressé ces règles.

« Mon prix te convient-il ? souffla-t-il tandis que ses poumons lui faisaient incroyablement mal.

Il n'était fondamentalement pas contre l'idée que venait de présenter Likevelt. Cela renforcerait son côté immortel mais cela lui permettrait surtout d'aider Daenerys et Nehalena plus qu'il ne le pouvait actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ode du Corbeau au Damné d'autrefois [Nacht et Rag]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Hauteurs du Solstice :: Pics Brumeux-
Sauter vers: