Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Automne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Maman Diva [FEAT Viehrs]
Zeirop
Germe
Zeirop
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 50
Date d'inscription : 22/07/2018
Âge : 16

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue0/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mar 21 Aoû 2018 - 21:44



Ma maman m'a dit que t'étais une sangsue


Zeirop était sorti de ses rêves enfantins de la nuit fort tôt. Tellement tôt qu'aucun des louveteaux de son Clan n'était encore levé, dont ses soeurs! Il était resté patiemment allongé à leurs côtés avec sa maman pendant quelques minutes encore, mais n'avait pas réussi à se rendormir.
Il agita doucement les oreilles, zieutant du coin de l'oeil ces trois boules de poils toutes chaudes. Peut-être espérait-il à certaines inspirations qu'elles soient sur le point de se réveiller aussi. Mais non. Pires que des ourses assommées par un caillou mielleux.
Il poussa un discret soupir. Il s'ennuie buh.
Alors, n'étant bien évidemment pas le genre de sale garnement à secouer injustement le sommeil des autres pour son propre plaisir, il choisit de se lever le plus silencieusement possible, soucieux que sa famille soit en pleine forme et bien pour la journée. Il aurait culpabilisé qu'elle ne soit pas dans les meilleures dispositions possibles par sa faute.
Et puis Achéran n'aurait pas manqué de le tabasser dûment si jamais il l'avait réveillée volontairement. Étrangement, si jeune encore qu'il est, il tient pas mal à la vie.
Le museau encore tout tiède de la douce fourrure à l'odeur légèrement épicée de sa mère, il commença par dresser sa tête pour observer en dehors de la tanière à travers l'ouverture qui laissait entrevoir les activités rudement matinales de certains loups.
Sentant un peu d'excitation monter en lui, il peina légèrement à maintenir en place sa queue qui voulut battre joyeusement l'air; au risque de fouetter involontairement le museau du Cerbère gris qu'il adore au même titre que Nephtys. Grand frère baba qui risque fortement de se faire mener en bateau à mon avis.
Alors, il daigna se mettre sur ses quatre pattes, le pelage un peu hérissé par la fraîcheur ambiante et son ardent désir d'aller voir ce que font les grands! La queue battant d'impatience, les yeux pétillants, il sortit, et ses pattes foulèrent le camp.
Presque timidement, il resta d'abord immobile, baissant une oreille légèrement incertaine. Est-ce qu'il allait se faire gronder de ne pas être avec sa maman ? Mais il s'ennuie! Il ne va pas rester à ne rien faire alors qu'il peut découvrir certainement plein de choses! De toute façon Maman aura certainement du travail aujourd'hui, alors il ne fait que prendre un peu d'avance?
Prenant confiance, il débutait quelques petits pas sûrs, scrutant attentivement son environnement, la queue fouettant le vent, bouillonnant d'énergie.
Quelques adultes lui lancèrent à leur bref passage une courte oeillade parfois surprise, parfois amusée, ou parfois parfaitement neutre. Voyant que définitivement personne ne semblait le mettre en tort, il marcha avec encore plus d'assurance. Il allait pouvoir fouiller le camp aha! Et poser des questions, tout plein!... Enfin peut-être.
Le jeune louveteau trotta tranquillement, frétillant de volonté.
Oh, peut-être que les vieux sont réveillés!... Ou peut-être pas. Mince, il ne voudrait pas les déranger.
Déçu, ses pas s'éloignèrent de cette tanière. Pas grave, il va continuer son tour! Il finira bien par trouver quelque chose à faire enfin!
Il partit dans un petit galop et se réfréna à un pas rapide pour ne pas causer de tort. RAH c'est embêtant enfin!
Et puis, son regard vif et espiègle accrocha une tache blanche.
Hé mais.
Mais.
C'est qui lui?
Il s'immobilisa, clignant les paupières. Il sniffa discrètement l'air. IL SENT PAS L'AUTOMNAL.
Zeirop, s'il connaissait l'odeur de son Clan, n'avait jamais senti une autre odeur, ainsi ne pouvait-il pas savoir par ce biais que c'est une odeur de printemps.
Mais sa maman lui avait parlé qu'il y avait une sangsue blanche qui s'appelle Viehrs. Mais c'est un loup ça! Et puis à quoi ça ressemble une sangsue exactement ? HÉ MAIS IL POURRAIT ENQUÊTER!
MAIS OUI MAIS OUI MAIS OUI!
Il allait mener l'enquête sur ce dénommé Viehrs. Et puis le tester aussi tiens!!!
Silencieusement, il s'avança vers le loup qui était de dos, les prunelles luisantes d'une pure malice dénuée de vices.
Un pas.
Deux pas.
Trois pas...

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 202
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue25/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (25/1000)
En couple ?: Libertin.♥
Mer 22 Aoû 2018 - 17:20

Viehrs ft. Zeirop

THE DIVA AND THE BRAT

THE DIVA AND THE BRAT


Aux dernières nouvelles, le traître printanier tentait actuellement de trouver quelque repos, tout en dormant d'un seul oeil. Il détestait cette guerre de tout le coeur qu'on eut pu lui trouver. Oh ! Il n'était pas pacifiste, loin de là; et se serait bien fichu que des loups s'entre-tuent tant qu'il pouvait admirer le spectacle depuis un endroit sécurisé. Seulement cette guerre arrivait trop vite, trop peu annoncée, sans qu'il ne l'ait vue venir ou du moins, pas pour les raisons qu'il avait anticipé. Que sa présence en automne déclenche une guerre avec cette entêtée qu'était Seira ? Chacun l'avait envisagé et lui le premier. Cependant, s'il pouvait prédire et calculer les mouvements qui seraient faits contre-lui, même par ses "alliés"; le noble albinos ne pouvait se targuer de ne pas se voir surprit par les actes contingents de parasites extérieurs avec leur propre vengeance en tête. Cela le mettait dans une colère que son doux visage ne se serait permit de montrer. Il tenait déjà assez peu de pièces entre ses pattes désormais et s'il pouvait se débrouiller avec ce qu'il lui restait, il n'avait guère besoin que de petites gens ne viennent lui en retirer à son insu. L'esprit de Viehrs était en effervescence constante, car là où il avait cru trouver du répit dans son arrivée en automne pour mettre en ordre ses plans, il était hâté par cette guerre de s'assurer qu'elle n'ait aucune conséquence pour lui. Ou, encore, aucune conséquence qu'il n'ait déjà envisagée. L'hermaphrodite se voyait mettre des bâtons dans les roues par des individus qui devaient même ignorer qu'ils posaient des obstacles sur sa route. Et le regretteraient. De fait, si il avait déjà des difficultés à se déplacer sans escortes et sans regards belliqueux, c'était désormais presque impossible. Sortir du territoire automnal était complètement hors de question, pour le plus grand dam du loup albâtre.

Dans la mesure où il était l'ennemi public numéro un des printanier, l'hermaphrodite avait envisagé la possibilité qu'il soit blessé durant cette guerre, tandis qu'il défaisait ses cheveux pour la nuit et les laissait cascader librement le long de son dos. La perspective ne l'effrayait pas vraiment en soi, mais il ne comptait laisser personne ajouter des cicatrices sur son corps. Le délicat automnal s'était vite rassuré : il serait protégé, il le savait. Il se répéta cela en se défaisant des ses poignards à la lame polie, tant qu'il était un élément important d'un plan quelconque, il serait protégé du pire. Et si Viehrs était assez important pour se voir encore traquer, sûrement était-il encore assez important à d'autres pour se voir protéger. L'aristocrate ne trouvait pas de honte à ce que ce soit le cas.
Néanmoins, il se devait de conserver une certaine méfiance. Bien que celle-ci ne soit pas teintée de crainte. La guerre fonctionnait de manière vicieuse et même Viehrs ne pouvait se permettre de dormir sur ses deux oreilles. Après tout, il ne pouvait faire confiance à personne, cela on lui avait toujours inculqué.

Il ne dormait donc pas profondément lorsqu'il entendit des pas, pas du tout discrets, s'approcher de lui en essayant de l'être. Une de ses oreilles se dressa, à l'affût, mais sans réel intérêt. L'hermaphrodite ne bondit pas comme s'il s'agissait d'un danger imminent : si ce qui s'approchait était aussi peu discret, alors il avait peu de chance de lui faire de mal. Viehrs s'était même décider à totalement l'ignorer, et s'y serait probablement tenu, s'il n'avait pas senti une soudaine douleur qui lui fit complètement ouvrir les yeux. L'imbécile qui s'approchait de lui avait malencontreusement ( ou volontairement, qui sait) marché sur sa longue chevelure qui traînait sur le sol. La douleur n'était pas terrible, loin de là, mais si l'intrus restait planté sur ses cheveux, le délicat albinos allait finir par voir rouge. Doucement mais avec force, Viehrs roula sur lui même pour bousculer l'inconnu et le faire dégager de sa chevelure, en profitant pour tourner son visage vers lui.

Et qu'elle ne fut pas sa (mauvaise ) surprise de découvrir là un des rejetons de la louve qui l'avait si gracieusement fait entrer en Automne. Un tout jeune louveteau, plus jeune que ses propres filles ne devaient l'être, au pelage aussi éclatant que sa mère mais dont la couleur dominante était le bleu. Un petit blondinet aux yeux verts pleins d'énergie et de malice enfantine. En clair, tout ce que l'hermaphrodite redoutait et abhorrait. Il ignorait comment le petit chenapan était parvenu jusqu'à lui sans être arrêté mais vu qu'il faisait à peine jour, il en déduit qu'il n'y avait simplement personne de réveiller pour l'arrêter. Viehrs leva les yeux au ciel en râlant. Il était bien trop tôt pour être poli et agréable, et en plus le traître avait à peine dormi. Baissant la tête pour regarder le petit louveteau avec mépris et supériorité, il dit doucement et avec un petit sourire, mais avec son habituelle hypocrisie mielleuse qui rendait son ton menaçant :

« Et qu'est-ce que tu peux bien ficher ici par une pareille heure matinale, hein ? »

Viehrs ne connaissait pas son nom, et s'en fichait d'ailleurs plus qu'éperdument. La fatigue rendait ses yeux lourds et l'albinos soupira longuement avant de reposer sa tête sur ses pattes et de tourner le dos au louveteau. Il avait d'autre chose à faire que du baby-sitting à des heures où à part les veilleurs, tout le monde dormait encore.

« Retourne t-en donc chez ta mère, avant qu'elle ne se réveille et attrape la mort en te voyant absent. » Marmonna t-il avant de somnoler de nouveau, fermant délicatement ses yeux rouges, déterminé à ignorer l'enfant.


Code Pimpé by Kannubis
Revenir en haut Aller en bas
Zeirop
Germe
Zeirop
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 50
Date d'inscription : 22/07/2018
Âge : 16

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue0/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Ven 24 Aoû 2018 - 1:15





Pour-
quoi
tu es
tout
seul?




Le petit loupiot s'emmêla dans ses pas encore d'une maladresse due à sa jeunesse, et alors qu'il était persuadé d'être passé inaperçu, malencontreusement, ses coussinets vinrent écraser la chevelure immaculée du loup qui l'intriguait tant. Si Zeirop avait cru avoir remarqué une oreille redressée de ce côté-là, il lâcha un petit couinement de surprise quand le mâle roula sur lui-même pour échapper à l'étreinte de ses pattes toutes douces, le faisant lui aussi tomber. Il roula à son tour sur lui-même pour se redresser avec vivacité, la queue battante. YES IL EST RÉVEILLÉ! C'est un coup de chance, il allait pouvoir aller au bout de ses manœuvres!!
Puis il se souvint de son mouvement peu adroit. Mince, il aurait fait mal à cet étrange individu qui sent pas comme ses copains de jeu? Il se secoua un peu la tête, la queue battant l'air, tout plein d'énergie malgré le fait qu'il sentait de la culpabilité serrer son cœur. Vous comprenez, cela fait enfin un peu d'action après trop de minutes à ne rien faire, ça fait bouger ce tas de vivacité. Mais l'étrange adulte ne semblait pas mort subitement du tiraillement, et à part s'être dégagé, il n'avait pas fait de posture ressemblant à une agonie, donc Zeirop fut vite rassuré de ça.

Désolé
, s'excusa-t-il par réflexe, tout de même.

Et qu'est-ce que tu peux bien ficher ici par une pareille heure matinale, hein ?
 , fit-il d'un petit sourire quelque peu inquiétant par la mauvaise humeur qui semblait percer ces paroles.

Le petit bleu baissa les oreilles, un peu coupable. Alors, c'est vrai, il ne devrait pas être ici à ce moment? Mince, il ne veut pas être réprimandé pour avoir fait une bourde. Et puis, si ça se trouve, ça pourrait se répercuter sur sa famille! Oh non il ne veut pas.
Il est encore trop jeune pour voir réellement que ce n'est qu'une broutille cela et que ses proches ne risquent rien de ses agissements matinaux.
Celui à qui il avait martyrisé les jolis cheveux albâtres lui montra son dos, poussant un soupir qui vint poser son museau sur ses pattes.

Retourne t-en donc chez ta mère, avant qu'elle ne se réveille et attrape la mort en te voyant absent.
, grogna-t-il donc, visiblement fatigué.

Mais Zeirop n'était pas louveteau à se laisser décourager là. Il a trouvé quelqu'un de réveillé avec qui passer du temps, alors hors de question de le lâcher! Ah ça non! ... Enfin sauf s'il se fait tabasser, mais l'idée ne l'effleure même pas, trop enthousiaste à s'activer.
Il bondit avec délicatesse pour se mettre face à face avec l'albinos grincheux, la mine déconfite et boudeuse.

Mais elle dort!
, objecta-t-il doucement.

Il était doucement bougon et boudeur; contre qui, la réponse est: personne. Avec son petit air de chien battu innocent, comment ne pas craquer devant? Au moins rien qu'un petit peu?

Y'a tout le monde qui dort, c'est nul. Toi tu es réveillé, c'est super chouette!!
, s'enthousiasma-t-il.

Sa queue transcendait avec excitation le vide, et il souriait, sa langue étrangement foncée un peu sortie en respirant, les yeux pétillants. Puis, fermant le bec, l'enfant lui donna de légers coups de museau dans l'encolure pour l'encourager à lui accorder un peu d'attention.

S'il-te-plaît, raconte-moi une histoire! Je suis sûr que tu en connais plein!
, fit-il, tout content de trouver quelqu'un à qui parler.

Il est persuadé, sous ses airs de rabat-joie que c'est un bon bougre. Après tout, ne s'était-il pas inquiété que sa mère se fasse du souci? S'il se soucie de sa maman, ça veut dire qu'il est gentil! Enfin il a l'impression. Ca peut pas être une sangsue, c'est bien un loup! Si ça se trouve il s'est gouré, c'est pas du tout Viehrs en fin de compte. Ou alors sa maman a fourché sur les mots, trop fatiguée. Il n'a pas l'air méchant, lui semble-t-il.
Mais il ne sait pas vraiment encore tout sur le compte de son interlocuteur, alors la candeur joue son rôle enfantin.
Il s'assit sur son postérieur, ses yeux hétérochromes brillants, sa queue soulevant des feuilles mortes qui allèrent même jusqu'à un peu glisser vers le pauvre mâle épuisé.
css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 202
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue25/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (25/1000)
En couple ?: Libertin.♥
Lun 27 Aoû 2018 - 2:31

Viehrs ft. Zeirop

THE DIVA AND THE BRAT

THE DIVA AND THE BRAT


Viehrs avait la capacité, une fois qu'il s'était solidement ancré l'idée en tête, de s'endormir aussitôt qu'il avait fermé les yeux. Il n'avait pas sitôt finit de pester à l'encontre du louveteau bleu, que déjà il sentait son esprit s'aventurer bien loin du monde conscient. Cette fois-ci même, il sentait que le sommeil serait plus réparateur et plus apprécié. C'était évidemment sans compter sur le jeune automnal qui était plus borné que son visage sage ne laissait présager. Le petit blondinet bondit devant son visage. Ses petites pattes, à quelques mètres de son museau, soulevèrent quelques grains de poussière au sol qui vinrent se déposer directement sur la truffe de Viehrs. Ce dernier fronça son museau et ouvrit doucement les yeux en étouffant un grondement sourd. Soucieux de maintenir son image de perfection, même aux yeux d'un louveteau insignifiant, le grand loup albinos redressa sa tête et s'allongea avec plus de droiture, ainsi qu'il fut devenu une statue de marbre poli. Même dans cette position, il surplombait l'enfant d'une tête ou deux. Dans d'autres circonstance ou dans un autre monde, il aurait pu paraître un parent ou un tuteur bienveillant. Cependant, malgré la douceur et le calme naturel du regard qu'il posait sur l'enfant, ses prunelles étaient trop marquées de tous ses vices pour jamais paraître maternel. Il l'écouta geindre, son expression faciale lasse et hautaine.

« Mais elle dort! »

Et comme elle avait de la chance ! Vraiment, il ne comprenait pas pourquoi les parents ne barricadaient pas leurs enfants afin qu'ils n'aillent pas embêter les autres membres du clan. Il poussa un petit soupir dramatique qui s'étira en un long bâillement à s'en décrocher la mâchoire. C'était trop tard, il était définitivement réveillé maintenant. L'hermaphrodite observa l'expression de l'enfant qui, essayant probablement de s'attirer sa sympathie, était devenue aussi misérable que s'il avait été un pauvre orphelin sans défense en quête d'affection. Le genre de visage qui fait fondre même les plus durs et craquer toutes les nourrices. Le même genre de visage qui irrita la diva albinos et le fit soupirer de plus belle et lever les yeux au ciel. Le petit continua, semblant même redoubler d'énergie, si c'était même possible :

« Y'a tout le monde qui dort, c'est nul. Toi tu es réveillé, c'est super chouette!!»



Ses immenses yeux verts brillaient de toute l'innocence de la jeunesse. Il possédait les mêmes yeux que sa tendre maman et, malheureusement pour lui, ça ne jouait guère en sa faveur car les deux n'étaient pas en très bons termes. L'enfant, pas content de s'être trouvé un copain de jeu si peu réactif, se mit à très fortement insister en donnant des petits coups de museau dans son cou. Cela surprit l'albinos, qui recula légèrement sa tête, l'air outré. Viehrs coucha ses oreilles en arrière, plus exaspéré encore. Ce petit louveteau devenait de moins en moins tolérable. Ca n'était pas tant le fait qu'il ose le toucher, car cela était parfaitement indifférent à sa personne, mais plutôt le fait qu'il le heurte à répétition avec la force de son petit museau qui était hautement insupportable. Etrangement, ou parce que la fatigue cernait encore ses beaux yeux, Viehrs le laissa faire sans broncher véritablement, se contentant de le toiser de son regard plein de menace silencieuse.


« S'il-te-plaît, raconte-moi une histoire! Je suis sûr que tu en connais plein! »


Si Viehrs avait abandonné ses propres rejetons, ça n'était guère pour aller faire la nourrice auprès des louveteaux des autres. Il retint encore un grondement sourd, conservant un visage de fausse sympathie malgré l'exaspération qui marquait son regard. Il ne risquait pas de se débarrasser de ce louveteau de sitôt. Celui-ci semblait aussi têtu qu'une mule et Viehrs, qui était aussi paresseux qu'il était lâche, surtout de bon matin, était déjà las de tenter de faire partir un louveteau aussi insistant. De toute façon, désormais, c'était trop tard et le loup blanc pouvait d'ores et déjà faire une croix sur sa grasse matinée. Il sentait ses sens s'éveiller à son environnement et le sommeil s'évaporer de son corps comme de l'eau sous le soleil. Bien sûr, s'il avait encore été un renégat sans clan, n'aurait certainement pas accueilli le rejeton de Faïryna avec une attitude aussi placide. De même, s'il avait été encore au printemps, il aurait envoyé bouler l'enfant sans se soucier des conséquences. Cependant, il était en automne désormais et avec un blason trempé de sang à redorer. Et si lui-même y était insensible, il comprenait bien une chose : les clans tenaient à leurs petits et les protégeaient farouchement. Avec un mouvement de tête aussi doux que pouvait l'être le vicieux albinos, il repoussa l'enfant afin de l'empêcher de marteler son encolure de coups de bec plus longtemps. Il souffla, sa voix mélodieuse empreinte d'agacement :


« Et pourquoi, ô dieux, est-ce que toi, tu ne dors pas ?»

Il y avait un avantage aux louveteaux, c'était que leur âme empreinte d'innocence et d'inexpérience était facilement malléable et encore plus facilement manipulable. Après tout, si les parents prévenaient constamment leurs enfants, c'était car ces derniers étaient capables de commettre les pire bêtises sans même prendre conscience de la gravité de leurs actes. L'érudit se figura que ce petit malappris qui venait le réveiller ignorait probablement qui il était; où si il le savait, l'avait oublié dans toutes les recommandations de sa maman et donc que Viehrs pouvait tirer quelque chose de cet être insignifiant. Puisqu'il était déjà debout, autant trouver un moyen intelligent de se débarrasser de ce mioche, sans se le mettre à dos ( et ses parents geignards avec.). Le grand loup albâtre étira longuement et gracieusement ses pattes avant, avec un mouvement plus proche du félidé que du canidé. Ceci fait, il amena ses lunettes rondes jusqu'à lui et les fit glisser sur son museau jusqu'à ce qu'elles tiennent en place; il battit plusieurs fois ses longs cils pour s'assurer qu'il voyait désormais correctement. Puis, toujours avec lenteur et délicatesse, l'hermaphrodite se redressa en position assise et ramena sa volumineuse et excessivement longue chevelure entre ses pattes, gardant toute mèche hors de son visage; et il entreprit de les nouer en une natte exécutée d'une patte experte. Faisant ceci, il avança fièrement, regardant de haut le louveteau blond :

« Oh, à l'évidence, je sais moult contes et légendes, petit. » Il ne pouvait toujours pas se remémorer son nom, mais cela n'aurait su le déranger.« Je puis, je crois, te faire ouïr bien des péripéties et tout autant de rebondissements ! »

Se faire mousser devant un louveteau, il ne manquait plus que ça. L'albinos gloussa doucement, plus envers lui-même qu'envers le petit loup bleu. Il finit de tresser sa chevelure aussi vite qu'il avait commencé et l'envoya par dessus son épaule sans même contempler son oeuvre qu'il savait parfaite. Son apparence était primordiale, peu importe le public visé. Viehrs reporta son regard sur le louveteau qui demeurait sans nom pour lui et vint poser l'une de ses pattes avant sur sa tête, dans un signe qui aurait pu être celui du mentor bienveillant mais qui était surtout là pour l'empêcher de bouger et de continuer à soulever toutes les feuilles mortes à chacun de ses mouvements. Il abaissa sa tête au niveau de l'enfant, enfin assez réveillé pour dessiner sur ses babines un large sourire aussi charismatique que faux. Il fallait qu'il se débarrasse de ce gosse sans provoquer aucun chahut, ce qui lui demanderait un certain effort. Sa voix suintante d'hypocrisie, il ajouta :

« Ma foi, j'hésite, vois-tu !» Il prit un air faussement suspicieux et choqué, toujours avec un dramatisme parfaitement exagéré. « Je ne suis pas sûr que tu mérites que je te raconte une histoire, petit. En es-tu sûr, toi ?»

De son regard presque accusateur, il essayait de capter l'attention de l'enfant; afin de trouver le moyen de le faire se calmer et , par la suite, de le faire déguerpir afin qu'il puisse vaquer à ses occupations, sans avoir cet insupportable gamin dans les pattes.
 


Code Pimpé by Kannubis
Revenir en haut Aller en bas
Zeirop
Germe
Zeirop
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 50
Date d'inscription : 22/07/2018
Âge : 16

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue0/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mer 29 Aoû 2018 - 19:44




Aller, on joue!!!







L'adulte semblait complètement exaspéré. Zeirop baissa un peu les oreilles. Il n'aime pas s'activer un peu? Mince, pour le petit loupiot c'est un pur plaisir de bondir d'un bout à l'autre, de se rouler au sol en se chamaillant avec ses soeurs dans des petits jappements joyeux. Ah mais. Peut-être qu'il n'a pas de soeurs? Une lueur désolée traversa brièvement le regard innocent du joli schtrompfinnet alors que le mâle immaculé prenait la parole. Mais pourquoi il est tout seul? Il n'a pas d'amis au moins? Meh? Pendant ce temps là, le traître s'était fait beau sans que le loupiot y accorde plus d'attention que cela.


Et pourquoi, ô dieux, est-ce que toi, tu ne dors pas ?


Zeirop battit de la queue, bien évidemment pétillant d'énergie, même s'il se contenait de son mieux, balayant déjà ses précédentes pensées, se concentrant sur les paroles du loup qui le dominait en taille. Mais il en fallait plus pour l'intimider, et puis tonton Hjahja il est beaucoup plus grand que ça! GRAOUUU!! Et puis Quetzal!!! LUI IL TOUCHE LE CIEL!!!
Et plus ça allait, et plus il s'excitait, plus ses prunelles hétérochromes pétillaient, haletant un peu, la gueule de nouveau un peu entrouverte. Toutefois, quand son interlocuteur agacé posa une patte sur sa tête, il fut bien obligé de rester sagement à sa place comme il le fallait, après qu'il eut dit:

Oh, à l'évidence, je sais moult contes et légendes, petit. Je puis, je crois, te faire ouïr bien des péripéties et tout autant de rebondissements !


OH YES!!!
Attend. Petit? Mais il est pas petit!! C'est même pas vrai. Et même si ça l'est, il le dépassera quand il sera adulte aussi!! Il pourra plus s'adresser à lui en tant que "petit"!
Gêné par la patte blanche du loup qui écrasait ses mèches blondes attachées en une courte queue de cheval, Zeirop releva le museau pour la sniffer et essayer de s'en dépatouiller. Il a beau aimer la compagnie intrigante de ce loup, il le connaît pas assez pour qu'il le touche enfin! Y'a que sa maman, tonton Hjahja, ses soeurs et ses copains de jeu qu'y peuvent d'abord! Sauf s'il devient un compagnon de jeu, alors là le chevelu pourra!
Avec une sincère innocence, il grogna gentiment, et s'écrasa légèrement un court instant pour échapper à cette patte griffue. Il fallait qu'il fasse ses preuves le loup aux lunettes! D'ailleurs elles sont jolies ses lunettes, elles ont trop la classe!
L'enfant de Faïryna se secoua la tête et se calma, inspirant profondément, attendant patiemment la suite des paroles de l'autre.

Des contes et des légendes!! Si ça se trouve, il en connaît que les anciens n'ont pas partagés! Plus ça allait, et plus ce loup intriguait le jeune bleuet. Que sait-il du monde? Et puis pourquoi il sent différemment? Et pourquoi il a une marque sur la face? Et pourquoi...
Et c'est encore reparti pour un tour pour toutes les montagnes volubiles et inarrêtables de questionnements et de pensées suivant un fil à la fois logique et vif.
Viehrs finit de se mettre sur son trente-et-un. Les yeux regardèrent avec un peu de curiosité la tresse capillaire qu'il s'était brodée. Il cligna des paupières et pensa que c'était élégant, il appréciait. Il releva le regard sur la face de l'adulte qui décidément l'intéressait de plus en plus.

Ma foi, j'hésite, vois-tu !


Zeirop baissa une oreille et haussa un sourcil un peu surpris, sa gueule faisant un petit "o" spontané. Pourquoi donc hésite-t-il? Il ne veut pas transmettre ses connaissances? Mais c'est nul ça!

Je ne suis pas sûr que tu mérites que je te raconte une histoire, petit. En es-tu sûr, toi ?


Zeirop l'observa attentivement, le bout de sa queue ondulant gracieusement derrière lui, silencieux. Où veut-il en venir?
Mais Zeirop est plus fut-fut que son jeune âge peut laisser entendre, et il comprit vite qu'il essayait de le détourner de lui et donc des histoires qu'il connaît! Il avait conscience qu'il débordait d'énergie, mais plus encore, il savait la manier à bien pour réfléchir.
Maintenant un peu plus calme car s'étant trouvé une nouvelle occupation, c'était désormais une espièglerie discrète d'apparence -lueur au fond de ses prunelles et de son sourire candide- , il se remit sur ses quatre pattes, ses pattes avant un peu pliées pour arrondir son dos en position de bond-entre-louveteaux (nom intéressant en soit), il les fit légèrement bondir d'un coup à droite puis à gauche, tout enthousiaste.

Alors si tu veux pas, on joue!!
, affirma-t-il, guilleret et déterminé.

Si quelqu'un le désignait comme mort, c'est qu'il aurait la berlue, on ne trouve pas plus vivant que cette petite boule de poils.
css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 202
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue25/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (25/1000)
En couple ?: Libertin.♥
Mer 19 Sep 2018 - 0:21




The Diva and the Brat

ft. Zeirop



Pendant un instant, l'enfant se tut et Viehrs crut à la fois avoir canalisé son attention et réussit le début de sa ruse. Après tout, on ne la lui faisait pas à lui ! Il n'était pas un petit manipulateur de pacotille et un enfant ne serait certainement pas passé entre les mailles de son filet ! Il se jeta des fleurs encore quelques instants, sans remarquer que l'enfant à ses pattes n'était pas dupe de sa petite entourloupe. Viehrs ne remarqua son erreur que lorsqu'il vit, dans un coin de son champ de vision, le petit louveteau bleu s'agiter de plus belle, effaçant toute trace de calme. Il avait peut-être réussi à le calmer, mais, comme tous les louveteaux, la patience ne devait pas être son fort et il se fichait bien désormais des histoires que l'automnal avait à raconter. Fronçant les sourcils, l'abinos regarda avec un certain dédain ( et un tout aussi certain désespoir ), le petit Zeirop dans une position typique d'appel au jeu entre les louveteaux. Viehrs laissa échapper un petit soupir. Il allait devoir trouver une autre technique.

Pour appuyer son geste, l'enfant jappa à son attention de jouer avec lui, ce à quoi l'albinos répondit par un sourire crispé. Jouer ? Lui ? On aurait tout vu. Quoiqu'il soit friand d'amusements en tout genre, faire le pitre avec un louveteau n'en faisait absolument pas partie. La réactivité de l'enfant était louable, de même que l'était sa capacité à se méfier des dires de Viehrs là où bien d'autres seraient tombés dans le piège. Cependant, il aurait préféré le voir user de ses talents sur un autre loup que sa propre personne. Viehrs réfléchit. Il ne pouvait pas revenir sur ses paroles, cela aurait rendu sa ruse encore plus évidente et l'enfant était déjà un véritable détective ! D'autre part, il lui fallait toujours se débarrasser de l'enfant sans pour autant se faire remarquer et ameuter tout le clan. La méthode douce devait être conservée.

Viehrs râla très discrètement entre ses crocs, levant les yeux au ciel. Zeirop voulait jouer ? Très bien, on allait voir cela ! Adoptant un faux air joueur et amical, imitant à la perfection celui du louveteau; Viehrs s'abaissa à sa hauteur, un immense sourire sur les babines et agitant légèrement sa longue queue blanche pour que l'ensemble ait l'air plus vrai. Il lui fallut un moment pour se remémorer le jeu auquel il pensait. Cette époque où il se roulait dans la poussière avec les autres louveteaux lui paraissait bien lointaine et Viehrs n'avait jamais été brusque et même plutôt fragile. Il lui faudrait plus que l'enthousiasme agaçant du loup bleu pour "retomber en enfance", si même cela était possible. L'idée lui vient comme un déclic et il chuchota, comme s'il s'agissait d'un mystère dans lequel Zeirop était inclus et complice :


D'accord, petit. Jouons. As-tu déjà entendu parler du jeu du Loup ?


Il grinçait des crocs intérieurement quant au ridicule de la situation, bien que ce ne fut pas la première fois qu'il s'abaissait ainsi à un tel niveau. Ignorant sa conscience qui se riait de lui-même, l'hermaphrodite continua, une lueur illuminant ses yeux rouges :

Vois-tu c'est très simple. Tu dois m'échapper le plus vite possible et si je te rattrape et te touche, alors ce sera à toi de me pourchasser ! As-tu compris ?


Viehrs simula un air espiègle mais parfaitement bienveillant, jubilant déjà de la réussite de son plan. Il dressa lentement une de ses pattes d'un air faussement inquiétant, l'approchant de la tête de Zeirop qu'il s'apprêtait à toucher, mais sans le faire. D'un ton feignant toujours l'amusement, il s'exclama :

Et si tu ne cours point, tu vas perdre très très vite !


Il n'avait plus qu'à attendre que l'enfant s'en aille en courant, croyant jouer avec le reclus automnal, et s'en aille assez loin avant de se rendre compte que l'albinos ne le suivait pas ( et n'avait aucune intention de le faire.) et qu'il se décourage et ne revienne pas. Viehrs laissa échapper un petit rire, voyant déjà son plan réussir, cette fois-ci. Se débarrasser de ce gosse se révélait être une tâche beaucoup plus ardue que ce qu'il croyait.

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Zeirop
Germe
Zeirop
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 50
Date d'inscription : 22/07/2018
Âge : 16

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Maman Diva [FEAT Viehrs] Left_bar_bleue0/1000Maman Diva [FEAT Viehrs] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Jeu 1 Nov 2018 - 20:39





Si je gagne t'as un gage!!






Viehrs semblait quelques fois être à bout de patience; et pourtant, il ne perdait pas son calme. Zeirop trouva à la fois étrange et rigolo qu'il n'arrête pas de grogner depuis tout à l'heure tout en se demandant pourquoi ce loup est aussi bougon. C'est vrai quoi, ça sert à rien de ronchonner comme un vieux aigri! Zeirop était persuadé que, même s'il est tout blanc comme un ancien, il est pas vieux à voir sa tête. Qu'il profite de la vie enfin! Il va voir comment ils vont trop jouer et s'amuser tous les deux!! Zeirop va le former comme un mentor!
Par ailleurs, en parallèle, il se questionna sur ce qu'il voudra faire plus tard. Chasseur, nourrice, instituteur, guerrier? Espion? Tueur comme Maman? Oh mais, s'il arrive bien à enseigner à Viehrs, il pourrait être peut-être instituteur pour les autres! Viehrs serait alors son premier élève! Il va voir de quel bois il se chauffe.

D'accord, petit. Jouons. As-tu déjà entendu parler du jeu du Loup ?
, abandonna visiblement l'albinos, en plein désespoir semblait-il à certains moments.

Zeirop jappa positivement. S'il connaît le jeu du Loup? Mais enfin, qui le connaît pas!
Ah bah, peut-être que Zeirop aurait dû être très clair et dire "Oui je connais", parce que l'adulte se mit quand même à lui faire des explications comme s'il était un bébé. Il est pas un bébé oh! "En plus à partir de maintenant c'est moi le prof, donc il va falloir qu'il soit un bon élève et qu'il soit bien attentif!", s'amusa intérieurement le petit bleu, se prenant à son jeu.

Vois-tu c'est très simple. Tu dois m'échapper le plus vite possible et si je te rattrape et te touche, alors ce sera à toi de me pourchasser ! As-tu compris ?
, fait Viehrs.

Ah, là il voit mieux, il lui propose d'y jouer plus clairement. Par réflexe, Zeirop évita l'ombre de la patte blanche qui se tendait vers lui.

Et si tu ne cours point, tu vas perdre très très vite !
, déclare le mâle blanc.

Ca, ça l'étonnerait, Zeirop gagne toujours à ce jeu et ça fait rager même Aché! Il grogna légèrement, un air de conviction se mélangeant à l'expression enthousiaste qu'une lueur limpide éclairait dans son regard d'enfant.

D'accord, j'accepte, mais si je gagne, t'as un gage!
, affirma-t-il implacablement d'une façon qui ne laissait aucun moyen d'y échapper.

Tout content, d'un geste vif, il toucha la patte de Viehrs en faisant:

C'est toi le Loup!!


Et sur ce, le petit détective slaloma entre les chasseurs matinaux qui justement rentraient, mettant d'office de la distance avec l'adulte aux lunettes qui ont la même forme que la lune quand elle est pleine et ronde; avec l'éclat vermeil de ses yeux se cachant derrière leur reflet.
Zeirop connaît à force toutes les bonnes cachettes ainsi que les endroits inaccessibles à force, mais aujourd'hui il faudra qu'il prenne en compte le facteur de la taille de Viehrs et sa capacité de réflexion différente de celle de ses camarades de jeu. Hmm voyons, voyons, voyons.
Tandis qu'il courait, il réfléchissait à tout train, se camouflant derrière les gens qui le regardaient d'un oeil surpris, se demandant ce que fait un louveteau à courir comme ça sans ses compagnons de jeu de son âge. S'ils savaient!
Et, sans se soucier que Viehrs le suive, il ne cessait de mettre des obstacles servant à ralentir entre lui et l'idée qu'il se faisait de la position de l'autre, si jamais le mâle lunaire l'avait finalement suivi, et ce même si Zeirop avait senti qu'il n'était pas vraiment convaincu. Il passait derrière des tanières, dans des passages étroits que seul lui peut franchir sans aucune difficulté avec sa petite taille, bondissait par-dessus des buissons où des ronces se cachaient vicieusement et n'attendaient que d'accrocher un pelage peu vigilant; faisant une sorte de parcours du combattant. Quel plaisir c'était de dépenser ainsi son énergie, enfin après toute cette attente! Et tant pis pour Viehrs s'il y participe pas! Zeirop reviendrait lui grignoter les oreilles s'il a cru se débarrasser de lui pour toujours. Rien n'arrête la détermination du jeune loupiot, et s'il a décidé un truc alors qu'il est tout excité, c'est comme ça.

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Ami des Saisons
avatar
Race : Loup/louve
Masculin
Messages : 775
Date d'inscription : 17/01/2015
Âge : 29
Mer 27 Fév 2019 - 11:23

» up Viehrs !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: