Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Eté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Left_bar_bleue25/100There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Empty_bar_bleue  (25/100)
En couple ?: Libertin.♥
Mar 26 Juin 2018 - 14:17

Viehrs ft. Daenerys

HE FAKED HIS KIND WORDS AND IT SHOWED HIS UGLY SELF

HE FAKED HIS KIND WORDS AND IT SHOWED HIS UGLY SELF

Scrutant l’horizon, les yeux de Viehrs s’étaient accoutumés à une obscurité quasi constante. Le bruit des vagues mêlé aux cris des mouettes ne le dérangeait plus, ou alors lui semblait lointain. L’éclat de la Lune se reflétait sur sa fourrure qui avait à peine senti les rayons du soleil depuis plusieurs jours déjà. Combien exactement ? Dans un vent de panique, l’érudit devait admettre qu’il avait perdu le compte. Pas très longtemps, ça il en était sûr ; mais la Lune s’était déjà levée plus de trois ou quatre fois. Assez de temps s’était écoulé pour que l’hermaphrodite, qui avait moins de patience que de pragmatisme, commence à se lasser. Sa queue, comme un tic nerveux, ne cessait de tressailler d’agacement. Le loup blanc s’était aménagé une sorte de tapis de bois sec et de petits rochers, afin que son pelage soit le moins possible en contact avec l’eau mêlée de vase qui recouvrait les planches de l’épave. Assis sur ce trône de fortune, au sommet de la carcasse de bateau échoué sur le sable, l’ancien printanier attendait encore cette nuit le retour du corbeau.

Il refusait d’admettre que sa disparition était sa faute, il se félicitait même de ne pas s’être trouvé au même endroit que lui lorsqu’il avait été probablement capturé. Loin d’être simplet, Viehrs avait vite comprit que quelque chose avait dû arriver à Nachtgewalt. Ce qui le frustrait, c’était qu’il ignorait quoi exactement, et par qui. De fait, si le corbeau avait bien été capturé, ainsi que s’en persuadait l’albinos, il se disait qu’il en aurait forcément entendu parler, entre deux échos de conversations. Quelqu’un s’en serait vanté, il n’y avait aucune raison de garder une telle gloire secrète et s’il y en avait une, il doutait que le secret fut gardé bien longtemps.

Mais alors, pourquoi était-il encore ici ? N’aurait-il pas mieux fait de déguerpir ? Viehrs savait que rester trop longtemps sur le lieu même où le corbeau avait disparu le mettait lui-même en danger. Le fait est que l’albinos savait que quelque chose se tramait. Quelque chose qu’il ne tenait pas entre ses pattes. Quelque chose qui pourrait amener sa propre chute. Il ne pouvait fuir sans se retourner. Si un clan détenait Nachtgewalt, il devait savoir lequel. Procéder avec précaution était la seule chose qui assurerait sa survie encore pour un temps. Viehrs était, malgré lui, déstabilisé et de plus, il se retrouvait parfaitement seul. Il en fallut peu pour que la solitude ajoutée à son anxiété ne serre son cœur et ronge sa parfaite lucidité. Au fond de lui, il continuait d’espérer que ce que son esprit avisé lui criait fut erroné et que l’impétueux bourreau des Librelunes ressurgisse des ténèbres. Qu’on ne s’y trompe pas, en lui-même, le sort du corbeau lui importait peu. Ce qui le torturait, c’était que sa disparition imprévue entravait les desseins qu’il avait tissé. Pire encore, s’il avait effectivement été capturé et que nul ne l’ébruitait, c’était, il s’en persuadait, pour mieux le capturer lui aussi. Et pour son cas, sa tête ne resterait guère longtemps sur ses épaules.

Les rouages de son esprit tournaient si vite et si fort, que Viehrs n’entendit pas les pas qui s’approchaient de sa position. Ce n’est que lorsqu’une silhouette claire, rendue fantomatique par les rayons de la Lune, entra dans son champ de vision, que l’albinos sortit de son palais mental. Un très court instant, son cœur se serra d’espoir, comme s’il avait reconnu quelqu’un, et il se redressa promptement. Puis l’éclat de son regard faiblit et il retrouva un masque de sévérité froide, que son éternel sourire ne parvenait pas à compenser. Manifestant sa méfiance, ses griffes s’étaient misent à jouer une mélodie aigue sur la lame noire du poignard posée sous une de ses pattes. Si le fier albinos était miséreux, tout cela était contenu à l’intérieur. A l’exception de son regard cerné par la fatigue, il se présentait toujours comme la belle statue de marbre qu’il avait toujours été. Une partie de sa chevelure cachait presque entièrement la cicatrice qui barrait son visage. Son apparence régalienne, parfois, était tout ce qui lui restait.

Du haut de son promontoire de fortune, il baissa sur la silhouette un regard indéchiffrable. C'était la première fois qu'il la rencontrait en personne, mais la louve ne lui était pas totalement inconnue, en ce qu’il avait déjà entendu parler d’elle et, plus particulièrement, de son métier de mercenaire. Viehrs ignorait tout du projet d’assassinat de Seira, mais la réputation de la louve ne lui était pas du tout étrangère. Il souffla, avec un air hautain et nonchalant :

« Ah, ce n’est que toi… » Il s’arrêta, sa mémoire des prénoms était toujours aussi bancale. « Daenerys, si mes informations s’avèrent correctes ? »

Il était trop loin pour apercevoir parfaitement son visage, mais les prunelles améthystes de la louve étaient reconnaissables entre milles. Quelque chose dans la beauté de la jeune louve, gardait ses muscles tendus et prêt à l’action. A l’instar de la couronne de roses qui coiffait sa tête, bien des épines devaient se cacher derrière l’air délicat de son visage. Elle devait être aussi peu désirée que lui sur ces terres, certes, mais si elle était en mission, ça pouvait aussi être contre lui. Il la regardait avec indifférence, mais le cliquetis de ses griffes sur son arme s’était fait plus sonore. Pourtant, son attitude n’était pas complètement hostile : la mercenaire pouvait lui être utile. Passant machinalement sa langue sur ses babines, il gloussa :

«  Friande de balades nocturnes ? »
 


Code Pimpé by Kannubis
Revenir en haut Aller en bas
Daenerys
Bourgeon
Daenerys
Race : Loup/louve
PUF * : Lay', Dany, Oz
Féminin
Messages : 204
Date d'inscription : 01/06/2016
Âge : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Left_bar_bleue25/100There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Empty_bar_bleue  (25/100)
En couple ?: ♛
Mar 26 Juin 2018 - 22:11



       
There's no mercy for the weak  ♛


       
Bon dieu, que les nuits étaient agréables. Daenerys se délectait de l’obscurité, tellement la craignaient, c’était si malheureux. Sa queue nattée frôlait le sable. Il se passait tant de chose la nuit, ceux qui obéissaient à l’ordre naturel dormait, tandis que d’autres s’éveillaient et sévissaient dans l’ombre. La mercenaire s’arrêta un instant, ses prunelles mauves observant la lune avec froideur. Rien que de voir l’élément propre aux LibresLunes, cela lui révulsait le cœur. Dire que son « père » avait tout sacrifié pour ça. Que c’était pathétique. Il fallait être réellement simple d’esprit pour se lier à la Lune, c’était d’un ridicule. Dire que si Legolas avait fait des choix moins égoïstes, les choses auraient pu être différentes. Un faible reste un faible, et la faiblesse doit-être éliminer de la surface de ce monde. Dans ce sens, Nachtgewalt avait tenté d’accomplir une partie de l’objectif de la mercenaire, une partie. Il avait lamentablement échoué, mais au fond étais-ce réellement sa faute ? Une bonne partie de ses sbires avait pris la fuite durant le combat d’après les rumeurs. Cependant, n’était-il pas l’exauceur de souhait ? Cela renforçait la déduction de Daenerys concernant les limites du pouvoir de Sir Corbeau. Elle l’avait compris lors de leur rencontre. D’un geste distrait, elle effleura le nouveau bracelet qui trônait à sa patte, faisant concurrence à Ashlor.

Cette nouvelle arme n’était pas éternelle, Daenerys l’avait rapidement compris, malgré toutes ces belles paroles. Sir Corbeau se croyait malin, mais il lui serait difficile de berner l’ancienne automnale. Surtout qu’elle possédait plus d’un atout dans sa poche. Atouts dont-elle comptait bien se servir pour respecter sa part du contrat, éliminer Seira. La demande du parjure l’avait quelque peu intriguée. Ainsi, il craignait la louve printanière au point de vouloir la mettre hors-jeu ? C’était un pari audacieux et risqué, néanmoins, Daenerys avait l’impression que l’alpha avait encore sa place sur l’échiquier. Du moins jusqu’à ce que la reine détrône son adversaire. La louve sorti de ses pensées en entendant les sifflotements d’Ashlor. Au loin une épave se distinguait du reste du paysage. N’appréciant guère de se trouver à découvert, Daenerys se dirigea en sa direction. Qui sait, peut-être trouverait-elle quelque chose d’utile… Aussi elle avança, de sa démarche apaisée, après tout ce soir elle n’était pas encore en chasse et réfléchissait au meilleur moyen d’aborder sa prochaine victime. Au fur et à mesure qu’elle approchait, la mercenaire parvint à distinguer sans mal la présence d’un loup au pelage immaculé. Cela se voyait même dans l’obscurité. En entendant son nom, la louve darda des prunelles glaciales sur son interlocuteur. Son identié à lui aussi ne lui était pas inconnue… un sourire énigmatique étira ses babines.

« —  Et si les rumeurs disent vraies, tu dois être Vierhs, le fidèle soldat du Corbeau. »

Ainsi donc, voici à quoi ressemble un petit chienchien de Sir Corbeau… Comme quoi il lui est possible de bien choisir ses alliés de temps en temps... La louve s’approcha quelque peu, ayant du mal à accepter d’être dominée par la hauteur. Son orgueil en prenait un sacré coup… Elle posa son arrière-train sur le sol sableux, ainsi le traître au printemps voulait entamer la discussion ? Il faut avouer que Daenerys était curieuse de savoir si il était aussi beau parleur que son maître. Ashlor avait lâché son emprise sur la patte avant de la louve pour remonter progressivement afin de se loger dans sa couronne de fleurs. Le petit serpent était probablement intrigué des clapotements provenant de Vierhs. Ce dernier souhaitait sûrement montrer qu’en cas de bagarre il se défendrait bec et griffe, mais Daenerys n’était pas venue pour jouer à ça, pas ce soir du moins. Remuant une oreille, elle répondit poliment à la question du loup.

« — L’ombre est le meilleur allié de ceux qui souhaitent commettre les pires méfaits... »

Elle ferma les yeux, se remémorant tous ces méfaits commis dans l’obscurité. Néanmoins, ses prunelles scrutèrent rapidement les alentours avant de se reposer sur le mâle blanc, un sourire provocateur sur les babines.

« — Mais dis-moi cher Vierhs, si tu es ici c’est que Nachtgewalt ne doit pas être très loin ?  » Elle marqua une pause, prenant une voix chargée d’ironie. «  À moins que le corbeau n’ait prit son envol…  »

En abandonnant son serviteur ici ? Daenerys avait de sérieux doutes, mais peut-être que Vierhs aurait des informations qui seraient susceptibles de l’intéresser.


       
- Adrenalean 2016
       
Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Left_bar_bleue25/100There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Empty_bar_bleue  (25/100)
En couple ?: Libertin.♥
Sam 7 Juil 2018 - 19:01

Viehrs ft. Daenerys

HE FAKED HIS KIND WORDS AND IT SHOWED HIS UGLY SELF

HE FAKED HIS KIND WORDS AND IT SHOWED HIS UGLY SELF


La mercenaire s'approcha du Promontoire où Viehrs se tenait fièrement Ou du moins, aussi fièrement qu'il le pouvait. Laissant son regard vagabonder au dessus de ses lunettes, l'albinos planta ses prunelles dans celles de la louve. Il n'y avait aucun défi dans son attitude, simplement une curiosité cachée par un masque de mépris et d'indifférence. Il étira à son tour son sourire pour répondre à celui de la louve beige. Elle non plus ne semblait pas étonné de sa présence. Elle ne le regardait pas comme on regarde un inconnu, au point qu'il aurait été presque difficile de croire que les deux loups ne s'étaient jamais vus auparavant. Aussi étrange que cela ait pu être, Viehrs restait de marbre. Ainsi, il n'eut aucune réaction explicite lorsque la mercenaire, le toisant toujours malicieusement, le salua en retour :

« Et si les rumeurs disent vraies, tu dois être Viehrs, le fidèle soldat du Corbeau. »

L'albinos ne s'étonnait plus du tout que l'on connaisse son nom; il s'en sentait désormais uniquement flatté. Soutenant l'affirmation de Daenerys, l'hermaphrodite hocha lentement la tête en pouffant ouvertement de rire. Il y avait toujours quelque chose de profondément hilarant à ce qu'on l'appelle "fidèle". Mais enfin, il se figurait que cela n'était pas complètement faux. Si ça l'était, alors que faisait-il perché sur l'épave immonde ce bateau à espérer voir une silhouette noire déambuler en boitant sur la plage ? Viehrs chassa rapidement cette interrogation. Il avait mieux à faire que d'être honnête avec lui-même. Ses pupilles furent attirées par le mouvement du petit serpent de la mercenaire, presque camouflé dans son pelage, qui remonta le long de la patte de la louve pour aller se loger dans sa chevelure. Depuis sa rencontre avec Herrade, l'albinos se méfiait des familiers, d'autant plus parce que son pouvoir ne pouvait absolument pas les annihiler. Ignorant l'observation du reptile, Viehrs ne cessait de faire cliqueter ses griffes sur le fer de sa lame. Le mouvement était machinal, comme celui des aiguilles d'une montre; à la fois discret et omniprésent. Son attention se reporta sur la louve, lorsque celle-ci répondit :

«  L’ombre est le meilleur allié de ceux qui souhaitent commettre les pires méfaits... »

Ignorant s'il s'agissait d'un simple fait, d'une observation ou d'une pique à son attention, les oreilles de Viehrs pivotèrent un instant en arrière. Ne manquant pas de répartie, il répondit presque immédiatement, un sourire tout aussi insolent se reflétant dans celui de la louve :

«  Elle l'allié uniquement de ceux qui ont besoin de cacher leur crime...»

L'air hautain de l'hermaphrodite se figea lorsque Daenerys s'enquit sur des sujets qui, non seulement ne la regardait guère, mais sur lesquels l'albinos était très peu enclin à répondre :

«  Mais dis-moi cher Vierhs, si tu es ici c’est que Nachtgewalt ne doit pas être très loin ?  » Puis, le provoquant clairement. «  À moins que le corbeau n’ait prit son envol…  »

Viehrs sentit son pelage se hérisser lentement. Pas véritablement de colère, car malgré son insolence et ses tics nerveux, l'attitude générale du loup albâtre était calme et sans hostilité réelle. Ce qui hérissait ainsi sa fourrure, c'est qu'il réalisait que dans le cas même où il aurait été tenté de donner une correction à la mercenaire, le corbeau n'était plus en mesure de l'éclipser si le combat tournait à son désavantage. Or, contre une louve taillée pour tuer, même le fourbe albinos n'avait que peu de chance de réussir à simplement l'érafler. Un sentiment de faiblesse raidit ses membres, mais il n'en laissa rien paraître, si ce n'est un sourire plus hypocrite qu'à l'accoutumé. Heureusement, s'il ne savait pas se battre, Viehrs savait mentir, ou au moins laisser planer le doute. Haussant les épaules avec nonchalance, il gloussa doucement :

« Lui et moi ne sommes guère une seule et même personne, ma chère Daenerys. »Il agita la queue avec un agacement palpable, puis ajouta, tout sourire. « Je sais quel honneur c'est là, mais il te faudra te contenter de ma présence ce soir. Allons, ne dissimule pas tant ton émoi. »

Viehrs, à ce stade, ignorait si la louve connaissait simplement Nachtgewalt ainsi que tout FourSeasons le connaissait à présent, ou si leur relation était moins superficielle. Cela le rendait quelque peu suspicieux, peu content de ne pas être au courant de tout.  Une des ses griffes crissa involontairement sur la lame de son poignard, mais il fit mine de l'ignorer. Se redressant, il toisait toujours de haut Daenerys, la considérant sans aucun respect dans son regard. La mercenaire pouvait être engagée par n'importe qui, de sorte que Viehrs n'était toujours pas sûr qu'il pouvait se détendre. Il n'était pas sûr qu'elle soit parmi les rangs du côté "obscur". Reniflant avec mépris, il ajouta :

«  A moins que tu ne sois venue spécialement pour traiter avec lui...Auquel cas, tu seras plus déçue, je crains qu'il n'ait oublié votre petit rendez-vous. » Il plissa ses yeux, ses pupilles étrécies par la curiosité. « Nonobstant son absence, tu devras moi-même m'excuser car je m'interroge grandement : pourquoi aurait-tu une quelconque volonté de le rencontrer ? »Il s'arrêta, avant d'achever.«  Mais peut-être que je me fourvoie sur la cible de ton intérêt. »

Il sentait que des éléments d'information lui échappaient et, dans les circonstances présentes de la disparition du corbeau, le fier albinos ne pouvait le supporter.

 


Code Pimpé by Kannubis
Revenir en haut Aller en bas
Daenerys
Bourgeon
Daenerys
Race : Loup/louve
PUF * : Lay', Dany, Oz
Féminin
Messages : 204
Date d'inscription : 01/06/2016
Âge : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Left_bar_bleue25/100There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Empty_bar_bleue  (25/100)
En couple ?: ♛
Lun 9 Juil 2018 - 11:58



       
There's no mercy for the weak  ♛


       
La louve remuait sa queue nattée tout en tendant l’oreille. Mis à part le bruit lointain des vagues, tout était étrangement calme. Daenerys planta ses griffes dans le sable, par les dieux qu’est-ce qu’elle détestait ça ! La louve aurait encore préféré entendre les sons lointains d’une bataille, absolument n’importe quoi, mis à part ce silence quelque peu déconcertant. Il y avait peut-être aussi le fait que durant son séjour aux côtés d’Anubis et Osiris, la solitaire n’avait pas eu une seconde de répit, devant châtier et guider les âmes. Des tâches qui n’étaient pas sans risques, mais elle appréciait le danger. Au fond, elle s’était rapidement habituée à cette atmosphère chaotique, peut-être cela lui manquait quelque peu… Enfin, d’après ses contractants, Daenerys y retournerait sous peu, en espérant que cette fois-là, ce soit au service de divinités autres… Elle sourit en entendant la remarque de l’ancien printanier. L’ombre était parfaite pour dissimuler les violents meurtres que ses clients exigeaient. Certes, agir en plein jour ne dérangeait pas plus que cela la mercenaire, mais bon la plupart de ses « clients » voulaient le minimum de discrétion afin qu’ils ne soient pas soupçonnés de meurtre. Les pauvres chéris, comme si les clans étaient assez vif d’esprit pour entamer une enquête. Les oreilles de Daenerys partirent légèrement vers l’arrière tandis qu’un rire forcé s’échappa de sa gueule en entendant la remarque de Viehrs.

« — Ahah, très cher, que je sois en la présence du corbeau ou de son serviteur, il n’y a nul honneur à cela.  » Elle marqua une pause, son regard plus froid. « Après tout, vous avez échoué à votre tâche, me trouver avec toi consiste plutôt en un déshonneur.  »

C’est tellement décevant. Tout comme Nachtgewalt, l’ancien conseiller semblait posséder un égo des plus massif. Enfin, Daenerys n’était pas la mieux placer pour critiquer cela, elle qui n’hésitait pas à tuer par orgueil. Mais quelle fierté pouvait-on tirer d’un échec ? Néanmoins, à ses yeux il n’y avait absolument rien à fanfaronner, surtout lorsqu’on était incapable d’éliminer une bande de fanatiques de la lune. Cependant, la compagnie du solitaire blanc n’était pas désagréable. Tout comme Nachtgewalt il maniait fort bien le parler. Les muscles tendus, l’expression de Daenerys était un masque de pure froideur. Elle-même n’était pas sans savoir qu’il n’y avait pas de fumée sans feu, et Viehrs, fidèle toutou de Sir Corbeau voulait lui faire croire le contraire ? Hautaine, la louve haussa un sourcil en entendant les soupçons de Viehrs.

« — Oh tu penses que je suis venue ici pour t’éliminer ? Hum… L’idée pourrait être intéressante, sans compter que ton ami est apparemment loin d’ici, qui donc viendrait à ton secours hein ?  »

En même temps qu’elle parlait, la louve effleurait sa dague de ses griffes anormalement longues, histoire de faire planer le doute. Parallèlement, Ashlor poussa un petit sifflotement comme pour appuyer les paroles de sa compagne d’arme. Depuis son retour, le reptile était devenu bien silencieux, dire qu’avant il prenait la parole à tout bout de champ. Mais entre temps, nous avons tous évolué j’imagine… Daenerys reporta ses pensées sur Viehrs. Elle ignorait si ce dernier était inquiet pour sa vie ou tout simplement intrigué. Un combat avec lui était assez tentant et bien que cela aurait pu être amusant, la mercenaire laissa finalement en paix sa dague avant de pousser un léger soupir. Certes, Sir Corbeau n’était pas dans les environs, mais elle avait été témoin de ses… capacités. Aussi, il valait mieux ne pas se le mettre à dos, histoire de ne pas se faire tuer dans son sommeil. Un mode opératoire des plus lâches mais qui correspondait plutôt bien au solitaire selon elle.

« — Enfin, cela ne m’apporterait rien de très intéressant, tu es plus utile vivant que mort… Cela en va de même pour Nachtgewalt… Même si ce dernier semble s’attirer plus d’ennui qu’un agneau dans l’antre des loups.  » La comparaison lui arracha un sourire tandis qu’elle remuait une oreille. «  C’est ce qui est peut-être le plus amusant.  »

Oui, car si la mercenaire éliminait ses victimes sans pitié, elle avait néanmoins quelques règles personnelles, dont celle d’accorder le minimum de protection à son client tant que le contrat n’était pas respecté. Or, avec un client comme Nachtgewalt, les choses devenaient vite compliquées, même si cela rajoutait un peu de piment dans les missions de la louve. Aussi, ne pas savoir où étais ce fichu corbeau n’augurait rien de bon à ses yeux… De plus, qu’est-ce qui lui disait que si le Corbeau venait à trépasser, son bracelet nouvellement acquis ne disparaîtrait pas ? Rien du tout, aussi inutile de prendre des risques pareils. Néanmoins, il serait peut-être temps pour elle de se pencher sérieusement sur le cas de Seira, juste pour voir si l’alpha printanière était à la hauteur de sa réputation.


       
- Adrenalean 2016
       
Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Left_bar_bleue25/100There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Empty_bar_bleue  (25/100)
En couple ?: Libertin.♥
Lun 16 Juil 2018 - 16:19

Viehrs ft. Daenerys

HE FAKED HIS KIND WORDS AND IT SHOWED HIS UGLY SELF

HE FAKED HIS KIND WORDS AND IT SHOWED HIS UGLY SELF


« Ahah, très cher, que je sois en la présence du corbeau ou de son serviteur, il n’y a nul honneur à cela. Après tout, vous avez échoué à votre tâche, me trouver avec toi consiste plutôt en un déshonneur. »

Le maître de la provocation ne s'offusquait plus guère qu'on réponde en le provocant à son tour. Le jeu était à la fois amusant et enrichissant, tout autant que pouvait l'être une partie d'échec, en ce que le provoqué semait parfois des bribes d'informations, involontairement révélé et que le prédateur alléché s'empressait de happer. Le regard fourbe du traître défiait celui de glace de la mercenaire, témoignant un courage qui n'aurait pourtant trompé personne sur l'ampleur de sa lâcheté. Si les piques le vexaient naturellement sans qu'il dévoile pour autant aucune de ses émotions, la remarque de Daenerys fit se hérisser la fourrure autour de son cou. Viehrs n'avait guère été plus ému que cela par l'échec de leur affront aux Librelunes, s'étant bien plus embêté de se voir désormais entouré d'ennemis souhaitant son trépas. Si la mercenaire appelait leur défaite ainsi, c'est probablement qu'en cas de réussite, elle y aurait trouvé son compte et sa joie. Or, en dépit de l'aide qu'elle aurait été et de la menace qu'elle aurait représenté, la femelle n'avait en rien participé, dans un camp comme dans l'autre, à quoi que ce soit. Elle n'avait non plus tiré aucune ficelle de ce complot, en restant parfaitement absente. De sorte que, dans son attitude déçue et juge de leurs actions, quelque chose irritait parfaitement le sage loup blanc. L'hermaphrodite, prit par une réaction épidermique et puérile, se pencha vers la louve en dévoilant ses crocs aiguisés et parfaitement alignés. Une remarque acerbe chatouilla peut-être sa langue; mais le traître ne la laissa pas s'échapper. Dans sa grande miséricorde, il permit à la louve de continuer son discours amer sans l'interrompre.

« Oh tu penses que je suis venue ici pour t’éliminer ? Hum… L’idée pourrait être intéressante, sans compter que ton ami est apparemment loin d’ici, qui donc viendrait à ton secours hein ? »

Elle n'avait pas tort, loin de là. Tous deux savaient que son raisonnement était le bon, nul ne viendrait à son secours. Le regard de l'albinos coulèrent vers la dague que la femelle caressait de ses griffes, ajoutant à sa menace. Et Viehrs aurait dû se sentir menacé par la louve et ravaler sa fierté pour ne pas s'attirer son courroux. Jeune, cela aurait sûrement été sa réaction; mais c'était mal connaître sa personne que de croire qu'il agirait ainsi, désormais. L'hermaphrodite observait Daenerys avec suspicion, pas tant pour le danger qu'elle représentait que pour les failles de sa confiance. De fait, si la louve semblait se vanter de pouvoir sans aucun mal lui trancher la gorge, quelque chose dans son attitude semblait hésitant. Viehrs plissa lentement les yeux et sourit avec perfidie et assurance. Il ignorait comment la louve était lié à Nachtgewalt, et celle-ci semblait plus que peu encline à le lui révéler. Cependant, elle semblait assez bien le connaître pour savoir que l'attaquer lui pourrait lui emmener des ennuis à elle. L'albinos gloussa, caressant à son tour les lames noires de ses poignards avec confiance. Si croiser le fer ne l'intéressait que peu, il trouvait prudent de répondre à la menace en rappelant qu'il pouvait, si forcé, lui aussi se défendre.

« Enfin, cela ne m’apporterait rien de très intéressant, tu es plus utile vivant que mort… Cela en va de même pour Nachtgewalt… Même si ce dernier semble s’attirer plus d’ennui qu’un agneau dans l’antre des loups. C’est ce qui est peut-être le plus amusant. »

Leur discussion semblait se transformer en concours d'ego; et il était sûr que la louve en possédait au moins autant que lui. Le mépris dans les iris de l'albinos était palpable. Il dévoila de nouveau ses canines pour siffler vicieusement :


« Utile ? »

Secouant la tête, Viehrs se leva et recula prudemment sur son promontoire. Silencieusement et sans rien ajouter, il disparut un moment, tournant le dos à la mercenaire comme si elle n'avait été rien de plus qu'une enfant impertinente. L'hermaphrodite n'était guère parti, car d'ailleurs il n'avait nulle part où s'en aller. Quelques secondes plus tard, il réapparu sur un côté de l'épave du bateau, d'où il sauta gracieusement pour venir imprimer ses pattes dans le sable mou et humide. Aussitôt s'était-il éloigné que les vagues vinrent effacer les traces de ses coussinets. Désormais, il était au même niveau que Daenerys, dont il s'approcha de son habituelle démarche noble et assurée. Il la dévisageait toujours de haut, mais ce par sa taille naturelle et non plus aidé par la hauteur de son promontoire de fortune. Viehrs avait rangé son poignard parmi ceux déjà accrochés à son harnais. Il ne démontrait aucune menace explicite, simplement une moquerie provocatrice dans sa lassitude arrogante. La toisant, il s'exprima avec un amusement presque enfantin :

« Tu surestimes, je crois, ta position; mais c'est , dit-on, le propre des loups de notre genre. »

Il étira ses membres en venant se placer en face de la mercenaire, qu'il jaugeait à nouveau avec un calme et une sagesse qui ne dévoilaient qu'à quel point il avait peu de considération pour la solitaire. Il haussa un sourcil intrigué et s'enquit, son ton bas et posé, moralisateur et agacé :

« Tu parles de notre "tâche" de sorte à laisser imaginer que tu as, comme le corbeau, les Librelunes en horreur. » Il haussa les épaules nonchalamment. « Le fond et la vérité de ta haine m'indiffèrent. Cependant ! » Viehrs sourait d'un air supérieur. « Où était-tu lorsque l'opportunité s'est présentée de pouvoir les anéantir ? Qu'as-tu pu jamais faire envers tes "ennemis" qui serve ta cause ? »

L'albinos secoua la tête. Cela n'avait guère d'importance et il s'égarait dans ses propos, ayant été agacé par la remarque première de la femelle. Il continua, parlant toujours avec autant de douceur que de perfidie :

« En quoi pourrais-je jamais être utile à une louve qui ne semble servir aucun autre dessein que ceux que ses clients veulent bien lui insuffler ? N'est-ce pas d'ailleurs là le coeur de ton métier, mercenaire ? » Il acheva, avec un fin sourire amical dégoulinant d'hypocrisie. « En ce sens, c'est plutôt toi, qui pourrait-m'être utile, chère Daenerys. »

 


Code Pimpé by Kannubis
Revenir en haut Aller en bas
Daenerys
Bourgeon
Daenerys
Race : Loup/louve
PUF * : Lay', Dany, Oz
Féminin
Messages : 204
Date d'inscription : 01/06/2016
Âge : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Left_bar_bleue25/100There's no mercy for the weak || ft. Daenerys Empty_bar_bleue  (25/100)
En couple ?: ♛
Lun 16 Juil 2018 - 19:50



There's no mercy for the weak ♛


Le loup blanc n’était qu’un pur concentré d’orgueil, cela se faisait ressentir au fur et à mesure que durait leur entretien. Leur rencontre était mine de rien assez ironique, il faut dire que de ce vice, Daenerys en était empli, mais après tout, n’étais-ce pas grâce à sa fierté qu’elle en était arrivée là ? Assurément que si ! Aussi contrairement à certains qui auraient pu se montrer plus prude, la mercenaire était prête à crier haut et fort sa fierté à tous si cela pouvait lui permettre de bouger son échiquier à sa convenance. Les réactions de l’albinos étaient assez intrigantes, surtout que la solitaire s’efforçait de ne pas le quitter des yeux. Un sourire narquois étira les babines de Daenerys alors que Viehrs semblait offusqué par ses paroles. Oh oui précieux petit pion, il ne fait aucun doute que tu t’avéreras utile sur l’échiquier en temps voulu… Après tout, l’ancienne automnale avait besoin de ses pions pour mettre en place sa vengeance. Cela commencerait par la destruction de la guilde à laquelle son père avait voué toute son existence, avant de s’enchaîner par une punition royale à l’intention de l’automne. Ce clan qui ne lui faisait ressentir que du mépris. Cher Daeron, je vous prépare le cataclysme le plus géantissime qui ait pu apparaître jusque-là… Et puis pourquoi pas finir par un bouquet final ? Tous devaient payer et tous paieraient, après tout le cœur de la louve était imprégné de rancœur.

La silhouette de Viehrs disparut, ce qui n’était pas pour plaire à Daenerys. Où était donc passé ce foutu parjure printanier ? Rapidement, il refit son apparition, aux côtés de la mercenaire. Au moins, il ne la surplombait plus du haut de son foutu perchoir. La solitaire n’en restait pas moins inférieure à lui compte tenu de sa taille d’adolescente. Légèrement agacée, elle remua sa queue nattée, se permettant de plonger ses prunelles mauves dans celle du serviteur de Nachtgewalt. Difficile de se dire que le chienchien du Corbeau était quelque part supérieur à vous. Un sourire amusé étira les babines de la louve face à la remarque qu’il venait de faire.

« — Ici et nul part à la fois…  » Répondit-elle évasive, suite à sa première question, tandis qu’un léger ricanement s’échappa de sa gueule. «  Il y a-t-il eut réellement une opportunité ? J’ai cru entendre, que la bataille à peine commencé certains de tes compagnons auraient refusé de se battre… La bataille était perdue d’avance.  »

Inutile de préciser au solitaire immaculé que durant le combat, elle avait été retenu aux côtés de divinités peu chaleureuses. Et puis aurait-il compris ? Certes, Viehrs ne semblait pas dénoué d’intelligence, bien au contraire d’ailleurs c’était ce dont Daenerys se méfiait chez lui, mais aurait-il réellement compris ? La religion de la mercenaire était peu commune, d’ailleurs elle n’avait encore jamais rencontré de loup partageant ses croyances. Il faut dire qu’elle n’avait pas réellement cherché non plus, cela n’aurait abouti à rien de toutes les façons. Penchant sa tête sur le côté elle leva l’une de ses pattes avant sur laquelle Ashlor se dressait, haussant un sourcil légèrement provocateur.

« — Pourquoi aurais-je versé mon sang pour une cause perdue ?  »

Absolument pour rien. Cela aurait été un pur gâchis. Et Daenerys détestait les gâchis, surtout ceux qui nécessitaient de sa personne, y compris ne serais-ce qu’une goutte de sang. La mercenaire écouta la suite des paroles de son interlocuteur, habitée par une certaine patiente. La remarque de Viehrs souleva une légère amertume chez la solitaire. Il était bien sot de croire que les mercenaires ne dépendaient que de leurs clients ! Après tout, ils n’étaient rattachés à aucun clan et lorsqu’on possédait les bons clients, les opportunités étaient nombreuses. L’ancienne automnale jeta un regard en coin à celui qui avait jadis été sous le commandement de Seira. Ses derniers mots, avaient piqué son intérêt. Après avoir passé un pacte avec le maître, voilà que le serviteur suggérait la même chose.

« — Vraiment ? Ainsi donc, tu voudrais passer un contrat ? Que peut donc bien désirer le grand Viehrs ? Une protection ? Un assassinat ? Des informations ? J’avoue être intriguée… mais plus important encore…  » Elle marqua une pause, observant glaciale l’ancien printanier tandis que ses longues griffes caressaient de nouveau sa lame. « As-tu de quoi payer ?  »

Ce dernier point était le plus important, qu’importe ce que l’albinos désireraient, Daenerys le lui obtiendrait, du moins si il parvenait à fournir un paiement qui serait convenable…



- Adrenalean 2016
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: