Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Eté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Get a taste of the Sun || ft. Azaël
Adriel
Petite Graine
Adriel
Race : Loup/louve
PUF * : Carni, Kanu, Kannubis, un.kanny, Vivi
Masculin
Messages : 26
Date d'inscription : 04/04/2018
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Guérisseur
Notoriété:
Get a taste of the Sun || ft. Azaël Left_bar_bleue0/1000Get a taste of the Sun || ft. Azaël Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: HE'S FREE LADIES. B)
Ven 13 Avr 2018 - 8:59



Get a taste of the Sun
Adriel ft. Azaël




Émergeant de la partie de la Jungle qui n’avait pas réussit à reprendre vie, Adriel avait découvert, bien que pas le premier, qu’un immense champ de myrtilles avait poussé, s’étendant sur une distance trop grande pour la compter en longueurs de queue. A perte de vue, des fruits bleus avaient poussé dans la cendre. Des plants assez rapprochés pour rendre la marche difficile, du moins sans écraser maladroitement des fruits. Bien évidemment, Adriel qui n’était pas le plus adroit de tous, avait les coussinets recouverts de la chair sucrée des fruits. Il ne s’en était pas occupé, d’abord. Après tout, ça n’était que des fruits, ça ne pouvait pas bien être bien dangereux. Tout compte fait, la vue des fruits bleus le mettaient dans une joie telle qu’il était plus peiné par le fait même d’en avoir écrasé que par le fait d’avoir les coussinets salis. A l’évidence, le loup roux aux yeux bicolores n’en avait jamais vu. En grandissant en été, il avait découvert l’existence des fruits ( dont la chair sucrée était particulièrement délectable), et il en connaissait désormais assez pour ne pas se considérer ignorant, mais ces fruits-là, ronds comme le soleil et bleus comme le ciel ; ça, il n’en avait jamais aperçus sur l’ancien territoire estival. Il ne comprenait pas les raisons de cette différence de végétation, puisqu’en effet il n’était presque jamais sorti du territoire estival ( par crainte de se perdre, toujours) et ne savait pas à quel point la biodiversité différait drastiquement d’un territoire à un autre. Nul n’aurait su si cela ne l’intéressait pas, ou s’il était trop émerveillé pour se poser véritablement des questions existentielles. Le mâle estival avait quelque peu l’air niais, à regarder les fruits comme s’il s’agissait de pierres précieuses, la bouche en « o » et ses prunelles brillantes. S’il y avait quelque chose d’encore plus comique à son attitude, c’était sa première paire d’oreilles, trop longue, qui en raison de sa posture penchée sur les plants fruitiers, lui pendaient presque dans la visage et donnaient l’impression d’agir comme une sorte de parasol improvisé.

Le souci, il s’en rendit compte assez vite, c’est que les fruits écrasés : ça colle. Les coussinets qui collent dans le sol cendreux : ça donne une bouillie désastreuse. La sensation était particulièrement désagréable, à force. Quand il s’arrêta pour regarder ce qui entravait sa marche, le mâle fut surprit de découvrir ses pattes toutes tâchées de noir et toutes collantes. Ses babines se tordirent en une moue dégoûtée et il renifla avec agacement. Il était peut-être simple d’esprit, mais pas au point de lécher ses pattes pour mettre une telle horreur sur sa langue. Rien qu’à y penser, Adriel tira sa longue langue noire hors de sa gueule, manifestant son désaccord. Tant pis ! Il s’occuperait de cela plus tard.

Bien sûr, dès qu’il était arrivé, Adriel avait voulu se ruer sur les fruits et les engloutir tous. Cependant, il avait eu la chance d’apprendre dans un passé récent, que l’abus de ces fruits était à proscrire absolument. Ce champ n’existait pas depuis plus d’une lune, pourtant le guérisseur avait déjà vu venir à lui des louveteaux ( et des adolescents mal avisés), prit de coliques, parce qu’ils avaient engloutis assez de myrtille pour tenir jusqu’à l’hiver prochain ! Adriel, taquin, avait réprimandé les jeunes, alors que mentalement, il avait fait une petite note qui stipulait « Leçon du jour : l’abus de myrtille fait des dégâts ».  Il avait, plus tard, tiré une seconde leçon, un peu plus sinistre, de ce lieu : du poison se cachait parmi les fruits. Des petites baies, similaires mais pas identiques, qui n'avaient non seulement pas le même goût, mais encore, faisait des dégâts bien plus inquiétant pour la vie du loup qui les avaient ingérées. Adriel avait alors effectué une seconde note mentale, se gardant bien d'exprimer à ses camarades sa confusion, qui stipulait elle : « Leçon du jour n°2 : toutes les baies bleues ne se mangent pas.».

Il revoyait ses petites "notes de survie" dans sa tête quand, un peu plus loin devant lui, il vit une petite paire d'oreille dépasser d'entre les plantes. Adriel, qui agissait toujours à l'instinct, s'arrêta promptement et fronça les sourcils, intrigués. A fortiori, ces oreilles devaient appartenir à un corps, qui serait trop petit pour dépasser la hauteur des plants de myrtille. Le guérisseur roux se demanda d'abord si des intrus ne s'étaient pas introduits à nouveau sur leurs terres. Cependant, il lui paraissait peu probable que des intrus aient réussi à violer la frontière en de pareils temps d'après-guerre; et encore plus improbable qu'un louveteau ait échappé à la vigilance de son clan au point de vagabonder tranquillement jusqu'ici. Ce ne fut que lorsqu'il aperçut une mèche de cheveux auburn qu'il réalisa de qui il s'agissait.

L'estival roux s'exclama :

« Azaël ? Beh ! Qu'est-ce que tu fo- » Ses paroles moururent entre ses crocs et n'apparurent que comme un gargouillis incompréhensible, comme si ses crocs l'avaient empêché de parler correctement ( ce qui n'était pas le cas!). Adriel se rappela ( et il se serait bien asséné un coup de patte si ses coussinets n'avaient pas été sales) qu'il y avait un PROTOCOLE, pour s'adresser aux héritières estivales. Et le tutoiement, en plus d'un petit juron étouffé, c'était le comportement parfait pour s'attirer le courroux des hauts-rangs. Sa raclant la gorge, l'estival reprit, se forçant à adopter un ton qui sonnait plus sérieux, plus mature ( mais dont on voyait qu'il était exagéré.) : « Princesse, je suis pas l'expert, mais vous z'êtes sûre que vous avez la permission d'être là ? »

(c) Mychat/Ondolindë sur Four Seasons
Revenir en haut Aller en bas
Plague
Arbre
Plague
Race : Loup/louve
PUF * : Atamagahen
Féminin
Messages : 352
Date d'inscription : 05/10/2014
Âge : 20
Ta localisation réelle : behind you ~♥

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Notoriété:
Get a taste of the Sun || ft. Azaël Left_bar_bleue0/0Get a taste of the Sun || ft. Azaël Empty_bar_bleue  (0/0)
En couple ?: ╰(✧∇✧╰)
Ven 7 Sep 2018 - 7:00

up
Revenir en haut Aller en bas
Elijah
Animatrice
Elijah
Race : Loup/louve
PUF * : Okana
Masculin
Messages : 370
Date d'inscription : 06/04/2014
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans une grotte avec Sahondra 8)

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Get a taste of the Sun || ft. Azaël Left_bar_bleue0/1000Get a taste of the Sun || ft. Azaël Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Sahondra ♥
Jeu 1 Nov 2018 - 16:53

A archiver :3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: