Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Hiver Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Judgment of Winter [hivernaux]
Glycenne
Tige
Glycenne
Race : Loup/louve
PUF * : Glycenne
Féminin
Messages : 170
Date d'inscription : 18/02/2014
Âge : 19
Ta localisation réelle : Sur le dos d'une baleine à bosses volante à pois roses au pays des bisounours

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
Judgment of Winter [hivernaux] Left_bar_bleue0/1000Judgment of Winter [hivernaux] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Akasan
Sam 7 Avr 2018 - 17:33

Judgment of Winter

Feat le peuple hivernal



La louve noire avait replié ses troupes à la fuite du Corbeau de ténèbres et de ses fidèles, passant de l’offensive musclée à l’aide des blessés. Son regard dépareillé avait accroché un instant l’endroit où elle avait précédemment caché son fils et, l’espace d’une seconde, la mère reprit le pas sur la dirigeante. Elle n’avait plus eu qu’une envie, se ruer dans les fourrés et récupérer l’azuré, le serrer contre elle aussi fort que ses pattes le lui aurait permis. Elle avait cependant réfréné ce besoin, ne se faufilant vers l’endroit qu’après avoir porté secours à quelques loups. Elle ne s’était cependant pas attendue à le voir lui, berçant leur enfant comme un fragile nouveau né, son pelage aux nuances de bleus se mêlant à celui du prince déchu… et cette vision, relent douloureux de ce qui lui serait arraché sous peu, lui avait alors déchiré le cœur, sa faisant reculer sans un bruit, sans s’être fait voir d’eux, fuyant tant que possible ces images qui ne faisaient que percer son âme.
Elle s’était donc consacrée toute entière à l’aide et au déplacement des blessés, fuyant ses propres pensées, finissant par agir presque mécaniquement. Peu à peu, le terrain s’était vidé de toute âme, laissa la petite louve seule avec elle-même. Aucun bruit, aucun mouvement… rien que le paysage figé dans le temps de la Forêt de Brume, en ce jour rougi par le sang de ses semblables, qui l’encerclait en un parterre carmin accusateur. Cette substance poisseuse qu’elle haïssait tant l’avait prise pour cible, l’enfermant sans lui laisser d’échappatoire, et elle recouvrait tout, resserrant peu à peu son étau.
Elle la recouvrirait bien vite, pour ne pas avoir agit assez tôt.
Elle avait suffoqué sous le poids de ce liquide visqueux, frémissant alors qu’elle sentait sur elle les coulées rougeoyantes, les yeux écarquillés par la torpeur. Il était là, dans son dos, se félicitant qu’elle ait une nouvelle fois usé de ses griffes, ses yeux d’or liquide la transperçaient. Pourtant elle savait, elle ne serait jamais comme lui. Sans même qu’elle s’en fut rendue compte, bloquée par la vue du sang et les souvenirs de son père, l’hivernale s’était mise à hurler. Un hurlement de rage et de frustration autant que d’impuissance, alors que les larmes dévalaient furieusement son museau.

Elle était restée ainsi un moment, à attendre que les hurlements, les hoquettements cessent totalement, restant immobile d’innombrables minutes. Vide… Toute cette extériorisation l’avait laissée pareille à une coquille vidée de toute contenance. Elle était alors rentrée sans un mot, remarquant de loin les pelages de ses enfants et faisant un large détour pour ne pas avoir à les côtoyer. Elle devait se retrouver seule, ne supporterait pas leur présence jusqu’au jugement de Liam. Il lui fallait rester la meneuse qu’elle était, ne pas se faire rattraper par son désir de mère protectrice.
C’était dans la douce lumière bleutée de la Grotte aux Cristaux que Glycenne avait trouvé la tranquillité. Perdue dans les méandre rocheux qu’elle connaissait sur le bout des griffes, elle s’était couchée contre la paroi dont émanait une lumière pulsatile, réfléchissant au jugement futur de son fils et au traitement qu’elle devait à présent accorder aux étrangers. Avec cette attaque, les choses allaient devoir changer, elle le savait pertinemment et, pourtant, elle redoutait les regards, les murmures face à son annonce. C’est perturbée qu’elle avait fini par s’endormir, se laissant emporter contre son gré par les bras de Morphée.

Et désormais, elle allait devoir élever sa voix. Annoncer sa décision au clan. La louve noire ne voulait pas se lever, quitter ce lieu qui l’avait toujours rassurée au fur et à mesure que les années passaient. Elle allait pourtant devoir quitter les cristaux et leur faible lumière bleutée, se dresser face au autre et afficher son masque froid. Ce masque qui la fatiguait tant.
La meneuse se leva difficilement. A présent que le combat était passé, emportant avec lui l’adrénaline qui l’avait jusque là alimentée, la douleur était apparue dans l’épaule de la noireaude. Elle fit quelques pas hésitants, constatant en grimaçant son boitement peu engageant. Peu importait… La tête haute, elle quitta la Grotte aux Cristaux, se dirigeant vers la Grotte de Glace en travaillant le maquillage de sa blessure.
Lorsqu’elle se présenta devant les autres, elle avait réussit à ne plus grimacer à chaque pas, n’arborant qu’un visage froid et implacable. Elle n’osa pas tourner la tête pour repérer ceux qu’elle connaissait le mieux, craignant de croiser le regard d’Akasan ou d’un de ses enfants. Ou, pire, celui de Liam. La tête haute, elle lança son appel au rassemblement, un long hurlement où ne semblait plus transparaître aucune émotion. Si elle voulait cacher la façon dont les événements l’affectaient, il fallait qu’elle le fasse jusqu’au bout.

Elle parcouru l’assistance du regard lorsqu’elle jugea qu’assez de monde était présent, se retenant de justesse de prendre une grande inspiration avant de prendre la parole. Elle craignait de défaillir devant eux, mais sa voix était claire et implacable lorsqu’elle se décida à ouvrir la gueule.
Membres de l’hiver, vous devez sans doute vous douter de la raison qui me pousse à vous réunir en ce jour. La bataille a été rude, certains d’entre vous se remettent encore des blessures qui leur ont été infligées, mais, fort heureusement, nous avons réussi à minimiser au maximum les pertes à constater dans nos rangs.


Elle marqua une pause, manquant de baisser la tête vers sa famille mais se ravisa au dernier moment. Il ne fallait pas, elle devait continuer sans s’attarder sur eux.
Ces temps sombres vont cependant nous obliger à adopter de nouveaux comportements vis-à-vis de nos voisins. Les autres clans, notamment le Printemps, auront un droit de battue sur le territoire hivernal jusqu’à ce qu’ils retrouvent leurs traîtres. S’ils ne font qu’enfreindre les frontières habituelles, vous avez donc interdiction formelle de vous attaquer à eux. Certains NuitTernes non démasqués doivent aussi être des solitaires, notre vigilance à leur égard doit donc s’en trouver renforcée, je compte sur vous pour protéger comme il se doit les terres de l’hiver.


Elle évitait le sujet jusqu’au bout, elle le savait… Mais elle devait le faire. Inspirant profondément, elle se força à continuer, abordant enfin le sujet qu’elle redoutait et que tous devaient attendre.
Enfin, certains d’entre vous le savent peut-être déjà, mais le traître hivernal a été démasqué. Il s’agit de Liam.


Elle marqua une pause avant que sa voix ne se brise, conservant son masque implacable, pareil à une sculpture de glace impénétrable. Ses yeux glissèrent vers son fils, et une expression sincèrement peinée et désolée lui échappa avant qu’elle ne relève la tête vers le reste de l’assemblée.
Devant son importance moindre dans les évènements qui ont ravagés les autres clans, son jeune âge et sa rébellion face à Nachtgewalt, il a été décidé que sa peine serait allégée, Liam évite donc le bannissement. Cependant, il ne peut rester sans condamnation. Pour sa faute, il sera donc déchu de son rang, et sera incapable d’accéder aux hauts rangs de la hiérarchie qui lui étaient normalement destinés.


Elle entendait déjà les murmures de certains, les objections des autres. Mais sa décision était prise, et personne ne pourrait lui faire changer d’avis.
Code by Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
Drakan
Germe
Drakan
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 83
Date d'inscription : 13/05/2017
Âge : 21
Ta localisation réelle : Oblivion

Identité du loup/chien
Rang: Tueur
Notoriété:
Judgment of Winter [hivernaux] Left_bar_bleue0/1000Judgment of Winter [hivernaux] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Mar 17 Avr 2018 - 22:48



Judgment of Winter


Drakan Δ clan Hivernal


“ Chaos isn’t a pit. Chaos is a ladder. Many who try to climb it fail, and never get to try again. The fall breaks them. And some are given a chance to climb, but refuse. They cling to the realm, or love, or the gods... Illusions. Only the ladder is real. The climb is all there is. ”



Nul doute que tous ces combats avaient été harassants pour tout le monde. Chaque clan s'était battu vaillamment contre Nachtgewalt et ses marionnettes.  Les blessés avaient été nombreux de part et d'autre, et nombre d'entre eux étaient restés sur le territoire hivernal, le temps de se remettre. Pourtant, au milieu de tout ce foutoir, Drakan avait passé sa petite journée tranquillement loin de l'agitation. Il avait prétendu avoir à s'occuper de quelques cas quand en réalité le sort de ces Librelunes ne le préoccupait pas le moindre du monde. Ces affrontements n'avaient aucun sens aux yeux de celui qui ne faisait aucune distinction entre le bien et le mal. Ces valeurs étaient toutes les deux inexistantes et futiles pour le Tueur, alors il n'avait pas pris la peine de se retrouver blessé lors d'un combat qui ne le concernait pas. Il n'était peut-être pas le seul à avoir montré le bout de son museau là bas, peu importe. Quoi qu'il en soit, il fallut qu'il rentre à la Grotte de glace au moment ou tout ce beau monde était rassemblé. Retenant un soupir, se demandant ce qu'il pouvait bien encore se passer et n'ayant pas la moindre idée de comment s'était terminé le combat, il observa silencieusement Glycenne s'avancer. Elle les appelait à se rassembler. Un compte rendu ? Peut-être l'identité des traîtres enfin dévoilée ? Aurait-il une nouvelle proie à poursuivre ou bien les bourreaux l'avaient-ils déjà sous la patte et pouvaient s'en charger eux-même ?

- Membres de l’hiver, vous devez sans doute vous douter de la raison qui me pousse à vous réunir en ce jour. La bataille a été rude, certains d’entre vous se remettent encore des blessures qui leur ont été infligées, mais, fort heureusement, nous avons réussi à minimiser au maximum les pertes à constater dans nos rangs.


Ainsi donc, l'Hiver n'avait pas de pertes à déplorer ? Certains devaient être heureux de ne pas avoir perdu de membre de leur famille ou un quelconque collègue ou ami. Il aurait été dommage pour le tueur de perdre un loup quelconque qui aurait pu occuper l'une de ses journées un jour ou l'autre. A demi-attentif, il tâcha cependant d'écouter les paroles de l'alpha. Peut-être allait il avoir du travail après tout.

- Ces temps sombres vont cependant nous obliger à adopter de nouveaux comportements vis-à-vis de nos voisins. Les autres clans, notamment le Printemps, auront un droit de battue sur le territoire hivernal jusqu’à ce qu’ils retrouvent leurs traîtres. S’ils ne font qu’enfreindre les frontières habituelles, vous avez donc interdiction formelle de vous attaquer à eux. Certains NuitTernes non démasqués doivent aussi être des solitaires, notre vigilance à leur égard doit donc s’en trouver renforcée, je compte sur vous pour protéger comme il se doit les terres de l’hiver.

Un sourire apparut discrètement sur le visage de Drakan. Voilà qui lui donnerait l'occasion d'embêter un peu les printaniers qui viendraient parcourir le territoire enneigé en cherchant leurs traîtres. Quant aux solitaires, s'amuser à faire la police ne faisait pas partie du job du tueur, bien qu'il lui soit déjà arrivé d'apporter son aide aux soldats quand il n'avait lui-même pas de mission à accomplir. Il n'aurait qu'à leur demander s'ils avaient des indices au fil du temps et s'occuper d'eux s'ils venaient à percer leur identité à jour. Après une courte pause, presque hésitante, l'alpha continua son discours.

- Enfin, certains d’entre vous le savent peut-être déjà, mais le traître hivernal a été démasqué. Il s’agit de Liam. Devant son importance moindre dans les évènements qui ont ravagés les autres clans, son jeune âge et sa rébellion face à Nachtgewalt, il a été décidé que sa peine serait allégée, Liam évite donc le bannissement. Cependant, il ne peut rester sans condamnation. Pour sa faute, il sera donc déchu de son rang, et sera incapable d’accéder aux hauts rangs de la hiérarchie qui lui étaient normalement destinés.

Tiens donc. Le monde, le destin ou quoi que cette chose soit avait un drôle de sens de l'humour. Le propre fils des alphas hivernaux les avait trahis ? Pourquoi s'était il joint au Corbeau et à sa petite armée ? Etait-il conscient de ce qu'il avait fait ou bien n'avait-il fait que prendre tout ceci pour un jeu ? L'ironie de la situation amusait quelque peu le tueur qui était bien incapable de se mettre à la place des deux parents. Il ne tenait à personne et n'aurait pleuré la mort d'aucun loup peuplant ces terres. La peine du jeune loup était allégée à cause de son âge et ceux qui en avait quelque chose à faire trouveraient certainement que c'était là une sage décision. Restant silencieux, ne trouvant pas le moindre intérêt à donner son avis puisqu'il n'en avait aucun, Drakan se contenta d'observer la réaction des autres autour de lui.

par humdrum sur ninetofive


Revenir en haut Aller en bas
Liam
Sardine fébrile
Liam
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 32
Date d'inscription : 14/07/2017
Âge : 18

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Notoriété:
Judgment of Winter [hivernaux] Left_bar_bleue0/1000Judgment of Winter [hivernaux] Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?:
Lun 9 Juil 2018 - 20:59



Judgement of Winter


Les premières lueurs de l'aube commençaient à se refléter contre les parois de glace de la grotte lorsque Liam revint sur son territoire. Suite à la bataille, le louveteau azur avait fui en territoire printanier, afin d'échapper au regard de sa famille. Sa rencontre avec la loupiote printanière l'avait grandement apaisé, ainsi il s'avança plus ou moins sereinement vers sa sœur, Eirlys qu'il avait aperçu quelques minutes plus tôt. Habituée à ses escapades régulières, la loupiote noire ne lui demanda pas d'où il venait, mais elle lui apprit avec une certaine inquiétude que depuis la bataille Glycenne s'était tenue éloignée des ses enfants. Surpris, le prince des glaces ne chercha pas à en savoir davantage, voyant que sa sœur était tout aussi soucieuse que lui. Et ses craintes ne firent que s'accentuer lorsque le rassemblement fut annoncé.

Ainsi, le prince de l'hiver suivit silencieusement sa fratrie jusqu'à la grotte de glace, là il aperçut Glycenne surplombant l'assemblée hivernale, à sa grande surprise, son père n'était pas aux côtés de la louve noire, mais au milieu de la foule. Ce détail ne manqua pas d'attiser l'inquiétude du loupiot indigo. Lorsque sa mère prit la parole Liam se sentit traversé par un vent glacial, ce n'était pas la voix de sa mère, douce et aimante, mais bien celle de l'alpha de l'hiver, vide et implacable qui résonnait dans la grotte.

- Membres de l’hiver, vous devez sans doute vous douter de la raison qui me pousse à vous réunir en ce jour. La bataille a été rude, certains d’entre vous se remettent encore des blessures qui leur ont été infligées, mais, fort heureusement, nous avons réussi à minimiser au maximum les pertes à constater dans nos rangs.

Malgré ses efforts pour rester de marbre, le désarroi de sa mère n'échappa pas à l'enfant des glaces donc l'angoisse s'accentuait à chaque seconde. Bien qu'il tente tant bien que mal de faire taire cette inquiétude qu'il sait légitime, le prince de l'hiver s'efforce de paraître confiant. Sa mère ne peut pas le trahir.

- Ces temps sombres vont cependant nous obliger à adopter de nouveaux comportements vis-à-vis de nos voisins. Les autres clans, notamment le Printemps, auront un droit de battue sur le territoire hivernal jusqu’à ce qu’ils retrouvent leurs traîtres. S’ils ne font qu’enfreindre les frontières habituelles, vous avez donc interdiction formelle de vous attaquer à eux. Certains NuitTernes non démasqués doivent aussi être des solitaires, notre vigilance à leur égard doit donc s’en trouver renforcée, je compte sur vous pour protéger comme il se doit les terres de l’hiver.

À l'évocation des NuitsTernes le louveteau bleu se crispa un peu plus, grattant le sol gelé de ses minuscules griffes. Son angoisse fut brièvement étouffée d'un traitre soulagement. Sa mère ne l'avait pas trahi, le danger était passé. Maintenant tout reprendrait comme avant. Il allait pouvoir rester avec sa famille aimante en qui il avait toute confiance. Pendant ces brefs instants de soulagement, au fond de lui Liam savait. Il soupçonnait déjà les évènements à venir, mais le loupiot avait préféré faire taire ses inquiétudes au profit de sentiments plus agréables mais factices. Cependant, la réalité le rattrapa brutalement :

- Enfin, certains d’entre vous le savent peut-être déjà, mais le traître hivernal a été démasqué. Il s’agit de Liam.

Le cœur de Liam sembla manquer un battement, toute notion de temps disparu. Traitre ? Était-ce bien comme cela que l'avait désigné sa propre mère ? Un simple traitre, comme tous les autres ? Tout ce en quoi le prince déchu avait toujours crû et qu'il croyait immuable venait de s'effondrer devant lui, détruit par l'un des êtres auxquels il tenait le plus. C'était tout son monde qui venait de disparaître. Elle ne comprenait donc pas ? Il avait suivi Nachtgewalt dans l'unique but de devenir plus fort, meilleur pour pouvoir protéger sa famille et son clan. Personne ne comprenait. C'est ainsi que la notion de confiance fut brutalement écartée par le louveteau des glaces, dorénavant sa confiance il la placerait en lui et en lui seul. Sorti de sa torpeur, il leva lentement ses yeux écarquillés vers la louve noire, son expression peinée porta un coup fatal au petit loup azur. Ainsi, elle avait choisi son clan plutôt que sa famille, choisissant ainsi de sacrifier son fils au profit de son statut d'honnête Alpha.

Liam ne prêta guère attention aux paroles de sa mère, le mal était déjà fait. Il ne prêta pas non plus attention aux nombreux murmures qui parcouraient l'assemblée, seul le regard de sa famille avait toujours compté à ses yeux, et ce même regard venait de trahir. Le prince déchu, dont le choque fut peu à peu effacé par une sensation de vide glaçant prit alors une résolution. Il allait leur prouver à tous autant qu'ils sont qu'ils ont eut tort de le juger ainsi. Peu importe la manière, il deviendrait meilleur qu'eux. Et ainsi il leur montrerait à tous. Plus jamais il n'accordera sa confiance à quelqu'un d'autre qu'à lui même. Rassemblant ses forces le loupiot se leva, s'efforçant d'empêcher ses pattes de trembler il prit la parole d'une voix claire, parcourant l'assemblée de son regard améthyste  :


- Vous verrez, tous. Je vous prouverai que je ne suis pas un traitre, je deviendrai bien meilleur que vous tous !



Tandis que ses prunelles enflammées de rage se détournèrent, des larmes roulèrent sur les joues du louveteau de l'hiver. Ainsi, n'osant croiser le regard d'aucun membre de sa famille de peur d'y lire de la haine, ou pire, de la pitié, il se détourna. Il marcha ainsi en direction de la sortie de la grotte dans une suite de mouvements mécaniques et raides, la gorge nouée. L'enfant des glaces ne voulait pas leur faire le plaisir de voir qu'il avait été profondément touché par la trahison de sa mère, s'efforçant de rester le plus neutres possible malgré les larmes qui brouillaient sa vision.

En sortant, loin derrière la foule, Liam aperçut un loup bleu qui lui était familier, il semblait lui sourire

css (c) s.remaud
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: