Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Automne Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Traque et Diplomatie [PV Orion] Terminé !
Herrade
Spring is my life
Herrade
Race : Loup/louve
PUF * : Runy ☸
Féminin
Messages : 294
Date d'inscription : 05/08/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue10/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: NIET
Mer 4 Avr 2018 - 10:56

http://runedraconis.deviantart.com/

Traque et Diplomatie

Herrade & Orion

La fin de l'affrontement avec les NuitsTernes avait marqué un semblant de retour à la paix sur Four Seasons, mais également le réel début du printemps. Depuis quelques jours, les températures étaient bien plus douces, et le soleil refaisait même son apparition. Il était radieux en cette belle matinée, et Herrade calquait son humeur dessus, foulant d'un bon pas la frontière automnale. Bien sûr, elle était consciente de l'importance de sa mission, mais autant la faire avec le sourire, non ?

Étant loupiote, elle était déjà venue fouiner dans le coin - c'est d'ailleurs là qu'elle avait rencontré Nachtgewalt la première fois - mais voilà un sacré moment qu'elle n'y avait pas mis les pattes. Y revenir lui procurait un étrange sentiment de mélancolie... Notamment par le souvenir de Rage. Elle comprenait un peu mieux pourquoi il avait été tenté de gagner cette meute bien des années auparavant ; même là, alors que tout était encore mort, le jeu de lumière dans les branches et l'atmosphère générale avaient quelque chose de magique. Et de serein également...

Le bourreau poussa un petit soupir, avant de secouer la tête. Pas le temps de niaiser. Elle avait choisi de venir enquêter ici pour deux raisons : la proximité avec le territoire hivernal, et la relation tendue de l'automne avec le Printemps. Deux points qui pouvaient peut-être tenter les traîtres à se réfugier ici... Mais rien n'était sûr. Enfin, il fallait bien commencer quelque part... Et la fille de Rage ferait de son mieux pour expliquer sa présence si elle tombait sur un veilleur.

Comme invoquée par cette pensée, une silhouette fit son apparition au loin, sur le chemin sinueux qu'elle empruntait. La verte fit halte, plissant les yeux. Le pelage semblait correspondre à celui d'un automnal, mais pas de doutes : les bois étaient ceux d'Orion, ambassadeur du Printemps. Avec un bref soupir de soulagement, elle le héla, avançant à sa rencontre.

« Orion ! Quelle surprise. » Quoi que pas tant que ça en fait, c'était un peu son boulot de vadrouiller chez les uns et les autres. Comme un espion, mais totalement assumé. Avec un bref signe de tête, le bourreau se porta à la hauteur du grand loup aux teintes mordorées. « Tu viens rencontrer l'ambassadeur automnal ? »

Ce qui pouvait sembler évident, mais c'était toujours poli de faire la conversation. Au passage, s'il avait quelques informations concernant ses cibles, elle était également preneuse...

(c) Herrade
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Codeuse
Orion
Race : Loup/louve
PUF * : Myosotis
Féminin
Messages : 51
Date d'inscription : 02/04/2018
Âge : 18
Ta localisation réelle : Rennes

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue5/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Mer 4 Avr 2018 - 18:27

Traque & Diplomatieft. Herrade

Les couleurs vives qui teintaient peu à peu la plupart des territoires en ce début de Printemps ainsi que les températures plus clémentes étaient comme l’incarnation sensible et concrète de la défaite qu’avait essuyée celui qui avait eu l’audace de croire qu’il renverserait un système établi depuis des générations : Nachtgewalt. Orion, dans ce pragmatisme qui le caractérisait si bien, s’estimait d’une part chanceux d’être revenu après la bataille qui avait ravagé plus d’un clan, mais également honteux de ce qu’on risquait de penser de lui. Après tout, il s’était exilé bien longtemps et n’avait donné d’explication à personne, et personne ne le lui en avait demandées ; pourtant il aurait fallu être sot pour croire que pareil retour ne ferait pas de vagues. Son accession immédiate au rang d’ambassadeur risquait également de poser question. Deux stratégies s’étaient offertes à lui : il aurait pu rester au cœur de la vie du clan pendant quelques temps, pour apprécier sa réintégration et renouer des liens qui s’étaient distendus avec le temps ; néanmoins le Printemps soignait actuellement ses blessures de guerre et Orion n’était d’utilité à personne – il aurait pu soigner quelques blessures mais il avait tu son don… Ce qui à la réflexion ne pencherait définitivement pas en sa faveur si tout cela venait à être révélé, mais après tout sa propre vie était en jeu lorsqu’il faisait usage de ce don de régénérescence.

Orion avait donc choisi l’éloignement, encore une fois et sans surprise : d’aucuns auraient dit que c’était une fuite pure et simple de ses problèmes, lui préférait y voir la satisfaction de son besoin quasi-vital de voyage. Il n’était pas parti à l’aveugle pour autant : mêmes si la situation politique avait bien changé depuis son départ, la constance inaltérable des clans à sans cesse trouver des justifications à leurs antagonismes faisait que c’était aujourd’hui avec l’Automne que le Printemps était en froid. C’était donc tout naturellement qu’Orion s’était mis en route vers ce territoire, préférant nettement gérer les conflits des autres que ses conflits personnels…

Préférant nettement voyager de jour que de nuit, il n’était pas parti avant l’aube mais avait avancé d’un bon pas jusqu’à la frontière. Là s’étendait à perte de vue la célèbre forêt qui délimitait le territoire des Automnaux. Si elle était jugée sublime par la majorité des habitants, du fait de ses chaudes couleurs même au creux de l’hiver, elle n’était pas une vision si agréable à Orion, qui avait appris à se méfier des étendues d’arbres, surtout lorsqu’ils avaient des branches basses, en raison de ses bois qui se coinçaient si aisément dedans. Il longeait donc sagement l’orée de la forêt, suivant le chemin qui s’était dégagé au fil des décennies de marche, lorsqu’il aperçut au détour d’un virage une silhouette qui lui semblait familière. Ce n’est qu’à une dizaine de pas d’elle qu’il put enfin mettre un nom sur ce visage si particulier, encadré de dreadlocks blanches : Herrade. Quoiqu’un peu surpris de croiser le Bourreau du Printemps en ces terres, il comprit rapidement que ce n’était ni par courtoisie, ni pour le tourisme que cette petite louve se trouvait ici.

« Orion ! Quelle surprise. Tu viens rencontrer l'ambassadeur automnal ? »

Il sourit légèrement et inclina la tête. Il ne savait vraiment que penser de celle qu’il ne connaissait que par la réputation de son père, mais elle dégageait une aura rare et lui qui avait pourtant de véritables qualités relationnelles avait du mal à la cerner.

« En effet. Tu n’ignores pas que nos relations sont plutôt tendues… Je pense qu’il est illusoire pour moi d’espérer les apaiser complètement, mais quelques informations supplémentaires sur leurs stratégies seraient utiles à Seira. »

Orion sourit de nouveau et haussa les sourcils avec un petit mouvement de tête, lui demandant implicitement les raisons de sa venue sur ces terres.

Revenir en haut Aller en bas
Herrade
Spring is my life
Herrade
Race : Loup/louve
PUF * : Runy ☸
Féminin
Messages : 294
Date d'inscription : 05/08/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue10/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: NIET
Jeu 5 Avr 2018 - 14:48

http://runedraconis.deviantart.com/

Traque et Diplomatie

Herrade & Orion

Profitant de la réponse de l'Ambassadeur, Herrade se permit de l'observer longuement, inexpressive. Elle ne savait trop que penser de ce nouvel allié à son clan, qui en réalité n'était pas si nouveau que ça. D'une part, son poste était bien évidemment vital à la meute, surtout depuis le départ du traître, et le bourreau se sentait proche de lui sur certains points de leurs histoires respectives, notamment son retour au bercail. De l'autre, elle ne savait presque rien de lui, et s'il avait beaucoup changé depuis son départ, elle ignorait ce qu'il en était de son caractère. Elle s'était donc dit qu'elle le surveillerait quelques temps, et cette rencontre fortuite était une occasion en or pour gratter un peu la surface.

« Voilà une riche initiative, assurément. »

Le bourreau accompagna ses mots d'un mouvement de tête, comme pour donner son assentiment. Bien qu'en réalité elle n'ait pas grand-chose à approuver, si ce n'est qu'elle avait une petite expérience du terrain. Et encore, celle-ci n'était pas bien plus étendue que celle d'Orion. Suite à sa réponse, la printanière justifia également sa présence sur les terres automnales :

« Tu n'ignores pas de ton côté que nous sortons d'une guerre contre un groupuscule mené par un solitaire teigneux. » La verte jeta un regard courroucé sur les environs, le souvenir de la disparition du duo maléfique la faisant encore enrager. « Deux printaniers ont trahi leur clan pour se battre à ses côtés. Je dois les retrouver et applique la justice. »

Avec un soupir, le bourreau secoua la tête, puis reposa son regard férocement déterminé sur l'Ambassadeur, le jaugeant quelques secondes. Puisqu'ils se trouvaient tous deux en automne, autant unir leur force le temps de trouver leur interlocuteur.

« Permets-tu que nous cheminions ensemble pour rencontrer les automnaux ? »

Elle s'était déjà un peu décalée, prête à reprendre la route à son côté. Non pas qu'elle veuille lui forcer la patte, ce qui occasionnerait une situation gênante et tendue, mais elle pensait qu'il valait mieux trouver deux printaniers en délégation que deux intrus dispersés. Si elle n'avait au début pas l'intention de déranger qui que ce soit et de mener les recherches de son côté, au final l'idée de récolter de potentiels indices du côté des veilleurs lui plaisait bien.

(c) Herrade
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Codeuse
Orion
Race : Loup/louve
PUF * : Myosotis
Féminin
Messages : 51
Date d'inscription : 02/04/2018
Âge : 18
Ta localisation réelle : Rennes

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue5/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Sam 7 Avr 2018 - 16:00

Traque & Diplomatieft. Herrade

« Tu n'ignores pas de ton côté que nous sortons d'une guerre contre un groupuscule mené par un solitaire teigneux. Deux printaniers ont trahi leur clan pour se battre à ses côtés. Je dois les retrouver et applique la justice. »

Elle semblait courroucée et prête à sauter à la gorge de n'importe qui. Orion était du genre calme et détendu, presque placide par moments, mais cela ne l'empêchait pas de ressentir un vague malaise en entendant ces paroles. Herrade était plus petite que lui et jamais elle ne l'attaquerait, mais il la savait implacable lorsqu'il s'agissait d'appliquer la justice de l'Alpha. Orion n'avait jamais donné la mort à un de ses semblables et l'idée lui était déplaisante ; il ne rechignerait pas à se battre si on l'appelait un jour au combat, mais il ne parvenait pas à l'idée d'éliminer définitivement ses adversaires. Pour lui, un loup était bien plus utile vivant que mort, car on pouvait là lui soutirer toute information nécessaire avec un semblant d'habileté. Il était donc circonspect vis-à-vis de ces condamnations à mort... mais n'allait certainement pas faire part de ces questionnements au bourreau du clan, qui d'une part ne manquerait certainement pas de le dénoncer pour traîtrise et, d'autre part, d'appliquer avec une jouissance toute particulière la sentence. Orion se contenta donc d'adopter une mine grave en hochant la tête.

« Permets-tu que nous cheminions ensemble pour rencontrer les automnaux ? »

La proposition était surprenante et pas de celles qu'il s'attendait à recevoir d'Herrade. Il n'avait certes jamais appris à la connaître, faute d'en avoir eu le temps ou l'occasion, mais toujours il s'était faite d'elle l'idée d'une louve revêche et quelque peu asociale, ou du moins antipathique. Cela étant dit, la proposition était séduisante et il se délectait déjà de l'idée d'apprendre à connaître cette personnalité atypique. Gardant comme d'habitude la maîtrise de son visage, il sourit avec amabilité et répondit :

« Bien sûr, Herrade. Cela fait longtemps que je ne suis pas venu en ces terres, tu pourras peut-être même me guider. »

Se mettant donc en route, lui calquant son rythme de marche sur le sien, il ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’elle pensait de lui. C’était presque devenu un rituel chez lui que d’imaginer ce que pouvait penser son adversaire – chaque loup était un adversaire potentiel, de joute verbale comme physique – et il était en général assez doué. Cependant Herrade faisait partie de ceux qui lui restaient imperméables… du moins pour l’instant. Il se faisait un challenge personnel que d’apprendre à la connaître réellement, non pas pour la manipuler ou quelque dessein vicié, mais simplement car il aimait cela : connaître les autres. Il se dit qu’il pourrait commencer par parler un peu de lui pour la mettre en confiance… et se mettre en confiance lui-même, accessoirement, car le regard orangé et aiguisé du bourreau avait le don de lui faire perdre ses moyens.

« Four Seasons a bien changé depuis que je suis parti. Je n’avais pas connu la période de troubles sous Oxymore, et même si les relations des clans n’étaient pas au beau fixe, au moins n’avions-nous pas de véritables affrontements. Je regrette que ce solitaire fou nous ait menés aux armes. Ce n’est jamais bon. »

Orion poussa un soupire léger. Il en était intimement convaincu, la violence n’avait pas de quoi mener un peuple vers la paix. Ç’allait sans doute être un point d’accrochement avec Herrade, mais cela ne le dérangeait pas d’en débattre. Quoiqu’après tout, elle n’était que bourreau, et pas soldate : peut-être n’avait-elle pas une opinion si tranchée qu’il le croyait ?

« La diplomatie est le seul moyen viable à long terme, j’en suis convaincu. On peut tolérer des antagonismes entre les clans, mais cela ne doit pas nous mener de manière systématique à un bain de sang. »

Il posa son regard sur Herrade, guettant sa réaction, à l’affut du moindre mouvement qui trahirait ses opinions. Il se régalait.

Revenir en haut Aller en bas
Herrade
Spring is my life
Herrade
Race : Loup/louve
PUF * : Runy ☸
Féminin
Messages : 294
Date d'inscription : 05/08/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue10/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: NIET
Dim 8 Avr 2018 - 20:44

http://runedraconis.deviantart.com/

Traque et Diplomatie

Herrade & Orion

« Bien sûr, Herrade. Cela fait longtemps que je ne suis pas venu en ces terres, tu pourras peut-être même me guider. »

La printanière ne trouva rien à redire, se contentant d'avancer de concert avec lui en direction du cœur des terres automnales. Un petit silence s'installa, au cours duquel elle médita sur les paroles de son compatriote ; en réalité, elle ne pouvait pas vraiment se considérer elle-même comme un guide fiable. Bien que son absence n'ait pas été longue au point que tout soit méconnaissable, elle n'avait jamais vraiment parcouru les territoires étrangers de longs en large. Mais elle pensait savoir à peu près vers où marcher pour rejoindre les hauts lieux du clan de l'automne... Ce qui était déjà une bonne chose.

« Four Seasons a bien changé depuis que je suis parti. » Le son de la voix d'Orion sortit Herrade de ses pensées, et elle redressa la tête, jetant un coup d’œil au cornu. « Je n’avais pas connu la période de troubles sous Oxymore, et même si les relations des clans n’étaient pas au beau fixe, au moins n’avions-nous pas de véritables affrontements. Je regrette que ce solitaire fou nous ait menés aux armes. Ce n’est jamais bon. »

Elle non plus n'avait pas connu la guerre menée par Oxymore, mais Rage lui avait raconté certains passages à sa demande insistante. A l'époque, le règne du Printemps avait été gravement compromis, et c'était un miracle s'il avait pu se renforcer autant aujourd'hui. Un miracle qui portait surtout le nom de Seira. Avec une moue renfrognée, le bourreau répondit à son compagnon de voyage, le regard fixé droit devant elle.

« Ce que je regrette, c'est qu'il soit toujours vivant quelque part, à reprendre des forces et à mijoter un nouveau mauvais coup. Certains ne vivent que pour ça, la bataille, le sang, la haine... C'est triste, mais il faut également pouvoir se défendre contre des fous de son acabit. »

Dans un sens, la belle partageait l'avis de l'ambassadeur, en venir aux griffes n'était jamais une bonne chose pour la prospérité de la meute, ils n'avaient pas besoin d'une intervention extérieure pour donner plus de travail à leurs soldats... Encore que cette intervention ait au moins eut le mérite d'alléger un peu les tensions interclans. Rage lui avait raconté qu'il s'était passé la même chose après la première guerre.

« La diplomatie est le seul moyen viable à long terme, j’en suis convaincu. On peut tolérer des antagonismes entre les clans, mais cela ne doit pas nous mener de manière systématique à un bain de sang. »

Herrade scruta son voisin du coin de l’œil un moment, méditant ses paroles, puis elle fit face à leur route, pensive. Elle aurait aimé partagé son avis, mais savait qu'il en était autrement. Qui veut la paix prépare la guerre était sûrement une des pensées avec lesquelles elle abondait le plus ; il était répréhensible de prendre le chemin de la guerre pour régler les conflits, mais il fallait toujours avoir une longueur d'avance sur les autres pour ne pas se faire écraser.

« Le Printemps a besoin de diplomatie, c'est certain. Surtout dans ses relations avec les autres clans. Pour preuve, les Solstiens sont nos alliés depuis l'éruption du volcan de Nestariel, ce qui nous évite de nouveaux conflits. Malheureusement, comme nous l'ont prouvé plusieurs fois les événements tragiques, la diplomatie ne peut pas tout faire. Contre Nachtgewalt, il n'y avait qu'une solution. »

Reparler de ce monstre en l'imaginant planqué quelque part la fit grimacer de nouveau, et elle cracha sur le côté, sourcils froncés. Son regard se voilait de colère à l'évocation du corbeau et des ses maudits serviteurs.

« Face à ses méthodes, nous n'avions pas le choix. Il s'était bien préparé. Et nous n'en avons pas fini avec lui, j'en suis persuadée. »

Elle se tut un instant, tâchant de modérer son courroux. Orion n'était pour rien dans cette rixe, et il était injuste qu'il reçoive le flot de sa haine tout à fait gratuitement... Il valait mieux qu'elle retrouve sa sérénité pour pouvoir faire face dignement aux automnaux. Posant des yeux plus sereins sur son voisin, la printanière reprit avec un petit soupir.

« Quoi qu'il en soit, je souhaite fonder tous mes espoirs en la diplomatie. Nous avons besoin d'un temps de paix durable, et ces querelles interclans perdent de leur sens. J'espère que ton intervention pourra aider le Printemps à s'épargner de nouveaux conflits inutiles. »

Le bourreau n'en était pas à sourire, mais son ton était nettement plus chaleureux. Sa tirade faite, elle se concentra à nouveau sur leur cheminement, virant vers un sentier qui s'enfonçait dans la forêt et menait - elle l'espérait en tout cas - vers les tanières de leurs hôtes.

(c) Herrade
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Codeuse
Orion
Race : Loup/louve
PUF * : Myosotis
Féminin
Messages : 51
Date d'inscription : 02/04/2018
Âge : 18
Ta localisation réelle : Rennes

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue5/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Dim 8 Juil 2018 - 17:47

Traque & Diplomatieft. Herrade

« Le Printemps a besoin de diplomatie, c'est certain. Surtout dans ses relations avec les autres clans. Pour preuve, les Solstiens sont nos alliés depuis l'éruption du volcan de Nestariel, ce qui nous évite de nouveaux conflits. Malheureusement, comme nous l'ont prouvé plusieurs fois les événements tragiques, la diplomatie ne peut pas tout faire. Contre Nachtgewalt, il n'y avait qu'une solution. »

Au fur et à mesure qu'Orion et Herrade s'enfonçaient, toujours plus profondément, dans les terres automnales, l'air devenait plus humide et une odeur de champignons – typique des forêts à la veille de l'hiver – se répandait. L'ambassadeur se trouvait apprécier, à sa grande surprise, la compagnie de la louve atypique. Il n'était pas dans ses habitudes de juger sans connaître, au contraire, mais même au loup le plus humble, il pouvait rester des préjugés liés à la fonction qu'occupait un loup dans un clan. Et Orion n'aurait pas cru que l'opinion d'Herrade en matière d'équilibre guerre-diplomatie se trouverait finalement assez proche de la sienne. C'était une agréable découverte, d'autant que cela le remettait en question dans ses a priori, et cela lui plaisait de se dire qu'il n'avait pas fini d'apprendre. En fait, il aurait même aimé parler des heures de ce genre de sujets, qui semblaient pouvoir donner une saveur particulière à des nuits entières. Peut-être était-ce pour cela qu'il avait choisi la diplomatie : parler et réfléchir, voilà qui lui plaisait.

« Face à ses méthodes, nous n'avions pas le choix. Il s'était bien préparé. Et nous n'en avons pas fini avec lui, j'en suis persuadée. »

Orion eut un sourire contrit. S'il était un drame dans sa vie, c'était bien celui de l'impuissance des mots face à certaines violences. Il n'aimait pas s'épandre sur ce genre d'idées. Elles le répugnaient. Il voulait croire au pouvoir des mots, du silence et des idées. Il voulait croire que c'était là la finalité de leur espèce. Mais il croyait aussi à la vie et à la valeur de chaque âme, bien supérieure à la valeur des mots. Et face à cet équilibre fragile, la violence et la mort comme des vagues fracassant des coquilles d'œufs. Il ne pouvait complètement abonder dans le sens de la jolie louve, il ne s'y résoudrait jamais, mais il savait aussi que Seira et les autres Alphas avaient fait le bon choix en allant au combat. Ce n'était pas la violence qui reconstruirait leur monde, mais peut-être avait-elle été nécessaire ici. Les derniers mots d'Herrade, toutefois, lui restaient en tête, alors qu'ils poursuivaient leur chemin. Nachtgewalt avait occupé ses pensées de nombreuses fois ; il n'avait pas eu la possibilité de se confronter à lui, de le voir, de l'estimer en face. Cette perspective l'attirait autant qu'elle le révulsait, mais toujours cette petite voix en lui résonnait : "Aurais-je pu empêcher cette guerre ?" Cette question un brin orgueilleuse le maintenait en haleine. Mais surtout, qu'est-ce qui avait amené à l'ascension de cet être ? Avait-il été un jour un louveteau comme un autre, courant après sa queue et gobant les papillons ? Quelles horreurs avaient alors amené à la construction de Nachtgewalt ? Ou bien était-il né de forces supérieures, mystérieuses, contre lesquelles nulle lutte n'est possible, son destin ayant toujours été appelé Nachtgewalt ? C'étaient là des questions auxquelles nul ne répondrait sans doute jamais, si ce n'est Nachtgewalt lui-même, mais Orion se les posait malgré tout. Comment, en effet, espérer un monde meilleur si des forces obscures inéluctables naissent en son sein ?

« Tu dis que nous n'en avons pas fini avec lui, mais sait-on seulement comment il a commencé avec nous ? Quelle histoire a-t-il ? Les parcours de vie de ce genre d'êtres sont d'une telle importance quand il s'agit de nous protéger d'eux... »

Il soupira. Lui aussi aurait pu basculer dans la violence et la haine, comme quiconque sans doute, car nul chemin de vie ne se trace sans accrocs. Il avait failli s'en ouvrir à Herrade pour s'interroger sur le moment de basculement, sur ce qui fait que tel être plonge dans le mauvais, mais il n'était pas à l'aise pour parler de lui-même de sa propre initiative. Si elle l'interrogeait, sans doute répondrait-il – ce qui était déjà assez inattendu, à l'image de l'étrange lien qu'il ressentait avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Herrade
Spring is my life
Herrade
Race : Loup/louve
PUF * : Runy ☸
Féminin
Messages : 294
Date d'inscription : 05/08/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue10/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: NIET
Mar 10 Juil 2018 - 14:25

http://runedraconis.deviantart.com/

Traque et Diplomatie

Herrade & Orion

Suite à la dernière réplique d'Herrade, les deux printaniers cheminèrent en silence entre les troncs quelques instants, chacun perdu dans ses propres pensées. Du côté du bourreau, celles-ci se tournaient en réalité vers son acolyte, se demandant à quoi il pouvait bien réfléchir sous ses grands bois. Une intersection vint bientôt lancer une nouvelle mécanique de réflexion chez la verte, qui dès lors s'intéressa surtout à leur trajet et aux odeurs qu'elle percevait autour d'eux, jusqu'à ce que son compagnon de route reprenne la parole.

« Tu dis que nous n'en avons pas fini avec lui, mais sait-on seulement comment il a commencé avec nous ? Quelle histoire a-t-il ? Les parcours de vie de ce genre d'êtres sont d'une telle importance quand il s'agit de nous protéger d'eux... »

La question était pertinente, voire cruciale, ce qui n'étonnait guère Herrade venant de l'ambassadeur. Il avait bien mis à profit les quelques minutes du silence qui s'était installé entre eux. En revanche, sa réponse à elle lui paraîtrait sûrement décevante si le sujet l'intéressait autant que son ton et ses multiples questions le présageaient.

« Si seulement... Nous en savons assez peu, en réalité, et c'est certainement une grande faille dans le système. » Une faille qui remettait d'ailleurs clairement en cause la guilde des LibresLunes, censés protéger Four Seasons et garantir la paix, mais qui n'avait pourtant pas détecté ce danger. Cette idée renfrogna la mine sérieuse de la verte quelques instants, mais elle poursuivit sur un ton égal. « Je pense que tu trouveras plus de réponses en questionnant ses anciens collègues, qui étaient la cible réelle de son attaque. Le fameux clan secret révélé au grand jour : les LibresLunes. »

Herrade n'en revenait toujours pas d'une telle découverte ; pas tant de l'information ou de la guilde en soi, mais que le secret ait perduré si longtemps... Et tout ceci à la truffe de beaucoup de loups, les Alphas mis à part ! La printanière se demandait parfois quelle aurait été la réaction de Rage à cette nouvelle, mais ne pouvait que dresser de vaines spéculations dessus. Elle n'avait pas le temps d'être nostalgique.

« De ce que j'ai pu observer lors de l'affrontement, il semblait éprouver une haine sans commune mesure envers eux. J'en ai déduit qu'il les connaissait, et que sûrement quelque chose de très négatif s'était passé entre eux ; je suppose qu'il en faisait partie un temps, puisque la guilde était supposée être cachée au reste du monde. » Le bourreau réfléchit un court temps en silence, se remémorant cette nuit difficile qui avait réuni quasiment tous les clans. « Je me rappelle de son immense colère... c'était impressionnant. Il a des réserves, je ne sais pas d'où il les tire, mais il faut être très prudents avec lui. En plus de ça, il a l'art de rallier des gens à ça cause... de tromper son monde. C'est un ennemi très dangereux et une menace réelle pour notre monde et sa paix. »

La printanière laissa échapper un bref soupir, puis se concentra à nouveau sur les environs. De récentes odeurs automnale suivaient le chemin qu'ils empruntaient, signe qu'ils devaient se trouver dans la bonne direction pour rejoindre leur camp. Autour d'eux, quelques oiseaux chantaient, le soleil chauffait doucement l'atmosphère et la forêt sentait bon l'humidité. Un court instant, malgré le danger qu'elle venait d'évoquer, Herrade se sentit plutôt sereine et confiante ; son ton exprimait ce changement lorsqu'elle reprit la parole, plus légère.

« Je connais surtout son présent, moins son passé proche, mais je ne pourrais rien te dire de ses antécédents lointains. » Elle tourna finalement son regard vers Orion, ne se contentant pour une fois pas d'un simple coup d’œil vers lui. « Nous avons besoin de ces informations, tu as raison. Si tu apprends quelque chose sur lui, tu voudras bien m'en faire part rapidement ? »

C'était un peu plus qu'une simple question, sans vraiment être un ordre. Sa mission était de traquer les traîtres mais également les ennemis du Printemps ; plus elle en saurait sur le corbeau, mieux elle pourrait protéger les siens et le traquer. La vie du clan avant tout. La verte espérait que l'Ambassadeur saisirait cette requête et n'en serait pas offusqué, c'était à la communauté qu'elle pensait. Et elle serait plutôt en colère de se voir cacher des choses qui pourraient lui servir.

(c) Herrade
Revenir en haut Aller en bas
Orion
Codeuse
Orion
Race : Loup/louve
PUF * : Myosotis
Féminin
Messages : 51
Date d'inscription : 02/04/2018
Âge : 18
Ta localisation réelle : Rennes

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue5/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Lun 10 Sep 2018 - 22:44

Traque & Diplomatieft. Herrade

Le flou qui entourait l'étrange personnage qu'était Nachtgewalt n'était pas de bon augure. Un bon ennemi est un ennemi que l'on peut appréhender ; un joueur n'ayant pas toutes les cartes en main n'était jamais un joueur en position de gagner. Et il était de plus en plus clair que tout ceci n'était qu'un jeu pour Nachtgewalt : un jeu grandeur nature, un jeu auquel il prenait plaisir à jouer — ce qui indiquait d'une part un sacré niveau de sociopathie, et d'autre part induisait chez ses adversaire une peur insidieuse qui rongeait une patrie de l'intérieur.

« Je pense que tu trouveras plus de réponses en questionnant ses anciens collègues, qui étaient la cible réelle de son attaque. Le fameux clan secret révélé au grand jour : les LibresLunes. »

Orion laissa son regard songeur caresser les arbres qui bordaient leur chemin, analysant à peine ce qu'il voyait tant cette conversation lui donnait matière à réfléchir. Il avait été — comme sans nul doute la quasi totalité des Four Seasoniens — absolument abasourdi de découvrir qu'une guilde entière était parvenue à dissimuler le secret de son existence à un monde entier, et ce durant des siècles. La nouvelle était tombée comme un coup de tonnerre, comme si elle se suffisait en elle-même — et pour la majorité, c'était le cas, puisqu'on en savait au final toujours très peu mais que ces fameux LibreLunes étaient au cœur des ragots et des discussions de comptoir. On parlait beaucoup d'eux pour au final n'en dire pas grand chose, au grand agacement de l'Ambassadeur printanier qui aurait apprécié avoir plus d'informations. Il avait demandé à Seira une audience pour qu'elle se livre à quelques explications — elle n'en était nullement dans l'obligation mais quoiqu'Orion respectât son autorité d'Alpha, il avait été presque vexé de n'avoir rien su de ce clan secret, lui, l'Ambassadeur ! Mais sa supérieure, sans doute trop occupée par des requêtes plus urgentes, n'avait pu le recevoir et il s'était retrouvé bien pataud à ne pouvoir donner aucune justification plausible aux Printaniers qui cherchaient des réponses auprès de lui. C'était à lui qu'incombait la responsabilité des relations du Printemps avec les autres clans, quand ce n'était pas Seira qui s'en occupait, et qu'il ignorât l'existence de l'un d'eux était pratiquement une blessure à son orgueil. Il n'en dit rien à Herrade, mais décida de retenter sa chance très prochainement auprès de son Alpha.

« Nous avons besoin de ces informations, tu as raison. Si tu apprends quelque chose sur lui, tu voudras bien m'en faire part rapidement ? »

Orion hocha la tête, appréciateur de la rigueur du Bourreau. Herrade était une louve appliquée et avant tout fidèle, qui donnerait sa vie pour son Alpha et son clan. Il était normal que tous les Printaniers participent à l'effort collectif qui consistait, en ce moment, à bâtir une défense solide contre la menace que constituait Nachtgewalt. Néanmoins...

« Bien sûr, Herrade, je n'y manquerai pas. Je ne suis pas sûr de parvenir à rassembler bien des informations sur Nachtgewalt ici, je ne crois pas que les Automnaux en sachent beaucoup plus que nous sur le sujet. Mais si j'ai du nouveau, tu en seras la deuxième informée — après Seira », ajouta-t-il avec un clin d'œil. « En échange, tu voudras bien essayer de ne pas traumatiser le petit peuple des feuilles ? Je ne suis pas sûre que notre Bourreau provoquant des crises cardiaques parmi les Automnaux redore l'image du Printemps auprès des autres clans. »

Un discret sourire vint plisser les yeux d'Orion, rieurs. Il devait beaucoup aimer Herrade pour se permettre ce genre de plaisanteries.





RP terminé ! ☘

Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Modo Justicière Nocturne
Viehrs
Race : Loup/louve
PUF * : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin
Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2017
Âge : 19
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identité du loup/chien
Rang: Reclus
Notoriété:
Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Left_bar_bleue25/1000Traque et Diplomatie  [PV Orion] Terminé ! Empty_bar_bleue  (25/1000)
En couple ?: Libertin.♥
Lun 1 Oct 2018 - 13:37

je vole xD A R C H I V E S
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: