Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 
Top friends

8831


Partagez | 
 

 Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Faïryna
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Faïryna
Féminin Messages : 255
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 15
Ta localisation réelle : Dans le monde sombre et distordu de la malédiction de Gaïordos.

Identitée du loup/chien
Rang: Tueur
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Bientôt et avec un beau gosse de première B)

MessageSujet: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Mer 28 Mar 2018 - 0:28

Je sortis de chez le guérisseur, l'air un peu mécontent. RAH MAIS C'EST PAS VRAI ! ENCORE ! C'EST LA DEUXIEME FOIS DANS LA SEMAINE BON SANG !
Que s'était-il passé ? MAIS CE SONT ENCORE CES MAUDITES POMMES DE PIN DE MES DEUX QUI N'ARRÊTENT PAS DE SE PLANTER DANS MES COUSSINNETS ! Et je ne suis pas la seule visiblement, le guérisseur a pas mal de plaintes et de gémissements à soigner. Je grommelais de façon inaudible, traînant un peu bien que ma patte soit maintenant hors de risques- pour la seconde fois en quelques jours. Je fixais le sol en fronçant les sourcils, agacée par le picotement régulier de ma patte du à la pression du bandage.

- Saletés... marmonnai-je dans ma barbe. Elles auront ma peau un jour avec ces racines de l'enfer qui sont là quel que soit le territoire où je vais. Il y a une ligue contre moi ou c'est comment ?

J'avais la tête renfoncée dans le cou, baissant les oreilles de façon quelque peu mécontente.
Un sursaut d'énergie me fit prendre une décision. Tout cela est un signe. Cela ne veut dire qu'une chose. Faut jouer aux déblayeurs. Allons à l'attaque de ces pommes de pin guerrières. Sus à cet ennemi vicieux et coriace.
Mais... le faire seule ?
Je peux très bien, la solitude ne me dérange outre pas plus que cela, l'habitude de mes missions où je ne peux compter que sur moi-même. Mais je dois avouer que s'amuser à dégager sans aide un bon morceau de la Forêt Orientale... hum... comment dire... c'est un peu pitoyable. Et le résultat risquerait bien de ne pas être aussi remarquable que le temps passé à l'obtenir.
Efficacité est le mot-clé. Allons demander qui serait volontaire. En plus ma patte me fait des siennes de temps à autre, quelques loups auront bien pitié d'une pauvre louve estropiée.
Mais prenons un petit repas avant cela tout de même, il se peut que ça dure un moment cette mission.
Ainsi me dirigeai-je vers la réserve et attrapai au hasard un écureuil qui avait tout ce qu'il y a de plus ordinaire et simple. Je m'installai sur mon postérieur et entrepris d'enlever précautionneusement la peau car je n'appréciais pas tellement les poils lors de la digestion. Et puis ça gâche le goût, la texture, tout ça quoi... Je déposai la peau de la pauvre bête soigneusement à côté de moi. En plus ça peut être réutilisé pour les couchettes si bien préparée. C'est chaud, souvent doux, ça peut être pas mal en hiver. C'est fou comme j'essaie d'être utile à mon Clan par tous les moyens, même à travers ce que je mange.
J'entrepris de mastiquer soigneusement la chaire goûtue mais un peu sèche à certains endroits, du rongeur. Sentir cette nourriture aller droit vers mon estomac qui commençait à gémir me faisait un bien fou.
Une fois ceci fait, je me léchai les babines et avisai deux loups de mon Clan un peu plus loin. J'allai spontanément vers eux.

- Salut salut, comment ça va ? , entonnai-je d'un air amical.

J'avais comme interlocuteurs Ombre, un des veilleurs automnaux les plus appliqués qu'ils soient, et Galadriel, une jeune adolescente avec qui j'avais noué des liens positifs, ou en tout cas de telle sorte que je ressente une réelle empathie quand je suis avec elle. Le visage avenant et le regard franc, j'amenai directement le sujet sur la table car ce n'était pas toujours mon genre de tourner autour du pot :

- Êtes-vous disponibles aujourd'hui pour partir à la chasse aux pommes de pin ?
Revenir en haut Aller en bas
http://astrala.forumactif.org
Ombre
Petit Arbre
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Maeya
Masculin Messages : 319
Date d'inscription : 21/02/2015
Age : 24
Ta localisation réelle : Trois-Rivières, Québec, Canada

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Dim 1 Avr 2018 - 16:56


Allons récolter des "pains"
~ Quête Automnale ~
Ombre travaille avec Faïryna et Galadriel

La journée avait bien débutée, aux yeux du veilleur. N’étant pas de garde ce jour-là, il s’était permis de faire la grasse matinée, dormant plus que ce dont il avait besoin et savourant les douces brumes de la semi-conscience. Puis il s’était levé en bâillant et s’était étiré longuement. C’était d’ailleurs son estomac qui l’avait réveillé complètement, réclamant sa pitance et menaçant de crier et de se mutiler à l’acide si le loup n’ingérait rien. Soit. Ombre s’était donc mis en route pour la réserve, car il n’avait pas envie de chasser. Il se sentait un peu paresseux, il fallait le dire, cette journée-là.

La réserve était un endroit où il y avait toujours un loup ou une louve qui traînait, grapillant un morceau ou discutant simplement avec les passants. Le veilleur n’aimait pas venir dans cet endroit-là, car chaque fois on essayait de le faire socialiser. Il se faisait tout de même un devoir de venir de temps en temps et de se forcer de parler un peu, car il se souciait des problèmes du clan et il arrivait souvent à en apprendre un peu plus en faisant semblant de porter intérêt à la vie des autres autour d’un morceau savoureux qui l’aidait à supporter la torture qu’était la conversation. C’est donc dans cet esprit qu’il s’approcha de l’adolescente grise au foulard blanc.

Les adolescents n’étaient pas tout à fait des adultes, ils avaient encore leur cœur d’enfant et étaient encore mignons. Cependant, ils avaient une certaine maturité et indubitablement une certaine intelligence qui leur permettait de comprendre les enjeux réellement importants. Aux yeux du veilleur, ces êtres intelligents mais encore légèrement naïfs étaient la meilleure source d’information qui soit. De plus, la plupart d’entre eux aimaient bien le veilleur et parlaient avec lui de bon gré. Ombre aimait aussi leur parler, il se sentait à l’aise avec eux.

« Bonjour, jeune louve. Je te demande pardon, mais je n’ai pas encore appris par cœur les noms de tous les membres du clan… j’espère que tu ne m’en veux pas trop. »

Une petite touche d’humour sincère était toujours le bienvenu avec ces loups qui aimaient bien tourner tout au ridicule, à moins que ce soit réellement sérieux. Avant que la petite ne puisse répondre, cependant, une autre louve approcha. Une adulte. Il faudrait bien qu’Ombre lui parle, malheureusement. Il attendit donc patiemment qu’elle entame la conversation.

« Salut salut, comment ça va?
- Bonjour. »

Il ne répondit pas à la question, qui selon lui était purement inutile. Il allait bien physiquement, sinon ça se verrait. Et son bien-être émotionnel ne regardait pas les autres adultes qui ne comprennent jamais quand on dit qu’on a besoin d’être seul et qui insiste pour faire tout le contraire, au point de vous suivre même après leur avoir clairement demandé de dégager. Cela n’empêcha cependant pas sa réponse d’être courtoise. Il fallait qu’il converse, après tout… Que la torture commence…

« Êtes-vous disponibles aujourd’hui pour partir à la chasse aux pommes de pin? »

Finalement, ce n’était pas si mal. Cette louve était directe, elle allait tout de suite dans le vif du sujet, qui concernait le travail, qui plus est. Car oui, le veilleur en avait entendu parlé, de ces pommes de pin qui blessaient les membres du clan. Il n’avait pas cru que c’était sérieux à ce point, mais si un groupe s’organisait pour aller s’en débarrasser, ce devait être un peu plus sérieux qu’il l’avait cru. Et puis, Ombre était le loup parfait pour cette mission… avec sa masse et l’épaisseur de sa peau causées toutes deux par son gigantisme, les pommes de pin ne faisaient que s’écraser sous ses pattes sans pénétrer ses coussinets. Ne pouvant pas être blessé par ces satanés fruits qui semblaient être fait d’écorce, il était le candidat idéal pour en débarrasser la forêt orientale.

« C’était ma journée de congé, mais il semblerait que je n’aie rien à faire pour la remplir. Si tu me permets de manger d’abord un morceau, c’est avec plaisir que je t’accompagnerai dans cette entreprise. »

Comme pour souligner ses propos, son ventre choisi ce moment précis pour se plaindre, gargouillant de façon audible. L’un des problèmes d’avoir un corps aussi massif, c’était qu’il fallait le nourrir d’une plus grande quantité de protéines qu’un corps normalement constitué. Or, l’Automnal géant avait horreur de l’idée de prendre plus qu’une part normale à la réserve. Les chasseurs travaillaient dur pour ramener de la nourriture pour tout le clan, il n’avait pas le droit d’en prendre plus que sa portion. Parfois cela le laissait sur sa faim… il en avait donc pris l’habitude de chasser sa propre nourriture. Eh bien, pas aujourd’hui… Il faudrait qu’il fasse avec un estomac à moitié plein.

©️Maeya Fleur de Neige

Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Germe
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 89
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 15
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Mar 3 Avr 2018 - 1:16

La journée de Galadriel s'était à peu près bien commencée. Le matin, elle s'était bien amusée à vagabonder parmi les pommes de pin dans la forêt orientale - vilaine ironie, car elle s'était quasiment planté des épines dans le coussinet au moins trois fois, et avait glissé sur une pomme de pin par mégarde et était méchamment tombée sur le sol. Cependant, une fois remise de son état confus, sa matinée avait été bien agréable - elle avait pu marcher dans la forêt, admirant ses couleurs et écoutant la nature prendre son cours sans aucun dérangement pendant quelques heures. Ce n'était pas que l'adolescente n'aimait pas la compagnie - non, elle était passée par-dessus ça... C'était seulement qu'elle appréciait beaucoup passer des moments de répit à écouter le chant des oiseaux et le bruissement des feuilles mortes. En fait, l'arrivée du printemps sur Four Seasons ne rendait que sa balade plus agréable. Elle n'avait pas vécu cette saison autant que d'autres membres de son clan, elle était encore jeune - mais elle appréciait la chaleur supplémentaire et le retour de la vie. Du moins, du peu de vie qu'il y avait en automne.

La beauté de sa promenade avait disparu lorsque le midi était arrivé. À ce moment-là, la jeune automnale commença à sérieusement avoir faim - elle avait entendu son estomac gronder plusieurs fois avant qu'elle ne se résigne à aller chercher un peu de nourriture dans les réserves de l'automne.

Le chemin là-bas fut moins paisible que sa balade, car déjà elle avait sacrément faim. Ensuite, elle passa proche de plusieurs loups une fois qu'elle fut à proximité de l'endroit qu'elle essayait tant d'atteindre. Finalement, elle arriva à destination. Elle se dirigea vers la nourriture, esquivant la conversation le plus possible, avant que quelqu'un ne vienne l'interpeller. C'était un très grand loup ailé, un automnal vu son odeur, à qui elle n'avait jamais parlé avant. Elle eut à peine le temps de se mettre un écureuil dans la gueule ! Bon, ça ferait. Elle mis la proie par terre et commença à la préparer.

« Bonjour, jeune louve. Je te demande pardon, mais je n’ai pas encore appris par cœur les noms de tous les membres du clan… j’espère que tu ne m’en veux pas trop. », dit-il.

L'adolescente profita du moment où il parlait pour s'en mettre plein la panse, mais elle s'arrêta lorsqu'il termina pour lui répondre.

« Ce n'est pas grave, je ne connais pas le nom de tout le monde non plus, loin de là à vrai dire. Je suis Galadriel, et toi ? », demanda-t-elle calmement, laissant sa nourriture tranquille le moment de lui répondre.

Cependant, avant même qu'elle ne puisse entendre la suite, quelque chose - ou plutôt quelqu'un l'interpella dans son dos. Elle se tourna, regardant la coupable avec ce qui s'apparentait à un peu de surprise, même si elle avait une passivité et une expression qui avait l'air assez neutre.

« Salut salut, comment ça va ? », dit une louve apparemment sortie de nulle part.

C'était Faïryna, une louve que Galadriel avait rencontrée au saule pleureur auparavant. Elle l'avait aidée à organiser ses émotions alors qu'elle se sentait perdue et elle lui en était encore reconnaissante aujourd'hui. La reconnaissant, un fin sourire prit place sur le visage de l'adolescente.

« Faïryna. Je vais bien, et toi ? », demanda-t-elle poliment.

La jeune automnale s'assit. Apparemment, elle n'aurait pas le temps de finir son repas, cela devrait attendre. Au moins, elle ne mourrait pas faim - c'était juste... Hautement inconfortable. Elle serait capable de tenir le temps d'une conversation, au moins.

« Êtes-vous disponibles aujourd'hui pour partir à la chasse aux pommes de pin ? » proposa la tueuse aux deux automnaux qui essayaient de se nourrir.

Galadriel considéra cela un petit moment. Elle n'avait aucun plan pour la journée et elle aussi détestait ces pommes de pin. Elles n'arrêtaient pas d'essayer de se loger dans ses pattes et il devait bien y en avoir des millions ! C'était étonnant que personne n'ait eu l'initiative d'aller les ramasser avant maintenant, à vrai dire.

« Ce sera sans problème pour moi dès que j'aurai mangé. », ajouta-t-elle, pointant la première partie de son repas du museau. Tant qu'à faire, elle ne devrait pas perdre de temps - elle finit de l'engloutir vite fait et passa au prochain. Deux, ce serait correct pour le moment, surtout s'ils n'avaient pas beaucoup de temps. Les trois automnaux avaient une mission  à remplir !
Revenir en haut Aller en bas
Faïryna
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Faïryna
Féminin Messages : 255
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 15
Ta localisation réelle : Dans le monde sombre et distordu de la malédiction de Gaïordos.

Identitée du loup/chien
Rang: Tueur
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Bientôt et avec un beau gosse de première B)

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Mer 4 Avr 2018 - 23:52

Je répondis d'un sourire amical à la question miroir de Galadriel, voulant par cela dire « Oui je vais bien » . Le veilleur me répondit, calme et stoïque.

-C’était ma journée de congé, mais il semblerait que je n’aie rien à faire pour la remplir. Si tu me permets de manger d’abord un morceau, c’est avec plaisir que je t’accompagnerai dans cette entreprise.
-Ce sera sans problème pour moi dès que j'aurai mangé.
, s'enchaîna la réponse de la jeune adolescente.

Ma face s'éclaira doucement. Chouette, on sera quand même quelques personnes à participer à cette quête hautement guerrière. Ca permettrait aussi de tisser des liens plus forts et plus profonds entre nous en plus de rendre service à tout le monde. Entre autre, c'est tout bénèf'.

- Super dans ce cas ! Je vous laisse finir tranquillement, j'en profite pour prendre de l'avance. On se retrouve devant la Forêt Orientale, okay ? , lançai-je, l'attitude enthousiaste et la voix enjouée même si elle ne se détachait pas de son ton tranquille.

Je m'ébrouai doucement deux trois secondes avant de partir à l'aventure, la patte parfois légèrement traînante. Aller au QG des terribles pommes de pin avant mes deux camarades semblait une bonne idée dans le cas où avec ma patte bandée j'aurais pris un peu plus de temps que eux à avancer. Ca aurait-été dommage de perdre aussi bêtement du temps alors qu'au lieu de rester à les observer manger j'en gagne. Je ne dis pas que regarder les gens manger est inutile, mais dans notre cas, je ne pense pas que la discussion aurait eu vraiment de place entre les gargouillements de leurs estomacs affamés. Ce que je pouvais entièrement comprendre, ayant moi-même un ventre assez capricieux quand il est vide.
J'humais le doux air automnal, prenant mon temps, oubliant même à certains moments le léger élancement de ma patte, appréciant le décor arbré et aux touches fauves de mon Clan. Y'a pas à dire, j'aime vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup notre territoire.
Bientôt, je fus bien aisée de me mettre à l'évidence que j'étais presque à l'orée du lieu de rendez-vous. Prendre l'air et laisser mon esprit se vider en envoyant balader mes pensées m'avait donné un gain d'énergie non négligeable. Je me sentais capable de ramasser toutes les pommes de pin et de les porter toutes seule, comme une grande, comme un géant, sur le dos jusqu'au camp. Pour sûr qu'à trois on en amassera assez pour un bon feu de camp le soir tombé. Ca faisait un moment d'ailleurs que l'on n'avait point fait cela. Pas étonnant que la population pinière connaisse un tel pic de croissance- en proportionnalité avec le nombre de pattes et de coussinets maltraités. Une lueur de détermination brillait dans mes prunelles émeraudes. On va voir qui va être le chef là, et dans très peu de temps.
Je m'apprêtais à faire un tout petit bond pour m'asseoir sur le fessier, près d'un arbre, mais un bruit me coupa dans mon geste, me faisant peut-être légèrement sursauter. Je me mis dans une posture méfiante et prête à se défendre. J'épiais maintenant tout ce qui m'entourait avec un air qui débordait de suspicion et de scepticisme. Je reniflai quelques fois l'air, la truffe un peu relevée, les yeux plissés, intriguée mais surtout sur mes gardes. Quel était donc ce bruit ?

- Hmm , fis-je, toujours aussi méfiante, mais calme.

Je tournai la tête, observant les alentours. Des arbres. Des buissons. Des feuilles mortes plein le sol, ces complices qui aidaient espièglement les pommes de pin à se camoufler aux yeux des pauvres loups qui ne savent pas à quels dangers ils exposent leurs pattes. Les poils de mon échine se dressèrent mais je m'obligeai à me détendre. Il n'y a pas d'odeur suspecte. Attendons et nous verrons bien.
Je m'apprêtais à m'asseoir de nouveau quand j'avisai les deux silhouettes d'Ombre et de Galadriel un peu plus loin. Ainsi nous allons bientôt pouvoir nous atteler à notre mission. Bien. Le plus tôt sera le mieux, on avancera plus efficacement comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://astrala.forumactif.org
Ombre
Petit Arbre
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Maeya
Masculin Messages : 319
Date d'inscription : 21/02/2015
Age : 24
Ta localisation réelle : Trois-Rivières, Québec, Canada

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Ven 6 Avr 2018 - 1:55


Allons récolter des "pains"
~ Quête Automnale ~
Ombre travaille avec Faïryna et Galadriel

Dès qu’il en eut officiellement la permission, mais après avoir patiemment attendu que Faïryna, comme l’avait appelée la petite, prenne son congé, le veilleur alla se chercher une portion très légèrement plus grosse que la portion normale pour un loup adulte. S’il devait partir en quête, il ne fallait pas qu’il soit déconcentré par son estomac. Donc, malgré le fait qu’il n’osait pas prendre plus qu’une portion normale, il se permit un petit écart pour cette fois. On le ferait passer pour un petit accès de gourmandise, ce n’était certainement pas le premier loup à se laisser un peu aller dans la bouffe.

Il ne prit pas le temps de déguster son repas, mangeant méthodiquement, sans pour autant manger vite. Il n’allait pas se presser, ni faire exprès de prendre plus de temps que nécessaire. La jeune louve avait terminé avant lui, elle était déjà partie quand il se mit en route. Avec ses grandes pattes de géant, il la rattrapa bien assez vite en trottinant. Arrivé à sa hauteur, il ralentit le pas, afin de terminer le chemin avec elle. Il resta silencieux au début. À vrai dire, il ne voulait pas parler de travail tant qu’ils n’étaient pas avec celle qu’ils accompagneraient pour cette mission, puisqu’il faudrait lui répéter ce qui a été dit. Cependant, il était venu à la base pour prendre des nouvelles du clan, et puisqu’ils devaient marcher encore un petit moment, pourquoi pas tenter d’accumuler des informations tout en aillant l’air de faire la conversation, ce qui serait finalement le cas, non?

« Je n’ai pas eu le temps de répondre à ta question. Je m’appelle Ombre, je suis l’un des veilleurs du clan. D’ailleurs, tu es en âge d’être apprentie, non? As-tu déjà commencé à apprendre ton futur métier? »

Savoir vers quelles professions se dirigeaient les adolescents donnait beaucoup plus d’informations qu’on pourrait le croire. Les décisions du clan devaient se prendre en fonction des compétences et des talents des loups qui occupaient ce dernier. Donc, savoir quels étaient les futurs compétences présentes permettait aussi de savoir quelle direction prendrait le clan. Bien entendu, ce n’était pas parce qu’on avait beaucoup de soldats qu’on faisait la guerre, mais on ne pouvait pas choisir de solution diplomatique sans diplomate. Ce qui n’était pas le cas puisque l’Automne avait un ambassadeur, mais le principe était le même. De plus, rien n’indiquait mieux l’état général d’un clan que le futur équilibre ou déséquilibre créé par les choix des adolescents. Si tous les adolescents voulaient devenir soldat et aucun guérisseur, il y avait un problème. L’inverse était vrai aussi!

Un petit sourire en coin étira les babines du loup. Voilà qu’il pensait comme un Bêta! Comme si un jour Daeron allait venir le voir et lui demander d’occuper le poste! Ha! Il y avait de nombreux loups qualifiés pour ce poste et ce n’était sûrement pas un veilleur asocial qui allait attirer le regard de l’Alpha. Son sourire redisparut aussitôt, car il mit de côté ses réflexions pour se concentrer sur la réponse que lui donnerait l’adolescente. Il ne fallait pas qu’il donne l’impression de ne pas être attentif à ce qu’elle lui disait, surtout pas après s’être pensé pour lui-même qu’il était de la plus haute importance de bien sonder le futur du clan!

©️Maeya Fleur de Neige


Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Germe
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 89
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 15
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Sam 7 Avr 2018 - 4:14

Galadriel laissa la tueuse s'éloigner et commença à dépecer son repas comme il le fallait. Elle n'y allait pas avec une super technique - loin de là, n'importe qui qui l'aurait vue l'aurait regardée étrangement car elle ne le faisait pas exactement super bien en ce moment - mais elle put déguster son écureuil rapidement et c'était ça l'important dans cette histoire. Bien vite, il ne restait plus rien de comestible des petits animaux qu'elle avait mis de côté. Sans plus attendre, elle partit, voulant rejoindre Faïryna sans plus attendre. Elle avait une mission à accomplir, après tout. Cependant, bien vite, Ombre la rejoint. Il avait sûrement lui aussi dû manger rapidement, ou sa carrure de géant lui avait permis de marcher beaucoup plus vite qu'elle. Il tenta également de lui faire la conversation, l'abordant de façon sympathique.

« Je n’ai pas eu le temps de répondre à ta question. Je m’appelle Ombre, je suis l’un des veilleurs du clan. D’ailleurs, tu es en âge d’être apprentie, non? As-tu déjà commencé à apprendre ton futur métier ? », lui demanda-t-il.

Cette question fit légèrement grimacer la petite automnale. Elle n'était pas du genre irritable, mais c'était un des sujets qu'elle préférait ne pas aborder avec les adultes - ou n'importe qui, en fait. La seule personne à qui elle en avait parlé était Faïryna, qui était encore assez loin d'eux. Génial, aucun moyen de fuir cette conversation. Elle avait à lui répondre. L'automnale soupira, voyant que c'était inévitable.

« Je suis peut-être en âge d'être apprentie, mais je ne le suis pas. Du moins, pas encore. », lui répondit-elle, la voix un peu basse. Heureusement, les deux loups atteignirent bien assez tôt l'endroit où Faïryna se trouvait, et la nouvelle distraction eut pour effet de la sortir de ses pensées mornes. Après tout, ils avaient une forêt à balayer - des pommes de pins à anéantir ! Ces choses-là étaient un véritable danger pour tous les automnaux. Ça avait le potentiel d'être une super arme contre les intrus, mais quel genre d'arme qui blesse également ses alliés est utile ? Autant s'en débarrasser, comme ça personne ne finirait avec de coussinets mutilés par ces horribles choses qui prennent entre les pattes et qui empêchaient toute forme correcte de déplacement dans la forêt orientale. Puis, après, s'ils en avaient assez, ils pourraient peut-être faire quelque chose avec. Comme une énorme collier de pommes de pins. Ou un feu. Les voir brûler lui donnerait sûrement un sentiment de satisfaction intense. Oh, rien que penser à cela fit son sang chauffer légèrement dans ses veines.

« Quel est notre plan d'action ? », demanda-t-elle à la tueuse, évitant de s'atteler à quelconque forme de formalités. Elles étaient sûrement par-dessus ce niveau ; autant aller droit au but alors, ne pas perdre de temps. Plus vite l'automne était débarrassé de ça, plus vite tout irait mieux dans la vie de tout le monde ; ils pourraient enfin marcher sans aucun danger.
Revenir en haut Aller en bas
Faïryna
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Faïryna
Féminin Messages : 255
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 15
Ta localisation réelle : Dans le monde sombre et distordu de la malédiction de Gaïordos.

Identitée du loup/chien
Rang: Tueur
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Bientôt et avec un beau gosse de première B)

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Lun 9 Avr 2018 - 0:36

J'attendis qu'ils soient à peu près à ma hauteur pour faire quelques pas vers eux, la mine enjouée mais sérieuse. L'heure est grave les amis. Très grave. Il allait se passer quelque chose de terrible : une guerre. Nos adversaires ? Ces fichues pommes de pin. On va les faire cramer sur un bûcher pour toutes les pattes qui ont été leurs victimes. Ca va saigner, et cette fois ce sera pas du côté des loups.

-Quel est notre plan d'action ? , me lança Galadriel qui semblait avoir envie d'en découdre autant que moi. Bien. Il faudra donner toute notre énergie face à ces ennemis fourbes et sournois. Je souris intérieurement face à la situation. Comme c'est cocasse d'avoir l'impression d'aller sur un champ de bataille. M'enfin, si ça l'était vraiment, avec une estropiée, une adolescente et un veilleur, on n'aurait pas risqué d'aller bien loin face à la multitude d'adversaires qui nous attendait.

Un sourire amusé vint étirer finement mes babines à l'invocation de cette image dans mon esprit et une lueur pétilla dans le fond de mon regard. Ca promettait d'être une quête agréable. De quoi se forger des liens forts et improbables.

-On va battre le secteur bout par bout, en trois rangées. Dès que vous voyez une forme s'apparentant à une pomme de pin, sus à l'ennemi. , répondis-je avec une pointe d'humour. On va montrer à ces dissidentes ce que valent les loups de l'Automne, quand bien même sont-ils trois dont un veilleur, une ado et une blessée.

En s'attaquant inconsciemment aux automnaux, elles ne savaient peut-être pas que ce serait pour leur pomme. On va leur montrer de quelle pomme de pin... euh de quel bois on se chauffe. J'espère qu'on a de quoi faire griller quelques aliments car ce soir je compte bien qu'on amène une bonne pelletée de ces fruits conifèriens. Ils vont servir pour une bonne cause pour une fois au lieu de s'allier à celle qui nous agresse les coussinets.
Je pris les devants et marchai devant moi, les cheveux flottant légèrement au vent. Nous formions une fière équipe. Ca va chier des bulles, c'est moi qui vous le dis.

Même si mon attention était portée sur notre mission, mon esprit se mit à divaguer légèrement de son chemin- sans le perdre de vue car j'étais concentrée bien que décontractée. J'étais prudente aussi à l'emplacement que prenaient mes pattes sur la terre couverte de feuilles mortes, doux matelas à la fraîcheur apaisante pour les coussinets. Je réfléchissais à tous les souvenirs que j'avais récupérés. Cela faisait bientôt quelques temps. Alors que j'avais cru tourner folle et pour de bonnes raisons, j'arrivais à me sentir bien actuellement.
Tout ça en partie grâce à Lathraios. Si j'avais été seule, j'aurais perdu la raison et serais devenue un monstre qui n'aurait eu pour but que d'être sa dernière victime.
Je clignai des yeux, chassant ces souvenirs. C'est du passé. Je ne dois pas oublier, je ne dois plus oublier, mais il ne faut pas que ça vienne me hanter. Je dois profiter des instants présents, enterrer tout cela. Mais comment mettre définitivement en arrière-plan mon crime ? Ce poignard de culpabilité et d'horreur restait toujours planté dans mon cœur, comme un éternel handicap. Comment se regarder en face après ça ? Pas besoin de devenir un monstre. Je l'ai déjà fait, il y a bien longtemps, même si c'était involontairement.

Les bruits de pas de mes compagnons de route me ramenèrent au présent dont j'avais été déconnectée quelques instants. Je me ressaisis. « Sus aux pommes de pin : » , pensai-je, tentant de m'enthousiasmer de nouveau. L'adrénaline d'accomplir quelque chose recoula de nouveau dans mes veines, flux agréablement chaud et pétillant. Ma démarche souple camouflait presque le petit bandage qui entourait ma patte dont j'oubliai alors le léger élancement, enjouée.
Déjà repérai-je une pomme de pin à moitié cachée par de la terre et des feuilles desséchées. Je la déchaussai sans grande peine, et la gardai serrée entre mes crocs, dans ma gueule, prenant garde à ce que ma langue n'entre pas en contact avec de la terre, ce qui sans aucun doute aurait été assez désagréable. Une lueur contente éclaira mon visage et ma queue s'agita légèrement alors que je la déposai près des racines d'un arbre.

-On va poser nos trouvailles ici afin de les regrouper et de ne pas en perdre. , proposai-je calmement, m'adressant à Ombre et Galadriel. Ce serait bête de se faire attaquer par ses propres prisonniers.

Je retournai à la recherche de ses consoeurs, gardant mes sens à l'affût des mouvements ambiants, veillant à ne pas perdre mes compères si jamais ils s'éloignaient. Je n'aimerais pas trop me faire du souci pour rien. Je déposai une deuxième pomme de pin dans le coin que j'avais désigné plus tôt. Ca va, si on va tous à ce rythme, on devrait avoir bien avancé plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
http://astrala.forumactif.org
Ombre
Petit Arbre
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Maeya
Masculin Messages : 319
Date d'inscription : 21/02/2015
Age : 24
Ta localisation réelle : Trois-Rivières, Québec, Canada

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Lun 9 Avr 2018 - 21:57


Allons récolter des "pains"
~ Quête Automnale ~
Ombre travaille avec Faïryna et Galadriel

La réponse murmurée de l’adolescente à la suite de son petit soupir indiqua au veilleur qu’il n’était pas le premier à lui poser cette question et que c’était probablement une corde sensible. Il ne voyait pas pourquoi les autres le prenaient ainsi, cependant… Il arrivait de ne pas être certain, d’avoir besoin de temps pour choisir, ce n’était pas si grave, tant que ça se généralisait pas. Pour Ombre, qu’elle ne sache pas encore ce qu’elle voulait faire n’était pas du tout un blasphème ou une hérésie. Mais il décida de ne pas pousser la discussion dans cette direction, pour éviter de dire encore une fois une chose qu’il ne fallait pas. Voilà pourquoi il détestait discuter. Ça finissait toujours mal pour rien. Enfin bref… de toute façon, ils arrivaient en vue de Faïryna, ce n’était donc plus le temps de discuter. Maintenant, il fallait passer à l’action.

Il écouta avec attention le plan que mettaient au point les deux femelles. Il n’avait rien de particulier à dire, alors il ne dirait rien. Il faudrait bien entendu penser à déposer les pommes de pin quelque part, mais quand ils en auraient trouvé, alors ils pourraient se poser la question. De toute façon, elles semblaient savoir ce qu’elles faisaient et en toute honnêteté… eh bien, comment dire… il les trouvait un peu trop zélée… ce n’était que des pommes de pins, ce n’était pas comme s’ils allaient se battre contre d’autres loups… Alors pourquoi toute cette passion, cette mise en scène et ce parler… excessif? Peut-être juste pour s’amuser… Eh bien lui, ça ne l’amusait pas du tout. Il ne fit cependant aucun commentaire. Si s’imaginer de telle choses augmentait la productivité des deux femelles, tant mieux pour elles, il n’allait pas briser leur rêve. Il espérait juste qu’elles n’essaieraient pas de l’inclure, parce que non merci! Il allait se contenter de faire son travail tout en gardant un œil sur elles et en participant si nécessaires aux « discussions stratégiques » qui avaient besoin de son avis blasé d’asocial pas drôle.

En suivant les deux autres, Ombre se mit tout de suite à scruter le sol. Sa lumière jusqu’ici blanche tourna à l’orange vif tandis qu’il se concentrait sur les images qu’il voyait. C’était légèrement agaçant… comme si les satanées pommes de pins étaient pas déjà assez difficiles à trouver, il fallait en plus qu’il voit tout au travers d’un filtre orange qui rendait tout encore plus flous et semblable! Pas grave, il ferait avec. Il suffisait de voir où les feuilles faisaient une petite bosse, de trouver le brun entre les petits feuillages fourbes et au pire de marcher dessus. Lui il pouvait se le permettre. Concentré sur son travail, alerte et pas vraiment bavard, il avait déjà deux de ces fruits à écorce au goût terreux entre ses crocs quand leur leader jugea enfin bon de désigner un endroit pour les déposer. Avec sa grand gueule, il aurait pu en prendre encore un, il n’avait donc pas jugé bon d’arrêter la petite troupe. Surtout qu’avec ses grandes pattes, il allait un peu plus vite qu’elles, donc il traînait pas même s’il prenait le temps de récolter une victime qui flamberait au grand feu de joie purificateur… Et voilà qu’il pensait comme elles!

Après avoir déposé ses trouvailles, il se mit à fouiller de façon un peu plus méticuleuse, remuant les feuilles pour en déterrer les éventuels trouillards qui n’osaient pas pointer le bout de leur… écorce… Il s’assurait toujours de rester à distance de conversation de ses alliées et surpris Faïryna à rectifier plusieurs fois sa trajectoire pour ne pas s’éloigner, elle non plus. Elle savait ce qu’elle faisait, c’était clair. Cependant… avaient-ils vraiment besoin de rester ensemble? Oui, au cas où l’un d’eux se blessait. Et qui serait le mieux placer pour transporter la blessée (puisque lui ne risquait rien) jusqu’en lieu sûr? Ombre, bien entendu. Il ne devait donc pas s’éloigner. Se reconcentrant sur sa tâche, il vit avec délectation qu’ils avaient déjà amassés une petite pile, de quoi faire un bon petit feu de camp. Il en faudrait cependant beaucoup, beaucoup plus s’ils voulaient illuminer la nuit pour tout le clan. À ce rythme, ils en avaient pour quelques heures. De l’aide aurait été bien volontiers… Enfin, plus d’aide que ce qu’ils avaient déjà!

©️Maeya Fleur de Neige


Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Germe
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 89
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 15
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Ven 13 Avr 2018 - 3:06

Après que Faïryna leur ait assigné un coin où mettre leurs victimes pour éviter qu'elles ne se dispersent aux quatre vents, l'adolescente automnale se mit directement à la tâche. Ces pommes de pin verraient la fin de leur règne dès aujourd'hui ! Ils étaient trois chevaliers à lutter contre leur régime totalitaire ; la révolution avait commencé. La terreur allait cesser dès aujourd'hui !

L'enthousiasme de Galadriel n'était définitivement pas aussi grand que celui de la tueuse, qui, elle, agissait et parlait de façon beaucoup plus enfantine. C'était presque ironique que la plus jeune du trio soit plus sérieuse que son aînée, mais là n'était pas son attention. Elle était plutôt dirigée vers les cibles de leur ménage ; les pommes de pin, ces terribles choses qui entravaient la vie de tous les jours. Elle commença par s'approcher d'elles, essayant mentalement d'établir un plan pour les ramener au lieu de rendez-vous sans se piquer les pattes ni les lécher. Bien vite, cependant, elle compris la technique ; c'était soit une à la fois, soit en rafales. Mais elle n'avait pas particulièrement envie d'utiliser son pouvoir, pas du tout même. Ça l'ennuierait bien de gaspiller son énergie là-dessus ; une à la fois, ce serait donc.

Elle s'approcha donc de celle qui était la plus proche d'elle et l'attrapa dans sa gueule, faisant bien attention à ce que sa langue soit bien loin de la chose qu'elle avait prise. Elle se déplaça avec précaution, son regard vairon penché au sol pour éviter qu'elle ne mette une patte sur une pomme de pin accidentellement. Galadriel ne tenait pas à se blesser, surtout pas pour une mission aussi simple que de faire le ménage dans la forêt Orientale. Ce n'était pas une traque ou une assassinat discret, ou encore une mission de chasse en terrain escarpé ; c'était seulement marcher à travers un champ épineux. Aussi dangereux qu'un champ de mines ! Elle marchait de façon beaucoup trop prudente pour quelque chose d'aussi simple, mais elle préférait prévenir que guérir, comme le disait le proverbe.

Bien vite, elle arriva au-dessus de leur tas, qui commençait à se remplir de plus en plus. Elle lâcha son butin là et se retournant, partant à la recherche de plus de ces objets aux extrémités piquantes. Il ne lui restait qu'à répéter le processus plusieurs fois, jusqu'à temps qu'il n'en reste plus ! Ce fut rapide qu'elle en ramassa plusieurs et qu'elle les ramena à bon port, ne les léchant accidentellement que quelques fois. C'était mieux que ce qu'elle avait imaginé ; elle aurait pu tous les goûter, mais seulement quelques uns avaient été victimes de sa salive ; ou plutôt le contraire, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Faïryna
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Faïryna
Féminin Messages : 255
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 15
Ta localisation réelle : Dans le monde sombre et distordu de la malédiction de Gaïordos.

Identitée du loup/chien
Rang: Tueur
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Bientôt et avec un beau gosse de première B)

MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   Mar 17 Avr 2018 - 19:08

Le labeur avançait bien. Quelque fois, je jetais un coup d'oeil au travail obstiné de mes deux camarades. A nous trois, nous avions amassé déjà un bon gros et grand pactole de pommes de pin. Elles semblaient maintenant vouloir concurrencer en taille l'arbre auquel elles sont adossées. Petites coquines. Toujours à vouloir profiter de la situation, hein ? Pires que des louveteaux.
Je fis un pas, et une grimace se superposa à l'expression mi-sérieuse mi-espiègle de ma face, causée par le tiraillement de ma patte qui s'était fait un peu plus fort pour cause d'un mauvais mouvement. Je la remuai délicatement en l'air en tirant un peu la langue, le visage un peu crispé, puis la reposai avec précaution au sol. Je baissai la truffe vers le sol feuillu, l'odorat ouvert à la chasse aux viles ennemies. Mes narines frémirent légèrement, et je reconnus leur odeur si proche du reste mais pourtant bien propre à elles. J'écartai du bout de ma patte invalide les feuilles mortes qui camouflaient l'adversaire aux yeux des autres, m'appuyant sur mes autres pattes pour rester stable. En peu de temps se trouva la friponne, avant feu son bûcher qui ne saurait tarder ce soir.
J'esquissai quelques pas vers notre incommensurable réserve de munitions. Lorsque je m'arrêtai pour ouvrir la gueule et lâcher la pomme de pin au pied de la montagne que représentaient ses congénères, une petite masse percuta mon épaule, m'écarquillant légèrement les yeux de surprise. Ma proie tomba et roula au sol, se coinçant entre deux des siennes. Ma tête s'était tournée vers l'arrière, ou en tout cas vers la direction dont venait le missile, que je cherchai d'ailleurs aussi des yeux. Je baissai les yeux. Quel fut mon étonnement d'y trouver une pomme de pin encore toute roulante de son vol plané, tressautante encore un peu, tel un poisson frétillant. J'arquai un sourcil et fronçai l'autre, sceptique. Plus loin je vis Galadriel et Ombre. Ce serait l'un deux qui m'aurait envoyé ça ? Je réfléchis. Ombre ne semble pas du genre à balancer des pommes de pin sur le dos des gens. Et Galadriel, même si elle est adolescente, reste assez mature. Ou peut-être que je me trompe sur leur compte. Je me passai la langue sur les babines, goûtant aux effluves flottant dans l'air, fermant quelques secondes les yeux. Hmm voyons voir... ça sent la terre mouillée, les feuilles, les arbres, comme d'habitude quoi... y'a les odeurs de Galadriel et d'Ombre par là aussi...
Poc !
Nouveau choc, cette fois sur la tête. Je fis un bond circulaire, la mine indignée. C'est qui le petit rigolo qui s'amuse à me balancer des trucs à la gueule ?! Une deuxième pomme de pin se trouvait au sol là où elle l'avait rencontré après avoir cogné ma tête. Bon, au moins on a pu constater qu'elle n'était pas vide lors de ce contact désagréable. Je grognai.
Je m'apprêtai à retourner à mes occupations, dans une attitude faussement innocente, les sens vigilants afin d'intercepter les parasites qui m'envoient ces maudites pommes de pin dessus. Mais mon regard accrocha une forme non loin d'Ombre et Galadriel. Je redressai abruptement la tête. Que...

Une forme d'apparence lupine se trouvait derrière un arbre, camouflée par des buissons et leurs ombres. Je plissai les yeux. Que fait-elle donc ? Je la vis prendre quelque chose dans sa gueule.... Je remarquai aussi une autre forme pas très loin. Elle faisait les mêmes gestes. Ma gueule s'entrouvrit un peu, et mon expression se fit décidément de plus en plus suspicieuse. Est-ce que ?...
Leurs têtes prirent de l'élan comme pour envoyer un poids, et une apostrophe sortit spontanément du fond de ma poitrine :

- HÉ !   , fis-je d'une voix forte et tonnante qui vibra d'une façon violente dans l'air.

Les deux silhouettes sursautèrent violemment, et leurs tirs s'en trouvèrent peut-être détournés, je n'ai pas pu vérifier exactement, car je me dirigeais déjà d'une allure féroce vers les deux trublions. Mais peut-être n'étaient-ils pas seuls...
Revenir en haut Aller en bas
http://astrala.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête automnale- Allons récolter des "pains" [FEAT Ombre et Galadriel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire de l'Automne :: Forêt orientale-
Sauter vers: