Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 
Top friends

8831


Partagez | 
 

 Et la nuit prit feu | ft. Kérès

Aller en bas 
AuteurMessage
NuitsTernes
Cellule


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 28

MessageSujet: Et la nuit prit feu | ft. Kérès    Mer 21 Mar 2018 - 23:22



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]I will set the world on fire and make sure you burn with it.
GAUNER ft.Kérès



Si la grande masquée était sûre d'une chose, c'était que Nachtgewalt lui paierait cette "mission". Tout était parti d'un différend entre la louve au masque rouge et le corbeau. Celui-ci avait voulu lui confier la mission d'assassiner un printanier contre qui il tenait une rancune des plus terribles ( pour une histoire d'affront qu'il n'avait guère voulu détailler). Et Gauner, dans toute son insolence, avait répondu par la négative. D'autres sbires plus dociles auraient probablement obéi avec plaisir aux ordres du loup noir. Malheureusement, Gauner n'était pas comme les autres sbires et elle ne craignait guère de tenir tête à l'effrayant corbeau. Ainsi, sans se décontenancer,  elle avait envoyé paître Nachtgewalt au motif qu'il "n'avait qu'à régler ses conflits lui-même" et qu'elle se " fichait parfaitement que ce printanier ait heurté son ego surdimensionné". Mais elle aurait dû se méfier, lorsque celui-ci avait fini par céder, que le maléfique loup noir se vengerait avec la plus grande cruauté. Et cela ne manqua pas. Elle su, dès qu'elle sentit ses pattes patauger dans la vase et les moustiques l'assaillir pour goûter son sang sucré, qu'elle aurait juste dû accepter de tuer ce satané printanier.

La louve pestait bruyamment tandis qu'elle progressait dans la nuit. Les nouvelles terres estivales n'avaient plus rien à voir avec les anciennes, chaleureuses et conviviales; elles n'étaient plus qu'hostilité et danger. Même la courageuse traîtresse se méfiait à chacun de ses pas qu'un serpent ait été tenté de lui glisser entre les pattes. Entre ses crocs serrés, elle tenait une grande branche d'arbre prise par les flammes. Les flammes consumaient le bois en produisant des craquements sinistre et ne tarderaient pas à venir lécher le masque de la louve. La lumière du feu éclairait son visage et illuminait son regard ardant. Doucement, sans précipitation et avec nonchalance, désintérêt, flegme, elle mettait le feu aux lianes et aux buissons. Malgré l'humidité, le feu commençait à se propager tout doucement. La louve prenait garde à se laisser un chemin, afin qu'elle ne soit pas emprisonnée par les flammes. Un incendie de nuit, cela était parfait : les loups dormaient paisiblement et ne se doutaient pas encore du cauchemar qui les attendait à leur éveil. Cette stratégie intelligente la faisait presque sourire.

Une fois qu'elle fut satisfaite, la louve s'arrêta et fit demi-tour par là d'où elle venait, continuant de propager le feu derrière elle. L'agacement était palpable dans son attitude et elle grommelait de ne pas pouvoir s'arrêter, chassant les moustiques du bout de sa queue.

Malgré le bruit assourdissant de l'incendie, un mouvement dans la végétation attira l'attention de la traîtresse. Un loup, quelque part, progressait dans la forêt lui aussi. Le manteau noir de la traîtresse la dissimulait parfaitement dans l'obscurité, mais la branche la rendait facile à repérer. Elle contourna subtilement l'individu, sans aller jusqu'à lui, mais pour l'emprisonner dans les flammes. Le pauvre bougre n'avait sûrement rien fait, mais elle le pouvait risquer d'avoir une présence inconnue tapie dans son dos alors qu'elle quittait les lieux du crime. Elle lui posait une embuscade afin qu'il ne puisse pas lui en tenir une. Rien de plus simple. Elle tenta de le mettre dans une impasse, si bien qu'il serait obligé de venir jusqu'à elle; puis elle lâcha la branche, afin de ne plus être repérable. L'odeur du feu masquait celle des deux loup et Gauner peinait à se repérer, elle n'aurait su dire s'il s'agissait d'un estival ou d'un intrus, autant qu'elle l'était.

La traîtresse  bondit hors des flammes et vint se hisser sur un tronc d'arbre mort, trop humide pour prendre si facilement feu et s'y allongea sans la moindre inquiétude, voyant le feu devant elle se rapprocher tandis que derrière, elle pouvait toujours s'enfuir. La chaleur empirée par l'incendie la faisait haleter sous son masque mais la louve aux dagues n'aurait rien montré de son inconfort. Elle attendit, patiemment, que le loup qu'elle n'arrivait à identifier vienne jusqu'à elle, le voyant au loin se rapprocher inévitablement. D'un grondement sonore, elle attira son attention, au-cas où il aurait été tenté de ne pas la remarquer et s'exclama par dessus le bruit des flammes :

« Décidément, je continue de croiser des individus de ton espèce ces temps-ci : au mauvais endroit, au mauvais moment. »


CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Akaii-Tsukii
Masculin Messages : 143
Date d'inscription : 23/01/2014
Age : 20
Ta localisation réelle : Far oveeeeer theee misty mountains cooold /PAN/

Identitée du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
10/100  (10/100)
En couple ?: Avec la magnifique personne qu'il est lui-même 8D

MessageSujet: Re: Et la nuit prit feu | ft. Kérès    Mar 27 Mar 2018 - 17:27


ET LA NUIT PRIT FEU
Aquila non capit muscas
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat. Gauner
Dire que tout était parti d’une simple idée de promenade. Kérès n’avait pas réussi à trouver le sommeil et n’était pas du genre à attendre sagement que ses yeux se ferment tout seuls. Il s’était donc levé en grognant, avait fait un tour, toujours en grognant et avait finalement décidé d’aller jeter un simple coup d’œil aux nouveaux territoires estivaux. A l’heure qu’il était, ils devaient tous être en train de dormir paisiblement, et quand bien même ils trouveraient des traces de son passage le lendemain, il serait trop tard. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce territoire était un véritable foutoir pour qui n’y avait jamais mis les pieds. Des lianes partout à s’en vautrer au sol, un air chaud insupportable et des bestioles désagréables qui grouillaient à perte de vue. Le soldat avait manqué de peu de marcher sur un serpent et, après un bon en arrière dû à son instinct, le contourna avec précaution. Il regrettait presque d’être sorti de sa tanière. M’enfin, pour que les estivaux se soient installés dans le coin, il devait bien y avoir des lieux plus charmants que celui-ci. Il n’avait tout simplement pas eu assez de chance.

Alors que son pas se faisait de plus en plus lourd à cause de l’ennui et de toutes ces choses désagréables qui l’accaparaient, une odeur acre emplit ses narines. Les sourcils froncés, le loup au pelage sombre regarda derrière son dos et s’aperçut qu’une lueur enflait dans les bois. Une lueur, en pleine nuit ? Et cette odeur de fumée. Un feu ? Mais qu’est ce que c’était que ce foutu bordel ? Pourquoi était-ce quand il faisait un petit tour sur un autre territoire qu’une merde lui tombait dessus ? Le soldat soupira avec exaspération. Il lui faudrait s’éloigner rapidement. Les estivaux allaient bien se débrouiller avec leurs problèmes, il n’allait pas accourir à leur tanière en criant au feu. Pour la simple et bonne raison qu’il n’avait rien à faire ici mais aussi que leur sort ne le préoccupait guère. De toute façon, il y en a bien un qui se réveillera plus tôt que les autres. Ne perdant pas plus de temps en pensées inutiles, le soldat commença a se remettre en marche, mais après quelques minutes, quelque chose le troubla. Pourquoi diable avait-il l’impression que ces maudites flammes l’encerclaient ? Il avança alors dans une direction qui semblait hasardeuse, mais qui au fond, au vu de la situation inhabituelle, ne l’était probablement pas. Comme s’il ne faisait pas assez chaud habituellement dans cette maudite forêt, il fallut que le feu s’y mette ! D’ailleurs, comment un feu avait-il pu se déclarer tout seul dans un tel endroit ? Plus Kérès y pensait, plus il avait un mauvais pré-sentiment. Il décidé d’accélérer le mouvement, ne voulant pas finir bêtement piégé dans l’incendie et mourir avec si peu de gloire. Alors qu’il lui semblait enfin être tranquille et tiré d’affaire, un gognement sur sa droite attira son attention. Il avisa une silhouette enveloppée dans un manteau sombre, allongée paisiblement sur une tronc renversé. Avec le masque qu’elle portait, le loup aux yeux glacés sut tout de suite à quel genre de personnage il avait affaire. Il gronda son mécontentement. Manquait plus qu’ça.

- Décidément, je continue de croiser des individus de ton espèce ces temps-ci : au mauvais endroit, au mauvais moment.

Kérès arqua un sourcil. Évidemment, il avait fallut que ce soit lui qui dérange un de ces singlés en plein plan machiavélique de destruction de territoire. Alors quoi ? L’autre allait essayer de se débarrasser de lui, maintenant qu’il était un genre de témoin gênant ? Quoi qu’il en soit, le soldat comptait bien retourner pioncer dans sa grotte à un moment ou à un autre. S’il devait passer sur ce NuitTerne pour en arriver là, et bien soit, il le ferait sans aucun remord.

- Si t'avais pas décidé de foutre le feu partout, nos routes ne se seraient pas croisées. Il continua, avec une fausse moue boudeuse. J'espère que ce n'est pas moi que tu as essayé de rôtir ?

Le soldat restait sur ses gardes. Si le sectaire l'avait mené jusqu'ici, ce n'était probablement pas pour lui faire la conversation. Il se tint donc prêt à réagir au moindre mouvement suspect de sa part.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Et la nuit prit feu | ft. Kérès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoires Estivaux :: Jungle Rouge-
Sauter vers: