Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Neutre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka]
Nachtgewalt
Administratrice
Nachtgewalt
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 299
Date d'inscription : 25/05/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue-3/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (-3/1000)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.
Mar 20 Fév 2018 - 11:34

détails
Bushig und Metall
AKA Les deux empêcheuses de tourner en rond
ft. Laïka et Damoclès
Ʃkaemp はは ™️


Nachtgewalt était assis en haut de son arbre, un immense titan tordu aux branches larges et épaisses, dégustant d'un air agacé son lapin fraichement tué par un de ses NuitsTernes. Le sang goûtait le long de l'appendice qui lui servait de bec tandis que son regard lunaire observait avec irritation la lune de plus en plus basse dans le ciel nocturne. Ce n'était pas juste. Nacht avait tout planifié, tout prévu : comment il avait tendu ce piège à Bushig et Metall, comment il allait les humilier et les torturer, comment il allait se servir de leur souffrance comme un exemple envers tous ceux qui envisageraient de s'opposer à lui à leur tour. Cela n'avait pas été simple de faire circuler l'information de sa présence en ces lieux, puis d'avoir attendu qu'elles se pointent, il méritait que son plan fonctionne ! Mais évidemment, les deux merdeuses avaient décidé de prendre du retard dans son glorieux programme !

L'air glacé venu des montagnes ne parvenait pas à apaiser le noiraud, se contenant de passer entre ses plumes, les remuant doucement en un murmure indéchiffrable. Furieux, Nacht envoya valser le cadavre du malheureux lapin qui s'écroula au sol dans une fine giclée de sang. Ses griffes pénétrèrent la branche avec un affreux crissement tandis qu'un rictus apparaissait sur le terrifiant minois du loup noir. Nacht détestait qu'on se joue de lui. Cela lui donnait davantage des envies de meurtres.

"Montrez vous, stupides gamines..." gronda-t-il intérieurement. "Je n'ai pas de temps à perdre..."

Et il n'avait littéralement pas de temps à perdre : chaque seconde qui s'écoulait le rapprochait de l'aube et ses pouvoirs s'amenuisaient. Or, les deux gamines étaient des "traqueuses de NuitsTernes", elles ne pouvaient pas continuer leur petite chasse impunément. Nacht devait sévir. Et il en mourrait d'envie.
Mais elles ne venaient pas.

Le noiraud poussa un profond et intense soupir venu tout droit du plus profond de ses entrailles. Pour passer le temps, il se remémora ce que Gauner et Glüh lui avaient dit sur ces empêcheuses de tourner en rond. L'une était coriace, aux cheveux épais et au regard intense : c'était Bushig. L'autre était plus effacée mais tout aussi retors, aux teintes vives et à la queue robotique : c'était Metall. Deux noms déplorablement originaux, mais Nacht n'avait pas vraiment eu le temps d'y réfléchir, trop occupé à laisser son agacement le consumer.

La lune était de plus en plus basse. D'ici une à deux heures, les premiers rayons du soleil allaient apparaitre. Le noir solitaire secoua la tête, se résignant tant bien que mal à abandonner.

Puis le premier écho de voix lui parvint.

Nacht dressa les oreilles, surpris. Il scruta le creux de forêt qui lui faisait face, et c'est alors qu'il les aperçu : deux silhouettes, marchant côte à côte, échangeant quelques mots. Leur pas était prudent, du moins autant que Nacht puisse en dire malgré la distance. Elles correspondaient aux descriptions fournies par les NuitsTernes, ce qui le fit sourire avec satisfaction. Il retint la jubilation qui menaçait de le saisir. Enfin ! elles avaient pris leur temps.

Silencieux, Nacht resta immobile, fixant leur avancée avec impatience. Chaque pas qu'elles prenaient les rapprochaient d'un piège tendu sous les feuilles mortes, un simple tapis de branches extrêmement fines destinées à se rompre sous le poids des deux louves, les faisant échouer dans une fosse de quelques mètres de profondeurs. Rien de bien compliqué, mais diablement efficace quand on ne peut pas voler. Ce dont les deux idiotes étaient - à sa connaissance - incapables.

Mais tandis que le noiraud se moussait intérieurement pour sa propre intelligence, il ressentit une pointe de frustration en avisant les deux gamines commencer à dévier de la route qu'il leur avait toute tracée pour bifurquer hors de portée de sa fosse. Il plissa son regard lunaire et un grognement mauvais sortit d'entre ses crocs serrés.

"Non seulement elles arrivent en retard mais elles évitent mon piège ! Was für Unhöflichkeit !"

Sa frustration finit par atteindre des sommets. L'arrivée du jour le rendait nerveux, il devait intervenir. Changement de plan.

Il descendit en un grand bruit de son arbre, fracassant les branches sous lui sans grande discrétion, et se faufila entre les arbres de son pas disgracieux. Le noir de son pelage se fondait parfaitement dans l'obscurité des lieux, mais il n'était pas vraiment silencieux. De toute manière, il voulait être repéré.

Il s'approcha d'elles, se sachant repéré, et lâcha de son habituelle voix stridente, faussement amical :

-Guter Abend ! Vous cherchez quelqu'un ?

Et il leur offrit son plus beau sourire, à savoir un sourire cauchemardesque. Son regard lunaire se perdit dans celui de la dame à la queue de métal et il cilla légèrement tandis qu'une bouffée de haine soufflait dans sa poitrine. Il l'avait déjà vu. Aucun NuitsTernes ne l'en avait averti.

C'était une LibreLune.

Nachtewalt réprima un éclat de rire. De mieux en mieux.

Maintenant, il n'avait vraiment aucune raison de se contenir.

HRP:
 

*^*

Revenir en haut Aller en bas
Laïka
Laï-metall
Laïka
Race : Loup/louve
PUF * : Mayux
Féminin
Messages : 71
Date d'inscription : 06/04/2017
Âge : 16
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue15/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (15/1000)
En couple ?: Nope
Mer 21 Fév 2018 - 3:02

Dans les lointains fonds de la forêt primitive, il n'y avait généralement aucun loup qui se baladait là lors de la nuit. Cependant, deux silhouettes s'y baladaient et la plus petite semblait gambader, le regard en l'air et la tête visiblement dans les nuages.

Laïka et Damoclès n'avaient toujours pas abandonné leur quête. Celle qu'elles avaient décidé de se donner ensemble lors de leur rencontre dans la forêt de brume : celle de chasser les NuitsTernes jusqu'au dernier. À elles deux, elles en avaient rencontré trois pour le moment. Laïka avait fait la connaissance d'Abglanz dans le désert gelé, Damoclès de Gaüner dans la tour d'Amon-Hen et les deux avaient pu être témoin du carnage de Glümwerchen avait causé dans le champ de coquelicots. Même si leur enquête aurait pu être considérée comme trop osée ou trop désespérée pour beaucoup, l'apprentie LibreLune avait clairement confiance en leur capacité. À elles deux, les louves avaient déjà réussi à retrouver l'un des membres de la secte du Corbeau - et pendant la journée, le duo avait eu vent d'une certaine rumeur. Celle de la présence d'un de leurs membres dans la forêt primitive. Bien sûr, si c'était une rumeur, il y avait des risques ; si le loup ne voulait pas se faire trouver, il aurait déguerpi depuis longtemps. S'il était encore là, c'était sûrement pour une chose ; pour se faire remarquer. Pour détruire, tuer ou tendre un piège. Là n'était même pas une remarque intelligente ; c'était tout simplement logique, après avoir entendu au moins cinq loups leur relater la même histoire, de déduire que quelque chose ne tournait pas rond. Bien sûr, elles n'avaient pas abandonné cette piste. Si elles trouvaient le coupable de tout cela, les deux investigatrices pourraient l'arrêter dans son élan. Cependant, les deux avaient beau ne pas être les louves les plus brillantes de Four Seasons, elles n'étaient pas complètement idiotes. Elles avaient eu la clarté de rester sur leurs gardes, du moins jusqu'à temps que leur recherche devienne excessivement longue et que Laïka se mette à s'ennuyer. Après tout, elles avaient passé leur journée à parler à d'autres loups et à suivre des pistes. Elles n'étaient arrivées dans la forêt primitive qu'assez tard le soir, le crépuscule déjà passé. Finalement, leur promenade en forêt dura plus longtemps que prévu et tout esprit sérieux de l'adolescente se dissipa au cours des petites conversations qu'elle avait avec sa partenaire et amie. Elle recherchait encore leurs alentours, mais ne se la jouait plus super espionne - plus « non mais c'est quoi ce bordel on en finit quand ».

Heureusement, ce moment de latence eut une fin. Quelque chose ne tournait pas rond ici - Laïka s'arrêta en plein milieu de leur chemin, espérant fortement que sa coéquipière en fasse de même. « Damoclès, attend. Je ne sais pas si tu le sens aussi, mais j'ai l'impression qu'un bordel se trame. Regarde juste par terre. » Elle fit pointa un certain endroit par terre à l'aide de son museau. « C'est pas juste un poil suspect qu'autant de feuilles se soient foutues là ? Ça m'a bien l'air d'une sorte de piège à deux balles. », expliqua-t-elle, la concentration qu'elle avait perdue des heures avant lors de leur randonnée tout à coup revenue sous le coup de l'adrénaline.

Les deux louves contournèrent le piège et continuèrent leur route, avant d'entendre un bruit. D'un pas prudent, elle avança. Plus loin, le duo de chasseuses de méchants put apercevoir une vue assez unique. Un grand loup au pelage sombre et aux yeux complètement blancs, au museau en forme de bec. Les deux yeux de la LibreLune s'ouvrirent grands comme des soucoupes. Le spectacle devant elle la fit balbutier quelques fois avant de commencer sa phrase, ignorant complètement la question du Corbeau.

« D-Damoclès, fait attention s'teu plaît. C'est le Corbeau. C'est de sa faute à lui si tout ça se passe. Nachtgewalt. Il a organisé ce problème. Si on l'arrête, c'est gagné. Sinon, c'est mort. Il est dangereux. », hésita-t-elle. Elle se sentait absolument obligée de la prévenir. Même si les deux louves ne se connaissaient que depuis peu, leur lien était définitivement fort. Les aventures les plus difficiles créaient les amitiés les plus inoubliables, disait-on. Laïka prenait ça comme une blague avant de le vivre ; mais maintenant elle comprenait. Une fois face au danger, elle n'avait plus seulement peur pour sa propre peau, et il n'y avait aucun autre LibreLune pour les protéger. Elles étaient seules face à la source de tous leurs problèmes. Seules face à la noirceur.
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
Damoclès
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 192
Date d'inscription : 30/12/2017
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue45/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (45/1000)
En couple ?: Non
Mer 21 Fév 2018 - 18:25

https://runedraconis.deviantart.com/


Bushig und Metall fightent le mal
with Laïka & Nachtgewalt
De ses quelques expériences forestières en ces terres, Damoclès ne savait pas à laquelle il lui faudrait attribuer la médaille de l'atmosphère la plus glauque. Dans celle du territoire hivernal, c'est vrai qu'il y avait quand même du brouillard, qui jouait sur la perception, sur les sens, et rendait le lieu tout aussi dangereux que glacé. Ici... C'était différent, mais dans un sens, tout aussi inhospitalier. Les arbres étaient si hauts, parfois si tortueux que le sol n'était fait que d'ombres, et progresser là-dedans était parfois bien casse-pattes. La forêt semblait tellement vieille et pleine d'histoires que la jeune solitaire en frémissait, le poil dressé sur le dos ; elle ne savait trop si c'était de peur ou de soif d'aventures. Heureusement, elle pouvait une fois de plus compter sur la présence de sa partenaire pour parcourir n'importe quel lieu rebutant afin de débusquer leurs cibles : les NuitsTernes.

Après une longue journée à interroger des loups ici et là, puis la poursuite d'une rumeur comme quoi l'un des recherchés se terrait dans le coin, l'ambiance tournait plutôt à la balade forestière. Nos héroïnes, un peu au bout du rouleau, jasaient sans trop prendre garde à leur discrétion, souhaitant évacuer la tension et se détendre un peu l'esprit - à défaut de pouvoir faire une sieste... Plus elles avançaient, moins Damoclès espérait tomber sur leur proie, surtout avec la nuit. Pourtant, elle poursuivait, accompagnant Laïka sans rouspéter ; il fallait bien aller quelque part, pas vrai ? Ce ne serait pas leur première fausse piste.

« Damoclès, attend. » Voilà quelques minutes que la neutre s'était un peu perdue dans ses pensées, écoutant sa comparse d'une oreille et répondant par de vagues marmonnements ici et là ; le changement de ton de la beige la fit s'arrêter et elle lui jeta un regard interrogatif, remettant ses sens en éveil. « Je ne sais pas si tu le sens aussi, mais j'ai l'impression qu'un bordel se trame. Regarde juste par terre. » Elle n'avait pas senti grand-chose de différent à vrai dire, elle commençait surtout à en avoir plein les pattes, mais regarda docilement ce qu'indiquait sa coéquipière. « C'est pas juste un poil suspect qu'autant de feuilles se soient foutues là ? Ça m'a bien l'air d'une sorte de piège à deux balles.
- Maintenant que tu le dis, en effet... On ferait mieux de faire un détour. »

Cette petite intervention dans leur marche monotone ramena la baroudeuse à la réalité ; elles n'étaient pas juste en train de se promener par une belle nuit d'hiver, elles étaient en chasse, en train de traquer un ennemi. Ne même pas remarquer ce piège pourvait qu'elle se laissait bien trop aller, il lui fallait reprendre le contrôle de ses sens et prendre garde à son environnement. Ce piège était le signe qu'elles étaient attendues, aussi l'action ne tarderait sûrement pas à leur tomber dessus... Et il faudrait qu'elles soient prêtes à y faire face.

Damoclès suivit sa partenaire dans son détour et reprit position à ses côtés, tout à fait réveillée à présent. Un petit sourire flottait sur ses babines, elle était prête à bouffer quiconque viendrait au-devant d'elle. Ses yeux de feu balayaient les alentours pour détecter tout signe d'une présence ou d'une anomalie dans le paysage, mais ce furent ses oreilles qui se dressèrent en premier, répondant à l'écho de branches piétinées. Quelqu'un marchait droit sur elles, quelqu'un qui n'avait qu'une envie : annoncer son arrivée. Bien, encore un de ces fous masqués appréciant tant les belles mises en scènes, donc.

Elle ne s'attendait pas vraiment à ce qui se présenta devant elles : une espèce de créature cauchemardesque, au visage difforme et aux yeux totalement blancs, comme flottant au milieu de la noirceur de son pelage. Encore un masque ? Non, celui-ci semblait tristement réel. Qui donc pouvait vivre avec une tronche pareille ?? Toute à son examen détaillé du nouveau venu, la solitaire l'écouta, penchant la tête sur le côté avec une mine mi-curieuse mi-écœurée. Il les apostropha avec des paroles qu'elle ne comprit pas au tout début - quoi que cet accent lui évoquait vaguement quelque chose - et alors que la jeune louve s'apprêtait à répondre à sa question, elle perçut la tension de Laïka. Un coup d’œil vers elle lui apprit qu'elle était choquée de cette rencontre ; mais pourquoi ?

« D-Damoclès, fait attention s'teu plaît. C'est le Corbeau. C'est de sa faute à lui si tout ça se passe. Nachtgewalt. Il a organisé ce problème. Si on l'arrête, c'est gagné. Sinon, c'est mort. Il est dangereux. »

La neutre dressa les oreilles, écarquillant légèrement les yeux. Son sourire, qui avait disparu sous un masque de méfiance à l'apparition du "Corbeau", refit surface. Elle appréciait l'attention de sa partenaire à son égard, elle-même donnerait tout ce qu'elle avait pour qu'il ne lui arrive rien, mais c'était plus fort qu'elle. Le goût du challenge faisait briller son regard volcanique, et elle porta son expression déterminée vers leur interlocuteur. Le fameux Narrrht...

« Nous cherchions quelqu'un en effet, messire du Corbeau, mais il semblerait que nous l'ayons trouvé. Que pouvez-vous nous dire de vos magouilles contre les LibreLunes ? Contre la paix même instaurée dans ces terres ? »

Damoclès plongea ses iris de lave dans le blanc laiteux des yeux de l'ennemi, faisant un pas symbolique dans sa direction, fièrement dressée. S'il s'avisait lui aussi de la traiter de gamine naïve à l'esprit chevaleresque, comme l'insupportable Gâuneur, elle allait voir rouge très rapidement, et tant pis pour les conséquences. Pour l'heure, elle parvenait à garder son calme, mais elle sentait la chaleur de la colère se répandre dans tous les fibres de son corps, ulcérée des libertés qu'avait pris ce sombre plaisantin. Elles étaient là pour le stopper, et feraient tout en ce sens, même si le sang devait couler. Peu décontenancée par ce sourire hideux qu'il affichait - comment autant de dents pouvaient-elles tenir dans ce gosier étriqué ?? - la neutre lui renvoya plutôt le sien, effronté.

« Quels qu'aient été vos plans, je crains que vous ne deviez les modifier. »
(c) Damoclès
Revenir en haut Aller en bas
Nachtgewalt
Administratrice
Nachtgewalt
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 299
Date d'inscription : 25/05/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue-3/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (-3/1000)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.
Sam 5 Mai 2018 - 11:28

On continue ce rp pour justifier l'inimitié Nacht-Damo-Laï ? Ou vous préférez en ouvrir un nouveau ?
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
Damoclès
Race : Loup/louve
PUF * : Runy
Féminin
Messages : 192
Date d'inscription : 30/12/2017
Âge : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue45/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (45/1000)
En couple ?: Non
Lun 7 Mai 2018 - 11:23

https://runedraconis.deviantart.com/
Perso je serais plutôt partante pour un nouveau rp !
Revenir en haut Aller en bas
Laïka
Laï-metall
Laïka
Race : Loup/louve
PUF * : Mayux
Féminin
Messages : 71
Date d'inscription : 06/04/2017
Âge : 16
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue15/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (15/1000)
En couple ?: Nope
Mar 8 Mai 2018 - 1:19

Je suis également partante pour un nouveau rp !
Revenir en haut Aller en bas
L'Aveugle
Administratrice
L'Aveugle
Race : Hybride loup/chien
Masculin
Messages : 407
Date d'inscription : 21/06/2015
Âge : 20
Ta localisation réelle : Aux environs de Paris

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Notoriété:
Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Left_bar_bleue5/1000Bushig und Metall [Nachtgewalt, Damoclès, Laïka] Empty_bar_bleue  (5/1000)
En couple ?: Non
Mar 8 Mai 2018 - 2:09

Entendu ! >Archives<
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: