Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 
Top friends

8831


Partagez | 
 

 There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 51
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Lun 29 Jan 2018 - 18:32

Laïka marchait entre les grands arbres glacés de la forêt de brume. Ses babines étaient légèrement retroussées et ses yeux froids comme la glace sur laquelle elle marchait changeaient sans cesse de place, n'arrivant pas à se fixer. Une légère brise faisait virevolter sa fourrure dans le vent, mais accentuait surtout le froid mordant du territoire hivernal. Lors de l'Hiver, le froid qui était désagréable en automne et tolérable en été devenait absolument frigorifiant.

Elle était à la recherche des traîtres. Quelques jours plus tôt, ils étaient allés déclarer la guerre aux LibreLunes directement dans la salle du conseil. Elle s'en souvenait comme si cela venait de se produire. Le jour après cet événement, elle était partie à la chasse aux NuitsTernes dans le désert gelé. Et elle en avait trouvé un. Il n'en avait apparemment pas voulu à sa vie, mais elle se devait de les pourchasser quand même. Ils avaient décidé de menacer la Lune, la paix qu'ils s'efforçaient à soutenir depuis la création des LibreLunes par Outa-Ranos - même si elle n'était qu'apprentie, c'était de son devoir d'aider sa guilde comme elle le pouvait. Et si pour cela elle devait passer beaucoup trop longtemps dans un des territoires les plus extrêmes de Four Seasons, qu'il en soit ainsi.  

À vrai dire, elle détestait l'hiver. Les flocons glacés qui étaient emprisonnés dans sa fourrure, le gel qui enlevait toute sensation dans ses coussinets, il n'existait qu'une chose pire que l'hiver : L'été, qui faisait surchauffer l'équipement métallique qu'elle portait en permanence. Même si elle détestait devoir passer trop de temps sur ce territoire (pour elle, même deux heures étaient beaucoup trop, alors une semaine;), elle s'efforçait de continuer ses recherches. Elle ne trouverait sûrement aucun NuitTerne, mais peut-être des traces de leur passage. Tout était mieux que de revenir les pattes vides.

La LibreLune avançait lentement entre les grands arbres gelés de la forêt. Elle ne voyait pas grand chose à cause de la brume, des arbres et de la poudreuse qui tombait du ciel pour s'échouer sur le sol, mais elle ne laissait pas tomber. Son museau était près du sol, à l'affût de quelconque odeur inconnue. Peu importe si c'était l'un d'eux ou un hivernal, elle pourrait l'interroger. En savoir plus sur la situation qui était hors de leur contrôle, qui semblait dégénérer sans qu'ils aient leur mot à dire.

Finalement, après avoir tourné en rond dans la forêt à la recherche de quelconque piste à suivre dans ses recherches, Laïka leva des yeux et décida de lever l'ancre pour aujourd'hui. Elle n'avait rien trouvé dans la forêt, elle pourrait aller ailleurs - dans le canyon orangé, peut-être. Elle soupira, puis se mit à lentement marcher vers l'avant. Elle ne savait pas où elle se trouvait dans la forêt, mais elle finirait bien par en retrouver la sortie à un moment ou à un autre. Après tout, rien n'était infini - elle en trouverait une extrémité. Préférablement sans croiser de menace.


Dernière édition par Laïka le Mer 31 Jan 2018 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Runy
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 30/12/2017
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mar 30 Jan 2018 - 12:20



But even when the moon looks like it's waning...it's actually never changing shape.
with Laïka
La journée s'annonçait rude. Bien que son poil se soit considérablement épaissi depuis sa première visite en ces lieux, Damoclès sentait toujours - un poil trop, à son goût - la désagréable morsure du froid. Et le vent, qui venait parfois soulever les mèches rouges devant ses yeux de feu, n'aidait en rien à se réchauffer. Pourtant, il lui fallait revenir ici, affronter les odieux éléments de l'hiver pour mener son enquête. Lors de sa dernière balade dans le coin, on ne peut pas vraiment dire qu'elle y ait fait de belles rencontres... C'était cette fameuse nuit où elle s'était trouvée face à cette psychopathe masquée, l'assassine et fière de l'être. Qui lui avait raconté tant de choses... Mais nombre d'entre elles étaient encore bien trop obscures, aussi la neutre avait décidé de revenir sur les lieux du crime pour essayer d'en apprendre plus.

Elle avait commencé par l'étrange structure de pierre, mais avait fait chou blanc. Plus aucune trace, nulle odeur, même le corps de l'hivernal avait disparu. Mort ou non, la solitaire espérait qu'il avait été récupéré par les siens. Quoi qu'il en soit, elle n'avait rien pu déceler qui put lui indiquer dans quelle direction avait filé la folle au poignard, même si elle s'en doutait. Elle n'était pas restée plus longtemps que nécessaire au sommet de la colline, le vent était particulièrement agité là-haut, et hurlait parfois en s'engouffrant entre les murs de pierre, ce qui contribuait d'autant plus à glacer le sang de la jeune louve.

Damoclès se retrouvait donc à errer dans la forêt environnante, pour son plus grand bonheur. Ça ne l'avait pas frappée l'autre nuit, mais aujourd'hui, elle pouvait remarquer qu'une brume glaçante, assez épaisse par endroits, occupait constamment les lieux. La solitaire pouvait distinguer les troncs jusqu'à un certain point, après quoi ils se fondaient dans la masse grise, silhouettes sinistres dans un décor monochrome. Charmant, donc. Et pas âme qui vive, avec ça. Ni congénère lupin, ni aucune proie, pas de chant d'oiseau... Seuls les mugissements du vent, le bruit des branches nues qui s'entrechoquaient, et un silence pesant lorsque le courant d'air tombait...

La louve crème en eut des frissons. Elle n'aimait pas cet endroit, ses sens étaient perturbés, et avec un paysage aussi rébarbatif, il devait être très facile de se perdre... Cette pensée la fit s'arrêter, sourcils froncés, et elle regarda autour d'elle. En parlant de ça... Elle n'avait aucune idée de la direction à emprunter pour retrouver les terres sans droits ! Voilà un moment qu'elle avançait sans trop faire attention, et elle n'était même plus sûre de l'emplacement de la colline... Championne. Bon, eh bien il ne lui restait qu'à prier pour tomber sur quelqu'un !

Ce qui lui prit un temps fou, mine de rien. La roue du destin se jouait bien d'elle, la laissant errer comme une idiote dans une forêt inconnue, avant de lui envoyer les petits signes d'une présence. Amie ou ennemie ? Ça, Damoclès n'en était pas sûre. Tout ce qu'elle savait, c'était que son flair lui envoyait l'information que quelque chose de vivant se trouvait plus loin sur sa droite. Bah, c'était ça ou tourner en rond pour l'éternité dans ces bois maudits... Pressée de trouver un interlocuteur avant de céder à la folie, la neutre s'élança, ne prenant même pas la peine de se montrer discrète.
« Ohé, y'a quelqu'un ? »

Sa voix, qui n'avait pas eu l'occasion de s'échauffer ces derniers jours de solitude, était grave et râpeuse, sûrement peu intelligible. La demoiselle entreprit de se racler la gorge, mais ce faisant, elle vit apparaître ce qu'elle cherchait en contournant un tronc plutôt épais. Une jeune louve se tenait là, avec des équipements qui stoppèrent net la crème dans son élan, interloquée. Était-ce des armes ? Ça pouvait rendre cette rencontre potentiellement dangereuse... Mais elle était à découvert maintenant, plus de machine arrière possible. De toute façon, il n'était plus temps de s'inquiéter de l'avis de l'autre sur les solitaires, n'est-ce pas ? Après un court examen minutieux, Damoclès secoua la tête, chassant quelques flocons à moitié fondus de ses cheveux emmêlés, et libérant par-là un peu mieux son champ visuel.
« Heu salut, j'suis un peu paumée dans cette maudite forêt, tu pourrais me dire comment on en sort ? »

Il n'y avait plus qu'à espérer que sa vis-à-vis soit du coin, et qu'elle soit surtout disposée à lui venir en aide...
(c) Damoclès - Citation du titre : Ai Yazawa
Revenir en haut Aller en bas
https://runedraconis.deviantart.com/
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 51
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mar 30 Jan 2018 - 16:09

Préférablement sans croiser de menace, hein ?

C'était potentiellement raté.

Après avoir vagabondé dans la forêt à l'épaisse brume et au vent féroce pendant un temps fou, Laïka avait finalement senti un signe de vie - puis entendu, peu après. Une louve qu'elle n'avait jamais vue l'avait certainement interpellée de là où elle était. La LibreLune restait hésitante à aller la rencontrer, car elle avait incroyablement froid et qu'elle n'avait absolument pas envie de courir si cette inconnue se montrait hostile envers elle. Mais, d'un autre côté, elle était perdue. Ce serait donc une bonne idée d'avoir de l'aide pour trouver la sortie de la foret - ses enquêtes sur les NuitsTernes ne pouvaient pas attendre plus longtemps. Elle n'avait rien trouvé qui témoignait de leur passage dans cette forêt, alors autant chercher ailleurs. Elle pourrait même demander subtilement à l'inconnue si elle en avait déjà croisé.

Finalement, celle qui l'avait interpellée de sa voix râpeuse et grave contourna un des gros troncs qui étaient près de Laïka. Elle tourna de la tête et la regarda, son air grave s'illuminant un peu en la voyant. Son pelage était majoritairement grisâtre, sa tignasse et ses accents rouges comme le feu. Ses iris brillaient d'une lueur rouge et jaune sur une sclère noire. Même si elle n'aurait pas eu l'air très commode au premier venu, la LibreLune était tout simplement contente de voir quelconque signe de vie dans cette forêt de malheur. De tous les endroits où elle aurait pu se perdre dans le territoire hivernal, ça devait bien être le pire. Le désert gelé était encore plus excessivement froid, mais au moins elle pouvait s'y repérer - mais pas ici, où on ne pouvait pas voir plus d'un mètre devant soi tellement le brouillard y était épais. La faune semblait avoir compris que cet endroit était invivable, parce qu'il n'y avait aucun bruit et aucun mouvement mis à part ceux causés par le vent.

« Heu salut, j'suis un peu paumée dans cette maudite forêt, tu pourrais me dire comment on en sort ? »

Les espoirs de Laïka se dissipèrent en entendant cela. Le léger sourire qui s'était affiché sur son visage se figea. Elle rit jaune, apparemment nerveuse. Super, pensa l'apprentie; la seule personne que je croise est aussi perdue.

« Malheur ! Je cherchais justement comment sortir de ce trou perdu. », clarifia la vieille adolescente. « Mais, vu que t'es là, ça te dit de chercher à deux ? C'est assez barbant de tourner en rond toute seule des heures durant, merci. », proposa la louve. Tout était mieux que de continuer à chercher une sortie seule. Même si elle ne savait rien sur les NuitsTernes, Laïka aimait la compagnie - énerver les gens, discuter avec les gens, même surveiller un enfant turbulent était mieux que d'être seule ici.

Elle pouvait sentir que l'autre louve n'était pas hivernale, même si son odeur portait des traces de l'hiver ; elle avait dû passer le ou les derniers jours ici. Finalement, peut-être que son enquête avancerait, si seulement ce moment passé en hiver avait permit à son interlocutrice de rencontrer un d'entre eux, ceux qui cherchaient à détruire la guilde des LibreLunes. Et peut-être même qu'elles pourraient sympathiser avec de la chance. Le business c'était important, mais des fois il fallait savoir prendre du recul et se détendre un peu; que ce soit dans une forêt infernale ou pas, c'était accessoire.
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Runy
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 30/12/2017
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mar 30 Jan 2018 - 17:14



But even when the moon looks like it's waning...it's actually never changing shape.
with Laïka
D'ordinaire, quelqu'un qui vous accueille avec le sourire, aussi ténu soit-il... Ce quelqu'un n'a alors pas l'intention de vous défoncer, pas vrai ? C'est ce que se disait Damoclès, tandis qu'elle observait plus attentivement son interlocutrice, attendant sa réponse dans un silence un poil tendu. Ce faisant, elle put remarquer le léger changement d'expression de sa vis-à-vis lorsqu'elle annonça être perdue... Voilà qui lui indiquait déjà clairement qu'elles étaient toutes deux dans la même situation, avant même que l'autre ne réponde.
« Malheur ! Je cherchais justement comment sortir de ce trou perdu. Mais, vu que t'es là, ça te dit de chercher à deux ? C'est assez barbant de tourner en rond toute seule des heures durant, merci. »

A son tour, la neutre laissa échapper un petit rire. Bon, eh bien elles étaient à présent deux dans la galère, c'était toujours mieux que rien. A pas lents, la demoiselle s'approcha de son interlocutrice, la mine curieuse, souhaitant montrer qu'elle n'avait aucune intention malveillante.
« Ouais, je vois exactement c'que tu veux dire, ça fait des heures que je poireaute ici. J'en ai ma claque de c'te forêt glacée. »

Avec une grimace renfrognée, Damoclès laissa son regard errer sur les alentours, cherchant une indication, un signe, n'importe quoi qui pourrait les mettre sur une piste, peu importe sa destination, tant qu'elle impliquait de sortir de ces bois... Poussant un petit soupir, la solitaire reporta son attention sur la louve beige, et tâcha d'esquisser un petit sourire pour se donner du courage.
« Bah, en marchant tout droit et en maintenant le cap, on devrait pouvoir aboutir quelque part, qu'est-ce que t'en penses ? »

Sans vraiment attendre la réaction de sa compagne d'infortune, la neutre se mit en route d'un bon pas, souhaitant chasser le froid niché dans ses articulations. Des gouttes de neige à moitié fondue tombaient depuis les branches des arbres, et contribuaient à geler la moindre fibre de son être. Lorsqu'une goutte plus grosse que les autres vint se glisser dans sa nuque, la demoiselle étouffa un juron, secouant ensuite la tête avec vivacité. Tandis qu'elle cheminait, elle se tourna vers la jeune louve l'accompagnant, la curiosité faisant luir ses yeux rougeoyants dans l'atmosphère tamisée de la forêt.
« Au fait, moi c'est Damoclès. J'suis relativement nouvelle, sur ces terres, alors j'essaie de me familiariser un peu avec les différents clans... Si t'es tout autant paumée que moi ici, j'en déduis que t'es pas hivernale, pas vrai ? »

La louve crème partit d'un petit rire rauque, amusée. Maintenant qu'elle était plus ou moins rassurée de ne plus affronter seule l'étendue de la forêt, elle avait bien envie de copiner avec sa vis-à-vis, histoire de faire passer agréablement le temps. Et puis, si elle pouvait en apprendre plus sur l'endroit, c'était tout bénef' ! On pouvait pas dire qu'elle avait toujours eu la chance de tomber sur des loups sympas...
« J'ai encore jamais rencontré les habitants de cet endroit gelé, mais ma dernière visite ici a été... plutôt désagréable. »

Sur ce pénible souvenir, la solitaire se renfrogna à nouveau, sourcils froncés sur les troncs qui les entourait. Elle avait bien envie de remettre la patte sur la folle au masque et de lui régler son compte...
(c) Damoclès - Citation du titre : Ai Yazawa
Revenir en haut Aller en bas
https://runedraconis.deviantart.com/
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 51
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mar 30 Jan 2018 - 17:49

L'inconnue se rapprocha de Laïka, lui laissant savoir qu'elle n'avait rien de mauvais de planifié. Parfait, elles pourraient s'amuser à être perdues à deux au lieu de se balader seules dans cet environnement hostile.

« Ouais, je vois exactement c'que tu veux dire, ça fait des heures que je poireaute ici. J'en ai ma claque de c'te forêt glacée. », répondit-elle.

Laïka se sentit soulagée. Avec de la chance, elles pourraient se balader ensemble dans cette forêt gelée. Ce serait moins pire - et si elles tombaient sur une menace, elles seraient deux pour l'arrêter au lieu d'une. Déjà, si elles tombaient sur quelque chose - ce qui semblait très peu probable dans ce bois de malheur. Il y avait moins de vie ici que dans le désert gelé ! L'apprentie LibreLune observa sa camarade de malheur, curieuse. Cette dernière semblait regarder aux alentours. Finalement, après un moment, elle se retourna vers la louve aux attributs métalliques, un petit sourire aux lèvres.

« Bah, en marchant tout droit et en maintenant le cap, on devrait pouvoir aboutir quelque part, qu'est-ce que t'en penses ? », demanda-t-elle. Elle partit sans même que Laïka n'ait le temps de lui répondre, mais la louve la suivit quand même - ce n'était pas comme elle avait de meilleures idées, alors elle n'avait aucune objection.

« Tout droit, ce sera ! », approuva l'adolescente. Elle se mit à trottiner un peu plus rapidement, essayant de ne pas finir en arrière. Seulement quelques mètres de distance pourraient leur permettre de se perdre dans cette brume épaisse.

Le vent transportait la poudreuse, la faisant tomber sur le sol, les arbres et, bien sûr, les deux âmes qui traversaient la forêt en cette belle journée. D'habitude, Laïka détestait plus l'été que l'hiver parce que la chaleur rendait le port de son équipement métallique horrible - mais le froid aurait tôt fait de complètement geler leurs articulations, et la queue de leur porteuse d'ailleurs. Ah, si seulement elle pouvait les retirer quand elle le voulait, la vie serait plus belle... Moins de sensation de mort sur tous ses membres, moins de plaintes à crier... Elle roula des yeux, sa patience déjà à bout. Ce n'était pas pour rien qu'hiver rimait avec Enfer. Elle tourna sa tête vers sa camarade de marche lorsqu'elle l'entendit jurer dans sa barbe, puis elle écouta attentivement ses présentations.

« Au fait, moi c'est Damoclès. J'suis relativement nouvelle, sur ces terres, alors j'essaie de me familiariser un peu avec les différents clans... Si t'es tout autant paumée que moi ici, j'en déduis que t'es pas hivernale, pas vrai ? », devina Damoclès.

« Pas faux. J'appartiens à aucun clan. J'suis libre comme l'air ! Et je m'appelle Laïka. Enchantée ! », mentit à moitié Laïka avant de faire une petite révérence joueuse. Elle ne pouvait pas lui dire qu'elle faisait partie des LibreLunes, après tout ; ils devaient rester un secret. Et puis, ce n'était pas complètement faux. Elle ne faisait partie d'aucun des clans saisonniers, même si elle passait la plupart de son temps sur leur territoire. Même si Damoclès ne semblait pas être la louve la plus commode de Four Seasons à première vue, leur conversation était bien agréable pour l'apprentie LibreLune - les apparences étaient bien trompeuses.

« J'ai encore jamais rencontré les habitants de cet endroit gelé, mais ma dernière visite ici a été... plutôt désagréable. », affirma la voyageuse.

Cette remarque piqua l'intérêt de Laïka. Elle haussa légèrement d'un sourcil et son visage pris un air un peu plus sérieux qu'avant. « Qu'est-ce qui s'est passé ? Ça te dérangerait pas de me raconter tout ça s'il te plaît ? », demanda-t-elle. Si elle avait croisé un NuitTerne, elle se devait de le savoir - c'était important. Et avec de la chance, elles pourraient s'allier - même si elle ne faisait pas partie de la Guilde, cette dernière avant besoin de tout appui disponible. (Puis, elle ne voulait pas l'avouer ouvertement, mais Laïka la trouvait cool. C'était un bon plus.)
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Runy
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 30/12/2017
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mar 30 Jan 2018 - 19:48



But even when the moon looks like it's waning...it's actually never changing shape.
with Laïka
« Pas faux. J'appartiens à aucun clan. J'suis libre comme l'air ! Et je m'appelle Laïka. Enchantée ! »

Ah, une camarade solitaire ! Damoclès, retrouvant le sourire, lança un regard complice à la louve beige. Elles allaient se comprendre alors ! Pas d'attaches, la vie au grand air, ce genre de choses, c'était ça leur mode de vie ! La jeune baroudeuse était contente d'avoir trouvé quelqu'un avec qui partager ça, surtout en pareille situation.
« Moi d'même ! »

Ce qui expliquait donc les odeurs bigarrées que portait Laïka, difficilement identifiables par la nouvelle venue. La louve aux impressionnants attributs de métal devait avoir pas mal roulé sa bosse par ici, aussi elle saurait sûrement répondre à ses questions, c'était bon à savoir. Elle faisait d'ailleurs une charmante compagne de route, entraînante et concernée par tout ce que pouvait marmonner Damoclès, ce pour quoi elle lui était reconnaissante. D'autant qu'elle avait très envie de s'étendre sur le dernier point abordé, afin de partager sa colère et son indignation à quelqu'un qui comprendrait vraiment ! Aussi, quand la beige lui posa la question, affichant une mine plus sérieuse, la neutre ne se fit pas prier pour recommencer à tempêter.
« Un peu mon n'veu que j'vais te raconter ! Ça s'est passé pas loin d'ici... Enfin, avec ces foutus arbres et cette foutue brume, pas moyen d'en être sûre, mais si t'as déjà parcouru un peu les environs, y s'trouve une colline avec un vieil édifice de pierre tout en haut quelque part dans ce merdier de troncs. »

Habitée d'un fol - quoi que maigre - espoir, la jeune louve se tourna en tous sens, fouillant la cime des arbres des yeux et le peu de ciel gris que l'on pouvait apercevoir, sans succès. Avec un peu de chance, elles auraient peut-être pu distinguer l'ancienne construction, mais non, trop de fouillis végétal par ici. Pestant à nouveau, la solitaire donna un coup de patte dans une motte de neige, envoyant voler quelques débris blancs à la ronde.
« Bah, peu importe où c'est. Figure-toi que j'étais en train de me balader dans le coin, y'a quelques nuits - bizarrement, le coin me semblait bien plus praticable dans l'obscurité que maintenant - et j'ai senti une odeur anormale... J'ai suivi la piste comme j'ai pu, et ça menait en haut de c'te fameuse colline. »

D'un mouvement leste, la roublarde sauta par-dessus un tronc couché qui bloquait son passage, nullement gênée dans la poursuite de son récit. En même temps qu'elle déblatérait, elle prenait garde à ne pas dévier de la direction choisie, sans quoi leur formidable plan de sauvetage n'allait pas tarder à tomber à la flotte. Elle reprit sans interruption :
« Là-haut, y'avait une odeur de sang, et un peu de ce que doit être l'odeur d'un hivernal, j'suppose. Mais y'avait aussi quelqu'un d'autre... Une louve horripilante dans le genre drama, qui se la jouait sévère et qui m'a fait tout un cirque à propos de sa clique de tarés ! »

La louve crème poussa un soupir exaspéré, levant les yeux au ciel. Il était rare de la voir si expressive et avec une langue aussi déliée, mais elle appréciait l'auditoire que formait Laïka, et elle avait vraiment besoin de raconter cette histoire. Après tant de solitude, ça faisait du bien d'entendre une voix répondre à vos conneries.
« Bref, cette louve portait un masque, une cape, un pendentif qui faisait un peu de lumière de temps à autres... Elle était équipée d'un poignard, j'crois qu'elle pouvait avoir de long cheveux, plus que les tiens p'tête. J'ai pas pu en voir plus de son physique, mais elle m'a parlé d'une secte de loups prônant la paix, avec des pratiques barbares, et comme quoi elle et son gang - c'est plutôt eux les sectaires, si tu veux mon avis - allaient rétablir les choses... Bref, c'était assez fouillis, j'ai pas tout pigé, mais vu ce qu'elle avait fait à l'hivernal, elle était clairement là pour foutre le bordel. »

La solitaire en avait la gorge sèche, à parler autant. Elle se baissa et happa au passage un peu de neige fraîche, histoire de se réhydrater les muqueuses. Ceci fait, elle s'ébroua de nouveau, avant de se tourner vers Laïka, souhaitant voir l'effet de son histoire sur sa nouvelle connaissance.
« Enfin bon, elle était quand même pas mal dangereuse avec son poignard, donc j'ai fait un effort - un ÉNORME effort - pour rester calme, parce que y'a p'tête du vrai dans ce qu'elle dit, et je voulais tirer ça au clair... T'en penses quoi, toi ? »
(c) Damoclès - Citation du titre : Ai Yazawa
Revenir en haut Aller en bas
https://runedraconis.deviantart.com/
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 51
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mar 30 Jan 2018 - 20:43

« Moi d'même ! », lança Damoclès lorsque la LibreLune lui dit être solitaire.

Laïka se doutait bien que son interlocutrice n'était pas hivernale - mais solitaire, c'était intéressant. Elle avait rarement croisé de véritable solitaire - après tout, elle passait la plupart de son temps avec des collègues LibreLunes ou des estivaux. Elle se ramassait tellement souvent en Été... Damoclès lui lança un regard complice, qu'elle réciproqua. Même si elle lui racontait des semi-bobards, elle ne faisait partie d'aucun clan - et c'était mieux que rien. (Et puis, c'était rare qu'on se comporte avec elle comme si on était son égal - et ça faisait du bien de rencontrer quelqu'un qui ne la jugerait pas pour son appartenance à la Guilde des LibreLunes ou son âge, mais qui elle était.)

« Un peu mon n'veu que j'vais te raconter ! Ça s'est passé pas loin d'ici... Enfin, avec ces foutus arbres et cette foutue brume, pas moyen d'en être sûre, mais si t'as déjà parcouru un peu les environs, y s'trouve une colline avec un vieil édifice de pierre tout en haut quelque part dans ce merdier de troncs. », entama-t-elle.

Laïka était déjà venue dans cette forêt plusieurs fois - c'était dans celle-ci qu'il y avait la salle du conseil. Mais elle s'était retrouvée dans la salle par pure chance ou parce qu'elle avait croisé un autre LibreLune en chemin. À vrai dire, elle était nulle pour se déplacer sans directions. Et, une fois, elle s'était perdue ici - il faisait moins froid et elle arrivait à voir, étonnement - et elle avait vue la colline. Elle n'avait pas pris la peine d'explorer le coin plus que ça, mais elle hocha de la tête pour lui dire qu'elle savait de quoi elle parlait.

« Bah, peu importe où c'est. Figure-toi que j'étais en train de me balader dans le coin, y'a quelques nuits - bizarrement, le coin me semblait bien plus praticable dans l'obscurité que maintenant - et j'ai senti une odeur anormale... J'ai suivi la piste comme j'ai pu, et ça menait en haut de c'te fameuse colline. », continua la solitaire.

Laïka suivit sa congénère et sauta par-dessus l'énorme tronc mort qui bloquait leur chemin, puis suivit la même direction que Damoclès. Si elle n'arrêtaient pas de changer de chemin, elles ne verraient jamais le bout de ces bois déprimants ! Y'avait pas pire que de se perdre dans une forêt congelée si ce n'était que d'y crever parce que la sortie était absolument introuvable. L'apprentie LibreLune fit signe à sa partenaire de randonnée de continuer son récit, intéressée. Elle ne voulait pas assumer que c'était un NuitTerne sans écouter tout ce qu'elle avait à dire avant.

« Là-haut, y'avait une odeur de sang, et un peu de ce que doit être l'odeur d'un hivernal, j'suppose. Mais y'avait aussi quelqu'un d'autre... Une louve horripilante dans le genre drama, qui se la jouait sévère et qui m'a fait tout un cirque à propos de sa clique de tarés ! », expliqua-t-elle.

Du sang ? Cela rappela à Laïka sa propre rencontre avec l'un d'entre eux. Il avait tué un lapin et laissé son sang tâcher le désert gelé pour semer la terreur chez les hivernaux, qui auraient cru que l'un d'entre eux avait été assassiné. Heureusement, elle avait suivi ses traces et l'avait retrouvé avant que quoi que ce soit de mal ne se produise. Mais maintenant, elle en était certaine : Damoclès avait croisé un NuitTerne. Ses yeux se concentrèrent sur la solitaire et elle ne rajouta rien, voulant entendre son récit jusqu'au bout.

« Bref, cette louve portait un masque, une cape, un pendentif qui faisait un peu de lumière de temps à autres... Elle était équipée d'un poignard, j'crois qu'elle pouvait avoir de long cheveux, plus que les tiens p'tête. J'ai pas pu en voir plus de son physique, mais elle m'a parlé d'une secte de loups prônant la paix, avec des pratiques barbares, et comme quoi elle et son gang - c'est plutôt eux les sectaires, si tu veux mon avis - allaient rétablir les choses... Bref, c'était assez fouillis, j'ai pas tout pigé, mais vu ce qu'elle avait fait à l'hivernal, elle était clairement là pour foutre le bordel. »

Laïka fit de son mieux pour retenir la description que son interlocutrice lui avait faite de la NuitTerne qu'elle avait rencontré tout en hochant de la tête une fois de plus. Donc, elle lui avait parlé des LibreLunes. L'apprentie ne savait pas trop quoi faire. Elle devait s'assurer que le mot ne s'échappe pas, mais comment pourrait-elle le faire sans révéler son appartenance à la Guilde ? Au moins, elle ne croyait pas ce que la folle furieuse lui avait raconté à propos des LibreLunes. En plus de cela, les NuitsTernes se trouvaient être un véritable danger - l'un d'entre eux avait véritablement assassiné un hivernal. La situation était grave.

« Enfin bon, elle était quand même pas mal dangereuse avec son poignard, donc j'ai fait un effort - un ÉNORME effort - pour rester calme, parce que y'a p'tête du vrai dans ce qu'elle dit, et je voulais tirer ça au clair... T'en penses quoi, toi ? », demanda finalement Damoclès, achevant son long récit retraçant sa rencontre avec Gauner.

Laïka baisse légèrement des yeux, ne sachant pas trop comment commencer à répondre à sa question. Elle avait beaucoup plus d'information là-dessus que son compagnon de balade forestière et elle voulait bien répondre à ses questions - mais comment faire ça ?

« Hé bien... Il se trouve déjà que j'en ai rencontré un moi aussi. C'était dans le désert gelé y'a deux ou trois jours. Il avait étripé un lapin et laissé son sang couler pour faire croire aux hivernaux à un meurtre. J'ai suivi ses traces de pas et j'l'ai trouvé au bout. », entama-t-elle. Elle regarda Damoclès, ses yeux bleus comme des glaciers plongeant dans les siens. « Il portait un masque aussi. Je l'ai confronté, mais il a fini par détaler. Celle que t'as vu se promenait avec un poignard, mais lui il n'était pas vraiment dangereux. », conclut-elle.

Elle soupira. Laïka appréciait la compagnie de la solitaire, mais elle ne savait pas si elle pouvait lui parler des LibreLunes et de tout le drama qui s'était déroulé quelques jours plus tôt. En fait, non. Elle était obligée de lui en parler. Elle savait déjà qu'ils existaient - et si personne ne lui disait qu'elle ne pouvait pas mentionner leur existence, le mot pourrait se répandre, parce qu'elle ne saurait pas que c'était un secret.

« Écoute, je sais ce qui se passe. Mais s'il te plaît, ne panique pas et ne m'en veux pas. Faut que personne ne sache à propos de ça. Si le mot sort,
tout est foutu. »
, annonça-t-elle, la voix plus sérieuse qu'avant.

Heureusement, les deux louves se promenaient au milieu de nulle part. Il n'y avait personne pour les épier ou les écouter, donc elle commença, esquivant les quelques racines par-terre qui voulaient tant qu'elle tombe.

« Cette bande de troubles-fêtes, ce sont les NuitsTernes. Ils cherchent à créer du bordel parce qu'ils en veulent à un groupe qui existe depuis toujours. Apparemment, selon ce qui t'est arrivé, ils sont vraiment dangereux et pas que des clowns qui parlent sans agir. Ils doivent être arrêtés le plus vite possible. Ils menacent la paix des clans et la vie des innocents. », révéla-t-elle. « Mais ce serait préférable que personne n'apprenne ça. Ça créerait un grabuge monstre dans les clans si tout le monde était au courant. », finit Laïka, la voix plus basse qu'avant. Avec de la chance, Damoclès ne lui demanderait pas d'où ces infos venaient - mais si la question était posée, elle serait obligée d'y répondre. Après tout, elle savait déjà que les LibreLunes existaient ; et si l'apprentie la mettait à jour... Elles pourraient peut-être enquêter ensemble. Du moins, c'est ce qu'elle espérait.

(Elle espérait aussi qu'on ne lui passe pas un trop gros savon pour avoir parlé de la Guilde à une solitaire, mais ce que le Conseil ne savait pas ne lui ferait pas de mal.) (Et ils avaient des affaires plus urgentes dont ils devaient s'occuper; comme les meurtres des NuitsTernes, par exemple.)
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Runy
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 30/12/2017
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mer 31 Jan 2018 - 0:45



But even when the moon looks like it's waning...it's actually never changing shape.
with Laïka
Pendant tout son récit - qui avait quand même duré un bout de temps - Damoclès avait observé avec satisfaction que son interlocutrice était très attentive à ses mots. Si au début elle attribuait ça à son don naturel d'oratrice, elle ne put s'empêcher sur la fin, voyant Laïka pensive, que cette dernière prenait ça très personnellement. Une idée trotta dans la tête de la solitaire, et elle plissa les yeux un court instant, scrutant la louve beige tandis que celle-ci baissait le regard au sol, abîmée dans sa réflexion. Elle se recomposa vite un visage entraînant lorsque la demoiselle releva ses prunelles de glace pour les fixer aux siennes.
« Hé bien... Il se trouve déjà que j'en ai rencontré un moi aussi. » Un ? Un taré de la secte des assassins ? « C'était dans le désert gelé y'a deux ou trois jours. Il avait étripé un lapin et laissé son sang couler pour faire croire aux hivernaux à un meurtre. J'ai suivi ses traces de pas et j'l'ai trouvé au bout. » Ouais effectivement, ça devait être l'un d'eux. Une fois de plus, la neutre secoua la tête devant tant d'ineptie. « Il portait un masque aussi. Je l'ai confronté, mais il a fini par détaler. Celle que t'as vu se promenait avec un poignard, mais lui il n'était pas vraiment dangereux. »

Mince, ils étaient donc vraiment plusieurs... Bon, peut-être pas tous du niveau de la psychopathe de la dernière fois, à en croire Laïka, mais ça faisait quand même une belle brochette de dégénérés, et qui semblaient décidés pour de bon à semer la panique chez tout le monde. Une fois de plus, la solitaire se demanda ce qui pouvait bien les animer. Fallait être sacrément motivé pour monter un coup pareil !
« Nom d'dieu de nom d'dieu, ils ont l'air bien préparés pour cette mascarade. »

Damoclès riva son regard droit devant elle, méditant les paroles de sa congénère. Elle laissait planer un petit silence, sentant que la beige n'avait pas encore tout dit. Visiblement, elle devait être en train de prendre une décision importante... Pour quoi, à l'heure actuelle, la neutre était bien incapable de le dire. C'était sûrement en rapport avec ce qu'elle avait pressenti un peu plus tôt... Dans l'expectative, la jeune louve se sentait curieusement excitée, impatiente de recueillir d'éventuelles coïncidences, surtout si cela lui permettait de traquer la folle au masque...
« Écoute, je sais ce qui se passe. Mais s'il te plaît, ne panique pas et ne m'en veux pas. Faut que personne ne sache à propos de ça. Si le mot sort, tout est foutu. »
« T'inquiètes, motus et bouche cousue. »

Derrière cette apparente assurance, Damoclès était interloqué. Son interlocutrice usait soudain d'un ton si sérieux ! L'affaire était vraiment importante, elle pouvait sentir qu'elle se tenait au seuil d'une révélation qui pimenterait sans aucun doute ses prochains mois sur ces terres... D'un œil anxieux, elle surveilla les environs, ses pas se faisant plus discrets dans la neige, et sans trop s'en rendre compte, elle se rapprocha un peu de Laïka, tendant l'oreille.
« Cette bande de troubles-fêtes, ce sont les NuitsTernes. Ils cherchent à créer du bordel parce qu'ils en veulent à un groupe qui existe depuis toujours. Apparemment, selon ce qui t'est arrivé, ils sont vraiment dangereux et pas que des clowns qui parlent sans agir. Ils doivent être arrêtés le plus vite possible. Ils menacent la paix des clans et la vie des innocents.  Mais ce serait préférable que personne n'apprenne ça. Ça créerait un grabuge monstre dans les clans si tout le monde était au courant. »

Les NuitsTernes... Ouais, pour un nom de secte d'illuminés du bocal, ça sonnait plutôt bien. La jeune louve médita ces informations, révélées à voix si basse qu'elle ne doutait pas de leur caractère hautement confidentiel. Elle était honorée de participer à la lutte contre ce fléau, même dans une moindre mesure, et le simple fait de pouvoir échanger avec quelqu'un, en terrain connu, était déjà une bonne chose. Tandis qu'elle réfléchissait, son regard poursuivait son inspection minutieuse des environs, laissant le soin aux grandes pattes de la solitaire d'éviter instinctivement tout obstacle sur leur route, ce à quoi elles réussissaient plutôt bien. Lorsqu'elle rompit à nouveau le silence, Damoclès parlait à voix tout aussi basse que celle de sa vis-à-vis :
« Je comprends les enjeux. Ces fous sont une réelle menace pour la paix. D'ailleurs, leur idéologie n'a aucun sens, ils veulent juste faire couler le sang et semer le chaos... »

La louve aux cheveux rouges ne souhaitait pas mettre sa compagne mal à l'aise, aussi préféra-t-elle volontairement taire le chapitre de la source de ses informations. Il lui paraissait assez évident que si Laïka en savait autant, c'est qu'elle devait circuler dans des milieux concernés de près. En d'autres termes, elle devait faire partie de ce que les NuitsTernes considéraient comme leurs ennemis, les fameux gardiens de la paix « barbares ». La neutre n'était pas là pour juger, et pour le moment il lui semblait que les vrais barbares étaient ceux qui versaient le sang, mais elle pourrait éventuellement grappiller quelques indications auprès de sa nouvelle connaissance ultérieurement. Pour l'heure, un autre genre de questionnement lui venait en tête, et elle se tourna vers la crème pour éclairer ses pensées.
« Je comprends que ça pose problème que tout le monde soit au courant... La panique, les révélations impromptues, la circulation de rumeurs stupides... C'pas du gâteau. » La jeune louve fit une pause, déviant le regard, avant de replonger ses prunelles de feu dans la glace des yeux de Laïka. « Mais est-ce qu'il faudrait pas au moins en parler aux Alphas ? Si les NuitsTernes représentent de réelles menaces... et je ne doute pas qu'ils le soient, peut-être qu'une action conjuguée des clans pourrait aider à les faire arrêter ? »

Ignorante de la situation des clans sur ces terres, Damoclès proposait ça à la bonne franquette, et après tout pourquoi pas ? Face à un ennemi commun, elle avait déjà vu des meutes ennemies fraterniser pour renforcer leurs actions, et avec succès. Bon, elle en avait aussi vu - de loin, elle ne s'était pas éternisée dans le coin - profiter du chaos pour déchirer les adversaires et triompher dans les cris et l'horreur, mais espérait que ce ne soit pas le cas ici. Elle avait encore beaucoup à apprendre de ces terres...
« Si seulement on savait quelle direction prendre pour prévenir les Alphas de l'hiver, on pourrait commencer par-là... J'imagine que pour faire régner la paix, il faut un minimum de communication. Et pour contrecarrer les NuitsTernes, il faudrait que les dirigeants connaissent un peu mieux l'ennemi... »

La solitaire frissonna en franchissant une zone où la brume était étrangement épaisse, à tel point qu'elle ne distinguait presque plus le bout de ses propres pattes ! Pour en finir rapidement, elle pressa légèrement le pas lors de la traversée, pour finalement s'arrêter plus loin, dans ce qui ressemblait à une petite clairière. Ici, la lumière filtrait davantage entre les arbres et Damoclès se sentit moins oppressée par l'omniprésence des troncs et du brouillard. Elle réfléchit quelques instants et se tourna vers Laïka, en proie à l'hésitation.
« J'imagine, et je comprends très bien, qu'il y a de bonnes raisons pour garder certains secrets. Mais avec l'envergure du problème, tu penses pas qu'il faudrait en toucher un mot à quelqu'un ? C'est quoi l'mieux à faire ? »
(c) Damoclès - Citation du titre : Ai Yazawa
Revenir en haut Aller en bas
https://runedraconis.deviantart.com/
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 51
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mer 31 Jan 2018 - 2:45

Heureusement, la solitaire accepta de ne pas glisser un mot de ce que Laïka allait dire à d'autres. En fait, elle semblait même comprendre les dangers que le partage de telles informations pourrait représenter - et cela fit plaisir à la jeune louve. En tout cas, maintenant, elle avait apparemment quelqu'un qui pourrait l'aiguiller lors de son investigation. Après tout, les meilleures idées venaient souvent d'un point de vue extérieur.

« Je comprends les enjeux. Ces fous sont une réelle menace pour la paix. D'ailleurs, leur idéologie n'a aucun sens, ils veulent juste faire couler le sang et semer le chaos... », remarqua Damoclès.

Laïka acquiesça, sachant mieux encore que ce groupe avait des intentions complètement néfastes. Elle soupira aussi de soulagement, heureuse de ne pas s'être faite questionner sur l'origine des informations qu'elle venait de divulguer. (Et si elle lui demandait, elle pourrait lui répondre plus tard. Rien ne l'empêchait d'en raconter un peu à un allié potentiel lors d'une situation urgente, après tout;)

« J'te le fais pas dire ! S'ils croient agir noblement, ça doit pas tourner rond dans leur coco. », rajouta-t-elle.

Soulagée, elle se concentra à nouveau sur sa route; après tout, elle ne voulait pas trébucher sur une racine, sur un caillou ou sur un tronc d'arbre. Elle ne pouvait absolument pas se permettre ce genre d'accident dans une situation aussi urgente, aussi dangereuse pour la paix qui s'était tissée au fil des générations. Seuls les aînés de Four Seasons avaient connus les affres de la guerre et elle savait bien que personne ne voulait réellement faire face à ce genre de situation. Le sang qui coule, les coups bas; la première fois, les LibreLunes n'avaient pas empêché cela de se produire, mais cette fois ils feraient tout pour prévenir l'éclatement d'un nouveau conflit.

« Je comprends que ça pose problème que tout le monde soit au courant... La panique, les révélations impromptues, la circulation de rumeurs stupides... C'pas du gâteau. Mais est-ce qu'il faudrait pas au moins en parler aux Alphas ? Si les NuitsTernes représentent de réelles menaces... et je ne doute pas qu'ils le soient, peut-être qu'une action conjuguée des clans pourrait aider à les faire arrêter ? », proposa la neutre.

L'apprentie prit le temps de réfléchir à sa question, assez surprise. Ses babines se retroussèrent et ses oreilles se baissèrent un peu. Après tout, les LibreLunes n'avaient jamais pensé à cela; seulement à l'arrêt des NuitTernes. Cette solution, pourtant, n'avait pas l'air stupide. Au contraire même. Seulement, si les Alphas savaient, il y avait une chance que tout le monde l'apprenne ; mais si c'était bien emmené... Si c'était bien emmené, les clans et la Guilde pourraient s'unir et arrêter ce groupe terroriste avant qu'il ne puisse causer la fin de cette période pacifique. Elle continua à songer à cela, silencieuse.

« Si seulement on savait quelle direction prendre pour prévenir les Alphas de l'hiver, on pourrait commencer par-là... J'imagine que pour faire régner la paix, il faut un minimum de communication. Et pour contrecarrer les NuitsTernes, il faudrait que les dirigeants connaissent un peu mieux l'ennemi... », élabora-t-elle.

Encore une fois, ce qu'elle racontait n'était pas faux. Les LibreLunes ne semblaient arriver à rien. Ils avaient beau enquêter encore et encore, sans aide ils n'arriveraient sûrement pas à tous les arrêter. En fait, à chaque jour qui passait, les chances que ce soit déjà trop tard pour que la Guilde arrive à contrecarrer leurs plans sans en filer un mot ou deux aux clans diminuaient. La plupart d'entre eux n'étaient sûrement déjà plus en hiver ; ils pourraient se trouver n'importe où, du territoire printanier aux hauteurs du Solstice.

Finalement, elles arrivèrent dans une petite clairière où le brouillard était beaucoup, beaucoup moins présent qu'ailleurs. Par on ne sait quel miracle, Laïka arrivait même à voir des rayons lumineux. Ses yeux s'illuminèrent et un petit sourire remplaça sa mine concentrée qui ne la lâchait pas depuis tout à l'heure.

« J'imagine, et je comprends très bien, qu'il y a de bonnes raisons pour garder certains secrets. Mais avec l'envergure du problème, tu penses pas qu'il faudrait en toucher un mot à quelqu'un ? C'est quoi l'mieux à faire ? », questionna la solitaire.

Ces mots sortirent l'adolescente de sa rêverie. Elle tourna de la tête, observant une fois de plus sa compagne de randonnée dans les yeux.

« En fait, tu sais quoi ? Je ne pense pas qu'on va arriver à les arrêter sans aide. On est pas assez pour surveiller tous les territoires, pas du tout. Concrètement, on est à peine plus qu'eux à les chercher. », établit la louve beige. « Et c'est pour ça que ce serait pas con d'aller en glisser un mot aux Alphas de l'hiver. Ils sauront aviser d'eux-mêmes de la situation. Par contre, c'est plus important pour nous de continuer à fouiller pour trouver des infos là-dessus. En ce moment-même, ils pourraient être en train de massacrer des familles entières d'innocents, qui sait ? Donc, si on croise les Alphas et qu'on les prévient, on pourrait leur demander de prévenir les autres. Normalement, ils savent tous à propos du groupe que les NuitTernes cherchent donc ce sera pas un problème. Enfin, tout ça si tu veux m'accompagner là-dedans. », décida-t-elle, parlant avec plus de conviction que tout à l'heure. « Je ne refuserais pas un coup de patte d'une demoiselle aussi charmante. », blagua-t-elle, lui faisait un clin d’œil joueur.

Elle avait enfin décidé de son avis sur la situation. Alors qu'avant, elle aurait probablement été disputée pour en avoir dit autant à une neutre, maintenant c'était sûr qu'elle paierait le prix de son choix ; mais aux grands maux les grands moyens, et Damoclès semblait aussi prête qu'elle à mettre des bâtons dans les roues des plans de ce groupe de « justiciers » fous.
Revenir en haut Aller en bas
Damoclès
Damo-bushie
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Runy
Féminin Messages : 103
Date d'inscription : 30/12/2017
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mer 31 Jan 2018 - 11:11



But even when the moon looks like it's waning...it's actually never changing shape.
with Laïka
« J'te le fais pas dire ! S'ils croient agir noblement, ça doit pas tourner rond dans leur coco. »

Damoclès émit un petit rire en entendant cette tirade. Laïka avait une façon bien à elle d'exprimer les choses, que la solitaire appréciait de plus en plus. Si elle s'attendait à faire une pareille rencontre aujourd'hui, alors que tout partait si mal ! Heureuse rencontre que la leur, et pourvu qu'elle porte ses fruits. Tandis que la louve crème se plongeait à son tour dans un silence méditatif, réfléchissant aux paroles de la neutre, celle-ci observa avec attention les environs. Elle sentait presque une légère chaleur sur son pelage, là où pouvaient l'atteindre les quelques rayons filtrant dans la clairière, et cela lui mit du baume au cœur. Elle se sentait un poil maussade à l'idée de devoir bientôt à nouveau plonger dans le magma blanc et sombre de la forêt, mais il le fallait si elles voulaient s'échapper de ce labyrinthe naturel. En tout cas, il n'y avait toujours aucun signe de vie à l'horizon...

Comme pour contrecarrer ses dires, le cri d'un corbeau au loin lui fit vivement tourner la tête, oreilles tendues. Elle ne savait pas si elle devait se sentir rassurée d'entendre enfin quelque chose d'autre que leurs voix et celle du vent, ou bien s'il fallait attribuer ça à un mauvais présage. Sans être superstitieuse, la solitaire devait reconnaître que les croassements n'avaient rien de charmant et lui donnaient plutôt froid dans le dos. Pour son plus grand bonheur, Laïka vint rapidement interrompre le silence qui suivit le cri de l'oiseau aux plumes sombres, et Damoclès reporta instantanément toute son attention sur son interlocutrice.
« En fait, tu sais quoi ? Je ne pense pas qu'on va arriver à les arrêter sans aide. On est pas assez pour surveiller tous les territoires, pas du tout. Concrètement, on est à peine plus qu'eux à les chercher. » Damoclès fut surprise d'apprendre ça, et sa détermination en fut renforcée. « Et c'est pour ça que ce serait pas con d'aller en glisser un mot aux Alphas de l'hiver. Ils sauront aviser d'eux-mêmes de la situation. Par contre, c'est plus important pour nous de continuer à fouiller pour trouver des infos là-dessus. En ce moment-même, ils pourraient être en train de massacrer des familles entières d'innocents, qui sait ? Donc, si on croise les Alphas et qu'on les prévient, on pourrait leur demander de prévenir les autres. Normalement, ils savent tous à propos du groupe que les NuitTernes cherchent donc ce sera pas un problème. Enfin, tout ça si tu veux m'accompagner là-dedans. »

Les yeux de la solitaire brillèrent d'un feu ardent, et un large sourire étira ses babines, dévoilant des canines blanches et acérées. Se redressant, elle afficha une mine déterminée.
« J'suis parée pour les traquer ! En plus, j'imagine que ma position de neutre pourrait être un atout pour se faufiler partout... Personne ne sait qui je suis, je peux partir en reconnaissance dans n'importe quel coin ! »

Enfin de l'action, de la vraie ! Un réel challenge se découvrait devant Damoclès, et elle se sentait plus que remontée pour le braver ! Sa vie ici allait prendre une tournure très intéressante, et elle en était ravie. Finalement, elle avait bien fait de suivre le nuage de fumée, au loin, et de s'échouer dans le coin. Pour les mois à venir, elle comptait bien explorer les moindres recoins de cet endroit et en déterrer tous les secrets !
« Je ne refuserais pas un coup de patte d'une demoiselle aussi charmante. »

Cette fois-ci, la solitaire partit d'un véritable éclat de rire, brisant une bonne fois pour toutes le silence morne qui planait au-dessus de la forêt. Il lui fallut quelques minutes pour retrouver son sérieux, et même une fois son souffle retrouvé, un grand sourire illuminait toujours ses prunelles vermillon.
« Ma foi, j'pense qu'on va former une équipe terrible, les cinglés masqués n'ont qu'à bien s'tenir ! »

Il était clair dans l'esprit de la louve qu'elle appréciait la solitude - comment aurait-elle pu arriver si loin dans son voyage, sinon ? Mais aujourd'hui, elle découvrait avec ravissement comme une rencontre avec la bonne personne pouvait faire la différence. La vie sur ces terres, sachant qu'elle pourrait y trouver des êtres géniaux comme Laïka, s'annonçait trépidante !
« Très bien, partenaire, nous sommes d'accord ! Ainsi, notre objectif principal est de débusquer ces rats... Il nous faut plus d'informations sur eux, et comme tu l'as très justement dit, il faut ratisser large, dans tous les territoires ! Plus nous aurons d'indices sur leur identité, plus nous pourrons convaincre les Alphas de s'impliquer dans leur traque... »

La voilà qui réfléchissait automatiquement par le « nous » à présent, consciente de la complémentarité de leur duo. Elle avait besoin des connaissances de la louve crème par rapport aux clans, aux territoires et à ce fameux groupe secret, et elle... Eh bien, elle était toujours utile en combat ou en traque, toujours ça de gagné ! Rassérénée, la solitaire fit face à la route qu'elles devaient suivre, à leur objectif pour enfin émerger de cette forêt de malheur ; cette fois-ci, elle ne craignait plus de se replonger dans la brume, elle savait qu'à deux, elles étaient capables de s'en sortir !!
« Pas de temps à perdre, dans ce cas ! Allons-y, et dégageons le plancher sans tarder, une grande mission nous attend ! »

Pleine d'entrain, la grande louve se remit non pas à marcher, mais carrément à courir, enivrée par cette folle aventure qui les attendait toutes deux. Ravie de partager un moment de complicité et de frissons avec sa nouvelle camarade, elle fondit entre les troncs, flèche de rouge et de crème filant entre les arbres. La fin du calvaire était proche, elle le sentait ! Et bientôt les choses sérieuses pourraient commencer ! Haussant le ton par-dessus son épaule pour atteindre Laïka, la solitaire lança :
« J'suis vraiment contente d'avoir fait ta connaissance, tu sais ! »
(c) Damoclès - Citation du titre : Ai Yazawa
Revenir en haut Aller en bas
https://runedraconis.deviantart.com/
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 51
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   Mer 31 Jan 2018 - 15:25

Elle avait accepté de faire équipe avec elle ! Laïka avait désormais une collègue de chasse officielle. Ensemble, elles remueraient ciel et terre pour trouver ceux qui causaient malheur et désolation aux innocents de Four Seasons ! Si quelqu'un pouvait s'en charger, c'était certainement ces deux-là. Séparées, elles tiraient dans le noir; mais leur alliance leur permettrait d'aller beaucoup plus loin que ça.

« Ma foi, j'pense qu'on va former une équipe terrible, les cinglés masqués n'ont qu'à bien s'tenir ! », affirma Damoclès.

Laïka ricana légèrement, oubliant même le froid mordant de la forêt de brume pendant l'espace d'un instant. Elles n'étaient certainement plus très loin de sa sortie - elles avaient entendu le croassement charmant d'un corbeau. Si au cœur de ce merdier à arbres il n'y avait aucun signe de vie, c'était sûrement qu'elles s'étaient grandement rapprochées d'une des extrémités de la forêt démoniaque.

« Ils nous verront pas arriver ils seront déjà tous à terre ! »

Maintenant, cette recherche n'était plus « Je vais chercher le désert une troisième fois, peut-être que... », mais un « Nous devrions aller voir par là... ». Elles ne savaient pas plus où se trouvaient le corbeau et ses disciples, mais elles avaient un moyen de structurer leurs recherches. Puis, elles avaient un avantage ; La plupart des NuitTernes n'avaient jamais vu Damoclès, alors qu'ils avaient tous vu Laïka lors de leur présentation impromptue dans la salle du Conseil.

« Très bien, partenaire, nous sommes d'accord ! Ainsi, notre objectif principal est de débusquer ces rats... Il nous faut plus d'informations sur eux, et comme tu l'as très justement dit, il faut ratisser large, dans tous les territoires ! Plus nous aurons d'indices sur leur identité, plus nous pourrons convaincre les Alphas de s'impliquer dans leur traque... », résuma-t-elle.

Elle hocha de la tête avec toute la patience qu'elle avait encore en elle. Plus vite elles débusquaient la sortie, plus vite elles pourraient commencer leur investigation ! Même si Laïka ne voyait pas le sujet des NuitTernes comme un jeu, cette conversation avec la solitaire lui avait redonné espoir de les trouver, puis de les arrêter. Plus rien ne les arrêterait désormais, si ce n'était ce rassemblement d'arbres qui leur bloquait encore la route.

« Pas de temps à perdre, dans ce cas ! Allons-y, et dégageons le plancher sans tarder, une grande mission nous attend ! »

Laïka ne vit même pas Damoclès partir tant elle reprit leur promenade soudainement. Non, elle ne marchait pas ; elle courrait ! L'apprentie LibreLune la suivit dans ses traces, ses pas plus hésitants. Heureusement, même si elle avait commencé à trottiner de façon assez maladroite, elle se reprit bien vite et laissa la joie d'une belle course en forêt reprendre son esprit.

Ça lui faisait du bien de discuter comme ça avec quelqu'un. Les derniers jours, elle s'était laissée ronger par le stress. Elle avait oublié ce que ça faisait que d'oublier ses devoirs et de tout simplement relaxer. D'habitude, elle aurait fait une sieste au Soleil - mais c'était définitivement plus excitant de passer son temps avec une gonzesse aussi cool que Damoclès. Leur duo avait directement collé. Elle avait rarement rencontré quelqu'un avec qui elle s'entendait aussi bien au premier abord - son début de journée pourri a vite été oublié.

« J'suis vraiment contente d'avoir fait ta connaissance, tu sais ! »

Laïka gambada un peu plus rapidement, arrivant au niveau de Damoclès. Elle se permit de la regarder dans les yeux, la glace s'entremêlant avec le feu.

« De même ! On va tout défoncer, partenaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
There is always a cloud to hide the Moon, so I guess a firefly will do instead. {Damoclès & Laïka} [TERMINÉ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Hiver-
Sauter vers: