Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arcknologuïa
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]   Jeu 11 Jan 2018 - 10:18

Je m'étais levé avec une idée bien précise en tête, trouver de quoi décorer mon nid douillet, et pour cela je souhaitais voir ce qu'il pouvait y avoir plus loin que l'endroit que je connaissais déjà par cœur. J'avais soudain envie d'un plus grand défis, afin de voir jusqu'où je pouvais pousser mes limites. Et qui sait, peut-être que je pourrais tomber sur quelqu'un. Alors, après un certain temps passé à redescendre de mon arbre, je m'étais mis à la recherche d'un de mes gardes mangé secret. Et bien quoi ? J'avais toujours un appétit sans fin, il fallait bien que je remplisse mon pauvre estomac à toute heure du jours ou de la nuit. Celui-ci était enterré sous des feuilles et contenait un bien maigre butin étant donné que je peinais à tuer mes proies au point où elles finissaient bien rarement dans mes trous. Il y avait en tout et pour tout un lapin qui avait finit embroché sur une des serres de mes ailes par accident et trois petits rongeurs  avec lesquels j'avais dû trop jouer car ils n'avaient plus jamais voulut bouger. Je m'étais donc rabattu sur le lapin et deux rongeurs, le tout ayant vite disparut en à peine quelques minutes. Le sommeil s'accrochait encore à mes pas quand je me lançais dans mon exploration. Je n'avais pas vraiment idée de l'endroit où je devais aller donc j'avais laissé mon imagination débordante me guider d'un point à un autre ; et ce toujours plus loin.

Tandis que je marchais, mes pensées allèrent inéluctablement vers des images flous du passé. Je revoyais certains visages en rêve mais au réveil ils redevenaient insaisissable. Je me rappelais cependant les voix liées à chaque visage à demi effacé, je me souvenais de leur amour. Souvent, ces choses là me manquaient et je m'étais bien souvent réveillé en criant, tremblant de peur où simplement réveillé par ma propre voix appelant une mère qui n'était pas ici, en cet endroit étrange.

Sous mon nez, l'apparition d'un volatil court sur patte fit cesser mes pensées. Nous restâmes un instant à nous fixer du regard puis se fut le son d'un estomac vide qui vint rompre le silence, vite supplanté par une envie de course poursuite quand l'oiseau comprit qu'il valait mieux filer. Mon démarrage en trombe aurait pu être plus gracieux mais le sol était devenu plus moelleux depuis quelque temps, je parti donc lourdement à la suite de l'oiseau. Ma course folle rendu bien difficile pas le sol chaud et instable, je perdis vite du terrain sur ma proie. Chaque foulée était plus pénible et épuisante, tant et si bien que mes membres gourd finirent par me trahir. Dans un battement d'ailes frénétique je tentais de garder le peu d'équilibre qu'il me restait en un effort vain. Je chutais tête la première dans un nuage de grains dorés mêlée de poussière noire.

-Aïe, aïe...

Un douleur dans ma patte et une légère couleur rouge naissante m'apprirent que ma mésaventure avait bien mal tournée. Une entaille était apparut entre les coussinets de ma patte avant gauche, cela piquait désagréablement tandis que je passais ma langue sur la plaie pour en chasser les saletés et le sang. Comme pour se moquer de moi, le mangeur de vers me narguait en gloussant à une dizaine de pas.

-Pourquoi c'est toujours à moi que ça arrive ces trucs là ? Attends un peu que je t'attrape oiseau de malheur !

Je ne fais plus réellement attention à ma blessure, un objectif tout neuf en tête, faire ravaler son hilarité à la chose à plume qui avait disparut bien vite. Sachant que l'intelligence de cette chose était des plus limitées, je plissais des yeux avec malice lorsque je trouvais le plan parfait à mon guet-apens. Un de ses étranges arbres muni d'une touffe de feuilles à son sommet s'était retrouvé tordu, courbé, et présentait un excellent perchoir pour attendre le passage de la créature à plumes. Je trottinais vers ce dernier et entreprit de me hissez le long de son tronc avec difficulté. Son écorce était rêche, extrêmement désagréable pour mes pattes mais je voulais faire comprendre à ce stupide volatile son erreur. Je parvint avec toute les aides à ma disposition, queue et ailes comprises, à atteindre le haut de la courbe du tronc, ainsi que le couvert du feuillage. Maintenant il n'y a plus qu'à attendre, pensais-je en enroulant précautionneusement le bout de ma queue à l'arbre étrange. Tout ici était d'ailleurs bizarre, recouvert de cette étrange poussière noire qui volait à chaque pas.


Dernière édition par Arcknologuïa le Sam 13 Jan 2018 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ella
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : El
Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 15
Ta localisation réelle : Chez moi

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]   Jeu 11 Jan 2018 - 13:33

Ella, qui depuis quelques temps passait ses journées à découvrir le territoire de Four Seasons, qu'elle n'avait pas eu l'occasion de visiter durant ses années passées sur le territoire de l'Hiver, trottinait tranquillement sous le couvert des arbres du territoire déchu, à la recherche d'un quelconque volatile qui aurait eu le malheur de tomber entre ses pattes. Cela faisait quelques jours qu'elle n'avait pas mangé, préférant s'entrainer à la course et au combat toute seule, pour être au mieux de sa forme pendant les entrainements de Kuma. La jeune louve commençait à ressentir la faim qui la tiraillait, et était donc partie en direction du Nord, toujours plus loin, tout en gardant en tête qu'il ne fallait pas qu'elle s'éloigne trop, au risque de ne jamais retrouver son chemin.

Arrivée sous un des arbres les plus imposants, elle repéra un petit rouge-gorge, de taille moyenne, qui clopinait sur ses deux petites pattes en direction d'un fourrer. Malade ? Peut être. Blessé, sûrement. Elle aurait du s'inquiéter et reporter son attention sur la souris qu'elle entendait sous les racines, mais l'oiseau constituait une proie beaucoup plus facile, et elle avait faim. Elle se ramassa donc sur elle-même, prête à bondir au moment propice, quand elle entendit un grand fracas et un gémissement de douleur. Tournant vivement la tête, elle vit du coin de l'œil sa proie s'échapper en voletant. Ella grommela. Qui avait bien pu lui faire perdre un déjeuner si appétissant ? Mais très vite, elle se souvint du cri de douleur entendu. Quelqu'un avait mal, était peut être en danger. Elle s'élança donc à la recherche de l'origine du bruit, et tomba des nues en voyant, perché sur une branche, un espèce de loup volant, qui regardait fixement une sorte d'oiseau qu'elle n'avait jamais vue. Alors qu'elle allait héler l'hybride, elle remarqua sa longue queue, enroulée autour de l'arbre. Une idée de revanche naquit dans son esprit, la lupine s'assit, et lança :

- Alors la chimère, on prend racine ?
Revenir en haut Aller en bas
Arcknologuïa
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]   Sam 13 Jan 2018 - 21:03

Totalement concentré sur l'oiseau en contrebas je n'avais pas perçut les bruits de pas, comment l'aurais-je pu d'ailleurs. Moi qui détectais simplement le gros des raffuts et que tout autre mouvement accaparait tant et si bien mon attention que plus rien d'autre ne comptait. Je n'avais alors qu'un objectif en vue devant moi, rien d'autre ne comptais. Je me dandinais en haut du tronc, reportant mon poids d'une patte à l'autre, accroupis et prêt à bondir. Il fallait juste que j'attende que l'oiseau s'approche suffisamment près pour que ma tentative ne rate pas.

Mais ça, c'était sans compter sur ma chance légendaire comme me le confirma ce qui s'ensuivit. La bête à plumes c'était suffisamment rapprochée pour que j'envisage de sauter de mon perchoir quand une exclamation soudaine déchira le silence.

« Alors la chimère, on prend racine ? »

Ni une ni deux, la volaille fila plus loin dans un bruissement de plus et de poussière noire ; alors que je tentais de me rattraper tant bien que mal en griffant le tronc. Chose qui ne se soldat pas par un grand succès puisque je me sentis glisser de mon perchoir. Dans une veine tentative pour récupérer mon équilibre perdu, j'enlaçais le tronc de mes pattes, ce qui eut pour effet de me ralentir... mais rien de plus. Le poids de mes ailes entraîna la fin de ma chute, laissant de sublimes griffures le long de l'écorce filandreuse de l'arbre. Le choc de ma chute se répercuta le long des muscles rigidifiés de ma queue qui enserrait toujours fermement le bois. Auparavant fière de ma position, je me balançais à présent la tête en bas de manière très pathétique.

Le haut était devenu le bas et inversement. L'effet était des plus déroutant, au point que j'eus un court instant l'envie de vomir ; et encore plus lorsque mes ailes s'agitèrent en tout sens par pur réflexe. Coincé, voilà dans quelle position peu enviable je me trouvais à présent. Je cessais tout mouvements qui auraient pu accélérer ma chute vers le sol amolli.

Du regard je cherchais la cible de ma disgrâce soudaine sans parvenir à savoir où je devais regarder. Puis je l'aperçus, forme grise dont les contours se faisaient moins flou tandis que je fixais mon regard sur elle. Je ne l'avais jamais vue auparavant, de ce fait j'en oubliais bien vite ma frustration. C'est avec un immense sourire, qui pouvait sûrement me faire passer pour stupide, que j'ouvris la bouche.

-Bonjour, moi c'est Arcknologuïa et toi ?

Je sentis ma prise glisser et perdis quelques centimètres de plus, mes oreilles s’aplatirent et je fermais les yeux en pensant à la chute qui allait suivre. Mais rien ne se passa, ma prise tenait encore. Pour combien de temps par contre je n'en savais rien.

-Tu pourrais m'aider à descendre s'il te plait ? Je crois que je suis un peu coincé là... mais c'est quoi au fait, une chimère ? Demandais-je avec une grande naïveté.
Revenir en haut Aller en bas
Ella
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : El
Féminin Messages : 13
Date d'inscription : 03/01/2018
Age : 15
Ta localisation réelle : Chez moi

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]   Lun 15 Jan 2018 - 12:59

Ella vit avec joie le spectacle qui s'offrait à elle. Le loup volant, surpris d'avoir perdu sa proie, dégringola de l'arbre et se retrouva suspendu par la queue au tronc, la tête en bas. Pris d'une furieuse envie de rire, la jeune louve cacha son museau sous une patte, et pouffa en silence. Le drôle d'oiseau (si tant est que c'en était un), la regardait les yeux écarquillés, tout en essayant de se raccrocher à quelque chose. Le laissant faire, la lupine le détailla avec attention. C'était un loup brun à queue démesurée. Son poitrail ainsi que son ventre étaient beiges, et deux longues ailes prenaient naissance à ses omoplates. Ah ça oui, c'était vraiment un gros oiseau. Ou un loup ? Sûrement un mix des deux, car Ella n'en avait jamais vu de semblables. Plongée dans son examen, elle entendit à peine la chimère faire les présentations. Sursautant, elle vit avec effroi sa queue glisser, et son corps basculer vers le sol. Elle allait lui porter secours, quand elle vit qu'il s'était stabilisé. Ah la lapensa t'elle,jamais vu un truc comme ça.
Sa curiosité était néanmoins piquée, et elle s'approcha du loup.

-Tu pourrais m'aider à descendre s'il te plait ? Je crois que je suis un peu coincé là... mais c'est quoi au fait, une chimère ?

A ces mots, les yeux de la Libres Lune brillèrent de malice. Se rapprochant encore, elle grimpa à l'arbre avec agilité, et entreprit de tapoter la queue de l'inconnu avec sa patte. Elle sorti tout doucement ses griffes, et, juste avant de les planter dans la chair de l'excroissance de son congénère, dit :

- Une chimère est un "mix" d'une ou plusieurs espèces. Je t'ai appelé comme ça parce que tu me fais penser à l'une d'elle, le Griffon. Ah et au fait, moi c'est Ella, enchantée.

Et la jeune louve planta de toutes ses forces ses griffes dans la peau du loup, espérant le faire tomber de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Arcknologuïa
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 29/11/2015
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]   Mar 16 Jan 2018 - 19:50

Voir le monde à l'envers avait quelque chose d'amusant, si bien que j'en oubliais bien vite mon malaise. Même en étendant mes pattes avant au maximum je n'effleurais même pas le sol. Mon sourire s'agrandit quand je la vis approcher, une lueur étrange faisait briller ses yeux d'un bleue éclatant. Cela agrandit mon sourire, je n'avais pas la moindre idée de ce qui allait se passer ensuite. Je ne pu la suivre du regard lorsqu'elle atteignit le tronc et un rire nerveux m'échappa quand un tapotement sur ma queue me fit sursauter. Je me détendis de suite et entreprit de trouver une position pour voir ce qu'elle tramait tout la-haut.

J'étais tout ouïe et j'avais enfin réussis à me tordre le cou pour l'observer, la position devenait lentement inconfortable. Je me laissais aller à imaginer ce que pouvait donner ce genre de « mix » comme elle appelait ça. Étais-je si différent ? Une question bien bête car la réponse, je la portais sans cesse sur moi. Oui je ne ressemblais pas vraiment aux autres loups que j'avais croisé, aucun de ceux-là n'étaient ne serais-ce que semblable à moi. Y en avait-il seulement ? Mes yeux clignèrent et mon regard se posa sur les griffes de la louve, et lentement, sa solution à mon problème m'apparut avec netteté. Mon sourire se liquéfia et je bégayais en commençant à m'agiter mais cela arrivait bien tard. Quand je sentis les pointes aiguisées se planter dans mes chaires je glapis et ouvrit d'énormes yeux rond et larmoyant. Ma prise sur le tronc lâcha et je chutais au sol pour atterrir sur le dos, le souffle coupé. Mes yeux papillonnèrent avant de réussir à se fixer de nouveau sur la jeune louve qui semblait fièrent de sa trouvaille. La douleur passé, je ne pu m'empêcher de rire de manière saccadée.

-Radical ta solution au moins haha. Pour une fois que je ne tombe pas sur un adulte, content de faire ta connaissance Ella.

Rabattant mes ailes contre mes flancs je roulais de côté, mon dos et mes cotes plus douloureux que jamais encore. Je pris quelques minutes pour masser mon appendice quodal endoloris, ces quatre merveilleuses marques allaient me laisser un petit souvenir. Outre ça et quelques muscles douloureux, je ne semblais rien avoir d'autre. Mon sourire de retour, je jetais un coups d’œil à la grise, un nouvelle idée excitante en tête.

-Cela te dirais de m'aider à attraper cette infâme bestiole clouée au sol ? Ce n'est pas vraiment ce que je cherchais à la base mais il va avoir droit à la raclée du sicle celui-là !

Un gloussement de volaille moqueur leur parvint comme pour les narguer de juste tenter de mettre cette idée à exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Euh... Bonjour ? T'es pas un oiseau toi. [Ft. Ella]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire Déchu :: Plage aux coquillages :: Forêt de Palmiers brûlés-
Sauter vers: