Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Samarithin
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 24

Identité du loup/chien
Rang: Gamma
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: qu'est-ce ?

MessageSujet: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Jeu 4 Jan 2018 - 10:53

Samarithin parvint enfin en un endroit où il ne risquait pas d'être ennuyé, il ne parvenait plus vraiment à trouver le repos pour son être, il avait bien trop de craintes à rester près des siens avec le fardeau d'un pouvoir erratique. Ici, au moins, il pouvait souffler même si l'atmosphère lugubre et le vent murmurant sans cesse ne lui plaisait pas. Il n'avait jamais cru aux fantômes et n'était pas prés de croire en leur existence. Tout ce qu'il savait c'est que si cet endroit lui donnait quelques frissons, personne n'oserait s'y aventurer. Étant seul, il se permis de se détendre enfin, le masque d’indifférence qu'il avait maintenu jusque là tomba pour laisser place à de la lassitude et un épuisement profond. Son corps harassé de fatigue le porta tout de même jusqu'à l'endroit qu'il venait d'apercevoir. Un tronc d'arbre abattu contre des rochers laissait apercevoir un creux obscur au sein duquel il lui tardait de se glisser.

Un bruissement dans un fourré à sa droite le poussa néanmoins à l'action, chassant la léthargie qui s'était emparé de lui. Comme à son habitude, il ne rata pas sa proie, ses crocs se refermèrent sur la nuque du lièvre, le craquement qui suivit ne lui apporta nul joie. Ses réflexes avaient simplement parlé. Sa prise coincée entre les mâchoires, le loup beige revint sur la sente et reprit son trajet.

Le printanier fit halte devant le renfoncement, ses poils se hérissèrent et son instinct guerrier rechigna à ce qu'il se glisse dans ce piège. Si un ennemi arrivait il serait fait comme un rat. Son regard unique emprisonnant le temps se leva de quelques degrés, le haut du tronc serait parfait pour sa paix intérieure, il serait alors moins sujet à servir de proie. « Arrête de penser tu vas te faire mal... » Les babines du lupin se retroussèrent avant qu'il n'éjecte le rongeur au sommet du tronc.

-Toi je ne t'ai pas sonné ! Grogna le loup beige avant de sauter sur le tronc glissant. J'aimerais bien pouvoir t'oublier parfois.

« Chose très peu probable vue la situation. Sois un peu reconnaissant au moins. » Rêves ! Mais cela, il ne le dit pas à haute voix. Il lui fallait réfléchir à tant de chose qu'il ne pensait pas être capable de pouvoir tout gérer. Pour la première fois depuis bien longtemps il se sentait mal, il avait laissé une brèche s'ouvrir en lui, une brèche qui refusait à présent de se fermer. Juste un instant il aurait souhaité être seul avec lui même. Comme en réponse, la chose en lui se retira ; ce qui était assez anormal. Il avait entreprit de jouer machinalement avec la carcasse, la poussant de ses pattes avant tandis que son cerveau embrumé avait bien du mal à trier ses idées sombres. Aussi cessa-t-il de vouloir forcer les choses. Son être sous tension commença à dériver vers ce qui se rapprochait le plus du sommeil pour lui. Sa tête se posa sur ses pattes et son regard s'obscurcit, l'envoyant revivre ses cauchemars d'enfance et les yeux rouges qui le hantaient.
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Mer 31 Jan 2018 - 19:46

Il n'y avait pas âme qui vive au lac des murmures. Du moins, pas d'habitude.

Galadriel avait pris pour habitude de s'éloigner du territoire automnal très tôt dans sa vie. Même loupiote, elle n'arrivait pas à rester en place. Elle n'était pas en constant mouvement ; sa passion pour l'exploration et la découverte de nouveaux territoires était tout simplement plus grande que ses peurs de se faire disputer par les nourrices. Elle était par ailleurs très déçue de ne pas avoir pu participer lors de l'exploration des nouveaux territoires qui ont été découverts suite à l'éruption du volcan de Nestariel ; elle était bien trop jeune pour ce genre d'excursion en territoire inconnu. Cependant, elle était désormais adolescente. Ce qui voulait dire qu'elle avait beaucoup plus de liberté qu'avant : elle n'était plus autant surveillée, on la laissait se balader et revenir plus tard, bref, c'était super. Elle passait maintenant la plupart de son temps hors de la tanière des nourrices, découvrant ou redécouvrant le territoire de sa saison : l'automne. Pourtant, elle profitait de sa nouvelle liberté pour quitter le territoire automnal lorsque l'occasion se présentait. La plupart du temps, elle allait en territoire neutre. Là-bas, il y avait très peu de loups. Elle y avait rarement croisé quelqu'un, encore moins quelqu'un qui portait une odeur printanière et qui semblait s'amuser à remuer une carcasse de lapin.

Malgré tout, elle était là, marchant paisiblement vers le lac des murmures et entendant un grabuge fou. C'était la première fois qu'elle entendait quelque chose autre que le vent, les bruits de la faune ou des chuchotements venant de la zone. Curieuse, elle s'approcha de l'inconnu au lapin à pas de velours, visiblement pas effrayée malgré la situation. Même si ce loup n'avait pas l'air de bien se porter, elle n'avait aucune raison de détaler. Surtout pas lorsqu'il avait l'air d'avoir besoin de se faire remonter le moral à ce point. Ce serait de la cruauté que de le laisser seul avec lui-même. Galadriel n'aimait pas nécessairement avoir de la compagnie, mais ça ne la dérangeait pas en ce moment. L'automnale était assez paisible pour deux. Elle s'arrêta à quelques mètres de lui, l'examinant sans jugement hâtif.

« Bonjour. », commença-t-elle comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Samarithin
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 24

Identité du loup/chien
Rang: Gamma
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: qu'est-ce ?

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Ven 23 Mar 2018 - 21:27

Sa queue beige battant lentement contre le tronc au rythme des battements de son cœur, le calme semblait le fuir une nouvelle fois. Il avait beau tenter d'assimiler chaque son pour ensuite l'effacer de sa conscience, rien n'y faisait. Un bruit capta plus particulièrement son attention, chassant de se fait l'agitation du monde. Un élément perturbateur était venu se glisser dans les rouages du lac. Quelqu'un foulait le feuillage mort et pourrissant de la forêt, note dissonante se superposant aux murmures du lac tout proche. Le soldat ne fit pas le moindre geste, les bruissements ne semblant pas indiquer un agresseur potentiel puisque trop réguliers et naturels. Les pas auraient pu sembler discrets pour qui n'était pas habitué à ce genre de chose, mais pour lui chaque démarche avait un sens différent, celle-ci était simplement plus prudente. L'individu n'essayait pas de l'attaquer par surprise. Intérieurement la chose en lui aurait préférer, et de loin, un divertissement pour évacuer l’excès d'énergie qui l'empêcher de reposer son corps. Samarithin inspira à fond avant que son souffle profond ne laisse échapper un lent nuage brumeux lorsque les bruits de pas cessèrent, plus proche de lui à présent. Il se sentait observer.

Lorsque la salutation vint il entrouvrit un œil pour scrutait la nouvelle venue, elle n'avait rien de suspect, la normalité ne semblait pas avoir totalement disparut finalement comme il pouvait le voir clairement d'un seul œil. Il avait eut cela auparavant, avant que les événements ne se bousculent. Il se serait bien levé mais en l'instant son corps lui semblait fait de plomb. Une faiblesse qui l'irrita quelque peu avant qu'une vague d'acceptation ne le gagne. Fait très étonnant d'ailleurs.

-Je ne dirais pas que c'est un bon jour mais j'espère qu'il l'est pour vous gente Demoiselle. Je m'étais dis que cette foret était calme, mais j'ai l'impression que la sérénité me fuit constamment, même en un lieu aussi isolé.

Il y eut un instant de silence durant lequel le printanier sonda son esprit à la recherche... A la recherche de quoi d'ailleurs ? Une sensation manquait en lui, quelque chose qu'il avait toujours senti la, derrière son front. Un sensation battante qui lui donnait sans cesse la migraine. Oui, voilà il avait mis la griffe dessus. Le manque était absent alors qu'il n'avait pas mangé depuis quelques temps déjà et que le lapin sur lequel ses yeux se posèrent aurait du exacerber cette sensation. Un maigre sourire affleura la surface de son masque pour disparaître aussi vite. Les migraines n'étaient plus, le manque non plus et alors ? Cela ne le rendait pas plus heureux, loin de là même. L'odeur de la jeune louve vint effleurer son museau, lui portant une fragrance d'humus, de pommes et autres petits indices qui nouèrent un brin son estomac. Le retour à la réalité fut brutal, son regard perturbant revint se poser sur celui de la louve, le goût métallique qu'il avait en bouche s'évanouit lentement. Un tressaillement agita ses épaules avant qu'il ne se secoue.

-Installes toi Demoiselle automnale, je n'ai pas goût pour les prises de bec comme tu as dû le remarquer, et tu ne sembles pas ici non plus pour chercher la petite bête chez l'inconnu que je suis j'espère. Les temps ne sont pas vraiment sûr pour que les jeunes s'y aventure sans accompagnement. Bien sûr je ne dis pas que tu es sans défense, les apparences sont souvent trompeuses.

Le printanier s'étira sur son tronc avant de se caler plus confortablement, prenant ainsi une pose plus détendu qu'auparavant. Il n'en restait pas moins sur ses gardes au cas ou quelques fauteurs de trouble montreraient le bout de leurs museaux. Il n'avait aucune envie d'être prit au dépourvu ou pris pour cible sans pouvoir agir. Décidément il ne parviendrait jamais à se détendre totalement. « Bien vue mon pote ! Et quoi après ? Tu penses à faire la causette à cette petite chose qui sent la terre pourrissante ?! T'es tombé bas mon vieux. T'as la mémoire courte on dirait, tu veux un rafraîchissement peut-être ? » L'intervention inopinée de cette ombre qui ne le quittait jamais jeta un bref instant une obscurité immense sur le lupin avant que son regard ne s'éclaire. Peut-être était-elle là sa solution, au lieu de chercher le silence comme il le faisait toujours pourquoi ne pas discuter avec la petite. Cela lui ferais sans doute oublier ses tracas. Il prit donc une légère inspiration.

-Cette endroit est lieu de bien des rumeurs, parfait pour de jeunes esprit emprunt de curiosité, je me prend parfois à chercher des murmures, des sons d'un ailleurs plus paisible... porteurs de réponses à un présent bien trop capricieux. Et toi jeune fille, les voix du passé t'ont-elles déjà intriguées ? Demoiselle … ? Quel est ton nom ma chère petite ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Mar 3 Avr 2018 - 2:42

Galadriel eut bien du mal à cerner son interlocuteur. Ses paroles étaient éloquentes et il portait une odeur qu'elle arrivait désormais à reconnaître, un mélange de fleurs et d'herbe fraîche qui caractérisait le printemps à ses yeux. Malgré tout, peu importe à quel point il lui parlait, quelque chose en lui semblait déplacé aux yeux de l'automnale, comme si son esprit était à la fois ici, mais également ailleurs. Curieuse, elle regarda leurs alentours d'un œil intrigué, cherchant quoi que ce soit qui aurait pu le distraire. Mais il y n'y avait rien de plus que ce que à quoi on pouvait s'attendre du lac des murmures : un endroit mort, à l'esprit sombre et à l'atmosphère vide de tout signe de vie. Si on était silencieux, on pourrait peut-être même y entendre des voix susurrer leurs derniers vœux avant de définitivement quitter le domaine des vivants.

« On dit qu'on peut entendre des murmures par ici, mais je m'y trouve plus souvent à la recherche de silence. J'entend déjà beaucoup trop les voix du présent pour me soucier de celles du passé, bien que je ne doute pas de leur sagesse. Je me nomme Galadriel. Puis-je savoir quel est ton nom ?, demanda-t-elle en retour.

La petite automnale ne connaissait pas les intentions du printanier qui se trouvait lui aussi au lac des murmures, mais elle ne pensait pas qu'il lui voulait du mal. Au contraire, pour le moment, leur interaction était diplomatique, même sympathique, alors la jeune automnale ne se trouvait pas sur ses gardes. Elle avait beau posséder la fougue de la jeunesse, elle ne possédait pas l'inconscience habituelle qui venait avec et savait lorsque danger il y avait. Même si elle était incapable de lire son interlocuteur, elle ne doutait pas de la sincérité de son discours.

« Cet endroit, le lac et ses alentours... Il possède une aura mystique. Même si on peut le considérer comme sombre, je dirais plutôt paisible. J'en ai assez des chamailleries inutiles de mes camarades, des fois. La discorde est plus facile à semer que la paix., raconta-t-elle, délivrant inconsciemment certains de ses tourments à cet inconnu qui semblait prêt à l'écouter.

Le silence n'était pas marque d'embarras ou de vide. Le silence qui envahissait l'air, qui vrillait les tympans de certains, était marque de paix et de sérénité aux yeux de l'automnale. Elle n'avait pas la malchance d'être hantée ou d'être seule à entendre des voix lui susurrer des paroles cruelles et dures, mais elle était victime de son propre fléau. Comme tout le monde menait son propre combat, Galadriel combattait elle seule son propre problème. Ses propres doutes, ses propres besoins de solitude et de repos. Cet endroit était comme un havre de paix pour elle d'habitude, mais rien ne l'empêchait de discuter avec ce printanier, de laisser libre cours à sa parole pendant quelques instants avant de se refermer à nouveau.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Samarithin
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 24

Identité du loup/chien
Rang: Gamma
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: qu'est-ce ?

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Mer 4 Avr 2018 - 11:06

En vérité, il commençait à comprendre ce qui l'avait attiré ici. En ce lieu qui faisait fuir nombre de ses paires, il l'avait comprit en écoutant la jeune automnale. C'était bien l'absence de vie, l'absence des autres. Pourquoi ce pincement désagréable dans sa poitrine alors ? Lui qui avait toujours était si seul... « Faut idiot ! T'es jamais seul ! » Renfrogné, il concentra son regard ailleurs. L'endroit déjà en ruine poursuivait sa course lente vers la mort, sous son regard le temps défilait à vitesse grand « V » mais cela ne se remarquait pas énormément tant l'endroit semblait sans vie. Le peu qu'il pouvait d'ailleurs en voir disparaissait trop vite pour être pris en compte. Il fixa attentivement la louve, jugeant le pour et le contre avec d’acquiescer pour lui même.

-Mon nom, jeune Dame, n'est autre que Samarithin. Mais un nom n'a que peu de signification, il ne représente rien cependant je ne vois pas le mal à vous en faire part Demoiselle. Ravis donc que vous m'ayez honoré du votre, jeune Galadriel ; malgré nos clans différent. Je ne prête d'ailleurs plus attention à ces choses là.

« Pourquoi tu t'embêtes à discuter avec petite chose, elle a même pas l'odeur des tiens ! »

Justement, c'était un peu pour ça qu'il parlait avec elle. Il s'interdisait les terres printanières cependant il n'allait pas le préciser à la jeune louve, nul ne devait savoir où il se trouvait. Son odeur finirait sans doute par disparaître s'il restait assez longtemps dans les parages. Un endroit sombre, la petite l'avait bien décrit, idéal pour devenir invisible. Ses oreilles s'agitèrent, il pencha la tête de côté.

-La même histoire se reproduit partout jeune Demoiselle, il suffit simplement de savoir endiguer ces choses pour qu'en sorte une meilleure harmonie. Quelqu'un doit parfois s'immiscer dans tout cela pour qu'ensuite le calme et la cohésion ne retrouvent leur droit. Les meutes sont plus forte ainsi. Mais il est vrai ; poursuivit-il sombrement, qu'il est bien plus simple de faire voler la paix en éclats. Que l'on le souhaite ou non.

Ses mots prirent une note de glas à ses oreilles, il eut aussi un goût amer sur la langue ; le goût de la défaite. Sa face s'était crispée au souvenir du difforme et de son piège, ce souhait qui lui retournait à présent l'estomac. La chose en lui ricana en réponse ; et à sa question muette, continua, qu'il ne serait jamais débarrassé d'elle. Ils n'étaient qu'un. Le regard du printaniers parcourut la surface du lac, visible entre les arbres.

-J'ose toutefois croire que nous pouvons, par nos actes, tenter d'adoucir le mal de ce monde pour que les choses puissent lentement s'améliorer. Cela n'efface pas les actes bien sûre ; ceux-ci ne peuvent jamais être oubliés, voir rarement pardonnés suivant leurs conséquences.

Son œil unique finit toutefois par fixer le poids autour de son cou, il en revenait toujours au même geste. Cette chose lui soulevait le cœur et pourtant, il n'avait pas encore entreprit de le jeter au loin. Pourquoi hésitait-il ? Cela ne le rachèterait pas alors il oublia bien vite l'idée.
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Dim 8 Avr 2018 - 5:39

Galadriel attendit patiemment la réponse de son interlocuteur, qui semblait beaucoup plus concentré sur leurs alentours que sur leur conversation ; son regard était dirigé envers le lac, sa vie et ses alentours. L'automnale ne se sentait pas particulièrement blessée par son manque de politesse classique ; le contact visuel n'avait jamais été sa priorité lors d'une conversation. C'était surtout son contenu qui l'intéressait - les mots qui sortaient de sa bouche et de celle d'un autre.

« Mon nom, jeune Dame, n'est autre que Samarithin. Mais un nom n'a que peu de signification, il ne représente rien cependant je ne vois pas le mal à vous en faire part Demoiselle. Ravis donc que vous m'ayez honoré du votre, jeune Galadriel ; malgré nos clans différent. Je ne prête d'ailleurs plus attention à ces choses là. », lui dit-il.

Toute logique normale lui aurait dit de ne pas lui parler ou de lui être hostile ; mais l'adolescente n'en avait clairement rien à faire. Leur échange était poli, cordial. Elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait si personne n'était là pour l'arrêter, et cette discussion était une que Galadriel voulait faire. Elle n'était pas une pour les conversations normalement, mais cet endroit lui apportait une paix intérieure, même s'il n'était pas aussi vide et silencieux que d'habitude. Son aura seulement l'aidait à se calmer et à reprendre ses esprits.

« La même histoire se reproduit partout jeune Demoiselle, il suffit simplement de savoir endiguer ces choses pour qu'en sorte une meilleure harmonie. Quelqu'un doit parfois s'immiscer dans tout cela pour qu'ensuite le calme et la cohésion ne retrouvent leur droit. Les meutes sont plus forte ainsi. Mais il est vrai qu'il est bien plus simple de faire voler la paix en éclats. Que l'on le souhaite ou non. », expliqua-t-il.

Les mots de son interlocuteur semblaient forts aux yeux de Galadriel. Il ne semblait pas parler de rien, inventer ses mots grâce à ses croyances ; ça sonnait plutôt comme le résultat d'expériences vécues par un loup beaucoup plus tourmenté qu'elle, ayant vu d'horribles choses qu'elle ne pouvait pas s'imaginer. Malgré son incompréhension, elle tenta d'en prendre la plus grande leçon possible ; on ne refuse pas la sagesse d'une personne plus expérimentée lorsqu'on se la fait donner, lorsqu'on peut en voir ne serait-ce qu'une fraction.

« J'ose toutefois croire que nous pouvons, par nos actes, tenter d'adoucir le mal de ce monde pour que les choses puissent lentement s'améliorer. Cela n'efface pas les actes bien sûre ; ceux-ci ne peuvent jamais être oubliés, voir rarement pardonnés suivant leurs conséquences. »

Elle hocha légèrement de la tête, essayant de comprendre son point de vue. Elle n'était pas complètement d'accord avec lui, mais leur partage lui était grandement intéressant et éducatif. Elle n'avait que rarement l'occasion de parler de sujets comme ça à quelqu'un qui ne la jugerait certainement pas pour sa avis, quelqu'un comme elle qui n'en avait rien à cirer des lois et des conventions des clans ne serait-ce que pour un bref moment, le temps de partager cet endroit avec un autre, une personne qu'ils n'avaient jamais vue et qu'ils ne reverraient certainement jamais.

« Je ne suis pas entièrement d'accord. », annonça-t-elle, sa voix encore douce et polie. « Je crois au pardon et à la rédemption. Elle ne viennent pas facilement et également pour tous. Une mauvaise action ne peut pas être effacée, mais ses torts ne sont pas figés dans le temps ; on peut les régler. Avec cela, les sentiments des autres peuvent attiser leur pardon. », expliqua-t-elle.

Elle n'avait jamais fait quelque chose de foncièrement mal ; d'une certaine façon, Galadriel parlait d'un sujet qu'elle ne connaissait pas exactement. Cependant, elle parlait de toutes ses convictions. Elle ne s'était jamais retrouvée dans une situation où elle était tellement en tort, qu'elle avait causé un mal irréparable ni en avait été victime. Malgré tout, elle avait son propre avis sur la question ; il y avait autant d'avis qu'il y avait de loups vivants sur Four Seasons. Le pardon, la rédemption venaient plus facilement à certains qu'à d'autres ; certains avaient la rancune tenace, certains étaient incapables d'être frustrés envers quelqu'un. Ce n'était qu'une question de personne.
Revenir en haut Aller en bas
Samarithin
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 24

Identité du loup/chien
Rang: Gamma
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: qu'est-ce ?

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Lun 9 Avr 2018 - 18:28



Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi.

Featuring Galadriel

Si un jour on lui avait dit qu'il discuterait avec un membre d'un clan ennemi, Samarithin aurait envoyé une réplique mordante à celui qui aurait, ne serais-ce que, soulevé cette hypothèse. Du moins ça, c'était il y a bien longtemps. Car il y avait eut le géant estival avec qui il avait plus que sympathisé, quel drôle de loup que cet estival qui était parvenu à traverser ses barrières. Il y avait aussi eu des loupios, mais eux, il ne les prenait pas en compte. Et maintenant, cette demoiselle automnale. Jamais il n'aurait sourit avant et pourtant, lorsqu'il posa son œil étrange sur elle, une ébauche de cette chose passa fugitivement. Elle était, il devait bien se l'avouer, d'une compagnie agréable, elle ne lui cherchait pas querelle et semblait prête à écouter tout ce qu'il avait à dire. En ces temps de trouble, le printanier n'en demandait pas plus. Les oreilles de Samarthin, baissées jusqu'alors face à ses sombres pensées, finirent par se redresser face à son changement lent d'émotions.

« Je ne suis pas entièrement d'accord. », intervint-elle avec une grande politesse « Je crois au pardon et à la rédemption. Elle ne viennent pas facilement et également pour tous. Une mauvaise action ne peut pas être effacée, mais ses torts ne sont pas figés dans le temps ; on peut les régler. Avec cela, les sentiments des autres peuvent attiser leur pardon. »

Elle parlait avec conviction, ayant ces propres idées et ne semblant pas vouloir se fondre dans les jugements des autres. Pour cela, il ne l'en trouvait que plus intéressante. Il préférait un esprit coriace à ceux qui suivait les avis d’autrui. Les propres convictions qu'il avait pour lui avait été balayé par de simples mots. En l'instant, il voulait croire dans les paroles de cette jeune automnale, cela avait un goût d'espoir pour le guerrier meurtri en son cœur. Lui qui avait voulut cesser le combat, cette petite venait de titiller le guerrier. Ses paroles lui avait instillé une nouvelle volonté.

-Jeune demoiselle, vous redonnez un peu d'espoir à un guerrier perdu depuis bien longtemps. J'aime à croire en votre vision, que le mal peut être racheté, mais j'en avais perdu l'espoir. J'avais perdu mon chemin au même instant où mes étoiles, mes guides dans cette aventure qu'est notre vie, se sont soudainement éteinte. Grâce à vous, une nouvelle étoile vient de m'apparaître.

Elle venait aussi de lui faire prendre conscience qu'il avait éloigné son phare dans cette nuit qui c'était abattu sur son chemin. Cet énergumène étrange, cet estival qui était resté près de lui, malgré sa peur, quand sa part de noirceur avait refait surface. Pourquoi diable ne pouvait-il détacher ses pensées de cet...ami ? Et pourquoi pas ? Bientôt il n'aurait plus personne alors s'il pouvait avoir un être auquel se raccrocher il n'allait pas faire la fine bouche. Une nouvelle pensée lui vint, qui emmena avec elle un goût de défaite. Sa vieille mère serait effondrée d'apprendre ce qu'il avait fait, et de savoir qu'ils ne se reverraient plus. Elle ne comprendrait pas, elle qui avait tout fait pour que son rejeton bride son sombre pouvoir, pour qu'il l'étouffe et le contrôle avec une patte de fer. « Mère, je craints que tu n'aies eus tord, mais je te demande pardon pour ce chemin que j'ai emprunté. » Le lupin se racla doucement la gorge.

-Le temps nous le dira jeune louve, nous verrons si le guerrier peut redorer son blason et racheter ses fautes ; déclara-t-il avant de reprendre après un court silence. Les choses énoncées à haute voix semblent souvent bien simple alors que leur complexité, une fois mises en pratique, nous laisse souvent un goût de défaite avant même d'avoir débuter. Pour ma part, je vais prendre cela comme un défis, les choses que l'on m'a enseigné durant des années ce sont révélées être fausse alors, maintenant que mes bases ce sont effondrer, je vais sûrement tenter l'expérience de l'inconnu avec plus d'espoir qu'auparavant.

Une ébauche d'idée traversa l'esprit du loup alors que son regard n'avait toujours pas dévié de l'automnale, pourquoi cela lui était-il venu ainsi ? Excellente question, peut-être que trop de choses avaient changé, qu'il avait abandonné une partie de lui depuis peu. Les événements avaient mis à mal toutes ses croyances, tous ses acquis au point où son esprit avait fini par ruer dans les brancards. Il avait trop dérayer alors un peu plus ou un peu moins.

« T'as griller un neurone ? Où alors t'as pris un mauvais coups sur la tête sans t'en rendre compte... pauvre petit... »

Il pouvait sentir l'ironie mordante de la chose, mais Samarithin s'en fichait royalement ! Il aurait gardé sa prise, du moins en règle générale mais pas cette fois. La proie ne lui faisait plus du tout envie, il se redressa sur le tronc, étirant ses membres avant de récupérer l'être de fourrure et de sauter lestement à terre. Il n'était plus si impressionnant à présent, sa taille n'avait rien d'imposant mais ses mouvements, eux, dénotaient toute son habileté de guerrier. Ses muscles roulaient sous sa fourrure alors qu'il mettait le lièvre à l’abri sous le tronc abattu. Il préférait nettement être au même niveau que son interlocutrice, surtout qu'il se sentait étrangement en confiance, la première fois depuis des jours. Il finit même par se coucher au sol.

-Puisque vous venez d'éclairer ma pensée jeune Dame, en quoi puisse-je à présent éclairer vos troubles ? Y a-t-il une chose qui vous tracasse plus qu'une autre ?

Code par xLittleRainbow
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Mer 11 Avr 2018 - 0:08

Ce à quoi Galadriel ne s'attendait pas, c'était que son avis, aussi pieux et humble soit-il, réussisse à changer quoi que ce soit en ce monde. Cependant, c'était bien quelque chose qui arriva. Ses mots semblèrent, contre toute attente, allumer quelque chose chez son interlocuteur. Une lueur d'espoir, peut-être ? C'était une sentiment avec lequel elle n'était pas accoutumée. Tourments, tristesse et peur, ou encore suspicion, elle côtoyait fréquemment. Les clans ne se faisaient pas confiance, après tout - il était très, très peu fréquent qu'ils se côtoient. Encore moins qu'ils fassent ami-ami ; la paix était présente, il y a longtemps, mais aujourd'hui, les relations entre les clans étaient redevenues comme avant. Tendues. L'amitié n'était pas de mise. Galadriel faisait cependant légèrement exception à cette norme. Elle n'était pas automnale de sang, et même si elle faisait partie de ce clan depuis toujours, elle avait pu rencontrer son frère en faisait abstraction des règles. À cette époque, il était hivernal, donc si elle avait effectivement écouté ce qu'on lui disait, une partie d'elle-même ne serait pas. Elle serait encore cette orpheline perdue, sans but ni ami, au tempérament fermé et à l'amitié difficile à obtenir.

Mais la loupiote automnale avait changé, depuis. Elle n'était plus aussi fermée ni froide ; mais elle n'était spéciale parce qu'elle était difficile à atteindre ou plus mature que les autres loups de son âge. Non, ce n'était qu'une louve normale, n'ayant rien de particulier à ses yeux ; elle ne croyait pas qu'elle pouvait avoir quelconque impact sur le monde, surtout pas sur un loup, printanier de surcroît, qu'elle ne reverrait très certainement jamais. Ses yeux vairons restèrent fixés sur son interlocuteur, curieux quant à ses réactions. Elle ne pouvait pas connaître ses pensées, mais elle se demandait ce qui s'était produit dans sa tête à ce moment là.

« Le temps nous le dira jeune louve, nous verrons si le guerrier peut redorer son blason et racheter ses fautes Les choses énoncées à haute voix semblent souvent bien simple alors que leur complexité, une fois mises en pratique, nous laisse souvent un goût de défaite avant même d'avoir débuter. Pour ma part, je vais prendre cela comme un défis, les choses que l'on m'a enseigné durant des années ce sont révélées être fausse alors, maintenant que mes bases ce sont effondrer, je vais sûrement tenter l'expérience de l'inconnu avec plus d'espoir qu'auparavant. »

Cela eut l'effet de faire légèrement sourire l'automnale, bien que son expression resta paisible et subtile. Elle regarda Samarithin descendre à son niveau, laissant sa proie derrière lui, sans le craindre. Même si l'efficacité et la force de ses mouvements avait tout de ceux d'un guerrier, il lui avait prouvé que le craindre ne servirait à rien. Les deux loups n'avaient pas de problème entre eux à cause de leur faction différente. En fait, elle se trouvait à le respecter, un loup qui se trouvait capable d'écouter l'avis d'une adolescente insignifiante et d'en changer le sien à cause de cela. La plupart des adultes ignoraient ceux plus jeunes que soi ; ils manquaient d'expérience, ne connaissaient pas le monde. Mais qu'un la prenne au sérieux, c'était un sentiment rare et bon. Galadriel avait aidé quelqu'un. Les mots avaient effectivement une plus grande portée que ce qu'on leur accordait généralement.

« Puisque vous venez d'éclairer ma pensée jeune Dame, en quoi puisse-je à présent éclairer vos troubles ? Y a-t-il une chose qui vous tracasse plus qu'une autre ? »

La proposition du printanier eut pour effet de la surprendre légèrement. C'était une façon singulière de lui montrer sa gratitude - mais une façon qu'elle trouvait bien plus qu'adaptée.

« Il y a bien quelque chose... Mais ce n'est pas capital. Je sais que je vais trouver ma propre réponse à ma question quand le moment viendra. », répondit-elle.

Son avenir. Elle se demandait encore bien ce qu'elle pourrait en faire, mais, après en avoir parlé avec Faïryna et y avoir pensé, elle avait tiré ses conclusions ; sa réponse, rien qu'elle ne pourrait se la donner, peu importe à quel point le choix pourrait être difficile et combien de temps cela pourrait prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Samarithin
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 95
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 24

Identité du loup/chien
Rang: Gamma
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: qu'est-ce ?

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Mer 25 Avr 2018 - 21:24



Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi.

Featuring Galadriel


Le loup qu'il avait été auparavant aurait refusé de parlementer ouvertement avec la femelle, il aurait mis ces distances en place car elle n'était pas une louvette avec qui il aurait pu aisément parler. Mais ça, c'était avant, avant qu'il ne laisse un autre voir à travers lui, avant qu'il n'ose faire confiance à quelqu'un. Cet individu avait tout changé pour celui qui s'était écarté des autres, qui avait crains chaque instant de sa vie. Ce fardeau, il l'avait toujours porté seul, il n'avait jamais voulut s'attacher à quiconque. Cette simple pensée créée d'étranges sensations en lui. Jamais il n'aurait pensé pouvoir ressentir ces choses. Et jamais il n'aurait pensé avoir tant besoin de parler, de chercher un moyen de racheter son âme. Il avait tant fait... et il avait fallut que la jeune automnale le trouve ainsi, en proie à une chose qui le hantait sans cesse, le désespoir, la solitude.

Il avait pris conscience de cela quand il l'avait entendu arrivé, il avait pris conscience de sa fragilité soudaine et de sa faiblesse. Il avait oublié qui il était et ce qu'il avait dû traverser pour atteindre ce point précis. Il s'était oublié lui-même. Du moins jusqu'à ce que les paroles de la jeunesse remmène à la vie ce guerrier qu'il avait été, cette entité pleine de force et avec laquelle il savait pouvoir faire face à l'avenir. Il fit la chose que quelqu'un lui avait appris il n'y avait pas si longtemps. Le printanier prit une profonde inspiration, couché sur le sol couvert de feuille avant de relâcher lentement tout l'air inspiré. Son esprit s’éclaircit et il se fit un promesse, quand tout cela prendrait fin, quand le moment serait venu il chercherait la lumière qui avait éclairé son chemin et il ne fuirait plus. Il avait déjà perdu bien trop par ses choix alors il ne voulait pas perdre plus.

Il était intrigué, mais comprenait parfaitement la louve, il ne voulait cependant pas repartir sans avoir pu aider celle qui avait ramené la lumière au sein de ses ténèbres. Car il avait compris une deuxième chose, il pouvait recommencer à zéro ce qui avait raté en lui, avec cette entité attachée à lui depuis toujours. La chose s'agita au fond de son être et il pu ressentir une émotion étrange, une peur mêlée d'une touche de … d'espoir ?! Cela n'avait aucun sens !

-Vous avez ouvert une nouvelle porte demoiselle ; déclara-t-il pensif. Je ne sais sur quoi elle débouchera mais je ne la laisserais pas se refermer. J'ai déjà laisser bien trop d'occasion filer et, à présent, je laisse les miens derrière moi alors ma survie ne dépend que du but que je vais donner à ma vie. Je ne dis pas cela pour vous effrayer. Si tel es votre souhait, après vous avoir aider comme je le pourrais, je m'éclipserais et vous ne me reverrais pas.

Le loup se retint de se relever, il sentait son corps parcourut d'une énergie nouvelle, de multiples pensées traversant son esprit. Il portait des chaînes depuis trop longtemps, peut-être était-il enfin temps de faire face à ce passé dont il n'avait pas voulut et comprendre pourquoi la nature l'avait voulut ainsi.

-Je vous dois tout de même quelque chose pour votre temps précieux, j'estime que toute aide doit être retournée, cela se retournera sans doute contre moi un jour mais je n'y peux rien. Pour moi c'est un code alors je vous laisse le choix, j'ai déjà une dette non rempli envers un... ami. Donc si je pouvais remplir celle que j'ai envers vous ce serait parfait.

Son regard n'avait pas quitté la louve une seule fois, laissant voir tout le sérieux de ses paroles et de son code d'honneur. Ce code qu'il chérissait et auquel il avait fait défaut une fois. Plus jamais cela ne se reproduirait.

Code par xLittleRainbow
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   Jeu 19 Juil 2018 - 4:48

La vision de Galadriel avait réussi à changer quelqu'un.

Une perspective extérieur, un second avis quant au monde ; des fois, agir seul et pour soi-même pouvait mener à des erreurs. Des erreurs graves, capables de changer une vie. Seulement, ces erreurs, peu importe à quel point malheureuses, évitables ou égoïstes étaient-elles, elles ne signaient pas la fin d'une vie. La rédemption ne pouvait point venir à celui qui ne la cherchait pas activement, mais la jeune automnale ne croyait pas en cette vision manichéenne du monde que beaucoup possédaient. Le passé ne devrait pas être oublié ; mais on pouvait tout de même vivre en l'acceptant.

Même si son avis, aussi insignifiant et solitaire soit-il, réussit à ouvrir les yeux du printanier, elle ne voyait pas ses mots comme assez importants pour nécessiter un paiement. Ce n'était qu'une jeune enfant, aussi mature soit-elle, et elle ne possédait pas une histoire assez houleuse pour avoir besoin de l'aide d'un autre pour passer par-dessus. La seule chose pour laquelle elle avait vraiment besoin d'aide était son avenir, mais c'était un choix qui lui revenait entièrement. Ce n'était pas à un autre de lui dicter quoi faire à sa place. Se faire traîner par la patte par les autres, ne pas pouvoir choisir par elle-même ce qu'elle voulait, elle refusait que cela arrive. Son indépendance, son sentiment de liberté, tout cela serait chamboulé par de telles obligations.

Malgré l'insistance du printanier quant au fait de ne pas vouloir avoir de dette envers elle, Galadriel se refusait catégoriquement à accepter ce qu'on lui offrait. Elle n'avait aucun compte à rendre, aucun problème à régler ; elle était comme détachée de ce monde, pour le moment. Rien qu'une enfant, une âme autrefois perdue qui venait de trouver sa place et qui, bientôt, commencerait finalement à s'épanouir et à briller. Les tracas et soucis des autres, peu importe leur ampleur, ne l'atteignaient pas encore. Elle n'était qu'une spectatrice qui chuchotait des mots à l'oreille des acteurs.

« Je ne peux pas l'accepter. », dit-elle, le regardant avec la même sincérité qu'il lui adressait. « Mon simple avis et ma présence ne valent pas une telle reconnaissance. Je suis ravie, très ravie d'avoir pu aider, mais ne considère pas que tu me dois quoi que ce soit. Je respecte l'honneur dont tu fais preuve, mais je n'ai malencontreusement besoin de l'aide de personne en ce moment. », répondit la louve monochrome.

La tête haute, assez pour avoir un contact visuel direct avec son interlocuteur, qui était beaucoup plus grand qu'elle, et sans une trace de peur ni de crainte, elle lui adressa plutôt la parole avec sérénité et certitude. Peut-être était-elle encore inquiète, tourmentée par le choix qui s'offrait à elle et son manque de réponse, mais le moment n'était plus à échapper à ses propres pensées ; mais plutôt à aider un autre à accepter ce qu'il avait fait et à réaliser que ses actes n'étaient pas impardonnables comme il l'avait auparavant cru.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nul ne devrait déranger l'âme du guerrier endormi. [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Neutre-
Sauter vers: