Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nachtgewalt
Administratrice
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 257
Date d'inscription : 25/05/2016
Age : 19
Ta localisation réelle : Dans la forêt !

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
-3/100  (-3/100)
En couple ?: Très bonne blague. J'adore l'humour.

MessageSujet: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Lun 1 Jan 2018 - 14:29

détails
Ultime Confrontation
Let's the show begin !
ft. NT et LL
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Nachtgewalt n'avait jamais imaginé revenir ici, et encore moins que ce serait si facile. Il avait tant haï les lieux qu'il avait fini par les craindre, par redouter leur ambiance mystique, leur lumière mystérieuse.

Alors qu'il pénétrait la caverne, suivi par quelques uns de ses disciples qui conservaient le silence, Nacht se sentit faiblir. La Lune avait beau être haute dans le ciel, le noir solitaire savait que sa présence en ces lieux sacrés n'avait rien d'acceptable. Néanmoins, il ne montra rien de son affaiblissement, sachant pertinemment que les loups qui l'accompagnaient n'avaient de loyale que leur trahison, et qu'ils n'étaient qu'une bande de requins attirés par l'odeur du gain.
Avançant dans l'obscurité, Nacht jeta un regard en arrière, observant son groupe de son regard lunaire. Tous portaient un masque étrange, aux symboles orientaux, de couleurs différentes pour chaque loup. Bien qu'un long collier orné d'une pierre soit visible aux cous de chacun d'entre eux, Nachtgewalt ne parvenait pas vraiment à discerner leur forme ou leur pelage : il avait l'impression de les observer à travers un verre déformant et décolorant. L'impression était étrange mais parfaitement voulue. Un sourire mauvais vint décorer l'excroissance qui servait de bec au démon noir. Jamais ses yeux n'avaient lui d'une lueur plus fière.

Reportant son attention devant lui, Nacht vit enfin se distinguer une grande plaque de pierre ornée d'une demi-lune en guise de symbole. La lumière lunaire venait frapper le lieu avec précision, éclairant faiblement le reste de la salle. De nombreuses poussières scintillaient au passage de cette lumière comme des éclats de miroir, reflétant les silhouettes de ceux qui venaient profaner les lieux. Le noiraud fit signe à ses compères de s'arrêter et s'approcha de son pas disgracieux. Il fit alors apparaitre une petite fiole contenant quelques gouttes d'un liquide rouge et poisseux dans sa patte griffue. Sans rien dire, il versa quelques gouttes sur la plaque, et il plissa les yeux, une expression indéchiffrable sur le museau.

"Es tut mir leid, Asha..." songea-t-il sans le moindre remord. "Mais ton sang va enfin servir à quelque chose."

Gauner lui avait apporté cette fiole, quelque temps plus tôt, suite à une rencontre avec la belle LibreLune. Nacht se demanda distraitement si elle lui en voudrait, puis faillit se rire au nez devant une telle pensée absurde.

Déjà, un grondement sourd se faisait entendre, et une grande plateforme descendit du plafond tandis que la demi-lune s'illuminait. Nacht fit signe à son groupe de s'y placer et ils obéirent. Quelques instants s'écoulèrent tandis que leur montée s'opérait, et Nacht observa le sol s'éloigner en se remémorant  ces moments où autrefois il avait effectué le même schéma avec fierté et loyauté. Il sentit sa haine flamboyer au sein de son cœur noirci et durci par la cruauté et les souffrances passées. Nacht était tellement aigri qu'il ne parvenait pas à se rappeler ses bons moments passés au sein de cette guilde damnée : le visage de sa fille mourante obscurcissait tous ses souvenirs.

Quand ils parvinrent au sommet, une clameur leur parvint. Des voix s'étaient élevées, plus ou moins agressives. Nacht releva la tête et retrouva son habituel sourire moqueur et sûr de lui.

-Bonjour ! s'exclama-t-il presque joyeusement en atteignant le sommet.

Il sentit ses interlocuteurs se préparer à une attaque, prêts à se battre. Mais Nacht n'avait pas peur et il savait se replier au besoin. Il n'avait pris que quelques uns de ses loups pour pouvoir se téléporter plus facilement quand les autres passeraient à l'attaque. Il n'avait pas peur.

Il jubilait.

Les lieux étaient exactement comme la dernière fois qu'il était venus : dégoulinants de pierres précieuses, nimbés dans une piètre lueur lunaire, d'une vantardise insupportable. Le noiraud reconnut Asha qui l'observait avec les yeux écarquillés, hésitant entre la stupéfaction et la désolation. Il reconnut également un de ses vieux camarades, Shaman, avec qui il avait autrefois été ami mais qui ne lui inspirait que mépris à présent. Les autres lui restaient indifférents.
Il s'inclina ironiquement, sans gestes agressifs.

-Certains d'entre vous me connaissent. Mon nom est Nachtgewalt, mais vous autres LibresLunes m'appeliez autrefois Sternenklarnacht. Je suis venus vous avertir, mes amis, car si je ne souhaite que votre malheur, je veux que vous l'observiez dans les yeux avant qu'il ne vous frappe de plein fouet.

Sa voix criarde était tellement moqueuse que même Nacht pouvait en entendre toute la mesure.

-Nacht...? murmura Asha, tétanisée, son voile dissimulant la myriade d'émotions contradictoires qui l'agitait probablement. Pourquoi...Comment es-tu arrivé ici ?

Nacht lui jeta un regard indéchiffrable. D'une voix presque douce, il répondit :

-Toujours concentrée sur le "comment", n'est ce pas mon enfant ? Tu as toujours été si naïve. Quel dommage...

Il gloussa et désigna sa troupe.

-Je vous présente les NuitsTernes. Vos futurs bourreaux. Eux et moi allons méticuleusement détruire tout ce que vous, guilde décadente, avez pris soin de tisser.

Il adressa un ultime regard à Shaman, l'un des seuls maitres de la guilde qu'il connaissait.

Et ce regard était flamboyant.

-Bienvenue dans une nouvelle ère, mes amis.

*^*

Revenir en haut Aller en bas
NuitsTernes
Cellule


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 28

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mar 2 Jan 2018 - 0:15



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]Suddenly, a flash of chaos ripped through the peaceful darkness of the sky and disturbed the ubiquitary light of the moon.
GAUNER




Les nuits les plus noires, dit-on, sont celles qui se prêtent le plus au malheur...Pourtant, c'est avec un éclat presque divin que la lune éclairait ce soir les terres que foulaient le groupe nouvellement formé et auto-attitrés bourreaux des Librelunes. Quelle ironie, pensa la silhouette ornée d'un masque rouge qui déambulait parmi ses lugubres; que la Lune illumine leurs pas en cette soirée comme si l'astre approuvait leurs noirs desseins. La silhouette se perdait presque dans la neige, qu'elle n'appréciait guère. Ses yeux étaient rivés sur leur leader, dont la jubilation empreinte de fierté lui parvenait même sans qu'elle ait aperçu son visage. Elle n'avait jamais vraiment été une suiveuse, préférant être maîtresse absolue de son destin mais elle avait appris à jouer l'obéissance et la loyauté lorsque cela servait sa propre cause.

Tandis que la plateforme sur laquelle les noires silhouettes se trouvaient, notre intéressée se trouva animée d'une jubilation toute autre. Derrière son masque, son regard observait les moindres recoins de ce lieu secret dans lequel elle n'avait jamais rêvé mettre les pattes. Ce lieu rempli de connaissance et de secrets se dévoilaient à ses yeux et cette sensation de violer un mystère auquel elle n'était pas destinée lui plaisait énormément. Une fois qu'ils furent au sommet et que les Librelunes les découvraient avec stupéfactions, faisant effraction dans ce lieu sacré, un sourire iconique vint étirer ses babines. La silhouette lupine aimait le théâtral, et leur entrée en avait ! Sans gêne, son regard dévisageait chacun des Librelunes présent. Son pelage était dissimulé sous un long capuchon noir qui la protégeait du froid qui glaçait sa fragile personne et ne laissait dépasser que les boucles éclatantes qui encadraient son doux visage, que le masque rouge rendait anonyme.

Elle s'était avancée prêt de Nachtgewalt, presque à sa hauteur mais tout de même en retrait, comme si la silhouette au masque rouge était plus qu'un vulgaire sbire au service du corbeau. Elle reconnaissait une seule des Librelunes présent dans la pièce, dont elle suivit l'échange avec la créature au bec de corbeau avec un amusement non dissimulé.  A ses pattes était posé un poignard sur la lame duquel la silhouette faisait cliqueter ses griffes. L'hostilité de leurs spectateurs était plus que manifeste et la pression lui donnait l'impression d'étouffer quelque peu. Nachtgewalt continuait sa tirade magistrale tandis qu'elle prenait soin d'imprimer dans sa mémoire le visage de chacun des Librelunes, cette guilde qui s'était toujours protégée par son anonymat et son secret partagé par le comité réduit de ses membres. Connaître leur identité, c'était le premier moyen d'avoir toutes les cartes entre ses griffes.

Son coeur se mit à battre un peu plus fort lorsque le noir corbeau délivra sa sentence finale avec un triomphe certain. Elle aimait vraiment cette théâtralité digne des meilleurs drames antiques et cette sensation d'avoir le pouvoir, de tirer les ficelles à sa guise devant les visages dépités et pleins de haines des Librelunes :


« Bienvenue dans une nouvelle ère, mes amis. »

La silhouette, pas peureuse et déjà trop impliquée pour se trouver maintenant une timidité bien pratique, s'avança sans dépasser leur leader, auquel elle glissa un regard étrange et complice qui ne dura que le temps d'un battement de cil. Debout, la queue droite et fière, ses yeux plissés en deux fentes sinistres derrière le masque rouge; se dressa pour scander, d'une voix lisse et mélodieuse :


« Il est évident, mais je ne résiste pas au plaisir de vous le préciser, que nous ne sommes pas venu dans le but de négocier quoi que ce soit. Ce serait futile et fort inapproprié de votre part et nous n'en ririons même pas ! » Elle s'arrêta puis gloussa. « Inutile, donc! »


A son tour, la silhouette à l'apparence de louve dessina une révérence aussi élégante qu'insolente qui fit danser quelques boucles de sa chevelure. Se redressant et reculant de quelques pas, elle acheva, chantonnant presque :


« Au plaisir, de traiter avec vous. »

CSS (c) S.Remaud
Revenir en haut Aller en bas
Kuma
Modo Bisounours ♥
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Michouille
Féminin Messages : 529
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang: Instructeur
Popularité:
10/100  (10/100)
En couple ?: /

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mar 2 Jan 2018 - 22:09



 
Ultime confrontation

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
« Je ne vous laisserai pas l'occasion de nous atteindre sales intrus ! »

 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une chose étrange planait sur les LibreLunes, Kuma le sentait. Lorsqu'il avait reçu sa convocation d'urgence à la salle du conseil, il avait demandé à son amie Asha ainsi qu'à son apprentie si elles avaient aussi reçu cet ordre. Il semblait bien que tous les membres de la guilde avaient été conviés à cette réunion de dernière minute.

Lorsque tout le monde fut arrivé dans la salle du Conseil, le sage Oropher accompagné de Maering et Shaman se mirent à expliquer la situation. La grotte avait beau accueillir tous les loups faisant parti de la guilde, le calme était complet. Seule retentissait la voix de ce bon Oropher. D'après ses dires, il leur était parvenu que certains loups se mettaient à agir de façon étrange, voir même menaçante sans raison apparente. De plus, cela faisait quelques temps qu'un certain loup était sous surveillance discrète puisque considéré comme étant une menace.

Le sage qui guidait la guilde depuis de si nombreuses années n'eut pas le temps d'expliquer la situation complète, que déjà l'on pouvait entendre un bruit de pierre en mouvement derrière les membres de sa guilde. Kuma ne prit pas longtemps avant de se positionner aux côtés des membres du conseil afin d'être prêt à agir. * Qui qu'ils soient, je serai prêt à les accueillir ! * gronda-t-il intérieurement. Le loup blanc tacheté de gris se mit légèrement en avant au fur et à mesure que la menace approchait. Il n'était pas dans ses habitudes de se montrer mauvais, mais ce loup plus si jeune savait quand il devait se montrer prêt à l'attaque.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une bande de loups vêtus d'un masque étrange firent une entrée on ne peut plus remarquée dans l'antre des LibreLunes. Devant eux se tenait un loup qui était totalement inconnu à Kuma, du moins il n'avait jamais eu à lui faire face, mais sa réputation le précédait.

Ce visage déformé au milieu duquel on pouvait déceler une forme de bec, ce corps noir orné de plumes... Le LibreLune à l'âme d'ours le savait avant même d'entendre sa voix, il avait devant lui Nachtgewalt, un ancien membre de la guilde qui avait réussi à échapper à la sanction que tout loup quittant la guilde devait subir : l'effacement de mémoire. Kuma ne comprenait pas comment une telle chose était possible avec tout ce qui était mis en place pour que les LibreLunes soient en sécurité et que leur existence ne soit pas révélée. mais il semblait que ce loup avait réussi à y échapper et qu'il vouait une haine profonde envers la guilde depuis son départ.

Les propos du corbeau et de son acolyte firent gronder Kuma de colère et, malgré ses chaînes, il lui sembla impossible de contenir plus longtemps la bête qui sommeillait en lui. C'était tout bonnement une déclaration de guerre, faite dans le plus grand des mépris et cet animal au masque rouge et à l'apparence de louve était si sûr de lui - ou d'elle ! Le sang ne fit qu'un tour dans le corps du LibreLune, il jeta un regard vers sa blanche amie qu'il avait entendu murmuré, puis un regard dure vers son apprentie pour lui interdire d'intervenir. La bête blanche s'avança enfin un peu plus devant Oropher afin de lui offrir sa protection quand son corps commença à se déformer jusqu'à atteindre cette fameuse forme d'ours.

Mesurant maintenant pas loin de deux mètres de hauteur s'il se dressait sur ses pattes, le loup ours se voulait pour la première fois de sa vie, volontairement menaçant.

" Pour qui vous prenez-vous pour venir profaner de la sorte un endroit sacré ?! grogna Kuma vers la troupe entière. Des négociations seraient inutiles ? Non mais vous nous prenez pour qui ?! On ne négocie pas avec les raclures de votre espèce ! "

Le loup doux et sympathique qu'était Kuma avait laissé l'ours qui l'habitait parler, personne au sein de la guilde ne l'avait encore jamais vu comme cela. Ses yeux étaient rouges comme jamais ils ne l'avaient été, et ses vaisseaux sanguins étaient apparents malgré une épaisse fourrure, ce n'était pas simplement de la colère, mais une rage meurtrière qui s'abattrait sur ces ennemis et ça... c'était une promesse.
- Adrenalean 2016 / edit Michouille 2017

 
Revenir en haut Aller en bas
http://johannadrawing.deviantart.com
Laïka
Laï-metall
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 56
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 15
Ta localisation réelle : Le royaume de la poutine

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
15/100  (15/100)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mar 2 Jan 2018 - 23:33

Une situation bizarre, dangereuse se mettait en place un rouage à la fois. Déjà, tous les membres de la Guilde des LibreLune avaient été conviés à une réunion d'urgence - Kuma lui avait demandé si elle aussi elle y avait été invitée, donc elle assuma que c'était général. Elle se dépêcha donc à la salle du Conseil, un endroit qu'elle ne visitait que très rarement. Comme chacun d'entre eux, elle fit don de son sang pour entrer dans la pièce secrète du territoire de l'hiver.

Puis la réunion commença. Oropher, l'aîné et meneur du Conseil, expliqua la situation, accompagné de Maering et Shaman. Sa voix résonnait dans cette grande salle de pierre, son écho plus bruyant que la respiration de chacun des loups qui s'y trouvaient. Chacun d'entre eux savait que quelque chose était sur le point de bouger et la tension était palpable. Des loups, qui agissaient étrangement et avaient un comportement menaçant, parcouraient librement les terres de Four Seasons. Il parla aussi d'un loup qui était gardé sous surveillance pendant un moment car ses agissements pourraient être dangereux.

Laïka ne savait pas pourquoi ils avaient été appelés en urgence. C'était certes des informations importantes, mais à ce point ? Elle ne savait pas où il voulait en venir, et c'était cela qui lui faisait le plus peur.

Mais avant que son stress ne puisse redescendre en ayant la réponse à ses innombrables questions, un bruit sourd résonna à l'arrière de la salle. La jeune apprentie savait exactement ce que c'était - c'était la porte. Elle s'ouvrait. Pourtant, il n'y avait aucun retardataire, elle en était absolument certaine. Elle regarda partout autour d'elle, en panique, avant de voir son mentor se placer devant les membres du conseil, prêt à les protéger si les intentions du nouvel - ou des nouveaux - arrivant étaient hostiles.

La tension déjà présente dans la salle était désormais à son apogée. Certains loups semblaient aller vers l'avant, alors que d'autres semblaient essayer de garder leur calme, mais Laïka ne faisait partie d'aucun des deux groupes. Elle regardait partout autour d'elle. Son attention ne pouvait rester nulle part. Sur Kuma, puis sur la porte, puis sur le Conseil, pour voir leur réaction ; son cœur battait à cent, non à mille à l'heure. Ses deux orbes bleu ciel finirent par se fixer sur la porte à nouveau lorsque cette-dernière s'ouvrit.

Laïka aimait être la star, elle se nourrissait de l'attention, et le groupe qui venait d'entrer lui volait la vedette. Elle devait leur tirer son chapeau, car niveau tension et attention, elle n'aurait pas pu inventer mieux. C'était un groupe de quelques loups aux couleurs et au visage masqués, accompagnés de ce qui était visiblement leur chef. Un loup noir comme l'encre, la figure bossue, la mâchoire déformée qui ressemblait à un bec et des yeux vitreux, sans vie. Le Corbeau, Natchgewalt. Le seul LibreLune qui avait réussi à échapper à cette épée de Damoclès qui menaçait chaque membre de la Guilde qui la quittait - la perte de mémoire jusqu'à la mort. Accompagné de ses disciples, il cracha au visage de la Guilde, promettant à tous et chacun une fin terrible. Une louve au masque rouge qui le suivait réitéra ses propos et affirma la haine qu'ils portaient envers ce groupe de loups.

Même si en temps normal Laïka aurait ressenti une haine sans pareil envers ces intrus, ce fut une peur indomptable qui prit place en son cœur à la place. Elle le sentait, elle le voyait. Le loup le plus en avant de leur groupe, Kuma. Sa rage prenait possession de lui.

Il se tourna, lui offrit un regard dur qu'il ne lui avait jamais adressé auparavant. Et elle comprit immédiatement qu'il lui interdisait d'intervenir.

L'âme d'ours du loup prit alors le dessus sur son âme lupine, donnant à son corps une taille impressionnante. Ses veines sortaient, il était plus que menaçant - il était effrayant. Elle ne savait pas le doux loup qu'était Kuma capable d'une telle détermination à protéger ses semblables, d'une telle rage. Il grognait, criait sur ses ennemis. La jeune louve eut elle-même peur en voyant ce spectacle.

Mais elle se souvint. De sa première rencontre avec Kuma, de chacun de leurs entraînement, de la fierté qu'elle voyait dans ses yeux lorsqu'elle réussissait, de la confiance qu'il lui accordait malgré ses erreurs, de l'inquiétude qu'il ressentait chaque fois qu'il la réprimandait. Elle savait que même s'il était enragé et prêt à attaquer ses ennemis, il ne lui ferait jamais de mal.

Elle respira un coup. Ce n'était pas la première fois qu'elle allait désobéir à son mentor, mais cette fois-ci en particulier elle devait le faire. C'était dans sa nature de défier les ordres, après tout. Si Kuma était prêt à se mettre à l'avant de cette façon, elle aussi. Tel maître, telle apprentie.

Prise d'un élan de courage, elle s'avança lentement, gardant toute sa colère à l'intérieur d'elle-même. Elle ne s'arrêta qu'une fois qu'elle fut quelques pas devant son mentor, qu'elle évita de regarder par peur de perdre sa volonté de se battre. Elle savait que ses actions le rendraient fou d'inquiétude et qu'elle allait se faire passer un sacré savon. Elle ne voulait pas que cela arrive, mais c'était hélas plus important pour elle d'être à ses côtés.

« Halte. », dit-elle, la voix tremblante. « Ce n'est pas à vous de décider si nous devons exister ou pas. Personne... PERSONNE ne pourra nous anéantir ! Je ne vous laisserai pas faire ça. Cette Guilde est légendaire et des ruminants ne pourront pas la détruire ! », grogna-t-elle avec plus de force que nécessaire. « Je vous met au défi de nous arrêter. », provoqua-t-elle sans humour. Elle se mit en position de combat, la queue métallique battant dans les airs avec menace. Tous les LibreLune avaient déjà été là pour elle un jour. Pour la guilde, pour ses membres, pour Kuma, elle la protégerait, elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
NuitsTernes
Cellule


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 23
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 28

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mer 3 Jan 2018 - 9:02

Drei-Augen
Assis en retrait du groupe conduit par Nachtgewalt il patientait dans l'ombre. Jamais il ne s'était sentit plus enragé qu'en cet instant, ni plus exalté à l'idée de faire couler le sang. Derrière le masque vert qui le représentait à présent, son regard avait parcourut durant un instant les pauvres âmes en contrebats. Ils faisaient tous peine à voir et le monstre qu'il s'était sentit devenir se régalait à présent de l'électricité qu'avait provoqué leur arrivée chez l'ennemi. Ces insectes faiblards qui n'avait rien trouvé d'autre que de ce dissimuler aux yeux du monde. A croire qu'ils en avaient peur ! Mais peu lui importait, il avait seulement envie de sentir la chair s'ouvrir sous ses crocs, voir ses ennemis trembler de peur face à lui. « Mensonge ! Tu n'as juste pas le choix ! » Cette pensais fut balayer au loin.

Ses oreilles se plaquèrent sur son crâne et il eut un reniflement de dédain pour la perte d'énergie de la femelle, ils parlaient trop, beaucoup trop. Il aurait préféré courir après ces proies, les effrayer jusqu'à ce que le moindre craquement les face sursauter. Il avait envie de goutter la saveur de leur peur. Il sentait tout particulièrement la joie que lui inspirait l'atmosphère brumeuse des lieux, ajouté à cela le ciel dégagé et l'astre argenté, vous obteniez la nuit parfaite pour chasser... selon ses goûts à lui bien évidement. Les jacasseries de sa comparse le tirèrent néanmoins de sa rêverie et l'irritation le gagna. Voilà ! Il ne pouvait même plus rêvasser comme il voulait. Il s'était tenu tranquille lorsque l'emplumé parlait parce qu'il le fallait mais bien sûr il l'avait aussi observait, cherchant une faille dans l'armure du noiraud. Il avait cru apercevoir quelque chose avant qu'ils ne pénètre en ces lieux mais il avait sûrement mal interprété du fait de l'obscurité ambiante. Il se décidé enfin à bouger de son coin.

Placé jusqu'alors de profil, il leva le museau bien haut avant de sourire cruellement. La lady avait tentait de communiquer mais ses émotions semblaient l'avoir paralysé lorsqu'elle avait aperçut leur leader, cela l'aurait intrigué d'avantage si une autre interruption n'était arrivée. Il n'aurait pas pensé que la chose blanche et grise se mette à parler pour les autres, ni même qu'elle se mette à changer de taille. Son corps le picotait agréablement mais mieux encore, il avait capté un lien étrange entre l'idiot téméraire et la chose chétive à l'odeur métallique. Voilà une odeur qu'il n'avait pas sentit depuis bien longtemps, une fragrance qu'il haïssait au plus haut point. Les deux pattes en faisait usage durant un temps, il avait fait plus de mal que de bien et selon lui, aucun loup n'aurait dû y toucher. Cette petite chose lui plaisait d'avance, ce serait sûrement agréable de voir quelle réaction il tirerait en s'attaquant à ce point faible. Les erreurs étaient plus vite commises sous le coups de la colère. Ces deux là semblaient trop sur d'eux, comme le prouva le mouvement irréfléchis de la gamine et son attitude combative.

« Je vous met au défi de nous arrêter. »

Le porteur du masque vers s'avança avec un rictus mielleux qui changea du tout au tout pour le mépris. L'orbite droite du masque vert ne montrait que le néant noir tandis que l'oeil gauche se plissait pour fixer sa cible. Elle aurait était si facile à toucher... et à terroriser mais il gardait cet effet pour plus tard.

-Vous arrêter ? Stupide petite chose. Vous n'êtes déjà plus que poussière et ce que vous avez accomplit peut être défait en une respiration. Une offense ici, un accident par là et le tour est joué. Construire prend du temps mais détruire, ça, c'est tellement plus rapide. Je te montrerais... Voilà ma promesse.

Cette dernière phrase, le masqué l'avait prononcé avec douceur en fixant non pas la gamine mais le jeune idiot qui avait doublé de volume. Une langue rose passa le long de ses babines qui se relevèrent en un sourire d'appréciation. Il avait bien une petite idée sur la suite de son cheminement.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Shaman
Administratrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 24

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Pas encore mais réservé ^^

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mer 3 Jan 2018 - 13:34

Ultime confrontation... Ou Première Apparition ?


Shaman savait. Oropher et lui avaient lu les signes sans vraiment vouloir y croire. Tout remontait à si longtemps, si loin. Il était jeune à l'époque, jeune et meurtri. La Guilde l'avait laissé se noyer dans son chagrin, seul, comme si Kyo n'était rien de plus qu'un pion. Il aurait pu haïr cette Guilde, lui tourner le dos et devenir un monstre de haine. Il avait préféré le chemin du changement, aidant Oropher a mener la Guilde sur une autre voix que celle du mépris. Cependant ils avaient fait des erreurs, impardonnables. L'immense canidé savait qu'ils avaient fait une grossière erreur, et qu'elle était dûe tout simplement à leur âge et leur vécu. Ils n'avaient pu se résoudre à éliminer un camarade qui avait tant souffert.

Oropher a écrit:
Tu te fais du mal mon Ami... Tiens toi à notre plan Shaman et la Guilde renaîtra. Kuma et Maering comprendront.

Oroper. Alors qu'il parlait, il avait pris la peine de diriger ses pensées vers le mâle qui partageait désormais sa couche. L'aveugle soupira et laissa la suite se dérouler. Oui, Oropher et lui avaient mis au point quelque chose. Quelque chose à faire qui serait difficile mais nécessaire si la Guilde voulait vivre. L'infirme et lui même n'étaient plus que des reliques des temps anciens, autrefois puissants, désormais plus proches de la légende que des héros. Ce fut lorsque Nachtgewalt prit la parole que ses craintes se confirmèrent. Il soupira et très lentement, ouvrit les yeux.

Les paroles idiotes et stupides des sbires de son ancien ami témoignaient du jeune âge qu'ils avaient. Après tout c'était lui qui avait raison, prendre de jeunes canins étaient la solution pour bâtir l'avenir. Mais c'était aussi le plus délicat, puisque les jeunes tempéraments étaient les plus prompts à s'enflammer. Les plus susceptibles également aux bêtises et aux gaffes. Les voix ne lui disaient rien, mais ses yeux aveugles à toutes sortes de choses ne lui mentaient pas. Il n'avait pas toutes les informations, mais désormais il savait. Son secret le mieux gardé était son regard et jamais personne -Oropher, Nihima et Kyo exceptés- n'avait sû qu'il avait le pouvoir de voir les âmes. La Nuit avait offer l'anonymat aux Nuits Ternes, leur permettant de savoir qui ils étaient. La Nature avait offert à Shaman un beau fuck à leur faire. Il grava les informations voilées, étant persuadé qu'une fois qu'il les reverrait, leurs âmes seront semblables à leur déguisement.

Puis il dirigea son regard vers son ami. Sternenklarnacht... Il sentait le poids du mépris que celui ci lui offrait. Pourtant, Shaman n'avait pas de haine en lui. Il avait toujours en tête les souvenirs que le mâle emplumé avait refoulé pour se concentrer sur la colère. Il se souvenait de la peine qu'il avait ressentit, mais aussi de son incapacité à aider celui qui autrefois était un frère. Il avait... Oui Shaman avait de la peine pour celui qui désormais se tenait devant lui. Il soupira et les esclandres des jeunes cassèrent l'échange silencieux qu'avaient les deux meneurs.

Le grand mâle ne put s'empêcher de grimacer, blasé par les déclarations aussi enflammées que peu réfléchies de la part des deux camps. La fougue de la jeunesse était bien, mais il avait oublié à quel point tout le monde s'en faisait toujours un film chaque fois qu'il parlait. Les phrases étaient trop longues, ou bien les attitudes trop pompeuses, trop énervées, trop pressées. Trop. Oui tout était trop. Perdu dans ses pensées, Shaman en eut un léger rire et il secoua ses dreads, dans un cliquetis lugubre, avant de s'avancer, véritable colosse parmis les siens. Sans compter Kuma.

Kyo, invisible aux yeux de tous sauf des siens, muet aux oreilles des mortels, insultait leur ancien ami dans un vieux dialecte que Shaman se félicitait de ne pas devoir traduire. Il nota au passage une absence dans la Guilde qui lui déplut fortement. Très fortement. Oropher fut mis au courant.
Il effleura l'épaule de Kuma, pour lui apporter soutient et calme, tout en faisant de même pour sa jeune élève. Kuma avait bien choisi. Il dépassa les deux et s'approcha encore un peu, sans craindre la suite. Il était trop âgé pour se soucier de l'avenir désormais.

Il parla au seul dans cette troupe qui avait ouvert les hostilités "poliment". Il parla à celui qui autrefois était son ami.

Bonsoir Sternenklarnacht.

Il s'avança, sans hostilité, sans violence apparente. Si il était connu pour être pacifique, ses pattes épaisses et sa gueule solide n'étaient pas sans défenses. Il était sur ses gardes malgré tout et son épaisse tignasse dégageait une légère fumée opiacée propre à l'ancien Guérisseur.

Tu as déjà bien des disciples. Tu les as choisi fougueux et jeunes. C'est une bonne chose, ils iront plus loin que toi et moi, mon Ami. Fais attention cependant, la jeunesse est quelque chose de difficile à contrôler. Surtout quand elle est meurtrie par des drames.

Etrange dialogue que sans doute peu pourraient comprendre. Cependant, le vieux loup n'avait pas l'intention de laisser la discussion s'éterniser. Tous ne parleraient sans doute pas, mais ce n'était pas signe de faiblesse. Au contraire. Il pencha la tête vers l'âme en vrac aux côtés de son ancien ami. Puis il distingua l'autre âme, plus violente. Il parla un peu plus pour lui même qu'à vraiment quelqu'un d'autre, comme un vieux qui parle des enfants qu'il a vu grandir.

Dire que ça se pense glorieux en se vantant de choisir la facilité. Décidément le temps change bien des choses.

Il eut un sourire et reporta son attention sur le "Chef" et sa queue, dans un mouvement de balancier lent, intimait aux LL de garder la tête froide. Ils étaient jeunes et la glace de l'âge n'avait pas encore pris leurs coeurs. Son visage redevint inexpressif.

Nous sommes moins actifs que ceux que nous étions autrefois. Mais la paix nous ne l'avons pas construite, juste maintenue. Ce sont les clans qui ont choisi cette voie, Sternenklarnacht. Tu as toujours été si doué en stratégie, si clairvoyant que je ne peux concevoir que c'est cette simple vengeance qui anime ton groupe. Alors la moindre des choses serait d'être honnête quand à tes intentions. Si tu veux nous détruire, fais le ici, maintenant. Tu as amené toute ta meute pour nous menacer et tu nous a pris par surprise. Rien de plus facile que de nous défaire désormais, ne penses-tu pas ?

Toujours calme, le grand loup était cependant désormais prêt à combattre. Il avait autrefois vaincu des bêtes plus grandes et plus fortes que des canidés, il portait sur lui les stigmates de sa vie passées, que seuls des idiots, ou des impulsifs ignoreraient. Il n'avait pas pris la tête des LL car il était seulement sage. Sa queue s'arrêta et d'une voix résonnant comme une sentence, il reprit la parole.

Seule la consécration dans le chaos peut les avoir réunis. Si tu n'es pas venu te battre ce soir, pars. Ta menace a été entendue et tu as obtenu ce que tu voulais.

Une curiosité piqua quand même le vieux loup.

J'espère cependant que tu pourras honorer ta part du contrat les concernant, mon Ami.


©️ Maeya Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Maelia
Germe
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Hoplights
Féminin Messages : 68
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mer 3 Jan 2018 - 16:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft. Aranwë

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ft.

Ultime confrontation
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
   Une réunion urgente des LibreLunes, voilà qui n'avait pas manqué d'attirer l attention de la louve crème. Une menace approche, et les servants de la lune devaient être prêt à riposter. Cette terrible menace ne tarda pas à se préciser, Nachtgewalt LibreLune déchu apparut dans la caverne au se tenait la réunion, accompagné d'un groupe de loups étranges aux masques colorés.

Maelia avait déjà eu affaire à ce sinistre personnage dont elle avait également entendu parler plusieurs année auparavant. Elle n'avait cependant jamais vraiment pris les rumeurs de son retour au sérieux. Le corbeau s'adressait aux LibreLunes de une voix mielleuse qui ne manquait pas d'attiser la colère de la louve crème, qui pourtant restait de glace face aux menaces du solitaire et des acolytes :

- Je vous présente les NuitsTernes. Vos futurs bourreaux. Eux et moi allons méticuleusement détruire tout ce que vous, guilde décadente, avez pris soin de tisser.

Décidément, il semblait bien sûre de lui, tout comme le NuitsTernes au masque rouge qui provoqua à son tour l'assemblée. Il était évidement que négocier avec ce type d'individus était inutile. La seule solution était de les éliminer, un par un et leur faire regretter ces paroles prétentieuses. La louve crème parcouru l'assemblée du regard, tous semblait garder leur calme malgré la tension apparente, tous hormis Kuma et son apprentie. Le loup blanc réagit avec une impulsivité que Maelia ne lui connaissait pas, il se changea en ours et se planta devant les intrus en les menaçant. Son apprentie suivit les traces de son mentor provocant à son tour les loups masqués.

Réaction sans doute trop impulsive et trop peu réfléchie selon la louve crème qui restait toujours de marbre, malgré la rage qui montait en elle. Son passé la poussait à vouloir anéantir ses inconscients maintenant, mais son tempérament lui permettait de rester lucide et de réfléchir à un meilleur solution. La violence, c'était la facilité et puis... aussi téméraire que paraissait ses loup masqués, ils fuiraient probablement à la moindre attaque.

Tandis que la tension augmentait, Maelia vit Shaman , une des plus anciens LibreLunes de la guilde s'avancer vers Nachtgewalt. Son attitude froide face à ces envahisseurs était presque effrayante et témoignait de sa grande sagesse.

- Seule la consécration dans le chaos peut les avoir réunis. Si tu n'es pas venu te battre ce soir, pars. Ta menace a été entendue et tu as obtenu ce que tu voulais.


La louve crème se leva à son tour et se plaça près de ses comparses pour les soutenir. C'est maintenant que la guerre commençait, il faudrait traquer ses intrus, les détruire, prévenir les clans de la présence de traîtres dans leur rangs, et bien sûre conserver la paix. La conserver à tout prix.



 
[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Asha
Administratrice
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 361
Date d'inscription : 08/02/2016
Age : 19
Ta localisation réelle : Loin

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: La Rose ne s'épanouit que pour un seul Soleil...

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Mer 3 Jan 2018 - 20:48


Pile ou face

Ainsi tombent les rois


A
sha n'en avait pas cru ses yeux. Elle s'était douté, dès l'annonce de la réunion, que quelque chose de grave se tramait, mais elle n'avait pas songé une seconde à Nachtgewalt. Son ancien mentor. Malgré elle, elle s'était sentie perdre toute sa superbe, se décomposant derrière son voile en une expression de déchirement. Ses sentiments étaient indescriptibles : un mélange sans nom de trahison, de peur, de chagrin, mais également une bribe d'espoir. N'est-ce pas le propre de tous les enfants d'encore voir le meilleur en ceux qui les ont élevé et aimé, malgré tout le mal qu'ils ont pu faire ? Mais le loup qui lui faisait face n'avait plus rien du LibreLune d'autrefois. Le regard qu'il lui avait accordé, dénué de sa tendresse d'antan, l'avait glacée jusqu'aux tréfonds de son cœur. Si la dame blanche n'avait pas été éduquée à tenir tête à toutes situations, elle se serait sentie défaillir.

-Toujours concentrée sur le "comment", n'est ce pas mon enfant ? avait déclaré Nachtgewalt. Tu as toujours été si naïve. Quel dommage.

Asha réprima la vague de tristesse et de désarroi que ces mots firent naitre en elle, alors que déjà LibresLunes et NuitsTernes commençaient à débattre. La dame blanche remarqua à peine Kuma, son ami, se laisser aller à la colère. Elle ne voyait plus rien, ravagée par le Monde Rouge qui pulsait par tous les pores des NuitsTernes. Un tel concentré de haine, de félonie...Asha se contraignit à prendre sur elle tandis que Laïka s'exprimait à son tour. Ses yeux vairons passèrent sur les NuitsTernes, dévisageant chacun d'entre eux. Le Monde Rouge était flouté à leur abord, probablement du fait de Nacht qui connaissait bien le pouvoir de son ancienne apprentie. Rouge, orange, vert, bleu...Chaque masque avait sa couleur, son identité. Asha se sentit redevenir elle-même tandis que la confusion quittait ses traits, ravalés au plus profond d'elle, destinée à former un œdème qu'elle devrait crever plus tard. Son regard se durcit, et elle sentit alors les yeux lunaires de Nachtgewalt posés sur elle, perçant à travers son voile comme s'il n'existait pas. Comme il avait changé, déformé, monstrueux physiquement et psychiquement... Mais ses yeux, eux, restaient les mêmes : deux miroirs éclatants, fascinants et désorientants. Impossible de dire quelles émotions agitaient ces yeux-là - mais possédait-il encore des émotions ? La dame blanche ne percevait que son immonde jubilation, sa satisfaction moqueuse. Etait-il fier de ce qu'il lui faisait subir? Ou cherchait-il simplement à enterrer ses remords comme elle-même enterrait ses sentiments ?

Ils n'étaient pas différents l'un de l'autre finalement. Normal : il l'avait élevé. Elle lui devait tout, et il le savait. Avec Nachtgewalt, rien n'était gratuit.

Pas même l'amour.

Quand Shaman prit la parole, s'approchant du seigneur noir, ce dernier perdit son sourire et plissa les yeux, reportant son attention sur le vieil aveugle. Asha fit de même, apaisée malgré elle par le calme du LibreLune. Elle avait toujours apprécié Shaman, ainsi que la sagesse et la sincérité qu'il dégageait par tous les pores. Même face à son vieil ami, il ne perdait pas son habituelle attitude. Sa voix était pleine d'assurance et de douceur.

Shaman et Nachtgewalt étaient à présent face à face, l'un grand, l'autre petit, l'un plutôt blanc, l'autre totalement noir. L'amour et la haine. Deux faces d'une même pièce.

Chaque mot que Shaman prononça sembla durcir davantage le regard de Nacht. Etait-ce parce qu'il ne supportait pas la douceur que son ancien compagnon avait encore à son égard ? Ou parce qu'il réfléchissait déjà à comment il allait le tuer ? Asha n'aurait su dire. Elle n'était que spectatrice. Comme elle l'avait toujours été. Mais le discours de l'aveugle fit naitre son ordinaire sourire froid sur ses babines.

Mais la réponse de Nachtgewalt ne se fit pas attendre.

-Tu as fini ? Götter und Teufel ! mais à qui penses-tu t'adresser, Shaman ? siffla-t-il en retrouvant son faux sourire. A celui avec qui tu partais en mission, autrefois? Oh...Mein Freund...Il est mort, tu le sais n'est-ce pas ? Il est mort avec sa fille, laquelle toi et tous tes amis LibresLunes avez laissé mourir. Tu t'en souviens ?

Il eut un affreux rire, dans lequel Asha ne put s'empêcher de trouver une once d'amertume en plus de la moquerie. La dame blanche secoua doucement la tête avec consternation. Nacht mentait. Shaman n'avait jamais cautionné la réaction de la Guilde face à la mort d'Hoffnung, l'enfant du loup noir. Mais ce dernier en était-il seulement conscient ?

-Alors tes belles paroles, tes fameux discours que tu manies si bien, préserve les pour les veillées funéraires de tes frères, mon ami ! continua Nachtgewalt avec virulence. Tu n'es qu'un vestige d'un temps révolu, un temps dont je vais effacer toutes traces. Dis-moi, à ta mort, qui restera-t-il pour veiller sur les âmes que mes NuitsTernes auront massacrés ?

Le démon noir s'écarta de Shaman, le jaugeant avec mépris. Il ouvrit la gueule pour ajouter quelque chose, se ravisa, puis sourit à nouveau. Il semblait avoir une idée derrière la tête.

-Mais tu as raison. Trêve de bavardage, ach ? Tu me connais, j'ai toujours aimé bavasser. C'est là mon plus grand défaut. Drei-Augen s'impatiente, je le sens d'ici. Je ne suis pas cruel au point de retenir les miens plus longtemps. Qu'en penses-tu Asha ?

La dame blanche s'approcha, suivant le pas de Maelia. Elle vint se dresser de toute son élégance devant Nachtgewalt, unie avec sa guilde, opposée à son mentor.

-Tu ne nous as toujours pas dit ce que tu voulais réellement, Nacht...répondit-elle alors de sa voix affermie. Si tu ne souhaites que nous narguer, alors tu peux partir.

Nacht l'observa comme on observe un objet qu'on aurait attendu longtemps, mais dont la réalité décevrait.

-Contrairement à toi, ma belle, je n'ai pas d'obligations de dire la vérité. D'une manière ou d'une autre, j'ai déjà tout dit.

Il leva les yeux et observa la lumière de la lune qui passait dans la salle. Asha eut une impression de déjà vu.

"J'aime cet endroit..." lui avait un jour dit Nachtgewalt, un sourire bienveillant sur le museau. "J'aime sa sérénité et son histoire."

Il n'en pensait plus rien.

-Ceci n'était pas un avertissement...conclut Nachtgewalt en retournant sur sa plateforme. Ceci est une déclaration de guerre en bonne et due forme. Je veux que vous observiez la mort entre quatre yeux avant qu'elle ne frappe. Comme on dit chez moi : Anfang und Ende reichen einander die Hände.

Il gloussa et finalement admit avec une pointe d'ironie :

-Je suis peut-être un peu cruel, finalement !

Et il frappa violemment le sol, souriant toujours. La pièce devint entièrement noire, tandis que Nacht, à l'aide d'un de ses vœux, absorbait la lumière de la lune comme certains boivent l'eau à la source.

Asha comprit avec horreur que la guerre avait commencée.

Codage © Myosotis
Revenir en haut Aller en bas
Plague
Arbre
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Atamagahen
Féminin Messages : 352
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 20
Ta localisation réelle : behind you ~♥

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: ╰(✧∇✧╰)

MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   Ven 7 Sep 2018 - 5:23

up
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ultime confrontation [ft.LL et NT qui veulent]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire de l'Hiver :: Forêt de brume :: Salle du Conseil (LibreLunes)-
Sauter vers: