Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Viehrs
Ministre Saladique
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: Libertin.♥

MessageSujet: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Mer 30 Aoû 2017 - 19:17

Viehrs ft. Seira

FLOWER WALTZ

FLOWER WALTZ


C'est au sein des fabuleux jardins du Printemps que l'albinos s'était établi en ce début de chaude journée d'été. Il était encore très tôt; de ce fait, le jour était encore légèrement paré des teintes bleutés de la nuit. Malgré l'heure précoce; Viehrs était d'ores et déjà parfaitement éveillé. Le long de son cou, recouvrant son pelage, ondulait sa longue chevelure blanche parfaitement démêlée. Rien dans son apparence ne venait briser ce portrait de perfection qu'il s'appliquait à peindre chaque jour. Beaucoup auraient qualifié de superficiel son élégance excessive; mais l'hermaphrodite était perché si haut sur son nuage de confiance en soi qu'il ne pouvait les entendre. D'allées en allées, l'ambassadeur déambulait parmi la végétation luxuriante; semblant se prendre d'une passion sans précédent pour la multitude d'espèces de fleurs qui s'étendaient tout autour de lui. L'humidité matinale semblait soulever le doux parfum des fleurs et se mêlait à celle de la fumée d'encens; créant une atmosphère aux senteurs envoûtantes dont l'albinos se délectait sans retenue.

A force de s'enfoncer dans les jardins, l'albinos n'avait plus aucune idée d'où il venait ni où il allait; mais cela n'altérait en rien la tranquillité de sa balade. Une tranquillité...Presque pesante. Son allure de calme maîtrisé masquait le fait qu'à chacun de ses pas, il s'appliquait à broyer entre ses griffes les fleurs qui passaient sous ses pattes. Ce n'était guère la première fois en cette saison qu'on voyait le jovial ambassadeur revêtir une humeur si belliqueuse. En toute honnêteté, l'été ne lui réussissait en rien. Et cette humeur désagréable n'était tournée envers nul autre que lui même; car elle était tout simplement provoqué par un sentiment de solitude qu'il détestait. C'est à dire qu'à force de n'apparaître que très peu au grand jour, à l'heure où tous les autres vaquaient à leurs activité; lui fuyant la morsure du soleil ne croisait que très peu de ses congénères loups. Viehrs était un loup bien trop social pour qu'il lui plaise de se retrouver ainsi si souvent seul; et autant qu'il s'apprécie lui même, sa compagnie n'était absolument pas suffisante à le distraire. Son beau sourire de charme lui avait faussé compagnie, ainsi qu'il n'avait personne à qui l'adresser. Un très léger fredonnement, à peine plus haut qu'un murmure, rompait le silence qui semblait rire de sa situation.

Il s'écoula de longs moments, sans que la marche de Viehrs ne perde son rythme. Un vent régulier venait faire tomber une pluie de pétales dans son pelage et ses cheveux; auxquels l'hermaphrodite ne prêtait guère attention. C'était une odeur tout autre qui captivait désormais le printanier. Evidemment, l'odeur de ses congénères était omniprésente partout dans ces jardins très fréquentés par les printaniers; mais ce parfum là était plus récent que les autres. Son pas sembla se presser un petit peu; mais cela était à peine discernable. Il ne voulait en rien paraître désespéré, tout comme il ne voulait pas manquer une occasion d'avoir de la compagnie.

Viehrs ne s'arrêta que lorsqu'il aperçut à qui cette odeur appartenait. Et il ne s'agissait pas exactement de n'importe qui. Il détailla la longue chevelure blonde de l'actuelle alpha du printemps tandis que le sourire lui revenait aux lèvres. D'un côté, elle avait le grade le plus haut du clan, ce qui justifiait qu'on ne l'embête pas pour rien. D'un autre côté, Viehrs s'était déjà adressée à elle par le passé et ne connaissait rien de la timidité et de la pudeur.  Le printanier s'approcha avec une démarche gracieuse qui lui était propre. Content de pouvoir mettre fin au moins un instant à son humeur morose; l'hermaphrodite s'annonça, sa voix claire et son ton délicat :

« Mes plus chaleureuses salutations, Dame Seira. »

Sa nature sage savait manier le respect autant que la parole; néanmoins Viehrs avait pris l'habitude d'être familier avec à peu près tout le monde pour les décoincer de leur timidité. Ainsi, l'hermaphrodite ne manqua pas de s'emmêler les pinceaux un moment :

« Me diras-tu..» Il tiqua puis recommença sans se décontenancer pour autant. « Me direz quelle est la raison qui vous amène ici, seule et aussi tôt dans la journée ? »

Sa sympathie était naturelle et absolument pas forcée. Depuis l'altercation avec le Solstice, Viehrs avait voulu s'enquérir de la santé de l'Alpha du printemps; pas du tout par intérêt personnel, il n'avait pas de relation particulière avec Seira - ou avec qui que ce soit d'ailleurs; cependant il aurait été fâcheux pour le clan tout entier que la toute nouvelle meneuse du printemps voit sa santé d'ores et déjà mise en danger. Il entrouvrit la gueule pour parler, mais n'en fit finalement rien. Ce n'était en rien son but que de brusquer l'alpha du printemps.

Code Pimpé by Kanu/Dreamy



HRP:
 


Dernière édition par Viehrs le Mer 14 Fév 2018 - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : LayLucifer
Féminin Messages : 188
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Attend le prince charmant

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Mar 12 Sep 2017 - 13:38


    La tendre lueur de l’aube fit luire la chevelure dorée de l’alpha, dont le regard azuré se perdait sur les reflets du soleil sur l’eau cristalline qui s’écoulait, guillerette, en bondissant entre les pierres argentés et les buissons fleuris qui parcourait les jardins. Cherchant la quiétude de ses lieux isolés, car ne pouvant trouver la tranquillité dans la Forêt sans Fin que de nombreuses patrouilles passaient leurs temps à arpentés, Seira s’était essayer à se rendre dans cet endroit discret où elles espéraient que les douces effluves des fleurs masqueraient son odeur. Elle fut enchantée de voir que ses désirs furent réalité, car durant les premières heures du jour la louve sombre put rester étendue près d’une minuscule cascade où le clapotis de l’eau la berça. Son corps, engourdit par des allers et retour incessant, ainsi que l’inquiétude vis-à-vis du Solstice l’épuisait tellement qu’elle avait du mal à rester éveillé. Ses paupières étaient si lourde, ses épaules si douloureuse et ses pattes si engourdit que se rendre jusqu’ici lui avaient été un véritable supplice, alors quand l’écoulement de l’eau seul viens troubler la tranquillité des jardins, Seira ne put résister à l’attrait de la couche que lui proposait amoureusement Morphée.

    Elle dormit tendant deux bonnes heures, peut-être trois, quand elle se réveilla en sursaut en attendant des feuilles bruisser sous le passage d’un être vivant. Le vent était tombé au cours de la nuit, laissant les doux rayons du soleil réchauffé cette terre meurtrit par les retomber volcanique, ainsi était-elle certaine que c’était un vivant qui avait provoqué ce bruit. Elle en fut d’autant plus convaincue quand un doux fumet hypnotique vint lui caresser le museau. La toison épuré de Vierhs apparu entre deux épais buissons fleuris, le loup s’approcha en souriant de la femelle, d’un pas de velours qui permit à Seira de retrouver tous ses sens sans se sentir brusquer.

    Quand le lupin arriva à sa hauteur, Seira s’était assise et accueillait son salut d’un bref signe de tête.

    - Me diras-tu.. – Il s’interrompit, puis repris. - Me direz quelle est la raison qui vous amène ici, seule et aussi tôt dans la journée
    - Je suis venu chercher le calme et la solitude. – Fit-elle avec une petite voix. – Mais je suis contente de te voir, Vierhs.

    Il n’était pas bon de montré sa faiblesse aux autres, d’autant plus quand le fardeau d’un grand devoir et d’une grande responsabilité se trouvaient sur de frêles épaules comme les siennes. Pourtant, elle ne pouvait pas abandonner tout ce qui l’entourait pour si peu, un simple coup de fatigue qui devra bien passé un jour, car c’était elle qui avait choisi d’endosser ce rôle d’alpha qui ornait son front d’une couronne de fleurs.

    - Oublie ce que j’ai dit. Je suis très heureuse te de voir ici. Des nouvelles du Solstice ?

    Depuis sa rencontre avec le Juste et le Terrible, Seira était sans cesse angoissé à l’idée qu’il refuse sa proposition pour se rallier à une autre saison. Elle préférait même leurs abstentions plutôt qu’une saison, comme l’automne par exemple, est l’avantage sur elle. Son peuple souffrait tellement, depuis quand n’avaient-ils pas fêter une naissance ? La peur que son clan disparaisse lui nouait les entrailles et elle en venait même à se demander si elle arriverait à fournir aux printemps des héritiers dignes de ce nom. Elle secoua la tête, pensé à s’unis à un autre loup maintenant était trop tôt. La blonde avait beaucoup trop d’affaires à régler avant de songer à une vie de famille.

Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Ministre Saladique
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: Libertin.♥

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Dim 1 Oct 2017 - 17:33

Viehrs ft. Seira

FLOWER WALTZ

FLOWER WALTZ


Au fur et à mesure qu'il s'était rapproché de la femelle Alpha, Viehrs avait pu détailler les traits à peine encore ensommeillés de la louve blonde. Avait-il troublé son sommeil ? Le blanc se comportait toujours  - ou presque - avec politesse et bienséance, ainsi il s'inquiéta encore un moment d'avoir dérangé l'alpha. Il faut comprendre que Viehrs mesurait toujours au millimètre près les conséquences possibles de ses actions, afin d'en garder le contrôle autant que possible et que s'il ne craignait d'aborder personne, la vivacité de ses approches variaient en fonction du rang de son interlocuteur. En d'autres termes, le loup au bâton d'encens faisait attention à tout. Cependant, l'albinos ne ressentit aucune hostilité chez la louve noire, ce qui calma rapidement sa paranoïa.
Seira s'était assise et, prenant cela comme une invitation, Viehrs en fit de même et se plaça en face de la louve. Il avait gardé une certaine distance afin que son bâton d'encens n'envahisse pas son espace, qui se consumait sans discontinuer sans manifester d'intérêt pour la conversation des deux printaniers. L'alpha lui répondit, d'une voix qu'il eut quelque mal à entendre.

« Je suis venu chercher le calme et la solitude.» "Outch", se fit-il; mais il refusa de perdre son sourire. « Mais je suis contente de te voir, Vierhs. »

Il était bien sûr légèrement curieux de connaître les raisons pour lesquelles la reine du Printemps cherchait à s'isoler de l'activité de son clan; mais il ne posa pas la moindre question : c'était les affaires de chacun, après tout. La femelle sembla vouloir se reprendre.

« Oublie ce que j’ai dit. Je suis très heureuse te de voir ici. Des nouvelles du Solstice ? »

L'hermaphrodite répondit en accentuant son sourire amical.

« Et c'est un plaisir pour moi que de m'entretenir avec toi. »

Il avait remarqué avec un certain bonheur que la femelle l'avait tutoyé et considéra judicieux de faire de même. Comme pour lui, l'affaire du Solstice préoccupait son Alpha. Il considérait toujours cette nouvelle faction comme imprévisible et il détestait tout ce qu'il ne pouvait pas prévoir. Etaient-ils aussi guerriers que diplomates ? Ou seulement guerriers ? Voyaient-ils le printemps comme une menace ou un allié potentiel ? C'était dans ce genre d'instants que Viehrs rêvait de se hisser au sommet pour pouvoir voir de ses propre yeux ce qui se décidait en comité réduit. Inclinant la tête en signe de réflexion, l'albinos s'exprima d'un ton sérieux mais pas inquiet, un air rassuré maquillant toujours son visage.

« Ma foi, aucune. A vrai dire, depuis notre dernière..Altercation avec eux, j'ai jugé judicieux de ne pas m'aventurer seul sur leurs terres. »
L'hermaphrodite avait appuyé sur le "seul". « Jouer les diplomates avec ces guerriers m'a donné l'impression d'entrevoir le dialogue d'un sourd à un aveugle. » Viehrs eut un petit rire élégant et détendu, tout en classe et finesse. « Mais je crois savoir que tu avais plus ou moins réussi à obtenir une entrevue avec leurs dirigeants; cela a t-il donné quelque chose ? »

Son atmosphère de calme, même s'il n'était qu'une apparence, se heurtait à celle de nervosité palpable de l'Alpha. Il ne s'improvisait pas voyante (je vous laisse le loisir de l'imaginer fumant de l'encens en position d'équilibriste au dessus d'une boule de cristal. ), mais il croyait deviner une certaine angoisse chez Seira; sans compter les marques encore présente de cette fameuse altercation. Fronçant les sourcils, il prit un air qu'il voulait cette fois-ci visiblement inquiet et se leva pour venir s'asseoir à côté de Seira, sans la coller pour autant. Ses gestes étaient gracieux et calmes, silencieux. Son inquiétude était-elle légitime ? Peut être, peut être pas. A vrai dire, il voyait là une occasion d'inciter la petite femelle blonde à se confier à lui. Viehrs était prompt à nouer des amitiés, superficielles pour la majorité et il voyait là une seconde occasion d'en tisser une nouvelle, bien utile cette fois. Il demanda avec prudence.

« Je n'ai rien d'un expert, mais j'ai l'impression que quelque chose te travaille l'esprit. » Il posa son regard sur le sien en prenant bien garde de ne pas être trop insistant. Toujours avec douceur, il s'enquit. « Est-ce que tu es sûre que tout va bien ? »

Code Pimpé by Kanu/Dreamy
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : LayLucifer
Féminin Messages : 188
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Attend le prince charmant

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Mer 4 Oct 2017 - 11:17


    - Ma foi, aucune. A vrai dire, depuis notre dernière...Altercation avec eux, j'ai jugé judicieux de ne pas m'aventurer seul sur leurs terres. Jouer les diplomates avec ces guerriers m'a donné l'impression d'entrevoir le dialogue d'un sourd à un aveugle. - L’albinos eut un rire léger. - Mais je crois savoir que tu avais plus ou moins réussi à obtenir une entrevue avec leurs dirigeants; cela a t-il donné quelque chose ?

    Seira ne put retenir un long soupire. D’ordinaire, elle se serait abstenue de tous gestes inutiles, de démonstrations d’exaspération ou de fatigue qui traduisait ses sentiments, mais depuis leurs découvertes du clan des montagnes Vierhs avaient démontré sa loyauté envers elle. Depuis lors, elle lui était reconnaissante, mais plus encore elle lui faisait d’avantage confiance à chaque conversation qu’ils avaient tous deux. De plus, elle connaissait Vierhs depuis un petit moment, bien qu’au début il n’était qu’un loup lambda auxquels on attribuait d’étrange odeur d’encens, elle avait appris de lui qu’il possédait un talent pour les mots d’une extrême rareté et que malgré ses nombreuses frivolités il savait entretenir le mystère autour de sa personne. Le loup blanc devenait, au fur et à mesure, un parfait confident. Ajouté à cela les bons sentiments que l’alpha des fleurs lui accordait et elle n’eut qu’une très faible résistance à lui confier ses tourments.

    - La semaine dernière en effet. Quand les vieilles familles l’ont appris tout le monde à jaser et nombreux ont contesté avant que je ne rétablisse l’ordre.

    Seuls les anciens l’avaient blâmé, car les jeunes pousses ne connaissaient pas l’importance du cadeau qu’elle avait fait aux Solstiens. Elle s’humecta les lèvres, cherchant ce qu’elle pouvait révéler ou non à l’hermaphrodite, qui s’était assis à ses côtés en tendant l’oreille et l’épaule à sa meneuse, et dont elle ne savait que faire de la proximité. Elle l’acceptait, comme elle ne la dérangeait pas, mais rare était les fois où elle avait été aussi proche d’un autre loup.

    - Je n'ai rien d'un expert, mais j'ai l'impression que quelque chose te travaille l'esprit. – Tournant ses prunelles azurées vers le long visage du mâle où elle put y lire une infinie douceur, elle resta néanmoins silencieuse. - Est-ce que tu es sûre que tout va bien ?

    Il devait lui paraitre évident que tout n’allait pas comme sur des roulettes. Elle fatiguait d’être seule au sommet, de devoir s’occuper de tout sans que personne d’autre ne lui prête patte forte et puis la décision du Solstice l’angoissait de plus en plus.

    - Vierhs… peux-tu garder un secret ? – De toute manière, si le loup divulguait ce secret, Seira l’exécutait pour trahison. – C’est au sujet de mes angoisses.

    La blonde ne savait pas très bien si c’était judicieux de prendre un confident, mais le poids du monde était si lourd à portée qu’elle se demandait si les autres alphas avaient la même capacité qu’elle à garder tous eux sans jamais faiblir. Cette pensé la tourmenta d’avantage, était-elle faible tout compte fait ?

    - La semaine dernière, je suis allé à la rencontre des meneurs du Solstice avec un petit présent. Ce cadeau m’a value les blâmes des anciens, car … il contenait une partie du trésor du printemps. – elle déglutie, comme si exprimer ses sentiments fut la chose la plus compliquer au monde. – Au cœur de ma tanière, après un impressionnant dédale, se trouve un jardin secret où pousse toute sorte de fruit aillant en leur sein le pouvoir de notre terre. Le pouvoir de la renaissance. Quiconque mange un seul de ses fruits voie tous ses maux disparaitre. C’est un trésor sacrée et secret, dont seul les dirigeants printaniers connaissent l’existence, et pour m’attirer les faveurs du Solstice il me fallait quelques choses d’infiniment précieux. Quelques choses qui n’a rien à voir avec une proie chasser sur le passage ou une bricole coloré comme on en voit souvent, quelques choses qui me permettrait de leur faire comprendre que je les porte dans mon estime d’une façon bien plus évidente que mes mots ne pourraient l’exprimer.

    Elle fit une légère pause, reprenant son souffle. La partie la plus difficile venait d’être passé et, durant toute son explication, le loup blanc était resté calme, silencieux et surtout son regard écarlate n’avait cessé d’exprimer cette douce lueur qui inspirait la confiance à l’alpha du printemps.

    - J’ai eu affaire au Juste et au Terrible, deux des trois meneurs, et j’ai longuement parlé avec eux en leurs affirment que le printemps ne recherche pas la conquête, que nous voulions une alliance principalement pour les comprendre et apprendre d’eux. Echanger nos cultures et, c’est vrai, c’est ce que je désire plus que tout. Mais demander au Terrible de nous offrir leurs protections contre les autres saisons fut quelques chose de tellement difficile que je ne suis pas sûre qu’il ait saisit l’importance que le Printemps voue à cette alliance. Nous mourrons à petit feu et aucune naissance n’est survenue depuis la portée de la traitresse, si une autre saison nous attaquait j’ai peur que nous ne puissions rien faire. C’est pour cela que j’ai offert le trésor du Printemps au Solstice et que, pour montrer la bonne foi de mes paroles, je leurs est rendu le territoire que nous avions conquis. En d’autre terme, le printemps n’a plus aucun avantage de territoire sur les autres saisons.

    Seira leurs avaient offert son plus grand secret et rendu une mince parcelle de terre qu’ils avaient eu beaucoup de mal à obtenir, restant désespérément dans l’attente d’une réponse favorable de ses loups des montagnes. Son envie d’apprendre était puissante, c’était ce qui l’avait motivé dans la plupart de ses demandes, mais son amour pour son clan la poussait à demander l’impossible pour leurs permettre de vivre malgré les troubles des saisons.

    - Nous n’avons plus aucuns avantages face aux autres saisons et… je suis obligé d’attendre la réponse des Solstiens. – Elle jeta un regard furieux au cours d’eau qui s’écoulait sous leurs pattes. – Ceux avec qui j’ai discuté m’avait l’air ouvert et à l’écoute, le Juste ne se nommerait pas ainsi s’il ne l’était pas, mais il n’est pas le seul à décider des penchants de son clan.

Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Ministre Saladique
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: Libertin.♥

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Dim 15 Oct 2017 - 20:35

Viehrs ft. Seira

FLOWER WALTZ

FLOWER WALTZ



L'albinos, toujours penché près de la chevelure blonde de l'Alpha, s'appliquait à n'être rien d'autre qu'une figure de patience et d'attention. A l'évidence, il aurait été parfaitement probable que la femelle se braque et refuse de lui répondre; et cette probabilité l'agaçait tout aussi parfaitement. Cependant, la personne de Viehrs était ainsi faite, qu'il était particulièrement rare de le voir manifester quelque sentiment négatif qui pouvait l'animer; il aurait fallu pour cela qu'un loup lui dispute la place de "maître de la situation" ce qui n'était pas le cas ici.
Dans l'attente, il s'était surpris à détailler l'oreille de la louve qui, de manière anormale, était repliée sur elle même dans une position qui semblait figée; si bien que si la louve se penchait d'une certaine manière, elle pouvait certainement dissimuler complètement cette oreille parmi l'épaisse couronne de ses cheveux blonds.
Peut être était-il parvenu à percer ne serait-ce qu'un tout petit peu la sensibilité de la louve ? En tout cas, les paroles qu'il désirait finirent par se faire entendre.

« Vierhs… peux-tu garder un secret ? » Un petit air amusé anima son visage, mais il hocha tout de même la tête avec encouragement. Les secrets qu'il arrivait à obtenir étaient pour son exploitation strictement personnelle. En un sens, il était un excellent confident (*rires en fond de salle*). « C’est au sujet de mes angoisses. »

Si ce n'était pas déjà fait, l'hermaphrodite avait dressé ses deux oreilles et concentré toute son attention sur ce que s'apprêtait à lui dire son alpha. Son attention n'était absolument pas feinte; il avait tout intérêt à savoir ce qui tracassait la femelle blonde, d'un geste il avait même pris soin d'écarter les mèches blanches qui venaient bloquer son regard.  Un instant, il s'était demandé si la femelle lui aurait raconté tant de choses, en temps normal. Elle rencontra des difficultés pour exprimer ce qu'elle désirait, mais Viehrs se refusa à l'interrompre et continua de jouer son rôle d'oreille dans laquelle on vide ce qu'on a sur le coeur; rôle qui ne lui déplaisait aucunement.
Seira lui apprit bien des choses; certaines dont il se doutait et d'autre qu'il ne soupçonnait même pas. Sûrement était-ce parce qu'il n'était pas un enfant légitime du Printemps, mais Viehrs n'avait qu'une connaissance très vague du trésor de son clan. Rien qu'en entendant la blonde en parler et en voyant l'angoisse qu'en avoir céder ne partie lui causait, le coeur de l'hermaphrodite de gonfla et ses iris s'illuminèrent à l'idée d'un trésor si puissant entre les mains de sa faction.
L'hermaphrodite ponctuait à rythme régulier les paroles de Seira de hochements de tête, manifestant son écoute. Il ne pouvait guère contredire son Alpha, d'une part parce qu'il ne se le permettrait qu'avec une extrême prudence et d'autre part, parce qu'elle avait raison. Le printemps semblait bien faible en comparaison avec les autres saison, tant par le nombre réduit de ses membres que par le désordre de sa hiérarchie. Cette alliance, il en convenait, ne pouvait que bénéficier le Printemps qui en avait bien besoin. Ses pensées s'attardèrent sur les naissances quasiment inexistantes au printemps et un petit malaise serra momentanément son estomac rempli de fleurs : l'hermaphrodite aurait pu être aussi bien la mère que le père de nombreux enfants, mais cette simple pensée l'horrifiait. Il se dit que si d'autres pensaient comme lui dans sa faction, le Printemps ne risquait pas de voir gambader des louveteaux sur ses terres de sitôt. "Les Printaniers n'ont pas la fibre parentale", pensa t-il et cela le fit sourire un peu amèrement.

Tandis qu'elle finissait sa tirade, Viehrs put lire la colère, sûrement mêlée d'angoisse et/ou de frustration, qui embrasait les prunelles cérulées de la Meneuse. Viehrs ne répondit pas aussitôt qu'elle eût fini de parler. L'hermaphrodite laissa d'abord le calme retomber afin de lui laisser le temps de choisir soigneusement chacun de ses mots. L'albinos était toujours tourné vers la femelle et son beau visage restait souriant et confiant. Sa première parole fut la suivante :

« Je pense sincèrement que tu as fait le bon choix. » Il expliqua immédiatement son propos. « Je n'ai peut être pas parfaitement conscience de la valeur que peut avoir notre trésor printanier aux yeux des anciennes familles... Nonobstant, je suis persuadé qu'un tel sacrifice ne peut pas avoir été fait en vain. »

Oh! Se découvrait-il une fibre optimiste ? Il retint son amusement pour lui même et poursuivit, se léchant les babines comme pour mieux articuler chacun de ses mots.

« Nous avons perdu un avantage considérable par rapport aux autres saisons, pour le moment. » Il haussa le épaules, feignant la nonchalance. « Certes. » Son regard était toujours rivé sur la Meneuse. « Mais ce désavantage temporaire pourrait nous apporter un avantage plus grand encore et des biens plus importants, en comparaison de ceux sacrifiés. » Son regard s'était plissé en deux fentes souriantes, toujours pour un instant seulement. « Et peut être que, un jour, alors que les autres clans seront aux prises avec ces Solstiens, nous n'auront rien à craindre de ces conflits et pourrons même les tourner à l'avantage du Printemps. Et ce parce que tu auras su sacrifier une partie de ce fameux trésor alors qu'il le fallait. »

On aurait pu croire qu'en parfait diplomate qu'il était, il parlait sans penser un mot de ce qu'il disait mais pour une fois, il exprimait là sa pensée la plus crue et la plus véritable. Il était ambitieux pour lui même d'abord, mais il souhaitait aussi la gloire de la faction dont il était membre. Ainsi, tout en s'exprimant honnêtement il souhaitait rassurer les craintes de la femelle, en bon confident qu'il se voulait, tout en s'attirant plus encore la confiance de l'Alpha en étant celui qui la réconfortait.

« Je crois que s'ils sont vraiment aussi puissants qu'ils en on l'air, ils sauront considérer l'importance de ta proposition, Seira. » Il expira un long nuage de fumée odorante avant d'achever, avec son air de sage érudit, sans jamais perdre de son assurance. « Quand la situation y est propice, c'est seulement en ayant l'audace de prendre les plus gros risques qu'on peut espérer obtenir les meilleurs résultats. »



Code Pimpé by Kannubis


Dernière édition par Viehrs le Lun 16 Oct 2017 - 12:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : LayLucifer
Féminin Messages : 188
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Attend le prince charmant

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Lun 16 Oct 2017 - 11:21


    Au creux de son oreilles, Vierhs glissa quelques douces paroles auxquelles l’alpha y prêta bien plus d’attention qu’elle ne le laissait paraitre au premier instant.

    - Je pense sincèrement que tu as fait le bon choix. – elle ne put réprimer un soupire, c’était si facile de lui dire quelques choses comme ça. - Je n'ai peut-être pas parfaitement conscience de la valeur que peut avoir notre trésor printanier aux yeux des anciennes familles... Nonobstant, je suis persuadé qu'un tel sacrifice ne peut pas avoir été fait en vain.

    Elle tourna ses prunelles bleues vers Vierhs, sur le visage duquel elle y vit un grand soupire serin et un regard optimiste. Elle avait volontiers envie de lui dire ce qu’elle pensait, qu’il était facile d’affirmer qu’elle avait raison pour la conforté dans ses envies, mais ce n’était pas là ce qu’elle attendait d’un loup comme lui. D’un lupin pour lequel elle avait des projets. Sa loyauté, sa fidélité, et son audace lors de la première altercation avec le Solstice méritait récompense. C’était la raison pour laquelle elle avait osé se confier à lui.

    Cependant, l’albinos avait bien plus d’une corde à son arc et, alors que leurs regards se croisait, s’entrelaçait et ne semblait plus pouvoir se détacher, il posa sur table ses nombreux arguments qui rassurèrent la noiraude dans son choix. Un mince sourire s’étira sur ses babines une fois que Vierhs eut terminé son discours, mais plus que l’espoir que le Solstice pencherait en sa direction, elle fut soulagée de voir que le diplomate avait une vraie fibre de conseiller.

    C’était ce qui devait le plus lui manquer, dans cette gloire solitaire au sommet de la hiérarchie.

    - Vierhs… merci. – Elle laissa ses mots s’envoler dans l’Eden que formait le jardin, avant de reprendre d’une voix plus ferme, plus professionnelle. – J’espère que tu as raison. Je ne peux savoir ce qu’ils en pensent, ce que les autres clans leurs ont proposer, et je ne veux pas me faire de fausses idées en imaginant que je leurs est fait la meilleure proposition. Je suis certaine de cela et je me fiche bien de ce que penses les anciennes familles à ce sujet, après tout ce n’est pas comme si je leurs avait donner une carte les menant à ce jardin. Mais… il n’en reste pas moins que j’ai peur que le printemps soit encore mis en arrière.

    Après tout le printemps subissait nombres de préjuger depuis l’ascension d’Oxymore qui, cela étant dit, n’était même pas un vrai printanier et avait manipuler Moune grâce à l’amour qu’elle lui portait. Seira était trop jeune pour avoir connu ce tyran, mais son père lui avait souvent compter l’histoire d’un loup aigris et conquérant qui n’avait pas hésité à assassiner une enfant pour prouver sa toute-puissance devant une armé de solitaire.

    - J’espère seulement que les autres clans n’iront pas raconter des idioties. Si ce n’est Daeron, les nouveaux alphas m’ont sembler gentillets, mais je me méfie. Sahondra a beau être très gentille, son clan à besoin de terre fertiles.

    Cela ne lui plaisait pas de médire sur la louve brune, qui lui avait fait une si bonne impression lors de la réunion des Grands, mais il lui fallait observer toutes les possibilités.

Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Ministre Saladique
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: Libertin.♥

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Ven 27 Oct 2017 - 16:23

Viehrs ft. Seira

FLOWER WALTZ

FLOWER WALTZ



Avec une satisfaction particulière, Viehrs regarda un sourire se dessiner timidement sur le visage de la Meneuse, brisant au moins un peu cet air fermé et inaccessible que semblent partager tous ceux à qui incombe un rôle important. L'albinos et la noiraude soutenaient le regard l'un de l'autre sans se détacher, mais ce sans aucune tension, sans aucun défi. Cela semblait simplement être une manière pour chacun d'exposer sa sincérité. Même si associer Viehrs à une telle notion de sincérité laisse toujours un léger arrière goût d'amertume. Il lui sembla que la louve s'était encore détendue un peu plus, ce qui signifiait que ses paroles étaient arrivées à bon port.

« Vierhs… merci. »

Quelque émotion douce dans la voix de Seira toucha l'hermaphrodite qui fronça un sourcil, un tantinet pris au dépourvu par cette preuve de gratitude. Tandis que la femelle redonnait brusquement de la contenance et de l'autorité à sa voix, Viehrs esquissa un petit sourire amusé et secoua la tête doucement.
Le printanier blanc voyait une relation de confiance se construire entre lui et la Meneuse, ce qui lui plaisait au plus haut point. De ce fait, Seira continua à livrer sa pensée, sans que le blanc n'ait à poser aucune question. Les tourments et doutes qui l'agitaient étaient nombreux et Viehrs, en l'écoutant toujours attentivement, se prit à noter au fond de son esprit qu'il ne souhaitait jamais devenir Alpha.

Encore une fois, bien qu'il ne soit pas natif du Printemps, Viehrs avait compris depuis bien longtemps maintenant que son clan était le sujet de nombreuses méfiances de la part de tous les autres clans et ce à cause d'un conflit majeur auquel aucun des individus de leur génération n'avait participé mais dont la mémoire pesait toujours sur leurs épaules. Mais après tout, était-ce si mal que les autres craignent le Printemps?
Une multitude de réflexions agitèrent son esprit, mais il se refusait à partager celles-ci avec Seira.

« J’espère seulement que les autres clans n’iront pas raconter des idioties. Si ce n’est Daeron, les nouveaux alphas m’ont sembler gentillets, mais je me méfie. Sahondra a beau être très gentille, son clan à besoin de terre fertiles. »

Viehrs fronça de nouveau les sourcil. Il n'irait pas jusqu'à trouver les craintes de sa Meneuse "injustifiées" mais il lui semblait que l'obsession de ses méfiances avaient quelque chose d'inquiétant. Il se redressa vivement sur ses pattes, assez brusquement pour surprendre et attirer son attention mais pas assez pour être irrespectueux. L'hermaphrodite restait souriant et son aura ne dégageait aucune panique, juste une bouffée d'énergie nouvelle.
Il s'exprimait toujours sans quitter le regard de la femelle, mais cette fois-ci il répondit sans laisser le temps au silence de retomber.

« Seira, je crois que ta méfiance accentue tes tourments. » Il ébroua machinalement son pelage immaculé. « A l'évidence, chacun des Alphas doit avoir une méfiance certaine envers les autres. Cependant, ces derniers temps chacun des clans a dû faire face à une part de chaos : en témoignent les changements d'alphas et la course aux nouvelles terres...»

Il effectua un ou deux cercles sur lui même; se déplacer l'aidait à réfléchir. Son ton n'avait rien de complotiste; il était d'une sérénité parfaite et sa voix n'était pas montée d'un seul décibel malgré la détermination de ses paroles.

« S'ils ont tenté de compromettre notre image auprès du Solstice, c'est qu'ils craignent que nous soyons les plus rapides à nous relever des derniers temps difficiles qui nous ont frappés.» Ses prunelles rouges retrouvèrent encore celles de l'Alpha et il affirma: « Et nous avons tout intérêt à leur prouver que leurs craintes sont justifiées. » S'il n'avait pas été si calme, ses paroles auraient sûrement laissé transpirer un bellicisme que peu lui connaissaient.

Viehrs respira la fumée qui l'entourait et qui brouillait assez ses pensées pour filtrer un minimum ses paroles; parées d'une honnêteté contrôlée. Il ajouta.

« Par ailleurs, si c'est notre loyauté dont ces Solstiens se méfient..» Il s'interrompit. Viehrs avait très envie d'exprimer à quel point il pensait que la loyauté n'existe pas, que c'est une de ces notions abstraites dont on bourre le crâne des louveteaux pour qu'ils se conduisent le mieux possible...Sauf que, vous le comprendrez bien, c'était une idée quelque peu compliquée à exprimer en face de son Alpha, à qui il avait justement juré une loyauté certaine. Il haussa les épaules et rigola simplement, choisissant simplement de ne pas achever son propos. « Mais je divague, pardonne moi. »

L'hermaphrodite observa longuement la Meneuse. Malgré la confiance sûre, même si elle n'était pas absolue, que la louve plaçait en lui le rendait prudent dans ses gestes. Il parla avec encore plus de douceur.

« Quoi qu'il en soit, il ne faut pas rendre ton esprit malade avec de telles préoccupations. »

Il adopta un espèce d'air mi-sage, mi-enfantin et demanda sans insistance aucune, sans arrière-pensée aucune ( pour une fois. o/ )avec une innocence qu'on ne lui connaissait pas non plus et autant de précaution que s'il marchait sur un champ de pointes acérées.

« As-tu pensé à te divertir ou à te détendre un petit peu, Seira ? »

HRP:
 

Code Pimpé by Kannubis
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : LayLucifer
Féminin Messages : 188
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Attend le prince charmant

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Lun 20 Nov 2017 - 21:28


    Vierhs était un loup de nature calme et la quiétude qui accompagnait sa compagnie avait tôt fait de détendre Seira. C’était en partie pour cela qu’elle appréciait sa compagnie. Ajouter à cela que l’albinos était de bon conseil, que son oreille altière était toujours là pour écouter et que sa bouche semblait demeurer close à la suite de quelques confidences, et le lupin devenait alors l’un des loups les plus importants dans l’esprit de la noiraude. Il était difficile de trouver un membre de confiance par les temps qui court. Ainsi, quand celui-ci se leva d’un bon, il fit sursauter Seira qui ne s’attendait pas à ce qu’il sorte de cette attitude bienveillante. Elle s’en remit vite et tourna les oreilles vers lui, attentive à ce qu’il disait.

    - Seira, je crois que ta méfiance accentue tes tourments. A l'évidence, chacun des Alphas doit avoir une méfiance certaine envers les autres. Cependant, ces derniers temps chacun des clans a dû faire face à une part de chaos : en témoignent les changements d'alphas et la course aux nouvelles terres...
    - Certes… - fit-elle d’un air distrait, alors que Vierhs tournait sur lui-même avant de s’assoir. – Mais Sahondra à perdu ses terres suite à l’éruption du volcan et l’hiver à perdu Layla, l’héritière légitime.

    Elle se demandait même si la saison des glaces n’était pas en proie à un tourment caché. Layla n’était pas la seule de sa portée, d’après ce qu’elle savait ils étaient nés aux nombres de quatre, ainsi donc les héritiers légitime de l’hiver auraient dû être l’un de ses frères ou de ses sœurs. Pourtant, l’ancienne alpha des neiges avait choisi un ancien solitaire et sa compagne pour lui succéder. Que pensait son peuple, que pensait sa fratrie de ce choix ?

    - S'ils ont tenté de compromettre notre image auprès du Solstice, c'est qu'ils craignent que nous soyons les plus rapides à nous relever des derniers temps difficiles qui nous ont frappés. Et nous avons tout intérêt à leur prouver que leurs craintes sont justifiées.

    La blonde fit mine de réfléchir, même si, au fond, elle était d’accord avec Vierhs. La crainte valait mieux que l’acceptation de leurs existences ou, pire, de leur dédain. Au fond, Seira préférait que les autres alphas la craignent malgré son apparence de jouvencelle et sa jeunesse, mais en même temps elle avait peur de ce que penserait le Solstice de ses affreuses rumeurs.

    - Par ailleurs, si c'est notre loyauté dont ces Solstiens se méfient. Mais je divague, pardonne-moi.
    - Non, ce n’est pas de la loyauté donc j’ai peur qu’ils se méprennent, en fait je suis plutôt d’accord avec toi. Que les autres clans nous craignent, mais je ne veux pas que le Solstice se face de fausses idées et nous accole une étiquette qui les rebuteraient.

    Durant toute leur discussion, l’alpha n’avait pas bouger. Concentré sur la situation actuelle, Outa-Ranos seul savait qu’elle bien cela lui faisait d’en parler avec quelqu’un, elle n’avait qu’à peine jeter des coups d’œil à Vierhs et à sa manière d’être. Il eut un sourire, ce genre de sourire qu’elle n’avait que rarement vu et qui, l’espace d’un instant, lui paralysa le cerveau. Un rictus irrésistible qui lui fit détourner les yeux jusqu’à ce que la voix envoûtante de son conseiller la ramène sur terre malgré les volutes de fumée violette.

    - As-tu pensé à te divertir ou à te détendre un petit peu, Seira ?

    Elle eut un grand moment de réflexion qui laissa place à un silence lourd que le clapotis de l’eau ne put faire disparaître. A quand remontait sa dernière chasse ? La dernière fois qu’elle avait rendu visite à ses parents où qu’elle était allée voir ses neveux et nièces dont elle raffolait de leurs présences ? Ses nuits étaient mauvaises à cause ses soucis qui l’assaillait et, il fallait le reconnaître, Vierhs mettait encore la patte sur un sujet important. Seira espérait seulement qu’il aurait une solution à lui proposer.

    - Pas depuis que je suis devenu Alpha je crois. N’aillant personne à mes côtés, je n’ose pas déléguer et j’ai sans cesse du travail… Non, Vierhs, je crois que j’ai même oublier ce que « se détendre » voulait dire.

Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Ministre Saladique
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: Libertin.♥

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Dim 10 Déc 2017 - 22:22

Viehrs ft. Seira

FLOWER WALTZ

FLOWER WALTZ



Le silence qui s'installa fut plus lourd de sens que n'importe quel discours et Viehrs répondit à ce silence par un sourire tout aussi éloquent. Il n'étais pas réellement surpris, c'était à prévoir qu'en gagnant le pouvoir par un coup d'état tel qu'il n'avait laissé le temps à aucune révolte de se former, engagerait de la part de la petite louve blonde une responsabilité plus lourde encore que si elle avait hérité naturellement de cette place, ainsi qu'il en était coutume.  L'hermaphrodite était incapable de dire s'il ressentait une véritable compassion à l'égard de la noiraude, ce genre de sentiment lui paraissant quelque peu abstrait, mais son visage manifestait une pitié certaine. Enfin, Seira répondit avec cette sorte d'honnêteté de ceux qui se confient à un ami :

« Pas depuis que je suis devenu Alpha je crois. N’aillant personne à mes côtés, je n’ose pas déléguer et j’ai sans cesse du travail… Non, Vierhs, je crois que j’ai même oublier ce que « se détendre » voulait dire.  »

Cela venait bien confirmer les pensées de l'albâtre. Sans jamais se défaire de son sourire, l'hermaphrodite prit un air de mère réprimandant son enfant et, sur le ton de la plaisanterie, déclara :

« Voyons Seira, ça n'est pas très sain ! »

Il était bien des paradoxes qui rendaient la personne de Viehrs presque parfaitement illisible. De ce fait, bien que prônant constamment une sagesse et un sérieux à toute épreuve dans son rôle d'ambassadeur, le lupin blanc avait un goût plus que certain pour l'amusement et trouvait partout matière à se divertir. Il n'était pas fêtard, ni guerrier et son extravagance ne se trouvait pas dans une attitude surexcitée et prompte à entraîner les autres dans une ambiance festive. Non, Viehrs, s'amusait des choses qui, aux premiers abords, n'amusent personne. Néanmoins, ce qu'il comprenait par dessus tout c'est l'affreux sentiment que provoque la solitude, sentiment qu'il fuyait constamment; et au moins à ce sujet là pouvait-il manifester une empathie vraisemblable. Son visage pris un air mélancolique, grave et il se pencha vers Seira en parlant avec douceur :


« Je ne me permettrais jamais de te dicter tes actes, Seira. Néanmoins, je serais très peiné si ton rôle d'Alpha te conduisait à être privé de toute compagnie, qu'elle soit utile ou simplement divertissante. »

Il soutint son regard un moment pour appuyer à nouveau sa sincérité; puis Viehrs se détourna un moment de la jolie louve noire pour s'en aller cueillir près de la source, quelques fleurs dont les couleurs chatoyantes avaient attiré son attention. L'hermaphrodite cherchait une manière de détendre un petit peu son alpha qui ne soit pas déplacée, surtout venant de Viehrs dont il n'était plus vraiment un secret qu'il séduisait et s'attirait les avances de bien des loups. Tenant les fleurs entre ses crocs, on aurait dit qu'il s'apprêtait à offrir son petit bouquet improvisé à la meneuse ( ce qui aurait été plus que déplacé, pour le coup). Cependant, il vint se placer presque complètement dans le dos de Seira et s'assit, déposant les fleurs à ses pattes avec son bâton d'encens qui continuait à se consumer sans se préoccuper des affaires des deux loups. Le printanier blanc ainsi assis tout près de la meneuse, vint saisir entre ses pattes sa longue chevelure blonde. Il prit un moment pour contempler les mèches blondes qui contrastaient parfaitement avec la noirceur du pelage de Seira et eut une petite pensée insignifiante pour le caractère récurrent qu'était la couleur blonde chez les meneuses du printemps.

Viehrs avait entrepris de démêler avec la plus grande attention la chevelure de la meneuse et, sans s'arrêter, il demanda de manière rhétorique et surtout pour indiquer qu'il arrêterait si on le lui indiquait expressément :

« Me permets tu ? »


L'albinos avait une sorte d'amour inconditionnel pour les cheveux, ce qu'il manifestait sur lui même en soignant toujours sa magnifique chevelure immaculée et il s'était figuré que laisser les autres s'occuper de ses cheveux avait quelque chose de particulièrement relaxant et agréable. Du moins, c'était ce dont lui était persuadé.
Son regard concentré sur les mèches dorées de l'Alpha, Viehrs entama de démêler et de tresser par endroits la chevelure de la femelle, tresses dans lesquelles il venait placer ça et là les fleurs qu'il avait cueilli juste avant. Ses gestes étaient maîtrisés et délicats, de sorte qu'il ne tirait à aucun moment et s'appliquait à défaire les noeuds de ses griffes dorées. Ainsi occupé à ce petit geste simple pour tenter de changer les idées de la femelle; Viehrs repris la parole :


« Il ne m'a jamais semblé bon de trop s'isoler et de ne pas assez pensé à soi même. »

L'albinos eut un petit rire avant de glisser, tout en continuant son oeuvre sans se déconcentrer.

« Je suppose simplement qu'il faut s'entourer des bonnes personnes à qui l'on peut déléguer le trop plein de travail. »

Plaçant une fleur bleue dans les cheveux de Seira, le printanier mettait toute son attention non pas à mettre la meneuse en confiance, car cela semblait déjà accompli, mais à la mettre à l'aise. Il y avait bien des choses à faire en une si belle journée et Viehrs laissa un moment le silence retomber, ne souhaitant pas emmener l'Alpha sur des sujets qui auraient pu la replonger dans ses tourments. L'hermaphrodite termina de démêler et de tresser les cheveux de la meneuse avant de se redresser sur ses pattes et de contempler son oeuvre avec satisfaction. Il s'écarta un petit peu de la louve, craignant d'avoir quelque peu envahit son espace personnel ( bien que ce fut un peu tard pour s'inquiéter de cela.) et lui adressa un sourire jovial avant de reprendre avec un peu plus d'énergie, rompant quelque peu la quiétude qu'il avait installé lui même :

« Hélas ! Je ferais un piètre compagnon de combat ou de chasse, même pour simplement s'amuser ! Or, c'est de divertissement dont tu as besoin ! »

Viehrs avait eu le temps de réfléchir à bien des divertissements tandis qu'il s'amusait à coiffer la chevelure de la meneuse comme s'il s'agissait d'une précieuse princesse. Il était cependant, ainsi qu'on l'a exposé, très rare que Viehrs s'amuse d'autre chose que de contemplation intensive et de discussions philosophiques enfumées d'encens; alors qu'il souhaitait justement occuper cette fois-ci son esprit à autre chose. L'hermaphrodite eût un sourire quelque peu malicieux et proposa, d'un ton enfantin mais toujours sans excitation excessive :

« As-tu déjà appris des positions de méditation ? Il se trouve que je me suis trouvé un attrait particulier pour cette activité et elle a l'avantage de vider complètement mon esprit de tout les tourments qui peuvent m'agiter. » Il ajouta avec un clin d'oeil plein d'amusement. « Un remède miracle, n'est-ce pas ? Et je serais ravi de t'en apprendre quelques une...Si tu es tentée, bien évidemment ? »

Lui qui était plein de précautions, voilà qu'il proposait à son alpha d'apprendre à se divertir en faisant du yoga ! Mais Viehrs aimait les paradoxes et les contradictions et il n'est nul doute que son idée déformée de la normalité l'empêchait parfois complètement de discerner ce qui était acceptable et ce qui ne l'était pas, peu importe les précautions qu'il prenait.

Code Pimpé by Kannubis



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : LayLucifer
Féminin Messages : 188
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Attend le prince charmant

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Jeu 1 Fév 2018 - 12:30


    Vierhs a toujours été une sorte de mystère. C’était comme la meilleure amie qu’on voudrait avoir, mais également un gentleman poli dont la présence vous poussait vers une éternelle confiance et en même temps un suspect de premier choix pour le meurtre du Docteur Lenoir. Seira savait pertinemment que le loup blanc n’était pas fiable, surtout qu’il n’était pas natif du printemps initialement, pourtant la bienveillance qu’il faisait preuve à son égard et sa loyauté la poussait à croire en lui. Quand bien même il continuait à la surprendre en venant s’assoir à côté d’elle pour tresser ses longues mèches dorées. Le rouge lui vint aux joues et elle détourna les yeux, surprise par tant de proximité, car la dernière personne à avoir un jour toucher ses cheveux n’était qu’autre que sa mère. Elle avait l’impression de redevenir une petite fille sous les pattes de Vierhs.

    Elle avait été surprise de le voir revenir avec ces petits bouquets de fleurs qui poussait au bord du court d’eau, mais maintenant que le loup blanc tripotait ses cheveux elle ne cessait de les regarder pour ne pas croiser son regard. Elle y décela le mince bâton d’encens duquel émanait une douce fumée boiser qui lui caressa les narines. Seira compris pourquoi Vierhs aimait cette odeur, car elle la trouva délectable et aurait volontiers continuer à la renifler si le trop-plein de fumée ne changeait pas la délicate senteurs en une saveur plus entêtante qui lui donnait mal à la tête.

    - Il ne m'a jamais semblé bon de trop s'isoler et de ne pas assez pensé à soi même. – Lui dit-il doucement après avoir défait un nœud de sa tignasse écheveler. - Je suppose simplement qu'il faut s'entourer des bonnes personnes à qui l'on peut déléguer le trop plein de travail.

    Seira pris le temps de réfléchir, soupira, regarda les pattes immaculées du lupin avant de lui répondre.

    - Je suppose… que tu n’as pas tort.

    Il essaya de lui proposer une partie de chasse, mais cela l’aurait lassé tellement rapidement. Elle esquissa un sourire quand il souligna le fait qu’il devait être un piètre compagnon de furetage, puis oublia de quoi il venait de parler. Ce genre d’activité était lié au clan et, dans ce jardin oublié, elle voulait juste l’oublier quelques minutes encore avant qu’il ne revienne lui mordre les coussinets.

    - As-tu déjà appris des positions de méditation ? Il se trouve que je me suis trouvé un attrait particulier pour cette activité et elle a l'avantage de vider complètement mon esprit de tous les tourments qui peuvent m'agiter.

    Etonné la louve tourna vers lui un regard étonner pour croiser le regard furibond de son ambassadeur qui lui faisait un petit clin d’œil amusé. Seira ne put retenir un pouffement de rire.

    - Un remède miracle, n'est-ce pas ? Et je serais ravi de t'en apprendre quelques une...Si tu es tentée, bien évidemment ?
    - Sans façon, Vierhs – ria-t-elle. – Mais merci de la proposition.

    Surprise de constater qu’en moins d’une heure le loup blanc avait réussi à la faire rire, elle n’en tira que plus de satisfaction. Son sourire se raffermit, devins plus sérieux et, se tournant vers Vierhs, elle lui demanda.

    - Vierhs. Ce n’est pas la première fois que tu me rends service. Tu te montres loyal envers moi et envers tout le printemps. Je veux t’offrir une récompense. – Elle repris son souffle et lui demanda. – Tu es quelqu’un qui est toujours de bon conseil, que dirais-tu de devenir mon conseillé ?

    Elle savait qu’elle devrait surement se méfier de lui, mais de tous les printaniers il lui paraissait le plus loyal. De plus, il l’avait aidé face aux solstiens agressifs, il méritait récompense.


Revenir en haut Aller en bas
Viehrs
Ministre Saladique
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Carnival, Cicou0, un.kanny, Kanu
Masculin Messages : 153
Date d'inscription : 11/07/2017
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans le Saladier Saint. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
20/100  (20/100)
En couple ?: Libertin.♥

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Jeu 1 Fév 2018 - 18:49

Viehrs ft. Seira

FLOWER WALTZ

FLOWER WALTZ



D'abord, Viehrs eût un petit sursaut en entendant le rire de la Meneuse, surpris par la spontanéité de cette réaction. Si l'on connaît Viehrs et sa versatilité, on s'étonnera qu'il ne se soit pas là vexé du rire de l'Alpha face à sa proposition, qui était parfaitement sérieuse; mais en écoutant le rire de la petite femelle noire, il se trouva rapidement contaminé par celui-ci et pouffa de rire à son tour, admettant le ridicule de sa proposition sans plus s'embarrasser de toute réaction offensée qu'il aurait pu avoir. Il savait, d'autre part, contrôler ses réactions lorsque la situation le lui demandait...Ou que son intérêt s'en trouvait le premier servi. Il lit la satisfaction dans le regard vairon de la louve noire et en fut lui même comblé. Une barrière entre eux semblait être tombée et Viehrs savait d'ores et déjà qu'il avait gagné son combat. Lorsqu'elle reprit la parole, ce fut avec une attitude particulièrement sérieuse, ce qui attira immédiatement l'attention de Viehrs qui la regarda droit dans les yeux tout en l'écoutant.

« Vierhs. Ce n’est pas la première fois que tu me rends service. Tu te montres loyal envers moi et envers tout le printemps. Je veux t’offrir une récompense. » Son éternel sourire ne laissa rien transparaître des émotions tumultueuses que le mot "récompense" suscitait chez lui, ses yeux écarquillés et brillants de fierté trahirent quelque peu son excitation. Sans l'interrompre, il répondit d'un simple hochement de tête solennel. « Tu es quelqu’un qui est toujours de bon conseil, que dirais-tu de devenir mon conseillé ? »

Lui proposer de monter en grade, c'était tout ce que l'hermaphrodite avide de pouvoir espérait. Et ce rang là, si proche de celui d'alpha, servi ainsi sur un plateau d'argent ! Il devait vraiment se contrôler avec toute la volonté dont il était capable pour ne pas laisser voir à quel point il jubilait. Par pure soucis de politesse et parce que sauter trop vite sur l'occasion n'aurait pas aidé sa cause, Viehrs adopta un visage soucieux, plein de réflexion, comme s'il appréhendait le fait de grimper les échelons alors qu'il n'attendait que cela. Mais il était important pour lui que l'Alpha voit que son Ambassadeur, avant d'accepter sa proposition, réfléchissait à sa capacité à faire un bon conseiller. Ce rang était le moyen parfait d'asseoir son importance et sa popularité au sein du clan pour de bon. Le calculateur loup blanc eût le regard embrumé par ses pensées pendant moment, qui fut aussi le moment dont il usa pour calmer sa jubilation interne. Puis il abaissa la tête avec respect et dévotion envers Seira et répondit d'une voix parfaitement mesurée.


« Ma Reine, ce serait un véritable honneur que tu me ferais là. »
Les démonstrations de soumission n'étaient guère son genre, mais ainsi qu'on l'a dit, il s'adaptait quand la situation le lui demandait. Il ajouta avec un sourire. « Je ne peut qu'accepter ta proposition. »

Quand il décida que ce fut assez, il se redressa, soutint intensément le regard de la meneuse blonde et déclara, sans s'encombrer d'aucune fausse promesse :


« Je tâcherai autant que je le puisse de ne pas te décevoir dans ce rôle Seira. »


Viehrs tapota la cendre de son bâton d'encens, machinalement; il était plein d'une fierté dont il n'arrivait pas encore à se défaire. Il se voyait ainsi grimper dans la hiérarchie et obtenir une place de choix, rien ne pouvait plus compléter son bonheur et de plus, il ne voyait plus aucun rival pour lui faire de l'ombre. Un long soupir s'échappa de son corps en même temps qu'une bouffée de fumée colorée. L'albinos se mit à rire à nouveau, mais tout doucement et il dit en regardant Seira avec une compassion certaine dans son regard rouge sang.


« Je suppose que peu importe à quel point on essaie, on finit toujours par en revenir aux affaires du clan. »



Code Pimpé by Kannubis



--- FIN DU RP ---


Dernière édition par Viehrs le Mer 14 Fév 2018 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : LayLucifer
Féminin Messages : 188
Date d'inscription : 21/12/2016
Age : 23

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Attend le prince charmant

MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    Lun 12 Fév 2018 - 9:57

(RP terminé Smile Vu avec Vierhs)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Flower Waltz || PV Seira [ TERMINÉ ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire du Printemps :: Forêt sans fin :: Les jardins-
Sauter vers: