Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Seule? [Libre hivernal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iveana
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 7
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 25

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Seule? [Libre hivernal]   Ven 21 Juil 2017 - 3:31


L'ascension était rude. Le manque d'oxygène se faisait sentir et la louve devait régulièrement s'arrêter pour laisser à son corps le temps de s'adapter au changement d'altitude. Elle sentait tous ses muscles utiliser à leur maximum, à la fois pour progresser vers le haut que pour l'empêcher de tomber vers le bas. Le froid ambiant était rude même pour elle et elle s'enfonçait profondément dans la neige à certains endroits. À perte de vue, de la neige et ces étranges cristaux. Les cristaux en question était immense et peu accueillant. Quoi que lorsqu'elle passait à proximité elle sentait en elle son pouvoir de modification trop longtemps enfermé qui l’appelait. Iveana préférait donc se tenir loin des cristaux.

Après une ascension qui lui parut prendre une éternité, l'air se réchauffa quelque peu. La neige n'était plus maître des lieux et une odeur âcre la prenait à la gorge.  Et seul les flocons qu'elle déposait en marchait laisser penser à une continuité entre le bas et le haut du mont. À quelques mètres devant elle, un étang ou plutôt une mare d'eau noir à l'aspect poisseux. Elle s'approcha prudemment pour mieux voir. L'eau bouillonnait en faisant des bulles épaisses. Il semblait peu accueillant de toucher à ce liquide étrange. Concentré à observer la mare, elle se sentait observer. Elle écoutait attentivement, mais seul le bruit du vent lui venait aux oreilles. Était-elle seule?
Revenir en haut Aller en bas
Iveana
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 7
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 25

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Ven 21 Juil 2017 - 3:32

Lancé de dés
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Ven 21 Juil 2017 - 3:32

Le membre 'Iveana' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Chance' :

Résultat : 1
Revenir en haut Aller en bas
Akasan
Modératrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Soleilou, Klya
Masculin Messages : 250
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 13
Ta localisation réelle : Quelque part... Voire même derrière toi

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Lorsque la Colombe s'éprend d'un Ange ~

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Ven 21 Juil 2017 - 12:05


Une ombre dans la tourmente

Les nuages moutonneux qui couronnaient désormais le ciel avaient masqué sa fuite, balayant d’un souffle courroucé ses empreintes dans la poudreuse amincie par l’été.
Son corps s’était mu, dans les brumes naissantes de l’aube hivernale, se fondant dans les reflets étincelants des rayons solaires sur les étendues gelées. Redevant cet être qu’il avait alors abandonné, afin d’assumer pleinement son rôle de guide, de lanterne pour ceux qui constituaient désormais sa famille, ses pattes avaient ébranlé ce domaine qui serait alors sien. Laissant le vent éveiller, à nouveau, ses sens apaisés, il s’était abandonné à ses ardents désirs de liberté, succombant à l’irrésistible appel de sa nature vagabonde. Son corps entier lui semblait dévoré par une incontestable force, qu’il n’avait su retrouver depuis son accès à la direction de l’hiver.
Il avait tout perdu; mais retrouvait ses plus regrettés désirs en ce jour pourtant anodin.
Il parut au lupin indigo que plus rien n’aurait jamais d’importance. Que le monde s’écoulerait sous ses yeux, continuant sa route sans se soucier des obstacles. Qu’il était, serait invincible, et que nul ne le retiendrait jamais. Il vivrait, savourant la caresse de la brise sur sa toison, sans craindre l’influence du passé sur son futur. Il était libre, et nul ne changerait jamais cela. Le corbeau était redevenu colombe, ouvrant ses ailes sur un monde qu’il avait chéri, au coeur des abysses de son être même.
Une unique pensée demeurait, cependant, dans son esprit enivré par l’appel insaisissable du vent en son âme. Une simple songe, une ultime constatation, qui ravivait en son coeur l’ardent amour qu’il avait veillé à porter sur ceux qui constituaient désormais son unique préoccupation. Un sourire vint illuminer ses babines, tandis que son souffle se faisait plus régulier sous la puissance de l’effort.
Leurs fins visages, tracés d’une délicatesse qu’il n’aurait su soupçonner, lui apparurent naturellement. Taisant l’éclat de ses prunelles un instant, la colombe savoura cette image incertaine qui s’imposait à son esprit libéré. Il les aimait, les aimerait pour l’éternité. Et plus encore, s’il le fallait. Ils étaient tout, désormais, et leurs vies valaient davantage que la plus étincelante des étoiles que le nouveau dirigeant s’était efforcé de rallumer. Ils étaient ses astres, ses chandelles dans l’obscurité, dissipant les ténèbres comme nul n’avait jamais su le faire. Comme seule une avait toujours su le faire. un Ange probablement tombé des cieux, qui lui avait offert le plus beau des trésors. La vie, l’espoir que jamais ne s’éteindraient les étoiles; et qu’elles vivraient dans son coeur pour les siècles à venir, sans jamais que leur clarté ne pâlisse.
La réalité le rattrapa rapidement, apaisant son souffle ébranlé par l’ardeur de ses mouvements. Ralentissant peu à peu le rythme de ses foulées pour s’adapter au paysage escarpé qu’il bravait alors, le lupin azuré inspira doucement. Si le paysage qui l’entourait alors lui paraissait véritablement inconnu, il ne s’en souciait cependant pas. Maintes équipes s’étaient déjà lancées à l’assaut de ces terres inexplorées - et inattendues -, sans pour autant dévoiler une quelconque inquiétude à l’égard de ces lieux mystérieux et jusque lors inconcevables. Nulle présence n’avait semblé se manifester auprès des explorateurs, suscitant cependant une certaine méfiance en Akasan. Ces terres ne pouvaient être inoccupées, tant à cause de leur étendue que pour leur richesse.
C’est le coeur battant, guettant un potentiel mouvement dans les congères alentour. Attentif, les oreilles dressées, il avait imposé à ses membres une marche légère, discrète dans les étendues rocheuses drapées de neige, et imperceptible pour toute oreille inattentive. Se mouvant à distance raisonnable de la surface glaciale sous ses pattes, le loup bleu avait légèrement courbé les épaules, s’apprêtant à renvoyer tout adversaire susceptible de s’en prendre à sa personne. Adoptant une expression passive, il chemina à pas lents dans les sentiers dessinés par l’aube.
Le climat se dégrada progressivement, cédant place à un ciel d’ardoise, menaçant pour quiconque oser braver ces lieux inconnus. Ignorant les avertissements de la tempête, Akasan brava sans l’ombre d’une hésitation les vents furieux qui balayait ce qui se révélait être finalement un mont prisonnier des glaces.
Ce furent les reflets écarlates de cristaux carmins qui attirèrent, irrésistiblement, ses prunelles de givre. Veillant à maintenir une distance respectable avec les rubis de sang, le lupin indigo emprunta une itinéraire sillonnent entre les sapins, et contournant la majorité des aiguilles menaçantes.
Un puissant appel, dépassant celui même de cette liberté qu’il savourait alors, lui semblait empoigner son coeur palpitant en chaque instant. Jetant un bref regard aux cristaux vermeils, l’anciens solitaire marqua un brutal écart de ses pattes immaculées. Il percevait leurs murmures, incitant son don qu’il n’avait su manier depuis quelques temps déjà, à se manifester à nouveau. Etouffant un murmure surpris, le loup azuré se tourna vers la lame qui traversait son échine. Etincelante d’un faible éclat, il lui semblait qu’elle le poussait, irrésistiblement, vers ces pierres gorgées d’énergie. Se campant sur ses membres, Akasan étouffa un grondement. Dans un souffle courroucé, il lança vers sa lame un bref éclat de voix.
« Sword ! »
Les étincelles se turent alors, rendant à l’épée sa teinte ternie par l’absence inconcevable de l’âme qui l’habitait. Accordant un dernier regard au métal usé, le loup bleu reprit finalement sa marche.
L’air se chargea, à mesure qu’il progressait, de nouvelles senteurs, désagréables à son corps adapté au glacial climat de l’Hiver. Saturé d’humidité, il lui sembla presque que sa toison se révélait poisseuse sous les assauts nauséabonds du sommet du mont. Effectuant quelques pas, jusqu’à une caverne dessinée dans la roche, le loup bleu s’arrêta brutalement. Percevant, dans le mélange des parfums qui assaillaient ses sens, une odeur qui ne lui était pas, ou du moins plus, étrangère. Une hivernale l’avait précédé.
Pénétrant, à pas lents, dans la grotte baignée par les effluves insupportables, le loup azuré remarque finalement la silhouette délicate d’une louve postée auprès de ce qui se révélait être une source aux abysses d’ébène. La rejoignant, sans un murmure, l’ancien solitaire glissa finalement à ses côtés, l’imitant dans sa contemplation. Lorsqu’il fut à ses côtés, sa voix brisa le silence incertain de ce lieu visiblement hostile, signalant finalement sa présence à l’individu saphir.
« Salutations, dame des glaces. »
Comme à son habitude, il avait veillé à une politesse sans reproches. Il ne la connaissait pas, et l’insupporter dès ses premières paroles ne lui paraissait pas la meilleure initiative qui soit. Laissant le murmure des eaux d’encre bercer à nouveau ses oreilles d’ardoise, Akasan s’assit délicatement.


Code © FieryAmaryllis
Revenir en haut Aller en bas
Solstice
Petite Graine


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 19/07/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Ven 21 Juil 2017 - 23:01

Ils étaient deux, mais les Solstiens étaient trois. Ra'ven, Mel'on et Tech'na, tels étaient leurs noms. Les trois guerriers avaient reçu l'ordre direct du Terrible d'éliminer les étrangers qui osaient approcher le Cœur de Mel.

Leurs griffes de métal cliquetaient sur le sol quand ils approchèrent. Ra'ven était le plus haut gradé, il était couvert de tatouages. Mel'on était une louve jeune et brune, et Tech'na était un le plus grand mâle des trois, mais il possédait le moins de tatouages.

Les deux étrangers discutaient. Ils étaient distraits : c'était parfait. Une fois au sol, les guerriers n'avaient qu'à laisser les étrangers mourir par les cristaux.

Sans plus tarder, Ra'ven et Mel'on attaquèrent le loup étrange portant un étrange objet dans le dos. Tech'na attaqua l'autre.

Ils n'avaient même pas cherché à écouter leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Ven 21 Juil 2017 - 23:01

Le membre 'Solstice' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Iveana
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 7
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 25

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Sam 22 Juil 2017 - 17:43


Le vent changea de direction en une fraction de seconde, apportant avec lui l'odeur d'un loup. Une odeur glacée qu'Iveana pouvait reconnaître entre tous, celle de son clan. Elle se tourna lentement pour saluer le visiteur qui n'était autre que  le nouvel Alpha hivernal. Celui qui avait pris la place destinée à sa famille depuis des générations. Et tout ça pour une stupide décision de sa sœur. Elle observa le pelage bleuté de l'hivernal d'adoption.

- Salutations, dame des glaces.

La louve retient le grondement qui montait en elle. Il avait pris la place de sa famille sur le trône, elle n'avait beau pas lui tenir rigueur de cette situation, elle estimait qu'il aurait au moins dû connaître ceux de qui il avait pris l'autorité sur le clan. Qui plus ait qu'elle avait une apparence tout à fait reconnaissable dans le clan et qu'elle leur avait été présenté toute jeune. Elle chassa ses pensées mesquines de son esprit en secouant la tête.

Elle s'apprêtait à répondre quand un bruit de course lui parvint aux oreilles, elle n'eut pas le temps de se retourner qu'un poids lui tomba sur les épaules. L'air fut expulsé de ses poumons sur le coup alors qu'elle cédait sous le choc en tombant vers l'avant le nez tout près de l'eau noir dont elle put sentir les effluves nauséabondes de plus près. L'attaquant relâcha quelque peu sa prise, visiblement satisfait don attaque surprise et Iveana en profita pour se faufiler entres ses pattes. Se relevant, elle put voir son adversaire qui n'était autre qu'un loup de taille démesuré. Il devait faire une fois et demi sa taille alors qu'elle même était très grande pour l'espèce. Dans son champ de vision elle aperçu son Alpha qui était au prise avec deux assaillants, elle se devait de l'aider.  Mais que faire?

L'étranger fondit sur elle, la plaquant à nouveau au sol en lui lacérant l'épaule droite de ses griffes métalliques. L'hivernal ne put retenir le grondement de douleur qui s'échappa de sa gorge. Elle tentait de repousser son adversaire en utilisant la force de ses pattes, mais elle en était incapable. Il faudrait plus de force pour se dégager de son opposant et prétendre aider son Alpha.

Son instinct de survie s’enclencha, brisant la barrière de son pouvoir qu'elle tentait de garder dissimuler depuis toujours. Elle luttait contre elle même, ne voulant pas céder à la chimère qu'elle serait si elle acceptait la modification. La survie fut plus forte que la raison. Iveana sentit le craquement de ses os alors qu'ils s'allongeaient et s'épaississaient, renforçant leur structure même. La douleur était affreuse, ses muscles cédaient à la modification qu'elle avait trop longtemps retenue. Il ne lui fallut qu'une infime poussée pour se dégager de son opposant. Se redressant sur ses pattes, la louve prit conscience de sa nouvelle apparence. Son délicat pelage bleu avait laissé place à un pelage noir de jais, elle avait doublé de taille, ses griffes et ses crocs s'étant renforcer dans leur structure. Seul restait son voile comme trace de celle qu'elle était depuis toujours. Sous elle, un amas de flocons délicats s'étaient formés alors que l'adversaire la maintenait au sol.

Son regard se durcit alors qu'elle fondit sur l'autre, laissant de côté sa nature fragile et délicat. Elle réussit à la plaquer au sol et à mordre dans sa chair, mais il lacérât son abdomen de ses griffes de métal pour se dégager et elle n'eut d'autre choix que de reculer pour ne pas finir en lambeaux. Le sang coulait de ses blessures, tâchant son pelage de reflets rouges et marquant le sol là où elle marchait. Les deux étaient face à face, un combat à force égal. Chacun perdant son sang par les blessures infligées. La louve tournait au même rythme que son adversaire, tous ses sens aux aguets en attente du prochain coup qu'il porterai. Du coin de l'oeil, elle voyait par bride le combat que menait son Alpha contre les assaillants.


Dernière édition par Iveana le Sam 22 Juil 2017 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Sam 22 Juil 2017 - 17:43

Le membre 'Iveana' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Akasan
Modératrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Soleilou, Klya
Masculin Messages : 250
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 13
Ta localisation réelle : Quelque part... Voire même derrière toi

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Lorsque la Colombe s'éprend d'un Ange ~

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Dim 23 Juil 2017 - 22:44


We'll be a thunderstorm of life

Ses yeux se posèrent un instant sur la dame des glaces, se dardant finalement, en un brutal sursaut, sur les imprécis ombres qui les acculaient désormais.
Peut-être aurait-il du retenir cet insaisissable instinct qui l’avait irrémédiablement, poussé à rejoindre ces terres inexplorées, et l’avait par ce biais exposé à un danger jusque lors inconnu. Etouffant le sourd grondement qui franchissait lentement la frontière de ses crocs, le lupin azuré se contenta de maintenir ses prunelles de givre concentrées sur la source du murmure qui se dévoilait peu à peu à ses oreilles rabattues. Ce fut sans surprise qu’une ombre terrifiante pénétra finalement dans la caverne, franchissant sa gueule béante d’un saute leste et précis. Retombant sur les épaules de l’hivernale saphir, et plantant ses crocs d’ivoire dans sa tendre chair, une furie des ombres apparut nettement à son regard imperturbable. Akasan sembla esquisser un souffle de stupeur avant que ne le percute une masse informe qu’il n’avait su envisager. Rencontrant le sol rocailleux dans un hoquet surpris, l’ancien solitaire tenta de se redresser dans ce même élan, déstabilisant par ce biais celui qui constituait désormais un unique adversaire. Ses pattes se dérobèrent cependant sous cet ultime effort tandis qu’un nouveau poids encombrait désormais sa personne. Luttant dans un bref éclat de désespoir, l’hivernal indigo se débarrassa finalement de cet ennemi inattendu, et se releva, chancelant sous l’impact d’un tel coup.
Son sang lui parut se figer quand ses prunelles croisèrent les quatre braises qui s’offraient désormais à lui. Le dominant de leur impressionnant carrure, c’était désormais deux lupins aux mâchoires de fer qui l’oppressait. Laissant s’hérisser sa toison azuré au possible, tentant malgré lui d’afficher une posture menaçante à ces deux enfants des montagnes, le précédent vagabond offrit à sa gorge le plaisir de relâcher le féroce grondement qui l’entravait alors. Dévoilant à son tour une dentition étincelante de précédentes batailles, Akasan resserra l’étreinte des ses fines pattes sur la roche, se campant solidement sur ses membres. Si sa sérénité naturelle ne l’avait que peu conduit à éprouver sa force dans de telles épreuves, son corps connaissait cependant la brûlure des cicatrices et l’ardeur du combat. Endurci guerrier des Fjords, ses mâchoires n’avaient jamais véritablement su délaisser le souvenir imprécis du sang bouillonnant d’un ennemi déchaîné, menaçant sa vie en chaque seconde qui le séparait davantage encore de la Faucheuse. Dardant, encore un instant, ses prunelles de givre sur les deux colosses, il prépara finalement ses muscles endurcis par ses précédentes luttes.
Dans un similaire élan, les opposants s’élancèrent, bravant les frontières même de leurs corps pour opposer leur force dans un ultime hurlement de rage.
Il lui sembla que ses os même se brisèrent sous la puissance du choc. Percutant ses deux adversaires de ses membres puissants, le temps lui paraissait s’être suspendu un instant, l’abandonnant, seul avec cette effroyable douleur qui dévorait ses muscles. La réalité le rattrapa finalement, lorsque ses crocs entachés d’antiques combats rencontrèrent le cuir épais d’un corps destiné à lutter. Hésitant à peine, Akasan laissa les lames de sa mâchoire pénétrer la chair épaisse, laissant le vermeil liquide de vie entacher son museau de neige. Oubliant toute trace de cette civilisation qu’il avait tant de fois préservé, ne demeurait plus qu’une monstrueuse bête, motivée par l’unique conviction qui lui faudrait désormais saisir la vie avant qu’un autre ne la lui vole. C’était un jeu auquel il ne s’était prêté depuis longtemps, et la puissance des ardeurs qui parcouraient désormais son corps lui semblaient inconnues tandis que ses crocs dévoraient voracement la chair coriace de l’inconnu qui s’affaissait désormais sous son poids. Cette masse informe qui valsait désormais sous ses yeux dévorés par la constatation qu’il contrôlait alors son adversaire ne signifiait plus qu’un vulgaire opposant à ses yeux. Renforçant l’étreinte de ses crocs sur l’épaisse toison, le loup indigo s’abandonna à cet unique instinct qui le poussait à combattre tant qu’il en avait le pouvoir.
Sa mâchoire se brisa brutalement, alors qu’un imperceptible sursaut ébranlait alors son corps solide. Cette horreur grandissante que nul ne se dressait entre cet énième adversaire et sa propre personne l’ébranla alors. Relâchant sa prise dans un élan de douleur, Akasan retomba lourdement sur le sol tandis qu’un mince filet vermeil teintait désormais ses lèvres et son crâne, suintant entre ses prunelles de givre et dégoulinant sur son menton désormais entaché de sang. Une atroce brûlure à la nuque dominait désormais ses sens, le privant de tout autre réaction. Tandis que le monde vacillait lentement sous son regard terni par la souffrance, il capta un furtif mouvement dans les ombres dansantes de la caverne.
Son coeur loupa un battement lorsqu’il perçut l’informe silhouette qui défiait alors un troisième colosse des Pics. Monstrueuse bête d’obsidienne, omnibulée, à son image, par l’unique désir de sang et de bataille, ses yeux fulminaient tandis qu’elle s’opposait sans crainte à cet adversaire redoutable. L’hivernale avait visiblement délaissé toute trace de prestance pour l’atroce rage d’une furie des ombres.
Un mince sourire se dessina cependant sur le museau maculé de filets carmins de l’Alpha. Tout n’était visiblement pas perdu.
Alors que son univers se faisait plus sombre encore, un murmure imperceptible attisa finalement la curiosité de son esprit déchu. Se concentrant sur cet insaisissable chuchot, une unique constatation traversa alors les pensées brouillées du loup indigo. Elle était encore là pour le soutenir dans cette lutte inconcevable. Si sa présence ne s’était faite que minime, ces derniers temps, peut-être était-il finalement l’heure pour cette vieille amie de s’éveiller à nouveau. Dardant tout ses sens sur cette âme jumelle à la sienne, Akasan s’abandonna à cet antique lien qui l’unissait à Sword.
Lorsqu’enfin il lui parut que jamais son don ne s’était fait aussi important, le seigneur des neiges se reporta à son entourage. Les deux colosses l’encerclaient, surveillant son corps comme un cadavre pourrissant qui aurait pu, dans un ultime élan de vie, s’animer à nouveau.
Et c’est ce qu’il fit.
Se redressant brutalement, déchaînant l’ardeur de ses capacités dans un unique sursaut, l’Alpha se voûta dans une posture plus que menaçante et saisit avec fureur la garde de sa lame si longtemps demeurée dans son fourreau. La dévoilant à ses assaillants dans un mouvement brutal, le lupin azuré leur opposa l’éclat du métal forgé des glaces. Son regard étincela, fier d’une nouvelle vivacité, tandis qu’il imposait à ses adversaires la valse saisissante de son épée. Les obligeant à reculer contre les parois de roche, le loup azuré parait leurs coups avec une ardeur nouvelle, les défiant de l’écraser à nouveau.
Dans les ombres dansantes de la grotte, ne demeuraient plus que trois enfants des montagnes, luttant contre une furie des glaces, et un valseur des lames, qui leur opposaient désormais cet indéniable fureur de vivre.


Code © FieryAmaryllis


Dernière édition par Akasan le Dim 23 Juil 2017 - 23:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Dim 23 Juil 2017 - 22:44

Le membre 'Akasan' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Solstice
Petite Graine


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 19/07/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Lun 24 Juil 2017 - 23:15

Tech'na grognait, du sang gouttant de là où la louve l'avait mordue. Ses yeux s'étaient écarquillés en voyant la délicate petite chose en devenir une bien plus monstrueuse, et la crainte s'était mêlée à sa détermination, mais le guerrier était entrainé à survivre à bien pire que ça. De leurs côtés, Mel'on et Ra'ven n'en menaient pas large : leur opposant avait dégainé une longue lame dont le reflet semblait dissimuler mille vilenies. Mel'on avait peur, et cela se voyait dans son regard, tranchant avec ses babines couvertes de sang. Ra'ven était plus âgé et plus brave, son regard n'ayant pas changé d'un pouce et reflétant la même fureur barbare. Il savait que son adversaire avait souffert de pertes de sang. Lui-même saignait vivement, là où il avait été attaqué, mais la douleur ne semblait pas l'atteindre bien que la plaie semble vilaine.

-Guerriers ! cria-t-il. Regroupez-vous !

Comme un seul loup, les trois guerriers vinrent se placer dos à dos pour faire face aux deux étrangers. Ra'ven jaugea froidement l'épéiste. Il sentait en lui une fibre de leader. Il ne devait pas le laisser prendre les devants. Mais d'un autre côté, la bête noire qui avait pris la place de la dame était des plus inquiétantes, et menaçait le moral des troupes. Il gronda furieusement et ses yeux s'illuminèrent d'une lueur sanguinaire.

-Utilisez votre Don de Mel, guerriers ! Ici, nous avons l'avantage !

Les deux autres acquiescèrent. La Source s'illumina tandis que les trois loups activaient leur pouvoir commun, propre à la tribu : les tatouages qu'ils portaient prirent vie et s'étirèrent, s'amplifiant et grondant sourdement. Chaque tatouage qu'ils portaient étaient différents, mais le pouvoir était le même. Ra'ven, le plus tatoué, portait une majorité de tatouages en forme de serpents, qui s'élancèrent vers l'épéiste. Mel'on portait moins de tatouage, mais un en particulier représentait un ours dressé qui grandit en rugissant et vint se dresser face à la bête noire. Tech'na portait le moins de tatouages, mais comme des lanières elles s'enroulèrent autour des combattants adverses, entravant leurs mouvements.

Ra'ven sourit froidement.

-Vous avez eu tort de venir en ce lieu porteur de pouvoirs, maudits étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Lun 24 Juil 2017 - 23:15

Le membre 'Solstice' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Iveana
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 7
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 25

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Mar 25 Juil 2017 - 22:15


Le cœur de la bête battait la chamade et au fond de son esprit une Iveana désemparée tentait de garder la tête hors de l'eau pour ne pas se perdre dans les méandres de son don. Ce don qu'elle avait si longtemps refoulé par crainte du regard des autres, voilà qu'elle l'exposait à tous de manière brutale. La furie qu'elle était devenue ne pouvait retenir les grondements qui montaient en elle. Son regard suivit attentivement les déplacements de leurs opposants quand ces derniers se regroupèrent, formant un groupe compact de loups tatoués. Ce qui semblait être leur chef les incita à utiliser leur pouvoir. Inclinant la tête vers la droite, la louve attendait de voir ce qui allait arriver. Les tatouages sur leur corps s'illuminèrent et les images prirent vies.

Devant elle, se dressait désormais un ours colérique. Ce dernier avait l'échine dressée et il ne se retenait pas pour gronder dans sa direction. Un rapide coup d'oeil vers son Alpha pour voir sa situation, il était entouré de multiples serpents, et elle revint vers son propre ennemi.

-Vous avez eu tort de venir en ce lieu porteur de pouvoirs, maudits étrangers.

Un sourire carnassier s'étira sur les babines de la louve, déterminée à lui montrer qu'il avait tord. L'instinct de survie avait complètement pris le dessus et la nature douce d'Iveana n'arrivait pas à la maîtriser. Une lutte intérieur contre elle-même, voilà ce dans quoi elle était engagée. Elle avait conscience que tant qu'elle lutterait il lui serait impossible de venir à bout de son adversaire. Elle les sentis avant de les voir, les lianes qui s'enroulaient autour de ses membres. Hors de question. Laissant tomber les derrières barrières mentales qui l'empêchaient de sombrer pleinement dans la métamorphose elle gronda en direction de l'ours en montrant les dents. Une larme coula sur sa joue alors que les pointes osseuses émargeaient de son corps, transformant complètement son anatomie pour faire d'elle une véritable chimère.

Les lianes qui lui entouraient les membres cédèrent pour tomber sur le sol et elle se retrouva libre de ses mouvements. L'ours fonça le premier et elle le laissa planter ses crocs dans son épaule déjà meurtrie par l'assaut précédent. La douleur lui arracha un gémissement. Entre la douleur provoquée par l'ours et celle que lui amenait sa métamorphose, Iveana avait les sens surchargée par les élancements. Il lui semblait que tout son corps n'était plus que brûlure et douleur. Tic-Tac. Dans sa tête, elle avait l'impression d'entendre une minuterie infatigable. Elle le savait, si elle restait trop longtemps sous cette forme, elle resterait coincée. Mais elle n'avait pas le choix. Elle se devait de survivre.

Elle se laissait écraser par le poids de l'ours qui la maintenait au sol. Son cerveau fonctionnant à vive allure pour trouver une solution au conflit dans lequel ils avaient été impliqués malgré eux. Puissant la force en elle, elle se redressa d'un bond faisant basculer l'ours sur le dos. N’hésitant qu'une fraction de seconde, elle escalada l'ours pour se retrouver sur son abdomen prête à plonger ses dents dans la jugulaire de l'animal. Alors qu'elle penchait sa tête pour atteindre son cou, l'ours la pris dans ses bras. Il la serrait de toutes ses forces et la louve pouvait entendre, autant qu'elle les sentait, ses os se briser sous la force de la bête invoqué par leurs opposants.

Ne lâchant pas sa prise pour autant, Iveana enleva la vie à la créature de pouvoir. Le goût du sang lui retournait l'estomac, elle n'était pas une guerrière, pas une tueuse. Le corps inerte de l'ours relâcha son étreinte et la louve put prendre une grande inspiration. L'air qui entrait dans ses poumons provoquait de vives douleurs. Elle se tenait debout face aux loups étrangers, les défiant du regard. Se concentrant sur ses cellules, elle les fit reprendre leur aspect original. La délicate louve bleue était de retour, couverte de sang, mais vivante. Chaque inspiration lui élançait les côtes et son épaule la faisait souffrir. Les lianes avaient recommencé à ramper vers elle, commençant à se resserrer à nouveaux sur ses pattes couvertes de sang. Elle plongea son regard dans celui qui se désignait visiblement comme le chef de leur petite assemblée. Elle ne désirait plus se battre, elle ne l'avait jamais voulu, mais si elle le devait elle laisserait son don s'exprimer de nouveau pour se sortir de cette délicate situation.


Dernière édition par Iveana le Mer 26 Juil 2017 - 2:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Mar 25 Juil 2017 - 22:15

Le membre 'Iveana' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Akasan
Modératrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
PUF* : Soleilou, Klya
Masculin Messages : 250
Date d'inscription : 24/01/2015
Age : 13
Ta localisation réelle : Quelque part... Voire même derrière toi

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Lorsque la Colombe s'éprend d'un Ange ~

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Mer 26 Juil 2017 - 23:19


We'll be a thunderstorm of life

Dansant dans les ombres vacillantes de la grotte hérissées de crocs vermeils, ne demeuraient plus que des chimères livrées à l’unique conviction que tuer serait leur seule chance de vie.
Laissant valser entre ses crocs son acolyte vibrante d’une énergie antique trop longuement contenue, l’épéiste des glace luttait farouchement contre ces inconcevables voleurs de son ultime possession. Si sa vie n’avait été qu’une infime préoccupation de son être, jusque lors, elle constituait désormais son seul but. Il ne luttait plus pour le plaisir du sang filtrant entre ses crocs entachés de précédents combats. Il combattait pour son existence, pour la sureté de sentir encore les battements fébriles de son coeur dans sa poitrine. C’était l’ardeur des coups qu’il portait à ses assaillants qui le poussait à défier, chaque seconde, un peu plus ces derniers.
Mais les ombres qui valsaient devant ses yeux se regroupèrent finalement, ne formant plus qu’une indissociable masse à son regard devenu aveugle par le sang qui le masquait alors. Le lupin indigo ne distinguait plus que leurs imprécises silhouettes, tandis que ses adversaires se rapprochaient brutalement. Balayant la masse poisseuse qui voilait ses prunelles de givre d’un brutal mouvement de la nuque, l’Alpha se redressa finalement, s’accordant un léger soupir tandis que les trois lupins lui faisaient face, le jaugeant d’un regard terrifiant d’une beauté inconnue. Instinctivement, les yeux de givre du loup azuré se dardèrent dans l’abysse étincelante du regard inconnu qui s’offrait à lui. Campé sur ses muscles puissants, fier de son indéniable supériorité, l’immense colosse le dominait de son inconcevable carrure. Etincelantes de sa férocité guerrière, ses prunelles dévoraient le glacier qui figeait peu à peu l’hivernal. Accordant un nouveau souffle à son corps dévasté par l’effroi, Akasan se redressa, resserrant l’étreinte de ses mâchoires maculées de sang sur la garde de son épée.
Ce fut le silence qui confirma le frisson de terreur qui serpentait alors sur l’échine de l’Alpha. S’imposant en maître des lieux, défiant quiconque de briser l’étreinte discrète qu’il avait alors opposé aux grondements et hurlements déchirés des guerriers, il s’était fait roi de cet instant. Le lupin indigo banda lentement ses muscles endurcis, guettant l’unique seconde qui fracturerait à nouveau leurs corps mutilés. Plongeant à nouveau ses prunelles tremblantes de fureur sur l’inconscient qui l’avait défié, le colosse prononça quelques mots.
Et la tempête explosa.
Dans un ultime souffle saturé d’électricité, les trois ombres se redressèrent, laissant se profiler à leurs côtés les effroyables chimères de leurs corps. Dévoilant à leurs opposants leur infâme secret, ce fut avec terreur qu’Akasan recula, tentant d’échapper à l’affreux cauchemar qui se concrétisait finalement devant lui. Son regard se posa, en premier lieu, sur le colosse. S’étirant sur son corps en monstrueuse vermine, une multitude de serpents se détacha progressivement de son épaisse toison, retombant sur le sol dans un mouvement disgracieux. Raffermissant l’étreinte de sa mâchoire sur sa lame, ce fut à peine si le loup azuré perçut l’impressionnante silhouette qui rugissait dans l’ombre d’un de ses créateurs, et les lianes qui engloutissaient peu à peu la terre à ses pattes. Focalisé sur le colosse, nul n’aurait su le déstabiliser dans son dernier instinct.
Il n’y avait plus de jeu, plus de valeur à défendre. L’honneur ne demeurait plus, à ses yeux, qu’une futile préoccupation qui n’était alors plus la sienne. Une seule idée animait désormais ses pensées. Il devait vivre. Pour ceux qu’il avait laissé derrière lui, et ceux qui l’attendaient sur le sentier tracé par son propre destin. Il se devait de survivre pour cette promesse qu’il avait voué à la vie, et à ses étoiles. Un regain d’énergie anima brutalement ses membres tandis que l’insaisissable pensée d’abandonner l’ultime don offert par sa vie s’imposait à son esprit.
Se propulsant en l’air d’un brutal élan, Akasan échappa à l’armée de crocs venimeux qui s’opposait désormais à lui. Retombant lestement au sol, l’Alpha s’accorda quelques secondes de réflexion. La chance le mettait visiblement à l’épreuve, et son corps ne semblait plus apte à lutter tel qu’il l’aurait véritablement souhaité.
Ce fut un bref semblant de lucidité qui ébranla finalement l’esprit de l’ancien solitaire. Renforçant la puissance qu’opposait sa mâchoire à l’ardente énergie qui ébranlait sa lame, le lupin indigo anticipa à nouveau l’assaut des reptiles sur son être, et l’esquiva d’un bond parfaitement calculé. Retombant sur une paroi de la grotte un ultime instant, il profita de cet appui inespéré pour se propulser vers le colosse qui guidait l’armée de gueules béantes. Percutant l’impressionnante silhouette de tout son poids, ce fut avec une précision invraisemblable que l’hivernal planta sa lame dans l’épaule de son opposant. Ignorant le bref gémissement qui échappa au colosse, le lupin azuré retira l’épée de la chair entaillé d’un bref mouvement de ses crocs entachés de multiples batailles jadis oubliées.
Reculant dans un léger sursaut, Akasan darda ses prunelles embrasées d’un incendie de givre sur le colosse des Pics. Tandis que celui-ci se redressait lentement, ses sbires venimeux s’évaporèrent brutalement, s’éteignant dans un souffle de cendres. Le léger rictus narquois qui étira les lèvres de l’hivernal se tut finalement lorsque son regard se posa sur le troisième de leur adversaire. Piégé par les ombres, il semblait cependant se révéler plus habile qu’il n’y paraissait. Maniant ses ficelles dans les ténèbres, les lianes qui dévoraient peu à peu la surface du sol, menaçant à tout instant d’happer les membres immaculés du lupin azuré, semblaient fruit de sa personne. Jetant un bref coup d’oeil au colosse affaissé sur la pierre tâché de leur précédente bataille, Akasan se glissa finalement, à son tour, dans l’obscurité de la caverne. Approchant l’inconnu dans un mouvement furtif, ce fut avec une ultime précision que le lupin glissa sa lame sous sa gorge, le menaçant de l’éclat de Sword.
Le murmure qu’il esquissa finalement à ses oreilles se fut narquois, presque vicieux.
« Peut-être osera-tu ordonner à tes lianes de me voler cette inespérée tentative d’achever enfin cette inutile bataille. Mais, supposons que tu effleures cette idée, saches que ma lame sera plus efficace que ce singulier pouvoir. Peut-être serait-il temps d’interrompre ce combat insensé, ne crois-tu pas ? »
Obligeant son captif à choir dans la lumière de la caverne, et à s’opposer véritablement à la dame des glaces qui avait alors recouvré son apparence première, l’Alpha maintint l’étreinte de Sword sur sa gorge, le menaçant en chaque instant de mettre un terme à son existence. Dardant ses prunelles de givre sur le colosse qui l’avait précédemment terrifié, Akasan esquissa une nouvelle tirade, qui marquerait probablement l’arrêt définitif de cette lutte invraisemblable.
« Je détiens votre acolyte, et ne vous croyez pas plus habiles que ma lame. Tout mouvement se fera inutile, à moins que la vie de cet individu ne vous préoccupe pas. Je ne souhaite pas vous défier. Nous ne souhaitons pas vous défier. »
Il appuya ses dires d’un bref regard en direction de la damoiselle des neiges.
« Je n’ai su désirer ce combat, et ne souhaite le poursuivre. Le sang a suffisamment couler, et je n’ai pas à vous clamer de fuir ce lieu. Sans affirmer véritablement notre défaite, je souhaiterais marquer un terme à cette bataille inutile. Mais libre à vous de considérer la vie de votre compagnon comme moindre et de préférer notre défaite à son existence. »


Code © FieryAmaryllis


Dernière édition par Akasan le Jeu 27 Juil 2017 - 0:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Fleur


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 279
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Mer 26 Juil 2017 - 23:19

Le membre 'Akasan' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Solstice
Petite Graine


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 27
Date d'inscription : 19/07/2017
Age : 27

MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   Ven 28 Juil 2017 - 19:48

Quand l'ours s'élança vers la bête noire, Mel'on était convaincu de sa victoire. Mais ses yeux s'écarquillèrent quand l'étreinte mortelle de la chimère animée se solda par la mort de celle-ci, le tatouage retournant vers son propriétaire avec une douleur cuisante. Mel'on glapit, ressentant presque aussi vivement la douleur que l'ours avait ressenti. Si elle tint bon sur ses pattes, son regard blêmit légèrement. Ra'ven lui jeta un regard, inquiet, mais le loup à la lame avait aisément esquivé ses serpents, et d'un habile bond il était venu planter sa lame dans l'épaule du guerrier. Ce dernier rugit et chancela, du sang giclant de son épaule quand la lame fut retirée. Perdant sa concentration, il observa ses tatouages retourner vivement vers lui, et le frémissement qui le parcourut le fit s'écrouler.

-Ra'ven ! s'écria Tech'na en s'élançant vers lui.

Dans un mouvement si leste que le Guerrier n'en vit presque rien, la lame de l'épéiste vint se planter en face de la gorge du loup. Tech'na s'immobilisa, freinant vivement sur ses pattes. Son regard se planta dans celui de l'étranger, qui lui glissa quelques paroles glaçantes. Ra'ven se releva lourdement, fixant et écoutant l'étranger avec un grognement mauvais. Une fine goutte de sang coula le long de la gorge de Tech'na, tétanisé, augmentant le désarroi de Mel'on et de son compagnon.

Ra'ven jeta un regard vers la louve étrangère, qui avait quitté son apparence bestiale pour celle plus civile. Elle semblait plus détendue, mais également aux ordres du maudit épéiste. Le vétéran détourna son attention sur lui.

-Qui parle de défaite...? gronda Ra'ven avec un grognement de pure haine. Nous, Guerriers, préférons mourir dans l'honneur que vivre dans le déshonneur d'avoir reculé devant de si vils loups que vous ! Quel honneur y a-t-il à retenir en otage ? Vous me dégoûtez.

-Rav...lâcha Tech'na, les dents serrés. Laisse-moi mourir. Battez-vous.

-Hors de question ! riposta Mel'on en venant s'interposer entre le colosse et le tatoué, semblant se tenir faiblement sur ses pattes.

Ce dernier lui lança un regard furieux.

-Comment oses-tu ? Traitresse...siffla-t-il entre ses crocs serrés.

-Le Terrible ne voudrait pas que nous mourions pour deux étrangers. Ra'ven, s'il te plait, écoute-moi. Ils se sont bien battus, c'est un fait. Ce combat est terminé.

Ra'ven la fixa quelques instants, et reporta son attention sur l'épéiste. Ses yeux se plissèrent.

-Relâchez Tech'na...ordonna-t-il d'un ton sans appel. Et nous partirons. Blessez-le davantage, et je jure sur Paar'Tel et Mel'Kar que la vengeance du Terrible s'abattra sur vous et tous ceux que vous aimez.

Prononcer ces mots lui faisait mal, il se sentait déshonoré. Il songea que le Terrible lui retirerait probablement quelques tatouages pour une telle infamie, mais il capta une lueur de soulagement dans le regard de Tech'na, et cela le réconforta un tout petit peu.

Mel'on hocha la tête, surveillant du coin des yeux la bête retransformée.

"Beau pouvoir..." lui glissa-t-elle discrètement.

Il y avait une bribe d'admiration dans sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seule? [Libre hivernal]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seule? [Libre hivernal]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Hauteurs du Solstice :: Mont Corrompu :: La Source-
Sauter vers: