Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Rencontre pas banale au pied d'un arbre... [Quetzalcoatl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kuma
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Michouille
Féminin Messages : 444
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: /

MessageSujet: Rencontre pas banale au pied d'un arbre... [Quetzalcoatl]   Lun 17 Juil 2017 - 23:10

Rencontre pas banale au pied d'un arbre...
Avec Quetzalcoat
En ces temps de grande détresse, Kuma avait été missioné afin de vérifier que tout allait bien du côté des terres inoccupées. Ces terres ne portaient pas très bien leur nom puisqu'on y trouvait plusieurs loups solitaires, ayant élu domicile dans les parages. Nul n'ignorait leur présence, mais peu de loups s'y intéressaient vraiment. La guilde avait donc décidé de vérifier que tout allait bien pour eux.

Le loup blanc s'était donc rendu dans plusieurs terres, à la recherche de loups à aider. Le peu qu'il avait pu croiser se portaient bien fort heureusement. Cependant, le LibreLune ne s'arrêterait qu'après avoir fait le tour de toutes les terres qui n'appartiennent à aucun clans ! Il tenait à mener sa mission à bien.

La journée était déjà bien avancée lorsqu'il arriva au pied d'un grand saule pleureur. Personne ne semblait se balader aux alentours alors le loup à l'ombre d'ours décida d'en profiter pour faire une pause. Il se mit au calme, sous l'ombre des feuilles du grand arbre qui envahissait presque tout l'espace.

Allongé sur le sol frais, le blanc prit le temps d'admirer le paysage qui l'entourait. L'arbre devait mesurer plus de 5 mètres de haut et ses branches touchaient le sol par endroit. Cet arbre impressionnait le loup, qui se demandait depuis combien de temps il pouvait bien être là. Alors qu'il se posait des questions sur l'environnement qui l'entourait, il ne prêta plus attention aux bruits qui pouvaient s'approcher...
© codé par Michouille
Revenir en haut Aller en bas
http://johannadrawing.deviantart.com
Quetzalcoatl
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 16
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 17

MessageSujet: Re: Rencontre pas banale au pied d'un arbre... [Quetzalcoatl]   Ven 18 Aoû 2017 - 13:02

Rencontre pas banale au pied d'un arbre...



ft. Kuma





Le grand Quetzal avait quitté très tôt les terres automnales, ce jour ci. Sa présence sur les terres inoccupées n'était guère surprenante. Les temps étaient durs, le volcan capricieux, et la violence à laquelle les loups faisaient face avait vite fait de saper le moral de nombreux pessimistes qui voyaient en cette intervention la punition de la Terre qui voulait leur mort. Le grand mâle aux couleurs chatoyantes s'était alors mis en tête, sur une impulsion, d'aller s'assurer par les hauteurs que la situation ne dégénérait pas plus encore. Le territoire estival était saccagé, le Clan en grande difficulté, mais les Automnaux parvenaient encore à s'en sortir malgré les difficultés rencontrées. Cependant, si les choses tournaient mal, ils pourraient aussi bien finir dans le même état que leurs voisins.
Il avait entreprit de grimper tôt les falaises de Sérégon, qu'il connaissait si bien malgré la distance qui les séparaient et le fait qu'il n'était à priori pas censé y mettre les pattes. L'ascension avait été longue, truffé d'embûches, mais l'habitude avait vaincu la gravité et permit au géant de parvenir au sommet sans grandes encombres. Il n'avait, pour une fois, pas profité bien longtemps de la brise marine qui elle aussi se chargeait de cendres et le faisait parfois tousser. Il avait préféré s'élancer alors même que le soleil n'était pas très haut, et avait vite gagné la hauteur des cieux qu'il chérissait tant.

À la manière d'un de ces énormes oiseaux marins, il ne lui avait suffit que de quelques battements d'ailes pour parvenir à planer des heures durant, sans grande fatigue, et son envergure immense ombrageait les plaines lorsqu'il passait. Il était magnifique, il était grand, il était dans son élément. C'était là qu'il était censé être, de toute manière, pas cloué au sol parmi les autres animaux terrestres et dépourvus de plumes. Les siennes caressaient le vent sans un son, frétillantes, et son coeur se gonflait de bonheur. Il se perdit un moment dans ses pensées, alors qu'il survolait les terres neutres. Il s'en sorti bien vite lorsqu'il se rappela soudain ce pourquoi il s'était permis ces extravagances au lieu de surveiller interminablement sa frontière. Quel mauvais Veilleur il faisait.
En quelques jours, sans doute aurait-il pu faire le tour de tous les territoires, de là haut, mais la n'était pas son envie première. Il comptait rejoindre les abords du volcan, mais force était de constater qu'il n'était pas dans un bon jour. Il ne parvenait tout simplement pas à se concentrer. Tout le distrayait! Un brin d'herbe qui volait, là, sous son museau. Un oiseau, plus loin, qui faisait chatoyer les rayons du soleil dans ses plumes.

Et puis... Ses yeux s'arrondirent, et il accéléra la cadence de son vol avec un sourire conquis. Des étoiles plein les prunelles, il ne fit plus vraiment attention à ce qui l'entourait. C'était si délicat, si beau, si léger dans les airs qu'il s'étonnait encore qu'un être aussi petit puisse déployer de tels efforts de grâce pour s'envoler si haut.

-Pa-pi-llon...!

Et il chantonnait, détachant bien chaque syllabe, ce seul mot qui suffisait à ravir ses sens. Il dansait avec ce petit être qu'il pouvait écraser sans même s'en rendre compte. Cela dura, tant et si bien qu'il finit par percuter quelque chose de bien trop imposant pour qu'il ne s'en soit pas rendu compte. Dommage pour lui que sa maladresse soit au rendez vous. Le choc lui coupa le souffle, et il dégringola de la plus belle des manières, rebondissant sur les branches avec de petits jappements de protestation. Ses ailes l'entravaient, l'empêchaient d'y voir ou de se dépêtrer, et il ne dû son salut qu'à l'épaisse ramification qui bloqua sa chute, le laissant pendre mollement, les quatre pattes dans le vide et la queue tout autant. Dans un beau bazar de plumes colorées, il se rendit compte lorsqu'il osa ouvrir les yeux qu'un autre loup se situait non loin de lui. Quelle belle entrée en matière.

-Bien le bonjour, camarade, j'espère ne pas vous importuner durant une sieste quelconque...! Commença-t-il avec un naturel terrifiant.

Comme s'il n'était pas, en ce moment même, dans une vaine tentative de se dépêtrer de son malheur, battant des ailes comme un moineau échoué, coincé comme un misérable. Tout ça pour un papillon! Qu'est ce qui lui était passé par la tête... La branche salvatrice commençait à se lasser, à grincer, grogner, hurler son dépit face à cette masse de muscles qui s'agitait sans cesse. Quetzal sentait venir, redoutait le moment où elle céderait et où il continuerait sa chute de la honte vers le sol. Ce fut d'un ton gêné, cette fois ci, qu'il demanda à l'inconnu -qui n'avait aucune odeur connue, sans doute un solitaire:

-Puis-je avoir l'audace de vous conseiller de vous décaler avant que je ne m'écrase? Je ne suis pas certain de pouvoir garantir que vous pourriez vous en sortir sans dommages collatéraux...


Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre pas banale au pied d'un arbre... [Quetzalcoatl]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire inoccupé :: Le saule pleureur-
Sauter vers: