Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Un champ de cendres. [ft Lukhe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ame
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 33
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 16
Ta localisation réelle : Dans l'Underground

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   Ven 9 Juin 2017 - 16:20

Une pluie de cendres...



Ame était de nouveau dans une période: Je veux parler à quelqu'un.

C'était donc pour sa qu'il chercher un lupin à qui discuter, dans sont territoire cette fois-ci. Mais il n'avait pas vraiment envie de marcher, alors il attendait, assis sur un tas d'herbe mourrante, sous une pluie de cendre qui devenait vraiment dense, elle ressemblait presque à un brouillard, on aurait plus appelé sa un blizzar de cendre, le champ de coquelicot que Ame aimer tant était presque méconnaissables. Donc bon, le jeune veilleur, ne cherchait pas vraiment, il attendait, tout simplement et pour passer le temps, il se nettoyé le pelage, la libérant de cette neige grise, regardé autours de lui, réfléchissait sur qui pourrait arriver. Au plus profond de lui, il voulait parler à un mâle. Il avait plus de chance de tomber sur un mâle par ici, et puis la première fois il avait discuter avec une lupine, donc avec un peu de chance il rencontrerai un loup. Il espérait juste que se ne soit pas un tyran, un bagarreur, ou un surexcité, ni un loup qu'il avait déjà vut. Il voulait juste, une discution calme comme il les adoraient. Il se souvenait d'avoir déjà aperçut plusieurs loup du même sexe, qu'il avait trouver beau, attirant même. Oui beau, il est un peu obligatoire de ne pas oublier que Ame était bi', et mâle comme femelle il était attiré, même si un jour cela pouvait arriver, il s'avait qu'il n'oserait jamais aller lui parler, il ne ferait que l'observer dans un coin, sans rien tenter, avant que l'occasion lui passe sous la truffe. Il en avait eu des occasions dans sont ancienne vie, mais toujours, il avait abandonné. Il redressa les oreilles en croyant entendre du bruit et se leva, aux aguets, tournant ces oreilles pour capter d'autre son. Il finit par renifler l'odeur de l'air, il ne capta qu'une odeur désagréable de poussière.

"C'est pas étonnant..."

Il commencé vraiment à douter sur le fait qu'un jour se volcan s'éteindrais, qu'un jour le printemps retrouverait ces belles couleurs, il se rassit, se replongeant dans ces pensées de manière assez profonde. Il était enfermé dans sa petite bulle et ne se soucié plus du monde alentour, il était dans sont monde, pensant le pour et le contre de beaucoup de chose, se demandant si un jour quelqu'un voudrait de lui et sa solitude constante. Peut être trouverait t-il quelqu'un qui aime le calme comme lui ou qui soit aussi ermite et autre truc pas sociale, il rêvait éveillé, il en était conscient. Il se redressa de nouveau, sursautant presque, en entendant un grondement sourd, le volcan était vraiment terrifiant, il l'empêchait même de dormir correctement. Après encore quelques minutes à ne pas bouger il se leva et marcha en direction d'un abri contre cette cendre qui commencé à l'étouffer un peu, mais il se stoppa de nouveau quand il entendit un nouveau bruit.

"Qui est là?"

Il ne pouvait ni sentir, ni voir qui approché, mais il avait le sentiment que, il y avait quelqu'un qui s'approcher, le jeune veilleur chercher du regard alors que la cendre tombée moin drue.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Ame le Jeu 3 Aoû 2017 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lukhe
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 17

Identitée du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Gnuhu... L'amour ne se contrôle pas, après tout...

MessageSujet: Re: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   Ven 9 Juin 2017 - 19:37

Une pluie de cendres.


Alors que les pattes de Lukhe foulait ce champ qu'il avait arpenté tant de fois, il ne put s'empêcher de froncer la truffe de dégoût face au désolant spectacle auquel il assistait. Les herbes si vertes étaient étouffées par les cendres, les fleurs écarlates, les pétales délicats ployaient sous la charge des pluies grises qui tombaient ça et là, lorsque l'envie leur prenait, au gré des humeurs du volcan qui ravageait les terres des saisons depuis un moment déjà. Il trottinait en contenant sa mauvaise humeur quand à cette infamie qui leur tombait du ciel, encombrait leurs poumons et faisait brûler leurs yeux. Ils n'étaient fort heureusement pas Estivaux, aussi étaient-ils encore plus ou moins préservés de ce côté ci de leur territoire.
Il revoyait, en silence, alors qu'il levait haut les pattes pour préserver son pelage des salissures qui pourraient s'y coller, les moments qu'il avait passé avec un jeune chaton solitaire dans ces plaines, à cueillir des fleurs, s'ébrouer au soleil. Plus récemment, il avait fait la rencontre d'un autre loup moins amical, et ce champ s'était alors teinté de pourpre sanglant, qui se fondait dans les coquelicots. Le Soldat n'était ni un grand nostalgique, ni un grand romantique, moins encore un loup s'embêtent à penser au passé des heures durant. Il appréciait cependant de pouvoir revisiter ces endroits connus, chers à son cœur, et sa place au Printemps impliquait qu'il devait veiller à chasser les intrus qu'il pourrait croiser.

Il ne se faisait pas bien discret, le petit brun, après tout n'était-il pas chez lui? Son poitrail commençait dors et déjà à arborer des teintes cendrées, et ses pattes pourtant ornées de diverses colorations de poils paraissaient tristement unies presque jusqu'à son ventre. Cette sensation lui déplaisait plus encore que celle de sentir sa truffe sensible s'assécher et s'engourdir d'odeurs volcaniques portées par la brise.

-C'est pas étonnant...

Le mâle redressa l'oreille, et la tête par la même occasion. Une voix lointaine, ou du moins lui semblait-il, par delà les herbes et les fleurs. Il ne le voyait pas, de là où il était, ne sentait pas non plus un quelconque parfum de Clan qui pourrait l'assurer de l'absence d'ennemis. Il se voyait contraint, par la force des choses, à aller s'en assurer par lui même. Alors Lukhe accéléra son pas, plus décidé maintenant qu'il avait autre chose à faire, et ses foulées souples délogeaient de petits tas de cendres qui s'échouaient sur le sol sans émettre un seul son.
Il n'était pas loin, à son avis, du loup qui avait parlé, lorsqu'un grondement sauvage émergea des entrailles de la terre, faisant se hérisser son poil sur son échine. Le volcan faisait encore des siennes et il retint un grognement à son adresse. La terre n'était pas la seule à pouvoir montrer les crocs! C'était une réaction futile, mais il en avait bien besoin. Désacraliser cette montagne capricieuse l'aidait à relativiser sur cette situation désespérée. Il avait autre chose à faire, en ce moment même. Après un souffle d'agacement, il s'élança de nouveau. Il craignait de se faire attaquer s'il arrivait en silence, comme un espion, alors il ne prit pas la peine de masquer le bruit qu'il faisait. Un ennemi saint fuirait en l'entendant, un camarade attendrait sans doute.

-Qui est là?

La pluie de cendres tombait moins épaisse, et il y voyait plutôt clairement. Assez pour distinguer la silhouette d'un autre loup, à la crinière bleutée, un peu plus loin. Il ralentit le pas, pour paraître moins agressif, et c'est avec décontraction qu'il approcha de son camarade, dont l'odeur printanière lui parvenait désormais. Pas d'intrus à renvoyer pour cette fois, il en était bien heureux.

-Lukhe. Détends toi, j'mords pas. Et toi, t'es qui au juste? J'crois pas t'avoir d'jà parlé.

Son ton n'était pas agressif, pour autant il ne débordait pas d'affection. Neutre, il aurait pu être cordial s'il avait articulé plus. Le jeune mâle détailla son vis à vis des yeux, rapidement. Il devait l'avoir aperçu un jour, sans doute, mais ça ne l'avait alors pas marqué. Il n'avait pas souvenir de ce visage. Son museau se fronça alors qu'il contenait un éternuement dû à ces particules en suspension très irritantes, et il s'ébroua avec vigueur pour tenter de se débarrasser de cette couche fine et collante qui s'accrochait à sa fourrure.

-Qu'est c'tu fais dans les parages? J'sais pas toi mais j'tuerai pour échapper à ce calvaire. Et à voir ton pelage, toi t'as du y rester un moment.

Lukhe n'était ni un loup délicat, ni même un loup particulièrement sociable. Pourtant, quand il se retrouvait forcé à faire la conversation, il n'était pas un mauvais bougre. Ses yeux, pourtant, évitaient délibérément ceux de l'autre mâle, préférant scruter l'horizon, ou à choisir, le sol. L'impression de se faire enterrer peu à peu par les résidus que la pluie emportait eut raison de lui, et c'est dans un grognement dépité qu'il se remit à marcher, invitant d'un geste de queue l'inconnu à le suivre s'il le désirait. Il n'était pas question qu'il reste là dessous une seconde de plus. Son attitude était celle d'un chat mouillé: oreilles couchées, queue à l'horizontale, babines à moitié retroussées, il n'appréciait définitivement pas ce que le volcan leur offrait.

Revenir en haut Aller en bas
Ame
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 33
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 16
Ta localisation réelle : Dans l'Underground

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   Sam 10 Juin 2017 - 15:13

Une pluie de cendres.



Ame fixa le nouveau venus et fut crisper encore plus. Il l'avait déjà vus, oui plein de fois, il l'avait aperçu, sortant du clan, ou bien même en faisant sa ronde, il reconnaissait bien se pelage sombre parsemé de quelques couleurs malgré les conditions actuel, mais le sablé n'avait jamais eux l'envis d'aller lui parler. Le fait d'avoir une conversation avec lui, il se sentait un peu plus sociable, il ne pourrat plus dire qu'il ne connaissait presque personne dans sont clan.

"Lukhe. Détends toi, j'mords pas. Et toi, t'es qui au juste? J'crois pas t'avoir d'jà parlé."

Lukhe. Bizarrement il se mit a se détendre, en quelques sorte, s'avoir sont nom le mettait plus à l'aise, pour se qui est de lui avoir déjà parler, c'était normal, le jeune lupin était toujours dans sont coin, dans sa bulle, plus précisément. Il aller lui répondre quand il reprit la parole, décidément, soit il était lent, soit le loup était bavard. Le jeune veilleur espérer que non.


"Qu'est c'tu fais dans les parages? J'sais pas toi mais j'tuerai pour échapper à ce calvaire. Et à voir ton pelage, toi t'as du y rester un moment."

En vérité il ne savait pas trop combien de temps il était là, sont pelage devait vraiment être sale et grisâtre pour lui faire cette remarque. Il se laverait plus tard se dit-il, il jetter quelques regard bleu glace vers le lupin et remarqua quelques chose d'assez flagrant, lui non plus ne le regarder pas. Était-il lui aussi du genre à parler rarement aux autre? Il ne savait pas trop mais s'avait qu'il ne tarderais pas à l'apprendre, puis il remarqua qu'il n'avait toujours pas répondu, il fit un effort considérable pour ne pas paraître trop froid.

"Moi c'est Ame. Et je...Je ne sais pas trop se que je fait ici."

Il ne voulait pas avouer au lupin qu'en vérité, il attendait juste quelqu'un pour lui faire un brin de causette, il s'ébroua encore, chose qu'il faisait depuis tout à l'heure avant de sentir sont poil se hérissé en sentant la terre tremblé, il plaignait les pauvres estivaux, eux même était assez toucher par la pluie de cendre, mais dans les terres estivales, chaque bout de territoire devait ressembler à un enfer monochrome. Vraiment, tout ceci commencer sérieusement à le déprimé. Âme finit par voir le geste de queue de l'autre lupin, il l'invité à le suivre et c'est se qu'il dit, se mettant à coter de lui mais assez loin quand même, il remarqua que le lupin était un peu plus petit que lui mais se fit pas la remarque plus longtemps, il trouvé sa mignon, les lupins pas trop grand. Il finit par marcher en s'ébrouant quelques fois, pestant contre tout ses plumes irritante.

"Fichu volcan, je me demande bien quand il s'arrêtera..."

Il avait penser tout haut et regardé Lukhe avec un petit air gêné, pourquoi? Il ne le savait pas trop, c'était Ame, il était comme sa et on ne pouvait pas le changer.
Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Ame le Jeu 3 Aoû 2017 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lukhe
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 17

Identitée du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Gnuhu... L'amour ne se contrôle pas, après tout...

MessageSujet: Re: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   Mer 19 Juil 2017 - 22:42

Une pluie de cendres.


Il mettait un bout de temps à répondre, cet étrange loup. Son pelage sali parut un instant le fasciner avant que Lukhe ne commence à se demander pourquoi il s'embêtait à lui adresser la parole. Il aurait été tellement aisé pour lui de continuer sa route, et de le quitter là, sans plus de cérémonies. Il prit son mal en patience, et il fit bien, puisque l'autre mâle daigna enfin lui répondre.

-Moi c'est Ame. Et je...Je ne sais pas trop ce que je fais ici.

Le beau brun se retint de rouler des yeux. Par pitié, que ce ne soit pas un autre illuminé qui se perdait en pleine promenade et regardait les passants avec des yeux fous. Cela ne paraissait pas être le genre de ce nouveau compagnon de fortune, toutefois. Lukhe le vit s'ébrouer du coin de l'œil, et son attitude était tout à fait normale. Il l'avait jugé un peu vite. Il devait être simplement un peu rêveur, et son silence pendant qu'ils marchaient devait être dû à de la timidité. Mais qui était le Soldat pour juger, alors que lui même était avare de paroles?

-Fichu volcan, je me demande bien quand il s'arrêtera...

Lukhe tourna le regard vers l'autre mâle, et sa mine gênée ne lui échappa guère. Il devait avoir vu juste. Un grand timide, qui réfléchissait visiblement à voix haute sans en avoir conscience. Il haussa négligemment les épaules, et continua son petit bout de chemin en quête d'un abri contre la cendre qui s'abattait sur eux.

-Allez savoir. J'espère juste qu'il s'arrêtera pas quand on s'ra tous six pieds sous terre, recouverts de cendres et gris jusqu'à la moelle. grommela le mâle dans sa barbe, sans prendre la peine de réellement articuler.

Il n'était pas très positif quand à cette éruption. Il fallait dire qu'ils n'étaient pas épargnés, malgré la distance entre eux et cette montagne de feu capricieuse. Les Estivaux devaient souffrir davantage, cependant. Il eut un instant une pensée pour le vieil Aveugle qu'il avait croisé, et se demanda s'il tiendrait dans cette situation de crise, avant de secouer la tête, lentement. Bien sûr qu'il tiendrait. C'était une force de la nature.

Sa marche se fit plus souple. Il n'y avait rien dans le champ qui puisse l'intéresser, mais la lisière devait sûrement offrir un lieu de paix relative, ou du moins un endroit où ils pourraient tout deux s'assoir et nettoyer leur pelage de cette crasse qui collait et tourmentait sa truffe. Cela pris un moment, durant lequel il ne parla pas plus qu'Ame. Parfois ses yeux d'argent se posaient sur le lupin sablé, mais jamais bien longtemps. Il ne désirait pas faire la conversation pour le moment, pas même pour rompre le pesant silence qui n'était rompu que par la chute régulière de la pluie grisâtre qui les entouraient.
Enfin, il parvint à dénicher ce qu'il cherchait. Un simple arbre, rien d'exceptionnel, mais ses branches auraient au moins l'obligeance de leur fournir un abri de fortune à tous les deux. Il se demanda combien de temps ce pauvre végétal parviendrait à survivre, couvert d'une pellicule de saleté aussi épaisse. Qui plus est, ils se situaient plus près de leur camp, et n'auraient plus à retraverser tout ce champ d'écarlate et de suie pour rentrer lorsqu'ils le désireraient. Il s'ébroua sans aucune élégance, dans un son se rapprochant d'un merveilleux "Bwouuufff". Il s'assit ensuite, reposant ses yeux sur Ame, et entreprit avec une belle grimace de nettoyait ses pattes qui commençaient à le gratter. Le goût était ignoble.

-Eh bien Ame... Puisqu'on en est là, j'imagine qu'on s'doit d'parler un peu. J'suis désolé d'avoir une mine si peu aimable, mais j'déteste me retrouver aussi poisseux, cette cendre va m'rendre dingue.

Ses babines retroussées attestaient de combien cette sensation le répugnait. Avoir autant de poils que lui pouvait se révéler être un véritable fardeau dans ce type de situation. Il prierait pour avoir un pelage lisse en cet instant!

Revenir en haut Aller en bas
Ame
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 33
Date d'inscription : 19/03/2017
Age : 16
Ta localisation réelle : Dans l'Underground

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nope

MessageSujet: Re: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   Jeu 3 Aoû 2017 - 13:34

Une pluie de cendres.



Les deux lupins avaient finit par se trouver un abri, qui se résumait à être un pauvre arbre gris dont les plus fines branches ployaient sous le poids des cendres. Ces feuilles arboraient des couleurs ternes qu'Ame n'aimait pas. Il lui rappelait beaucoup trop la couleur de l'automne et en voyant l'état de cet arbre, il ne voulait même pas penser, ni voir, à quoi pouvait bien ressembler le territoire Estival. Il finit par s'ébrouer, avant de s'assoir et fut surpris d'éternuer comme un louveteau, son museau ne supportant certainement plus les plumeaux poussiéreux, intrus dans son système respiratoire.

-Eh bien Ame... Puisqu'on en est là, j'imagine qu'on s'doit d'parler un peu. J'suis désolé d'avoir une mine si peu aimable, mais je éteste me retrouver aussi poisseux, cette cendre va m'rendre dingue.

Ame était bien d'accord avec le lupin et posa son regard sur lui, c'est vrai qu'il ne s'était pas vraiment présenté et ils étaient un peu resté comme deux idiots sous un arbre, ne connaissant que leurs noms, Ame bailla,quelque peu sans discrétion et se mit à lécher son pelage retenant avec peine ces grimaces quand sa langue rencontra un goût de poussière vraiment désagréable, finissant son pseudo toilette, il finit par de nouveau regarder son interlocuteur.

-Ce n'est pas bien grave...Moi aussi je ne supporte plus cette situation, dormir et presque devenus impossible.

Il marqua une pause, prit d'une quinte de toux rauque désagréable.

-Eh bien...commençons par notre status...Tu est Soldat pas vrai...? Moi je suis Veilleur...

Il connaissait le status de Lukhe dans le clan ayant par le passé entendu parler de lui, être Soldat et êtres Veilleur n'avait pas vraiment de différence pour Ame, il fallait savoir se battre, etres courageux, la seule différence présente, était qu'être Veilleur demande à aimer la solitude pour éviter de devenir foux à toujours faire le tour du territoire seul, surtout dans les conditions météorologique actuel. Il ne savait pas quoi rajouter de plus à la discussion, attendant la réponse de Lukhe. Un presque silence s'installait rapidement, brisé sans respect par les grondements du volcan, qui ressemblaient presque à ceux d'une bête sauvage, certainement pas docile et inoffensive. C'était comme si la nature elle-même prouvée qu'elle savait montrer les crocs à ces habitants.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Lukhe
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 90
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 17

Identitée du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Gnuhu... L'amour ne se contrôle pas, après tout...

MessageSujet: Re: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   Ven 18 Aoû 2017 - 14:15

Une pluie de cendres.


À voir la manière dont il se décrochait la mâchoire dans un bâillement faramineux, Ame était particulièrement fatigué, à moins que ce ne soit l'ennui qui lui dicte sa conduite. Le jeune Soldat manqua de rouler des yeux alors qu'il s'acharnait, du bout des crocs, à nettoyer son pelage souillé. Le mâle de sable, face à lui, finit par en faire autant et grimaça autant que lui. Il se sentait moins seul, mais la vitesse à laquelle il termina sa toilette fit songer à Lukhe combien il maudissait parfois ses poils beaucoup trop épais. Alors que l'autre le regardait il se contenta de soigneusement détourner les yeux, feignant de plus d'intéresser à son poitrail qu'à autre chose.

-Ce n'est pas bien grave...Moi aussi je ne supporte plus cette situation, dormir est presque devenu impossible.

Donc le brun avait vu juste au départ, le bâillement devait venir d'insomnies répétitives. Lui n'avait pas de réel problèmes pour trouver le sommeil, mais peut être était-ce du à un manque de réelle empathie envers ses voisins. Quoi qu'il se surprenait parfois à songer à l'Aveugle, ce seul Estival aux conversations à l'intérêt vif et à la façon de penser surprenante. Était-il encore entier sous ces pluies de cendres, face à ces catastrophes qui s'abattaient une à une sur son territoire? Un jour, sûrement, il irait le vérifier. La toux de son camarade le tira de ses pensées et il se rendit vite compte qu'il léchait le même endroit depuis un bon moment.

-Eh bien...commençons par notre statut...Tu es Soldat pas vrai...? Moi je suis Veilleur...

Puisqu'il avait répondu à sa propre question, le plus petit ne jugea pas utile de faire entendre sa voix tout de suite. Aux grondements assourdissants du volcan se mêlaient les coups de langue vigoureux du Soldat, qui ne se sortirait pas de cette difficulté sans avoir la bouche emplie de suie. Le silence qui s'installait entre eux finit par l'incommoder, et il reprit d'une voix toujours plus franche que celle d'Ame:

-S'tu ne parviens pas à dormir, peut être que les guérisseurs auront quelques plantes pour toi. J'sais pas si ce s'ra très utile, mais un Veilleur somnolant c'est pas l'top.

Il releva à son tour les yeux vers l'autre mâle, fronçant le nez, tout en songeant que finalement faire sa toilette pour retourner dans la saleté ensuite n'était pas forcément une idée excellente. Mais c'était plus fort que lui, cependant.

-Ça m'étonne de pas t'avoir croisé plus tôt. Sois j'suis complètement aveugle... il eut un léger rictus à ce mot, bien malgré lui, avant de continuer:Soit tu ne te mêles pas forcément aux autres. Tu m'as pas l'air très... Démonstratif, j'me trompe?

Ah le fameux tact du petit brun, c'était toute une histoire. Sa grande gueule le perdrait un jour, et mettre les gens à l'aise n'était pas non plus tout à fait son fort. Mais il fallait bien alimenter la conversation malgré son côté peu bavard, sinon ils aimaient finir par se fixer stupidement dans le blanc des yeux jusqu'à se décider à rentrer.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un champ de cendres. [ft Lukhe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un champ de cendres. [ft Lukhe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire du Printemps :: Champ aux coquelicots-
Sauter vers: