Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Printemps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira]
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Lun 22 Mai 2017 - 16:10


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira

Kérès foulait le sol de la forêt à vive allure. Il avait commencé sa ronde le matin même et avait parcouru une bonne partie du territoire printanier et désormais, il lui restait une infirme partie de la forêt sans fin à vérifier avant de rentrer. Il n'était pas inquiet, ce lieu n'était pas celui où l'on pouvait retrouver le plus d'intrus puisqu'ils s'y perdaient aisément. Et puis il ne devait pas y avoir grand chose à voir pour eux ici, si ce n'étaient les proies qui s'y trouvaient. Toutefois, ces dernières étaient bien moins présentes depuis l'éruption qui avait eu lieu en territoire estival... Cette fichue éruption qui compliquait les choses à tout le monde. Kérès se fichait royalement de ce qui pouvait bien arriver à ces estivaux mollassons, ils pouvaient bien brûler sur leur propre territoire qu'il ne verserait pas une larme. Mais la catastropha avait également des répercutions sur les autres territoires. Le ciel semblait perpétuellement sombre et parfois les cendres pleuvaient sur la terre recouvrant ici et là le sol de particules grises. Tout semblait désolé. Les proies se cachaient, s'éloignaient le plus possible de la zone la plus dangereuse. La pluie était acide et causera surement des problèmes... D'ailleurs le soldat avait fait son possible pour sortir quand rien ne se passait et se mettre à l'abri quand les choses risquaient de tourner au vinaigre.

Pourtant la pluie semblait prête à tomber à nouveau et Kérès préférait être rapidement de retour aux tanières. Il pressa le pas, ne se déconcentrant pas pour autant de sa tache, bien qu'il était peu probable de croiser un intrus idiot pendant ces temps troublés. Sa route le mènerait droit à la plaine aux cerisiers et il ferait son rapport avant de se mettre à l'abri et de manger tranquillement, loin de ces foutues cendres qui collaient à son pelage. Le loup au pelage sombre crut voir une ombre passer sur le côté, en sens inverse, et se demanda s'il s'agissait d'un intrus. Son attention toute focalisée sur le bruit qu'il avait émis, il ne vit pas le creux brutal qui se trouvait devant lui et glissa, laissant échapper un cri de surprise qu'il espérait être le seul à avoir entendu. Secouant la tête une fois remis du choc, il s'incendia mentalement. Il connaissait ce maudit creux, situé à quelques centimètres d'un arbre. D'ailleurs il était souvent rempli d'eau en automne quand il pleuvait. Ou tapissé de boue.  Kérès jura. Il n'était pas si profond que ça, mais il allait être difficile pour lui d'en sortir, les parois étaient glissantes dues aux pluies récentes. Il rata plusieurs tentatives mais ne se résigna pas pour autant. Il réfléchissait à comment faire et essayait de sortir depuis de longues minutes quand il entendit des bruits de pas et sentit l'odeur de son clan. Qui donc allait le voir dans une situation aussi pitoyable ? La tête du membre de son clan dépassa du dessus du trou. Et le soldat lui lança :

- Ah, tu tombes bien. J'aurai besoin d'un coup de patte.

Les salutations, merci et tout le tintouin viendront après. Sa priorité était de sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue55/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mer 24 Mai 2017 - 10:25


    L’absence de Jayden blessait la bêta bien plus qu’elle ne le laissait paraitre. Ce n’était pas parce qu’elle n’affichait pas ses sentiments personnel qu’elle en était dépourvu et, malheureusement pour elle, les mots de Dandelion s’étaient envolé bien plus au fond de son esprit qu’elle ne l’aurait voulu. Bien que persuadé que cette épreuve ne mettait pas sa fidélité à l’épreuve, Seira se demandait si un jour l’alpha reviendrait en chevalier triomphant pour reprendre un trône qu’elle aurait sauvé avec des printaniers dévoué à une saison moribonde.

    La bêta secoua vivement la tête, elle n’avait pas lieux d’avoir de tels pensés, le printemps ne demandait pas ses sombres réflexions mais ses services zélé. Le ciel c’était couvert rapidement aujourd’hui et, malgré la clairvoyance de la louve, elle ne put prévoir et évité le déluge cendré qui s’en suivit. Seira grinça des dents, elle haïssait la pluie dont la pellicule aqueuse l’empêchait de déployer son pouvoir électrique. Ce rideau diluvien était bien son pire ennemis, car elle ne pouvait le contrôler, ni l’évité indéfiniment. Principal symbole de l’automne qui, comme toutes saisons contraire, écœurait la bêta, elle était également la raison pour laquelle elle n’avait jamais mis les pieds sur le territoire des feuilles mortes.
    Bondissant au-dessus d’une racine grisée, jetant un bon coup d’œil sur le sol boueux où ses pattes courtes atterrissaient, Seira détalait dans la forêt sans fin dans l’espoir d’atteindre la tanière commune avant que la pluie ne cesse.

    Cependant, malgré son rythme effréné un hurlement la fit se stopper net dans sa course désespéré. Regardant autour d’elle avec attention, agitant son oreille cassé en tous sens elle finit par trouver, dissimuler entre deux gouttes d’eau, l’odeur familière de l’un des siens. Elle poussa un petit grognement en jetant un coup d’œil sur le chemin de terre battue qu’elle voulait emprunter, mais renonça facilement à l’idée d’aller s’habiter. A vrai dire, abandonner cette jeune pousse ne l’avait jamais effleuré, elle regrettait juste que la pluie s’infiltre entre ses poils sombres.

    Se guidant avec le fin fils olfactif, Seira parcourait du regard la clairière de la forêt sans parvenir à trouver le printanier a qui avait crié quand, soudain, il donna à nouveau de la voix et la guida avec aisance jusqu’à lui. La petite louve pencha la tête au-dessus d’un trou béant situé entre deux racines d’un chêne imposant.

    - Ah, tu tombes bien. J'aurai besoin d'un coup de patte.
    - Kérès ? Comment as-tu fait pour arriver là ?

    Les mèches blondes de la louve, d’habitude échevelé, étaient compactes et lises, lui caressant les joues par de petits mouvement de balancier. Dès qu’elle faisait un mouvement de tête, ses dernières ondulaient à la faible lueur de la lumière qui filtrait entre les épais nuages de cendres des cieux. Cependant, ses cheveux étant loin d’être sa préoccupation première, Seira chercha autour d’elle un moyen de sortir son compagnon de ce trou avant que l’eau ne s’engouffre dans l’orifice et ne le noie. Un drame était si vite arrivé.

    - Zut.

    Sachant pertinemment qu’elle n’aurait pas la force de lui tendre une racine et de la tiré vers elle, la louve coloré invoqua son nuage magique. Ses petites ailes brumeuse s’unir avant de grossir et de venir opaque, d’un blanc pur et doux. Elle sauta sur le petit nuage, ainsi formé, et descendit rejoindre le louve brun dans le trou.

    - Saute, je vais essayer de t’aider.

    Elle lui aurait volontiers proposer de monté sur son nuage, mais l’invocation ne pouvait porter qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Mar 11 Juil 2017 - 0:18


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira


- Kérès ? Comment as-tu fait pour arriver là ?

- J'ai glissé. J'avais cru voir quelqu'un et je n'ai pas regardé où je mettais les pattes...

Lorsque sa tête auréolée de mèches blondes trempées dépassa du creux, Kérès reconnut Seira et fut soulagé. La Bêta ne faisait pas partie des loups du clan ou d'ailleurs avec qui il avait déjà eu des altercations et qui l'aurait volontiers laissé croupir dans ce trou. Elle s'activait d'ailleurs déjà à chercher un moyen de l'en sortir. Il ne manquerait pas de la remercier après ces évènements. Il n'avait pas la moindre envie de se noyer et elle semblait déterminée à l'aider. C'était une bonne chose que les liens entre les membres d'un clan soient forts. Qu'ils se connaissent en détail ou seulement de vue, ils n'étaient qu'un et comptaient les uns sur les autres. Que vaut un clan désuni ?  Il ne survivrait pas au temps et chacun partirait de son côté pour vivre seul ou tenter d'en créer un nouveau. S'il avait continué à errer en solitaire comme ces mois durant avant de rejoindre le Printemps et qu'il était tombé dans un trou... Qui serait venu l'aider ? La voix de Seira le sortit de ses pensées.

- Zut.

Le soldat observa en silence la louve utiliser son pouvoir et invoquer un espèce de nuage en transformant ses petites ailes. Il ne l'avait jamais vu à l’œuvre, comme c'était le cas pour la majorité des loups de son clan. Qe voulez vous, depuis que c'était la paix parfaite et l'entente merveilleuse entre tout le monde, plus personne ne se battait et donc n'utilisait ses pouvoirs. Le loup sombre ne s'étonnerait même pas si certains ne savaient plus s'en servir. Rien de tel que la paix pour rouiller les guerriers. Lui-même ne manquait jamais de s'entraîner et d'utiliser ses capacités contre les imbéciles qui traversaient la frontière printanière comme s'ils étaient chez eux partout. Seira était descendue dans le trou sur son nuage cotonneux. Kérès haussa un sourcil interrogateur, se demandant ce qu'elle avait en tête.

- Saute, je vais essayer de t’aider.

Ah bon ? Elle voulait qu'il essaie de sauter à nouveau ? Et l'aider en le poussant derrière ou quelque chose de ce genre ? Soit. Le soldat hocha la tête en signe d'approbation. Il se tapit sur lui-même et prit autant d'élan que possible pour sauter. Il s'agrippa à la paroi autant qu'il le put et sentit que la Bêta l'aidait à monter. Une fois qu'il sentit le sol sous ses pattes avant, il poussa de toutes ses forces pour remonter entièrement. Il se laissa tomber sur le bord pour souffler quelques instants puis se redressa tant bien que mal. Grimaçant à cause de la situation dans laquelle la Bêta l'avait vu plus tôt, il ravala sa fierté. Reconnaissant, il la remercia.

- Merci à toi Seira. J'aurai surement fini noyé dans ce trou si tu n'avais pas été là.

Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue55/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Jeu 13 Juil 2017 - 14:29


    La petite taille de Seira était plus handicapante qu’elle n’en avait l’air. N’étant pas plus grande qu’un jeune adolescent, plutôt courte sur pattes et frêle, alors réussir à faire preuve de force en retirant un de ses compères d’une gorge béante de la terre se révélait être l’une de ses missions les plus ardu. Cependant, pour compenser ce manque de force, la bêta faisait preuve d’ingéniosité et d’improvisation. C’est pourquoi elle avait invoqué son nuage magique et c’était glisser dans le trou avec Kérès.

    Le mâle la regarda d’un air dubitatif, peu convaincue par ce qu’elle essayait de lui dire, mais il lui fit malgré tout confiance et bondit de nouveau vers les parois glissantes du piège. Sans attendre une seconde de plus, Seira ordonna mentalement à son nuage de s’élever et, avec ses petites pattes et ses épaules, la femelle poussa de toute ses forces le postérieur de guerrier en dehors du trou. Kérès eut à peine posé ses pattes sur la terre ferme que les rebords boueux s’effondrèrent pour aller s’écraser dans un puits infecte d’eau, de terre et de cendre.

    - Merci à toi Seira. – La louve bondit de son nuage qui s’évapora et se reconstitua en aile cotonneuse au-dessus de ses épaules. - J'aurai surement fini noyé dans ce trou si tu n'avais pas été là.
    - Tu me remercieras plus tard, il faut se mettre à l’abri.

    Dans le ciel noir, on entendit la pluie s’intensifier. Un coup d’œil vers les cieux, un cliquement de langue contrarié et la femelle s’en retourna par petit bond vers un amas de buissons épineux.

    - Suit-moi.

    Il était rare que Seira face des patrouilles, trop occuper qu’elle était à veillez sur les siens et cette saison qui lui réchauffait le cœur chaque matin par ses effluves de jeunes fleurs, mais elle connaissait cependant quelques petits recoins secrets. Elle ne c’était pas toujours disputer avec sa sœur, dans le temps elles étaient même inséparable, elles avaient leurs propres jeux, leurs codes secrets et surtout leurs cachettes qui, depuis leurs confrontations, étaient laisser à l’abandon. Cependant, la louve noire n’oubliait pas cette période douce et innocente auxquelles elle pensait avec mélancolie quand la pluie se mettait à tomber. C’était l’une des raisons pour laquelle Seira haïssait les effluvent mortelles du volcan.

    Fuyant la pluie et les regrets, bondissant aux dessus de brindilles, se coulant sous les énormes racines de la forêt sans fin, la bêta guida Kérès vers une petite tanière de blaireau qui les maintiendrait à l’abri de la pluie. La cachette puait toujours autant le vieux rat mort, mais au moins elle était sèche. La femelle se secoua compulsivement une fois à l’intérieur, peut lui importait alors l’apparence et la tenue, car l’eau lui était rentré dans les oreilles.

    - Non d’un chien. Çà ne s’arrêtera donc jamais ?

Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Mer 19 Juil 2017 - 15:20


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira


- Tu me remercieras plus tard, il faut se mettre à l'abri.

Kérès était on ne peut plus d'accord. Il ne tenait pas à s'enraciner ici alors que le chaos était maître et que la pluie commençait à tomber avec plus d'intensité. Foutu volcan. Au moins, personne ne risquait de se promener ou de chasser ici par un temps pareil, il n'avait donc probablement pas besoin de continuer de surveiller le territoire. D'ailleurs, restait il quelque chose à chasser dans le coin alors que les cendres pleuvaient partout ? Sûrement plus ici que chez les estivaux. Le loup sombre se demanda où ces imbéciles pourraient bien se réfugier pour échapper à la catastrophe et espéra qu'il ne leur viendrait pas à l'idée de se taper l'incruste ici. Quoi qu'une bonne bataille ferait du bien au clan printanier et redorerait son blason, montrant qu'ils sont toujours là et prêts à en découdre. La voix de la Bêta le sortit de ses pensées.

- Suit-moi.

Le soldat ne se fit pas prier et emboita le pas à la louve blonde après un hochement de tête. Il n'avait pas la moindre idée de l'endroit où elle l'emmenait mais était certain que ce n'était pas aux tanières. Elles étaient de toute manière trop loin pour offrir un abri le plus rapidement possible. Il la suivit en silence, posant les pattes sur le sol avec prudence malgré la vitesse, pour éviter de glisser une seconde fois. Il manqua une fois ou deux de trébucher sur des racines ou des petits rochers, mais se rattrapait de justesse à chaque fois. Finalement, ils arrivèrent devant une tanière de blaireau dans laquelle ils se faufilèrent. Elle semblait inhabitée depuis un bon bout de temps, ce qui n'était pas plus mal. Manquait plus qu'ils se battent contre cette bête près avoir affronté le déluge. Le pelage du soldat était hirsute et de nombreuses goutelettes brillaient dans son échine épaisse. Il alla se secouer quelques pas plus loin pour ne pas déranger sa camarade, qui fit de même.

- Nom d'un chien. Ça ne s'arrêtera  jamais ?

- Tout a une fin. Avec un peu de chance ces pluies cesseront bientôt et notre territoire sera en bien meilleur état que celui des estivaux.

Kérès se fichait de leur sort, mais celui du territoire de son clan le préoccupait. La lave ne parviendrait probablement jamais jusqu'ici, mais les proies seront elles partie vers des horizons moins dangereux ? À quoi servait un territoire s'il n'apportait pas de quoi se nourrir et survivre ? À quoi servait un territoire en ruine ? Les hivernaux et les automnaux n'allaient certainement pas essuyer beaucoup de pertes, tout comme eux. Qu'allaient faire les autres clans ? Qu'allait faire le printemps ? La catastrophe avait ébranlé tout le monde. Le soldat soupira. Non pas parce qu'il était abattu, mais de frustration.

- N'y a t-il pas de bénéfice à tirer de cette situation ?

Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue55/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mar 25 Juil 2017 - 18:38


    La pluie torrentielle se déversait sur le printemps comme si le déluge était réellement arrivé. Seira ne put se retenir de s’ébroué plusieurs fois, l’eau lui était tellement insupportable qu’elle ne supportait qu’à peine son contact et elle se sera volontiers rouler dans la poussière si Kérès n’était pas à ses côtés. Rendu hystérique par la pellicule aqueuse qui recouvrait sa fourrure coloré la bêta ne fut cependant pas sourde aux propos du soldat qui, malgré l’absence d’expression faciale, la toucha terriblement.

    - N'y a t-il pas de bénéfice à tirer de cette situation ? – soupira-t-il de façon fataliste

    Le cœur de Seira battait rapidement suite à l’excitation de la course qui, malgré que son esprit était désormais au repos, n’était pas retomber. Elle se rapprocha du loup brun qui, d’un œil résigner, contemplait le déluge se déverser sur leur monde, leur univers. La blonde regardait l’extérieur avec le même regard, à la fois troubler et triste de constater que ce que provoquait le volcan dans sa fureur ne pourrait être arrêté.

    - J’ai bien peur que non. – murmura-t-elle à son tour. – La pluie est charger de cendre et empêche-même les arbres de se nourrir.

    Certains veilleurs étaient optimiste quant au devenir de la forêt qui, ils en étaient convaincue, renaitrait sous les cendres avec plus de panache qu’elle n’en avait jamais eux. Cependant, la terre et les végétaux avaient besoin de temps et cela n’était malheureusement pas à la porté des autres êtres vivants qui parcourait la terre printanière. Sans nourritures, les troupeaux migrerai et les loups présent subirait une famine sans nom.

    - Je n’ai jamais autant souhaité que la pluie cesse.

    Tremblant de froid autant que d’appréhension, car la douce quiétude de ce vieux toit puant la mort incitait son cœur troubler à se confié de manière totalement irraisonné à un soldat d’une loyauté sans faille. Kérès avait fait connaitre son nom et comme la dame gérait sur le clan en lui-même elle n’était pas sans savoir que son mauvais caractère était mal accueillit, mais que, par sa fidélité, on pouvait compté sur lui pour veillé sur les frontières des terres printanières. Peut-être que, elle voulait y croire, il existait quelqu’un dans ce clan qui pensait comme elle et qui saurait la comprendre.

    - Je t’avoue que … j’ai très peur pour le clan.

    Ses yeux clairs restèrent fixé sur le tumulte, craignant les éclairs turquoises qu’il pourrait lui lancer.

Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Dim 8 Oct 2017 - 12:07


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira


EDIT 13/03/18

Le boulet intersidéral que je suis s'est planté et a écrit la réponse suivante sur ce post, effaçant ainsi ce qui était au dessus auparavant :')

Désoléééé *part s'enterrer loin*
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue55/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Lun 16 Oct 2017 - 10:57


    Alors que le cœur de Seira palpitait comme une flamme agonisante en retardant le déluge au dehors, Kérès ne céda pas un seul instant et déclara, d’une voix ferme et sûre :

    - Nous sommes forts. Nous nous relèveront comme nous l'avons toujours fait. Etonné par sa déclaration soudaine, la bêta tourna des yeux surpris en sa direction. Peu importe le temps que ça prendra.

    Elle poussa un léger soupir tout en se disant qu’il avait bien raison. Que lui avait-elle pris de se laisser aller à confier des pensés aussi pessimistes alors que le printemps symbolisait bien plus que le temps des amours et des fleurs. Ils étaient la renaissance. La saison la plus puissante de l’année, car, après que l’hiver eut ravager toutes formes de vies, ils apportaient l’espoir de voir renaitre de douces couleurs pastels et insufflait dans chaque êtres vivants la douce brise de la vie, la tendre chaleur d’un lever de soleil et la quiétude qu’apportait la fin d’une longue bataille. Tous les animaux les aimaient pour ce sentiment de bienêtre qu’ils apportaient.

    La blonde secoua doucement la tête, détournant son regard azuré des prunelles turquoise du fier veilleurs, pour les tournés vers une pluie diluvienne avec un air sévère.

    - Tu as raison. Après tout, nous sommes la saison de la renaissance.

    Malgré tout, elle irait toucher deux mots aux loups aillant une affinité avec les végétaux, autant pour s’enquérir de leurs santés que du moyen de les aidés contre la cendre qui faisait grisonner leurs épaisses feuilles vertes.

    - Du mouvement aux frontières ? – lança-t-elle pour changer de sujet.

    Il ne manquerait plus qu’un estival affamé se pointe sur leurs territoires pour déclencher des hostilités. Bien que chaque territoire soit sacré pour chaque clan et protéger par ce dernier, Seira ne doutait pas que les loups de l’Eté étaient beaucoup plus tendus et que leurs situations devaient être bien pire que la leurs à cause des nuages de souffre qui balayait les flancs du volcan. Quand les estivaux avaient eu un problème, l’automne avait accouru à leurs portes pour les aidés tandis que l’hiver c’était généreusement proposer comme terre d’asile, mais le printemps, lui, c’était bien abstenu de faire un geste. Cela lui avait déjà été reprocher, comme beaucoup de chose d’ailleurs, mais ce n’était pas à la blonde de choisir que faire dans ce genre de situation. Il y avait bien Jayden pour cela, mais son absentéisme commençait à l’inquiéter de plus en plus.

    Et si Dandelion avait raison ?

    - Tu n’aurais pas eu des signes de la part de Jayden ou de Myosotis ?

Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Mar 13 Mar 2018 - 18:51


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira


- Tu as raison. Après tout, nous sommes la saison de la renaissance.

Kérès ne pouvait qu’approuver ces paroles. Le printemps était le renouveau, le retour de la vie quelque soient les épreuves. La vie et la mort n’étaient qu’une boucle infinie que nul ne saurait rompre. Quoi qu’il se passe, le printemps renaîtrait toujours de ses cendres. Ce qu’ils avaient affronté au cours du temps en était la preuve. Ils se relèveraient toujours, le soldat y croyait dur comme fer.

- Du mouvement aux frontières ?

Le soldat au regard glacé secoua la tête négativement. Lors de ses patrouilles récentes il n’avait pas aperçu ne serait-ce que l’ombre d’un intrus. Il fallait dire que ces derniers temps les choses devaient être assez compliquées pour que les autres clans s’occupent de leurs propres affaires et territoires. Toutefois, la venue d’un neutre n’était pas impossible, ainsi Kérès restait-il à l’affut.

- Pas le moindre. Chacun doit être trop occupé à gérer ses propres frontières pour avoir l’idée de s’introduire ici. Toutefois des solitaires pourraient profiter de la situation pour s’installer dans le coin. Pour l’instant, je n’ai constaté la présence d’aucun estival. Je garde tout de même l’œil ouvert.

Il ne manquerait plus que ces imbéciles se mettent en tête de se taper l’incruste. Il faudrait être stupide de croire que dans ce cas le printemps cèderait gentiment ses terres. Les estivaux ne voudraient certainement pas avoir à faire face à une guerre en plus de la destruction de leur territoire…

- Tu n’aurais pas eu des signes de la part de Jayden ou de Myosotis ?

Kérès ne put retenir un soufflement de frustration à cette question. Il n’avait, comme tout le clan, pas eu la moindre nouvelle des deux loups qu’elle avait cités. L’absence de Jayden mettait tout le monde dans l’embarras. Et si les autres profitaient de la présence de l’alpha pour les attaquer ? Que faisait le loup pendant que tous s’inquiétaient de la suite des évènements ? Croyait-il vraiment que c’était le moment de partir en vacances ?

- Non, aucun. Il poursuivit après une courte pause. Si tu veux mon avis, il va falloir se préparer à avancer sans eux. On ne peut pas se permettre d’attendre indéfiniment le retour de quelqu’un, surtout s’il s’agit de l’alpha… Une absence trop longue est mauvaise pour tout le monde. D'autant que plus l’attente s’allonge, plus les chances de les revoir s’amoindrissent.

Ou allait le monde si l’on ne pouvait même pas compter sur la présence de l’alpha pour mener les troupes ? La confusion commençait à s'infiltrer dans tous les esprits et bientôt ils ne sauront plus sur quel pied danser. Il était impératif de trouver une solution à tout ce merdier. Le loup au pelage sombre détestait quand la situation échappait à tout contrôle ou prenait un chemin non désiré. Il se rendit compte que ses paroles n'avaient peut-être pas été celles qu'auraient voulu entendre Seira. Peut-être était elle plus inquiète que quiconque à ce sujet ? Kérès se racla la gorge. Il fallait dire qu'il était bien connu pour son manque de tact et sa franchise. Se préoccuper de ce que voulaient les autres n'était pas dans ses habitudes et retenir ses paroles non plus. Il fixa la louve quelques instants avant de reprendre la parole.

- Selon toi, que faudrait-il faire ?

hrp : désolée encore pour ce délais interminable !
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue55/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Ven 13 Avr 2018 - 17:12


    Seira regardait le ciel se déchainer au dehors tandis que Kérès lui faisait son rapport. Rien. Toujours rien. Personne n’osait mettre les pattes au printemps, cela était en soit une bonne chose, mais Myosotis avait disparue et quelques mois après Jayden l’avait suivi pour une raison obscure. L’abandon de ses dirigeants mettant le printemps en grand danger, mais il plongeait aussi le cœur de la bêta dans une salle sombre où elle se tâtait entre pleurer et hurler de désespoir. Cette sensation de solitude était horrible et il ne se passait pas un seul jour sans que la blonde ne se demande pourquoi ils étaient partis.

    - Selon toi, que faudrait-il faire ?

    La blonde tourna ses grands yeux tristes vers le soldat. Il ne pouvait savoir à quel point elle était d’accord avec lui, mais que prononcer ses paroles lui était tellement difficiles qu’ils restaient bloquer dans sa gorge tandis que son estomac se contractait.

    - Je n’en sais rien Kérès. Peut-être devons-nous lancer une battue pour les retrouver ?

    Cependant, elle savait bien que tout cela était vain. Elle avait elle-même parcouru le territoire de fond en comble durant ses temps-libres, mais maintenant qu’elle n’en avait plus ce n’était pas une battue qui allait leurs permettre de remettre la main sur leurs dirigeants. Elle poussa un long soupir.

    - On ne peut pas se passer de Myosotis. Elle a tellement fait pour le printemps. Et puis …

    L’abandonner sonnait à ses oreilles comme une trahison impardonnable. Elle s’humecta les lèvres et déclara.

    - Ses enfants devront prendre sa place un jour, elle ne peut pas rester loin de son clan aussi longtemps.

    Alors que le tonnerre grondait, les paroles de Dandelion se mirent à ricocher dans son crâne.

Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Ven 6 Juil 2018 - 10:34


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira

Kérès s’en voulut presque d’avoir prononcé ces paroles en lisant la tristesse et la détresse dans les yeux de Seira. Il devinait sans peine le chaos dans lequel son esprit devait se trouver. Elle était bêta, l’absence de deux alphas consécutifs devait avoir bien plus d’impact sur elle que sur les autres membres du clan. Elle faisait partie des hautes sphères du printemps. S'il n'y avait plus personne d'autre, peut-être qu'au bout d'un moment elle devra à son tour gérer et prendre des décisions.

- Je n’en sais rien Kérès. Peut-être devons-nous lancer une battue pour les retrouver ? 

Le soldat ne savait pas quoi en penser. Ils avaient de nombreuses fois essayé de les retrouver sans succès. Il ne comptait plus le nombre de patrouilles qui étaient revenu abattues et bredouilles. Soit les dirigeants du printemps étaient déjà bien trop loin, soit ils ne voulaient pas être retrouvés. Ou peut-être avaient-ils étaient enlevés, blessés ou tués par on ne sait qui. Il lui semblait qu'ils n'auraient jamais la réponse et tout cela était très frustrant.

- On ne peut pas se passer de Myosotis. Elle a tellement fait pour le printemps. Et puis … Elle poursuivit. Ses enfants devront prendre sa place un jour, elle ne peut pas rester loin de son clan aussi longtemps.

Myosotis avait effectivement fait beaucoup pour le printemps. Kérès se rappelait encore de sa rébellion avec Aïko et la moitié du clan contre Moune et Oxymore. Lui-même avait décidé de suivre ses alphas, persuadé que leur force rendrait le printemps plus puissant que jamais. Mais appuyés par les autres clans, les rebelles avaient réussi à renverser les alphas, et Myosostis avait pris leur place. Le soldat n'avait pas été chassé du clan, tout comme les autres qui avaient soutenu le couple. Ce temps remontait à si loin qu'il lui semblait faire partie d'une autre vie.  

Quoi qu'il en soit, personne ne savait si Myosotis et Jayden avaient quitté le Printemps de leur plein gré. Personne n'avait la moindre idée de s'ils allaient revenir comme des fleurs des années plus tard, ou s'ils continueraient leur vie ailleurs. Tous étaient dans le flou, l'incompréhension et le désespoir.

- S'ils ne reviennent pas, il n'y a pas de souci à se faire pour les enfants de Myosotis. Quelqu'un peut s'occuper d'eux jusqu'à ce que l'un d'eux prenne la place de leur mère. Il soupira, ces mots lui coûtant. Quoi qu'il en soit, s'il nous est impossible de mettre la patte sur eux rapidement, le clan ne peut pas rester aussi bouleversé. Nous serions affaiblis.
Revenir en haut Aller en bas
Seira
Fleur
Seira
Race : Loup/louve
PUF * : LayLucifer
Féminin
Messages : 275
Date d'inscription : 21/12/2016
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue55/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (55/1000)
En couple ?: Attend le prince charmant
Mer 11 Juil 2018 - 19:37


    - S'ils ne reviennent pas, il n'y a pas de souci à se faire pour les enfants de Myosotis. Quelqu'un peut s'occuper d'eux jusqu'à ce que l'un d'eux prenne la place de leur mère. Il soupira - Quoi qu'il en soit, s'il nous est impossible de mettre la patte sur eux rapidement, le clan ne peut pas rester aussi bouleversé. Nous serions affaiblis.

    Seira joigne son soupir au sien en contemplant l’extérieur de la tanière où il continuait à pleuvoir des gerbes d’eau grise. Le sol humide de la forêt était loin de sentir la bonne odeur de la pluie comme il en avait l’habitude. Cela rajouta un peu plus de peine dans le cœur de la bêta.

    - Alors que faire ?

    Sa question resta en suspens un long moment avant de tomber lourdement sur le sol souillé par un filet d’eau de pluie qui glissait jusqu’à leurs pattes.

    - S’ils ne reviennent pas maintenant, le printemps risque de mourir.

    Le volcan n’offrait pas de répit aux autres saisons. Capricieux, il crachait des langues de feu et toussait des nuages de cendres qui asphyxiait les plantes et les animaux sans que personne n’eut pu intervenir. La blonde baissa les yeux en se demandant si on alpha aurait pu faire quoi que ce soit pour les siens.
    Elle dégluti, ravala ses larmes qui menaçait de lui monter aux yeux et se leva d’un bond.

    - La pluie ne se calmera pas. Viens, il faut rentrer.

    Il faut rentrer et retrouver Myosotis avant de dépérir comme les herbes à la venue de l’hiver. C’était ce dont Seira se persuadait pour garder espoir, cependant les paroles viciées de Dandelion ne cessait de la hanté dans ses rêves les plus houleux et, parfois, son cœur prenait d’autres chemins dont elle n’aurait jamais supposé l’existence.



[HRP: On peut s'arrêter là si tu veux :') ]
Revenir en haut Aller en bas
Kérès
Tige
Kérès
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii
Masculin
Messages : 174
Date d'inscription : 23/01/2014
Âge : 21
Ta localisation réelle : Nirn

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Notoriété:
[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Left_bar_bleue10/1000[Terminé] Le courroux des cieux [Pv Seira] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: Non.
Jeu 12 Juil 2018 - 16:06


❝ Le courroux des cieux
feat. Kérès & Seira
- Alors que faire ? 

Kérès n'en savait rien. Il avait pour habitude de laisser les choses aller dans la direction que leur donnait le destin. Pendant de longues années, il ne s'était jamais préoccupé du sort d'autrui et n'avait fait qu'agir pour sa propre vie. Mais quoi qu'il en soit, quand il avait pris une décision à un moment ou à un autre de son existence, il l'avait fait fermement, sans aucun regret. S'ils devaient poursuivre leur route sans Myosotis ou Jayden, peu importe la peine que cela leur causerait, lui le fera.

- S’ils ne reviennent pas maintenant, le printemps risque de mourir.

Le soldat comprenait les doutes qui agitaient l'esprit de la louve. Mais comme ils le disaient auparavant, le Printemps était la saison de la renaissance. Quelqu'un prendrait leur place en leur absence, et s'ils ne revenaient jamais, leurs enfants prendront leur place quand ils en auront l'âge. De ce qu'il s'en rappelait, c'était toujours ainsi que les clans avaient procédé en cas de disparition d'un meneur.

Kérès pesta intérieurement en avisant la pluie chargée de cendre qui tombait toujours à l’extérieur de leur abri de fortune. Lui qui n'avait pas grand chose à faire des plantes et des bestioles en général, grinçait des dents en imaginant l'état catastrophique de leur territoire si les choses continuaient ainsi.

- La pluie ne se calmera pas. Viens, il faut rentrer.

Le soldat hocha la tête et se redressa, s'étirant rapidement. Il tenta un sourire rassurant en direction de Seira, qui semblait bien plus affectée par cette affaire qu'il ne l'aurait pensé. Tenté, car il n'avait pas réellement l'habitude d'esquisser des sourires sincères. Au moins avait-il essayé et espérait-il qu'elle ne croit pas qu'il se moque d'elle. Quoi qu'il se passe, il était persuadé que le printemps s'en sortira et qui sait, peut-être plus fort que jamais. Il suivit la louve dans le déluge à l’extérieur, en direction de la chaleur de leur camp.

hrp : yep ça me va c:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: