Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Aveugle
Administratrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 408
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 19
Ta localisation réelle : Aux environs de Paris

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Popularité:
5/100  (5/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Sam 28 Jan 2017 - 22:48



Œil pour Œil, Eté pour Hiver
Avec Goriar

Brr ! Ce qu'il pouvait faire froid en Hiver ! Malgré son épaisse fourrure, l'Aveugle n'avait qu'une envie : se blottir au sommet du Pic du Soleil et de laisser le soleil le bercer dans sa chaude étreinte. Peut-être qu'enfin son clan actuel finissait par déteindre sur lui, cela pourrait expliquer pourquoi le chien-loup s'était lancé dans cette quête. "Trouve Goriar et punis-le d'avoir enfreint les limites estivales en agressant l'alpha. Méfies-toi, c'est un combattant aguerri, il se croit plus fort que tout le monde." Quoi ? C'est tout ? Rien de plus corsé qu'un prétendu "combattant aguerri" ?

"L'Eté qui t'offre de la baston sur un plateau doré..." ricana une voix mauvaise au fond de lui. "De quoi pourrais-tu te plaindre ?!"

L'Aveugle sourit.  Ses pattes s'enfonçaient profondément dans la neige tandis qu'il s'arrêtait de temps en temps pour renifler, traquant l'odeur du dénommé Groriar. Goriar. Peut importe.

La frontière de l'hiver n'était pas très hospitalière pour un aveugle. En plus de voir passer quelques veilleurs et d'être atrocement froide, les estivaux disaient qu'une immense crevasse déchirait le sol, comme l'une des cicatrices de l'Aveugle, et ce dernier n'avait pas la possibilité de la voir et ainsi de s'en sécuriser. Mais l'estival avait confiance en ses sens restants : il était vieux, mais expérimenté. Un stupide abîme ne pouvait pas tuer un loup qui avait déjà bravé la mort.

La trace du dénommé Goriar était difficile à suivre. Il avait probablement neigé récemment, et les effluves étaient presque toutes effacées, même un flair entrainé comme celui de l'Aveugle ne pouvait les sentir. De plus, sa concentration était dirigée sur une chose un peu plus importante : ne pas tomber dans l'abime. Une odeur d'humidité avait fini par lui parvenir, traduisant la présence proche de quelque chose de rocailleux. L'Aveugle était atteint de cécité, mais il n'était pas stupide. Il savait qu'il devait être prudent.

De bonne humeur, il avançait avec précaution, longeant ce qu'il supposait être l'Abîme - ou peut-être une simple crevasse. Cette "promenade" lui rappelait sa jeunesse alors qu'il venait d'arriver en cette terre étrange qu'on appelle Four Seasons. Fier et vigoureux, meurtrier et cruel, il l'était alors, et bien qu'il ait commis de nombreuses actions qu'il regrettait souvent sans trop se l'avouer, l'Aveugle avait apprécié cette époque d'aventures et de sang. Depuis, il avait vieilli, il s'était installé dans un clan, il avait tissé des amitiés - un brin de tendresse le saisit en pensant à Aydahven et à Arwen - et il manquait d'actions. Quoi de tel qu'une quête en territoire ennemi pour combler ce besoin ?

Ce besoin étrange.

Ce besoin tordu.

Une odeur reconnaissable se faufila jusqu'à lui. Pas celle du loup qu'il traquait depuis les Falaises de Seregon, non.

Celle du bois.

L'Aveugle dressa les oreilles, surpris. Il renifla à nouveau puis s'approcha de ce qu'il devinait comme être une structure. Le vent sifflait tout autour, accompagné du craquement du bois et du grincement de la pierre. Le regard suspicieux, le chien-loup posa une patte avec précaution.

Le contact froid de la pierre lui répondit.

Un pas, puis un autre, puis encore un autre. La pierre était glaciale et lisse, légèrement givrée par endroits et couverte d'une fine pellicule de neige. Mais surtout...

Elle était au milieu du vide. C'était un pont.

L'Aveugle aborda un large sourire. Ses yeux sans vies brillèrent de sa fougue d'autrefois.

"Pas trop tôt..." songea-t-il en un grognement.

Sans attendre davantage, il s'engagea sur le pont. L'odeur des loups était ici plus reconnaissable, surtout une : celle de Goriar. Elle était récente, très récente.

Le vent glacial siffla, portant un autre bruit avec lui. L'Aveugle se stoppa sur le pont.

Il y avait un autre loup sur ce pont. Qui ? Difficile à dire. Il aurait voulu miser sur sa proie, mais trop d'odeurs se mélangeaient en plus de celle du froid, et bien que l'odeur de Goriar soit récente, le vent allait dans le mauvais sens. C'était un pari risqué.

L'Aveugle eut un sourire moqueur. Il aimait les paris.

-Eh bien ! s'exclama-t-il d'une voix suffisamment forte pour être entendue malgré le vent. On ne va pas rester planter là ! Faisons court : Je cherche un dénommé Goriar. S'agirait-il de toi, très cher ?

Il planta son regard glacial sur la position où il pensait se tenir le loup. La situation n'était pas idéale : terrain dangereux, froid mordant, loup incertain...

"Arrête de te mentir !" ricana une voix mauvaise en lui. "Ca t'avait manqué. Tu as toujours aimé les défis."

L'Aveugle ricana intérieurement. Il était décidemment d'excellente humeur.

Il espérait que son interlocuteur était bien Goriar, et si c'était le cas, qu'il était à la hauteur de sa réputation.

© codé par Michouille
Revenir en haut Aller en bas
Goriar
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Auzi, Perlou, Windanette,
Féminin Messages : 135
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 14
Ta localisation réelle : Dans les bras de mon chewi %3

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Mon nounours chéri x3

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Sam 28 Jan 2017 - 23:57

Es-tu si aveugle que ça, pour croire avoir une chance de me battre ?
Featurin Avy


De ses yeux dorées, il fixa la structure faite de bois qui s'entendait devant lui. De ses pattes, il effleura doucement la surface qui était parfaitement lisse, avant de s'engager sur le pont. De craquement retentirent à chaque pas, preuve que édifice n'était pas tout jeune, si ses souvenirs étaient bon, il l'avait toujours connu. Après avoir senti ses pattes déraper, ils avaient sortit ses griffes produisant un crissement sourd. Le bois était couvert de givre et un faux mouvement il donnerais un aller sans retour pour le vide et il doutait fortement qu'il échapperait à la mort. Ce qui serait d'ailleurs un fin bien stupide.

Un vent glacé soufflait... non... fouettait le pont et faisait l'effet de piques qui s'enfoncerait dans votre fourrure. Ce froid mordant n'arrêta pas notre brave lupin, qui continua sa route, non sans légèrement grelotter. Un craquement parvint à son oreille. Un animal ? Probable, très probable. Il ne se stoppa pas pour autant, bien décidé à traverser le gouffre sans finir en glaçon.

Son museau détecta une odeur, une odeur presque familière pour lui. Elle lui rappelait la rencontre, plutôt mouvementée, avec l'alpha de l'été, cela le déplaisait fortement de se souvenir d'avoir du se plier aux ordres d'une nunuche pareille. La tête du loup solitaire lui revint aussi à l'esprit, celui qui lui avait sauvé la vie, mais qu'il ne pouvait pas non plus supporter ! Qui était t-il pour lui donner des ordres !? Il inspira profondément l'air glacial, ce qui lui fit oublier sa colère, tellement ses poumons étaient gelées.

Ça n'était pas non plus cette odeur qui l'empêcha d'avancer, ça le motiva même à s'en éloigner le plus vite possible, mais aller trop vite et il signera son arrêt mort. Puis soudain, le grincement du bois que produisait ses pattes, se mêla à un autre, qui semblait tout proche. Il se stabilisa et tourna doucement la tête, s'attendant à n'importe quoi. N'importe quoi sauf à ça. Derrière lui se tenait un loup gris, qui semblait plutôt vieux. En essayant de se plonger dans les prunelles de celui-ci, il fut apeuré de constater que cet étranger était parfaitement aveugle. Il garda un air neutre, impassible, ne voulant pas montrer la pointe d'angoisse, qui se développait en lui.

Qui était-il ? Jamais le loup brun ne l'avait vu. Il ne devait pas être hivernal, sa carrure et son odeur était purement estival. Qu'est-ce qu'un loup de l'été pourrait venir faire au beau milieu d'une terre de l'hiver ? Il fait bien trop froid pour ces pauvres loups. Un sourire éclaira le visage du loup en face de lui.

-Eh bien ! On ne va pas rester planter là ! Faisons court : Je cherche un dénommé Goriar. S'agirait-il de toi, très cher ?

Très cher ? Au moins il avait l'amabilité d'être poli, mais ça ne changeait rien à son intrusion. Il cherchait le lupin brun, mais pourquoi ? Bonne question. Il afficha sa confusion en hochant le sourcil, mais semblait un peu en colère.

- Si c'est Goriar que vous cherchez, sachez que c'est bien moi. Je serais curieux de savoir ce que vous me voulez, c'est assez rare de voir des estivales par ici !

Il essaya d'être tout aussi poli en vouvoyant son interlocuteur, non sans clairement vouloir qu'il parte. Sur son pont pareille, il serait assez facile aux deux lupins présent dessus de faire tomber l'autre dans le vide, l'hivernal eu alors un mouvement de recul, sachant qu'il ne pourrait de toute façon pas se battre ici. Enfin si se battre était bien la raison de la venu de ce loup gris, car il pouvait tout autant avoir de nobles intentions, ce qui serait bien mieux si il tenait à la vie. D'ailleurs comment connaissait-il son nom ? Était-il si célèbre que ça, ou le savait-il grâce à Sahondra, ce qui pourrait éventuellement expliquer son intrusion. L'hivernal ne préférerait pas trop s'impatienter ici, si il restait planter là, son "ennemi", n'aurait aucun mal à "tuer" un loup congelé.




Code by Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
L'Aveugle
Administratrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 408
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 19
Ta localisation réelle : Aux environs de Paris

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Popularité:
5/100  (5/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Sam 4 Fév 2017 - 15:07



Œil pour Œil, Eté pour Hiver
Avec Goriar

Le loup qui se trouvait en face de lui resta d'abord immobile avant de répondre d'une voix grave et froide :

-Si c'est Goriar que vous cherchez, sachez que c'est bien moi. Je serais curieux de savoir ce que vous me voulez, c'est assez rare de voir des estivaux par ici !

Il y a avait de la méfiance dans sa voix, ainsi qu'une pointe...D'anxiété ? Difficile à dire avec la distance, mais l'Aveugle n'y prêta que peu d'attention : sa cible était là,  quelques mètres.

-Ah ! s'exclama-t-il à nouveau d'un ton jovial, et cette manière de parler lui rappela étrangement sa discussion avec Lukhe. Je ne te le fais pas dire ! Sacré froid ici, n'est-ce pas très cher ! Te traquer dans le froid n'a pas été facile, tu sais ? Enfin bref ! Peu importe. Passons au plus important : la raison de ma présence. Mais tu t'en doutes, non ?

L'Aveugle n'avait pas cédé au vouvoiement, lui qui ne vouvoyait personne. Néanmoins, il s'était attendu à rencontrer une brute épaisse, et il s'avérait que son adversaire était au contraire ouvert à la discussion, et témoignait d'une légère politesse. Voilà qui était curieux, mais très amusant !

L'estival sourit davantage devant le mince mouvement de recul qu'il avait capté. Goriar semblait déjà se préparer au combat. Il n'était donc pas complètement idiot, ou alors il était aussi belliqueux que le chien-loup, difficile à dire.

Sur un ton badin, comme s'il parlait de la température ou de ce qu'il avait mangé la veille, il asséna :

-Je suis ici pour te tuer !

Il tiqua à ses propres mots et secoua la tête en se corrigeant.

-...Foutre une raclée. Pas tuer. Ce ne serait pas..."civil" !

Il ricana. Sa queue battit l'air un bref moment, témoignant de sa bonne humeur, mais également de son caractère belliqueux que l'âge avait rogné, mais jamais effacé.

-On m'a dit que tu étais un bon combattant. J'ai hâte de voir ça, gronda-t-il plus sourdement, retrouvant son sérieux.

Puis sans prévenir, il chargea sur l'hivernal. Rien n'avait annoncé son attaque dans son attitude, si bien que l'Aveugle espérait le prendre par surprise. Certes, le terrain était dangereux, et un mauvais mouvement pourrait envoyer les deux loups dans le vide, mais tandis que le vent glacial ébouriffait l'impeccable pelage gris de l'estival, ce dernier sentait tout son cœur et son sang rugir devant le combat qui l'attendait.

Et il n'avait pas peur.

En un éclair, il était sur Goriar et la violence du choc se répercuta dans tout son corps.

"Que la fête commence !" ricana une voix mauvaise.

© codé par Michouille
Revenir en haut Aller en bas
Goriar
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Auzi, Perlou, Windanette,
Féminin Messages : 135
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 14
Ta localisation réelle : Dans les bras de mon chewi %3

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Mon nounours chéri x3

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Lun 6 Fév 2017 - 22:37

Es-tu si aveugle que ça, pour croire avoir une chance de me battre ?
Featurin Avy


Une étincelle jaillit dans les yeux de l'hivernal, comme ci il se préparait à un combat, qui aura lieu intentions pacifiques ou non. Son adversaire pouvait sembler impressionnant, mais sa cécité et son probable grand âge le ferrait commencer avec un désavantage, problème que l'hivernal se ferra une joie d'exploiter.

-Ah ! Je ne te le fais pas dire ! Sacré froid ici, n'est-ce pas très cher ! Te traquer dans le froid n'a pas été facile, tu sais ? Enfin bref ! Peu importe. Passons au plus important : la raison de ma présence. Mais tu t'en doutes, non ?

L'inconnu recommençait avec sa politesse qui sonnait très provocatrice à ses oreilles, lui rappelant un peu ce stupide loup indigo. Bien que ça n'était pas dit clairement, l'imagination pouvait bien faire le reste, cet estival n'était pas là pour jouer. L'hivernal recula un peu, fout de rage, il semblait totalement désemparé et perdu, ce qui ne lui ressemblait pas du tout.  

- Tu vas arrêter de faire l'idiot et déguerpir vite fait d'ici ! Je n'ai pas le temps de jouer avec des imbéciles dans ton genre qui se croient tout permis !

Ces paroles sonnait bizarre sortant de sa bouche, étant lui même un imbécile qui fait ce qu'il lui plait.

-Je suis ici pour te tuer !

Tuer.

Ce mot était presque familier pour lui, il devait l'entendre tout les jours, au même titre que: sang ou mourir. Il cherchait la bagarre... très bien, monsieur vas être servi !

-...Foutre une raclée. Pas tuer. Ce ne serait pas..."civil" !

- Moi en revanche je ne me contenterait pas de te foutre une raclée !

Ce loup devenait de plus en plus bizarre, voir même effrayant, mais peut importe ! L'hivernal n'allait pas cracher sur un combat, surtout que son ennemi paraissait fort.

-On m'a dit que tu étais un bon combattant. J'ai hâte de voir ça.

-Cesse les compliment ! Commenç..

Il fut violemment interrompu par l'estival qui se jeta sur lui. Il n'avait pas pu prévoir cet attaque et fut rapidement bloqué, le dos contre le sol gelé. Il n'avait qu'une envie, se débattre dans tout les sens pour se dégager ce qu'il ne fit pas, tenant à sa vie. Il essaya donc de griffer le flanc de son adversaire avec ses pattes arrière, tout en poussant avec ses pattes avant pour se faufiler. Il réussi, mais en étant si proche du vide que le vent pourrait presque le faire tomber. Il mordit la patte de son adversaire voulant le faire reculer pour pouvoir se relever en paix. En tout cas ce combat qui venait à peine de commencer devenait plutôt intéressant ....

HS: Desolé de cet réponse, j'avais pas trop d'idée e,__e Ah ! Et tu savais que j'ai fais le même nombre de mots que toi xD

Code by Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
L'Aveugle
Administratrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 408
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 19
Ta localisation réelle : Aux environs de Paris

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Popularité:
5/100  (5/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Mar 7 Fév 2017 - 21:46



Œil pour Œil, Eté pour Hiver
Avec Goriar

Goriar avait lancé quelques mots que l'Aveugle n'avait pas écouté. En une presque-agréable onde de choc, l'impact se répercuta dans le corps du chien-loup, et l'hivernal en fut comme prévu ébranlé. L'Aveugle remarqua que son adversaire était massif, quoiqu'un peu plus petit que lui, mais la résistance de son corps témoignait d'une forte musculature.

Mais cette musculature de jeune ne valait pas celle forgée par l'expérience de l'estival.

Déséquilibré, Goriar finit en un bruit sourd sur le dos, et l'Aveugle retomba sur lui, emporté dans son élan. Il retroussa les crocs, le regard soudain rougi d'une lueur sanguinaire : il n'en fallait pas plus pour lui faire oublier qu'il ne devait pas tuer l'hivernal.

Avec un grognement bestial, il fondit vers la gorge de son adversaire, le retenant au sol par ses membres puissants. Mais l'hivernal le déséquilibra en le griffant violemment de ses pattes arrières au niveau des flancs. L'Aveugle grogna de douleur, et manqua sa cible : ses crocs ne perforèrent que l'épaule, où ils s'enfoncèrent superficiellement. Il voulut reprendre sa prise, mais ses mâchoires claquèrent dans le vide tandis qu'en le griffant violemment, Goriar parvenait à affaiblir l'emprise de l'estival et à le repousser. Ses crocs s'enfoncèrent alors dans l'un des antérieurs de l'Aveugle qui siffla de douleur et lâcha prise, permettant à l'hivernal de se redresser. Il s'écarta et cracha le sang qui empoissait sa gueule.

-C'est tout ce que tu as dans le ventre ? ricana-t-il en raidissant ses muscles, prêt à réattaquer.

Il gronda sourdement d'un air moqueur et agressif, les crocs à découverts laissant percevoir un sourire ensanglanté et belliqueux.

L'Aveugle avait vieilli, et il s'était adouci avec le temps. Mais le simple goût du sang lui remémorait son passé et effaçait les remords que le temps avait réussi à graver dans son cœur de pierre.

Après tout, il n'était qu'une bête de combat.

Passant sa langue sur son museau pour en effacer le sang, il repassa à l'attaque.

Cette fois pleinement conscient de la corpulence de son adversaire, l'attaque ne se fit pas frontale : en un mouvement leste, l'estival passa sur le côté pour prendre l'hivernal de flanc. Un vent glacial le frappa, lui rappelant la dangerosité du terrain. Les babines retroussées, le chien-loup s'élança en un bond agile qui démentait son âge et ses crocs transpercèrent à nouveau l'épaule de son adversaire, mais cette fois de manière bien plus profonde. Le sang gicla dans la gueule de l'estival qui sourit, fermement accroché. Néanmoins, une douleur vive l'élança au niveau de son antérieur, le déconcentrant légèrement, et lui rappelant la morsure qu'il venait d'endurer, mais également qu'il n'était pas invincible...

HRP:
 

©️ codé par Michouille
Revenir en haut Aller en bas
Goriar
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Auzi, Perlou, Windanette,
Féminin Messages : 135
Date d'inscription : 07/06/2016
Age : 14
Ta localisation réelle : Dans les bras de mon chewi %3

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Mon nounours chéri x3

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Lun 10 Juil 2017 - 17:41

Es-tu si aveugle que ça, pour croire avoir une chance de me battre ?
Featurin Avy

Le loup brun grogna férocement. Il essayait de garder son calme, mais les provocations et le fait que l'hivernal l'ait sous-estimé, l'énervait, tellement. Mais après tout pourquoi se retenir ? Peut être que dans sa rage il risquerait de glisser, sûrement, mais ça n'était pas vraiment ça qui le retenait. C'était le fait que son adversaire était vieux et non-voyant ? Pas vraiment, ça aurait pu être un louveteau boiteux, il n'aurait pas hésité à faire couler le sang. Il tentait de garder la maîtrise de soit même, essayant de réfléchir au lieu de se battre vainement.

Une douleur lui transperça l'épaule, du sang coulait, teintant le marron foncé du bois sous leurs pattes. L'hivernal resta immobile quelques instants, les crocs toujours dévoilés. Sa respiration s'accéléra autant que son envie de combattre...

Et de sang

Lui aussi voulait voir ce liquide écarlate s'échapper de l'estival. Tandis que les canines de son adversaires étaient toujours plantées dans son muscles, l'hivernal se servit de sa patte pour plaquer la gueule de son adversaire au sol. Il prit son cou entre ses crocs et resserra son étreinte acérée, voyant le précieux liquide rouge dégouliner de la blessure. Cette vue le fit doucement sourire, il aimait voir du sang couler, ça avait quelque chose de très satisfaisant.

La morsure du froid se fit plus douloureuse et l'hivernal réalisa qu'en reculant d'à peine un pas, il aurait les pattes dans le vide. S'il voulait voir son adversaire le supplier de l'épargner, il ferrait mieux de ne pas tomber maintenant.

Spoiler:
 

Code by Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Arbre honorable


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 468
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 28

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Lun 10 Juil 2017 - 17:41

Le membre 'Goriar' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
L'Aveugle
Administratrice
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 408
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 19
Ta localisation réelle : Aux environs de Paris

Identité du loup/chien
Rang: Bourreau
Popularité:
5/100  (5/100)
En couple ?: Non

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Ven 18 Aoû 2017 - 19:29



Œil pour Œil, Eté pour Hiver
Avec Goriar

Alors que l'Aveugle se délectait du goût du sang dans sa gueule, fermement accroché à l'épaule de Goriar, il sentit alors le muscle de ce dernier se tendre tandis qu'il levait les pattes pour les fracasser contre le crâne de l'estival. L'Aveugle grogna en lâchant prise, sa tête frappant durement le sol, mais déjà l'hivernal se jetait sur lui et plantait ses crocs dans son cou. La douleur fusa, pernicieuse, et le chien-loup se raidit, luttant contre l'envie de se débattre, sachant qu'à tout mauvais mouvement, le crétin d'hivernal l'égorgerait. Mais l'Aveugle ne comptait pas mourir ici, et certainement pas des griffes d'un insolent jeunot. Il pouvait entendre le vent violemment siffler derrière le corps massif de son adversaire, et il entendit quelques morceaux de glaces rebondir contre une surface avant de tomber sans qu'un bruit de chute ne soit entendu. Il en déduisit que le vide se trouvait juste derrière Goriar, et il sut que ce dernier l'avait également capté.

"Je suis peut-être aveugle..." songea l'estival avec un sourire mauvais. "Mais je suis plus clairvoyant que toi."

Sans plus attendre, il griffa violemment son adversaire aux antérieurs pour le faire lâcher prise, déglutissant douloureusement au passage le sang qu'il avait dans la gueule. Puis, d'une charge brutale, il donna un violent coup dans l'épaule blessée de son adversaire, profitant de sa blessure pour l'affaiblir et ainsi mieux le précipiter dans le vide. Sans hésiter davantage, il continua à repousser Goriar vers le vide, utilisant son grand corps musclé pour faire barrage, une lueur meurtrière dans son regard aveugle. Il imaginait déjà les griffes de l'hivernal crisser sur la glace tandis qu'il tentait de se rattraper avant de tomber dans le vide, puis son cri disparaitre dans les profondeurs du silence. Ah ! Cela lui rappelait une autre mort, celle de deux estivaux il y a longtemps. L'Aveugle songea brièvement à Hurricane, mais l'heure n'était pas à ce genre de souvenirs. Il n'avait pas envie de gâcher sa joie du combat par de quelconques remords apportés par le temps.

"Avec quelques années de moins, tu l'aurais déjà tué..." ricana une voix mauvaise au fond de l'Aveugle. "Allez, très cher, achève moi cette ordure..."

LANCE DE DE

Sans plus tarder, l'Aveugle acheva de pousser Goriar et il sentit ce dernier basculer vers l'arrière. Lui-même se sentit porté par son élan, mais planta fermement ses griffes dans la glace pour s'empêcher de tomber. Son pelage était froid et humide par la neige, et chaque déglutition était douloureuse à cause de la morsure. Du sang perlait le long de ses postérieurs et de sa gorge, mais son sourire était victorieux.

Même si Goriar se rattrapait avant de tomber, il serait à sa merci.

Et l'Aveugle n'en avait aucune.

© codé par Michouille


Dernière édition par L'Aveugle le Ven 18 Aoû 2017 - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Outa-Ranos
Arbre honorable


Race : Loup/louve
Masculin Messages : 468
Date d'inscription : 17/01/2015
Age : 28

MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   Ven 18 Aoû 2017 - 19:29

Le membre 'L'Aveugle' a effectué l'action suivante : Lancé de dés


'Dé de Combats' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oeil pour Oeil, Eté pour Hiver [Quête estivale - ft. Goriar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire de l'Hiver :: Abîme Profonde-
Sauter vers: