Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 
Top friends

8831


Partagez | 
 

 Une héroïne surprenante [PV Layla]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lu Shan
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lucian, Funkimina
Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang: Chasseur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Amoureux

MessageSujet: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Jeu 26 Jan 2017 - 22:05



Une héroïne surprenante

Feat Layla
.
La peur. La peur tambourinait dans ses oreilles. Il n'avait pu assisté à la grande fête hivernale. Il était parti espionner les rennes qui n'avaient suivi leur trajectoire habituelle. Ils avaient dévié et pour une raison que de nombreux hivernaux ignoraient. Lu Shan était parti en quête de réponses, prévenant la belle alpha de son absence pour la fête. Il regrettait de ne faire parti des festivités, peut-être aurait-il pu y voir un membre de sa famille ? Revoir son demi-frère Ash'Naï, véritable disparu ? Rien que cette idée attristait le chasseur.
Mais à l'heure, autre chose préoccupait ses pensées. Le troupeau de rennes avait pris la fuite sans qu'il n'y est l'ombre d'un prédateur. Le mâle allait les suivre lorsqu'une puissante secousse vint le faire chuter de son promontoire de glace. Lu Shan eut le souffle coupé lorsqu'il tomba sur la glace épaisse et dure. Il lâcha un couinement. Une vive douleur le prit au flanc droit. Il n'eut le temps de regarder qu'il se releva. Il devait partir. Quelques stalactites lui donnèrent le courage d'avancer en chancelant. Il devait déguerpir. Son abri avait été pratique mais maintenant, il était une vrai prison si le canin n'en sortait.

Le chasseur bondit hors de sa cachette au moment où une nouvelle secousse vint fermer la béante gueule de l'abri. Il fixa son ancien repaire. A quelques secondes près et il aurait rejoint ses ancêtres dans l'autre monde. Il grogna et reprit sa course chancelante. Les tremblements de terre ne cessèrent. Il se retrouvait à esquiver et sauter au-dessus de nouvelles failles. Il avait peur. Non pour lui, mais pour Layla. Ses sentiments pour elle n'avaient cessé d'embaumer son coeur, allait-elle bien ? Etait-elle à l'abri ? La fête devait avoir virée à la catastrophe. Il priait tous dieux pour qu'aucun blessé ne soit déploré. Ses pensées engendrèrent la chute du canin. Il venait de trébucher sur une roche de glace. Il dévala une pente glacée en roulé boulé et se stoppa que trop près d'un trou. Lu Shan fixa le fond ... Il se battait contre la Mort. Il se releva. Son poids fit craquer la glace. Il ne put s'éloigner davantage que le voilà qui s'engouffrait dans la faille. Il se voyait déjà mourir. Puis il ne vit que du noir.

▬▬

Une quinte de toux le fit se réveiller. Tout était blanc autour de lui et effroyablement calme. Il pensait avoir rejoint l'Au-Delà. Il essaya de se relever mais ne réussit qu'à se faire couiner. Il retomba lourdement dans la poudreuse qui avait évité de rendre la chute mortelle. Lu Shan ne savait depuis combien de temps il était là. Il se traîna dans la faille. Son flair lui revint progressivement. Il parvint à se traîner jusqu'à la carcasse d'un renne. Le pauvre avait été pris dans la faille et n'avait eu de poudreuse pour éviter la Mort. C'était une aubaine pour le chasseur. Il pourrait reprendre des forces.

▬▬

Deux jours s'étaient écoulés. Lu Shan résistait au froid autant qu'il le pouvait. Il avait réussi à trouver une petite grotte. Il y avait traîné la carcasse du renne qu'il dévorait petit à petit. Le mâle ne se déplaçait plus que sur trois pattes. Une de ses pattes arrières avaient été cassée sans doute lors de ses nombreuses chutes sur la glace. Il avait erré fébrilement dans la faille, cherchant une sortie. Il avait trouvé un sentier particulièrement escarpé qui semblait pouvoir mener en haut. S'il avait pu l'emprunter avant, sa patte cassée le lui empêchait désormais. Il était revenu de nombreuses fois bredouille dans son abri. Il ne trouvait aucun moyen de repartir et le renne n'allait plus suffire. Sa viande commençait à ne plus supporter le froid et l'hivernal aussi. Il était habituée aux températures froides il est vrai. Mais sans ses efforts réguliers dans sa prison de glace, il ne serait déjà plus de ce monde.

Lu Shan se laissa glisser sur le sol froid près de la carcasse. Il soupira. Il était inquiet. Il n'avait de nouvelles. L'Hiver allait bien ? Et si les tremblements avaient engendré de terribles conséquences à son clan ? Tant de questions sans réponses. Il toussota. Sa patte n'avait pas été la seule partie endommagée dans ses chutes répétées. De vilains bleues zébraient ses flancs les rendant particulièrement douloureux. Quelque soit l'issue de son Clan, quand était-il de la sienne ? Il crachota un peu de sang. S'il parvenait à rentrer au camp, il deviendrait une préoccupation pour les guérisseurs !
By Funkimina
Revenir en haut Aller en bas
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 490
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 17
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Dim 26 Fév 2017 - 20:58





Une héroïne suprenante


Layla regardait autour d'elle soucieuse.

Cela faisait deux jours que la fête de l'hiver s'était écoulée. Deux jours que les tremblements avaient eu lieu et deux jours que Lu Shan n'avait pas donné de signe de vie. Elle s'inquiétait beaucoup pour le chasseur qui l'avait prévenu de son absence pour pister les troupeaux de cerfs qui semblaient changer de direction surtout que d'après ses éclaireurs, le territoire avait était grandement touché par les tremblements. Layla avait essayé de pister le mâle beige et malgré le fait qu'elle ne soit pas vraiment douée dans ce domaine, elle avait fini par trouver une trace qui commençait à dater. C'était donc cette unique piste qu'elle était parvenue à trouver qu’elle suivait depuis quelques heures et cette piste l'avait mené à l'endroit qui avait surement le plus souffert du tremblement. La barrière de glace.

Hoppom se cogna contre la patte de la louve alors que cette dernière venait de se stopper nette. Le petit mouton vert constitué à ce qui ressemblait fort à de la barbe à papa et de la réglisse poussa un petit bêlement de protestation. Layla poussa un soupir. Entre Grelot et Hoppom elle commençait à avoir une sacrée ménagerie autour d'elle. Les yeux vairons de la louve observèrent les nombreuses failles qui étaient apparues. Cela en devenait presque effrayant. Il était beaucoup trop dangereux pour elle de passer sur le sol qui pouvait se révéler instable mais Lu Shan était quelque part par là et avait besoin de son aide. La femelle n'hésita pas plus et s'avança dans le nouveau lieu qu'était devenue la barrière de glace.

La trace du chasseur fut très difficile à suivre, il y avait même des endroits où elle disparaissait totalement laissant ainsi la louve patauger. La fille de Meneldil avait envoyé Grelot en éclaireur en espérant qu'il parvienne à trouver le mâle avant elle. Elle fit un autre bond lui permettant d'accéder à un nouveau lieu lorsqu'elle ressentit une douleur au niveau du crâne. Grelot venait de se désintégrer. Les derniers souvenirs du papillon vinrent se joindre aux pensées de la louve qui observa silencieusement ce que l'insecte de givre lui rapportait. Il n'avait rien trouvé, juste des failles et encore des failles. Sacrifiant une partie de son énergie, la louve ramena son compagnon de givre, elle avait besoin de lui et puis elle n'aimait pas savoir son papillon disparu même si cette disparition n’était pas définitive.

Bon, il était temps qu'elle descende dans l'une de ces failles histoire de découvrir si Lu Shan était tombé dans l'une d'entre elles. Layla observa un possible chemin qui lui permettrait de descendre. Il était constitué à ceux qui ressemblait fort à des marches nettement plus hautes que la normal et sortir par se chemin serait surement impossible. Cependant si elle avait choisi de descendre par cet endroit ce n'était pas par hasard, elle avait remarqué un trou plutôt large malgré le fait qu'il soit quelque peu bouché par la neige. Il devait surement s'agir de l'un des nombreux tunnels qui se trouvaient sous le désert gelé. La femelle descendit prudemment bien que ses appuis s'avéraient plutôt glissants. Elle manqua de glisser plusieurs fois mais fort heureusement, Chionée semblait être de son côté en ce jour. Elle atteignit le sol avec pour résultat une coupure au niveau de la patte qui ne la dérangeait pas plus que ça. Grelot l'attendait déjà devant le potentiel passage et la louve croisait les griffes pour ne pas s'être trompée et ce ne fut pas le cas. Le passage aux parois gelées était bel et bien là. Layla passa quelques minutes à se creuser un passage suffisamment grand pour qu'elle puisse s'y introduire.

Elle ne compta pas le temps qu'elle passa dans cette galerie quelque peu effrayante. Il faisait nettement plus froid qu'à l'air libre et son pelage d'hivernale ne semblait même pas exister. Elle n'avait pas de bonnes prises lorsqu'elle marchait à cause du sol constitué de glace et chaque pas était exécuté avec précaution. Elle ignorait où ce passage menait bien qu'elle aurait bien voulu avoir la réponse... Elle continue donc son chemin en espérant que Lu Shan peut importe où il serait se trouverait quelque part à la sortie de ce tunnel. Malheureusement ce dernier ne mêla nulle part et l’hivernale du rebrousser chemin avec un air penaud.

*

Layla reprit sa respiration. Il lui avait fallu fournir plus d’efforts qu’elle ne l’aurait cru pour pouvoir sortir de l’une des failles. L’air était toujours aussi froid et le ciel avait cette apparence cotonneuse si familière à la saison hivernale. Cependant on pouvait apercevoir au loin une partie du ciel nettement plus sombre, presque noir. La louve ignorait ce que cela présageait mais rien de bon visiblement. Elle poussa un soupir et une légère fumée blanche s’échappa de sa gueule. Elle avait terriblement froid et n’osait même pas imaginer l’état dans lequel elle retrouverait Lu Shan. Elle se redressa et se remit à avancer se décidant  descendre dans le plus de failles possibles pour être sûre de ne pas le rater. Elle en tenta deux qui s’avèrent aussi difficiles à descendre qu’à remonter et voulu donc descendre au fond d’une troisième. Cette troisième faille avait tout de suite attiré le regard de l’alpha notamment à cause du seul sentier escarpé qu’elle offrait pour se rendre jusqu’en bas. La louve hésita en se disant qu’il y avait surement peu de chance qu’elle trouve le chasseur dans un endroit aussi difficile d’accès puis se ravisa, il pouvait être n’importe où après tout. La descente fut difficile et Layla ne sut par qu’elle moyen elle parvint à ne pas glisser et finir directement en bas. Elle fit un bond afin de rompre les quelques centimètres qui la séparaient du sol et observa l’endroit.

Il faisait encore plus froid qu’à la surface et la louve frissonna. L’endroit était plus vaste et les parois habitaient ce qui ressemblait fort à de nombreuses petites grottes. La plupart étaient en hauteur mais quelques-unes étaient au niveau du sol aussi la fille de Meneldil décida d’explorer celles-ci en premières. Les premières qu’elle visita furent trop petites pour accueillir quoique ce soit en revanche elle venait d’entrer dans une qui était plutôt grande suffisamment grande pour accueillir un cerf visiblement mais pas seulement. En effet Layla aperçut une silhouette familière près de l’animal, une silhouette qu’elle aurait reconnue entre milles. Elle s’avança d’un pas rapide tandis que son visage brillait de joie.

« Lu shan ! Je suis tellement heureuse de te retrouver, je me suis faite tellement de soucis pour toi ! »

La louve avait les larmes aux yeux tellement qu’elle était heureuse de voir son ami en vie. Elle n’aurait pas supporté de le voir dans le même état que le cerf près de lui. Cependant le chasseur n’était pas dans le meilleur des états. L’une de ses pattes était plutôt gonflée et n’était pas dans une position très banale, Layla avait suffisamment de connaissance en tant qu’ancienne apprentie guérisseuse pour savoir que la patte du loup était cassée. Ce n’était pas les seules blessures, le mâle avait de nombreuses ecchymoses au niveau des flancs. Les prunelles vairons de la louve finirent par se poser sur les quelques traces de sang encore franches autour de sa gueule, visiblement les poumons du mâles avaient dus êtres touchés !

« Toutes… toutes ces blessures, tu dois souffrir le martyr ! Je suis tellement désolée j’aurais bien avant allé te chercher mais je n’aurais jamais cru que…  »

C’était la panique totale dans la tête de la femelle, elle se sentait quelque part coupable des blessures du chasseur. Le mâle semblait à bout de force. Layla tendit sa patte afin de le toucher, il était glacial ! Avant toute chose la louve décida de le réchauffer ne serais-ce que de quelque peu sinon il allait mourir de froid !
« Ne bouge pas, je vais te réchauffer, tu es gelé. Grelot va soigner certaines de tes blessures quand à ta patte… on avisera après.  »

Elle savait très bien qu’elle allait devoir la replacer d’une manière on peut plus brutale mais Lu Shan était trop faible pour supporter un nouveau choc. Elle vint se glisser derrière lui et colla son corps contre lui. La louve passa l’une de ses pattes avant autour du loup. Elle espérait qu’elle n’était pas trop froide pour le loup. Alors que Grelot se plaignait comme toujours de la non présence de fleurs, Layla lui demanda de soigner une partie des blessures de Lu Shan. Le loup c’était fait plusieurs coupures pas très belles à voir.




© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Lu Shan
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lucian, Funkimina
Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang: Chasseur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Amoureux

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Ven 3 Mar 2017 - 11:29



Une héroïne surprenante

Feat Layla
.
Des pas avaient résonné dans la grotte. A peine avait-il relevé la tête qu'il vit une boule lavande fondre sur lui. Layla. Elle l'avait trouvé. Il n'était plus seul. Un petit sourire vint éclairer son visage. Il voulait l'accueillir comme il fallait mais son corps devint un obstacle. Il n'esquiva pas le moindre geste. Le froid gelait ses articulations. Il était cloué au sol. D'une oreille distraite par la fatigue, il entendait à peine ce que racontait la louve. Elle s'était inquiétée pour lui, il le sentait et n'entendait guère les mots qui le confirmaient. Il soupira de joie. Il n'était plus seul et il se retrouvait avec celle qu'il chérissait le plus dans son clan et qui plus est, avait des connaissances en soin.
Lentement, la demoiselle vint se placer contre lui. Il avait l'impression d'être câliner et il se laissa aller contre elle. Elle était bouillante, du moins, c'est ce qu'il ressentait avec son corps de glace. Il sentit de légers picotements et décocha un regard vers le papillon qui venait lui caresser les flancs. Lu Shan jappa de douleurs et lâcha un petit crachat de sang.

Le mâle ferma à demi les yeux. Il gardait son calme malgré la douleur mordante que procurait les soins de l'insecte. Il se concentrait sur l'étreinte qu'il échangeait avec l'alpha. Depuis combien de temps n'avait-il pas été ainsi contre quelqu'un ? Il se souvenait d'avoir déjà échangé ce contact avec Layla mais un souvenir plus ancien tambourinait dans son esprit. Il cligna des yeux et dans la pénombre de la grotte, il La vit. Il écarquilla les yeux et d'un geste brusque, il se releva, oreilles droites. Louve qui sortait de l'ombre, elle en gardait le pelage. Etait ce un rêve ? Le chasseur n'en savait rien et son esprit semblait l'avoir abandonné qu'à voir ce qu'il voyait. Plus de réflexion, plus de pensées logiques. Sa conscience était lavée de toutes questions. Tentant de se relever, il s'écroula au sol.

▬ Maman ... Lâcha-t-il dans un murmure.

Il retenta de se lever. Sans doute devait-il inquiété la louve lavande mais elle semblait comme avoir été aspirée par ce qu'il voyait : juste Tayla demeurait droite et fière dans l'immense grotte. Ni Grelot, ni la carcasse du renne n'était présente. Il ne restait plus que lui et un spectre de son esprit. Il parvint à redresser que son buste, son arrière-train refusant l'effort. Il voulait tant se serrer contre sa mère disparue mais avant qu'il n'est pu faire le moindre mouvement, elle fut happée par un écho de la voix de Layla. Le mâle n'aurait su dire si la prise de parole était un souvenir ou si la demoiselle lavande l'avait réellement appelé à cet instant. Mais ce qui demeura sûr, c'est que les forces qu'il avait usées pour se relever disparurent et il s'effondra contre le corps de l'alpha.

▬ Lay ... La ... Elle était là ... Ma ... Mère ...

Il soupira, couché contre la louve. La fatigue le gagnait avec inquiétude. Il voulait dormir mais il luttait. Dormir dans le froid signifiait se condamner. Il ne le pouvait. Il ne voulait mourir et encore moins de cette manière. Il ne voulait montrer davantage de faiblesses à celle qui faisait battre son coeur. Si la fatigue l'engourdissait, l'Amour le maintenait en vie.
By Funkimina
Revenir en haut Aller en bas
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 490
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 17
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Ven 3 Mar 2017 - 23:49





Une héroïne suprenante


La louve était très inquiète par l’état du chasseur. Il était gelé et sa patte cassée n’était pas dans le meilleur des états. Grelot soignait les entailles du mâle les plus profondes dont certaines quelques peu infectées mais il ne serait jamais capable de remettre en place l’os du loup, ses compétences n’allaient pas aussi loin et celles de la louves non plus. En effet soigner Lu Shan pompait peu à peu les réserves d’énergies de la louve, enfin elle n’était pas encore dans un état trop critique. Le papillon de givre continuait de soigner les blessures lorsque le chasseur lâcha un gémissement de douleur laissant ainsi un filet de sang s’échapper de sa gueule inquiétant ainsi un peu plus la fille de Meneldil concernant l’état des organes vitaux du chasseur. D’un geste tendre, elle passa l’une de ses pattes avant et essuya le sang. Ses oreilles étaient légèrement inclinées montrant ainsi son inquiétude vis-à-vis de la situation dans laquelle elle se trouvait à présent.

En effet Lu Shan avait besoin de soins complémentaires, cela devenait urgent. Il fallait également qu’on remette sa patte en place avant que l’état de cette dernière ne s’aggrave. Sortir de cet endroit allait être difficile et il était clair que Layla ne pourrait pas réutiliser le même passage qu’elle avait pris pour descendre dans la faille, pas avec le chasseur. Non il fallait qu’elle trouve autre chose, un moyen de sorti que les deux hivernaux pourraient emprunter. Elle ferma quelques secondes les yeux tandis qu’elle essayait de se rappeler les possibles passages qu’elle avait pu voir à l’extérieur. Une idée germa alors dans son esprit. Elle ne trouverait rien en dehors de la faille mais dedans… oui c’était surement la seule possibilité qui s’offrait à elle. Les multiples cavernes visibles autour d’eux n’étaient pas apparut comme par magie, bon peut-être pas toutes du moins, certaines avaient du faire en vérité partie des nombreuses galeries existantes sous le territoire hivernal et même si nombreuses avaient du être bouchées, certaines devaient encore être accessible. Un possible plan se formait peu à peu dans l’esprit de la jeune louve lorsqu’elle fut interrompue.

Le mâle prononça un mot qui alerta Layla. Il était impossible que la mère de Lu Shan se trouve ici. Elle observa tout de même autour d’elle afin d’être sur puis poussa un soupir. Le loup devait surement être dans un état de choc et vu ce qu’il avait traversé c’était tout à fait possible et même normal. Il tenta de se lever et avant que la louve lavande ne pu esquisser ne serais-ce que le moindre mouvement pour l’en empêcher il s’effondra contre la louve qui poussa un bruit sourd lors de la collision. Il ne fallait pas qu’il commence à s’agiter ainsi, ce n’était pas bon pour lui dans cet état. Un lourd silence commença à se faire ressentir, un silence pesant qui mettait de plus en plus mal à l’aise la louve.

« Lu Shan ?! Lu Shan parle moi s’il te plaît ! Il faut que tu continues de me parler ! » La louve prit un ton quelque peu désespérée. Elle sentait les larmes lui montaient aux yeux. « Parle moi de ta mère Lu Shan, ou de ce que tu veux mais continue de me parler tu verras tout va bien se passer, je vais nous sortir de là. »

Une larme coula le long de sa joue et se transforma en l’une de ces sucreries, qui habitaient Sucarie, lorsqu’elle quitta son visage. Le temps pour le loup était compté, elle devait agir et vite. Elle s’extirpa de sous le mâle et se remit debout en faisant attention à ce que la tête du loup ne se pose pas brutalement sur le sol. Elle lui donna un coup de langue sur le front bien qu’elle doutait qu’il puisse le sentir et espéra pour qu’il reste éveillé ne serais-ce que quelques minutes. Elle sortit de la petite grotte dans laquelle elle se trouvait et observa autour d’elle. L’une des galeries qu’elle cherchait ne devait pas être à un niveau trop haut sinon cela n’aurait aucun sens. Elle sauta pour accéder à la première grotte située à quelques centimètres du sol. La glace bouchait entièrement le passage. Ce fut le cas pour deux autres grottes que Layla visita, rapidement car elle ne voulait pas laisser le mâle seul plus de quelques minutes. Elle s’engagea dans une quatrième grotte se décidant à rejoindre le loup si elle ne menait à rien lorsqu’elle pu apercevoir une mince ouverture. Suffisamment étroite pour permettre à un loup de s’y faufiler. L’alpha hivernale n’hésita pas une seconde et se glissa dans la brèche. L’accès n’était pas évitant au début mais l’espace s’élargissait de plus en plus jusqu’à offrir une largeur suffisamment grande pour traverser. Elle avait trouvé ! Elle ressortit du passage et appela Grelot.

Elle avait besoin qu’il aille chercher quelqu’un, une personne qui serait capable de se retrouver dans ce labyrinthe de glace qu’était les tunnels. Une seule personne vint en tête à Layla. L’image d’une louve au pelage blanc et aux longs cheveux noirs fit son apparition dans l’esprit de la louve. Oui elle avait besoin d’Alamanda. Son ancienne nourrice devait se trouver avec les louveteaux aussi Grelot n’aurait pas de mal à la trouver.

« Grelot, ramène moi Alamanda de toute urgence. »

Le papillon ronchonna quelque peu mais vu l’humeur de sa maîtresse il préféra obtempérer, aussi il se glissa dans le passage et disparut du champ de vision de Layla. Il était leur seul espoir de sortir de là.

*

L’hivernale était revenue aux côtés du canin depuis quelques minutes maintenant. Assisse près de lui elle l’observait silencieusement se demandant quoi faire. Même si Alamanda venait, ils auraient bien du mal à transporter Lu Shan surtout qu’il était à bout de forces. Layla s’approcha de la carcasse du cerf déjà bien entamé par le loup et arracha des lambeaux de chairs gelées. Ce n’était surement pas agréable à manger mais il fallait au moins qu’il est quelque chose dans le vendre. Elle mit la viande sous la truffe du mâle et plaça à côté quelques sucreries qu’elle avait pleurées auparavant. En faible quantité cela permettrait au mâle de refaire le plein de glucose et ainsi avoir plus de forces.

« Lu Shan ? Lu Shan redresse toi il faut que tu manges, on va partir. Je vais t’aider à te redresser. » Il était tellement faible, elle doutait de plus en plus de son idée de le faire sortir de cet endroit.« Allez reste avec moi s’il te plaît, j’ai besoin que tu restes éveillé… j’ai besoin de toi Lu Shan. »

En d’autres circonstances, le feu serait monté aux joues de l’alpha hivernale mais actuellement la situation était trop grave pour qu’elle laisse sa nature quelque peu timide l’emportait sur elle. Elle avait besoin de Lu Shan. Elle s’en était de plus en plus rendu compte ces derniers temps, avoir son avis pour telle ou telle décision était devenu une nécessité. Quand elle était avec le chasseur elle pouvait être elle-même. Elle n’avait pas besoin d’employer de grands mots quand elle était avec lui ni d’avoir une apparence particulière. L’hivernal était pour elle plus qu’un ami, elle l’avait compris en sentant ces petits papillons voleter dans son estomac dès qu’elle le voyait, elle l’avait compris lorsque que son cœur faisait des ratés dès qu’elle posait ses prunelles vairons sur lui. Layla savait que ce qu’elle ressentait pour Lu Shan était bien plus que de l’amitié, il n’y avait qu’un seul terme qui décrivait parfaitement ce qu’elle ressentait. L’amour. Ce sentiment si puissant et intense, ce sentiment capable de déclencher des guerres, ce sentiment qui produisait ce bonheur inespéré entre deux âmes sœurs. Oui aujourd’hui elle avait la réponse. Elle n’aimait pas seulement le chasseur. Elle l’idolâtrait. Pour lui elle aurait renoncé à tout, pour n’être que quelques secondes en sa présence elle aurait fait ou dit n’importe quoi. Elle le chérirait jusqu’à leurs morts communes, elle savourerait tout ces moment qu’elle aurait passé à ses côtés. Oui pour celui qu’elle aimait, elle irait même jusqu’à offrir sa propre vie.



© FieryAmaryllis 2015

Revenir en haut Aller en bas
Lu Shan
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lucian, Funkimina
Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang: Chasseur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Amoureux

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Sam 4 Mar 2017 - 11:16



Une héroïne surprenante

Feat Layla
.
▬ Je te croyais amoureux et fort.

Ces mots raisonnèrent dans l'esprit du loup. Cette voix puissante et grave ... Elle lui évoquait des souvenirs qui refusaient désespéramment de colorer l'esprit du mourant. Lu Shan comprit : il était plus proche du seuil de la Mort qu'il ne l'aurait pensé. Il cligna lentement des yeux. Il entendait quelques mots de Layla mais il n'arrivait à en comprendre le sens. Où était-il déjà ? Il parcourra la grotte des yeux. Il était guère dans les galeries de glace de son Clan. Il voulut se lever mais son corps n'obtempéra pas. Il restait cloué au sol, se demandant vraiment où il se trouvait. Peu à peu la brume de son esprit se dissipa. Les rennes ... Il avait suivi le troupeau jusqu'à la barrière de glace puis ... Des secousses. Le sol avait et il avait pris la fuite avant de se faire piéger. Tout lui revenait petit à petit mais dans ces souvenirs récent s'en glisser d'autres plus anciens. Il se revoyait enfant sous la tutelle de son père adoptif. Il se faisait gronder pour son langage un peu rebelle. Toutes ses pensées volèrent en éclat quand il se sentit plus de source de chaleur contre lui. Layla. Layla était partie ! Il ne la sentait plus. Y avait-il un danger ? Etait-il mort ? La panique commençait à le gagner. Il ne voulait demeurer seul, il ne voulait mourir. Si la louve n'était plus là pour le voir, elle aurait sans doute grogner si elle avait été présente. Le chasseur au sol s'agitait lentement. Il esquiva une grimace de douleur. Ses muscles reprenaient du poils de la bête, du moins, le canin gaspillait ses forces à se débattre sans vraiment savoir ce qu'il faisait. Tentait-il de se lever ? De se traîner à la recherche de la demoiselle ? Il n'en savait rien. Son instinct lui commandait de simplement bouger.

▬ Je te croyais amoureux et fort.

Encore ces mots ... Ces maudits mots ... Lu Shan grogna cherchant la provenance de ces paroles qui l'énervaient. Il ne voyait personne autour de lui. Il entendit comme un petit ricanement et toutes ses forces l'abandonnèrent. Il ne bougeat plus au sol, un filet de sang s'échappant de sa gueule. Il n'était pas mort, son ventre se soulevait légèrement, son souffle devenait laborieux. Il ferma un instant les yeux.

▬▬

Un paradis blanc se laissait voir. Le chasseur se retrouvait là, debout. Nul ciel, nul sol. Tout n'était que blancheur. Il avait quitté la grotte sans savoir où il se retrouvait. Il appela mais aucun écho ne lui revint. Il semblait seul dans ce monde immaculé. Il commençait à avoir peur. Il devait avoir trépassé sinon il n'aurait trouvé pareil lieu sur les terres mortelles. Un petit rire résonna dans sa tête. La voix grave et puissante. Encore elle. Il se mit à grogner tandis qu'une masse noire apparaissait devant lui.

Un reflet. Un Lu Shan quasi identique se dressait devant lui. Mais tout était inversé. Les couleurs du pelage étaient à l'inverse de celui qui pourrait se prétendre être l'original. L'étrange chasseur se mit à sourire et se posa sur le sol invisible et blanc. Il plissa légèrement les yeux fixant le mourant.

▬ Qui es-tu ?
▬ Je ne sais pas. Est-ce donc essentiel à ton existence ? Que je sois toi, que je sois moi, que je sois ton mentor, que je sois l'infini, que je sois l'Au-Delà, est ce que cela changera ton destin ?
▬ Je ... Je ne sais pas. Je ne pense pas.
▬ Alors cesses les futilités illusoires, Lu Shan.

Les paroles de l'inconnu résonnèrent dans l'esprit du canin. Où diable avait-il atterri ?

▬ Tu n'es pas mort si tu veux savoir.

Il fixa son interlocuteur. Comment pouvait-il savoir qu'il n'était pas mort ? Plus de douleurs, plus de grotte, plus rien. Tout n'était que silence et blancheur. La confusion du trépas ne cessait d'augmenter.

▬ Aussi borné que son père ... Tu n'es pas mort.

Lu Shan frissonna. Son père ? Lequel ? Est-ce que l'inconnu parlait de son géniteur ou de son père adoptif ? En soit, il en avait eu deux puisqu'il ne se souvenait pas du premier à qui il devait la vie.

▬ Ton géniteur.
▬ Comment fais-tu ?
▬ Comment je fais quoi ?
▬ Lire dans mon esprit.

L'inconnu se mit à rire. Il pleurait tandis que sa voix se répercuta fortement autour d'eux.

▬ Je te pensais plus intelligent que ça.
▬ Hmm, je ne comprend plus rien.
▬ Peu de gens comprennent lorsque la Mort les berce. Mais il va falloir te réveiller. Je te croyais amoureux et fort Lu Shan.
▬ Arrêtes de répéter ça !!
▬ Tu repousses donc l'Amour ? Impressionnant mais sans lui, tu ne serais déjà plus de ce monde. Est-ce que tu comprends ? La Vie sans Amour n'existe pas. La Haine sans l'Amour n'existe pas. Nous avons beau dire, nous aimons tous. Si un assassin se croit invincible car il n'éprouve rien. C'est faux. Ne s'aimera-t-il pas un peu ? Même dans l'Au-Delà l'Amour est là. Il est notre sang, notre Vie. Ne l'oublies jamais Lu Shan, enfant du Feu.

Un silence s'installa. L'hivernal ne savait que dire. Son esprit embrouillé et fatigué l'empêchait de méditer les paroles de son reflet étrange.

▬ Pourquoi suis-je là ?
▬ Pour comprendre.

Lu Shan pencha la tête sur le côté.

▬ Ils t'ont toujours aimé. Tu hais au fond de toi tes parents. Tu les hais car ils t'ont abandonné. Ta mère s'est occupée de toi en cachant ton existence à l'Eté. Quant à ton père, il fuya ce clan bien avant ta naissance et celle de tes frères et soeurs estivaux. L'inconnu tourna la tête. et reprit. Il devait s'en aller. Il devait tout abandonner. Le passé le rattrapait et dévorait son âme. La pourriture qu'il se cachait être resurgissait. Ta famille est damnée depuis bien longtemps. Ton père le savait et il devait s'en aller. Il pensait sans doute oublier ses amis, devenir un simple solitaire mais celle qu'il chérissait le rattrapa. Assassine, elle devait l'abattre. Elle en fut incapable et ils s'avouèrent leur péché : l'Amour. Ils s'aimaient et ils consumèrent un fruit qu'ils n'auraient dû. Ouranos, Mheistalë, Sonera et Anemone naquirent. Le poison du sang de Lucian se divisa dans les veines de ses enfants, créant la prison de la plus jeune, Anemone dans le corps de son unique frère. La malédiction se perpétuait mais l'Amour l'effaça de l'esprit de ton père. S'il avait pu comprendre plus tôt son erreur, tu n'aurais vu le jour. Mais tu naquis deux saisons après ta fratrie. Tu aurais dû avoir d'autres frères et soeurs ...
▬ La malédiction les a tué ... ?
▬ Oui. Tu étais seul. Tu étais l'unique fruit lavé de la malédiction. L'Amour de tes parents t'évitèrent le même sort que tous tes aînés. Alors, ne rejetes pas leur Amour de la sorte. Passes au delà de ta rancune et de ta haine.
▬ Ils m'ont ...
▬ Abandonnés ? En es-tu sûr ? Lucian s'en alla entraînant sa folie loin des terres où ses enfants grandissaient. Quant à Tayla, elle était partie te cherche à manger dans le mauvais sort la frappa. Ne hais point ce qui n'a lieu d'être haït. Le destin est bien plus cruel que tu ne le penses ... Ne l'oublies jamais fils du Feu. N'oublies jamais l'Amour qui t'a été donné par ta famille disparue, n'oublies jamais d'ouvrir ton coeur et de l'offrir à ton tour ...

Le monde blanc fut parcouru d'une secousse. Des fissures sombres commencèrent à le zébrer. Lu Shan se sentit happer par le fond. Il regarda paniqué son interlocuteur.

▬ Au revoir Lu Shan.
▬ Qui ... Qui es-tu ?! cria le mâle tendit qu'il sombrait dans un trou noir.
▬ Reron.


▬▬

Lu Shan revint à lui au moment où il sentit une présence près de lui. L'alpha était revenue, il le savait. Son odeur agréable emplissait la grotte, consolant le loup. Elle ne l'avait pas abandonné, elle était revenue. Il esquiva un petit sourire tandis que son coeur fit un raté. Il comprenait enfin la voix en lui. Il aimait la demoiselle. Il posa son regard sur elle et comme pousser par une force invisible, il parvint à bouger. Il craqua lentement ce qu'elle lui présentait. Il devait se battre. Il était poussé par la Vie mais aussi par l'Amour. Il se fit une promesse silencieuse : il révélerait ses sentiments à la belle louve lavande quand il sera en meilleur état. Oui hors de question de lui dire maintenant. Elle risquait d'avoir pitié et d'accepter ses sentiments trop facilement ... Lu Shan lui fera la cour. Oui il la prouvera ses sentiments dans le temps. Il se mit à rire légèrement tandis qu'il mâchonnait des lambeaux de chair froide. Il ferma un instant les yeux. Il se rappelait vaguement les paroles de l'inconnu nommé Reron. Ce nom ne lui était pas inconnu mais il ne savait réellement où il avait déjà entendu ce mot.
By Funkimina
Revenir en haut Aller en bas
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 490
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 17
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Dim 23 Avr 2017 - 14:31





Une héroïne suprenante


Un souffle glacée s’échappa de la gueule de la louve. Elle-même commençait à avoir froid. Elle sentit Lu Shan bougeait et elle le surveillait du regard. Il fallait qu’il conserve ses dernières forces. Elle constata qu’il n’avait pas touché à la nourriture ce qui au fond n’était peut-être pas plus mal, la viande n’était pas en bon état et ne devait pas être très consistance pour un blessé. Enfin, elle disait cela mais en soit en viande elle n’y connaissait pas grand-chose vu qu’elle évitait d’en manger. Elle resta encore un certain moment plongée dans ses pensées lorsqu’elle entendit un petit son de grelot. Surprise elle releva la tête, combien de temps s’étaient-ils écoulés depuis qu’elle avait envoyé Grelot chercher Alamanda ? Le papillon vint se poser sur l’une de ses oreilles tandis qu’elle lui demandait dans ce langage si particulier qu’ils partageaient tout les deux s’il était parvenu à trouver son ancienne nourrice.

« Je suis là Layla si c’est ce que tu lui demandes. J’aimerais bien savoir pourquoi tu as envoyé ton papillon pour me traîner jusqu’aux confins des galeries de l’hiver.  »

La voix était quelque peu agacée mais l’alpha hivernale n’y prêta aucune attention et alla à la rencontre de la louve, une lueur d’espoir brillant dans ses pupilles vairons.

« Alamanda ! J’ai besoin de ton aide, Lu Shan… Lu Shan est… il est blessé il faut qu’on le ramène au camp.  » lâcha-t-elle dans un souffle.
« Il est blessé ?  »
« Il a l’une de ses pattes cassée et je pense que l’un de ses organes vitaux a été touché, sûrement un poumon vu qu’il crache du sang… Grelot a soigné les coupures et les petites blessures mais il m’est impossible de faire quoique ce soit ici et encore moins dans son état…il est si faible…   »

La nourrice jeta un coup d’œil intrigué au blessé avant de reporter son attention sur sa protégée.

« On va le sortir de là, ne t’en fais pas.»

*
Layla reprit son souffle. Ramener Lu Shan jusqu’à sa tanière n’avait pas été une mince affaire, sans compter qu’elle avait dû balayer les interrogations de nombreux hivernaux. Cependant elle n’était pas au bout de ses peines, Alamanda lui avait rapporté sitôt arrivée des plantes afin de soigner le blessé ainsi que de quoi manger. Bien entendu elle doutait que le chasseur touche à quoique ce soit de suite, il avait passé plusieurs jours dans un état critique et la douleur avait sans aucun doute chassé la faim de son esprit. La louve effleura la patte cassée du bout de sa patte puis s’approcha du petit tas de plantes qu’on lui avait porté. Elle remerciait intérieurement les dieux quels qu’ils soient de lui avoir permis de faire un apprentissage de guérisseuse avant de devenir alpha.

Elle mâchouilla une racine de consoude pour en faire du jus et déposa le jus dans une feuille qui retenait le liquide puis ajouta des feuilles d’orties et un peu de thym au cas où le mâle serait pris d’une vague de panique. Elle s’approcha de la gueule de Lu Shan et l’ouvrit délicatement tout en penchant la feuille afin de renverser le liquide.

« Bois, ça va te faire du bien. »

L’hivernale ne souhaitait pas perdre plus de temps, plus elle attendait et plus toucher la patte serait douloureux pour le mâle. Un bandage solidement serré devrait suffire à remettre la patte en place du moment qu’il ne bougeait pas trop dans les jours qui suivent.  Elle retira le large tissus qu’elle portait autour de son cou et en retira la clef. Il ferait sans nul doute un bandage solide et chaud. Elle souleva doucement la patte tout en glissant le tissu en dessous et entreprit la tâche d’envelopper la patte. La consoude permettrait au membre de se ressouder tandis que le bandage l’aiderait à se remettre correctement en place. Une fois son bandage de fortune terminé, Layla observa son œuvre plus ou moins satisfaite puis s’assit aux côtés de son patient.

« Tu devrais te reposer, je peux te donner de quoi dormir si tu le souhaites, à moins que tu n’es faim ?  »



© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Lu Shan
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lucian, Funkimina
Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang: Chasseur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Amoureux

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Sam 13 Mai 2017 - 15:01



Une héroïne surprenante

Feat Layla
.
Des murmures, des brides de souvenirs d'un voyage défilaient dans son esprit. Il ouvrit un peu les yeux. De la glace. Il était dans une alvéole de glace bien que ce lieu lui dise quelque chose. Il laissa ses lourdes paupières se refermer. Que c'était-il passé ? La barrière de glace, le troupeau de rennes ... Il se souvenait les avoir suivis, essayant de comprendre pourquoi ils avaient dévié de leur trajet hivernal habituel. Puis le sol avait grogné. Les rennes avaient paniqué et lui aussi. Il avait couru, sauté, essayant de sauver sa peau puis il avait chuté. Son corps lui renvoya une vive douleur, lui rappelant ce qu'il avait vécu ensuite. Il s'était nourri de la carcasse d'un malheureux renne qui n'avait pas eu autant de chances que lui. Une éternité s'était écoulée avant de Layla ne le trouve. Ah oui, Layla. Le chasseur rouvrit les yeux.

Il était dans la tanière de son alpha.

Lu Shan n'avait eu beaucoup de rencontres avec la demoiselle ici. Généralement, il évitait de la voir quand elle s'y trouvait pour cause qu'il ne souhaitait pas l'embêter avec des problèmes du clan alors qu'elle devait sans doute se reposer dans son petit repaire de glace. Et pourtant, aujourd'hui il s'y retrouvait. Non pas à exposer des problèmes mais en étant le problème. Il se grogna intérieurement dessus. Il avait été sot de vouloir suivre les rennes. Il s'était mis en danger pour nourrir mon Clan. Il devait simplement retenir ça. Il avait causé des problèmes en voulant sauver sa famille hivernale. Il referma les yeux.

Un liquide coula dans sa gorge. Un mauvais gout qui lui arracha une grimace. Ses oreilles s'agitèrent en entendant la voix de son alpha. Il voulait lui dire à quel point il était désolé. Il voulait lui dire à quel point il ... L'aimait.
Lu Shan couina en sentant quelque chose envelopper sa patte. Ce n'était pas de douleur, quoiqu'un peu, mais surtout de surprise. Il devait rouvrir les yeux, voir ce qu'il se passait.

Rouvrant les yeux, il les riva sur la belle louve lavande.

▬ Tu es magnifique Layla.

Un petit sourire se dessina sur ses babines encore humide du breuvage qu'elle lui avait fait boire. Puis il percuta ses dernières paroles. Repos ? Il était dans le vague, entre la réalité et le rêve depuis un moment. Il voulait simplement replonger dans le monde réel, reprendre ses chasses, conter des histoires aux enfants. Non, il ne voulait pas de repos malgré son état. Faim ? Il questionna son estomac qui ne grogna pas un instant. Il secoua négativement la tête en réponse à sa question.

▬ Layla ... Je ... Je voulais te dire quelque chose ...

Il se demandait s'il aurait enfin le coeur à dire ce qu'il ressentait. Il avait envie de lui dire. Il n'en pouvait plus. Certes son corps était malade et blessé, mais son coeur l'était bien plus. Il couvait ce secret depuis bien trop longtemps. Il l'aimait depuis leurs premiers échanges. Elle lui avait arraché tant d'émotions et aujourd'hui, taire son amour était bien plus douloureux qu'une patte cassée.

Il se redressa tant bien que mal, esquivant une grimace. La louve grognerait sans doute et le disputerait comme tous guérisseurs mais il voulait lui dire non en étant souffrant mais en étant lui. En étant le chasseur et non le blessé.
Prenant appui sur ses pattes avant, il parvint à soulever son arrière train. Il se remettait debout, laissant sa patte malade pendre. Lu Shan haussa un sourcil en la fixant puis son regard vairon glissa vers l'alpha.

▬ Je t'aime.

Ces mots lui sortirent naturellement de la bouche tandis qu'une petite gêne venait teinter sa peau. Il bénit les poils qui cachait son rougissement. Il la regarda droit dans les yeux. Une honnêteté sans pareille brillait dans ses pupilles. Il avait réussi ... Il lui avait dit bien que maintenant, la peur de sa réponse pénétrait son corps serrant de ses doigts glacés son coeur qui battait la chamade.
By Funkimina
Revenir en haut Aller en bas
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 490
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 17
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Dim 14 Mai 2017 - 14:08





Une déclaration suprenante


La louve était épuisée. Chacun de ses muscles lui faisaient mal et esquisser ne serais-ce qu'un mouvement lui était difficile. Elle avait les paupières tombantes et son corps ne réclamait qu'une seule chose, dormir. Si seulement la douce chaleur qui régnait dans la tanière pouvait se montrer moins tentatrice. Elle secoua sa tête pour garder les idées claires. Dans sa gueule, elle avait encore le goût des plantes amères qu'elle avait mangé pour parvenir à rester éveillée, ainsi que celles qu'elle avait mâchouillées pour le chasseur qui avait grimacé. Malheureusement pour eux deux, ces plantes n'étaient pas connues pour leur goût mais plus pour leur efficacité.

Lu Shan ressemblait à un papier cadeau avec sa patte enveloppée de rouge. Cette pensée arracha l'ombre d'un sourire à la jeune louve.

Soudain comme pour répondre à ses prières silencieuses, le mâle ouvrit les yeux. La douleur ne crispait plus ses traits. Il posa ses yeux vairons sur la femelle avant de prononcer des paroles qui la troublèrent. Légèrement inquiète, elle posa sa patte sur le front du loup pour voir si il n'avait pas de température et constata que sa fièvre avait bien au contraire, baissé. Hum... Cela n'était pas dû aux plantes non plus, elle n'avait rien donné qui puisse produire ce genre d'état, la faim éventuellement pourrait éventuellement être la cause mais elle en doutait fort. Cela voulait-il dire qu'il pensait réellement ce qu'il disait ?

Layla commençait doucement à être inquiète de la déclaration qu'allait lui faire le loup. Allait-il lui annoncer qu'il lui en voulait de ne pas s'être lancé à sa recherche plus tôt ? Rien qu'à cette pensée, elle sentait terriblement coupable. Il entreprit alors la tâche de se relever et la louve trop troublée et fatiguée, ne parvint à l'en empêcher, d'ailleurs elle n'essaya pas. En effet, elle était plutôt curieuse de savoir ce que son patient voulait lui dire qui ne pouvait attendre son rétablissement. Il se mit debout face à elle en grimaçant sans aucun doute à cause de sa patte et de ses multiples hématomes.

Les paroles de Lu Shan résonnèrent dans l'esprit de la louve plusieurs fois. Elle avait du mal à être bien sure de ce qu'elle venait d'entendre. La fille de Meneldil céda à la tentation de se pincer pour être sûre qu'elle ne s'était pas endormie. Elle ferma les yeux quelque secondes tout en essayant de se convaincre que de toute façon que cela soit un rêve ou non, elle réagirait de la même façon. Ainsi, elle rouvrit les paupières en prenant une mine sévère.

« -Quand je pense que si je ne t'avais pas retrouvé, je n'aurais jamais entendu cela. Tu es un idiot Lu Shan » , lâcha-t-elle.

Elle se releva et le regarda avec plus de douceur, droit dans les yeux.

« -Un idiot qui a réussi à me faire ressentir le plus beau des sentiments. L'amour. »

Elle secoua sa tête avant de rapprocher son museau du sien, sentant ainsi son souffle sur sa truffe. L'alpha avait comme l'impression que des papillons tels que Grelot volaient par centaines dans son estomac avec allégresse.

« -Laisse moi te dire une chose chasseur, la prochaine fois que tu parts en expédition de chasse, je te fais enfermer dans ta tanière et poste deux gardes devant, ainsi peut-être tu réfléchiras à deux fois avant de te mettre en danger et si jamais tu oses me dire que c'était pour le bien du clan je te gave de graines de pavots pour te faire dormir ! » Elle marqua une pause. « Au risque de paraître égoïste, je préférerais voir Four Seasons à feu et à sang plutôt que de te savoir mort, telle est l'étendue de mon amour pour toi. Je t'aime Lu Shan. »

Elle avait dit cela tout en le regardant droit dans les yeux. Il en était fini de la Layla timide qui préférais fuir ses responsabilités. Aujourd'hui elle avait trouvé un nouvel objectif. Aujourd'hui elle avait une ancre qui la raccrochait à la vie et cette ancre portait un nom. Lu Shan.



© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Lu Shan
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lucian, Funkimina
Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 21

Identitée du loup/chien
Rang: Chasseur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Amoureux

MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   Jeu 1 Juin 2017 - 20:49



Une héroïne surprenante

Feat Layla
.
Une étreinte chaleureuse chassa le blizzard qui avait pris ses marques dans le corps du blessé. Lu Shan avait attendu pendant quelques secondes les mots de la louve. Pour lui, une éternité s'était passé, pour lui le monde était déjà mort plusieurs fois pour revenir à cette même boucle temporelle où à chaque fois, il se dressait devant son alpha, prononçait les même mots. Le mâle ignorait si c'était cela le maux de l'Amour. Il avait connu bien des symptômes de ce sentiment. Les bâillonnements, le ridicule en se trouvant devant l'être chéri, la peur et la force d'aimer. Il avait échappé aux bégaiements, les rougissements avaient été incroyablement bien cachés par son pelage. C'était sans doute ce qui lui avait valu de préserver si longtemps ce secret.

Un sourire idiot naquit sur ses babines puis une gêne.

Un coeur qui battait la chamade tapait contre ses côtés. Un orage d'émotion chassait les craintes du mâle. Une pluie torrentielle s'abattit dans son esprit. Il se trouvait enfin. Il trouvait enfin l'être qu'il était. Il était amoureux. Il aimait bien plus que la vie, il aimait Layla. A elle seule, elle était semblable à une rafale raflant bien des sentiments pour qu'attiser qu'une seule flamme : celle de l'Amour. Elle était l'unique, elle était l'étincelle de son coeur. Elle était celle qui engendrait de nombreux cataclysmes dans l'âme de Lu Shan mais elle était la seule pour qui il aurait tout sacrifier.

Il la fixait, ne la quittant à aucun instant du regard.

Ses yeux brillaient d'amour. Ses yeux lui témoignaient de son puissant Amour qu'il avait pour elle. Ses yeux disaient à quel point il sacrifierait bien des choses pour elle. Elle était sa mélodie. Elle était la chanson qui faisait danser son coeur. Elle était sa muse qui l'inspirait. Elle était son songe qui brillait et illuminait ses rêves même les plus sombres. Elle était devenue sa Vie, elle était la raison de son existence.

Avec la douceur d'un amant, il colla sa truffe contre celle qu'il aimait. Il ferma à demi les yeux et un soupire de soulagement résonna dans la grotte de glace. Il avait chaud malgré le climat, il n'avait plus mal. Son corps était guéri. Son enveloppe corporelle n'était plus douloureuse comme soigné par le halo des sentiments.

Lu Shan comprenait enfin.

▬ Je t'aime et t'aimerai pour l'éternité. Je rendrai les étoiles jalouses de mes sentiments. Elles ne brilleront plus autant dans mon coeur qui ne verra que toi comme étoile. Je te jure Fidélité et Amour, je te jure protection. Ce n'est guère une prière.

Il fit une pause, souriant amoureusement.

▬ C'est la promesse que je te fais, Layla.
By Funkimina
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une héroïne surprenante [PV Layla]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une héroïne surprenante [PV Layla]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire de l'Hiver :: Barrière de glace-
Sauter vers: