Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Neutre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon
Caesar
Pousse
Caesar
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii, Silvën
Masculin
Messages : 112
Date d'inscription : 16/12/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Tamriel

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon Left_bar_bleue0/1000(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Point encore
Sam 21 Jan 2017 - 13:31


Une mauvaise idée
  libre



« Maudite course poursuite »

En ce début d'après-midi, Caesar avait commencé une petite promenade. L'air était plus agréable qu'à l'aube, bien qu'encore froid, et ça lui semblait être le moment parfait pour faire un tour. Il avait parcouru certains endroits du territoire automnal avant d'être attiré par un bourdonnement. Curieux, il s'était dirigé par la source du bruit et avait aperçu une ruche et ses abeilles dans un creux d'arbre. Il ne s'y connaissait pas en abeilles ni en miel, mais il se rappelait que ce dernier était utile pour les guérisseurs en hiver. Mais plus pourquoi. Il lui semblait être une bonne idée d'en ramener aux membres du clan. L'ambassadeur posa un regard malicieux sur Ether. Et ce dernier était inquiet de l'idée qui avait germé dans l'esprit du loup.

« ... Tu es sûr de ce que tu fais ?  »

À ces mots Caesar fut pris d'un léger doute. Était-il réellement sûr de ce qu'il se préparait à faire ? Probablement pas. Mais il se devait de donner l'illusion de savoir parfaitement ce qu'il faisait, sinon son compagnon d'âme allait tout faire pour le dissuader. Dans le pire des cas, il s'en tirerait avec quelques piqures. Il hocha la tête à l'intention d'Ether et se dirigea d'un pas confiant vers la ruche. Son plan était un peu particulier, mais il espérait qu'il allait marcher. L'automnal essaya tant bien que mal d'attirer l'attention des abeilles en s'approchant de la ruche et cette technique finit par porter ses fruits. Les quelques abeilles qui étaient encore en vie l'hiver -bien qu'il soit moins présent en automne- se mirent à l'attaquer. Caesar s'était vite éloigné et se faisait poursuivre par tous les petits insectes, tournant en rond autour du tronc et faisant mine de donner un coup de croc à la ruche. Puis quand le moment fut venu, il créa un fin bloc de terre de la même forme autour de la ruche avec une extrémité qui lui permettrait de l'agripper. Un dernier tour et l'ambassadeur saisit cette extrémité et s'éloigne en courant, la ruche entre les crocs et ses habitantes mécontentes à ses trousses.

Elles ne le lâchaient pas. Cela faisait plusieurs minutes que le loup slalomait entre les arbres, bondissait par dessus les racines et les rochers, et ces maudites abeilles lui collaient toujours au train. Courant aveuglément avec en tête la seule idée de semer ses poursuivantes, il n'était même plus sur d'encore être sur le territoire automnal. D'ailleurs s'il avait regardé autour de lui plutôt que droit devant, il aurait remarqué que ce territoire ne lui était pas familier. Il déboula finalement dans une clairière qu'il reconnut immédiatement pour en avoir entendu parler et s'y être aventuré une fois. Enfin, il reconnut cette cascade connue pour sa beauté mais ne réagit pas immédiatement. La chose qui attira immédiatement son regard était l'eau, un bon moyen pour enfin arrêter cette course poursuite. Le cocon de terre qu'il avait fabriqué protègerait probablement la ruche pendant une courte baignade. Puis son regard se porta sur un loup à proximité de l'eau. Caesar se dirigeait droit vers lui, l'essaim d'abeilles dans son dos.

▬ Attenchion ! lui cria-t-il indistinctement à cause de la ruche qu'il tenait entre ses crocs.

Le loup orangé frôla l'autre individu et bondit dans l'eau, l'éclaboussant au passage. Il resta sous la surface quelques instants et sortit la tête de l'eau en prenant bien garde de laisser son cocon au dessus de la surface. Il regarda à droite et à gauche puis posa son regard sur le loup.

▬ Elles chont parties ?

(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 17 Avr 2017 - 13:13


Ombredragon

Après une chasse fructueuse et un repas bien copieux  Ombredragon c’était engagé dans une petite balade. Il était parti aux aurores, comme à son habitude, et avait profité de la matinée et des rayons du soleil qui réchauffait un peu la terre. Il faisait tout de même relativement frais durant cette saison, mais le loup bien qu’ayant un court pelage ne se plaignait jamais de l’atmosphère et des changements climatiques. Au contraire il les observait avec fascination se demandant toujours éternellement pourquoi l’été était précédé par le printemps et suivit par l’automne. Mais s’il y avait bien une saison qu’il aimait plus que les autres c’était l’Hiver.

Il adorait marcher dans la neige, sentir ses pattes s’enfoncer dans la poudreuse fraîche et le vent glacer mordre sa peau. Mais l’hiver n’était pas là, et il profitait pourtant de la saison actuelle. Ecoutant le chant des oiseaux et les bruits de la nature autour de lui, le loup laissa l’instinct le guider. Puis après un long moment de promenade il arriva sur une cascade de l’Eté qu’il connaissait bien. Il redressa la tête et leva le museau vers le ciel, appréciant les embruns de l’eau et le bruit des arbres qui s’agitaient avec le vent. Après ce court moment de plénitude totale il s’approcha de l’eau et lapa quelques gorgées avant d’aller se mettre sur une roche un peu en hauteur. Se couchant en sphinx il déplia ses ailes de chaque côté de son corps pour qu’elles se réchauffent à la lueur du soleil. Il croisa alors ses pattes avant, et le buste bien droit il ferma les yeux en étirant un fin sourire.

Que c’était agréable ce moment tranquille à écouter mère nature et la vie qui grouillait autour de lui.  Il avait les yeux clos et commençait à sombrer dans les méandres du sommeil quand ses oreilles s’agitèrent dans un mouvement incontrôlé. Il souleva alors les paupières avant de pointer ses oreilles dans différentes direction. Il entendait un bruit de bourdonnement, et le bruit semblait se rapprocher. Puis soudain il entendit un souffle erratique et un cri qui lui disait de faire attention. L’autre qui courait à en perdre haleine et qui respirait aussi fort qu’un buffle lui fonçait droit dessus, il le voyait puisqu’il voyait en circonférence à 380° autour de lui. Il se baissa alors vivement pour éviter le loup qui lui foncer dessus, repliant rapidement ses ailes pour être sur de ne pas se faire marcher dessus. Il se protégea de la toile de peau d’une de ses ailes quand le loup plongea dans la rivière. Il vit alors un amat d’abeilles s’agiter au dessus de l’eau puis repartir en bourdonnant. Le mâle soupira un soupire et décroisa ses pattes avant et replia ensuite correctement son aile sur son dos.

Son regard se reposa alors sur l’eau et il vit la tête de l’individu en sortir avant d’entendre sa question. Il poussa un profond soupir en hochant la tête. On venait de briser sa tranquillité de manière particulièrement violente…

« Oui elles sont parties, vous pouvez sortir de la flotte »

Il observa alors le mâle, un automnale sans doute en vue de son apparence et de son odeur bien que légèrement masqué par l’eau. Il n’était donc pas tout à fait sur. En tout cas il se demandait bien s’il arrivait souvent à ce loup de se mettre dans pareil situation…

« Elles ne vous ont pas piqués au moins ? »

Il voulait juste être sur. Il savait qu’une piqûre d’abeille pouvait provoquer des réactions allergiques. Et si c’était la première fois que le loup se faisait poursuivre par un essaim sans doute ignorait-il s’il était allergique ou non. En tout cas Ombredragon voulait s’assurer que le loup ne craignait rien.




(Si je comprends bien le RP ce passe avant l'éveil du volcan ?)
Revenir en haut Aller en bas
Caesar
Pousse
Caesar
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii, Silvën
Masculin
Messages : 112
Date d'inscription : 16/12/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Tamriel

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon Left_bar_bleue0/1000(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Point encore
Sam 13 Mai 2017 - 13:42



Une mauvaise idée
  libre



« Maudite course poursuite »

▬ Oui elles sont parties, vous pouvez sortir de la flotte.

Caesar ressentit un immense soulagement lorsqu'il vit l'inconnu hocher la tête, affirmant ainsi que les insectes agressifs avaient disparu. La bonne vieille technique de l'eau marchait toujours. Le loup orangé se hâta de sortir de l'eau, la ruche entourée de roche toujours fermement serrée entre ses crocs. Bien que trempé jusqu'aux os, il avait réussi à récupérer son butin sans trop d'accrocs. Une fois sorti, il la déposa sur le sol et s'ébroua, éloigné de l'autre loup car il ne serait pas acceptable de sa part de l'arroser une seconde fois. Caesar se rapprocha de lui, un sourire mi-gêné mi-amusé flottant sur ses babines. En l'observant d'un rapide coup d'oeil, il remarqua immédiatement qu'il était doté de deux belles ailes membraneuses. L'automnal avait rarement croisé de loups volant, mais il avait cependant conscience qu'il en existait quelques uns sur Four Seasons. Après tout lui-même venait d'un autre monde, alors pourquoi des loups ne pourraient-ils pas voler ? Ce devait-être une sensation formidable. La deuxième question de l'inconnu sortit l'Ambassadeur de ses pensées.

▬ Elles ne vous ont pas piqués au moins ?  

Caesar se raidit. C'était une bonne question. Maintenant qu'il y pensait, une fois sorti de l'eau glacée, il commençait à ressentir une certaine douleur au niveau de l'arrière de son dos. Peut-être l'une de ces abeilles avait-elle réussi à le punir de son vol en le piquant ? Si c'était réellement le cas, alors il avait certainement le dard de la bête encore présent entre les poils de sa fourrure. Il retint un juron. Voler une ruche n'était décidément pas l'idée la plus intelligente qui lui avait traversé l'esprit.

▬ A vrai dire, je crois que si ...

Comment allait-il pouvoir enlever ce foutu dard ? Avec les crocs, en risquant de percer la poche à venin ? Ce n'était pas bien méchant, à choisir l'automnal préférait avoir été piqué par une abeille que mordu par une vipère. Mais tout de même, c'était fichtrement douloureux. Le loup orangé porta son regard sur l'inconnu. Peut-être savait-il comment faire ? Et s'il était guérisseur ? Après tout, ils étaient en territoire estival. Toutefois, Caesar déchanta bien vite en se rendant compte que le loup qui lui faisait face ne faisait partie d'aucun clan. Il avait probablement autant de connaissances médicinales que lui, à savoir très peu. Et puis, quand bien même il serait tombé sur un guérisseur estival, qu'est ce qui lui disait qu'il lui serait venu en aide ? Il n'était qu'un intrus après tout...

▬ Je... vous ne sauriez pas comment se débarrasser de ça par hasard ? Il poursuivit après une courte pause, jugeant préférable de se présenter. Mon nom est Caesar, enchanté.

S'il fallait l'enlever avec les crocs, tant pis, il le ferait. Sinon, il n'aurait plus qu'à rentrer voir les guérisseurs automnaux avec sa ruche et sa maudite douleur.

(c) made by panic!attack



HRP : Oui, tout à fait c:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 13 Mai 2017 - 18:29

Ombredragon
Ombredragon avait trouvé préférable de rester coucher en sphinx et de ne pas trop s’agiter tant que son regard ne verrait pas que les abeilles avaient définitivement décidés d’abandonner leur chasse. Le mâle gris et noir observa la surface de l’eau avant de voir l’autre en sortir. Il semblait rudement soulagé de savoir qu’il avait échappé à la colère de la ruche, et il comprenait son soulagement. Lui-même n’aurait pas apprécié de se faire acculé de piqûres qui auraient formées de grosses bosses hideuses à la surface de son épiderme. Quand il vit le mâle oranger s’ébrouer plus loin, le grisé le remercia automatiquement d’avoir pensé à lui et au fait qu’il l’avait déjà relativement bien trempé de par son saut dans l’eau qui en avait encore quelques petites vibrations. Puis après sa simple question le jeune loup LibreLune le vit se mettre à réfléchir avant de voir ses mimiques comme si quelque chose le déranger. A sa réponse le loup ailé se relevé et secoua ses ailes, leur mouvement et l’air agitée par celle-ci permettant de faire rapidement fuir l’eau qui c’était accroché à son court pelage.

Puis il entendit sa réponse comme mal assurée. A l’entente de ses quelques mots Ombredragon sauta agilement de son rocher dans un mouvement souple et élégant. Le loup s’approcha alors de l’autre en agitant les oreilles et en inclinant légèrement la tête pour lui faire comprendre qu’il ne lui ferait pas de mal. Il contourna le loup et chercha le dard, ou peut être même l’abeille si elle y était restée accrochée. Puis il entendit la suite des paroles du mâle. Une demande d’aide et une présentation rapide. Mince le LibreLune en avait oublié de se présenter, mais quel sombre idiot était-il là ? Il se redressa, se mettant bien droit, les oreilles dresser contre ses cornes. Il inclina rapidement le museau en signe de salutation.

« Ombredragon. C’est un plaisir de te rencontrer Caesar »

Puis je reposer mes yeux sur son arrière train. Je m’assis alors dans l’herbe humide et penchait la tête en fixant le fessier du loup oranger. Ma queue se ramenant d’instinct contre mon corps. Ma courte réflexion me demanda si j’étais capable de lui enlever ça. Je n’en étais pas certain, mais j’avais, à l’odeur, sentit que le loup appartenait au clan de l’automne. Il me suffisait alors de réfléchir au temps que je mettais, en volant, pour rejoindre l’automne depuis ici, et je songeais que le voyage risquais de faire s’enfoncer le dard qui donnerait alors son venin à ce pauvre loup. Alors quelques réflexions fugaces me firent secouer la tête, puis je reposais mes yeux sur le mâle.

« Je ne suis pas sur d’avoir les compétences pour, mais j’ai bien une idée pour vous l’enlever. Est-ce que vous voulez que j’essaie ? »

Je n’allais pas agir s’il ne le voulait pas Et je te tenais pas non plus à le forcer. L’idée même ne m’intéressais pas le moins du monde. Je n’avais pas envie d’essayer de l’aider et de m’en prendre finalement plein la tête parce qu’il n’aurait pas été d’accord. J’attendis donc calmement sa réponse, espérant qu’il se déciderait rapidement affin que je puisse faire vite, car chacun de ses mouvements faisaient bouger le dard qui menacer de percer et de lui donner le venin d’abeille ce qui risquait de le brûler et de le gratter ensuite. Alors si je pouvais lui éviter cela en l’aidant je n’étais pas contre l’idée.


Revenir en haut Aller en bas
Caesar
Pousse
Caesar
Race : Loup/louve
PUF * : Akaii-Tsukii, Silvën
Masculin
Messages : 112
Date d'inscription : 16/12/2015
Âge : 21
Ta localisation réelle : Tamriel

Identité du loup/chien
Rang: Ambassadeur
Notoriété:
(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon Left_bar_bleue0/1000(terminé) Une mauvaise idée | Ombredragon Empty_bar_bleue  (0/1000)
En couple ?: Point encore
Ven 14 Juil 2017 - 13:01


Une mauvaise idée
  libre



« Maudite course poursuite »

Caesar observa le loup descendre de son promontoire avec élégance. Son regard se fixa quelques instants sur ses cornes et son coeur se serra. Chaque loup cornu qu'il croisait lui rappelait son ancienne vie, même si celui-ci ne venait certainement pas de son monde, au vu de ses ailes et de la couleur de son pelage. Le loup ailé s'approcha de l'ambassadeur et manifesta sa non agressivité par quelques mouvements d'oreilles et en inclinant la tête. Ce dernier le laissa le contourner en silence et chercher le dard, en espérant qu'il le trouverait. Le solitaire fit de nouveau face à Caesar pour se présenter à son tour, après une nouvelle inclinaison de museau.

▬ Ombredragon. C’est un plaisir de te rencontrer Caesar.

Plaisir partagé, bien que Caesar aurait apprécié rencontrer le loup dans d'autres circonstances. En ne l'ayant pas arrosé en sautant dans l'eau et en attirant des abeilles dans le coin par exemple. Ombredragon... C'était un beau nom. Cela rappelait à Caesar un jour où on lui avait parlé de créatures légendaires appelées dragons. Majestueuses, aux ailes puissantes et pouvant réduire le monde en cendres avec la fournaise qui sortait de leur gueule. Il chassa la question stupide de savoir si Ombredragon pouvait cracher du feu ou se transformer en reptile volant. Le loup semblait décidé à essayer de l'aider et cela rassura l'ambassadeur. Il avait réellement eu de la chance d'être tombé sur lui et non pas sur un quelconque soldat estival qui aurait été plus agressif qu'autre chose. Ombredragon reposa ses yeux sur l'arrière train de Caesar. Il semblait avoir trouvé la cause de sa souffrance. L'automnal l'entendit s'asseoir dans l'herbe derrière lui.

▬ Je ne suis pas sur d’avoir les compétences pour, mais j’ai bien une idée pour vous l’enlever. Est-ce que vous voulez que j’essaie ?

Caesar apprécia qu'il lui pose la question, bien que ce soit inutile. D'autres se seraient directement attaqué à la chose sans réfléchir et auraient peut-être aggravé la situation. L'ambassadeur était certain de ne pas vouloir rester avec un dard qui risquait de s'enfoncer dans sa chair au moindre mouvement trop important. N'étant lui-même ni guérisseur ni du genre à perdre son sang froid, il ne blâmerait pas le loup en cas d'échec de son idée. D'ailleurs, que pouvait-elle bien être ? Le loup doré tourna la tête et sourit en direction du loup ailé.

▬ Allez-y, ce sera toujours mieux que de rester comme ça.


(c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: