Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 From nothing a tear came, and then you were there with me. { Galadriel & Häenymae }

Aller en bas 
AuteurMessage
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: From nothing a tear came, and then you were there with me. { Galadriel & Häenymae }    Mar 27 Déc 2016 - 5:18

La petite loupiote haleta. Cette journée avait été longue et celle-ci commençait à perdre connaissance. En effet, les nourrices avaient décidé qu'elles avaient besoin d'aide pour surveiller les plus petits loupiots. La saison des chaleurs venait de se terminer, ce qui leur ajoutait une charge de travail conséquente. Pour ça, elles avaient demandé un peu d'aide de la part de leur chouchoute, la petite Galadriel, celle sur qui on peut compter. Une des plus vieilles loupiotes qu'elles devaient garder, car celle-ci était orpheline et aucun adulte ne voulait s'en occuper comme de son enfant. Ils étaient pour la plupart trop occupés, ou la trouvaient juste agaçante à force de la voir se cacher et marmonner un peu n'importe quoi. Ou sinon ils pensaient juste qu'elle allait crever dans la semaine qui suivait, ça arrivait aussi. Donc, ce matin-là, les gardiennes ont demandé à la gamine une tâche qui lui paraissait bien simple. Calmer les petits. Grave erreur ! Les nouveaux-nés tentaient toujours de s'enfuir et ils étaient très bruyants. À la fin de son quart de travail, la petite automnale avait du mal à rester debout, donc elle partit faire une sieste. Oh non, le calvaire n'était pas fini... Un bébé agaçant s'était mis à hurler parce qu'il souhaitait voir sa mère. Particulièrement atteinte par les affaires de famille, Galadriel se l'était juste fermée, sans négliger de grogner un peu. L'ayant entendue, l'adulte qui était en charge d'elle lui avait demandé de quitter la tanière pour l'après-midi, histoire de ne pas laisser ses actes impunis et de rassurer l'autre pimbêche.

C'est comme ça que la grande malade (dans les deux sens) finit couchée dans un tas de feuilles, fulminant et fiévreuse. En effet, pour en rajouter, son corps a décidé, tout à coup, de changer de température très rapidement et soudainement, ce qui lui donna un énorme mal de tête et des vertiges incroyables. Avec sa chance, personne ne la trouverait et elle passerait la nuit couchée la tête première dans un tas de feuilles mortes inconfortables. La peur aux entrailles, elle tremblait de plus en plus à chaque minute qui passait. Fatiguée, faible et malade, c'est ce qu'elle avait toujours été. Personne n'en voulait, normal quand on peut toujours mourir, malgré son intelligence précoce. Sa fourrure était pleine de terre, son foulard blanc taché de son propre sang qu'elle crachait à intervalles irréguliers et sa chevelure qui volait au vent et qui bloquait sa vue déjà floutée. Qu'est-ce qui pourrait bien lui arriver de pire ? De toute façon, plus rien ne la rattachait à la vie, aucune ambition, aucun ami à protéger, seulement du vide...

La noirceur s'installait. Le vacarme causé par le vent ne la dérangeait même plus à ce stade, tant qu'on la laissait dormir. Ce qui était une mauvaise idée.

Il lui fallait quoi d'urgent ? De l'aide. Sinon, que pourrait-il bien lui arriver ? Ah oui.

Le décès. Oups ? Ses paupières se rouvrirent soudainement, et un cri désespéré s'échappa de sa petite gueule sèche.

{ HRP : Désolée du temps mis pour commencer le RP. :c Sinon ce serait sympa d'aider Gala', bien que je préviens, elle exagère un peu sur les conséquences qu'il peut y avoir, bien qu'il y ait réellement des risques vu ses maladies faciles et son corps maigre jusqu'aux os. }
Revenir en haut Aller en bas
Haënymae
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non...

MessageSujet: Re: From nothing a tear came, and then you were there with me. { Galadriel & Häenymae }    Dim 22 Jan 2017 - 14:02



Little flower


C'était un doux après-midi d'hiver. La louve au pelage émeraude avait profité de ces quelques degrés de plus pour sortir de sa tanière. Il venait de pleuvoir et de larges flaques de boue s'étaient formées. C'est donc d'un pas nonchalant que la printanière alla se rouler dans la boue en souvenir du bon vieux temps. Quand soudain, elle aperçut un fier cerf qui trônait quelques mètres plus loin.  

Celui-ci la regardait de haut pendant qu'elle se roulait dans sa flaque de boue. En plus de cela la louve perçut un sourire moqueur sur les lèvres du cervidé. Cela suffisait. Elle se redressa promptement et bondit vers le cerf. La créature commença à détaler à toute vitesse. La printanière prit l'impulsion de ses pattes arrière et bondit de toute ses forces, si bien que la terre trembla. S'engagea alors une course effrénée entre Haënymae et sa proie.

Sans s'en rendre compte, la louve atteignit la frontière automnale rapidement. Dans un saut désespéré afin d'occire le pompeux animal, elle rata sa proie de quelques centimètres et atterrit sur un lapin brun. Assommée, la pauvre créature n'eut pas la conscience de s'enfuir et se fit tuer par la louve au pelage émeraude.
- Je suis désolée petit lapin, mais je dois me nourrir..., soupira Haënymae.

Elle s'apprêta à dépecer la créature quand elle entendit un cri aigu et désespéré. Son sens inné de l'empathie lui fit tout de suite percevoir qu'un de ses pairs souffrait. C'est donc hâtivement qu'elle se mit à la recherche de cette pauvre âme égarée, sans oublier son futur repas. En peu de temps, elle découvrit le fameux canidé. C'est une louve grise et frêle qui gémissait là, étendue sur un tapis de feuilles. Elle tremblotait et haletait faiblement. Emue, la louve au pelage émeraude allait évidemment veiller sur cette petite louve jusqu'à ce qu'elle aille mieux. Haënymae avait toujours su comment réconforter ses semblables, même simplement par ses paroles ou sa présence.
- Tiens, je te donne mon lapin. Mange-le, tu te sentiras mieux. Ne t'inquiète pas, tout ira mieux maintenant. Je suis là, tu n'es plus seule..., chuchota paisiblement Haënymae à l'oreille de la petite louve.


© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Galadriel
Pousse
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mayux
Féminin Messages : 100
Date d'inscription : 23/04/2016
Age : 16
Ta localisation réelle : Qui ne met pas une blague ici ?

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: From nothing a tear came, and then you were there with me. { Galadriel & Häenymae }    Mer 31 Jan 2018 - 20:09

Entre deux changements soudains de température interne, Galadriel entendit une voix. Et vit une silhouette s'approcher d'elle. Une silhouette verte et violette que la loupiote n'avait jamais vue auparavant... En fait, elle n'avait jamais vu un loup avec un pelage vert ni un pelage violet. Si elle n'était pas affaiblie à ce point et à moitié évanouie par terre, elle lui aurait demandé d'où elle venait et ce qu'elle faisait dans les terres de l'automne. Pourtant, sa douleur surpassait sa curiosité et malgré ses efforts, elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'elle lui disait. Elle ne distinguait pas ses mots, voyait flou... Mais elle avait poussé quelque chose vers elle. C'était une masse poilue qui semblait être tachée de rouge. Une proie ? Galadriel essaya d'ouvrir ses yeux vairons pour bien voir ce qu'elle rapprochait d'elle, mais elle n'arrivait même pas à faire cela. Elle se força tant bien que mal à lever sa tête du sol, plus lourde que jamais auparavant. Elle plongea son museau sur l'animal mort et le mordilla un peu avant de s'écraser à nouveau par terre. Même si l'inconnue à l'odeur florale semblait vouloir l'aider, la solution à ses vertiges n'était certainement pas de la faire utiliser le peu de forces qu'elle avait - car après avoir pris quelques bouchées de la proie, elle se retrouvait dans la même position qu'avant, sa respiration rauque et ses paupières vacillantes. Le peu de flou qu'elle voyait tournait lentement au noir, mais elle faisait de son mieux pour rester ancrée à la réalité - son pouvoir n'avait jamais été aussi sauvage envers elle et c'était tout ce qu'elle pouvait essayer de faire pour éviter de sombrer dans les abysses de l'inconscience.

Au moins, elle était en automne. Si tout se passait mal, peut-être qu'on retrouverait son corps évanoui et qu'on la mènerait jusqu'à la tanière du guérisseur - ou chez un loup qui savait soigner, vu que l'automne n'avait peut-être même pas de guérisseur. Tout ce qu'elle pouvait faire à ce point, c'était attendre que quelque chose se passe - qu'on lui parle, qu'on la pousse, ou qu'elle tombe dans les pommes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: From nothing a tear came, and then you were there with me. { Galadriel & Häenymae }    

Revenir en haut Aller en bas
 
From nothing a tear came, and then you were there with me. { Galadriel & Häenymae }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Automne-
Sauter vers: