Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale (Feat Haënymae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mercury
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mistyarrow
Masculin Messages : 299
Date d'inscription : 16/01/2015
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans une marée noire

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: C'est compliqué...

MessageSujet: Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale (Feat Haënymae)   Lun 19 Déc 2016 - 23:31

Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale
Avec Haënymae

Aaaaaaaah l'hiver... Ce que Mercury pouvait l'aimer.
Un air frais, frigorifique même... Qui passait entre les fourrures plus ou moins épaisses et qui venait s'infiltrer dans les veines, tel un serpent au corps de glace.  
Quelques fois de la neige, douce et belle, comme des lucioles blanches venant poser leurs jolies lumières sur la si terre, qui refroidissait les pattes mais réchauffait les coeurs.
L'Hiver et les rhumes qu'il apportait aussi... Qui le faisait un temps se sentir fort, intouchable et bien vivant.
La plus belle sensation du monde.

Telles étaient les pensées de Mercury tandis qu'il dévorait goulument le lièvre qu'il venait de chasser à travers la plaine et ce, sans trop fournir d'effort pour ses pauvres muscles: Une aubaine pour la pauvre maladie sur patte qu'il était!
La description qu'il s'était faite de lui-même lui tira un petit rire alors qu'il léchait le sang encore chaud sur le coin de sa gueule: Pour beaucoup cette caractérisation sonnerait péjorative et leur semblera profondément triste mais pour lui cela relevait seulement d'une bonne grosse blague, au mieux de la provocation: Après tout, qu'y avait-il de plus exaltant de braver la mort alors qu'elle vous suivait continuellement à la trace?

"Pas de bol pour toi cher poison qui constitue mes veines... L'hiver approche et avec lui ma période de répit à ton égard" Songea-t-il en frissonnant sous l'effet d'une brise plus forte que les autres.

Il était vrai que la saison froide et son lot de températures très basses avaient un effet particulièrement positif sur le solitaire: Qui avait bien évidemment tendance à la fièvre et aux bouffées de chaleurs particulièrement handicapantes, le faisant parfois même s'évanouir de façon impromptue et ce, à n'importe quels endroits ; Y compris les plus hostiles.
Alors là, il accueillait avec un immense plaisir l'hiver qui pourrait enfin lui permettre de reprendre des forces après des lunes passées à lutter contre le poison toujours plus grandissant en lui.
De plus, les restes de sa très violente bataille avec l'espèce d'Aveugle estival lui avait laissé de graves séquelles: Grièvement blessé à cause des coups de cette énorme brute, il avait bien faillit y rester ce jour-là et il ne devait sa survie qu'au courant qui avait pu l'entraîner au loin, loin de ce fou assoiffé de sang...
Mercury avait mit du temps à l'admettre, en même temps qu'il se remettait de ses blessures, mais l'Aveugle avait bien faillit lui ôter la vie... Et ainsi rompre sa promesse faite à lui-même.

-Mais ça ne se reproduira plus jamais! Affirma-t-il à voix haute, certain que personne ne l'entendrait.

S'étirant longuement, le solitaire porta son regard sur l'horizon: Rien en vu mis à part cette vaste pleine dont les couleurs commençaient petit à petit à s'estomper, signe que bientôt, le blanc et le bleu seraient rois... Ce qui, ma foi, était déjà plutôt bien entamé.
Il avait hâte de pouvoir jouer dans cette belle poudreuse qui constituerais bientôt la plaine, peut-être même avec de possibles rencontres? Après tout, même si l'on aimait pas l'hiver, personne ne pouvait refuser une bonne bataille de boule de neige non?

Il était activement en train de chercher dans sa mémoire s'il avait déjà pu rencontrer quelqu'un d'aussi rabat-joie lorsque son regard fut soudain attiré par une silhouette aux couleurs vives qui détonait sérieusement avec le paysage qui se pavanait de teintures de plus en plus froides... Du vert, du rose... Quel lupin pouvait bien être venu au monde avec une fourrure aussi affriolante?
Poussé par la curiosité et l'envie de rencontrer du monde, Mercury se saisit de sa proie à peine entamée de moitié et trottina tranquillement vers l'inconnu qui, au fur et à mesure de ses pas, apparut aux yeux du solitaire comme étant de sexe féminin... La longue chevelure blonde aidant quelque peu à l'identification (et malheureusement au stéréotypes...), il distingua ainsi plus nettement les motifs affriolants de sa fourrure et fut ravi de constater leur originalité: Ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de croiser des canidés avec un physique aussi bariolé et cela était tout à fait rafraichissant: D'autant plus pour lui dont le pelage n'était constitué que de nuances grises...  

Déposant le lapin à ses pattes, il se racla la gorge pour aborder la louve qui devait peut-être bien l'avoir déjà vu, ou au moins senti...

-Bonjour! Que dirais-tu de partager la fin de ma proie?


© codé par Michouille


Dernière édition par Mercury le Mer 1 Fév 2017 - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haënymae
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 67
Date d'inscription : 15/09/2016
Age : 16

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non...

MessageSujet: Re: Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale (Feat Haënymae)   Mar 27 Déc 2016 - 1:47



Winter Frost


La louve au pelage émeraude haïssait l'hiver. Pour elle, cette saison représentait la mort. La mort des arbres qui la préservaient de la pluie et de l'aveuglement des rayons solaires. La mort des buissons, pleins de baies, qui ravissaient de leurs fruits juteux les palais des voyageurs passant par là. La mort des fleurs qui enchantaient de par leurs senteurs les narines de la louve et qui sublimaient les forêts et les plaines de sa terre. La mort des lacs dans lesquels la louve adorait se rafraîchir après une longue journée de chasse.

Oui tout cela l'attristait au plus haut point, si bien qu'elle errait sans objectif dans son territoire. Elle avait assez froid pour que ses poils se hérissent. Elle s'arrêta un instant et réfléchit à un moyen de rendre cette journée plus attrayante. Elle arriva à la solution qu'elle choisissait souvent : l'exploration. Cette fois-ci, elle décida d'aller en terres neutres.

Après une longue marche plutôt épuisante, elle se retrouva devant un lieu majestueux. C'était une grande plaine enneigée qui était parsemée d'arbres et de buissons. La froideur de l'hiver s'y ressentait mais ici la mort ne régnait pas comme la louve le pensait. Elle put apercevoir de nombreux animaux, d'ordinaire bruns, blancs. Des cerfs, des lapins, des écureuils d'un blanc immaculé. Et ces créatures se mouvaient très bien et pratiquaient leurs activités habituelles : courir, grimper, manger,... La louve fut une fois de plus étonnée quand elle vit cela. La nature autour d'elle n'avait pas non plus l'air de mourir. De nombreux conifères siégeaient ici et là et même les feuillus paraissaient en vie. Endormis, mais vivants.

La louve était décidément déboussolée. Tout ce qu'elle avait cru et médité depuis des années était donc faux. L'hiver n'était pas la mort de toute vie mais une étape menant à sa renaissance : le printemps sacré, sa magnifique saison. Elle se mit donc immédiatement à observer d'un autre oeil le monde qui l'entourait. La neige immaculée reflétait les lumières du soleil ce qui donnait à cette plaine une aura reposante et sereine. Les arbres habillés de ces vêtements opalins abritaient une myriade de petits êtres eux-aussi revêtus de leurs atours hivernaux. Ces cerfs blancs gambadaient avec célérité et grâce sur cette fine poudreuse, accompagnés de leurs jeunes faons qui possédaient également un pelage d'un éclat pur. Les lapins et les lièvres filaient à toute vitesse en laissant derrière eux de toutes petites traces.

Son coeur se remplissait de chaleur malgré la faible température de l'air ambiant. La louve était très sensible à toutes les beautés dont pouvait être pourvue la nature. Elle comprit également qu'ici, en terres neutres, les saisons agissaient fortement sur leur climat, voir même totalement. En se retournant, elle vit un mystérieux loup qui s'approchait d'elle. Elle n'eut pas le temps de l'analyser qu'il lui présenta un lapin qui avait déjà commencé à être entamé.
-"Bonjour! Que dirais-tu de partager la fin de ma proie?"

Cette question réveilla une certaine faim que la louve avait développée pendant sa longue marche. De plus, ce lapin avait l'air délicieux. Et ce n'était pas dans les habitudes de la louve de refuser, par politesse. Ce n'est donc sans aucune hésitation que la louve répondit, en arborant un doux sourire :
- Oui, j'en serais ravie !

Les deux canidés se partagèrent donc la fin du gibier. La louve ne discuta pas beaucoup, concentrée sur son repas. Elle prit le temps de bien déguster la proie de son pair. Le repas fini, elle se lécha les babines, délectée de s'être bien remplie l'estomac. C'est alors qu'elle eut une idée :
- Ca te dirait qu'on aille chasser ensemble ? On pourrait attraper encore du gibier aussi délicieux !

© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Mercury
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mistyarrow
Masculin Messages : 299
Date d'inscription : 16/01/2015
Age : 18
Ta localisation réelle : Dans une marée noire

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: C'est compliqué...

MessageSujet: Re: Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale (Feat Haënymae)   Jeu 26 Jan 2017 - 23:12

Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale
Avec Haënymae

Ow.
Mercury allait préciser qu'elle devrait faire attention à l'endroit où elle mordrait dans la chair encore tiède de la proie pour ne pas sentir le goût légèrement acide que ses babines avaient du donner à quelques endroits... Mais il n'en eut pas le temps, la jeune louve aux longs cheveux blondsvenait déjà de se jeter sur le lièvre qu'il avait déposé à ses pattes, avalant_semble-t-il_ avec délice la viande crue et ce, sans même avoir l'air de se rendre compte des légères traces qu'il y avait déposé.


Bah... Tant mieux. Songea-t-il en constatant qu'aucune grimace de surprise ou de dégoût ne s'affichait sur le visage de cette dernière.
Il aurait été bien embêté de lui avoir refilé ne serait-ce qu'un peu de son poison personnel, après tout il n'était réservé qu'à lui et à personne d'autre.
Mais... Que racontait-il? Il ne s'agissait pas là d'un quelconque lien affectif ou même possessif avec cette horreur empoisonnant ses veines! Ce n'était qu'un handicap dans ses projets d'aventure et de voyage ainsi qu'un défi ultime à surmonter pour lui!
Ce n'était qu'un boulet qu'il trimbalait encore et encore à ses pattes et jamais il ne devait le considérer autrement.
Jamais.

Perdu dans ses pensées, il sursauta lorsque la louve à la fourrure verte, ayant visiblement terminé son repas, s'exclama au détour d'une question:

-Ca te dirait qu'on aille chasser ensemble ? On pourrait attraper encore du gibier aussi délicieux !

Bon, visiblement il était tombé sur une enjouée... Ce n'était pas plus mal après tout, le solitaire aurait été un peu déçu d'être tombé sur une dépressive.
Ca lui avait suffit d'en aimer une déjà.

...

Ne pas y penser.

S'ébrouant pour chasser l'image d'une louve blanche au museau camouflé par un masque d'oiseau, il eut un drôle de sourire, typique lorsqu'il avait une idée derrière la tête...

-Moi j'ai une meilleure idée...

Affichant un air goguenard sur ses babines quelques secondes, il la laissa avec plaisir mariner et réfléchir sur le sens de propos, imaginant sans mal ce qu'elle devait être en train de se dire à son égard: Bien que pour lui ce ne soit qu'une provocation, il aimait bien songer qu'il puisse mettre légèrement mal à l'aise ses interlocuteurs en leur faisant sous-entendre des choses plus ou moins mauvaises ou salaces.
La tête qu'ils faisaient généralement dans ces instants-là était épique.

Puis, raclant le sol neigeux de ses coussinets, il patienta encore quelques secondes avant de finalement réunir le tout en une petite boule blanche pour la projeter vers le visage de sa camarade.
La recevant en plein sur le visage, l'image apparu comique aux yeux de Mercury qui éclata de rire: Il n'avait plus faim, désormais il voulait juste s'éclater comme le gamin qu'il cherchait encore et toujours à être!

-Aha! Essaye donc plutôt de me coller autant de neige sur la tronche que toi!  Ria-t-il en lui tournant le dos pour courir, ne manquant pas cependant de projeter encore un peu de poudreuse dans sa direction avec ses pattes arrières.
Il ignorait si elle le suivrait dans son jeu, mais qu'importe: Lui courrait, sentant le vent hivernal fouetter son visage, glaçant sa truffe, il ne pouvait contenir ses éclats de rire, partagés entre l'amusement pur, la nervosité et...
Une certaine forme de démence, dont il n'accordait malheureusement pas encore assez d'importance.

© codé par Michouille
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale (Feat Haënymae)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conversation autour d'une proie fraîchement tuée et d'une brise hivernale (Feat Haënymae)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire inoccupé :: Plaine d'idromède :: Terres abondantes-
Sauter vers: