Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]

Aller en bas 
AuteurMessage
Quetzalcoatl
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Dim 27 Nov 2016 - 21:12

L'enfant des forêts, et celui des cieux



ft. Seph.





Quetzalcoatl était fatigué. Ce genre de fatigue qui vient lorsque l'on est lassé de tout. Pourtant il la connaissait, cette fatigue. Il y était confronté chaque jour depuis que ses pattes étaient sur ces belles terres aux couleurs orangées. Qui dit Veilleur dit veille, qui dit veille dit longues heures passées à... Ne rien faire d'autre qu'attendre. Parfois, il se disait que quitter les frontières et ne rien surveiller reviendrait à la même chose. Hors, il avait beau dire, râler, marmonner, il savait pertinemment que jamais il ne délaisserait son poste. Après tout, il était là pour ça, et il n'avait pas son mot à dire sur la question.

Il était en pleine patrouille le long de la frontière qu'il était censé surveiller, mais il n'y avait pas un chat. Ce n'était guère surprenant, mais il aurait tout de même apprécié un peu d'action dans sa journée. Parfois, il faisait des pauses, laissant pendre sa langue hors de sa gueule alors que, haletant, il croulait sous le poids de ses ailes. Que ne donnerait-il pas pour une petite séance de vol...! Hors ici, sur la frontière, il ne voyait rien qui pourrait ressembler de près ou de loin à un promontoire. Il aurait bien escaladé un arbre s'il ne savait pas dors et déjà que tenter sa chance reviendrait à s'écraser au sol comme une masse et froisser encore un peu plus sa dignité déjà bien entachée.

Sa pause se prolongea un moment, sa truffe frémissant alors qu'il observait les environs. Ce n'est pas comme s'il était déjà passé ici des dizaines de fois mais... Si. Souvent seul, parfois miraculeusement accompagné. Il était instructeur, mais les jeunes ne paraissaient pas pressés de se flanquer aux frontières, et il aurait pu les comprendre si il n'avait pas été à ce poste, justement. Il battit un instant des ailes, bien évidemment sans qu'aucun changement ne se fasse quand à sa position par rapport au sol. Il ne parvint qu'à soulever de la poussière et des feuilles, ce qui le fit éternuer de la plus pitoyable des manières.

Le très coloré et non moins discret loup reprit sa petite marche, mais il était un peu ailleurs. Ses yeux vairons se promenaient de gauche à droite, regardaient les feuilles, et il fut même pris d'une intense fascination pour un foutu escargot qui faisait un marathon sur une feuille particulièrement large. Il se surprit à le suivre, comprenant sans mal le calvaire qu'était le fait de transporter sa coquille. Compassion intra-espèce, sans doute. Il lâcha un grognement léger, et se força à reprendre du sérieux pour continuer ce qu'il avait à faire: SURVEILLER. Quoi? Rien. Mais surveiller tout de même. Ses coussinets s'enfonçaient agréablement dans la terre humide, fraîche et il se dit qu'après tout, ce n'était pas si mal de pouvoir se promener à longueur de journée sans qu'aucun péril ne tombe sur son dos.

-Bah, après tout, tant que je glande, c'est que le territoire est en sécurité... finit-il par dire tout haut pour meubler le silence qui s'était installé autour de lui.

Il reposa lourdement son arrière train au sol, couchant les oreilles, et son regard se reporta de l'autre côté de la frontière. Toujours la longer, jamais la franchir en théorie, c'était bien ennuyeux. Il secoua son immense encolure, yeux clos, et lorsqu'il les rouvrit, il eut la surprise d'en croiser d'autres, plus loin, sous le couvert d'un buisson. Des yeux aux accents forestiers. Sur le coup, il en resta tout bête. Il savait bien qu'il aurait dû être plus réveillé, mais c'était tout de même insultant de n'avoir senti personne, surtout quand l'inconnu était aussi proche!

Revenir en haut Aller en bas
Seph
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016
Age : 17
Ta localisation réelle : Quelque part dans les tréfonds de mon imagination

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: He's aloooooone...

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Dim 27 Nov 2016 - 21:50

L'Enfant des Arbres
L'enfant des forêts, et celui des cieux
Feat Quetzalcoatl
ft. ...
Seph

Dieu que le temps lui semblait long. Certes, ce jour là, Seph avait le droit de ne rien faire, parce-qu'on lui avait donné congé. Enfin, droit... Il avait plutôt l'obligation de ne rien faire. En effet, l'Alpha du Printemps savait très bien qu'il n'avait pas cessé de faire son travail de Soldat depuis un long moment. Mais s'il avait travaillé tout ce temps, c'était justement parce-qu'il n'avait pas envie d'affronter le pire ennemi qui soit : l'ennui. Sauf que l'Alpha n'avait pas l'air de l'avoir compris...

Il se retrouvait donc allongé dans sa tanière, les yeux mi-clos, suivant avec attention les mouvements d'une petite coccinelle qui semblait s'être perdue, et qui cherchait désespérément la sortie... À moins qu'elle ne veuille juste passer un peu de temps à l'ombre. Bien que l'Automne touchait presque à sa fin, le soleil du territoire printanier était fidèle à lui-même : rayonnant, et chaleureux. Et parfois, certains avaient bien envie de lui échapper un peu.

Mais ce n'était plus le cas du jeune loup. Il en avait assez de ne rien faire. Il fallait absolument qu'il se dégourdisse les pattes, ou il risquait de devenir fou. Il se leva, s'étirant longuement, s'ébroua pour ôter la terre qui s'était collé à son pelage, et sortit. Il se perdit aussitôt dans ses pensées. Le Lac de Sherkaan ne pouvait être un lieu calme : à cette heure, les nourrices emmenaient les louveteaux se baigner. Même s'il aimait beaucoup les petits, et qu'il savait que le voir leur ferait plaisir, il n'avait pas envie d'y aller. Il voulait trouver un endroit où, seul, il pourrait parler tranquillement avec les arbres, qui devaient bien, comme d'habitude, avoir deux-trois potins à lui raconter.

Mais il lui semblait que plus il cherchait, moins il trouvait le lieu idéal pour se poser. Partout où il allait, il croisait d'autres loups, Soldats, Veilleurs, ou même Guérisseurs, qui venaient cueillir certaines fleurs aux vertus curatives qui ne s'ouvraient qu'à une heure précise, lorsque l'air était encore doux, et que les rayons du soleil s'adoucissaient.
Ses pattes le menèrent finalement près de la frontière automnale. Il savait qu'il était déconseillé de se promener de ce côté du territoire, au vu des tensions qui régnaient entre les deux camps, mais il n'en avait cure. Tant qu'un loup qui se trouvait en face de lui ne l'attaquait pas dans le but de le blesser, il ne vouait de haine a personne. Il resta tout de même à bonne distance de la limite territoriale, et s'allongea entre deux buissons, savourant la douce caresse de leurs feuilles contre son pelage.

Soudain, alors qu'il écoutait les bruits qui l'entouraient, un pas lourd se fit entendre, ainsi que quelques mots dits au Silence. Le vent, qui soufflait dans sa direction, lui apportait une odeur peu familière, mais qu'il sut tout de même reconnaître : celle d'un automnal. Sans doute un veilleur, se dit-il, après tout, je ne suis pas très loin de la frontière. Il leva doucement la tête, et aperçu un grand loup, au pelage à la fois sombre et éclatant, muni d'immenses ailes gracieuses. Deux paires de cornes turquoises ornaient sa tête. Il l'observa s'asseoir lourdement, comme lassé de sa situation, et secouer son encolure. Puis il le vit tourner le museau vers lui, et sentit son regard étonné se planter dans le sien. Sans doute ne l'avait-il pas senti. Le printanier sortit des buissons, afin d'éviter de passer pour un prédateur, et s'assit tranquillement en face de l'autre en hochant la tête.

- Bonjour.

Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres,
D'épargner les sables, les mers, les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Quetzalcoatl
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Mer 7 Déc 2016 - 21:50

L'enfant des forêts, et celui des cieux



ft.Seph






Alors que l'Automnale allait sans doute l'apostropher, il fut devancé par l'apparition d'un loup qu'il aurait pu qualifier d'imposant si lui même ne l'était pas autant. Un Printanier, dont les couleurs se mêlaient sur son pelage de manière agréable à l'œil et pourtant relativement discrète. Les muscles puissants sous le pelage immaculé manquèrent de faire grogner Quetzal, mais sa sociabilité naturelle pris le pas sur son rôle de Veilleur lorsque l'étranger s'assit face à lui, et le salua d'un geste de tête et d'un simple et non moins efficace:

-Bonjour.

Le Veilleur le fixa quelques instants sans formuler une quelconque réponse, plissant ses yeux vairons si particuliers. Puis il finit par ouvrir la bouche, et son ton sortit bien plus amical qu'il ne l'aurait voulu:

-Bonjour! Encore un pas, et je t'attaque!

Le mâle venait sans nul doute de perdre une bonne partie de sa crédibilité, mais à quoi bon jouer l'hypocrite? Ils étaient chacun du bon côté de cette frontière, mais jamais Quetzal ne l'aurait laissé la franchir, même par accident. Il préférait prévenir, même si l'autre mâle lui paraissait être relativement calme et avenant. Le plus coloré des deux replia soigneusement ses larges ailes, trépignant sur place sans même s'en rendre compte. Il ignorait si le Printanier tenait à discuter, mais si ce n'était pas le cas, pourquoi se serait-il assis là, devant lui, de cette façon? Rassuré par ce constat qu'il venait de faire, l'Automnal se permit un sourire des plus resplendissants, canines apparentes, et sa queue fouettait l'air avec une joie certaine.

-Puisque vous êtes, là, cependant, pourquoi ne pas discuter...? Demanda-t-il d'un ton où perçaient méfiance et curiosité.

Il venait effectivement de passer du tutoiement le plus instinctif à un vouvoiement des plus courtois. L'allure noble de celui qui le dévisageait l'aidait à apporter cette très légère nuance dans son discours, et il se permit de détailler plus en profondeur celui qui, il l'espérait, allait le sortir de l'ennui de sa patrouille presque quotidienne. Effectivement grand, bien que le Veilleur n'aurait sut dire si son propre Alpha l'était plus.  Une cicatrice ancienne barrait l'une des épaules, et Quetzal dut faire un effort pour ne pas pencher la tête et la fixer avec un air ébahi. Qu'est ce que cela pouvait être...? Soldat? Tueur? Assurément pas Nourrice s'il se fiait à son air, mais la perspective qu'il puisse être un Tueur le refroidit quelque peu, et un mouvement de recul se fit ressentir dans sa posture alors que, méfiant, il contemplait désormais Seph d'un œil perplexe.



Revenir en haut Aller en bas
Seph
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016
Age : 17
Ta localisation réelle : Quelque part dans les tréfonds de mon imagination

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: He's aloooooone...

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Mer 7 Déc 2016 - 22:32

L'Enfant des Arbres
L'enfant des forêts, et celui des cieux
Feat Quetzalcoatl
ft. ...
Seph

- Bonjour ! Encore un pas et je t'attaque !

Seph fixa le grand loup d'un air calme, avant de sourire doucement. Le ton quelque peu enjoué qu'il avait employé semblait, à ses oreilles, bien plus menaçant que s'il avait été sec. Il n'avait jamais eu aucune envie de traverser la frontière, mais voir que l'Automnal faisait aussi bien son travail le rassurait pour l'autre clan. C'était très paradoxal, mais qui savait si certains jeunes intrépides venaient s'aventurer au-delà des frontières, et se perdait dans le territoire adverse ? Au moins, il savait que ce loup ne baillerait pas aux corneilles. Il se dit que quelques veilleurs de son clan devaient en prendre de la graine.

- Puisque vous êtes là, cependant, pourquoi ne pas discuter ? Demanda le grand canidé en face de lui.

Son sourire s'agrandit tandis qu'il hochait la tête.

- Je ne compte pas être une menace, alors pourquoi pas ? Mais puisque vous étiez si bien parti, autant se tutoyer, non ?

Il vit le regard polychrome de son vis-à-vis se perdre sur son épaule, là où sa cicatrice trônait. Il baissa aussi les yeux vers cette marque éternelle, et revit en un flash les images de cette nuit. Il tressaillit l'espace d'une seconde, mais se reprit bien vite en relevant la tête. Il nota un léger mouvement de recul dans la position, et il vit un élan de perplexité traverser ses yeux. Que pouvait-il bien penser ? Il ne cherchait pas à créer des ennuis, juste à être un peu au calme, et la perspective si rare de pouvoir discuter avec quelqu'un d'un autre clan le tentait bien.

- Veilleur ?

C'était un peu une question réthorique, car il se doutait bien que c'était bien le statut de l'Automnal. Mais il n'avait jamais été très doué pour engager une conversation, ayant plus tendance à écouter et observer que parler. Il se demandait ce que cela pouvait bien faire d'être Veilleur. Patrouiller toujours aux mêmes endroits devait finir par être ennuyeux. En tant que Soldat, il faisait des rondes un peu partout sur le territoire du Printemps, et il pouvait faire en sorte de ne jamais passer par le meme endroit. Mais un Veilleur devait surveiller les frontières, et uniquement cela. Déjà que l'ennui venait parfois le titiller, il n'osait pas vraiment imaginer ce que devait ressentir l'autre à longueur de journée.

Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres,
D'épargner les sables, les mers, les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Quetzalcoatl
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Dim 25 Déc 2016 - 20:05

L'enfant des forêts, et celui des Cieux.



ft. Seph





Quetzal fut satisfait de voir que le sourire de l'autre paraissait plutôt amical. Cependant, il restait sur ses positions de Veilleur, fidèle au poste, et implacable! Et ce, pas uniquement parce que Daeron lui flanquerait une rouste s'il laissait passer des ennemis sous son nez...

- Je ne compte pas être une menace, alors pourquoi pas ? Mais puisque vous étiez si bien parti, autant se tutoyer, non ?

Effectivement, le grand mâle sautait du tutoiement au vouvoiement, ce qui paraissait étrange. Mais le Printanier du lui faire plaisir en lui disant cela, car son sourire s'élargit, et acheva de le rendre plus sympathique qu'inquiétant.

- Veilleur ?
-Tout à fait. En même temps, tu connais beaucoup de loups qui stationnent à la frontière?

Il acquiesça tout en disant ces quelques mots, à croire que la seule confirmation orale ne suffisait pas. Un léger rire ponctua ses paroles, et cette petite boutade qui n'attendait pas réellement de réponse construite. Balayant le sol de sa queue comme il lui arrivait souvent de le faire, l'Automnal fixait son vis à vis, en recherche de quelque chose de quoi lui parler sans pour autant compromettre son rôle ou son Clan. S'en suivit un moment de silence qu'il trouva pour le moins gênant, lui le si bruyant, le si turbulent, le si social doux géant.

-Tu pourrais me donner la pierre, là bas, s'il te plaît?

Aussitôt cette phrase sortie, il se demanda ce qui lui avait pris. L'air surpris par ses propres mots, il ouvrit la bouche pour se justifier, laissant voir à son interlocuteur combien il pouvait être original. Sa langue tout aussi bleue que sa truffe se glissa sur son museau, nerveusement, et il se sentit obligé de se justifier:

-C'est qu'elle est bien ronde, et que j'aime bien les empiler... Veilleur n'est pas le poste le plus palpitant du monde, par moment, et ce n'est pas deux ou trois cailloux qui vont m'empêcher de faire mon travail, alors... Bref. Tu veux bien me le passer?

Un regard de velours plus tard, le Quetzal se retrouvait comme qui dirait tout con, planté sur place, à fixer la dite pierre qui le narguait, là, de l'autre côté de la frontière. Peut être que si l'autre mâle n'était pas apparu, il aurait laissé traîné sa patte par là bas, discrètement et de manière tout à fait innocente, mais désormais il en était réduit à demander ce genre de service pour alimenter une conversation. Il espérait simplement que le Soldat ne trouverait pas cela excessivement étrange, et ne déciderait pas de simplement le planter ici sans plus lui adresser la parole.



Revenir en haut Aller en bas
Seph
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016
Age : 17
Ta localisation réelle : Quelque part dans les tréfonds de mon imagination

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: He's aloooooone...

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Sam 7 Jan 2017 - 15:16

L'Enfant des Arbres
L'enfant des forêts, et celui des cieux
Feat Quetzalcoatl
ft. ...
Seph

- Tout à fait. En même temps, tu connais beaucoup de loups qui stationnent à la frontière ?

Seph laissa échapper un petit rire. Ce loup lui plaisait bien, décidément. D'autres auraient pu être mauvais avec lui, mal lui parler. Mais pas celui-là. Non, il semblait ouvert à toute discussion, peu importe le clan auquel appartenait celui ou celle quo se trouvait en face de lui. Le Printanier était comme lui, et donc bien content de trouver une personne comme ça.
Un petit silence suivit ce court échange. Il ne le trouvait pas vraiment gênant, étant donné qu'il était plutôt à l'aise en la présence de ce canidé.

- Tu pourrais me donner la pierre, là-bas, s'il-te-plait ?

Il le regarda, quelque peu éberlué, puis tourna la tête vers le petit caillou qui trônait non loin de lui, de son côté de la frontière. Pourquoi avait-il besoin de cela ? Il planta de nouveau son regard dans celui de l'autre, qui paraissait quelque peu mal à l'aise, comme le montrait le fait qu'il passait sa langue -bleue ? Peu courant comme couleur- sur ses babines avec un drôle d'air.

- C'est qu'elle est bien ronde, et que j'aime bien les empiler... Veilleur n'est pas le poste le plus palpitant du monde, par moment, et ce n'est pas deux ou trois cailloux qui vont m'empêcher de faire mon travail, alors... Bref. Tu veux bien me le passer?

Seph laissa un petit sourire s'échapper, et hocha la tête.

- Bien sûr.

Il se leva pour prendre l'objet tant convoité dans sa gueule, avant de revenir à sa place pour le poser juste devant l'Automnal, un peu de l'autre côté de la frontière pour qu'il n'ait pas à tendre la patte à trois mètres pour l'attraper. Il trouvait l'occupation que lui avait décrite son vis-à-vis plutôt amusante, et comprenait parfaitement que le poste de Veilleur ne devait pas être très palpitant.

- Au fait, moi c'est Seph.

Il sourit.

- Et pour répondre à ta première question, oui, j'ai déjà vu quelqu'un s'amuser à passer d'une frontière à l'autre. C'était un loup noir à la crinière blanche, il me semble qu'il avait une marque dorée sur le ventre. Il agissait bizarrement, mais je n'ai pas eu le temps de lui demander son identité qu'il partait en courant loin de notre territoire. Je ne l'ai jamais revu.

Il se rappelait du comportement étrange de ce loup, comme s'il avait été trop proche de plantes hallucinogènes. Il ne s'en était pas vraiment préoccupé, mais cela l'avait marqué.


Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres,
D'épargner les sables, les mers, les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Quetzalcoatl
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Ven 13 Jan 2017 - 17:27

L'enfant des forêts, et celui des cieux



ft. Seph





Au moins le vert et blanc ne s'était-il pas éloigné en levant les yeux au ciel. Il avait même acquiescé, ce que Quetzal trouvait extrêmement positif. Il le suivit des yeux lorsqu'il s'éloigné pour prendre la pierre et gentiment la déposer presque à ses pattes. Souriant, l'Automnal le remercia d'un geste de tête, et empocha le butin tant chéri en rapprochant le caillou vers lui. Les petits monticules qui ponctuaient sa marche auraient ainsi un nouveau frère, d'ici peu...

- Au fait, moi c'est Seph.

Le plus grand répondit par un sobre "Enchanté." avant de lui retourner la politesse de la présentation, trop occupé qu'il était à passer ses coussinets sur le caillou pour imaginer à quel endroit il pourrait le placer pour que tout tienne bien par la suite. D'une oreille distraite, il écouta parler le Printanier qui avait repris:

- Et pour répondre à ta première question, oui, j'ai déjà vu quelqu'un s'amuser à passer d'une frontière à l'autre. C'était un loup noir à la crinière blanche, il me semble qu'il avait une marque dorée sur le ventre. Il agissait bizarrement, mais je n'ai pas eu le temps de lui demander son identité qu'il partait en courant loin de notre territoire. Je ne l'ai jamais revu.

Cette fois ci, Quetzal releva la tête avec un air intrigué, et méfiant. Si la situation importait peu à un Soldat, pour un Veilleur il s'agissait d'une autre affaire. Si quelque chose ou quelqu'un traînait près de son Clan, il préférait en être informé afin de pouvoir s'en débarrasser discrètement. Par la parole ou par la force s'il le fallait. D'un ton plus sérieux, l'ailé le questionna:

-Oh? Et il traînait vers quelles zones, cet inconnu? Serait-il un potentiel danger? Par où fuyait-il?

Il tenait son rôle très à cœur, d'où les questions nombreuses qu'il pouvait poser à Seph. Il préférait éviter de tomber, de plus, sur un quelconque loup agressif au détour d'un arbre, un jour de patrouille, sans en être averti. C'était un danger potentiel face auquel il ne pouvait fermer les yeux...

-Désolé de te déranger avec ça, mais un passeur de frontière, de Clan ou non, ne devrait pas rester anonyme... Peut être qu'il ne s'amusera jamais à faire des dégâts, mais mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit.

L'air vaguement préoccupé, Quetzal déploya en parti ses larges ailes, à croire que l'envie lui prenait de décoller pour ratisser son territoire, ce territoire sous sa garde et celle des autres Veilleurs. Malheureusement impossible, cette action l'aurait pourtant bien soulagé.


Revenir en haut Aller en bas
Seph
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016
Age : 17
Ta localisation réelle : Quelque part dans les tréfonds de mon imagination

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: He's aloooooone...

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Ven 24 Fév 2017 - 14:08

L'Enfant des Arbres
L'enfant des forêts, et celui des cieux
Feat Quetzalcoatl
ft. ...
Seph

Tout en parlant, il regarda l'autre passer distraitement la patte sur son nouveau caillou. C'était amusant, ce petit tic de faire des pyramides de pierres, comme ça. Ça délimitait un peu plus la frontière. Alors qu'il abordait le sujet de ce loup étrange, le grand Automnal releva la tête, un air sérieux peint sur ses traits; il n'avait plus rien à voir avec le loup qui lui demandait de lui ramener le petit objet d'un air presque timide.

- Oh ? Et il traînait vers quelles zones, cet inconnu ? Serait-il un potentiel danger ? Par où fuyait-il ?

Seph sourit doucement. Cela faisait plaisir de voir qu'un loup prenait autant son rôle à coeur, qu'il soit du clan du Printemps ou non.

- Désolé de te déranger avec ça, mais un passeur de frontière, de Clan ou non, ne devrait pas rester anonyme... Peut être qu'il ne s'amusera jamais à faire des dégâts, mais mieux vaut prévenir que guérir, comme on dit.

Il sourit de nouveau avant de prendre un air sérieux. Il comprenait parfaitement ce que disait le Veilleur -dont il ne connaissait d'ailleurs toujours pas le nom. Il hocha la tête.

- Tu fais ton travail, ça fait plaisir à voir. Je ne pense pas qu'il puisse être un potentiel danger, vu comment il a fui. Mais son attitude m'a un peu dérangé tout de même, et je suis d'accord avec toi, il vaut mieux être prudent. Quand je l'ai vu, il se trouvait vers la Plaine aux Cerisiers, et il me semble qu'il s'est enfui en direction du territoire de l'Hiver.

Il baissa légèrement la tête en laissant échapper un soupir.

- J'avoue me sentir un peu mal. J'aurais peut-être dû le suivre au moins jusqu'aux frontières, même si je laissais mon poste quelques minutes, ne serait-ce que pour alerter mes confrères. Après, d'autres l'ont peut-être vu, ça, je n'en sais malheureusement rien.

Il se demandait tout de même où se trouvait ce loup. Même s'il avait rapidement déguerpit en le voyant, il pouvait être dangereux. Lui était un Soldat, d'une stature tout de même imposante, et pouvait rendre nerveux n'importe-qui ayant commis la faute de traverser une frontière. Mais ce n'était pas le cas des petits et des nourrices qui pouvaient se promener sur le territoire. Aucun accident de la sorte n'avait été rapporté chez lui, mais il espérait tout de même que rien de fâcheux ne s'était produit chez un autre clan.

Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres,
D'épargner les sables, les mers, les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Quetzalcoatl
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Sam 4 Mar 2017 - 21:11

L'enfant des forêts, et celui des cieux



ft. Seph





L'air sérieux du Printanier fit comprendre au Veilleur que le temps de la plaisanterie était pour le moment terminé. Un hochement de tête fit redoubler l'attention de l'ailé qui, déjà aux aguets comme si l'étranger allait soudainement surgir, n'avait soudainement plus rien d'enfantin. Si son air restait sympathique, franchir la frontière ne devrait pas être une idée très bonne lorsqu'il était dans les parages.

-Tu fais ton travail, ça fait plaisir à voir. Je ne pense pas qu'il puisse être un potentiel danger, vu comment il a fui. Mais son attitude m'a un peu dérangé tout de même, et je suis d'accord avec toi, il vaut mieux être prudent. Quand je l'ai vu, il se trouvait vers la Plaine aux Cerisiers, et il me semble qu'il s'est enfui en direction du territoire de l'Hiver.

Évidemment qu'il faisait son travail, à quoi bon avoir un poste s'il ne pouvait le tenir? Son Alpha lui avait donné un foyer, une raison de rester, quelque chose pour se sentir utile et à sa place, jamais il ne pourrait trahir cette confiance en baillant aux corneilles! Bon, outre les empilements de roches diverses, bien sûr, ça c'était plus fort que lui... Comme Seph baissait la tête, et que Quetzal captait un soupir, cela lui fit reprendre une mine concernée et légèrement inquiète. Ils ne se connaissaient pas, mais voir quelqu'un avoir un coup au moral, c'était toujours attristant pour le doux géant.

-J'avoue me sentir un peu mal. J'aurais peut-être dû le suivre au moins jusqu'aux frontières, même si je laissais mon poste quelques minutes, ne serait-ce que pour alerter mes confrères. Après, d'autres l'ont peut-être vu, ça, je n'en sais malheureusement rien.

Secouant allègrement la tête avec un visage complètement réprobateur, l'Automnal lâcha un son d'agacement caractéristique. C'était ridicule, ce qu'il lui disait, il se sentait mal pour avoir laissé fuir un solitaire qui de toute manière s'en allait. Aucun raison de s'en vouloir et il comptait bien lui remonter le moral de manière expresse.

-Pas besoin. Il n'y a pas eu d'accident, rien ne s'est passé, qu'aurais-tu gagné à le suivre si ce n'est des blessures inutiles si un combat se déclenchait? Garder son poste est plus utile, de toute manière. Les Veilleurs doivent s'en charger, pas les Soldats. Pour peu qu'il s'en aille, qui plus est, vraiment, aucun regret à avoir de ce côté là. dit-il d'un ton conciliant, une oreille abaissée, l'autre bien droite.

Il n'aurait jamais été jusqu'à franchir la frontière pour lui offrir un contact de soutiens, et de toute manière rien n'aurait justifié ce geste puisqu'ils se connaissaient depuis cinq petites minutes. Mais c'était tout comme. Le mâle noir et écarlate se laissa aller à à penser un instant, avant de grimacer.

-S'il s'amuse à aller sur tous les territoires, ça va mettre un bazar sans nom, en revanche. S'il diffuse sur toutes les terres des odeurs de tous les Clans mêlés, plus personne ne saura qui commet des infractions... Mais le neutraliser serait cruel, aussi solitaire soit-il. Le mieux reste la prudence, et éviter d'en approcher si on peut l'éviter. Les solitaires finissent toujours par partir au grès de leurs envies, il doit être de passage.

Bien que moyennement convaincu par ses propres paroles, il essayait au moins d'en avoir l'air. Sa longue queue s'agitait nerveusement derrière lui, et c'est en biais qu'il regardait d'un côté comme de l'autre. L'envie lui démangeait soudainement de refaire un tour complet de ses frontières pour s'assurer que tout allait bien. Il partageait les inquiétudes inexprimées du Soldat face à lui. Que ferait un petit face à un loup malintentionné?



Revenir en haut Aller en bas
Seph
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016
Age : 17
Ta localisation réelle : Quelque part dans les tréfonds de mon imagination

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: He's aloooooone...

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Dim 2 Avr 2017 - 12:03

L'Enfant des Arbres
La Jungle Remplie de Secrets
Feat Haënymae
ft. ...
Seph


- Pas besoin. Il n'y a pas eu d'accident, rien ne s'est passé, qu'aurais-tu gagné à le suivre si ce n'est des blessures inutiles si un combat se déclenchait? Garder son poste est plus utile, de toute manière. Les Veilleurs doivent s'en charger, pas les Soldats. Pour peu qu'il s'en aille, qui plus est, vraiment, aucun regret à avoir de ce côté là.

Le Printanier releva la tête et l'inclina, le moral quelque peu éclairci par les paroles de son vis-à-vis. Il laissa un petit sourire de remerciement étirer ses babines.

-S'il s'amuse à aller sur tous les territoires, ça va mettre un bazar sans nom, en revanche. S'il diffuse sur toutes les terres des odeurs de tous les Clans mêlés, plus personne ne saura qui commet des infractions... Mais le neutraliser serait cruel, aussi solitaire soit-il. Le mieux reste la prudence, et éviter d'en approcher si on peut l'éviter. Les solitaires finissent toujours par partir au grès de leurs envies, il doit être de passage.

L'habitant du Printemps était aussi préoccupé que Quetzal. Une nourrice ou un louveteau, qui ne savaient pas se battre, étaient en danger face à un tel individu. Surtout que son comportement avait laissé Seph sous-entendre qu'il était imprévisible. Et l'autre avait raison, s'il s'amusait à faire des allers-retours entre les divers territoires, cela risquait de créer plus de tensions qu'il n'y en avait déjà.

- De toute façon, nos Alphas et les autres loups nous font confiance. Ils nous croirons si on les avertit rapidement, et je pense qu'on pourra éviter d'envenimer les conflits...

Il acquiesça à ses propres pensées et en sortit, souriant de nouveau au loup noir. Il essayait de le rassurer comme lui l'avait fait. Il espérait autant que lui que ce Solitaire allait se lasser de sa promenade sur les territoires.
Sentant la tension monter avec l'inquiétude, il préféra changer de sujet.

- Mais je pense que nous nous inquiétons un peu trop. Rien n'a été signalé dans nos territoires, et dans les autres non plus, sinon nous aurions été avertis.

Du moins, il essayait. Il n'avait jamais été très doué pour cela.

- En parlant de Solitaires, est-tu déjà allé sur leurs terres ? J'avoue avoir toujours été curieux de savoir à quoi cela ressemble...

Et c'était vrai. Il avait toujours eu une curiosité insatiable, bien qu'il ait appris à la freiner. Découvrir de nouvelles choses lui plaisait, et il se demandait ce à quoi ressemblaient les autres territoires. Il les avait vus de loin, mais il aimait en savoir plus sur comment les autres loups y vivaient, comment ils passaient le temps... Et pour savoir cela, il pouvait remercier les arbres qui, lorsqu'il était seul, lui racontaient les potins des moindres recoins de Four Seasons.


Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres,
D'épargner les sables, les mers, les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Quetzalcoatl
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 41
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 18

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?:

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Mer 19 Juil 2017 - 23:00

L'enfant des forêts, et celui des Cieux



ft. Seph





À voir le visage de son vis à vis, Quetzal comprit qu'il n'était clairement pas le seul qui était préoccupé. Tout pouvait se jouer en quelques instants face à des loups au comportement imprévisible. Même lui n'était pas certain d'apprécier la tournure des événements si par malheur il se retrouvait opposé à une personnalité défaillante.

- De toute façon, nos Alphas et les autres loups nous font confiance. Ils nous croirons si on les avertit rapidement, et je pense qu'on pourra éviter d'envenimer les conflits...

L'ailé ne put qu'acquiescer à ces paroles, ne trouvant rien à y redire. Si Seph semblait partit dans ses pensées, il ne pouvait qu'admettre que ce raisonnement se tenait. Qui ne croirait pas sur parole un Veilleur, affecté au maintien des frontières, lorsqu'il annonçait avoir vu un rôdeur? Il savait que son Alpha lui ferait confiance, constat qui lui réchauffa le coeur a l'instant où il frôla son esprit. Le mâle vert souriait, et même si la tension commençait à monter dans la conversation, le plus grand n'en fut pas vraiment affecté. Visiblement, le Printanier si, puisqu'il dévia habilement le sujet.

-Mais je pense que nous nous inquiétons un peu trop. Rien n'a été signalé dans nos territoires, et dans les autres non plus, sinon nous aurions été avertis. il marqua une pause, comme s'il réfléchissait, avant de reprendre: En parlant de Solitaires, est-tu déjà allé sur leurs terres ? J'avoue avoir toujours été curieux de savoir à quoi cela ressemble...

Quetzal eut un instant de flottement. Il rabattit ses ailes contre ses flancs, légèrement, et coucha une oreille. Sa mine paraissait penaude. Il ne savait décidément pas cacher les sentiments qui pouvaient le traverser, et il aurait aussi bien pu afficher une pancarte coupable à son cou. Il était évident qu'il avait foulé les terres neutres, son visage hurlait la vérité sans qu'il ne la prononce. Avec un petit soupir contrit, et affichant de grands yeux humides au dessus de sa truffe bleue, il avoua d'un ton gêné:

-Plus de fois que je ne le devrais sans doute. Loin de moi l'idée d'empiéter sur leur espace, bien sûr! Mais ta curiosité est semblable à la mienne, si ce n'est que je n'ai jamais su lui résister.

Il détourna le regard et se remit à rassembler de petites pierres avec ses pattes avants, et le soin exemplaire dont il faisait preuve grâce à ses coussinets contrastait avec la puissance qui transparaissait dans les muscles qui tendaient sa fourrure. Un nouveau petit monticule vit bien vite le jour, sous ses gestes d'habitués, hop une pierre, hop une autre, et un équilibre tout relatif. Il était plutôt content, par ailleurs, de la forme que celui la prenait, et il siégeait désormais entre eux comme un petit temple qui scellerait leur bonne entente naissante.

-Ces territoires sont très différents. Les saisons sont partagées de façon équitable. Les lieux sont variés. Les odeurs sont... Particulières. Il y a de tout, partout, et plus que tout, c'est là bas que se trouve la falaise qui me permet de m'envoler avec le plus d'aisance. Si par chance un jour tu viens à passer par les falaises des territoires neutres, sache que tu trouveras à leur sommet un panorama resplendissant sur la mer, et l'odeur de l'iode te restera en mémoire toute ta vie.

De nouveau, il s'était emballé. Cela lui arrivait plus qu'il ne le désirait, mais c'était plus fort que lui. Les mots coulaient de sa bouche, résonnaient dans l'air, faisant vibrer délicieusement sa gorge, avec la candeur douce d'un enfant. Qu'il aimait ces falaises... Leur simple évocation le faisait tressaillir. Il adorait le vol, mais il aimait encore plus le débuter là bas. Il redressa brusquement le menton, et regarda Seph avec cette gaieté tant présente en permanence sur son visage qu'il ne pouvait que rarement la quitter.

-Peut être un jour pourront nous partir explorer ces terres inconnues ensembles, en solitaires sans Clans, l'espace d'une journée... Cela pourrait être une belle aventure.


Revenir en haut Aller en bas
Seph
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 28
Date d'inscription : 31/10/2016
Age : 17
Ta localisation réelle : Quelque part dans les tréfonds de mon imagination

Identité du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: He's aloooooone...

MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   Sam 26 Aoû 2017 - 12:36

L'Enfant des Arbres
L'enfant des forêts, et celui des cieux
Feat Quetzalcoatl
ft. ...
Seph

Seph observa son vis-à-vis prendre un air penaud. Visiblement, sa question avait fait mouche. Il lui avait semblé voir, dans ces étranges prunelles, une étincelle familière : celle de celui qui n'en sait jamais assez, celui qui a toujours besoin d'explorer l'inconnu, peu importe les règles. Son pouvoir lui permettait de s'enquérir des nouvelles des autres territoires, aussi bien ceux des Clans que ceux des Solitaires. Aussi lui était-il plus facile de résister à cette envie d'exploration. Les gardiens des forêts lui avaient déjà fait de nombreuses descriptions qui l'avaient fait frissonner d'envie. Le territoire du Printemps était magnifique, et il en connaissait quasiment tous les secrets. Mais les autres, il ne pouvait les voir que de loin, et se les imaginer. Cependant, les interdictions étaient formelles : il lui était formellement interdit de traverser les frontières. En tant que Soldat, il se devait de les respecter.

- Plus de fois que je ne le devrais sans doute. Loin de moi l'idée d'empiéter sur leur espace, bien sûr! Mais ta curiosité est semblable à la mienne, si ce n'est que je n'ai jamais su lui résister.

Il ne pouvait que comprendre, aussi lui offrit-il un petit sourire rassurant. Ainsi, il lui montrait qu'il ne se moquait pas de lui, ni qu'il le jugeait pour cela.
Il le regarda empiler de nouvelles pierres, à l'opposé de la petite pyramide qu'il avait déjà construite. La dextérité dont il faisait preuve était impressionnante, et Seph pencha légèrement la tête sur le côté en signe d'intérêt. S'ennuyait-il tant que ça pour que ces gestes démontrent une habitude aussi certaine ?

- Tu sais, je trouve que c'est vraiment très courageux de ta part d'avoir osé traverser les frontières pour assouvir ta soif de connaissance. Moi-même, je n'en ai pas été capable.

Et le Printanier pensait ce qu'il disait. Il acquiesça à ses propres paroles, sans doute pour inconsciemment leur donner plus d'ampleur. Il donna un coup de langue sur sa patte avant et se frotta doucement le museau, avant de rapidement reporter son attention sur le grand Automnal.

- Ces territoires sont très différents. Les saisons sont partagées de façon équitable. Les lieux sont variés. Les odeurs sont... Particulières. Il y a de tout, partout, et plus que tout, c'est là bas que se trouve la falaise qui me permet de m'envoler avec le plus d'aisance. Si par chance un jour tu viens à passer par les falaises des territoires neutres, sache que tu trouveras à leur sommet un panorama resplendissant sur la mer, et l'odeur de l'iode te restera en mémoire toute ta vie.

Il l'écouta lui faire une description détaillée de ces territoires avec des étoiles dans les yeux. Il devait ressembler à ces jeunes louveteaux qui adoraient écouter ses histoires, ceux à qui il allait rendre visite quand il en avait le temps. Il s'imagina les érables s'épanouir aux côtés des cerisiers en fleurs, les chênes murmurer mille secrets aux pins, les lapins des neiges croiser la route de gigantesques ours bruns. Il s'imagina regarder la mer, du haut de ces immenses falaises. La mer... Il avait toujours rêvé de pouvoir la toucher, de humer l'odeur d'iode pour s'en souvenir au lieu de l'imaginer.

Les Solitaires semblaient vivre dans un lieu magique. Un territoire où toutes les saisons cohabitaient en harmonie, n'était-ce pas merveilleux ? Une grande partie des règles des Clans y étaient abolies. Chacun pouvait se parler sans se soucier de savoir si son interlocuteur était Estival ou Hivernal. Les louveteaux pouvaient jouer ensemble et grandir sans qu'on leur rabâche que jouer avec untel était mauvais. Peu importe d'où les Solitaires venaient, leurs origines étaient oubliées. Certes, il n'avaient pas le droit de cohabiter avec les autres Clans. Mais pourquoi ceux-ci se privaient-ils d'une telle harmonie ?

Pourquoi ne pouvait-on pas simplement passer du temps à se promener côte à côte avec un autre loup sans se dire qu'il n'était pas l'un des siens, tant qu'aucune règle de savoir-vivre n'était transgressée ? Qu'étaient réellement les territoires ? Des portions de terres délimitées par les saisons. Et ensuite ? Pourquoi un père n'aurait-il pas le droit d'apprendre à son fils ce qu'était l'Automne sans lui permettre de sentir l'odeur si particulière d'un tapis de feuilles mortes, ni voir de près toutes les couleurs qui le composaient ? Pourquoi un louveteau Estival devrait-il seulement imaginer ce qu'était la neige sans pouvoir plonger son petit museau dedans ? Lui-même n'avait-pu qu'observer ce si beau manteau blanc de loin. Il ne savait pas à quel il était froid. Parce-qu'il n'en avait pas le droit, et qu'il n'avait jamais eu le cran de transgresser ces règles.

- Peut être un jour pourront nous partir explorer ces terres inconnues ensemble, en solitaires sans Clans, l'espace d'une journée... Cela pourrait être une belle aventure.

Quetzalcoatl avait relevé la tête vers lui avec une joie non dissimulée, et la proposition qu'il lui fit eut pour effet de lui faire redresser les oreilles. Explorer un autre territoire, avec un loup d'une autre saison ? C'était plus que briser les règles, c'était faire comme si elles n'avaient jamais existé. Mais c'était tentant. L'Automnal le voyait comme lui le voyait : comme un loup, avec des sentiments, des droits. Mais pas un loup d'une saison ennemie. Leurs Alphas les verraient comme des traîtres, ils seraient sans doute bannis. Il fit part de ses craintes à son vis-à-vis.

Malgré cela, ses yeux pétillaient d'envie, et il était loin de vouloir le cacher. Cette proposition était trop belle, il l'attendait depuis trop longtemps. Et pourtant, une certaine peur lui nouait l'estomac à l'idée d'accepter.

- C'est vraiment tentant... Ce serait en effet une aventure formidable, à n'en pas douter... Dans le pire des cas, on se fera bannir. Mais on se fera bannir en ayant vu de sublimes territoires. Ce sera quelque chose qu'on ne pourra pas regretter. J'avoue avoir un peu peur, mais... C'est d'accord. Je pense que ce serait idiot de manquer une telle occasion.

Il redressa la tête en souriant. Leur réputation risquait d'être réduite en cendres. Mais l'expérience était unique. Et puis, il ne seraient pas les seuls à faire cela. Combien de loups avaient traversé les frontières avant eux ? Il savait qu'il n'aurait pas hont d'en parler. De toute façon, ils ne tueraient personne, respecteraient quiconque croiserait leur route, et rentreraient avec de bons souvenirs plein la tête. Non, il n'allait pas manquer cela.


Afin de devenir la rosée qui baigne ces terres,
D'épargner les sables, les mers, les cieux,
Je vous offre ce sacrifice silencieux.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'enfant des forêts, et celui des cieux [Pv : Seph]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Automne-
Sauter vers: