Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emrakh
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mikari
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 18

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei   Mar 2 Aoû 2016 - 19:10

    *Aujourd'hui il faisait un peu chaud, seul au clan de l'hiver il y faisait encore assez frais pour ne ps mourir de chaud, même si l'été régnais en maître en sa saison. Aujourd'hui à cause de cette « chaleur » nous veilleurs avons eu le droit de nous reposer un peu quand ont sentais que le temps se réchauffais au fur et à mesure des heures, moi je ne comptais pas me reposer sur mes lauriers, si l'ont baissaient la garde des intrus pourrais y rentrer... et je pensais notamment aux solitaires même si il n'est pas rare de voir d'autre comme les automnaux, mais vu qu'ils sont nos alliés cela passait, mais bon,toujours resté sur ses gardes.

    J'avais décidé de faire une petite excursion à la falaise de Sérégon, qui se trouvais quasiment à l'autre bout du royaume hivernal, je m'y hâta. Je mettais réveillé à l'aube pour une fois, quittant ma tanière où ma mère dormais encore, je la regarda songeur avant de m'en aller, marchant sur le sol poudreux, le vent soufflait doucement sa chaleur, je soupira légèrement balayant la fine poudre avec ma queue épaisse, je plissais mes yeux et un sourire élargit mes babines ; cela me rappelait les sortit à l'aube que je faisais souvent avec mon maître, m'expliquant le cycle de la vie, ce flux qui ait indispensable à cette terre et indispensable pour ceux qui la peuple. La nostalgie s'emparait de moi réchauffant mon âme et mon cœur battant joyeusement dans la poitrine.

    Bientôt j'arrivais à la falaise, l'odeur de la mer emplis mon nez, le ciel pris un couleur rose pâle, la nuit s'en était aller laissant place au jour, les rayons du soleil traversaient le ciel, éclairant les nuages et les terres sombre de sa douce lumière, chatouillant de peu mon visage, je humais l'air frais et humide, sentant l'odeur salé de la mer écoutant le bruit des vagues, c'était apaisant...encore plus que la plaine ! Mais bien vite une seconde odeur me tira de ma réalité, je la humais délicatement et après une analyse, c'était l'un de mes camarades hivernale , je me retourna délicatement, et pus voir une silhouette blanchâtre comme la neige, avec comme des colliers lui recouvrant le corps.. j'avais plissé mes yeux pour bien le voir, je m'assis en face de la silhouette qui semblais venir en ma direction, au fur et à mesure qu'elle se rapprochais le voyais de manière un peu plus net, un jeune loup s'en doute. Je le regardais sans rien dire, respirant doucement, mon torse se bombant à chaque fois le faisant plus imposant qu'à la normal, je bailla légèrement montrant mes crocs avant de le refermer soigneusement.

    « _ Je vous souhaite bien le bonjour camarade. »

    Dis-je d'une voix audible mais calme, pour ne pas agresser les oreilles fragile de bon matin.*
Revenir en haut Aller en bas
Kafei
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Soleilou/Akasan, Night et Murmy
Masculin Messages : 18
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 13
Ta localisation réelle : Hum... Dans un endroit :face:

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nope.

MessageSujet: Re: .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei   Mar 2 Aoû 2016 - 20:12

Sisi ni sawa, we're the same

Il aurait aimé pouvoir dire ce qui le tourmentait. Il aurait aimé pouvoir hurler au monde entier quel terrible monstre le maintenait entre ses griffes. Mais sa propre ombre était parvenue à dresser une muselière dont les seuls marques ne pouvaient être effacées. Dont le seul cliquetis ne pouvait être oublié.
Pourtant, il vivait. Sans but, il errait. Pourquoi ? C'était un mystère qui restait entier. A vrai dire, peut-être en voulait-il plus à la vie qu'à celui qui l'avait accablé de sa malédiction. Pourquoi lui offrir la fleur d'une existence éphémère, qui se fanerait tôt ou tard ? Il l'avait longtemps cherché, mais il était sûrement là, le véritable châtiment. C'était une prison qui s'était formée autour de lui, et il ne l'avait aperçue que lorsque ses barreaux s'étaient refermés sur lui. La cage qui l'emprisonnait n'était qu'une simple illusion, qu'un fruit de sa propre imagination. Mais l'imagination est parfois bien plus grande que la voix de la raison, et un simple mirage peut devenir bien plus réel que la pure vérité.
Kafei avait donc quitté le territoire hivernal, fuyant ce domaine des neiges qui était aussi le sien pour les falaises de Sérégon. A vrai dire, il ignorait pourquoi il s'était aventuré aussi loin. Si son propre royaume l'effrayait, qu'en était-il des autres ! Mais les paysages neutres n'étaient pas semblables à ceux des Clans. Personne ne pouvait prétendre régner dessus. Personne en pouvait semer la guerre et la désolation pour une petite violation de frontière. Car frontières il n'y avait pas. C'était un concept qu'il appréciait, et ses rêves de liberté ne se faisaient que plus fort en ces instants où il trottinait d'un pas presque enjoué sur l'herbe battue par le vent. Ce n'était pas un comportement habituel pour sa personne, et Kafei s'en étonnait presque. Que lui arrivait-il donc ?
Mais le vieux loup semblait avoir disparu, plongé dans un sommeil passager pour cette journée radieuse, complétant ainsi les réponses de l'hivernal à ses propres questions. Le lupin blanc parcourut ainsi, durant de longues heures, des distances jusque là inconnues de son être. Un réel plaisir animait son corps, et il aimait ça. Il ne connaissait que très peu ce sentiment, mais inutile de le souligner, il l'appréciait grandement. Il semblait au maudit qu'il lui suffirait d'un bond pour s'envoler et rejoindre les oiseaux. Rien ne pouvait le troubler. Rien.
Et pourtant, il le vit. Il se tenait, comme maître de ce domaine dont nul ne pouvait prétendre au trône. Ses yeux d'ambre dardaient les rayons du soleil tels des tournesols sous la chaleur de l'astre diurne. Son long poil brun flottait dans la brise, dessinant les contours d'un vent léger.
Il ne put esquisser un mouvement. Il n'eut pas un mot. Pas un seul. Son regard carmin ne pouvait se détacher de l'imposant loup hivernal face à lui. Le simple fait de croiser son regard secouait Kafei tout entier. Il ne comprenait pas, mais, à vrai dire, il ne voulait pas comprendre. Car si les terres neutres n'avait pas encore trouvé de roi, son coeur, lui, en avait désormais un. C'était un maître incontesté qui régnait désormais sur le damné. Un maître dont il ne pouvait arracher son regard vermeil. Un maître dont il ne connaissait pas le nom, ni les secrets, dont il ne connaissait rien. Mais un maître qui avait obtenu son coeur, un maître qui, et le mot était certainement le seul adéquat, le fascinait totalement.
Il ne pouvait ne serait-ce que murmurer un mot, car dans cette situation, toute parole était inutile. Il n'en avait pas besoin, et, quoi qu'il en soit, il ne pouvait plus parler. Alors, dans un élan de silence, il s'inclina. Sans en connaître vraiment la raison, il exécuta ce geste.

Revenir en haut Aller en bas
Emrakh
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mikari
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 18

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei   Sam 6 Aoû 2016 - 17:28

    * Le loup en question était un hivernal, son odeur me le disais bien. Je regardais le jeune canidé blanchâtre attendant sa réponse, il s'était arrêté de marcher à l'instant où je l'avais saluer . Il me regardais d'un air stupéfait , aucun mot n'avait entraver ses lèvres, il me regardait de ses prunelles violette, et pour répondre sûrement à mon salut s'inclina doucement... et bien c'était bien la première qu'on me saluait de la sorte, peut-être n'était-il pas bavard dès le matin où bien même timide ? Étrangement j'avais l'illustre sensation de vouloir le protégé et le prendre sous ma tutelle, enfin, es-ce que j'étais prêt moi même pour avoir quelqu'un à charge ? Je n'en savais rien, mais il faut toujours testé des choses nouvelle dans un autre domaine que celui où l'ont ai actuellement sinon ont ne progresse pas.

    Je me leva doucement et m'approcha du canidé blanchâtre, enfin pas tellement blanc il avais des teintes variant vers le violet, il possédais beaucoup d'accessoires... je me demandais si ça ne le dérangeait pas au quotidien, mais je pense que non, sinon il les auraient enlevé depuis un moment. La distance qui était large entre moi et le canidé semblais rétrécir de plus en plus, le voyant de plus près, ses fin cheveux gris virevoltant au rythme calme et paisible du vent, la mer quand à elle s'échouait sur la falaise doucement pour repartir ensuite et recommencé dans une boucle sans fin. Une fois près du jeune loup, je le regardais sans rien dire, mais je me voulais rassurant pour ce petit, d'ailleurs je me demandais bien ce qu'il faisait ici de bon matin alors que le soleil commençais à peine à monté dans le ciel, là, je m'assis de nouveau en face de lui et l'invita à faire de même d'un petit signe de queue, battant celle-ci doucement sur le sol, je lui fit un sourire confiant plissant mes yeux de manière bienveillant. Il étais rare de voir d'autre loup se levé aussitôt, à par les veilleurs, il était normal que ceux-ci se lève plus tôt, ont étais jamais sûr de rien. Que venait-il cherché sur ce terrain ? La sérénité ? L'envie de sortir un peu de la cage à oiseau ? Voir du monde peut-être ? Tout ces suppositions n'étaient pas impossible, et aucunement fautive. Chacun avais le droit de s'occuper comme bon lui semblais

    « _ Et bien camarade ? Je me souviens de t'avoir déjà vu, mais ne connais pas ton nom..qui est-il ? »

    Demandais-je avec une pointe d'interrogation dans la voix, il est vrai que je l'avais déjà vu un jour quelque part dans le Nord mais ne lui avais jamais demandé son nom.. enfin en même temps je ne m'étais jamais approché de lui, étant en patrouille « je me devais de faire mon travail convenablement et que, je pourrais le lui demandé une autre fois » que je me disais souvent, et cet autre fois était aujourd'hui et je ne raterai pas l'occasion de faire un peu connaissance avec quelque membre du clan, parce que oui, même si j'étais un excellent veilleur, ma réputation et mon grade ne me permettais pas d'aller faire connaissance avec qui je le voudrai, deux montagnes ne se rencontre jamais mais deux personnes se rencontrent comme ont dit ! Sourire toujours inscrit sur mes babines j'attendais la réponse de celui-ci écoutant le chant de la mer.*
Revenir en haut Aller en bas
Kafei
Cellule
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Soleilou/Akasan, Night et Murmy
Masculin Messages : 18
Date d'inscription : 16/07/2016
Age : 13
Ta localisation réelle : Hum... Dans un endroit :face:

Identitée du loup/chien
Rang: Reclus
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nope.

MessageSujet: Re: .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei   Sam 6 Aoû 2016 - 20:24

What this feeling ?

Il ne comprenait pas. Il ne saisissait pas quel était cet instinct qui l'envahissait, qui l'obligeait à ne pas fuir. Il lui était impossible de détacher ses prunelles améthystes de l'éclat d'or de ses yeux. C'était une force irrésistible qui le maintenait sur place. Une force qu'il ne connaissait pas. Une force qu'il ne pouvait pas comprendre. Mais, pourtant, une voix lui murmurait qu'il était inutile de chercher, car, à ce jour, il n'existait pas de réponse à sa question. C'était un sentiment inexplicable. Un sentiment qui le parcourait, de la pointe de ses mèches d'ébènes à l'extrémité de ses griffes.
" Voyons Kafei... Tu es un meurtrier, ne l'oublie pas... Imagine que tu le tue, hein ? Ne serait-ce pas formidable ?"
Mais il ne l'entendait pas. Il ne voulait pas l'écouter. Un vide s'était créé dans son esprit, laissant libre cours à ses divagations. Une seule pensée restait. Une pensée qu'il ne voulait pas dévoiler, car elle faisait partie de ses plus intimes secrets. Il n'avait pas peur. Pour la première fois depuis de longues années, il ne redoutait pas ses comparses. Pour la première fois, il dominait le vieux loup. L'hivernal ne voulait pas quitter ce regard d'ambre qui le fascinait. Qui le captivait.
Il n'avait plus besoin de mots. Plus besoin de parler. C'était inutile, et sa seule captivation représentait à elle seule ses émotions.
- Et bien camarade ? Je me souviens de t'avoir déjà vu, mais ne connais pas ton nom..qui est-il ?
Sa voix ébranla l'être de Kafei. Il ne comprenait plus. Il ne voulait plus. Mais c'était une simple fascination qui le faisait agir ainsi. Il resta là, longtemps, à savourer les flocons délicats pourdoyer sur le sol. Le loup blanc ferma alors les yeux. Il en était convaincu, ainsi, il verrait mieux que jamais. Lui qui craignait l'obscurité, ses murmures, ses griffes, il s'y abandonnait désormais. Il ne voulait plus voir ces monstres qui hantaient son esprit. Il voulait oublier, tout oublier. Jusqu'à ce qu'il ne reste plus que ces deux prunelles d'ambre qui le réconfortaient tant. Jusqu'à ce qu'il ne reste que cette lueur au fin fond des ténèbres. Jusqu'à ce qu'il ne se souvienne plus. Ne se souvienne plus... Kafei laissa échapper un léger soupir, tandis que le monde autour de lui semblait vaciller, pour disparaître totalement. Il ne restait que lui. Lui et ce loup dont il ignorait tout. Pas de nom, pas de Clan. Aucune frontière pour le séparer à nouveau de ce monde qu'il voulait tant. Aucune frontière pour invoquer ces terribles monstres qui hantaient ses rêves. Il n'y avait que lui, immense et imposant, et ses yeux d'ambre perçants. Mais Kafei ne voulait pas savoir. Il se fichait de savoir, il se fichait de tout. Quelle importance, après tout ?
Il n'avait pas besoin de nom. Pas encore. Pas maintenant. Il ne voulait que ce silence, que cette neige éternelle qui semblait désormais envahir tout ce qu'il connaissait. Il ne voulait que cet oubli des repères existentiels qu'il connaissait. Il ne voulait plus que ce noir qu'il fuyait autrefois.
Alors, l'hivernal força à nouveau la prison de ses paupières, et plongea à son tour ses yeux améthystes dans l'ambre. Il y vit son propre reflet. iL y vit ce qu'il était, et ce qu'il ne serait jamais. Et, pour la première fois, quelques mots dégnairent s'échapper de sa gueule.
- Pourquoi un nom ? Quel importance a-t-il ?
Il ne comprenait pas ce qu'il disait. Mais il ne voulait pas. Plus rien ne comptait. Plus rien, sauf ces deux lueurs dans la nuit qui brillaient au fond des yeux du grand loup.


Revenir en haut Aller en bas
Emrakh
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mikari
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 18

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei   Mer 14 Déc 2016 - 19:43

    *Toujours à l'écoute, seul le chant de la mer ébranla mes oreilles dressé. J'allais bien finir par croire qu'il était muet ou alors très timide... mais qu'es-ce qui l'intimidait autant ? Ma carrure ? Mon regard peut-être ? Je ne savais pas vraiment, je ferma quelque seconde les yeux bougeant mes oreilles machinalement puis ré ouvrit mes prunelles dorés, je lui assigna un petit sourire franc en plissant les yeux toujours de bienveillance, je me leva et m'apprêta à reprendre la marche quand il parla enfin

    Pourquoi un nom ? Quel importance a-t-il ?

    Me demanda t-il doucement, je tourna ma tête en sa direction, plongeant mes yeux dans ceux rougeâtre du jeunes loup. Pourquoi un nom et quel importance avait-il ? C'est vrai étant plus petit je me demandais pourquoi avoir un nom et quel importance il avais par exemple je ne comprenais pas pourquoi ce liquide nous l'appelons « eau » pourquoi ? Cela personne ne le sais pourtant, avec le temps, c'était devenu plus clair ; un nom est une marque d'affection, donné par l'être qui nous a donné naissance. Il sert à certes se faire connaître mais à avoir une identité, il sert également à se souvenir de bons moment comme mauvais, mais surtout à savoir qui l'on ais. Je m'avança doucement vers lui de pas lourd mais rythmé à ma démarche, relevant ma tête et me dressant de toute ma hauteur, je le regardais sourire simple aux lèvres avant de les levé vers le ciel rôsatre plissant les yeux

    « _ Un nom est un mot sacré qu'il ne faut pas nié. En elle se retrouve beaucoup de sentiment, celui de l'affection ou de la joie. Avoir un nom est une identité, elle nous permet de savoir qui nous avons en face de nous et de le mentionner quand celle-ci est un être chère, un ami, un parent, un membre d'une famille ou bien un timide. Dis-je avec nostalgie en riant un peu, baissant ma tête plongeant de nouveau mon regard doré dans les prunelles du jeune loup L'importance de ton nom a une valeur importante, chaque nom a sa propre valeur, n'ai pas peur de dire haut et fort ton nom car elle définit qui tu ais. »

    En disant ces paroles, le vent souffla, faisant virevolter nos pelages, le soleil se faisant plus présent et plus fort encore, le jour était là . Les oiseaux volaient à tire d'ailes dans le ciel pâle, l'odeur salé se mélangeant bien au vent, étrangement le temps semblait s'être fixé, j'entre ouvris la bouche, sourire et regard confiant fixant le jeune loup pour ne sortir une seul et unique phrase

    « _ Quel est ton nom, jeune loup ? »*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei   

Revenir en haut Aller en bas
 
.: Sisi Ni Sawa :. Feat Kafei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire inoccupé :: Falaises de Sérégon-
Sauter vers: