Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 .: Au delà des plaines :. Feat Lukhe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emrakh
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mikari
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 19

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: .: Au delà des plaines :. Feat Lukhe   Mer 20 Juil 2016 - 1:15

    *Aujourd'hui j'étais de repos, après des jours à veiller sans relâche Layla avais décidé de me donner un jour de congé bien mérité. Ce qui n'étais pas pour me déplaire, j'avais besoin cette fois-ci de calme et le pouvoir de m'évader n'importe où, j'avais quitté le clan hivernal dans la matinée le laissant entre de bonne pattes, j'avais marché quasiment toute la journée, évitant bien le clan de l'été et printanier, je n'avais aucune envie de me confronté avec quelqu'un aujourd'hui en cette si belle après-midi. Le ventre criant famine, je n'avais rien mangé depuis, il fallait que je me mette quelque chose sous la dent, si bien que je vis un petit rongeur qui ne se préoccupait de rien visiblement. A pas de félins je m'approcha de celui-ci marchant doucement et soigneusement pour ne pas qu'elle me repère, une fois assez proche je bondit sur la chose lui sectionnant la trachée directement pour évité toute souffrance inutile, même si c'était la proie et le cycle de la vie, elle ne devait pas souffrir autant, même les êtres les plus petits ont besoin de considération et de respect.

    A présent je mangeais l'animal, don son corps et son sang étaient encore chaud, faisant attention à ne pas mettre du sang n'importe où. Après m'être rassasié, j'enterrai les restes du rongeur, je ne pouvais que faire cela pour lui rendre hommage et lui rendre sa dignité même si je le lui avais pris sa vie. Je partis m'abreuver un peu à un lac pas loin, moi soif étant étanché je m'en alla de nouveau, battant ma queue velue dans l'air tiède, la température était surmontable et c'était très agréable, si bien, que j'inspirai pleinement l'air et en fit joie à mes poumons. Après quelques heures de marche me voici sans nul doute sur les Territoires inoccupés, traversant plusieurs de ces terres, j'arrivais à présent à la plaine, plaine où il y faisais bon de s'y reposé après une longue marche, ou pour seulement trouvé la paix sans risque d'être dérangé. Je m'assis dans l'herbe douce et longue, zieutant l'horizon que m'offrais ma vison, un petit sourire apparut sur mon visage. J'avais trouvé la paix ici bas, et m'en contentais pleinement ! Je fermais mes yeux, laissant le vent caressé mon pelage brun et épais, soufflant sur l'herbe vert et dans les feuillages des arbres, j'écoutais, respirant doucement me libérant de toute incertitude. *
Revenir en haut Aller en bas
Lukhe
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 91
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 17

Identitée du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Gnuhu... L'amour ne se contrôle pas, après tout...

MessageSujet: Re: .: Au delà des plaines :. Feat Lukhe   Ven 22 Juil 2016 - 12:31

Au delà des plaines.


Mais qu'est ce qu'il était venu faire dans un lieu pareil? Il se le demanderait toujours. Pourquoi la curiosité grandissait-elle à ce point, et pourquoi il se retrouvait dans un territoire qui n'était pas le sien, alors que ce n'était pas son rôle? Tant pis. Il ferait avec. Lukhe avait longtemps marché, dépassant les frontières de son Clan, son cher Printemps. Les terres neutres... En un sens, il n'enfreignait rien en foulant ce sol de ses pattes, mais il persistait un certain malaise dans son esprit. Un malaise assez fort pour qu'il en ait conscience. En attendant, cet endroit lui paraissait relativement agréable, lui qui s'attendait à tomber sur des zones hostiles sans trop en savoir la raison.

Ses pattes accélérèrent la cadence. Il se sentait soudainement empli d'énergie. Alors, jetant son corps en avant, il se mît à courir. Pour un loup de taille si petite, ses foulées avaient une amplitude impressionnante. Il fonçait, filait comme une flèche, la queue à l'horizontale derrière lui, les oreilles couchées. Rien ne valait, parfois, une bonne petite course pour se vider la tête... L'air chargé de odeurs d'herbes, de terre, de gibier, emplissait délicieusement ses poumons. Les loups restant endurants, sa course perdura au travers de la plaine. Le soleil estival chauffait son dos brun, la chaleur se diffusant dans l'air, rendant la température agréable. Il préférait ça à l'hiver, ou l'automne, c'était certain. Même s'il n'était pas le plus frileux des printaniers, les baisses de température étaient toujours une épreuve redoutée.

Il se mît à bondir comme un lièvre lorsqu'il parcouru une zone ou les douces herbes atteignaient une taille qui lui empêchait de réellement voir où il allait. Alors chacune de ses foulées se faisait bondissante, pour dépasser cette barrière végétale. Il stoppa soudainement, de manière si nette qu'il dut s'en faire mal aux coussinets. Qu'est ce que...? Toujours ces odeurs chaudes, mais parmi elles... Un parfum plus froid, plus canin. Un Hivernal. Ce genre d'effluves, ça ne pouvait s'oublier. Le brun se retint un instant de grogner, par réflexe pur, mais finit par aplatir les poils qui dors et déjà commençait à se dresser sur son échine. Allons. Ils étaient tous deux en territoires neutres, ils n'avaient aucune raison valable de se battre s'ils se croisaient.

Pourtant, méfiant, Lukhe ralentit le pas pour suivre cette piste odorante. Qui pouvait lui affirmer que cet hivernal n'était pas agressif, ou dangereux? Il préférait, à choisir, lui tomber vraiment dessus, de front, afin d'être certain de ne pas s'enfoncer dans un piège quelconque. Une oreille dressée, la truffe au ras du sol, il finit bien vite par sentir ce parfum enfler, encore et encore. Il lui suffit alors de relever les yeux pour voir une tâche tout aussi brune que lui dans l'herbe, au poil épais. Sans doute était-il assoupis... Il n'en savait rien. Le Printanier hésita un instant. Continuer sa route, et le laisser en paix, ici, sans lui adresser la parole? Ou peut être demeurer en place, pour entamer un dialogue? Finalement, fronçant le museau, il décida de s'assoir à l'endroit même où il était, à peut être cinq ou six mètres de l'Hivernal. Puis, ne sachant par ou commencer, il ouvrit la gueule pour poser cette question tant entendue:

-Tu dors, l'Hivernal?


Revenir en haut Aller en bas
Emrakh
Petite Graine
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Mikari
Féminin Messages : 25
Date d'inscription : 14/07/2016
Age : 19

Identitée du loup/chien
Rang: Veilleur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Nop

MessageSujet: Re: .: Au delà des plaines :. Feat Lukhe   Dim 31 Juil 2016 - 16:56

    *- Tu dors, l'Hivernal ?

    Me demanda une voix, pour moi inconnu. Je rouvris doucement les yeux pour ne pas être aveuglé par la lueur puissante du roi soleil, je battais doucement des cils, avant de regarder à côté de moi et voir un de mes semblables. L'air tiède passa sur toute la plaine et passant sur nos pelage brun, m'apportant son odeur, je humais son odeur difficilement, mais malgré cela je pus clairement l'identifié, c'était un loup printanier, nul mot ne sorti de ma bouche et détourna mon regards de celui-ci quelque instant vers l'horizon, c'était étrange, il m semblais que nous étions ennemis, rien ne l'empêchais de m'attaquer, j'étais seul ici. Mais enfin vu que les terres neutres n'appartiennent à personne, peut-être avait-il décidé de ne pas m'attaquer même si c'est la première chose qu'il aurait aimé faire en d'autre circonstance, poussant un soupire qui s'éleva dans le vent, je posa mes yeux doré dans ceux du loup printanier, sans expression particulière

    « _ Non, je ne dors pas.
    Dis-je en faisant une courte pose avant de reprendre Et a qui ais-je l'honneur, printanier ? »

    Dis-je d'une voix audible et calme, sans avoir une once d'agressivité. Après tout, il n'y avais pas à être agressif quand ont demandais simplement le nom d'un inconnu, même si c'était un membre du clan ennemi, je me leva doucement sans faire de geste brusque, me secouant légèrement pour remettre mes poils en place, j'attendais la réponse de celui-ci redressant mes oreilles, pour écouté sa réponse mais aussi pour pouvoir capté le moindre bruit suspect, ici, les loups des saisons sont très mal accueilli par les solitaires, parce qu'ici les terres inoccupés sont comme leurs « territoire » , mais bon tout les solitaires ne sont pas grognon ou agressif, il faut juste savoir tombé sur la personne au bon moment et à la bonne heure ! Bien vite je me perdis dans mes illustres pensées, le regard rivé sur la plaine, sur l'herbe qui allais en direction du vent, je ne m'étais jamais aventuré ici quand j'étais petit, ma mère veillais à ce que je reste dans le clan, je pouvais aller n'importe où sauf en dehors à cause de cette mésaventure vécu, me coûtant trois jolie cicatrice sur mon œil gauche, en retournant j'avais la possibilité de la soigné, mais, lorsque j'étais petit je ne savais pas pourquoi mais je préférais la garder, et maintenant je sais, c'est pour ne pas oublié la faute de mon ignorance et de ma sottise, et ne pas oublié tout ce que l'ont risque en dehors de son clan. Action faisant parti du passé, mais qu'il est bon d'en apprendre quelque chose, un petit sourire malicieux apparut sur mon visage, reprenant ainsi mes esprits, je regarda le loup printanier arquant un sourcil. Visiblement il ne semblais pas vouloir me répondre, un silence s'était installé entre nous depuis à peu près 10 minutes, enfin bon libre était à lui de me le prononcé , cela m'apportais peu de le savoir, mais il semblait vouloir faire la conversation si il est venu jusqu'à moi, c'est dans la voix neutre et calme que je parla d nouveau

    « _ Eh bien printanier ? »
    *
Revenir en haut Aller en bas
Lukhe
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 91
Date d'inscription : 11/07/2016
Age : 17

Identitée du loup/chien
Rang: Soldat
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Gnuhu... L'amour ne se contrôle pas, après tout...

MessageSujet: Re: .: Au delà des plaines :. Feat Lukhe   Mar 9 Aoû 2016 - 22:23

Au delà des plaines.


Lukhe le vit ouvrir les yeux, lentement, sans doute pour éviter de que les rayons du soleil, qui tapaient si fort en été, ne lui fassent mal. Il pencha la tête lorsque l'inconnu tourna la tête, sa crête voletant sous la légère brise du lieu. Qu'il aimait cette odeur d'herbe chaude... Il ne répondait pas, alors le Soldat resta silencieux. Il l'avait entendu, puisqu'il avait réagit. De toute manière, le seul fait qu'il bouge lui répondait. Ni l'un ni l'autre n'était hostile. À quoi bon? Se battre sur un territoire qui ne leur appartenait pas, et récolter d'inutiles blessures... Non, Lukhe pouvait être impulsif, mais il n'était certainement pas idiot. À moins de se défendre, il ne se battrait pas ici, et encore moins avec le grand mâle qui lui semblait paisible. Ce dernier soupira, et ce son fit se redresser les oreilles du Printanier sur sa tête. Un regard doré se riva dans le sien, et Lukhe détourna vivement ses yeux d'argent vers les herbes qui dansaient avec le vent. Il observa en biais l'Hivernal lorsqu'il parla enfin:

-Non, je ne dors pas. Dit-il, avant de marquer une pause pour mieux reprendre, Et à qui ai-je l'honneur, Printanier?

Sa voix, forte mais calme, confirma au Soldat que son impression de départ était bonne. L'autre n'était pas hostile, et c'était très bien ainsi. Peut être pourraient-ils discuter un peu. Après tout, ils n'étaient guère sur leurs frontières, ou à empiéter sur leurs territoires respectifs, aucun motif de discorde ne pouvait les faire se quereller.

"Son pelage est tellement épais... C'est bien un Hivernal, et je le plains par cette chaleur..." Se dit-il, sans le formuler cependant.

S'il aimait dire ce qu'il pensait... Non, ce genre de réflexion, il pouvait se les garder. C'était si évident, de toute manière. Juste un constat, rien de plus. Lukhe reposai vivement les yeux sur lui lorsqu'il se releva, mais se détendit tout aussi vite. Aucun geste brusque, un simple mouvement pour que ses poils fournis reprennent leur place, et des oreilles droites mais plus attentives aux bruits alentours qu'à lui.

Le Printanier ne répondait pas, sans raison particulière. En fait, il observait. Les environs, que les solitaires paraissaient pour le moment avoir déserté, mais surtout cet inconnu, ennemi sans trop l'être. Alors qu'il restait muet, il vit cet Hivernal au regard d'ambre prendre une expression de plus en plus pensive. Alors qu'il promenait ses yeux sur lui, profitant du fait qu'il ne pouvait croiser les siens, il avisa les cicatrices sur son oeil gauche. Accident, ou bien combat? S'ils en venaient à parler, Lukhe ne se priverait pas de demander avec son franc parler à toute épreuve.

Il se permit de détourner les yeux quelques instants pour lui aussi se perdre dans la contemplation de ces plaines. Lorsqu'il revint à l'autre loup, un sourire malicieux avait étiré ses babines, et il le regardait enfin, de nouveau. Voilà bien un moment qu'ils restaient plantés sur place, sans un mot échangé, mais ce silence n'était pas gênant.

Encore cette voix calme, dénué d'émotions, mais qui l'assurait de son absence d'agressivité, qui monta dans l'air:

-Eh bien Printanier?

Lukhe eut un instant la tentation de le laisser poireauter encore un peu, mais c'était inutile. Il s'étira un peu, pour détendre ses pattes crispées, encore emplies de la nervosité des loups qui ne savent s'ils sont face à un danger. Il n'avait plus vraiment de crainte à avoir, même si il resterait sur ses gardes.

- L'honneur est un mot bien trop fort, j'ne suis qu'un simple Soldat. Lukhe. J'me permet de te retourner la question, Hivernal.

Sa voix était toujours fidèle à ses habitudes: presque ennuyée bien qu'il soit attentif, grave, et il ne lâchait pas sa manie de mal articuler. Parfaitement compréhensible, mais nonchalant à souhait. Alors qu'il le regardait, il ne ting plus. Tant pis pour le premier abord en délicatesse, ce n'était pas pour lui. Il releva la tête, et ajouta avec une curiosité à peine réfrénée:

- Si j'puis me permettre, d'où viennent ces cicatrices?

Peut être était-ce impoli, ou pas correct du point de vue de certain, mais peu lui importait. Il voulait savoir, même s'il ne demandait pas ce genre de chose à tous les loups qui courraient les forêts. Mais là, ça l'intriguait. Le mâle face à lui ne semblait pas posséder d'autres marques, ou alors étaient-elles moins voyantes. Or, souvent, les loups marqués étaient des soldats, des tueurs, et ils finissaient constellés de petites marques de ce genre. Alors qu'il n'obtenait pas de réponse, il gratta la terre d'une patte, faisant glisser les perles de pierre qui l'ornaient.

- Sans vouloir être impoli, ou fourrer ma truffe où je n'devrais pas.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .: Au delà des plaines :. Feat Lukhe   

Revenir en haut Aller en bas
 
.: Au delà des plaines :. Feat Lukhe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Territoire inoccupé :: Plaine d'idromède-
Sauter vers: