Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Hiver Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
✫ Le silence est parfois signe de troubles [Maelia]
Invité
Invité
Ven 17 Juin 2016 - 19:22


Le silence est parfois signe de troubles



Un pas. Puis un autre. En réalité, peut-être devrai-je employer le mot bond. Ou saut de cabris. Bon nombre de termes auraient pu qualifier la manière dont je me mouvais. Tel un enfant, je sautillais, essayant de progresser en laissant quatre empreintes identiques à chacune de mes avancées. C'était puérile, c'était innocent. Mais j'avais besoin d'un peu de douceur pour oublier la tension des derniers jours. Mon esprit était encombré, mon mental souffrait de mon empathie, et mon corps avait besoin de se défouler. Alors j'étais parti. Je m'étais éloigné des miens, tentant de trouver un lieu où je pourrai faire le vide et apaiser mes sentiments.
La neige était magique. A la fois d'un blanc immaculé et pleine de présences invisibles qui, de la même manière que moi, sillonnaient leur passage de traces discrètes. Le temps s'éclaircissait, on voyait les prémices d'une accalmie dans les tempêtes de neige pointer au loin. Enfin la neige qui ne nous affectait que très peu, nous les hivernaux, était loin de me déplaire et sa présence continue participait à mon sentiment d'appartenance à ces terres. Notre poil dru et notre résistance au froid nous permettait d'apprécier ce climat peu propice aux intrusions des autres clans. Une barrière naturelle, nous permettant de prospérer dans une certaine sérénité. Relative certes, mais toujours plus appréciable que si le climat poussait les autres canidés à venir empiéter par chez nous. Je lâchais un soupir de contentement, pensant à ce moment prospère qu'il fallait apprécier.
Puis un souffle, le murmure du vent sur ma fourrure. Je levais la bout de ma truffe et observais aux alentours. Rien de plus que le manteau neigeux habituel. Je repris ma route, laissant vagabonder idées et pensées dans un flux incontrôlé. Sans m'en rendre véritablement compte, mes pas me menèrent au désert gelé. C'était un lieu paisible, où le silence était maître. Cependant si l'on y regardait de plus près, ce n'était absolument pas un endroit très convivial. Ce calme plat était révélateur de l'absence de vie qui y régnait. Il ne faisait pas bon de venir gambader par ici si l'on n'était pas un loup assez robuste ou que l'on ne connaissait pas bien la typologie du lieu.

Et pourtant au loin, je pus distinguer une forme, une allure de canidé. Comme quoi je n'étais pas le seul à venir me réconcilier avec mère Nature dans les parages. Restait à savoir qui était ce nouveau venu, et ce qu'il venait faire par ici. Et pour cela, le meilleur moyen était d'aller directement à sa rencontre. Mon corps obéit au sous entendu et je me mis à me mouver en trottinant vers la forme floue et indistincte que je voyais se dessiner au loin.
Code © Adrenalean
Revenir en haut Aller en bas
Maelia
Germe
Maelia
Race : Loup/louve
PUF * : Hoplights
Féminin
Messages : 68
Date d'inscription : 21/02/2016
Âge : 18
Mar 11 Juil 2017 - 21:00

ft. Aranwë

ft. ...

Deux ombres au clair de lune
    Maelia, tâche crème dans l'immensité immaculée et glaciale de désert gelé effectuait sa ronde habituelle. En tant que LibreLune il lui arrivait souvent de passer sur le territoire des quartes clans afin de vérifié si tout allait pour le mieux. Le territoire de l'hiver était de loin le moins agréable. Ses paysages magnifiques et d'un calme sans pareil ne parvenait cependant pas à faire oublier le froid qui y régnait. La louve crème aurait sans doute apprécié ses terres si son pelage avait était plus épais et plus long.

Ainsi elle arpentait d'un pas léger les terres immaculées de l'hiver, le désert gelée, immense étendu de neige et de glace s'étendait à perte de vue. La louve crème accéléra le pas sentant ses membres s'engourdir à cause du froid polaire, laissant derrière elle de délicates emprunte dans la neige. Aucun bruit ne venait troubler ce déserte de glace, seul le bruit du vent se faite entendre. Le vent cinglant et glacial de l'hiver, Maelia secoua son pelage afin de faire tomber le givre collé dans ses poils. L'hiver était de loin le clan le plus tranquille, peut de loups étrangers à ses terres osaient y pénétrait, et s'il ne croisait aucun hivernaux, le froid s'occupait d'eux, les laissant pour mort au milieu de la neige blanche et pure.

Au beau milieu de l'immensité vide du désert, une tâche gris attira l'attention de la louve, visiblement un hivernal qui venait à sa rencontre. La servante de la lune soupira, elle allait encore devoir chercher une excuse à son intrusion sur les terres de l'hivernal. Arrivée près du loup gris la LibreLune le salua poliment :

- Veuillez excuser mon intrusion sur vos Terres, je n'ai pas l'intention de vous causer le moindre tord. Je ne suis que de passage.

 
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: