Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hezerkine
Germe
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 68
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 15

MessageSujet: Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]   Mer 2 Mar 2016 - 23:23




Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu.

Automnal ? D'accord. Des cornes ? Bien. Mais je ne t'apprécierai pas pour autant.

°Ca gèle ! J'me les caille là !°
Ce soir-là, la cornue s'était enfin décidée à faire quelque chose pour le clan. En effet, bien que la femelle était encore une adolescente, elle n'apportait rien de bien à la meute automnale. C'est pour cette raison qu'elle voulait faire des efforts pour que ses supérieurs ne se méfient guère d'elle.
Mais Hezerkine ne voulait pas gaspiller sa précieuse énergie, donc chasser ? Quel intérêt ! La faim n'était pas en sa compagnie et offrir sa proie à ses congénères serait stupide : se salir les pattes et se fatiguer pour des loups qu'elle connait à peine, c'était vraiment une mauvaise idée.
L'idéal pour la brune était de rendre service sans rien faire. Mais c'était malheureusement impossible... ou presque !

Il suffisait de se proposer pour surveiller les frontières automnales et le tour était joué ! Une petite action soulageant ses alliés et soignant son image.
Tandis que le ciel avait orné sa belle robe poupre et que quelques nuages venaient le décorer, Hezerkine roupillait au bord du large chemin. Allongée sur la fine poudreuse, elle ne se souciait pas des intrus, pourquoi viendraient ils sur leurs terres en plein hiver ? Les estivaux et les printaniers sont certainement bien mieux sur leur territoire, là oùla température, bien que basse, dépasse largement celle des automnaux et des hivernaux.
Morphée caressait le pelage beige de la femelle, bavant dans son sommeil comme un louveteau affamé. Le souffle glacial du vent filait entre ses longs poils, et le silence était sur le trône.

Le hululement d'un hibou réveilla la cornue. Ses paupières s'ouvrirent, dévoilant ses prunelles ambrées.
Oiseau d'malheur ! se disait-elle.
La créature emplumée semblait épier Hezerkine. Comme un serviteur de Dieu, on aurait dit qu'il venait vérifier si la cornue faisait bien sa tâche. Ce n'était pas le cas, mais ce n'était pas cet animal stupide qui allait la pousser à veiller.
Un effluve lupin parvint aux narines de la femelle. Ses oreilles se dressèrent. Ses sens aux aguets, elle se tapit dans la neige fraîche.

- Qui va là ?

Le vent soufflait certainement face à l'individu, ce qui, en plus de l'humidité, empêchait à la brune de reconnaître le parfum de sa saison.
Quelques bruits de pas se firent entendre. Il fallait qu'elle agisse pour ne pas passer pour une faiblarde auprès des automnaux. Mais si c'était un assassin, bien plus fort qu'elle ?
Quoi qu'il en soit elle ne pouvait guère le laisser partir.
La cornue plissa les yeux et regarda autour d'elle. Dans l'ombre, elle savait qu'elle aurait du mal à percevoir le personnage. Pourtant, elle vit une silhouette se dessiner, proche de sa position. Ventre à terre, elle avança avec prudence, veillant à ne pas être aperçue. Une fois assez proche de l'inconnu, elle lui bondit dessus avec une agilité incroyable. Elle roula avec lui, cherchant à rester dans la position supérieure. Lorsqu'ils arrêtèrent de rouler sur le fin manteau blanc, la femelle tenta de l'immobiliser au sol, les sourcils froncés.
Elle inspira l'air frais et soupira, avant d'analyser l'intéressé. Elle ne pouvait pas bien voir les couleurs de son pelage, mais il semblait dans les tons beiges. Quelques griffures, cicatrisées, ornait son corps. Ses cheveux avaient l'air roux, mais ce n'est pas ce qui appela l'attention de l'adolescente. C'était bien ses cornes qui l'eurent surprise. Deux petites cornes assez droites, bien différentes des siennes.
Tandis qu'une fierté étrange d'avoir attrapé l'intrus envahissait Hezerkine, elle se rendit compte que son odeur n'avait rien de suspect. Au contraire, c'était même un automnal.

°Et merde ! Je me suis foirée !° s'écria-t-elle dans sa tête.

Elle ravala sa salive, mais ne bougea pas d'un poil.

- Alors, Poil de Carotte, tu dis pas bonsoir ?

Elle s'esclaffa à sa propre remarque, fixant le mâle de ses iris dorés.


Code par xLittleRainbow
Revenir en haut Aller en bas
Dean
Tige
avatar

Race : Loup/louve
Féminin Messages : 183
Date d'inscription : 30/03/2015
Age : 26

Identitée du loup/chien
Rang: Beta
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: non

MessageSujet: Re: Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]   Dim 6 Mar 2016 - 1:27


Poil de carotte et tête de bouc!



Dean se baladait l’air de rien aux abords de la frontière, ce soir là. Il avait grand besoin de se dégourdir les pattes et de se changer les idées. La journée avait été exécrable. Ce n’était pas souvent, mais cela pouvait arriver. Un soupir s’échappa d’entre ses crocs goûteurs de sang suivit d’un léger bâillement. Il aurait bien besoin de se défouler d’une façon ou d’une autre. Mais en attendant il avançait tel un fantôme ou plutôt un genre de démon cornu à la lisière des arbres. Quel ennui… Il aurait presque pu s’endormir là en marchant, mais ce n’était pas véritablement raisonnable.  

Le rouquin s’arrêta alors et se mis lui même deux bonne baffe avant de se secouer pour se réveiller et reprendre du poil de la bête. Un grondement sourd s’échappa alors de sa cage thoracique et il reprit sa marche avec un peu plus de vigueur. Quelque temps passa et il entendit une chouette hululer non loin. Le canin roula calmement des yeux et s’apprêtait à continuer son chemin lorsque une voix féminine s’éleva pour demander avec une certaine autorité qui allait là. Cet événement fit ralentir le cornu qui après quelques secondes se prit une furie dans la figure sans d’autre cérémonie que cette voix évoquée plus tôt.

Ils roulèrent au sol tout les deux. Dean laissa faire sachant pertinemment que c’était un membre du clan. Et puis c’était l’occasion de savourer quelques frissons. Il appréciât même le choc et la roulade à dire vrai, c’était tout à fait ce dont il avait besoin et cette pimbêche tout aussi cornue que lui tombait à pique pour le coup. Car oui c’était bien une femelle qui l’avait attaquer. Ils devaient avoir le même âge approximativement, mais cela relevait du détail. Elle avait un pelage beige simple des cheveux bruns coiffés en une natte et de jolis yeux ambrés. Et surtout comme lui elle avait des cornes. Ceci n’étonna pas vraiment notre adolescent qui se contentât d’offrir un sourire carnassier à sa chaperonne.

La belle semblait fière d’elle, ce qui fit ricaner le rouquin intérieurement jusqu’à ce qu’elle s’aperçoive qu’il n’était pas une menace. Il prit son temps pour observer la femelle de ses iris sans pupilles blanches et cernées d’abysses sombres tout en restant tranquillement sous son poids pour le moment. Oui cette situation avait quelque chose d’amusant. Mais la femelle prit la parole venant contrarier ses douces oreilles en s’esclaffant comme une chèvre. Dean décida de rire avec elle un court instant puis enchaina sur un grondement préventif. Faisant rouler ses muscles sous lui, il se débrouilla pour retourner la situation et se retrouver au dessus de cette enquiquineuse.

Poils de carotte hein ? On n’avait encore jamais osé lui faire celle là. Il approcha alors son museau de la belle en dévoilant toute ses dents, plongea son regard si particulier dans le sien, lâcha un grognement sourd mais bref et lui rapporta les paroles suivantes :

« Parce que c’est comme ça qu’on dit bonjour chez toi tête de bouc hein? Tu ne mérites pas un bonjour ni même un bonsoir. »

Il lui retournait bien évidemment la politesse. Il lui pinça le bout de l’oreille en contrepartie également et appuya sur ces pattes pour la plaquer un peu plus au sol en se pourléchant les babines. C’était à son tour de rire maintenant. Bien évidemment il comptait garder sa nouvelle position de dominant encore une peu. Après tout il avait bien le droit de s’amuser lui aussi non ?



© Maeya Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 485
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 18
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identitée du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: Re: Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]   Dim 29 Mai 2016 - 12:31

» Up !
Revenir en haut Aller en bas
Daenerys
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay', Dany, Oz
Féminin Messages : 198
Date d'inscription : 01/06/2016
Age : 18

Identitée du loup/chien
Rang:
Popularité:
25/100  (25/100)
En couple ?: ♛

MessageSujet: Re: Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]   Dim 11 Déc 2016 - 15:18

» Up ! «
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsque la fille du Bélier croise un rouquin cornu. [Hez x Dean]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Automne-
Sauter vers: