Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Hors jeu :: Archives Eté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Un bonheur n'arrive jamais seul ♡
Akisa
Arbre Ancestral
Akisa
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 579
Date d'inscription : 03/11/2012
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Left_bar_bleue0/0Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Empty_bar_bleue  (0/0)
En couple ?: Nope.
Mar 22 Déc 2015 - 10:10




Un bonheur n'arrive jamais seul ♡
ft. Papa & guérisseur(s)


Depuis son dernier rendez-vous en tête à tête avec son Instructeur, Akisa vivait sur un petit nuage. Elle qui était déjà pétillante de bonne humeur en circonstances normales, il ne passait désormais pas une journée sans qu'elle arbore un sourire lumineux du lever au coucher du soleil. L'Alpha estivale irradiait de bonheur, et ce n'était pas l'arrivée de l'Hiver qui allait entacher sa joie. Au contraire, elle n'en faisait même pas grand cas ; depuis les premiers froids, à aucun moment elle n'avait ressenti la baisse de moral familière à ces saisons tristes qu'étaient l'Automne et l'Hiver. Chaque jour, la belle ouvrait les yeux et ressentait une énergie intense la réchauffer de l'intérieur, et la voilà qui sautait hors de sa couche pour entamer gaiment la journée à venir. Qu'il pleuve, qu'il vente, peu importe, elle ne craignait pas les intempéries, elle se sentait invincible !

Tout à l'ivresse de son bonheur, il lui fallut un certain temps pour réaliser ce qui se passait réellement. Les premiers temps, elle se sentait transportée d'amour et de passion pour son loup, et pensait que là était la raison de son humeur au beau fixe. Dans toute sa naïveté candide, elle n'était pas allée chercher plus loin. Mais lorsque les premières gelées arrivèrent, elle prit soudainement conscience d'un changement. Pas un changement météorologique, non, ça la concernait directement à vrai dire ! Un matin, elle s'était levée, empreinte de joie, puis s'était arrêtée net. Rien ne semblait venir perturber son moral, mais elle se sentait... différente ? Il y eut un instant de blanc, puis le cœur de l'Alpha se serra, une certaine idée ayant traversé - enfin - la brume heureuse qui s'évaporait de son esprit. Comme au ralenti, elle se rendit dans une petite salle de sa grotte, dans laquelle elle aimait ranger les décorations qu'elle plaçait dans ses cheveux pour les grandes occasions, ce genre de choses. Il s'y trouvait un cristal particulièrement grand, tout droit sorti de la roche, qui lui permettait d'apercevoir son image sur la surface polie. La belle planta ses yeux d'émeraude dans ceux de son reflet. Ils étaient brillants et agités. Puis elle s'examina minutieusement, et son regard tomba sur le renflement de son ventre.

A nouveau, un moment de blanc, comme une pause dans l'espace temps. Tout s'était arrêté autour d'elle, sa respiration elle-même semblait bloquée. Des larmes vinrent perler au creux des yeux de la Reine de l’Été, tandis qu'un sourire, immense et plus beau que jamais, venait étirer ses babines. Après ces quelques temps d'euphorie, voilà que le ciel lui accordait un don bien plus beau encore. Elle qui n'avait pas cherché à comprendre ce qui lui arrivait dernièrement, désirant seulement profiter de cette joie qui l'habitait, voilà à présent que son âme prononçait à l'infini un mot, et un seul :

Maman.

Maman. Je vais être... maman ! Je porte nos enfants !!


L'Alpha leva la tête vers le plafond, fermant les yeux, laissant les larmes couler librement sur ses joues. Le sourire illuminait toujours son visage tandis qu'elle adressait une prière muette au ciel, remerciant les divinités de lui accorder un tel présent, une telle chance, un tel bonheur... Elle resta longtemps ainsi, goûtant à une sérénité nouvelle qui venait se mêler à sa joie profonde. Jamais elle ne s'était sentie aussi bien, parfaitement relâchée, en phase avec elle-même ; elle eut une pensée pour sa famille, pour Eonora, pour tous ceux qu'elle aimait et qui veillaient sur elle, dans les cieux ou sur terre. Sa gratitude était éternelle, elle qui donnerait bientôt la vie.

C'est l'arrivée de Grimmal qui la sortit de sa torpeur béate ; celui-ci s'inquiétait de ne pas voir sortir sa Dame alors que le soleil s'était levé depuis quelques instants, habitué qu'il était de la voir débouler avant l'aurore. Il afficha son inquiétude en voyant les yeux royaux baignés de larmes, puis remarqua le sourire, et fut alors perplexe. Que comprendre de la situation qu'il avait sous les yeux ? Fort heureusement, la complicité entre l'Alpha et son premier conseiller étant établie depuis maintenant quelques années, un regard de la belle suffit au vieux loup pour qu'il baisse les yeux sur ses flancs, et alors ses pupilles s'écarquillèrent. Il fut ravi d'apprendre une telle nouvelle, lui qui espérait tellement rencontrer la descendance d'Akisa, les petits-enfants des défunts Mephisto et Bebop ! Une larme d'émotion se forma, prête à couler, mais il la dissimula en prétextant attendre sa chef dehors. Il souriait toujours en sortant.

Akisa s'était ensuite rendue chez les guérisseurs, mais n'avait pas donné beaucoup de détails sur les circonstances de sa gestation ; tant pis si certains ne se gêneraient pas pour élucubrer, elle était au-delà de tout ceci. Les estivaux la virent rayonnante de bonheur, et cela sembla leur suffire. On demanda à l'Alpha de se ménager, mais cela ne l'empêcha pas de continuer à arpenter son territoire pour s'assurer que tout allait bien partout, distribuant des paroles réconfortantes à gauche et à droite, donnant son avis sur certains points, des conseils pour d'autres, ou discutant simplement. Son ventre se faisait de plus en plus rebondi, sans pour autant empâter sa silhouette, ce qui restait donc discret. La belle poursuivit ses rondes et assuma ses tâches jusqu'à ce qu'elle soit proche du terme, et réalisa alors que la fatigue commençait à la gagner de plus en plus vite. Pour une fois, elle se montra donc raisonnable - assez tardivement cependant du point de vue des guérisseurs mécontents - et gagna son chez elle. La vie en intérieur n'était pas vraiment pour lui plaire, et elle ne cessait de penser à la multitude de choses qu'elle pourrait faire, mais tout ceci était compensé par l'idée qu'il y aurait bientôt de nouvelles vies avec elle. Son amour pour Orphée n'avait fait que croître depuis qu'elle lui avait annoncé la nouvelle, et elle ressentait une joie immense chaque fois qu'elle croisait son sourire, chaque fois qu'elle lisait dans ses yeux le même bonheur que le sien.

Les premières contractions se firent sentir au début d'une belle après-midi, froide mais ensoleillée. Du fait de son rang, Akisa n'était jamais laissée réellement seule, aussi au premier gémissement qu'elle poussa, le soldat qui gardait l'entrée de sa grotte fit appeler un guérisseur, et arriva aussi sa chère Bliss pour lui servir de sage-femme. L'idée de ne pas être seule la rassura un peu, mais bientôt les douleurs de la mise bas lui ôtèrent sa faculté de réfléchir à tort et à travers à toutes sorte de choses, et elle se concentra plutôt sur les naissances à venir.

La seule pensée encore cohérente qui lui vint à l'esprit, et qui la fit sourire malgré ses grimaces, c'était qu'elle avait mal, mais qu'elle n'avait jamais été aussi heureuse d'avoir mal.


© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Orphée
Germe
Orphée
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 59
Date d'inscription : 06/05/2014
Âge : 26
Mar 22 Déc 2015 - 15:34


La brise murmure une douce rumeur, celle d'un nouveau départ. Assis sur le bord du roc, un loup écoute le vent qui lui chante à l'oreille. Attentif au moindre son, il prend connaissance des dernières nouvelles avant de se redresser. Un sourire béat sur le visage il pense à sa belle et à l'heureux événement qui est sur le point de survenir. L'instructeur avait vu le corps de sa belle se transformer au fur et à mesure que les preuves de leur amour évoluaient avec le temps qui passe. Le jour où elle lui avait annoncé qu'il serait père son cœur avait raté un battement. Père... ce mot était doux à ses oreilles, emplis d'une vérité pure. Il aurait des descendants avec celle qu'il n'aurait jamais cru pu conquérir.

Au cours des semaines qui avaient suivit l'annonce de sa paternité à venir, Orphée avait tenté en vain de faire respecter les consignes des guérisseurs à Akisa, mais c'était peine perdue. Elle n'avait pas arrêté un moment allant ici et là pour veiller sur le clan. Si bien que l'instructeur s'était résigné et qu'il s'était plutôt assuré qu'elle serait toujours en sécurité, veillant à ce qu'aucun malheur ne puisse entacher sa bonne humeur. De son côté, il continuait à s'occuper de la formation des loups qui en faisaient la demande. En même temps, il se préparait à la venue au monde de leurs petits.

Des souvenirs de sa jeunesse lui revenait en temps. Une époque d’insouciance et de naïveté. Le loup se revoyait courir avec ses frères et jouer à la bagarre. Un sourire se dessinait instantanément sur ses lèvres en repensant à cette époque. Il avait annoncé la nouvelle à ses frères qui s'étaient empressés de vouloir aller féliciter la future mère, les deux mâles avaient eu débat verbal à s'avoir qui serait l'oncle préféré des petits à venir. Un pur moment de bonheur pour Orphée qui avait assisté à la scène.

La brise ramène le loup au moment présent, ils sont sur le points d'arrivés ces chers petits tant attendus. Ni un ni deux, Orphée se redresse et part retrouver sa belle. Pour ce faire, il n'a qu'à redescendre le pic du soleil jusqu'à la tanière de l'Alpha. Cela le fait toujours sourire de penser qu'une Alpha, une louve de cette élégance et d'une telle grandeur d'âme, ait pu s'intéresser à lui simple instructeur. Il s'arrête un moment à l'entrée de la tanière, son coeur battant la chamade. Le mâle avait tenté de se préparer à ce moment, mais rien au monde n'aurait pu le préparer réellement à ce qui allait suivre.

Une grande inspiration pour se donner du courage et le loup au couleur du sable fait les derniers pas qui le sépare d'Akisa, de celle qui a prit toute place dans son corps. D'un geste souple, il s'allonge contre elle, posant un baiser sur son front et dans un murmure il lui dit à l'oreille, que pour elle :

- Pour toujours et à jamais dans mon coeur, je t'aime belle Akisa, déesse de mon âme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 24 Déc 2015 - 4:26


    Un bonheur n'arrive jamais seul - pv Akisa & Orphée


    ←→

    La journée avait été lourde et le temps était plutôt froid. La tanière des guérisseurs avait été visitée par plus d’une dizaine de loups au courant des dernières heures. Très dévouée, Elea avait exécuté des tâches toute la journée sans broncher. L’apprentie avait donné le maximum de ses capacités pour exécuter plusieurs tâches fournies par les autres guérisseurs. Du rang de loupiot aux ainées, l'équipe des guérisseurs avait accompli un excellent boulot. Les cas traités n’étaient pas alarmants, mais nécessitaient d’être réglé tout de même. C’est avec rapidité ainsi qu'un travail d’équipe étonnant qu’ils avaient surmonté leur matinée. Quant à l'après-midi, il s'annonçait chargé lui aussi.

    La petite était en train de concevoir, à l’aide de tiges et de cuir, un collier pour y installer un cristal. Son patient, une louve d’un certain âge, ne cessait d’avoir des migraines qui l’empêchaient de fermer l’œil la nuit. Elea tenait l’améthyste entre ses crocs et la déposa contre la pierre qui lui servait de surface de travail. En tenant le cristal violet de sa patte, elle utilisa ses crocs pour relier les tiges les unes entre elles. Le collier était terminé. La femelle n’avait qu’à porter le bijou et ses douleurs disparaîtraient graduellement. C’est à cet instant qu’un soldat pénétra rapidement l’entrée de la tanière, haletant. Le regard du mâle était alarmé. Une fois un guérisseur repéré, le mâle se précipita vers lui. La scène avait captivé l’attention de l'apprentie guérisseuse.

    Le soldat murmura quelques paroles à l’oreille de son mentor et ses yeux devinrent ronds en quelques secondes. Il n’en revenait pas. Il resta figé quelques secondes le temps de réfléchir puis interpella Elea. La petite accourue à toute allure sans prendre la peine de se ramasser.

    - Rassemble des graines de pavot, de la camomille et de l’aristoloche. Apporte tout ça à la sortie de la tanière et suis-moi.

    Parfois certains loups malades ou blessés n’arrivaient pas à se déplacer. Dans ces cas particuliers, les guérisseurs se rendaient sur le site pour traiter le loup. Sans poser de questions, la jeune femelle s’exécuta en quelques secondes. Chaque élément qu’elle saisissait entre ses crocs était analysé un par un par Elea. Les graines de pavot ont des effets de somnolences, mais permettent de calmer les douleurs. La camomille baisse la température du corps et réduit les frissons. Quant à l’aristoloche, cette plante colorée soulage les contractions une fois mâchées… les contractions . Une cloche sonna dans la tête d’Elea. Son mentor avait eu la visite d’Akisa, leur Alpha durant les dernières semaines. C’était l’une des seules louves qui était en pleine grossesse dans le clan estival. L’apprentie fila à toute vitesse dans son coin de la tanière où elle attrapa la plus grosse des agates qu’elle avait recueillies quelques jours plus tôt au pied du volcan. Je risque d'en avoir besoin . Elle s’empressa de serrer la mâchoire sur le tissu et elle quitta la tanière. Son mentor l’attendait à l’extérieur depuis un instant déjà. D’un pas pressé, ils se rendirent rapidement à la tanière de l’Alpha sous silence. Le guérisseur avait fourni les informations nécessaires à son apprentie pour qu'elle saisisse la situation.

    C’est à l’entrée de la tanière qu’Elea aperçut un autre loup bien bâti. Il était probablement le soldat privé de leur Alpha, qui nécessitait une protection supplémentaire maintenant qu’elle portait ses petits. Lorsqu’elle pénétra dans la grotte, le changement de lumière fut brusque. Les yeux de l'apprentie prirent un moment pour s’habituer à la faible luminosité du lieu. Ses yeux balayèrent ensuite la tanière. C’était la première fois qu’elle pénétrait dans la tanière de l’Alpha, car elle était souvent gardée. La petite allait faire de son mieux malgré la dure journée qu'ils avaient eue. Un sentiment d’excitation et de joie s’emparait de l’apprentie: aujourd’hui était une journée importante pour le clan. Elle tenait à démontrer à son chef à quel point elle avait travaillé fort durant les dernières semaines pour élargir ces capacités. Elle était probablement la seule guérisseuse sur ces terres à utiliser les cristaux et devait en faire bon usage. L’apprentie guérisseuse songea à la pierre qui reposait dans le drap qu’elle avait apporté. Elle souhaitait surprendre son mentor ainsi que son Alpha de sa bonne initiative. On la ramena rapidement à la réalité lorsque la louve poussa quelques gémissements de douleur.

    Akisa reposait au sol avec Orphée, son compagnon, à ses côtés. Ils étaient deux loups qu’Elea respectait énormément et elle souhaitait prendre soin d'eux le mieux possible. Le mentor ainsi que l’apprentie se rapprochèrent doucement du couple en inclinant la tête, signe de respect. Les deux guérisseurs étaient honorés d’être présents lors de cet événement marquant dans la vie du couple. Son mentor discuta un bref instant avec une autre louve dont Elea connaissait peu. Il devait probablement s’agir d’une femelle qui veillerait à ce que tout se déroule bien lors de l’accouchement des petits. Par la suite, Elea fut indiquée par son mentor de poser le paquet d’herbe près de la louve enceinte. Timide, elle se contenta de contempler l’énorme ventre d’Akisa. Ses respirations étaient calmes et le mouvement de son ventre à la couleur marron était régulier. C’était la première fois qu’elle assistait à la naissance de loupiots et elle était très curieuse. Combien de loupiots étaient dans le ventre de son Alpha? Seraient-ils en santé une fois nés? Comme son mentor lui avait indiqué dans les pratiques, elle devait d'abord établir un contact avec l’autre loup.

    - Bonjour Aksia, nous allons tout faire de ce qui est en notre possible pour que tu puisses mettre bas à ta portée de loupiot en sécurité. Un garde nous a avertis de venir te voir parce que les contractions ont commencé, comment sont tes douleurs?

    La petite aimait bien imiter son mentor et prendre de l’avance sur lui. Démontrer qu’elle était responsable et bienveillante était une habitude chez elle. Le guérisseur se tenait à ses côtés et l’observait attentivement. Elea enfonça son nez dans le morceau de tissu puis huma l’odeur des plantes. Entre ces crocs, elle avait saisi quelques feuilles d'aristoloche.

    - Nous avons apporté une plante qui soulagera les douleurs de tes contractions. Il suffit de la mâcher et ses effets seront visibles dans une quinzaine de minutes.

    L’apprentie guérisseuse posa délicatement quelques feuilles près de la louve, puis prit soin d’établir un contact visuel avec celle-ci. Elea affichait un large sourire qui illuminait son visage. Il inspirait le calme et la sérénité.


    J'espère que c'est ok ee

Revenir en haut Aller en bas
Akisa
Arbre Ancestral
Akisa
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 579
Date d'inscription : 03/11/2012
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Left_bar_bleue0/0Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Empty_bar_bleue  (0/0)
En couple ?: Nope.
Ven 8 Jan 2016 - 12:09


Un bonheur n'arrive jamais seul ♡
ft. Papa & guérisseur(s)


« Pour toujours et à jamais dans mon coeur, je t'aime belle Akisa, déesse de mon âme. »

La chaleur et la voix de son loup à ses côtés, il n'en fallait pas plus à la Reine de l'été pour se sentir instantanément apaisée. Enfin, pour être tout à fait honnête, disons qu'elle était toujours un peu angoissée, mais elle se sentait nettement mieux maintenant qu'elle était bien entourée. Des larmes de reconnaissance perlèrent au coin de ses yeux lorsqu'elle perçut l'arrivée des guérisseurs, derrière ses paupières closes. Elle avait de la chance d'être entourée de loups formidables, et se sentait heureuse de mener une meute aussi généreuse. Une crampe dans son bas-ventre la ramena cependant rapidement à la réalité, et elle laissa échapper un gémissement de douleur. Les choses sérieuses commençaient !

Ouvrant ses yeux d'émeraudes, la belle jeta un regard circulaire dans la grotte qui lui servait de dortoir. Il était plus correct de saluer les loups présents ici, ils étaient quand même venus pour elle ! Mais au moment d'ouvrir la bouche, elle se rendit compte qu'elle serait incapable de formuler la moindre politesse sans que celle-ci soit entrecoupée de grognements. Elle avait peut-être sous-estimé l'empressement de sa progéniture à rencontrer l'air libre... L'Alpha se contenta donc d'adresser un signe de tête au guérisseur et à sa jeune apprentie, esquissant un sourire timide. Elle se savait désormais entre de bonnes pattes.

- Bonjour Akisa, nous allons tout faire de ce qui est en notre possible pour que tu puisses mettre bas à ta portée de loupiot en sécurité. Un garde nous a avertis de venir te voir parce que les contractions ont commencé, comment sont tes douleurs ?

La jeune louve au pelage lilas s'était approchée. Comment s'appelait-elle déjà..? L'Alpha la savait apprentie guérisseuse, et les syllabes de son nom trottaient non loin dans sa mémoire. Voilà ! Elea, c'était son nom. Akisa s'en rappelait car elle s'était toujours fait la réflexion que justement, la sonorité d'Elea ressemblait un peu à "lilas", qui caractérisait plutôt bien la couleur parme de son pelage. Mais bon, divaguer ne l'aiderait sûrement pas à faire avancer les choses.

- Disons... qu'elles sont assez... in-intenses !

A tel point que la belle peinait à articuler correctement une simple phrase ! Mais était-ce seulement normal d'avoir aussi mal ? Certes, c'était sa première mise bas, mais tout de même ! Ses petits ne risquaient-ils rien ? Serait-elle assez forte pour leur donner la vie, pour s'occuper d'eux ?! Réalisant soudain tout ceci, Akisa sentit une vague de panique déferler en elle, seulement visible extérieurement par la crispation de ses mâchoires et un long frisson qui lui parcourut l'échine. Était-elle à la hauteur de ce qui l'attendait ?

- Nous avons apporté une plante qui soulagera les douleurs de tes contractions. Il suffit de la mâcher et ses effets seront visibles dans une quinzaine de minutes.

Elea déposa auprès d'elle quelques feuilles à l'allure étrange. A la voir sourire de manière aussi sereine, Akisa se sentit mieux. Quoi qu'il arrive, elle n'était pas seule pour affronter cette épreuve de la maternité, les loups présents ici feraient tout pour elle et ses enfants... Rassurée par cette idée, l'estivale attrapa bien vite les plantes entre ses crocs et entreprit de les mâcher, tâchant de ne pas prêter attention au goût étrange qui se répandait dans sa bouche. Elle pensait déjà à ses enfants et au bonheur d'Orphée, aussi elle ne reculerait devant rien et ne ménagerait aucun effort pour que tous soient heureux.

Elle aurait été reconnaissante à son aîné si celui-ci avait attendu que la plante fasse un peu plus effet avant de se manifester. Celui-ci ou celle-ci d'ailleurs ! Malgré les larmes de douleur coulant sur ses joues, à peine consciente de l'agitation autour d'elle, Akisa affichait un sourire éblouissant en poussant de toutes ses forces, d'après les directives de ses accompagnateurs. Intérieurement, elle adressait ses prières les plus ferventes aux dieux pour que ses petits soient forts et en pleine santé. Ils tenaient d'Orphée après tout, elle n'avait pas à s'inquiéter ! A quoi ressemblerait la première petite frimousse issue de ses entrailles ? La belle se sentait tout excitée et épanouie à l'idée de bientôt serrer ses propres enfants contre elle. Mais avant il faudrait en finir avec la douleur...

L'Alpha sentait les présences réconfortantes d’Orphée, du guérisseur, de l’accoucheuse et d’Elea autour d’elle. Son âme s’en trouvait apaisée, mais physiquement elle n’en menait pas large. Dieux, pourvu que le deuxième soit plus docile à naître ! Presque inconsciemment, Akisa tendit une patte dans le vide, serrant les crocs et plissant les babines. Elle jetait toutes ses forces dans la bataille, aussi lorsqu’elle saisit au vol la patte de l’apprentie au pelage lilas, elle la serra pour se donner du courage. Une part de son esprit s’excusait de ce geste familier et sûrement pas très agréable pour la jeune louve, mais pouvoir s’accrocher à quelqu’un la soulageait tellement qu’elle n’osait pas lâcher cette patte salvatrice. Tout à son optimisme, elle savait que ce mal qui lui déchirait les entrailles était nécessaire, le prix à payer pour être mère, mais elle avait maintenant un peu plus de difficulté à se dire heureuse de souffrir autant…

Mais enfin, après ce qui lui sembla être une très longue éternité, elle sentit un poids se libérer de son bas-ventre, et elle expira profondément, se souciant peu du râle élégant qu’elle venait d’offrir à son entourage. Les yeux papillonnant, elle profita d’un instant de répit pour tourner la tête, observant à travers le flou de sa vision les sourires de son entourage, lui rendant comme par automatisme le sien.

- C’est une magnifique fille, Akisa.

Le cœur de l’Alpha ne tint plus de joie, et à nouveau les larmes débordèrent sur son museau. Elle accueillit sa descendance auprès d’elle, léchant affectueusement cette tête encore bien petite – quoi que déjà hérissée de jolies mèches bleues. Sa fille semblait en pleine forme, remuant contre son ventre à la recherche du lait maternel, et l’estivale n’en était que trop contente. Elle adressa un sourire lumineux à Orphée par-dessus son épaule, éperdue de joie.

- Je voudrais l’appeler… Sahondra…

Sahondra :
 

Akisa ne savait pas combien de petits elle portait encore en elle, mais un mouvement impérieux venu de l’intérieur lui rappela bien vite qu’elle n’avait pas fini son travail. Heureusement pour elle, les effets bénéfiques de la plante – elle n’avait absolument pas retenu son nom – commençaient à se faire sentir, aussi ce fut plus la surprise que la douleur qui la firent sursauter. La Reine de l’été échappait rarement aux divagations de son esprit. Tandis qu’elle se recouchait pour reprendre la mise bas, sa première-née déjà serrée contre elle, elle se demanda d’abord ce qu’elle avait bien pu faire des feuilles. Les avait-elle recrachées ou avalées ?


© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Kuma
Adminounours ♥
Kuma
Race : Loup/louve
PUF * : Michouille
Féminin
Messages : 578
Date d'inscription : 31/10/2013
Âge : 22

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Left_bar_bleue10/1000Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: /
Sam 27 Fév 2016 - 12:15

http://johannadrawing.deviantart.com
» Up les n'enfants ! ♥ «
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 7 Mar 2016 - 3:17


    Un bonheur n'arrive jamais seul - pv Akisa & Orphée


    ←→
    Le regard d’Elea était fixé sur la louve, impressionnée. C’était le premier accouchement auquel elle assistait et n’en revenait toujours pas. L’alpha mâchouilla les plantes qu’elle lui avait fournies un peu plus tôt. Il lui faudrait encore quelques minutes avant de faire effet. La petite secoua la tête et reprit ses esprits, il ne restait plus qu’à attendre l’arrivée des petits. La femelle violète se demanda combien de loupiots sortiraient du ventre d’Akisa. L’apprentie guérisseuse croisait les doigts en espérant qu’ils naissent en bonne santé et deviennent forts rapidement.

    C’est alors que l’Alpha attrapa la patte d’Elea qui fut rapidement sortie de ses pensées. L’apprentie pouvait discerner la douleur dans le visage d’Akisa puis elle pencha la tête vers celle-ci en lui donnant du courage et en la réconfortant. Elle espérait pouvoir lui enlever sa douleur, mais hélas, la jeune savait que cette chose était impossible. Après de très longues minutes de douleur, la tête d’un loupiot fit apparition entre les jambes de la louve. Son mentor qui se tenait tout prêt, analysait attentivement la situation.

    - C’est une magnifique fille, Akisa.

    Ajouta le guérisseur, sourire aux lèvres. Il laissa de l’espace à la nouvelle mère pour qu’elle puisse approcher sa fille, cette petite boule à peine poilue qui baignait dans une flaque de sang. La nouvelle venue semblait saine et sauve. Akisa s’empressa de lui donner plusieurs coups de langue pour en retirer le sang. La loupiote s’agitait en rejoignant le ventre de sa mère, là où elle serait au chaud et nourrit. Elea regardait Akisa avec un sourire au visage. Elle savait à quel point son Alpha avait dût attendre ce moment et de fonder une famille. La petite observa les larmes couler sur son visage, des larmes de joie et de bonheur. Elle les comprenait et les ressentait.

    - Je voudrais l’appeler… Sahondra..

    Le nom de la petite résonna dans la tête de l’apprentie plusieurs fois. Sahondra, une petite louve minuscule qui grandirait dans leur clan. Elea avait hâte de la voir grandir, mais surtout pour s’assurer que l’on prenne bien soin d’elle, jamais elle ne devait être malade. La petite boule brune attrapa rapidement le ventre de sa mère pour y boire le lait. Elea aurait voulu lui donner quelques coups de langue pour la tenir au chaud, mais se retint. La mère aurait pu mal interpréter ce geste venant de sa part. C’était le rôle de la mère de s’assurer que le nouveau-né soit bien prit en charge.

    Akisa remua les pattes à nouveau et la douleur en elle s’éternisait. Elea avait presque oublié qu’il y avait d’autres louveteaux à suivre. La mère sursauta lorsqu’un autre petit tenta de sortir. Étendue contre le sol de la caverne, elle était tordue de douleur. L’apprentie posa l’une de ses pattes contre l’Alpha pour lui donner courage.

    – Il y en a un autre qui arrive Akisa! C’est le temps de rassembler tes toutes vos forces et de pousser!

    Elle espérait que le jus de la plante se soit répandu rapidement pour qu’Akisa souffre moins. Le guérisseur lui lança quelques encouragements d’où il se situait. Il n’avait pas grand-chose à faire à part d’attendre l’arrivée du petit. Si celui-ci n’arrivait pas, c’est à cet instant qu’il interviendrait.

    - Je vois sa tête, vous y êtes presque! Poussez encore!

    C’était son mentor qui parlait. Elea semblait aussi stressée que la jeune mère, elle voulait voir les petits sains et saufs à tout prix. L’apprentie resta collée contre son Alpha pour la réconforter.

Revenir en haut Aller en bas
Akisa
Arbre Ancestral
Akisa
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 579
Date d'inscription : 03/11/2012
Âge : 24

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Left_bar_bleue0/0Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Empty_bar_bleue  (0/0)
En couple ?: Nope.
Lun 7 Mar 2016 - 11:24


Un bonheur n'arrive jamais seul ♡
ft. Papa & guérisseur(s)


Akisa sentait ses mèches brunes collées sur son front par la sueur, et bêtement, ce simple détail la dérangeait beaucoup et ruinait en partie sa concentration. Elle en fut honteuse, quelle idée de penser à une chose pareille alors qu'elle était en train de donner la vie ! Mais c'était plus fort qu'elle, tandis qu'elle percevait les encouragements du guérisseur et d'Elea, juste contre elle, la belle sentait aussi cette masse humide qui se plaquait contre son visage, les cheveux chatouillant ses paupières. Mince alors, si dans les faits mettre bas était un don du ciel, dans la réalité réelle c'était quand même une sacrée épreuve avec moult détails matériels ennuyeux et pas vraiment glamour...

- Je vois sa tête, vous y êtes presque ! Poussez encore !

La reine de l'Eté retrouva ses esprits et prit conscience de ce qu'impliquaient ces paroles, et tandis qu'elle ouvrait le temps d'un instant deux yeux verts écarquillés, ce ne fut que pour les fermer à nouveau, contractant tous ses muscles pour venir à bout de la naissance de son deuxième. Elle devait s'appuyer à moitié sur l'apprentie au pelage lilas pour ne pas tomber à la renverse et s'écrouler de fatigue, et une fois de plus elle fut heureuse d'être si bien entourée. Fort heureusement, elle put sentir les effets de la plante intervenir petit à petit, la délivrance de son louveteau se faisant moins douloureuse que celle de Sahondra. Akisa aurait été incapable de déterminer combien de temps s'était écoulé, mais elle fut bien contente de voir une boule de poils beiges sanguinolente s'extraire de ses pattes en couinant. C'était fini... Elle avait deux enfants !

Sa première réaction fut de pousser un long soupir, tandis que ses muscles endoloris se détendaient progressivement. Elle se pencha ensuite vers son deuxième-né, tandis que l'aîné tétait déjà goulument. Avec un sourire rayonnant aux babines, l'Alpha saisit son petit, le léchant avec vigueur pour le débarrasser du sang et le réchauffer, le guidant ensuite vers son ventre. Pendant un bref instant, il n'y eut plus qu'elle et sa progéniture, puis l'extérieur se rappela à elle lorsque le guérisseur posa une patte sur sa panse, avant de se tourner vers elle.

- Vous voilà mère de deux beaux enfants, Akisa. Une fille et un garçon.

Les yeux d'émeraude s'illuminèrent, et la belle tourna le museau vers son dernier. Un fils ! Elle n'avait même pas pensé à regarder ! Quel bonheur, elle était maman d'une fille et un garçon ! A nouveau, les larmes firent irruption pour brouiller sa vision, et elle ramena sa queue contre elle pour garder ses enfants au chaud, se recroquevillant légèrement au passage. Elle n'était pas au meilleur de sa forme ni même de sa propreté, mais bons dieux comme elle était heureuse !

- Orphée... regarde comme il te ressemble... comment allons-nous l'appeler ?

Darwin :
 

Akisa adressa un regard plein de bonheur et d'amour à son cher et tendre, affichant un sourire doux, quoi qu'un peu las. Mais bon, après tant d'efforts, c'était bien normal, non ? Puis l'Alpha se tourna vers les guérisseurs, esquissant des mouvements lents, comme si elle était en train de flotter. Les larmes avaient enfin cessé de couler, mais ses yeux restaient brillants.

- Je vous remercie infiniment de votre présence. Grâce à vous, mes enfants sont sains et saufs.

Bon, c'était peut-être un poil exagéré de dire une chose pareille, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle était vraiment reconnaissante à tout ce monde-là de l'avoir accompagnée, aidée et rassurée pendant sa mise bas. Elle était consciente que chaque louve n'avait pas forcément cette chance, donc elle ne pouvait qu'être heureuse de sa position.

L'Alpha se tourna vers l'apprentie guérisseuse ; sa présence s'était révélée précieuse, autant pour le soutien moral que physique, et la belle souhaitait l'en remercier personnellement. Sans cette patte qu'elle avait attrapée, elle avait l'impression qu'elle n'aurait pas pu donner le meilleur d'elle-même... quoi qu'il en soit, ce geste l'avait bien aidée.

- Elea... je suis fière de compter des membres comme toi dans le clan estival. Tu as très bien tenu ton rôle, et je pense que tu seras une guérisseuse hors pair. Merci encore.

La louve au pelage beige adressa un gracieux signe de tête à la jeune violette, tandis qu'autour d'elle l'accoucheuse s'activait pour remettre un peu les choses en ordre. Elle percevait ses mouvements et ses gestes de très loin, étant à moitié consciente qu'on s'occupait de la laver et nettoyer sa couche. Les yeux d'émeraude vinrent se poser sur ses petits, ses tout petits, bien au chaud contre son ventre. Répondant à l'instinct maternel, Akisa se pencha pour les lécher à nouveau, frottant son museau contre eux avec affection. Elle était heureuse de sentir la chaleur d'Orphée dans son dos, et son cœur n'en pouvait plus de joie lorsqu'elle voyait la famille qu'ils formaient à présent. Quelques mots lui échappèrent tout bas, seulement perceptibles par son compagnon, tandis qu'elle se lovait tout contre lui avec ses enfants.

- Ils sont tellement beaux... Je suis vraiment comblée, Orphée. Jamais mon existence ne m'a semblé aussi belle que depuis que tu es avec moi.

L’Alpha se sentait glisser dans une douce béatitude, qui lui permettait de se reposer de ses émotions tout en gardant sa conscient un peu éveillée, histoire qu'elle profite encore de la vue de sa famille réunie. Sahondra ressemblait à son père défunt, elle avait le même ton chocolat... et elle portait la marque du sang de sa mère, la spirale rouge, dont elle avait elle-même hérité. Son fils en portait aussi une sur chaque joue, mais un peu différente, et l'heureuse jeune maman fut ravie de le constater. Dans le silence qui s'installait au creux de sa tanière, elle adressa une prière pour Bebop et Mephisto, ainsi que tous ses ancêtres, demandant à ce qu'ils veillent sur ces nouvelles vies estivales.


© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 8 Mar 2016 - 1:47


    Un bonheur n'arrive jamais seul - pv Akisa & Orphée

    ←→

    La Reine de l’Été venait de donner naissance à un second loupiot, cette fois-ci il s’agissait d’un magnifique mâle dont les couleurs se distinguaient de sa sœur aînée. L’Alpha s’empressa de nettoyer son petit comme elle l’avait fait à sa fille, par coup de langue réconfortant. Elle l’installa près de son ventre à l’aide de son museau. Les deux petits êtres étaient si minuscules et fragiles, Akisa avait donné vie à de magnifiques loupiots.

    - Vous voilà mère de deux beaux enfants, Akisa. Une fille et un garçon. Fit le mentor d’Elea.

    La femelle semblait si heureuse que des larmes de joie perlèrent dans le coin de ses yeux.

    - Orphée... regarde comme il te ressemble... comment allons-nous l'appeler ? ajouta la nouvelle mère.

    Akisa prit une courte pause avant de se retourner vers les guérisseurs et de leur adresser la parole, yeux scintillants.

    - Je vous remercie infiniment de votre présence. Grâce à vous, mes enfants sont sains et saufs.

    La petite estivale eut un énorme sourire au visage et bomba légèrement le torse, toute fier. Elle venait de passer à travers son premier accouchement et tout s’était bien déroulé!

    - Elea... je suis fière de compter des membres comme toi dans le clan estival. Tu as très bien tenu ton rôle, et je pense que tu seras une guérisseuse hors pair. Merci encore.

    L’apprentie guérisseuse ne s’était pas attendue de recevoir un compliment directement adressé à qu’elle vit son sourire s’élargir jusqu’à ce que ses yeux soient clos, remplie de bonheur. Elle était ravie d’avoir assisté à cet évènement spécial qui marquerait les deux femelles à tout jamais. Elle s’empressa de remercier son Alpha en baissa la tête vers le sol.

    - Merci beaucoup! Je vous promets que vous ne serez pas déçue de moi, Akisa. Je ferai de mon mieux pour assurer la protection de mes compagnons jusqu’à ma mort… Vos petits sont magnifiques, félicitations.

    L’accoucheuse se leva et s’occupa de nettoyer les dégâts causés par l’accouchement. Quant à Aksia, elle était absorbée par la présence de ses petits qui tétaient tranquillement.

    - Ils sont tellement beaux... Je suis vraiment comblée, Orphée. Jamais mon existence ne m'a semblé aussi belle que depuis que tu es avec moi.

    Elea ne put s’empêcher d’émettre un sourire suite à la remarque de l’estivale. Ses dires étaient vrais : les petits étaient magnifiques et en bonne santé jusqu’à présent. Elle était très chanceuse de pouvoir compter de la présence d’Orphée, un mâle exceptionnel à ses côtés. Ensemble, ils élèveraient les louveteaux de façon ex plaire, Elea n’avait même pas besoin de remettre ça en question!

    C’est à cet instant qu’elle se souvint de cette fameuse pierre qu’elle avait transportée et qui reposait encore dans un morceau de tissu. La petite se dirigea rapidement vers celle-ci et l’attrapa entre ses crocs pour revenir près d’Akisa. Elle espérait mettre en valeur ses talents de guérisseuse.

    - J’ai apporté un œil de tigre pour vous… Cette pierre veillera à ce que vos petits soient protégés par les cieux, mais aussi tous autres malheurs comme les ondes négatives.

    Elea posa la pierre près de son Alpha en inclinant de nouveau la tête. Maintenant que tout était terminé, il était temps pour eux de la laisser se reposer. S’il y avait quoi que ce soit, elle serait toujours accompagnée de son compagnon ainsi que de l’accoucheuse qui veillerait sur elle.

    – Il suffit de l’installer quelque part dans votre tanière pour en voir ses effets.

    Son mentor prit la peine d’analyser une dernière fois l’état des loupiots et de la mère avant de s’éclipser de la tanière, l’esprit apaisé. Elea jeta un dernier coup d’œil aux petits et à la mère, avant de sortir, soulagée. Il restait beaucoup de choses à faire.

    [RP finit pour ma part je crois c: ]


Revenir en haut Aller en bas
Asha
Administratrice
Asha
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 363
Date d'inscription : 08/02/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Loin

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Left_bar_bleue20/1000Un bonheur n'arrive jamais seul ♡ Empty_bar_bleue  (20/1000)
En couple ?: La Rose ne s'épanouit que pour un seul Soleil...
Dim 22 Mai 2016 - 14:48

» Archives ? «
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 11 Déc 2016 - 13:41

Au vu de la petite poussière sur ce rp, il a été archivé Wink

Pour le récupérer, envoyez un mp au staff

~<3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: