Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Eté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nuit tourmentée
Invité
Invité
Lun 21 Déc 2015 - 23:41


    Nuit tourmentée - pv Hurricane

    ←→


    L’obscurité était tombée depuis plusieurs heures déjà et le froid avait pris place dans la tanière des guérisseurs. C’était assez froid pour qu’il neige, mais drôlement, la neige ne tombait pas sur les terres estivales. Seulement dans les plus hauts sommets des terres. Comme à l’habitude, Elea s’était installée dans un coin de la tanière pour se reposer à l’écart des autres guérisseurs. La petite dormait depuis quelques heures déjà, lorsque son sommeil fut agité. L’apprentie avait des douleurs dans le haut du dos à cause de ses cristaux qui poussaient. Tout comme les dents de lait, les cristaux sur le dos d’Elea évoluaient eux aussi. Chaque jour elle pouvait sentir les cristaux s’agrandir sous sa peau : c’était un peu douloureux, mais elle avait appris à tolérer la douleur. Or, cette nuit-là fut différente. La petite avait attrapé une fièvre et son repos était accompagné de convulsions. Il était possible de distinguer quelques gouttes de sueur qui perlaient sur son front. Toujours endormie, elle se retourna à plusieurs reprises en émettant quelques gémissements de douleur. Les sons qu’elle émettait fendaient le silence de la nuit.

    C’est en sursaut qu’elle mit fin à ses rêveries. Elle respirait difficilement et avait la boule à la gorge. Un peu plus et elle pleurait. La petite loupiote se redressa avec difficulté et perdit presque l’équilibre. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle-même, une guérisseuse, pouvait attraper des maladies. L’apprentie se dirigea avec mal jusqu’au mur où se trouvaient les remèdes et une fois arrivée, elle s’écroula à nouveau contre le sol. Ses yeux étaient clos et sa respiration était forte. Tout ce qu’elle souhaitait était de se rendormir. Lorsqu'elle les entrouvrit, une silhouette féminine se dressait devant elle.

Revenir en haut Aller en bas
Hurricane
Blonde Naine & les 7 Canins
Hurricane
Race : Hybride loup/chien
Féminin
Messages : 516
Date d'inscription : 04/11/2014
Âge : 18

Identité du loup/chien
Rang: Tueur
Notoriété:
Nuit tourmentée Left_bar_bleue24/1000Nuit tourmentée Empty_bar_bleue  (24/1000)
En couple ?: Jamais sans Akiro.
Mar 22 Déc 2015 - 11:21



Nuit Tourmentée

ft. Elea


L’estivale grelotait de froid. L’air frais et nocturne s’engouffrait dans ses poils pour venir atteindre chaque pore de sa peau. La morsure de l’hiver sur ses pattes rendait sa progression plus difficile, pourtant elle devait absolument rentrer au Camp. Elle était si fatiguée…Elle avait veillée toute la nuit précédente en traquant un loup dont elle devait ôter la vie. Puis finalement, un messager de l’été était venu la voir, essoufflé en lui  annonçant en catastrophe que ce canin là ne devait pas mourir. La pauvre Tueuse, avec sa gentillesse habituelle s’était juste contentée de soupirer en souriant amicalement au messager qui avait du faire tout ce chemin juste pour la retrouver. Et sa situation à elle alors, elle s’en fichait ? Elle avait passé trois jours de nuits blanches à traquer ce qui était censé être sa future victime, en se nourrissant  de plantes  et de baies – car elle ne pouvait pas prendre le risque de chasser sur un territoire ennemi –tout en établissant une stratégie pour trouver le bon moment ou elle pourrait le réduire au silence…Tout cela pour rien. Il semblerait que son Alpha et ses conseillers aient mal jugés  ce loup qu’il fallait pourtant à tout prix abattre.

Hurricane était loin de leur en vouloir. Des erreurs, tout le monde pouvaient en faire n’est-ce pas ? Puis elle imaginait bien que ce devait être un exercice bien difficile. Réduire à néant la vie d’un semblable ne devait pas être chosée aisée pour son Alpha ni même pour ses Conseillers, adorables comme ils étaient… La jeune louve aux papillons lâcha un énième soupire tandis qu’elle se rapprochait du Camp. La végétation autrefois luxuriante en période d’été avait disparue, ne laissant plus que quelques cadavres de ce qui fut jadis des Aloe arborescents. En période d’hiver, le paysage estival devenait d’une tristesse  si bien qu’Hurricane sortait alors le moins possible lorsqu’elle avait du temps libre. Elle détestait voir son territoire favori si dénué  de vie et de couleurs. Cela lui donnait la terrible impression qu’elle était en train de mourir en même temps que sa végétation..De plus, généralement l’hiver avait tendance à apporter un bon paquet d’ennuis à la jeune Tueuse. Chaque année elle en avait eu sa dose. Fièvre intense, la nausée H24, hallucinations… C’était limite si elle ne passait pas la saison entière chez le guérisseur !

Les nuages d’une couleur laiteuse venaient de voiler la lune et brusquement l’estivale se retrouva dans le noir complet. Elle s’immobilisa pendant quelques secondes qui lui parurent en vérité, interminables. Le froid prenait possession d’elle et ses tremblements se firent plus intenses. Bon, il fallait faire quelque chose ! Le Camp ne devait être qu’à quelques mètres. Mais elle ne discernait plus rien, elle avait les yeux si abîmés que même un aveugle aurait surement pu discerner plus de choses dans le noir. Puis ce silence pesant était loin d’aider l’estivale non plus. En temps habituel, elle avait toujours pu compter sur son ouïe assez développée pour compenser sa vue déplorable. Sauf que bien évidemment,  à cause de l’hiver tout le monde dormait. La saison glaciale semblait même avoir anesthésié les louveteaux les plus bavards de la pouponnière… Eh bien, on pouvait dire qu’Hurricane était dans de beaux draps. Elle se sentait légèrement honteuse de ne pas savoir retrouver le chemin de son propre Camp. Sans déconner, elle n’allait pas attendre jusqu’au matin  avant de rentrer ? Quelle honte ! La louve sablée se mettait à angoisser sérieusement. Elle en voyait rien, absolument rien… Même pas un pauvre son pour l’aider ? Elle se mit à prier silencieusement ses parents. Pitié, envoyez lui un signe !

Les oreilles d’Hurricane pivotèrent brusquement. La jeune louve venait de bondir sur ses pattes. Des gémissements. Le cou tendu vers l’avant, elle se concentrait sur la provenance du son. Ils étaient assez répétitifs et semblaient étouffés. L’estivale constata avec désarroi qu’ils venaient d’un de ses semblables. Que se passait-il ? Elle se mit à avancer dans le noir complet. Son angoisse avait disparue, elle osait accélérer le pas, tant qu’elle continuait à entendre quelque chose.  
Elle finit par débouler dans un coin qui semblait dégagé vu qu’elle ne sentait pas les épaisses tiges et les troncs de palmier effleurer son pelage. Les gémissements étaient très rapprochés. Une odeur de plantes émanait de ce qui ressemblait à une grotte. Hurricane avait développé une ouïe si sensible qu’elle pouvait même discerner s’il y avait des échos. La voix  du canin se répercutait légèrement, ainsi elle en déduisait qu’elle était arrivée en face d’une grotte. Et pas n’importe laquelle, c’était celle du guérisseur !  Qui pouvait donc bien souffrir ? L’estivale n’avait pas eu vent comme quoi un camarade serait tombé malade. Peut être cela concernait-il les guérisseurs eux-mêmes ? Il y avait cette petite louve violette aux cristaux qui s’activait souvent dans le Camp, alors même qu’il faisait un froid de canard…Hurricane aimait bien l’observer lorsqu’elle avait du temps libre. Personne ne faisait remarquer à la pauvre gamine  quelle travailler trop, la louve aux papillons s’inquiétait des fois en la voyant greloter  tandis qu’elle soignait les anciens. Elle n’osait pas dire à la loupiote d’aller se reposer, craignant trop d’offenser son mentor.

Et pourtant, peut être aurait-elle du….Elle venait de s’engouffrer dans la tanière ou il faisait une chaleur anormale. Devant elle, couchée au sol se tenait la petite guérisseuse en question. Ses longs cheveux améthyste étaient  humides et elle respirait fortement. Hurricane sentit  son cœur fondre devant ce spectacle. Pauvre petite ! Elle ne pouvait que compatir en la voyant dans cet état, car un an plus tôt, c’était elle qui se trainait comme cela dans cette même tanière…

La jeune estivale se baissa doucement  pour poser son museau en face de celui d’Elea. D’une voix douce elle s’adressa à l’enfant en chuchotant à moitié.

- N’aie pas peur, c’est moi Hurricane…Tu m’as l’air très mal en point…

La jeune louve se coucha doucement derrière l’apprentie en la ramenant doucement vers elle d’un geste instinctif. Elle venait de sortir dehors, elle avait le poil frais. Vu que l’enfant avait de la fièvre, cela l’apaiserait surement… Elle dégagea doucement quelques mèches de cheveux lavande qui se collaient sur le front d’Elea. Puis brusquement alors qu’elle fixait la petite, une chanson lui vint en tête. La jeune louve refoula directement l’idée. Non, jamais elle n’oserait chanter comme cela dans la tanière et en plus, c’était une berceuse pour jeunes enfants…plus jeunes qu’Elea. Bien qu’elle l’ait toujours appréciée même en étant plus âgée, ce n’était pas dit que la jeune guérisseuse soit comme elle, c'est-à-dire, une éternelle enfant !

Cependant…la louve violette continuait de convulser. Plus elle s’agitait et paniquait, plus elle allait se sentir mal . Hurricane se souvenait très bien des nuits agitées qu’elle avait eues l’année dernière, avec celle boule qui se formait dans sa gorge et cette impression qu’on allait vomir… Il fallait tenter la berceuse. Hurricane avait la sensation que cela aiderait la loupiote à se calmer un peu. Alors doucement, elle entama cette vieille chanson :

«   ♪  Twinkle, twinkle, little star.
How I wonder what you are.


Elle n’allait pas trop vite  et prenait le soin de détacher chaque syllabe pour rendre les paroles plus ou moins compréhensibles, vu qu’elle chuchotait.

Up above the world so high,
Like a diamond in the sky. ♪



© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 1 Jan 2016 - 9:14


    Nuit tourmentée - pv Hurricane

    ←→

    La température de la jeune estivale était bouillante. Elea n’entendait que les battements de son cœur à travers ses oreilles. Elle serra fort des yeux. Une louve pénétra dans la tanière, mais l’apprentie n’aperçut pas sa présence, car ses sens ne fonctionnaient pas comme à l’habitude. La silhouette s’approcha d’elle et celle-ci murmura à voix basse quelques paroles qu’elle interpréta difficilement.

    - … Hurricane …

    Ce fut le seul mot qu’elle distingua. L’apprentie guérisseuse souhaitait fermer les yeux et plonger dans un sommeil tandis qu’un autre côté d’elle la poussa à rester consciente. Elle inspira fortement en sentant une douleur naître au niveau de son poitrail. Elle émit un faible couinement.

    Hurricane était une louve qu’Elea avait vue déambuler quelques fois dans le clan. Lorsque ses journées n’étaient pas trop occupées, la jeune estivale appréciait s’étendre dans un coin calme et observer ses compagnons dans leur vie quotidienne. La louve ne la connaissait probablement pas, mais l'apprentie guérisseuse en avait appris à son sujet. De ce qu’Elea avait remarqué, la femelle noisette s’avérait à être discrète et se pointait le bout du nez lorsque le clan était plutôt calme. La loupiote ne lui avait jamais adressé la parole, car elle n’avait pas eu l’occasion de la rencontrer personnellement, mais si elle avait pu, elle l’aurait bien fait.

    Elle sentit un corps froid se coller au sien. La température fraiche la soulagea tranquillement. C’était comme si on déposait des compresses d’eau froide sur son corps, c’était assez agréable. L’échange de chaleur entre les deux masses était important. Hurricane était allongé près de la loupiote violète, tremblante. La petite ne pouvait s’empêcher de convulser malgré sa présence réconfortante, c’était l’un des effets de la fièvre. La femelle dégageait quelques mèches de cheveux humides qui collaient au front d’Elea. C’était la première fois qu’elle attrapait un rhume, tout comme il s'agissait de son premier hiver. Le climat froid était plus difficile que l’automne où elle avait été en pleine forme. Depuis que la saison froide était arrivée, elle se sentait plus faible et fragile. La fatigue et le froid étaient probablement en cause de la maladie.

    C’est avec les yeux clos qu’elle réfléchissait à l’impression des autres guérisseurs face à la situation qu'elle surmontait. Et s’ils la voyaient comme un maillon faible? Serait-elle en mesure de devenir une guérisseuse malgré tout? C’est à cet instant qu’une voix douce la sortit de ses pensées. C’était un chant apaisant qui s’empara du silence de la tanière où il faisait chaud.

    - ♪ Twinkle, twinkle, little star.
    How I wonder what you are.
    Up above the world so high,
    Like a diamond in the sky. ♪ »

    Les sons provenaient de la gorge d’Hurricane, il s’agissait d’une comptine chantée normalement aux loupiots. La petite ouvrit les yeux comme elle le pouvait en cherchant du regard, les prunelles de la femelle. Son chant était réconfortant et doux, jamais elle n’en avait entendu un tel auparavant. Malgré sa vision qui était embrouillée, la loupiote discerna la chevelure dorée de l’estivale dans la noirceur de la nuit. Sa gueule s’entrouvrit légèrement et des paroles s’en échappèrent.

    - H-hurricane? Elea prit une pause et ravala sa salive. Ses paupières se refermèrent à cet instant. « C’est bien toi? »

    Elle ne s’attendait pas à voir la louve à cette heure tardive, car habituellement, les seuls êtres qui la dérangeaient dans son sommeil étaient les autres guérisseurs qui parfois, se levaient pour s'abreuver ou prendre de l'air. La petite fut bercée par la mélodie, mais une hypothèse brisa subitement ses pensées. Peut-être que la femelle a besoin de mon aide, sinon elle n’aurait pas d’autres raisons d’être ici… Elea releva le museau à la hauteur de la louve. Le devoir de guérisseur lui tenait à cœur plus que tout. Elle devait assurer la sécurité des membres de son clan avant la sienne. Sa condition ne devait pas influencer son rôle au sein du clan. Après tout, Elea était une future guérisseuse, elle devait dégager une bonne image d'elle. Elle articula difficilement des mots.

    - Qu’est-ce que tu fais ici? Il est si tard… Est-ce que quelque chose t’est arrivé?

    À son avis, la condition des siens était plus importante que la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Kuma
Adminounours ♥
Kuma
Race : Loup/louve
PUF * : Michouille
Féminin
Messages : 594
Date d'inscription : 31/10/2013
Âge : 22

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Nuit tourmentée Left_bar_bleue10/1000Nuit tourmentée Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: /
Sam 27 Fév 2016 - 11:23

http://johannadrawing.deviantart.com
» Up up ! ♥ «
Revenir en haut Aller en bas
Asha
Administratrice
Asha
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 363
Date d'inscription : 08/02/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Loin

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Nuit tourmentée Left_bar_bleue20/1000Nuit tourmentée Empty_bar_bleue  (20/1000)
En couple ?: La Rose ne s'épanouit que pour un seul Soleil...
Dim 22 Mai 2016 - 13:48

» Up ! «
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 11 Déc 2016 - 13:19

Au vu de la petite poussière sur ce rp, il a été archivé ;)

Pour le récupérer, envoyez un mp au staff

~<3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: