Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 485
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 18
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Lun 21 Déc 2015 - 11:37

HRP:
 


C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau.



Le soleil faisait disparaître ses derniers rayons du ciel qui avait commencé à prendre des teintes rosés et jaunâtres. Le vent difficilement ressentit à cause des arbres n'en restait pas moins glacial. C'était dans ce décor hivernal qu'une jeune louve avançait. Elle était d'une taille moyenne et pourtant avançait difficilement dans la neige épaisse qui s'attachait à ses poils. Un petit papillon émit un tintement de grelot et dépassa sa maîtresse pour aller sur la branche d'un arbre qui à cause de la neige était impossible à identifier. Notre jeune hivernale s'était rendu au seul endroit qui possédait des arbres sur le territoire de son clan, la forêt de brume. L'automne manquait à Layla, ses feuilles orangés et rougeâtres, l'odeur d'humidité régnant en permanence dans l'air, les lieux splendides à couper le souffle à quiconque...Venir en hiver avait été un changement brusque pour l'adolescente qui avait grandi en automne. On lui avait vanté la beauté des lieux, que certes Layla ne pouvait contredire, mais on ne l'avait pas prévenue de l'atmosphère glaciale qui y régnait. L'adolescente s'était éclipsé lors du repas et n'avait pas l'intention de revenir avant le lendemain. Elle se sentait mal l'aise auprès des membres de sa fratrie, ils vivaient en hiver comme si ils n'avaient jamais vécu en automne. Layla avait l'impression d'être la seule à être aussi nostalgique concernant cet ancien territoire.

La louve lâcha un soupira accompagné d'une légère brume glaciale du au froid. Layla s'ennuyait sur ce nouveau territoire, ce territoire sur lequel elle aurait normalement du voir le jour. Les journées se succédaient sans aucun nouvel évènement. Les amis que l'adolescente s'était faite lorsqu'elle était sur le territoire automnale ne pouvaient plus jouer avec elle comme avant. Malgré l'alliance qui existait entre le clan de l'hiver et celui de l'automne, ils étaient maintenant des ennemis. Certes il lui restait les membres de sa fratrie mais ils n'étaient plus aussi proche qu'avant. Fini les bêtises aux côtés d'Elendia et Yaël ainsi que les nuits sous la chevelure d'Iveana, désormais ils devaient tous se comporter comme des représentants de l'hiver vu qu'ils étaient la descendance de l'alpha. Ce poids pesait dur la conscience de Layla qui elle contrairement à sa soeur avait du mal à supporter tout ces regards qui l'a dévisageait dès qu'elle était en présence des autres membres du clan. D'ailleurs, certains membres lui demandait comme elle se portait et Layla devait toujours répéter qu'elle allait bien et ce plusieurs fois, elle n'osait jamais dire qu'elle n'allait pas bien de peur que plusieurs loups se mettent à la suivre pour voir ce qui n'allait pas ou qu'elle soit obligée de rester dans sa tanière au cas où elle aurait attraper un mal quelconque. La jeune louve aimait la liberté et pouvoir explorer les territoires était en quelque sorte sa passion. Découvrir de nouveaux lieus l'animait d'une joie que personne d'autre qu'elle ne pouvait comprendre.

Layla regarda les nuages qui ressemblait des taches avec leurs couleurs étranges. La promesse que lui avait faite la belle Daphné revint en mémoire de l'adolescente. Il faudrait qu'elle retourne voir la veilleuse un jour et qu'elles explorent toutes deux les secrets de l'automne. Grelot se posa sur la neige avant de re décoller rapidement se plaignant à sa propriétaire qu'il n'y avait pas de fleur par ici. Layla lui répondit en utilisant le même langage du papillon qu'il allait falloir qu'il attende le printemps si il espérait voir des fleurs ici, si ce n'est plus. Bougon, le papillon s'envola hors de vue de l'hivernale la laissant seule parmi les arbres.

Layla marcha encore pendant plusieurs dizaines de minutes. Il faisait nuit noir et la seule source de lumière existante était les étoiles qui brillaient au-dessus de la tête de l'hivernale. La lune n'était point visible en ce soir. Le ventre de l'adolescente émit une plainte sourde, Layla n'avait pas mangée durant le repas la faim n'était pas présente à ce moment là. Elle avait espérée pouvoir trouver des baies sauvages dans les environs mais il ne devait rien y avoir à cause du froid. Pas encore désespérée, la louve leva le truffe et tenta de repérer une trace de gibier en espérant que tous n'étaient pas allez dans leur terrier pour la nuit. La disparition de Grelot inquiétait Layla qui ne l'avait pas revu depuis qu'il était parti mais elle préféra se concentrer sur son repas. Elle se fit le plus silencieuse possible afin de pas effrayer le potentiel gibier si jamais elle parvenait à en trouver. Quelques minutes supplémentaires furent nécessaires avant que la jeune louve puisse enfin sentir une effluve de lapin.

En position de chasse elle suivit l'odeur avec toute la discrétion qu'elle possédait et se stoppa en apercevant le lapin. Le rongeur possédait un habit blanc tacheté à certains endroits de noir. Le lapin aux affuts grignotait à ce qui ressemblait fort à de l'herbe mais à distance, Layla ne pouvait le juger. La louve bascula tout son poids dans ses pattes arrières et leva sa queue hors du sol. Elle cessa de respirer et d'un mouvement vif bondit en direction du lapin qui s'enfuie avec espoir d'échapper au prédateur. L'hivernale redoubla d'efforts dans sa course en voyant que l'animal s'épuisé. Le lapin commençait peu à peu à être déboussolé par ce brusque effort et ralentit peu à peu sa course. Layla à l'aide de ses pattes arrières bondit et planta rapidement ses crocs dans la nuque du rongeur qui s'écroula inerte.

La jeune louve reprit sa respiration et observa le lieu où elle se trouvait. Sa course l'avait conduite dans une petite clairière délimitait par un ruisseau qui s'écoulait paisiblement. La terre était visible à quelques endroits et l'adolescente ravi sourit. Elle était heureuse d'avoir pu découvrir ce lieu. Cependant elle appréciait peu les terrains découverts aussi elle saisit sa proie entre ses crocs et traversa le ruisseau. L'eau froide lui procura un frisson qui parcourue tout son corps. Peu désireuse de s'attarder dans l'eau elle traversa le petit cours d'eau et s'arrêta en sentant une effluve appartenant visiblement à son clan. Elle aperçut le loup alors qu'il était de dos. Il lui  fallu une demi-seconde pour reconnaître le mâle. Elle lâcha se prise et bondit sur le loup et serra ses pattes avant autour de son coup tout en criant son nom.

-Qar'Kammmmmmmmmmmmm !

Elle était tellement heureuse de retrouver son ami ! Elle ne lui avait plus parlé depuis le retour en hiver du clan et elle était heureuse de le retrouver. Lors de leur dernière rencontre elle était encore louveteau, elle avait bien grandi en l'espace de quelques lunes. D'ailleurs Qar'Kam aussi semblait être devenu plus grand. Layla relâcha son étreinte  et fit tout le tour de son ami. Grelot profita de cet instant pour revenir et se posa sur la tête de Nero. Ce dernier lui n'avait pas changer d'un pouce.

-Qar'Kam je suis tellement heureuse de te revoir ! Si tu savais à quelque point je suis contente de te retrouver ! J'ai l'impression que cela fait des dizaines de mois que nous nous sommes pas vu !

© FieryAmaryllis 2015
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Dim 27 Déc 2015 - 18:04

C'est le fait de passer cet

instant

en un état de parfaite

tranquillité

sans continuer notre

marche vers le ciel,

qui rend l'instant si beau.


Qar'Kam ft.Layla






Quand arrêtera t-il donc de déprimer, le jeune loup mal-aimé? Sûrement pas aujourd'hui. Sûrement jamais. Avait-il seulement déjà déprimé comme cela? Il n'en était même pas sûr. Qar'Kam demeurait depuis sa plus tendre enfance dans cet état de semi-déprime, d'indifférence et d'absence d'émotions envers le monde qui l'entourait...Mais jamais cela n'était allé au point qu'il n'était plus capable d'apprécier la beauté de ce monde qui l'entourait et dont il avait l'impression de ne pas faire partie, car si il en faisait partie, il ne pourrait être si beau, ce monde.

Encore et depuis que les hivernaux avaient regagné leur territoire, il traversait cette crise existentielle par laquelle chaque jeune doit sûrement passer pour trouver sa place dans ce monde mais qui se manifestait de manière dévastatrice chez le loup blanc déjà persuadé de n'avoir nulle place, qui lui soit attribué ou qu'il ait même mérité. Alors, cherchant sans cesse une solution qui refusait de se montrer, il se traînait, tel un fantôme, une âme égarée. Etait-il seulement autre chose que cela? Un égaré? Une pièce rapportée et qui ne s'emboîte pas dans le puzzle de ce monde? Qar'Kam ne savait où trouver les réponses à ses questions et pensait, ou du moins se persuadait, qu'en déambulant sur les terres de l'hiver, il les trouverait très certainement. Même Nero, affecté par la dépression de son compagnon de route, semblait avoir perdu sa langue bien pendue et on ne l'entendait pour ainsi dire quasiment plus, il ne prenait même plus la peine d'ajouter une injure envers Qar'Kam a chacune de ses réponses.

La nuit était déjà tombée, bien installée, répandant son obscurité totale. Il n'y avait pas de lune dans le ciel ce soir là, on n'y voyait pas à une longueur de queue devant soit et Qar'Kam avait peine à apercevoir ses propres pattes dans les ténèbres... Mais il s'en fichait complètement, continuant d'avancer tant qu'aucun obstacle ne venait se mettre en travers de sa route. Tout de même, on pouvait voir un peu en se concentrant grâce aux étoiles qui elles ne faisaient pas grève aujourd'hui et étaient toujours bien accrochées haut dans le ciel noir. Seulement lorsque ses pattes touchèrent l'onde glaciale d'un ruisseau qui coulait là se réveilla le loup au pelage blanc qui fit un petit bond de surprise et traversa l'eau à toute vitesse en claquant des dents tant l'eau était froide. Pas de doute, une eau aussi froide aurait tué quiconque aurait eu l'audace de s'y baigner. Sautillant, les yeux écarquillés comme si on venait de le mordre, Qar'Kam s'assit un peu plus loin et entreprit de lécher ses coussinets mouillés pour les réchauffer.

Il resta assit là, transi de froid et complètement seul, Nero s'étant endormi ou du moins étant dans un état d'inconscience profonde à cause du voyage long et ennuyant dans lequel l'entraînait Qar'Kam depuis un petit moment déjà. Qar'Kam était grand et si il grandissait plus encore, il pourrait être qualifié de géant, dépassant déjà la norme de son âge. Il était fin mais doté d'une musculature d'athlète. Sa barbichette et ses longs cheveux rouges et violets, retenus négligemment en arrière à l'aide d'une petite lanière élastique. C'était presque un adulte maintenant et chaque personne qui le voyait était forcé de s'en rendre compte. Ses oreilles eurent à peine le temps de se redresser lorsqu'un cri retentit derrière lui :

-Qar'Kammmmmmmmmmmmm !

Qu'est-ce qu- Il n'eut pas le temps de faire le moindre mouvement tandis qu'une masse venait s'écraser sur son dos sans le faire bouger d'un seul poil pour autant, des pattes passèrent par dessus ses épaules et vinrent se resserrer en une étreinte affectueuse qui aurait fait mourir de panique Qar'Kam ( quelqu'un qui voulait l'étrangler?!) si il n'avait pas reconnu la voix et l'odeur douce et familière qui l'emplit progressivement d'un immense bonheur. C'était elle. Ca ne pouvait être personne d'autre qu'elle.

Et par ce que c'était elle, il ne bougea pas d'un poil et se laissa complètement faire, ne prononçant ps le moindre mot et attendant qu'elle fasse le tour, se retrouvant face à lui pour rouvrir ses prunelles qui s'illuminèrent de bonheur, bien qu'il ne sourit pas, il suffisait de regarder dans ces yeux pour mesurer à quel point il était heureux de la revoir. Layla. Cela faisait des lunes qu'il n'avait pas vu la princesse de l'hiver, elle avait bien changée elle aussi et pourtant, elle restait parfaitement reconnaissable, sa chevelure courte, grise foncée, entourant parfaitement son visage, témoignant de son tempérament sauvage. Ses yeux, identiques aux siens, dans lesquels Qar'Kam avait l'impression de pouvoir se lover et s'endormir, dans ce regard chaleureux. Son pelage gris plus clair..Tout était là. Et pourtant la jeune femelle avait grandi, s'était affinée pour prendre peu à peu son corps de femelle. Ce n'était qu'en la revoyant ainsi que Qar'Kam put se rendre compte à quel point cette petite louve lui avait manqué. Il la laissa s'exprimer tandis qu'un soupir de contentement s'échappait de sa gorge :

-Qar'Kam je suis tellement heureuse de te revoir ! Si tu savais à quelque point je suis contente de te retrouver ! J'ai l'impression que cela fait des dizaines de mois que nous nous sommes pas vu !

Oh, comme il était d'accord avec elle! Si seulement elle savait! Il fut pris de l'envie soudaine de la serrer contre elle de toute ses forces mais, se figurant qu'il risquait surtout de l'étouffer plus qu'autre chose et étant toujours maladroit et mal à l'aise avec les gestes affectifs, il ne fut capable que d'approcher doucement sa truffe de celle de la femelle et de lécher rapidement, d'un mouvement bref et timide, la truffe noire et luisante de la louve grise. Il se recula juste à temps pour entendre les plaintes de Nero vriller ses oreilles, brisant sans gêne ce moment émouvant de retrouvaille et coupant de court Qar'Kam qui avait voulu s'exprimer en même temps :

- OUAH MAIS T'ES ENCORE EN VIE TOI?! J'suis choqué. Eh ben! J'vois qu't'as pas changé la mioche! Et qu'tu trimbale toujours cet INSUPPORTABLE papillon avec toi.

La peluche vivement la tête comme pour chasser Grelot mais ne tenta pas de le toucher ou de le blesser..Etrangement. Il aboyait mais ne mordait pas tant que ça, Nero. Secouant la tête, Qar'Kam releva la tête, osant soutenir le regard vairon de Layla et parla enfin, de sa voix grave et un peu enrouée par une émotion toute nouvelle :

- Layla! Cela fait si longtemps! Je pensais presque qu'il t'étais arrivé quelque chose! Je suis si..Si...Cela fait un bien fou de te revoir en forme et en bonne santé!

Trépignant presque sur ses pattes, il osa continuer, comme si toute sa dépression s'effaçait au contact de Layla :

- Où était tu passée?


Dreamy



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Layla
Arbre honorable
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lay'
Féminin Messages : 485
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 18
Ta localisation réelle : Bretagne !

Identité du loup/chien
Rang: Alpha
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Patience e.e

MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Mer 30 Déc 2015 - 19:03






C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau.Feat Qar'Kam



Qar'Kam avait bien changé. Contrairement à Layla qui n'avait grandi que de quelques centimètres, l'hivernal lui devait faire le double de la taille de la petite. Le mâle avait également beaucoup gagné en muscles. La fille de Meneldil était très épatée par ce changement physique qu'avait subit son ami. Elle n'avait pas beaucoup changée même si ses traits de loupiote s'effaçaient peu à peu, cependant elle allait devoir attendre d'atteindre l'âge adulte avant qu'ils ne disparaissent complètement.

L'adolescente ne fit plus aucun mouvement lorsque Qar'Kam approcha sa truffe de la sienne. Elle retenait même son souffle attendant de voir ce qui aller se passer par la suite. L'hivernal sortit alors sa langue rose et la passa sur la truffe ce Layla. Cette dernière sentit le rouge lui montait aux joues ce qui était contraire à ses habitudes, elle ne rougissait jamais, même si il y avait une première fois à tout elle se surprenait elle-même. Cependant ce qui surprenait davantage la princesse hivernale c'était Qar'Kam. Elle était surprise de le voir accomplir ce geste affectif alors qu'avant il en aurait tout simplement capable. La jeune louve resta quelques instants sans bouger mais ses yeux transmettait ses pensées à sa place, elle était heureuse que son ami est moins de difficultés à faire des gestes affectifs. Elle aurait bien souhaitée dire quelque chose et elle avait pu voir que Qar'Kam aussi aurait aimé s'exprimer mais Nero prit la parole.

OUAH MAIS T'ES ENCORE EN VIE TOI?! J'suis choqué. Eh ben! J'vois qu'tas pas changé la mioche! Et que tu trimbale toujours cet INSUPPORTABLE papillon avec toi.

Étrangement, Layla sourit. Elle devait bien l'avouer, le caractère impulsif de la petite peluche lui avait bien manqué. Grelot quand à lui semblait tout content d'avoir retrouver Nero. Elle n'avait jamais compris pourquoi elle ne faisait jamais taire cette peluche, peut-être qu'au fond elle appréciait le compagnon de Qar'Kam plus qu'elle ne voulait l'admettre. Layla n'aimait pas la méchanceté pas plus que la violence, d'ailleurs elle ne les utilisait jamais, peu importe les paroles qu'on puisse lui dire, elle cherchait toujours la solution pacifique. C'était peut-être un des traits qu'elle avait tiré directement de sa mère, cette manie de ne jamais faire usage de la violence. Il était connu que Meneldil était plus réputée pour son esprit stratégique que sa violence. D'ailleurs tout ce qui touchait à l'action était réservé à Opium, le fidèle bêta de l'alpha. Ce fut donc avec un sourire et les prunelles malicieuses que Layla répondit à la petite peluche.

«- C'est plutôt à toi que je devrais poser la question, je suis surprise de voir que personne ne t'a encore cousu la bouche. Enfin je suppose que ça m'aurait manqué de ne plus t'entendre parler....tu m'as manqué toi aussi Nero. »

Layla aimait bien prononcée des paroles qui avaient pour effet de déstabiliser la petite peluche, cela lui rappelait les bêtises qu'elle faisait autrefois avec les membres de sa fratrie et qui avait toujours tendance à se finir devant une bande de nourrisses qui avaient les yeux leurs sortant de la tête tellement il n'en pouvaient plus par moment des bêtises de la progéniture de leur alpha. Cependant qui pouvait les blâmer ? Ils n'avaient pas grandi avec leur mère et les seuls instants où Meneldil reprenait conscience de qui elle était réellement, c'était ses conseillers qui profitaient de sa compagnie mettant les enfants à l'écart. Bien sur, Layla ne doutait point que certains conseillers parlaient à l'alpha de sa descendance lui donnant des nouvelle, Opium par exemple était le bon exemple, il observait de temps à autres la portée de son alpha avant d'aller en parler avec cette dernière.

Opium. Quel être mystérieux aux yeux de la petite princesse. Le bêta servant son alpha depuis des années, le bêta veillant à ce que les moindres souhaits de l'alpha se réalisent, le bêta devant veiller sur l'alpha et sa famille et les protéger coûte que coûte. Oui, ainsi était le rôle qu'Opium exerçait. Le loup était plutôt appréciée des louves pour son physique plutôt avantageux,  d'après les rumeurs il ne possédait aucune compagne. Layla trouvait tout de même cela louche qu'un bêta se consacre autant à son alpha mais après tout cela lui importait peu. Opium n'était pas là pour la servir ni les autres membres de sa fratrie, il servait juste Meneldil comme tout bon membre du clan hivernal ferait.

Layla! Cela faisait si longtemps! Je pensais presque qu'il t'étais arrivé quelque chose! Je suis si..Si...Cela fait un bien fou de te revoir en forme et en bonne santé!

Avant même qu'elle ne puisse répondre, Qar'Kam continua.

Où était tu passée?

Où était-elle passée ? Cela était une question à laquelle elle n'avait point de réponse. Elle était sur le territoire hivernal c'était tout ce qu'elle savait, quand au lieu précis elle n'en avait pas vraiment d'idées précise. En tout cas peut importe où elle allait, elle se perdait quasiment jamais. Cependant au fond d'elle, elle avait l'impression d'être partout et nul part à la fois. Elle ne préféra pas dire réellement où elle passait ses journées car elle l'ignorait tout simplement elle-même. Elle afficha une mine sérieuse, chose qu'elle faisait rarement.

«- À moi aussi ça fait du bien de te revoir Qar'Kam, tu m'as manqué. Ne t'éloignes plus la prochaine fois. » Elle s'interrompit quelques secondes avant de reprendre. «- J'erre un peu partout en ce moment, l'automne me manque et j'ai du mal à m'accoutumé à l'hiver. Et toi où étais-tu passé ? »

Layla remua doucement sa longue queue dont le bout frottait le sol. Elle sautilla autour de Qar'Kam toute contente de le savoir à ses côtés. Si elle avait encore été louveteau, elle aurait probablement bondit sur son dos où elle se serrait allongée, mais désormais elle était beaucoup trop grande pour cela, elle risquait de faire mal à son ami plus qu'autre chose. Elle jeta un rapide regard nostalgique en direction du dos de son ami. Maintenant adolescente, elle avait passée l'âge de faire beaucoup de choses, du moins c'était ce qui lui disait Alamenda, sa nourrice, qui s'occupait encore -lorsqu'elle pas occupée à surveiller les enfants- de son éducation et lui donnait quelques conseil afin qu'elle puisse se débrouillait comme une grande dans le clan. Layla sourit à Qar'Kam ses yeux trahissant une joie infinie.

«- En tout cas je suis heureuse de te retrouver ici, c'est une belle soirée pour des retrouvailles. »

©️ Jawilsia sur Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Ohm
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 297
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 15

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: On ne saurait dire

MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Dim 24 Jan 2016 - 17:44

Up !
Revenir en haut Aller en bas
Kuma
Adminounours ♥
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Michouille
Féminin Messages : 558
Date d'inscription : 31/10/2013
Age : 22

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Popularité:
10/100  (10/100)
En couple ?: /

MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Mer 2 Mar 2016 - 16:09

» Dernier up ! ♥ «
Revenir en haut Aller en bas
http://johannadrawing.deviantart.com
Lu Shan
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Lucian, Funkimina
Masculin Messages : 242
Date d'inscription : 21/02/2016
Age : 22

Identité du loup/chien
Rang: Chasseur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Amoureux

MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Dim 22 Mai 2016 - 14:00

Ultime up !
Revenir en haut Aller en bas
Dandelion
Modératrice
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Funkimina, Lucian
Masculin Messages : 36
Date d'inscription : 19/12/2016
Age : 22

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/100  (0/100)
En couple ?: //

MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   Ven 2 Juin 2017 - 10:32

Etant donné la disparition de l'un des perso du rp,

je déplace aux archives.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est le fait de passer cet instant en un état de parfaite tranquillité sans continuer notre marche vers le ciel, qui rend l'instant si beau. [ feat Qar'Kam ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Hiver-
Sauter vers: