Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Printemps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Que d'imprudence pendant cette période de chasse... [PV Elea]
Invité
Invité
avatar
Dim 20 Déc 2015 - 23:08


Le mâle gris revenait du territoire estivale. Le loup s'était absenté pendant longtemps, durant la saison automnale et il n'était revenu que maintenant, pendant la période où l'eau des rivières étaient glacée, où les arbres perdaient toutes leurs feuilles, où la terre se recouvrait d'un désagréable manteau blanc. Tous ces éléments faisaient que le chasseur ne pouvait pas rester discret lorsqu'il s'aventuraient sur des territoires ennemis. Darksky détestait l'hiver pour toutes ces raisons et bien d'autres encore. Mais il était bien obligé de revenir ! D'autant plus que ses instincts de chasseurs se manifestaient de plus en plus en ce moment... Et le loup n'avait pas seulement envie de chasser des lapins et des chevreuils... Le mâle avait l'envie de chasser des louves...

Marchant sur le territoire estival, le loup gris se rapprochait de la frontière, sa sortie était finie, il avait l'intention de rentrer sur les terres de son clan. Nous étions en fin d'après-midi, le ciel s'assombrissait avec le coucher du soleil et les températures commençaient à se rafraîchir de plus en plus.

Darksky ne rentrait pas complètement bredouille : il avait trouvé un sanglier sur les terres de l'été. Un animal qui lui avait d'ailleurs laissé quelques sales blessures en se débattant. Le mâle avait été légèrement blessé au pattes et du sang coulait très légèrement de sa lèvres. Le mâle était plutôt content malgré ces quelques blessures puisqu'il avait, au moins, eu un excellent repas.

Et cette journée n'avait pas l'air de vouloir se finir. Pendant qu'il marchait dans la forêt sans fin, près de la frontière avec l'été, une odeur de loup vint jusqu'à la truffe du sombre loup. Une odeur qui s'avérait être celle d'un estival, ou plutôt d'une estivale, à mesure que le loup se rapprochait de celle-ci. Il aperçut bientôt une petite louve, dont le pelage paraissait blanc avec la faible luminosité de cette fin de journée, qui se dégagea à travers les arbres. Elle avait, elle aussi, remarqué le loup.

Le loup prit la parole en premier d'une voix inquiétante...

- Qu'est ce que tu fais hors de ton territoire, petite louve... C'est dangereux de se promener à cette heure ci... Qui sait sur quoi tu pourrais tomber...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 21 Déc 2015 - 7:22


    Que d'imprudence pendant cette période de chasse - Darksky

    ←→
    C’est en étant à la recherche de mille-feuille, une herbe qu’elle devait rapporter à son mentor, que la petite apprentie avait empiété sur le territoire printanier. De sa position, elle pouvait très bien voir la lisière qui séparait les deux clans et prit soin de ne pas trop empiéter dans la zone opposée. Elle fit quelques pas supplémentaires dans la neige puis elle trouva enfin ce qu’elle recherchait depuis de longues heures. Une plante verte aux feuilles arrondies se dressait devant elle. La petite ne put laisser paraître un sourire de soulagement en trouvant la plante. À la tanière des guérisseurs, ils avaient reçu un loupiot qui avait ingéré un poison. Il était important qu’Elea lui rapporte de la mille-feuille pour qu’il puisse dégobiller la toxine le plus rapidement possible. Ses crocs se refermèrent sur la plante et elle s’empressa de l’extraire de son emplacement. L’odeur désagréable de la plante lui remontait au nez et lui haussait le cœur, mais elle devait se presser et retourner au clan. C’est en faisant demi-tour qu’elle fit un face à face avec un mâle de grande taille. L’apprentie sursauta et fit quelques pas de recul en apercevant le loup. Son allure terrifiante lui donna des frissons au dos ainsi que quelques tremblements dans les pattes. Il lui était arrivé de se faire prendre par des étrangers sur les terres adverses, mais elle n’avait jamais fait de rencontre avec un loup qui dégageait une aura aussi sombre et puissante que la sienne. À ses pattes reposait le cadavre d’un sanglier qui baignait dans une mare de sang. Elea eut de la difficulté à avaler sa salive.

    - Qu'est-ce que tu fais hors de ton territoire, petite louve... C'est dangereux de se promener à cette heure-ci... Qui sait sur quoi tu pourrais tomber...

    L’odeur des plantes l’étourdissait et la peur l’avait paralysée. Tout ce qu’elle arrivait à faire était d’examiner l’allure alarmante du mâle gris. Ce n’est qu’après quelques instants qu’elle prit conscience de ce qu’il venait de dire et elle posa délicatement la plante contre le sol. La petite se recroquevilla contre elle-même en prenant une position d’infériorité immédiatement. Elle savait à l’avance qu’elle ne pouvait confronter ce loup, car elle n’avait jamais appris à se défendre. Elle espérait qu’il la laisserait se faufiler avec les plantes au plus rapidement possibles. Les pattes d’Elea tremblaient légèrement de peur, elle avait la trousse de l’étranger et le connaissait à peine. Même ses propos ne présentaient rien de bon.

    - Je ne suis que de passage… J-je ne cherche pas d’ennui, s’il-vous-plaît laissez moi quitter.

    La petite gardait la tête et la queue basse. Elle évitait tout contact visuel avec le mâle qui lui fichait l’une de ces trousses. L’apprentie guérisseuse angoissait terriblement. La loupiote reprit les plantes entre ses crocs puis tenta de contourner le mâle pour rejoindre la frontière de son clan. Elle pensait au loupiot malade à sa tanière qui n’attendait que son retour.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 21 Déc 2015 - 15:16

Le sombre mâle avait devant lui une petite louve, probablement encore adolescente, toute fragile, toute mince et timide. Il le voyait à ses tremblements et à ses yeux écarquillés. Quelle proie facile... se disait le mâle. Mais après tout, nous étions en fin de journée, Darksky était fatigué de son affrontement avec le sanglier et une proie comme cette jeune louve n'était pas de refus. Il s'amuserait un instant à la terroriser et comme ça, il terminerait bien la journée.

Après avoir poser la plante qu'elle tenait dans la gueule, la voix tremblante de la petite louve se fit entendre :

- Je ne suis que de passage… J-je ne cherche pas d’ennui, s’il-vous-plaît laissez moi quitter.

Sur le visage du mâle se dessina progressivement un étrange sourire machiavélique, inquiétant et menaçant. Il ne comptait pas laisser la petite louve repartir comme ça, sans rien. Non, le loup se devait de faire honneur à sa réputation ! La jeune louve tenta de contourner le mâle en se faisant discrète mais sans plus attendre, le loup lui barra la route en se postant devant elle avec toute son imposante carrure. Il abaissa son visage à hauteur de celui de la petite estivale et il dit de sa voix grave et menaçante :

- Non, non, non, ma grande ! Tu ne vas pas partir comme ça ! Tu t'introduis sur mon territoire et en plus tu te permets de voler des plantes...! Et tu crois que je vais te laisser partir sans rien dire ?

Le loup avait toujours ce sourire moqueur sur le visage. Il n'avait rien de rassurant. Il était beaucoup plus grand que la louve, plus fort et beaucoup plus imposant à la fois physiquement et psychologiquement. Son regard était terrifiant tout comme son sourire. Il était difficile de savoir ce que le chasseur avait derrière la tête...

Le regard du mâle détailla la louve attentivement. Elle avait l'air bien pressée, d'autant plus qu'elle avait avec elle une plante. Elle était surement venue du territoire estivale pour la chercher. Darksky avait quelques connaissances de base en ce qui concernait les plante, il remarquait donc qu'il s’agissait de mille-feuille, une plante aux fonctions multiples.

- Qu'est ce que tu fais avec ça, petite louve ? Pourquoi ou pour qui est-elle ? Que se passera-t-il si tu n'arrive pas à livrer cette plante à temps...?

Le sadisme du loup resurgit brusquement lorsqu'il eut réfléchi un peu plus à l'utilité de cette plante... Sa dernière question était pleine de sous-entendue. Il s'agissait là d'une sorte de menace. Le mâle était parfaitement capable d'empêcher la louve de rentrer chez elle et de livrer cette plante...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 21 Déc 2015 - 22:14

Elea a écrit:

    Que d'imprudence pendant cette période de chasse - Darksky

    ←→

    Elea fut rapidement interceptée avant qu’elle ne puisse s’échapper. Elle ne put s’empêcher d’émettre un couinement de peur lorsque la bête apparut dans son champ de vision. L'apprentie gardait toujours la tête baissée vers le sol, effrayée que le loup l’attaque ou la blesse. Elle s’imaginait toutes sortes de situations qu'elle redoutait. La queue de l’apprentie était rentrée entre ses deux jambes, une position indiquant la soumission totale. Elle avait envie de disparaître complètement et de s’enfuir ailleurs où la bête intimidante n’y serait pas. Ses palpitations se multipliaient. Le mâle inclina la tête au niveau d’Elea pour prendre parole, ce qui la fit trembler de peur. Il cherchait à créer un contact, ce qu’elle évita à tout prix.

    - Non, non, non, ma grande ! Tu ne vas pas partir comme ça ! Tu t'introduis sur mon territoire et en plus tu te permets de voler des plantes...! Et tu crois que je vais te laisser partir sans rien dire ?

    La petite osa regarder la bête après son discours, ce qu’elle n’aurait pas dû faire puisque son regard glacé lui donna l’une de ces trousses. Elle pouvait apercevoir les crocs aiguisés du mâle à travers son sourire moqueur. Son expression ne dégageait rien de bon. La petite avala difficilement sa salive et tenta de se reculer un peu.

    - Qu'est-ce que tu fais avec ça, petite louve ? Pour quoi ou pour qui est-elle ? Que se passera-t-il si tu n'arrives pas à livrer cette plante à temps...?

    Angoissée, l’apprentie respira rapidement par le museau. Elle ne cessait de penser à Rosilie, une loupiote estivale plus jeune qu’elle. Cette dernière avait eu la brillante idée de s’enfuir de sa tanière et de se gaver de baies empoisonnées. Elea se sentait agressée dans tous les sens même si le mâle n'avait pas établi un seul contact physique. Il était tellement imposant, ça en faisait peur. Elle déposa la plante contre le sol. Il était mieux qu’elle ne raconte pas de menteries pour pouvoir s’échapper plus rapidement. C’est d’une voix tremblante de peur que la loupiote prit son courage à deux mains pour y répondre.

    - Une j-jeune loupiote de mon clan a ingéré des baies empoisonnées… J-je dois absolument rapporter cette plante à mon mentor sinon elle risque de mourir… J-je ne savais pas où en trouver… C’est en apercevant par chance de la mille-feuille sur votre frontière que je me suis permis d’en recueillir…

    Elle espérait de tout cœur que le loup la laisserait tranquille. Son cœur battait vite. Ses pensées étaient de tout cœur avec la jeune loupiote estivale qui se tordait probablement de douleur à cet instant. « Il faut que j’arrive à temps, je ne peux pas m’empêcher de trainer ici… » pensa-t-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 23 Déc 2015 - 18:11


La petite estivale était complètement tétanisée. Elle osait à peine relever la tête. Sa queue était entre ses pattes. Elle n'avait surement aucune envie de provoquer la colère du loup et elle faisait tout pour que le mâle la laisse tranquille. Mais tout n'était jamais assez pour Darksky. Quoiqu'elle fasse, le chasseur ne la laisserait pas repartir comme ça : c'était bien trop facile ! Il se sentait obligé de représenter un obstacle.

A chaque seconde la louve avait un peu plus peur. On voyait à travers tous ses mouvements qu'elle était terrifiée. Après sa dernière question, la jeune louve prit une grande inspiration. Elle déposa de nouveau la plante à terre pour pouvoir s'adresser au mâle, la voix tremblante et hésitante :

- Une j-jeune loupiote de mon clan a ingéré des baies empoisonnées… J-je dois absolument rapporter cette plante à mon mentor sinon elle risque de mourir… J-je ne savais pas où en trouver… C’est en apercevant par chance de la mille-feuille sur votre frontière que je me suis permis d’en recueillir…

Le loup commença à tourner autour de la petite estivale. Déjà que la louve était complètement apeurée, cela n'allait pas arranger les choses. Le sombre mâle prenait un malin plaisir à tourmenter cette pauvre petite créature qui n'avait rien demandé à personne. Son cœur semblait bon : elle était venue sur le territoire printanier dans le but d'aider quelqu'un. Ses intentions étaient louables mais cela était loin d'atteindre le mâle. Il voyait là une opportunité de faire le mal, une fois de plus.

C'est donc sans être touché par la détresse de la jeune louve qu'il répondit :

- Penses-tu que cela m'atteigne ? Il s'agit de ton clan, pas du mien !

La froideur du loup se ressentait pleinement. Il n'était absolument pas affecté par ce que lui disait la jeune louve. Le mâle avait envie de s'amuser ; il n'allait donc pas laisser son seul divertissement s'en aller. Un bon chasseur se doit de faire honneur à sa réputation. Mais le loup était un sadique et il avait envie de s'amuser davantage. Il continua donc, un léger sourire moqueur aux lèvres :

- Que gagnerai-je à te laisser repartir ?

Le mâle ne voulait pas vraiment quelque chose en retour. Il comptait juste la faire espérer pour ensuite lui dire que rien de ce qu'elle pouvait faire ne changerait la situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 24 Déc 2015 - 6:22


    Que d'imprudence pendant cette période de chasse - Darksky

    ←→

    Plus les secondes s’écoulaient, plus elle avait peur. Elea avait beau ne faire semblant de rien, mais son corps la trahissait. Elle s’était toujours imaginée dans des situations similaires, sauf que dans ses rêves, elle ne craignait pas son adversaire. Dans son imagination, elle se rebellait aisément contre ses ennemis en leur sauta dessus et en enfonçant ses crocs dans leur nuque. La jeune louve s'imaginait des scènes de combat. C’était toute autre chose en réalité, vous dirait-elle. Lorsque la peur s'empare d'un être, il n'arrive plus à rien faire. Elle se faisait tellement petite qu’elle avait l’impression de se fondre dans le sol glacé. Le mâle débuta à cercler sa victime, en marchant lentement. Les yeux d’Elea ne quittaient pas ses mouvements. Un mouvement répétitif de pattes. L’inconnu semblait prendre plaisir à martyriser la toute petite Elea, terrifiée.

    - Penses-tu que cela m’atteigne? Il s’agit de ton clan, pas du mien!

    Elle aurait bien réprimé en criant et en lui crachant au visage, mais ce n’était pas qui elle était. Elea était une femelle plutôt timide et manquait beaucoup trop d’assurance pour élever le ton. L’apprentie ne savait quoi lui répondre. En quelque sorte avait raison. Une inconnue s’infiltre dans le territoire adverse pour y voler des plantes, il y avait de quoi à être contrarié. Par contre, d’un autre côté il s’agissait d’une vie qui était en jeu. Celle d’un loupiot. Plus le temps s’écoulait, plus elle regrettait d’avoir franchi la frontière. C’était une mauvaise idée. Le mâle sombre regardait l’apprentie en étant amusé. Il y prenait plaisir à terroriser.

    - Que gagnerai-je à te laisser repartir?

    C’est vrai, qu’est-ce qu’il y gagnerait à la laisser repartir? En se mentant dans la peau du printanier, il n’avait rien à gagner. À vrai dire, en sauvant le loupiot, la population des estivaux ne ferait qu’augmenter et cela pourrait être perçu comme une menace. Sans trop réfléchir, la petite s’élança de peur :

    - Je ferai n’importe quoi, mais s’il-vous plaît, laissez-moi partir!

    Elle tenait ses paupières serrées les unes contre les autres tandis qu’un autre frisson parcourut son échine. Elle n’avait rien de valeur à lui offrir. L’apprentie pensa alors à ses cristaux. Peut-être que le mâle y trouverait une valeur à ceux-ci? Silencieuse, elle réfléchissait quelques instants avant de continuer.

    - J-j’ai des cristaux… J-je peux vous en donner si c’est ça que vous voulez… Chez moi on les utilise dans certains cas de guérison…

    Elle tremblait de peur et craignait le pire. Dans sa tête, elle imaginait le loupiot malade se torde de douleur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 19 Jan 2016 - 19:01

Hors RP:
 

Le mâle avait presque envie de rire tellement il se réjouissait de cette situation. Voir et surtout provoquer la tourmente des autres loups était l'une des choses qu'il aimait faire par dessus tout. La petite louve devait bien regretter d'être arriver en territoire printanier et elle se sentirait d'autant plus coupable si elle n'arriverait pas à sauver l'estival dont elle parlait. Mais c'était peut-être bien ce que le mâle souhaitait en l'empêchant de s'en aller. Maintenant, Darksky ne pensait qu'à une chose : faire grandir la culpabilité qui commençait à s’immiscer dans l'esprit de la louve.

Le grand loup gris se posta devant la femelle, toujours en lui bloquant la route. Il la fixait de son regard sombre et insistant. Qui aurait pu penser que l'on puisse être sadique à ce point, jusqu'à empêcher une pauvre petite louve de rentrer chez elle pour aller soigner quelqu'un ? Le sombre mâle était en réalité capable de bien plus de chose horrible. Ce n'était qu'un début...

- Je ferai n’importe quoi, mais s’il-vous plaît, laissez-moi partir!


Complètement apeurée et impuissante, la jeune louve ne put rien rétorquer d'autre. Cette réponse était, en revanche, la dernière chose qu'elle aurait dû dire ! Le chasseur n'hésiterait pas une seconde pour prendre ce qu'elle aurait à donner en échange et il lui en demanderait même plus, jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus payer...

La femelle, à bout, ajouta :

- J-j’ai des cristaux… J-je peux vous en donner si c’est ça que vous voulez… Chez moi on les utilise dans certains cas de guérison…

Certains cas de guérison ? Les oreilles du mâle se dressèrent. Finalement ces cristaux étaient peut-être moins inutiles qu'ils en avaient l'air au premier abord. En plus, à cause de la chasse de ce sanglier, Darksky avait été légèrement blessé. Même s'il n'en avait pas réellement besoin, cela pourrait toujours lui servir. Il ne se plaignait pas du tout de ses petites blessures mais il devait au moins faire semblant d'être vraiment intéressé. Il se pencha donc vers la petite louve et dit de sa voix grave :

- Tes cristaux peuvent guérir ? Cela voudrait dire que je pourrais soigner ces plaies ? Mais dis-moi, comment ça fonctionne ? Me suffit-il de prendre un de ses cristaux pour me soigner ? Ils ont l'air pourtant bien ancrés dans ton corps...

Le sombre loup soulevait peut-être un problème même si pour l'instant il n'en avait aucune idée. Même s'il lui fallait les retirer de force, le chasseur ne se gênerait pas... La petite louve mauve continuait de trembler de peur. Le mâle décida de tenter de la calmer ne serait-ce qu'un petit peu... mais ce n'était que pour ensuite mieux pouvoir la blesser...

- Inutile de trembler, ma belle, si j'avais voulu te faire du mal, ne penses-tu pas que je l'aurais fait avant ? Je ne fais que défendre mon territoire !

Le mâle avait adopter une voix beaucoup plus douce dans le but d'amadouer la louve. Il s'était même écarter d'elle et assis en face pour la laisser souffler un peu et relâcher la pression. La dernière phrase que le mâle avait prononcé avait toujours son petit effet et souvent, les personnes à qui il la disait se détendait même si ils savaient que le danger était toujours là. Mais avec autant de stresse, cela devait quand même faire un tout petit peu plaisir à la louve d'entendre cela de la part du mâle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 26 Jan 2016 - 23:28


    Que d'imprudence pendant cette période de chasse - Darksky

    ←→

    Suite aux paroles d’Elea, le mâle semblait porter davantage intérêt. Ses cristaux pourraient-ils la sortir de ce pétrin? Elle se le demandait bien. Hors cela, jamais elle n’avait tenté de les extraire de sa peau auparavant.

    - Tes cristaux peuvent guérir ? Cela voudrait dire que je pourrais soigner ces plaies ? Mais dis-moi, comment ça fonctionne ? Me suffit-il de prendre un de ses cristaux pour me soigner ? Ils ont l'air pourtant bien ancrés dans ton corps...

    La petite hocha timidement la tête avant d’analyser rapidement le mâle. Il avait le pelage taché de sang à quelques endroits ainsi que quelques égratignures visibles. L’estivale baissa nerveusement la tête vers le sol. L’idée d’aider le mâle ne l’intéressait pas du tout. Elle se sentait obligée pour négocier sa liberté. Le mâle eut de la chance de tomber sur l’apprentie, car il s’avérait qu’elle avait la pierre exacte qui pourrait réduire les saignements. Toute petite et azurée, le cristal poussait sur elle depuis quelques jours à présent. Elea n’avait aucune idée du temps qu’il prendrait à tomber naturellement. Mis à part cela, il lui faudrait un peu de toile d’araignée pour recouvrir les plaies plus importantes, ce qui lui prendrait du temps à récolter. La petite resta silencieuse et glacée face à l’allure importante du canin. Elle n’en revenait toujours pas de son image impressionnante. Ce dernier s’écarta d’elle après un moment et prit parole d’un ton moins agressant.

    - Inutile de trembler, ma belle, si j'avais voulu te faire du mal, ne penses-tu pas que je l'aurais fait avant ? Je ne fais que défendre mon territoire !

    L’apprentie guérisseuse resta silencieuse un moment, incertaine. C’est vrai qu’il ne lui avait fait aucun mal, mais il n’inspirait rien de bon. Devait-elle vraiment l’aider? C’était dans sa nature de soigner les êtres sans tenir compte de leurs origines, mais est-ce que cela devait s’appliquer à quelqu’un qui lui voulait du mal? C’est après une longue hésitation qu’elle répondit au mâle, d’une voix semi-tremblante.

    – Oui, mes cristaux ont des particularités de guérison… Il suffit de le porter sur soi en l’attachant à une corde. Sinon, il est toujours plus efficace de le déposer directement sur les plaies. Ça ne fait pas des miracles, mais ils peuvent cesser les saignements.

    Elle prit une courte pause et jeta un regard sur l’une des pierres qui grandissait lentement près de sa queue.

    - Par contre je n’ai jamais essayé de les retirer de leur emplacement…

    Comment pouvait-elle se prendre pour les retirer? C’était ça la vraie question. La louve était toujours anxieuse et ne voulait donner sa confiance au loup. Il devait être plus rusé que cela pour la berner sur ce point-là. La distance qui séparait les deux êtres était suffisante pour qu’Elea retrouve une respiration moins saccadée.


Revenir en haut Aller en bas
Kuma
Adminounours ♥
Kuma
Race : Loup/louve
PUF * : Michouille
Féminin
Messages : 608
Date d'inscription : 31/10/2013
Âge : 22

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Notoriété:
Que d'imprudence pendant cette période de chasse... [PV Elea] Left_bar_bleue10/1000Que d'imprudence pendant cette période de chasse... [PV Elea] Empty_bar_bleue  (10/1000)
En couple ?: /
Sam 27 Fév 2016 - 11:03

http://johannadrawing.deviantart.com
» Up ! ♥ «
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 8 Mar 2016 - 13:31

HRP:
 

Le mâle faisait peur à la louve. Elle baissait la tête, détournait le regard et tremblait. Darksky s'amusait de cette situation. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas eut l'occasion de terrifier quelqu'un. La petite estivale s'était retrouvé ici au mauvais endroit et au mauvais moment. Le loup ne lui voulait que du mal. Il n'avait pas réellement besoin de soigner ses plaies. Tout ce qu'il voulait c'était lui laisser un mauvais souvenir de lui...

La petite voix de la louve dit :

– Oui, mes cristaux ont des particularités de guérison… Il suffit de le porter sur soi en l’attachant à une corde. Sinon, il est toujours plus efficace de le déposer directement sur les plaies. Ça ne fait pas des miracles, mais ils peuvent cesser les saignements.

Si ses cristaux avaient été plus efficaces peut-être que Darksky les aurait utiliser mais là, ça n'en valait pas vraiment la peine, d'autant plus que la douleur était largement supportable. Non, le loup voulait juste s'amuser.

L'estivale jeta un coup d’œil au cristaux qui se trouvait près de sa queue. Les yeux se du chasseur se mirent à briller d'intérêt pour ces étranges pierres fixés sur la louve. Un sombre sourire se dessina sur son visage tandis qu'il se avançait de nouveau vers l'estivale.

- Par contre je n’ai jamais essayé de les retirer de leur emplacement…

Peu importe ! Le mâle avait une solution. Il n'aurait qu'à le lui arracher de ses crocs. Il se fichait de savoir s'il allait lui faire mal. Justement, s'il la faisait souffrir ce ne serait qu'un bonus ! Alors le grand loup s'approcha des cristaux situer vers sa queue et il répondit d'une voix terrifiante :

- Ce n'est pas un problème... je peux t'aider pour en retirer...

Sans chercher à savoir lequel était le bon, le mâle prit dans sa gueule un cristal de taille moyenne, de couleur magenta. Il s'appuya sur le petite louve pour pouvoir l'enlever, puis d'un coup sec et direct il l'arracha brutalement du petit corps de l'estivale. Il lâcha ensuite la pierre par terre et se désintéressa d'elle. Un rire sadique s'échappa de la gueule du loup. Il regarda la femelle avec froideur. Il était content de lui avoir fait mal...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 9 Mar 2016 - 3:40


    Que d'imprudence pendant cette période de chasse - Darksky


    ←→

    [T’inquiètes e3e]

    La petite aperçut rapidement l’intérêt monter en lui puis apparut finalement le sourire terrifiant à ses lèvres. Le même qu’il affichait depuis le tout début. Elea frissonna de terreur et eut un mouvement de recul en manquant de trébucher. Tout cela à cause d’un sourire. Une présence qui dégageait une énergie sombre et puissante. Elle se rendit compte de l’erreur qu’elle avait commise en lui ayant répondu. Le printanier imposa sa présence davantage en s’approchant de la petite, là où se trouvaient les cristaux.

    Ce n’est pas un problème… je peux t’aider pour en retirer…

    Tout se passa en une fraction de seconde. Au même moment où Elea comprit les intentions de l’inconnu, il saisissait sa chance et referma les crocs contre un cristal de l’apprentie. Tentant de riposter, elle tomba contre le sol où elle fut clouée par la patte de son adversaire. Sa petite taille ne l’aidait pas et son attaquant était beaucoup trop fort pour qu’elle puisse se dégager. Elle n’était concentrée qu’à s’échapper lorsqu’il posa son acte, celui qu’elle redoutait.

    Sans hésitation, le mâle tira de toutes ses forces pour extraire la pierre qui se logeait dans le dos de la petite estivale. En quelques secondes seulement, le mâle déracina le cristal de la petite et un filet de sang gicla au ralenti dans les airs. Ce n’est qu’une fois le cristal arraché que l’estivale lâcha un cri de douleur suivi de plusieurs couinements de peur et de douleur. Elle ne comprenait pas la cause de tout ça. Jamais elle n’avait reçu un châtiment violent de la sorte pour avoir empiété en territoire ennemi. Le sang ruisselait jusqu’au bas de sa patte où une petite marre s’accumulait. Tordue par la douleur, elle se releva avec difficulté avant de jeter partagé un regard avec l’ennemi qui semblait prendre plaisir à la torturer. Toujours avec un sourire au visage, sa figure ne faisait qu’empirer.

    Des perles de douleur lui montèrent lentement aux yeux. L’odeur de son sang empestait ses narines tandis qu’il agrandissait lentement la marre autour d’elle. La plaie laissée par l’extraction de la pierre était béante et provoquait chez Elea d’affreuses souffrances qui faisait convulser les muscles de son corps.

    Le mâle cracha la pierre au sol comme un vulgaire objet. Il n’avait jamais eu l’intention de l’utiliser. Il l’avait retiré seulement pour jouer avec sa victime, la détruire jusqu’à ce qu’elle ne soit plus rien. Même si la peur l’habitait, une certaine colère bouillait en elle. La petite lui en voulait terriblement de ces actes. Depuis le tout début. De sa façon de se comporter avec elle et de l’utiliser. Elea, qui commençait à peine à voir dans son jeu s’élança dans une poussée d’adrénaline sur son adversaire. Sans trop réfléchir, elle envoya sa patte au visage du mâle un peu maladroitement où elle atteignit son œil. Suite à son acte, elle prit cette opportunité pour fuir en direction de son territoire. Elle avait les joues bouillantes, mais était terrorisée plus que tout.

    Ses petites dents attrapèrent rapidement les plantes qui reposaient non loin d’elle puis elle courut de toutes ses forces vers la frontière. Même si la douleur lui mordait le dos, elle ne s’arrêta pas un instant. Elea ne voulait pas qu’il ne la rattrape, trop apeurée de devoir faire face à d’autres souffrances. La peur l’avait figée trop longtemps quelques instants plus tôt. Elle avait réalisé la situation un peu trop tard, mais espérait tout de même que son coup au visage aurait distrait assez longtemps son attaqueur.
    [RP finit?]


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 7 Mai 2016 - 12:11

HRP:
 

La petite louve cria de douleur lorsque le cristal fut retirer. Elle avait tenté de se débattre mais cela n'avait servit à rien... absolument rien. Son sang se déversait par terre. Elle saignait plus que ce que le mâle aurait pu imaginer. Dire que le mâle était satisfait était un bien faible mot. Son sourire et son regard sadique témoignait largement du plaisir qu'il prenait à la regarder couiner de douleur. Qui pouvait imaginer qu'un loup puisse être aussi monstrueux avec une enfant ? Elle n'avait rien demander et elle avait quand même été puni. Le monde des adultes, et en particulier le monde de Darksky, était bien sombre, froid et cruel...

La pierre qu'il avait retiré resta au sol. Elle semblait ne plus avoir de valeur aux yeux du loup et peut-être n'en avait-elle jamais eu. Le sombre chasseur n'avait eu aucune envie de s'en servir depuis le début. Il avait fait tout cela juste pour l'effrayer, lui faire mal et ainsi la regarder souffrir. C'était inhumain...

L'estivale tremblait de douleur. Elle se releva difficilement tandis que son sang continuait de couler le long de sa patte jusqu'au sol. Son regard croisa celui du loup gris. Il y vit de la colère. La petite femelle se lança à l'assaut du mâle et elle lui décocha un coup de griffe dans l’œil. Le loup eut juste le temps de fermer les paupières mais elle l'avait quand même atteint. Une bien insignifiante vengeance alors qu'il venait de lui arracher un cristal. Mais c'était tout de même ça de fait. Le chasseur ne s'y attendait pas, il fut surpris, suffisamment pour ne pas avoir le temps de se lancer à la poursuite de la jeune louve. Et puis, il n'en avait pas vraiment l'envie, il lui avait déjà assez fait mal comme ça. Il lâcha un grognement de colère dans le but d'effrayer davantage la petite estivale, mais rien de plus. Son sourire sadique refit surface très rapidement sur son visage...

Fuis donc, ma grande... Mais je suis sûr que nous aurons la chance de nous revoir un jour pour que je puisse te rendre ton coup de griffe... pensa le loup.
La griffure lui laissa une marche rouge sur la paupière et sur la joue...

Elle s'en alla donc, sans son cristal, après avoir récupéré les plantes qu'elle était venue chercher. Est-ce que ses herbes valaient vraiment la peine d'être blessé ? La petite louve mauve réfléchira à deux fois avant de s'aventurer en territoire ennemie la prochaine fois...
Revenir en haut Aller en bas
Asha
Administratrice
Asha
Race : Loup/louve
Féminin
Messages : 365
Date d'inscription : 08/02/2016
Âge : 20
Ta localisation réelle : Loin

Identité du loup/chien
Rang:
Notoriété:
Que d'imprudence pendant cette période de chasse... [PV Elea] Left_bar_bleue20/1000Que d'imprudence pendant cette période de chasse... [PV Elea] Empty_bar_bleue  (20/1000)
En couple ?: La Rose ne s'épanouit que pour un seul Soleil...
Dim 8 Mai 2016 - 13:54

Archive ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 8 Mai 2016 - 22:21

Je pense que oui ! Je voulais le mettre dans le titre mais j'ai oublié !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: