Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

Partagez | 
 

 Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shaman
Pousse
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Pas encore mais réservé ^^

MessageSujet: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Dim 23 Aoû 2015 - 17:32

Quelqu'un de sûr à qui confier une part de mo


Enfin Shaman voyait son périple finir. Il avait pensé revenir plus tôt sur le territoire du Printemps, mais l'Hiver ayant eu des soucis et les chaleurs de cet été n'avaient pas été d'une grande aide. De plus il avait désormais un fardeau supplémentaire qu'il portait sur ses épaules, ou plutôt dans un bandana sur son cou. Les deux petites boules de poils qui le suivaient depuis plusieurs semaines déjà. Pour le moment ils étaient sages, ils faisaient la sieste. Il grand mâle gris sourit soulagé par la quiétude du moment. Kyo était avec eux et semblait content. La partie première du plan consistait pour lui à faire la peluche, ce qui ne lui plaisait pas forcément, mais c'était la seule condition à remplir pour ne pas sortir de la peluche. Alors il allait s'y plier.

Débarquant sur le territoire du Printemps, Shaman se redressa avant de se stopper. Il voulait prévenir Sasayaki qu'il arrivait et il savait exactement comment faire. Oh certes il alerterait tout le clan Printanier, mais Shaman avait envie de faire un peu de spectacle. Il devait tenir ça de Kyo qui adorait se faire remarquer. Il laissa le grondement monter du thorax et, lançant son nez vers le ciel, poussa un hurlement pour prévenir de sa présence sur le territoire de Myosotis. Puis stoppant sa voix, il avança d'un pas léger vers la plaine de cerisiers. Il était sûr de le trouver là bas. Nihima, n'ayant pas le moins du monde apprécié le cri de son père se permit de crier aussi pour faire plus de bruits encore que son papa. Elle finit par rire, n'ayant aucunement réussi à faire mieux. Le Libre Lune sourit et chercha un arbre où se mettre à l'ombre. Il se cala entre les racines et s'allongea, enroulant ses enfants de sa queue. Nihima sauta sur Aydahven, ce qui eu pour conséquence de déclencher une bagarre. Enfin, une simili bagarre. Il les laissa jouer tranquillement, tant qu'ils restaient contre son flanc. Soudain, il le sentit, il arrivait. Il se tourna vers lui, même si son regard aveugle ne le voyait pas.

Bonjour Sasayaki ! Je suis content de te revoir.

Il laissa son ami approcher, couvrant les enfants avec son bandana et sa queue. Positionné comme il était, avec le bandana, on aurai pu croire qu'il était blessé à la patte arrière. Mais il l'ignorait. Il remercia intérieurement Kyo d'avoir calmé les enfants.

Je peux constater que la vie a changé pour toi. Tu sembles plus épanoui dans tes gestes.

Il était un peu tôt pour lui parler des bébés et il avait la désagréable impression que bientôt l'un des deux allait sortir en courant.

© Maeya Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Sasayaki
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Maeya
Masculin Messages : 162
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 24
Ta localisation réelle : Québec

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non, mais réservé.

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Lun 24 Aoû 2015 - 16:49



Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi



La forêt avait de moins en moins de secrets pour moi. Dans les dernières semaines, j’y avait passé beaucoup de temps, entre les rencontres avec Kronos. Ma vie ne différait pas beaucoup, en fait, de celle que j’avais avant, mais il y avait des changements, dans ma routine, et je me sentais mieux, en général. Je n’étais pas retourné au lac depuis ma rencontre avec Shaman. Je passais plutôt mon temps libre à m’entraîner à écouter, à ressentir. Je m’entraînais aussi un peu à reconnaître. Reconnaître les choses que le Bêta m’apprenait. Et je m’amusais, parfois. Enfin… m’amuser… je me lançais des petits défis et je ne pouvais m’empêcher de sourire quand je parvenais à les réaliser. Je m’étais aussi entraîné à me calmer, à faire le vide dans mes émotions, pour écouter l’Esprit du Vent. Dernièrement, il avait même commencé à se manifester quand je me sentais bien. C’était un peu étrange. Et j’avais fait plusieurs rencontres… Mercury… Myosotis… Ces deux rencontres là avaient changé plusieurs choses… J’évitais encore un peu les autres membres du clan. La crainte ne m’avait pas quitté. Mais quand je les croisais, j’arrivais à moins me laisser dominer.


Je venais de terminer de manger mon repas et je marchais tranquillement entre les arbres, sans vraiment de but autre que de digérer lentement en explorant un peu plus la forêt, quand mon cœur s’arrêta. Le monde disparut autour de moi, et le vide fut comblé par le son que mes oreilles avaient capté. Un long hurlement, clair, puissant. Mes pattes tremblèrent. Ce hurlement, je le connaissais. Je l’avais entendu quelques semaines plus tôt. Il avait voulu dire, à ce moment, « au revoir ». Cette fois, il disait « je suis là ». Je fis demi-tour et me lançai à la course. Il venait de la plaine aux cerisiers. Cet endroit à l’odeur douce et sucrée qui me réconfortait, et où j’avais croisé le fils de Kronos, mon ami. C’était avant de connaître son père, et j’étais encore un petit Oméga terrifié à cette époque… ça me semblait si loin maintenant… Pour ne pas trébucher, je me reconcentrai sur mon entourage. La dernière chose que je voulais c’était de me blesser ou d’invalider ma patte. D’ailleurs, à ce propos, je ralentis l’allure, pour la ménager un peu. Elle ne faisait plus aussi mal, mais de temps en temps, surtout si je courrais, la douleur revenait.


Mes pas ralentirent pour prendre une allure de marche à nouveau quand j’entrai dans la plaine. Je pris le temps sur le chemin vers l’odeur, que je percevais maintenant, de reprendre mon souffle. Je me sentais étrangement léger, et un sourire étirait mes babines en permanence. *Aller, Sasayaki, calmes toi… Tu vas lui faire croire que t’en es tombé amoureux. Pire, tu vas le faire croire à Kyo.* Cette pensée fut comme une douche froide. Kyo… le dernier être que je voulais qui me voit si heureux de voir Shaman. Bien entendu, il avait peut-être des raisons… il était vrai que depuis ma rencontre avec Mercury, je rêvais parfois que le grand mâle calme et aussi aveugle me faisait la même chose… mais… ce n’était pas de l’amour… Shaman était celui qui m’avait aidé le plus, qui m’avait permis de recevoir cette promotion par mon Alpha, je lui devait beaucoup et je ne savais pas comment lui rendre la pareille… Et puis j’avais eu un aperçu de sa chaleur, de sa musculature, en plus qu’il était protecteur envers moi… J’avais besoin de protection… à qui d’autre pouvais-je rêver? Ce n’était que du fantasme… et je n’en parlerais donc pas. J’espérais seulement que mon corps ne ferait pas des siennes en sa présence…


Je décidai de me changer les idées. J’avais tant de choses à lui dire! Bon, je n’en avais pas tant que ça… mais je n’avais jamais eu quoi que ce soit à dire… donc pour moi c’était quand même beaucoup. Je ne pus m’empêcher de sourire à nouveau en m’approchant de lui, en sentant sa présence. Ni de baisser timidement les oreilles quand il dit être content de me voir. *Ah bon? Il est content? De me voir moi…? Wow… c’est… si étrange… ça me fait tout chaud dans mon cœur…* Je tentai de maîtriser un peu mon excitation et ma joie en lui répondant, réussissant à adopter un ton calme, mais tout de même teinté de bonheur.


« Bonjour, Shaman. Je suis moi aussi heureux d’entendre à nouveau ta voix. »


Je m’approchai un peu plus et ma queue se mit à remuer en entendant ses paroles. Il voyait le changement, il le ressentait, et ça le rendait heureux. Et ça me rendait heureux de le savoir heureux. Cette fois je ne pus rester calme et ma voix se fit plus légère, plus joyeuse.


« Oui! J’ai passé les dernières semaines à m’améliorer, et j’ai fait plusieurs rencontres bénéfiques pour moi. J’ai tant de bonnes nouvelles à te confier…! Et tout ça, c’est grâce à toi… je… je ne saurai jamais comment te remercier assez, Shaman… »


Par instinct, ma patte effleura le bracelet de cuir que Shaman m’avait donné. J’avais fait ce geste plusieurs fois par jour depuis que je l’avais. Pour m’assurer qu’il était encore là. Pour m’assurer que Shaman avait dit vrai et qu’il ne tomberait que lorsque mon vœu serait réalisé. Il n’était pas encore tombé, et je gardais espoir qu’il ne tombe pas de sitôt. Pas que je ne veuille pas que le vœu se réalise, je le voulais encore… même si depuis ma rencontre avec Mercury je ne pouvais pas m’empêcher de vouloir un peu plus que le vœu que j’avais fait à ma dernière rencontre avec le grand solitaire… Mais bref… je ne voulais pas que le bracelet tombe car j’avais l’impression d’avoir un peu de Shaman avec moi à chaque instant, et ça me réconfortait quand j’en avais besoin. De savoir qu’un jour je le reverrais. Et ce jour était arrivé… Je m’assis devant lui.


C’est à ce moment que le vent s’infiltra au creux de mon oreille. *Ils sont trois.* Trois? Qu’est-ce que ça voulait dire? Ma tête se pencha sur le côté un peu et ma queue arrêta de remuer alors que je reniflais l’air doucement et me concentrait sur les sons. L’odeur de Shaman était différente, en effet. Elle était… plus complexe… Je me concentrai un peu plus. C’était comme si… comme s’il avait deux autres odeurs qui s’étaient mélangées à la sienne! Deux odeur de deux loups semblables à lui avec qui il aurait été en contact quasi permanent ou permanent pendant des jours, voir des semaines… Des odeurs un peu plus subtil, mais… un petit son parvint à mon oreille. Comme un petit gazouillis. Un éclair de compréhension travers mon esprit alors que mes yeux s’écarquillaient un peu et qu’un large sourire illuminait mon visage.


« Ce sont les tiens? »


Mais à la seconde que j’eus fini de prononcer ces paroles, une pointe de déception transperça mon cœur. Il avait eu des enfants… Pourquoi cela me faisait-il du mal? À cause des rèves que je faisais? *Allons, Sasayaki, ce n’est pas ton compagnon… c’est ton ami, oui, mais il n’est pas qu’à toi. Il a trouvé une compagne et il a eu des enfants, tu dois te réjouir qu’il soit heureux à nouveau, après avoir perdu Kyo. Kyo… comment le prend-il, lui? Et… où est donc la compagne de Shaman…? Les enfants sont bien là, alors elle…?* Ma langue passa sur mes lèvres et je secouai un peu la tête. Aucune importance, ce n’était pas de mes affaires. Ma patte caressa doucement le bracelet de cuir, à nouveau, et la crainte que mon vœu finalement ne se réalise bel et bien jamais me traversa l’esprit. Il fallait que je me concentre sur autre chose. Les enfants. Je ne pouvais pas en vouloir aux enfants, quand même, ce n’était pas leur faute. Et les enfants c’était tellement mignon… Maintenant que je n’avais plus peur qu’ils soient rejetés pour m’avoir simplement côtoyé, je pouvais bien me permettre de leur donner un peu d’Affection. En retrouvant un léger sourire, je m’assurai de ne pas laisser paraître mon petit écart émotionnel dans ma voix en demandant :


« Comment s’appellent-ils? »


© Maeya Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Ezéckielle
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : TheGoldenSwan sur Deviantart
Féminin Messages : 275
Date d'inscription : 30/05/2014
Age : 15

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non.

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Dim 13 Sep 2015 - 21:30

» Up ! «
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Roi des Piercings ♥
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Gloomi
Masculin Messages : 679
Date d'inscription : 06/04/2014
Age : 22
Ta localisation réelle : Sur un petit nuage ♥

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: LIBERTIN.

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Dim 18 Oct 2015 - 15:52

» Dernier Up ! ♫ «
Revenir en haut Aller en bas
Shaman
Pousse
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Pas encore mais réservé ^^

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Dim 18 Oct 2015 - 17:34

Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi


Il semblait en forme. Ce fut à grand peine qu'il ne déboula pas en courant, mais il arriva à se donner une contenance. Il s'assit et commença à parler. Il était toujours le petit loup encore un peu naïf, comme une fleur à peine éclose, mais il irradiait les couleurs de la vie. Il s'ouvrait et il était plus heureux. Dans ce qu'il entendait, pressentait, ressentait, Shaman comprenait que désormais Sasayaki était en train d'avancer d'un pas ferme. Il sourit un peu plus, content pour lui. Très vite, quelque chose perturba le jeune printanier.

"Je suis bien heureux que ta vie se pare enfin de belles couleurs."

Puis la phrase, la question et la déception profonde qu'irradiait son aura. Toute son âme se refermait imperceptiblement. Il n'eut pas le temps de répondre à son protégé, que déjà la petite boule d'énergie sortit. Elle était déjà très aventurière et Shaman craignait que ça lui cause des soucis. Il se tendit légèrement mais se détendit en sentant Kyo la suivre. La peluche se sentait très concernée par les enfants et le grand Libre Lune se demandait si ce n'était pas le signe qu'il commençait à changer. La petite buta contre la patte du printanier et émit un gazouillis. Shaman tendit la gueule et reprit Nihima pour la caler contre son frère.

Ce sont effectivement les miens. Nihima, ma fille, est celle qui vient de te baver sur la patte. Aydhaven, mon fils, est bien plus calme mais cache plutôt bien son jeu. Et Kyo tu le connais déjà.

Kyo râla, l'insultant au passage et retournant avec les enfants. Il semblait pourtant dépourvu de véritable haine et il servit de nouveau prétexte pour une bagarre. Nihima le secoua dans tous les sens sous les cris de l'ancien loup et les rires de Shaman. Le grand loup gris était bien plus heureux maintenant, et inconsciemment, Kyo aussi. Même s'il prit le temps de dire des gros mots. Ce qui lui valut un coup de queue sur la tête et les deux petits se mirent à rire.

Quand aux questions que tu poses sans les dire, leur mère est incapable de s'en occuper. Je ne lui en veux pas, c'est arrivé un peu par accident. Mais Louison est une amie très chère que je veux protéger de la violence du monde. Je ne pouvais pas les laisser.

Il invita Sasayaki à s'allonger à l'ombre avec lui. Il préférait garder secret ses projets pour le moment. Non pas que Sasa soit indigne de confiance, mais il sentait qu'il avait besoin de temps pour digérer tout ça.

Parle moi donc de tes bonnes nouvelles.

© Maeya Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Sasayaki
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Maeya
Masculin Messages : 162
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 24
Ta localisation réelle : Québec

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non, mais réservé.

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Ven 23 Oct 2015 - 3:16



Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi



Le son des petits pas maladroits du louveteau me prévint bien assez tôt de son approche pour que je sois surpris, et pourtant je laissai ma patte où elle était. J’étais curieux, en fait. Pourquoi s’enlignait-elle précisément sur ma patte? Qu’avait ma patte de spécial? Mais elle ne fit que trébucher dessus comme si elle ne l’avait pas vu. Sur le coup, j’eus l’amorce d’un mouvement visant à la remettre sur patte, plus près de son père, mais ce dernier fut plus rapide, et je m’étais déjà arrêté. Ce n’était pas à moi de faire ça. La petite ne me connaissait pas, et je lui aurais fait peur plus que d’autre chose.


Je tendis plutôt une oreille attentive à ce que me disait le solitaire. Nihima et Aydahven. De jolis prénoms, qui résonnaient dans mon être. Ma première réflexion fut que leurs noms leurs allaient très bien. Nihima sonnait comme un nom de guerrière, un nom énergique et causeur de problème. Aydahven sonnait comme un nom plus calme, plus posé, mais aussi plus solitaire. Des noms si contradictoires, des enfants si contradictoires, et pourtant… ils venaient du même père. Ce pouvait-il que le second ait plus hérité de lui, et la première de sa mère? Ou alors y avait un côté beaucoup plus énergique de Shaman que je ne connaissais tout simplement pas? Imaginer Shaman courir, jouer, se rouler dans l’herbe… c’était si étrange et ridicule! Et pourtant, cette même pensée me fit sourire. Quoi qu’il advienne, je ferais tout pour que Shaman joue avec les enfants et moi, et se roule dans l’herbe! Si jamais j’avais l’occasion de les revoir…


Quant à Kyo… il semblait un peu différent. Bien qu’il n’était pas plu poli, il dégageait moins d’agressivité et d’animosité. *Tant mieux si les petits le gardent trop occupés pour qu’il n’ait le temps d’être méchant. Je le préfère comme ça.* Cette pensée purement égoïste me mit un peu mal à l’aise. Ce n’était pas bien de penser ça… Je fus content que la voix du grand-mâle me permette de penser à autre chose. Même si au final cette autre chose me mit tout autant mal à l’aise… C’était comme s’il avait lu dans mes pensées! J’avais su dès le départ que Shaman comprenait ce que j’étais mieux que moi-même, qu’il me lisait même sans ses yeux, mais à ce point-là? Comment prenait-il que je m’intrigue à ce sujet? Avait-il seulement déduit que je me ferais la remarque logique qu’on ne sépare pas un enfant en bas âge de sa mère/nourrice, ou avait-il perçu la jalousie absurde qui s’était emparée un instant de mon cœur trop expressif? Que pensait-il de ce sentiment? Que pensait-il, ou savait-il, de ce que je ressentais? Qu’est-ce que je ressentais, d’ailleurs?? *Tu changes pas, hein, Sasa’…? T’es mieux dans ta peau, et t’as encore plus de questions qu’avant!*


J’aurais voulu lui dire que je comprends. Mais n’était-ce pas une mauvaise chose que de trimbaler des louveteaux à peine naissants de par tout le monde? Il se déplaçait beaucoup, n’avait-il pas peur que cela ne leur cause du tort? Il leur faudrait un endroit stable où vivre, non…? Mais il devait déjà y avoir pensé. Et s’il avait déjà décidé, je ne vois pas ce que je pouvais y changer. Et à qui lui proposerai-je de les confier? À moi? Cette idée était ridicule… moi, m’occuper d’un enfant…? Je m’étais tout de même résolu à lui faire mes remarques, tout en m’allongeant à côté de lui, mais sa voix me posa une question. Enfin… une question déguisée en affirmation. Et j’eu la certitude qu’il ne voulait pas prolonger l’autre sujet, pour l’instant. L’Esprit du Vent? L’instinct? Mon subconscient? En tous cas, si Shaman voulait l’éviter, je préférais ne pas aborder ce sujet.


Je pris donc le temps de bien réfléchir à l’ordre dans lequel j’allais aborder mes nouvelles. Bon, « tant de bonnes nouvelles » se résumait seulement à trois, ce qui n’était pas vraiment beaucoup… mais c’était déjà mieux que rien. Je crois qu’il était préférable de parler d’abord de Kronos, puisque cela avait une incidence sur la suite. Quant à Mercury… je… je n’étais pas vraiment certain de vouloir en parler… C’était une part importante de mes dernières semaines, j’avais d’ailleurs beaucoup réfléchit à ce sujet, et j’avais une réponse à cette question qu’il m’avait posée et à laquelle je n’avais pas donné de réponse, mais… mais tout cela s’accompagnait aussi de toutes ces idées… très déplacées… Encore plus maintenant que je savais qu’il avait eu des enfants avec une femelle… Un accident… il pouvait dire ce qu’il voulait, je savais comment ça fonctionnait, et ces choses n’arrivent pas par accident… Bien que toujours relativement légère, ma voix se teinta de timidité alors que je prenais la parole.


« Eh bien… Tout d’abord il y a Kronos. C’est l’un des Bêtas du clan, et il a constaté que je… que j’avais des lacunes, au niveau de ma compréhension du monde. Depuis un bon moment, il vient me voir régulièrement pour me parler de tout et de rien, pour m’expliquer les choses, partager toutes ses connaissances avec moi. Il est très intelligent, et depuis le début il m’a toujours considéré comme un membre de la meute, même avant que je te rencontre. Il m’a sauvé la vie… je n’ai pas eu le temps de te raconter tout ça quand on s’est rencontré, je t’en parlerai si tu le veux, mais je lui dois beaucoup. La vie, et… ma deuxième bonne nouvelle. »


Le malaise se dissipait lentement. Parler de Kronos à Shaman me calmais. C’était étrange. Je parlais à un loup… d’un autre loup… d’un ami. Moi, je parlais d’un ami! À un autre ami! Je faisais un truc normal! Mais j’étais normal, maintenant. Je l’étais, c’était confirmé. C’était confirmé par le fait que j’allais énoncer. Ce fait qui m’émouvait et qui fit trembler un peu ma voix, une larme d’émotions confuses mais majoritairement positives coulant sur ma joue.


« Shaman… mon Alpha… elle va me nommer instructeur dès que j’aurai atteint l’âge adulte. Instructeur, Shaman… c’est elle qui me l’a dit en personne. Un sourire flottait sur mes lèvres alors qu’emballé je ne pus retenir : Je vais être un membre de la meute à part entière… »


Sur le coup, je ne pensai pas. D’un mouvement, je pressai mon flanc contre le sien, et ma joue contre sa patte avant, près de l’épaule que j’étais trop petit pour atteindre. J’étais si content… et j’avais si peur en même temps. Mais rien ne m’empêcherait de foncer. De faire le travail qu’on me confierait dès que je serais adulte. Et ça, ce serait bientôt. Je dus faire un gros effort pour me calmer. Toutes ces émotions étaient nouvelles pour moi. Si fortes! Je n’aurais jamais cru que ce soit possible de vivre aussi intensément de tels sentiments…


« Je l’ai peut-être déjà dit, mais je ne pourrai jamais le dire assez. Ni à toi, ni à Kronos. Je vous dois… beaucoup… Merci, Shaman… Merci de m’avoir aidé, d’avoir cru en moi. »


Un son me fit sursauter. Le gazouillis. Les enfants. J’avais complètements oublié les enfants! J’étais tellement occupé à conter à Shaman comme il faut ce que je voulais lui dire qu’ils m’étaient sortis de la tête! *Wow… sur le coup t’as l’air un peu débile, mon pauvre… Quand tu seras instructeur il ne faudra plus que ça arrive, ça!* Plus par réflexe qu’en en ayant réellement l’intention, j’approchai mon museau de la petite boule d’énergie gazouillante pour lui faire une léchouille affectueuse. Je me demandais si elle était mignonne. J’entendais souvent dire que les louveteaux sont mignons, que ça fait chaud au cœur. Si seulement j’avais pu voir…


© Maeya Fleur de Neige

Revenir en haut Aller en bas
http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Shaman
Pousse
avatar

Race : Hybride loup/chien
Masculin Messages : 104
Date d'inscription : 03/01/2015
Age : 25

Identité du loup/chien
Rang:
Popularité:
50/100  (50/100)
En couple ?: Pas encore mais réservé ^^

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Lun 22 Fév 2016 - 11:56

Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi
Une pause joyeuse


Shaman écouta attentivement son protégé et sur son visage se dessina un sourire. C'était fort comment des bonnes nouvelles, même si elles ne nous concernent aucunement, font plaisir à entendre. Son printanier s'ouvrait au monde et le monde s'ouvrait au petit loup. Ce n'étaient que des choses positives. La meilleure nouvelle ? Sasayaki avait un ami, un vrai ami qui avait tenté de le guider sur le chemin de la vie. Il lui en était reconnaissant, lui ne pouvait être présent tout le temps. Le fait de faire partie d'une meute à part entière touchait beaucoup moins le géant pour la simple et bonne raison qu'il avait tourné le dos à la sienne. Mais il n'était pas insensible à l'importance qu'y attachait le tout nouvel instructeur. Il avait eu raison de croire en la nouvelle Alpha. Jeune, elle restait cependant capable d'empathie et donnait sa chance à tous. Les clans avaient pris une direction vers la paix que le chamane appréciait. Il sentit le petit corps se presser contre le sien, ce qui le ramena vers ses pensées. Sasayaki était vraiment tout petit, comment avait il pu l'oublier ? Certes, il était grand, bien plus que la moyenne. Phoenix lui avait dit que c'était dû à un pourcentage de son sang que lui avait offert sa mère. Elle n'était pas louve à 100%, mais avait une partie de Dogue du Tibet. Quand à son père était croisé Irish Wolfhounf. Toujours d'après son Maître, Shaman n'avait cependant que 10% de chien en lui. Ce qui lui donnait d'ailleurs ses longues oreilles tombantes et cette masse imposante qu'était la sienne. D'ailleurs où était il en ce moment, ce diable de Maître ? Son pouvoir était si grand que Shaman le suspectait d'avoir vécu plusieurs vies. Que penserait il s'il voyait son élève avec les trois boules de poils contre son flanc ?

"Je sens vibrer en toi la force de la Vie. Je suis très fier du chemin que tu as commencé à prendre. J'espère pouvoir suivre ton avancée le plus longtemps possible."

Il déguisait toujours ses compliments, mais Sasayaki serait réceptif, il le savait. Comme ce dernier était contre lui, il était inévitable que Nihima allait lui sauter dessus. La petite louve avait une fâcheuse manie : celle de croire que tous les loups étaient des peluches, surtout ceux que son père fréquentait. Si Oropher avait adoré jouer avec elle, ça n'avait pas été le cas de certains autres loups solitaires. Mais Shaman avait toute confiance dans le petit printanier et il savait qu'il ne se passerait pas grand chose de fâcheux. Kyo sembla soudainement attentif à la suite et regarda Sasayaki faire une lèche à sa protégée. Nihima arrêta de respirer puis poussa un rire tonitruant avant d'essayer d'escalader le crâne de son nouveau doudou tout vert. Après quelques chutes sur le nez de l'instructeur, elle s'installa sur le crâne de ce dernier, au dessus de la couronne et s'écrasa comme une crêpe. Elle remua la queue en gazouillant et sembla nager dans les poils. Kyo soupira. "Voilà qu'elle nous fait un remake du Titanic." Shaman n'avait aucune idée de ce que ça voulait dire, mais il rigola en devinant la scène. Il vint poser une lèche sur la tête de son fils et de sa fille.

Nihima a décidé que tu aurais désormais un chapeau on dirait.

Il rigola de nouveau, visiblement de très bonne humeur. Oui, les enfants qu'il avait eu par accident étaient un véritable don de la Lune. Il ne pouvait être plus heureux que maintenant, avec sa petite famille quasi complète. Son rire secoua ses dreads qui entrechoquèrent leurs perles. Elles allaient parfaitement avec les percussions des colliers contre le poitrail du Libre Lune. C'était une bonne humeur communicative et Kyo n'arriva même pas à jurer ou à prononcer une chose négative. Shaman prit son fils sur sa tête, sachant que le petit adorait s'asseoir sur les dreads mais n'osait jamais y aller. Nihima manqua de glisser et s'accrocha à une oreille en essayant de monter. Elle nota au passage que son nouveau doudou avait des oreilles très petites et plus fragiles que celles de son papa. étrange... Un peu comme Ayd' qui marchait souvent sur les siennes. à cette pensée elle gronda, puis oublia pourquoi elle grognait et gazouilla de nouveau de joie en remontant sur la tête de sa peluche verte.

Excuse moi, mais ce chapeau a l'air de très bien t'aller, je m'en voudrai de le vexer en le descendant de ta tête.

© Maeya Fleur de Neige
Revenir en haut Aller en bas
Sasayaki
Tige
avatar

Race : Loup/louve
PUF* : Maeya
Masculin Messages : 162
Date d'inscription : 27/11/2014
Age : 24
Ta localisation réelle : Québec

Identité du loup/chien
Rang: Instructeur
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: Non, mais réservé.

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Jeu 5 Mai 2016 - 0:45



Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi



Le commentaire que mes oreilles captèrent me fit chaud au cœur. Bien entendu je savais déjà que Shaman voulait m’aider et je le considérais comme un ami, mais de savoir que même après il avait envie de passer du temps avec moi et de me voir m’épanouir, c’était encore mieux, et ça me faisait du bien. Sa présence à elle seule me faisait beaucoup de bien. Je me sentais en sécurité avec lui, je me sentais apprécié, et je sentais aussi qu’il avait confiance en moi, comme jamais personne avant lui ne l’avait fait. Kronos était un bon ami, il m’avait aidé, respecté, instruit, mais du côté de la confiance, il n’y avait pas vraiment eu d’occasion de le démontrer, et je ne savais pas vraiment comment il réagirait dans une telle situation. C’était différent avec le grand solitaire, qui m’avait confié un secret, qui me laissait approcher ainsi ses enfants.


D’ailleurs, l’un des deux petits semblait bien décidé à escalader la petite montagne qu’était ma tête de jeune loup, et c’est en souriant, avec les yeux fermés pour ne pas qu’elle les blesse par accident, que je la laissai tout simplement faire. Je savais que c’était la petite Nihima à son odeur, mais aussi parce que j’aurais été surpris que ce ne soit Aydahven, qui depuis le début restait plus près de son père, plus calme, jouant un peu avec sa soeur mais sans vraiment m’approcher. Quand ladite sœur réussit enfin à se tapir sur mon crâne, alors je me permis de rouvrir les yeux. Pour ne pas la faire tomber, je restai complètement immobile, enfin plus ou moins, puisque rire au commentaire de son père et faire la statue étaient tous deux incompatibles. Celui me valut d’ailleurs des petites dents dans l’oreille, et je dus me calmer pour que Nihima puisse se réinstaller confortablement. En même temps, je sentais que Shaman bougeait, et le son de sa chevelure légèrement dérangée par le petit loupiot qui s’y installait. *Des petits alpinistes en herbes, déjà. Profitez bien de la vue, les loupiots! Je parie que plus tard ils seront difficile à suivre.* En tout cas pour moi… mais ce n’était pas comme si j’allais devoir les élever.


« Excuse-moi, mais ce chapeau a l’air de très bien t’aller, je m’en voudrais de le vexer en le descendant de ta tête.


- Oh, je pari que le tiens te va tout aussi bien! Et puis, je ne suis pas contre le port du chapeau, en particulier quand ledit chapeau semble aussi content de la vue qu’il a, du haut de ma tête. »



Plaisanter… j’étais en train de plaisanter. Dire que peu de temps plus tôt, jamais je n’aurais pensé un jour seulement même le concevoir. Tout pouvais changer si vite, quand on y mettait du sien… comment avais-je pu être si aveugle? Bon, les jeux de mots mis à part, je savais bien que j’étais coincé dans un état d’auto-dévalorisation et qu’il me fallait de l’aide, mais… un louveteau ne devrait jamais avoir à subir ça… J’avais passé à côté de tant de choses… les jeux, l’amitié, la joie, les plaisanteries, les… Mes joues rougirent à l’idée qui m’était venue. Non, ça ce n’était pas pour les enfants. Ce que j’avais vécu avec Mercury, je serais passé à côté si je n’avais pas changé, mais j’avais changé. En fait, je crois bien que c’était en avance sur mon âge… mais n’étais-je pas plus mature que la moyenne? Cela s’était bien passé, et j’avais enfin la réponse à la question. Comment est-ce qu’une chose aussi… profonde et instinctive… pouvait être contre-nature? Mais ce n’était pas l’heure d’aborder le sujet. Je repris mon sérieux pour relancer la discussion.



« Tu sais, Shaman, je suis content de te connaître, et ce sera un plaisir pour moi de te faire une place dans ma vie, de te laisser me voir et voir ma progression, et de te savoir heureux de me voir heureux. Et je crois… je crois, en tant qu’ami, que j’aimerais aussi… aussi avoir une petite place dans ta vie… En apprendre plus sur toi, si tu le veux bien. »



Ma patte caressa un peu le bracelet que je portais encore. Oh, je voulais plus que juste une petite place, cela me semblait bien évident, même si je ne pouvais cerner ce que je voulais exactement. Je n’étais quand même pas amoureux… et pourtant j’avais souhaité qu’il me serre contre lui… Comme un père, peut-être? Un père comme je n’en avais jamais eu? Ou un grand-frère? Je ne saurais dire, mais j’avais envers Shaman des… désirs, si je pouvais appeler cela ainsi, que je n’éprouvais jamais pour Kronos, qui était tout autant mon ami. Peut-être en parlerais-je avec le grand solitaire plus tard… quand j’aurais le courage de lui parler de Mercury… En attendant, aussi bien commencer à lui poser des questions. J’étais curieux sur un point en particulier.



« Je commencerais en te posant une question, à laquelle tu n’es bien sûr pas forcé de me répondre. Les enfants… tu ne peux pas toujours les trimballer avec toi, il faut quelqu’un pour s’en occuper. Je suppose que tu dois d’ailleurs y avoir déjà pensé et avoir déjà une idée pour y remédier. Si je puis me permettre… à qui comptes-tu les confier? Ce n’est pas pour me plaindre, pas du tout, je suis simplement curieux, et je voudrais en savoir plus. Et puis je voudrais bien côtoyer aussi les petits, de temps en temps, alors il faut que je sache où les trouver. »


J’avais préféré parler de ça plutôt que demander qui était la mère… car je ressentais toujours un peu de jalousie tout à fait absurde et mal placée à son égard, même si Shaman avait dit que c’était un accident. Un accident… Pouvait-il vraiment en être un? Ce que le solitaire empoisonné m’avait fait dans la grotte derrière la chute d’eau… était-ce un accident? Comment cela aurait-il pu en être un? Ou alors Shaman avait eu une pulsion similaire à Mercury, et n’avait pas pensé que comme il le faisait avec une femelle, elle aurait des petits? Mais peu importe, ce n’était pas le sujet de conversation.


© Maeya Fleur de Neige

Revenir en haut Aller en bas
http://www.furaffinity.net/user/maeya/
Ohm
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 297
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 15

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: On ne saurait dire

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Ven 29 Juil 2016 - 16:27

» Up ! «
Revenir en haut Aller en bas
Ohm
Fleur
avatar

Race : Loup/louve
Masculin Messages : 297
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 15

Identité du loup/chien
Rang: Espion
Popularité:
0/0  (0/0)
En couple ?: On ne saurait dire

MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   Dim 11 Déc 2016 - 14:48

» Dernier Up «
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelqu'un de sûr à qui confier une part de moi [Shaman/Sasayaki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Four seasons :: Archives Printemps-
Sauter vers: