Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Votre devoir sera de rétablir la paix des saisons, mais il y a toujours des trouble-fêtes...

 

 :: Gestion :: Votre personnage :: Archives Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Naÿra - Femelle
Invité
Invité
Jeu 6 Aoû 2015 - 0:03


Naÿra

Solitaire


☼ Nom : Naÿra
☼ Prononciation : Nai-i-ra
☼ Âge : Adulte depuis de nombreuse lunes
☼ Clan : Solitaire (mais ayant une préférence pour le clan hivernal)
☼ Rang : Aucun pour l'instant
☼ Sexe : femelle
☼ Orientation sexuelle : hétéro



☼ Pouvoirs :


Naÿra peut tout d'abord créer une surface de glace sous ses pattes, que le sol soit de terre, d'eau ou même d'aire, ses pattes créent une fine couche de glace lorsqu'elle en fait usage. Néanmoins, ce pouvoir est bien plus efficace dans les endroits froids et enneigés ; faute d'avoir de telles conditions, la glace ne tiens qu'un bref instant et est beaucoup plus fragile et cassante sous son poids.
En second lieu, cette charmante husky peut endormir la douleur. Son souffle atteignant une blessure, celle-ci est comme engourdi, muette aux sens du loup qui en fait les frais. Le contrecoups d'une telle pouvoir réside dans le fait qu'il la rend aussi insensible à son propre corps, si elle en use trop longtemps alors elle ne sera plus capable de savoir si elle à ou non franchit la limite de ses force. Dans ce cas là, elle risque l'inconscience voir le coma ou la mort. Se pouvoir n'a pas pour but de guérir, uniquement de permettre à son patient de pouvoir repartir ou combattre à nouveau sans être gêné par une blessure ; l'intervention d'un guérisseur sera donc un impératif pour le loup.
☼ Physique :


Né avec le pelage caractéristique des husky, la femelle possède un pelage bicolore gris foncé et blanc. De grands yeux bleus couleur de glace sont encadré par deux grandes oreilles duveteuses habituées à écouter les ordres des hommes. Chien de traîneau et de chasse chez les hommes, elle a été entraîné par eux depuis sa plus tendre enfance. Son corps c'est tout d'abord musclé pour la chasse avant qu'elle ne développe les muscles de son encolure et de ses pattes pour la traction d'un traîneau. Des pattes musclées et puissantes munit de larges pattes lui évitant de s'enfoncer dans la neiges, critère recherché par les humains pour ce genre d'activité. Pour parachever son allure, la chienne possède une queue recourbée, la partie blanche plus duveteuse et mons rêche comme le reste de son corps.
Naÿra possède donc la carrure d'un mâle cependant, auprès des hommes et de sa meute, elle ne détonnait pas le moins du monde parmi les autre chiens tout en muscles. Elle avait eu droit comme tout les autres chiens à ses propres marquages de la part de son maître, des marques bleues. Certaines soulignaient le contour de ses oreilles, d'autres l''arrondi de ses mâchoires ; ses pattes aussi n'avait pas étaient oubliées, soulignant le fait qu'elle fut celle à tester le terrain à chaque expédition, la chef de meute de son petit groupe de chien. Un autre trait bleu souligne son bas ventre et une marque plus étrange encore s'épanouit sur son train arrière gauche.
Naÿra est pourvut d'un collier rouge décoré de pierre d'obsidienne, signe de son appartenance au monde des homme.
Image :
 


☼ Caractère : Courageuse – Aimante/protectrice – Prudente – Tenace – Autoritaire.


Naÿra n'a pas peur de se lancer au devant du danger si elle le doit. Que vous soyez attaqué par un chat sauvage ou même un ours, elle se portera toujours à votre aide, le sang qui court dans ses veine n'est peut être pas celui d'un loup, elle ne peut pas ne pas répondre à un appel de détresse. Même s'il n'y a aucun appel, elle refusera de fuir et préférera fondre sur l’ennemi sans montrer de peur.
Les humains qui l'ont élevé lui ont prodigué leur amour et elle le leur à rendu au centuple, son affection allant plus particulièrement à son maître, Lailoken. Il était peut être brusque dans ses fait et geste, blessé par un ours et sceptique quand à posséder un chien, Naÿra avait finis par le comprendre, tout comme son maître l'avait lentement comprise lui aussi. Elle lui avait montré qu'il pouvait avoir confiance et elle 'avait aimé de tout son cœur, de tout son être. Elle apportait son attention à chacun, les enveloppaient de son amour, tout comme elle en avait entouré ses jeunes.
Ayant eut la charge de conduire son attelage en toute sécurité, elle sait repérer qu'elles sont les pistes sûr, où se trouve les crevasses sur un sol enneigé et à quel endroit un danger guette. Sur un terrain inconnu elle sera d'autant plus attentive à la moindre petite chose, vieux réflexe de nombreuses années passé à conduire les siens en toute sécurité.
La ténacité fait aussi parti de son caractère, il lui est utile lorsqu'elle chasse ou, des année plus tôt, lorsqu'elle effectuait des courses d’attelage. Elle ne laissera pas une proie lui filer entre les pattes, ni la victoire lui échappée. Son sang lui semble bouillirent lorsqu'elle perçoit la compétition ou lorsqu'elle relève un défit. Même blessée, elle ne voudra pas abandonner aussi vite et préférera encore ne plus pouvoir bouger avant de rendre les armes.
En temps que chef de meute dans le clan humain, elle ne s'est pas départie de son autorité d'Alpha. Elle a toujours manifesté son penchant pour diriger les autres et faire régner l'entente dans son groupe, refusant de voir des querelles stupides entraîner des combats. Aussi était-elle parvenu un groupe soudé et à en imposé aux mâle qui voyait d'un mauvais yeux l'arrivée d'une femelle à un tel poste. Cela ne se voyait jamais, mais elle avait de qui tenir.
☼ Histoire :

Née de parent husky pure souche, Naÿra fut donner à un musher en cadeau pour service rendu à la tribu de l'élan. Elle n'était encore qu'un jeune chiot lorsqu'elle gagna donc le clan du loup. Ses premières années en compagnie de Lailoken furent consacré à son apprentissage, et l'établissement d'une compréhension mutuelle. Son aître avait été attaqué par un ours et il avait douté de s'entendre avec le chien qu'il avait acquit. Lorsque leur lien fut un peu plus établit il régnait entre eux une certaine symbiose, un lien précieux entre un maître et son chien. Durant ces période d'apprentissage, elle n'avait pas eut de contact avec les autres chiens du camps, où tout du moins pas directement, restant à distance et observant le fonctionnement monarchique des bandes.
L'humain avait finit par apporter un changement à ses habitudes, il s'était procuré d'autre chien de traîneau dont personne ne voulait. Son changement n'avait pas déplus à Naÿra qui avait enfin l'occasion de côtoyer d'autre de ses congénère, mais qui ne voulait cependant pas tomber dans le même système que les autres chiens du camps. Elle s'était donc imposée auprès des siens, s'attirant les regards outrés des chefs du camps, jamais encore une femelle n'avait accédé à un tel rang. Mais elle n'était pas n'importe quelle femelle, elle était fille de deux géant parmi les chien de traîneau, un couple Alpha du sang le plus pur. Elle avait la caractère pour diriger, tout comme l'envie de voir un changement dans toute ces petites monarchies canine. Elle mit donc chaque membre de son groupe sur un pied d'égalité, réprimant les combats et prodiguant son attention à chacun. Son maître ne se plaignit pas même si leur début avec le traîneau fut difficile. Il leur fallait trouver le bonne agencement, créer les bonnes paires ; Lailoken trouva bien vite la place adapté à l'extension de lui-même. Ils étaient cinq en tout et pour tout, deux femelles, dont elle, et trois mâle. Ils avaient mis des semaines avec l'aide de leur musher avant de trouver la combinaison parfaite, faisant ensuite de petits trajets jusqu'à la ville la plus proche. Puis était venue un jour particulier, son maître avait accepté une course de traîneau. La bande était prête pour cette épreuve test et ils avaient battu les autres équipes haut la main sous les ordres de Lailoken. La compétition s'étant bien déroulée, la bande en voulait d'avantage et leur musher, confiant dans les capacités de ses chiens, avait finit par en accepter d'autres. Durant une saison, ils avaient continués ainsi.
Puis, Naÿra avait trouvé plus fort qu'elle, un mâle tout en esprit, fin dirigeant de sa bande mais aussi fin tacticien. Il les avait plus d'une fois laissé derrière alors que son sang d'Alpha lui refusait de lâcher prise ; lui intimait de gagner. Cependant, pour la première fois, elle avait chutait, se foulant une patte et les mettant hors course. Là n'était pas la faute de son adversaire, elle avait apprécié son état d'esprit... Et elle avait finit par le revoir alors qu'elle se remettait lentement dans le clan du loup. Son maître était de passage alors et le mâle avait pénétré dans l'espace de sa meute. Les siens, voyant qu'elle ne manifestait pas son désaccord avait accueillis l'autre et avaient agit en bon perdant là où d'autre se seraient emporter.

-Viens-tu te moquais d'un adversaire ? Si tel est le cas tu risque de goûtter à mes crocs, je n'aime pas se genre d'attitude chez mes pairs.

-Loin de moi cette idée s'était empressé de répondre le mâle. Moi, Egon, suis simplement venu déclarer mon respect à un adversaire digne de son nom.

Egon... signifiant redoutable. Cela allait bien à ce mâle et Naÿra sut qu'ils étaient appelé à se revoir. Puis il s'en était allé et elle avait pu guérir grâce aux soins de son musher qui finit par la déclarer apte à reprendre du service. L'appel de la compétition avait donc reprit, elle avait recroisé le mâle à de nombreuses reprises avant que son maître ne se montre intéresser par les compétences physique du mâle Alpha. La chienne n'était pas contre les intention de son maître, d'autant plus que l'autre, Egon, avait su gagner son cœur. Ainsi, elle en était venue à porter ses chiots avec fierté, mettant fin aux courses de traîneau pour les siens, mais cela ne leur avait pas déplus, ils souhaitaient que le calme revienne. Lorsqu'elle avait finalement eut ses petits, elle les avait choyée, bercée d'amour ; son mâle revenant de temps à autre avec son maître. Puis, quand ils avaient eu l'age de se déplacer, Lailoken avait décidé de gagner le clan de l'ours, le clan d'Egon.
Ils s'étaient tous préparés pour cette traversée qui devait les conduire de l'autre côté des montagnes, les chiens comptaient sur leur musher pour les guider avec exactitude et le musher, sur ses chiens pour le mener à bon port en toute sécurité. La portée de Naÿra installée dans un vaste panier emplit de fourrure, Lailoken leur avait donné le signal du départ.
L'attelage s'était élancé avec entrain vers leur destination, tout semblait bien se passer malgré la saison avancé et le risque d'avalanche en augmentation. Enfin, jusqu'à ce qu'il parvient au col, le sixième sens de Naÿra lui avait signalé un danger, quelque chose n'allait pas aussi avait-elle ralentit.

-Qu'est-ce que t'as sentit le chien ? Avait soudain demandé Lailoken.
-Qu'est-ce s'passe chef ? Avait surenchérit Blaine ou L'maigrichon comme la bande aimait à l'appeler.
-Queqlue chose de pas nette, je n'arrive pas à savoir ce que c'est...
-Allé ma fille, avance. On est obligé de passer par là, sinon ça nous fera un détour d'une semaine. On est r'partit l'chien.

Naÿra avait abdiqué devant son maître, souhaitant lui obéir et pourtant, ses pattes ne marchait qu'avec peine. Ils était déjà à mi-chemin dans le col quand le grondement se fit entendre, monstrueux et puissant. La peur avait paralysé la bande et leur musher avait beau hurler, les invectiver à avancer, rien n'y fit. L'avalanche était presque sur eux quand Naÿra reprit pieds dans la réalité et remmena les siens à l'instant présent. Ils s'étaient élancés dans une course effréné pour la survie mais ils avaient réagit trop tard. La neige les emporta, déchirant les harnais et les arrachant les uns aux autres. Naÿra rencontra une parois rocheuse la tête la première et les ténèbres s'emparèrent d'elle.
A son réveil, elle était seule. Le désespoir l'avait saisit alors qu'elle cherchait les traces des siens et de ses petits, trouvant d'abord Cian, le vieux de leur bande avait eu le cou rompu et elle reprit vite ses recherche. Dugan, au pelage sombre avait une patte cassée, puis elle tomba sur Blaine et Erin, tout deux inconscient. Puis elle tomba sur Lailoken qu'elle déterra de la couche de neige pour le voir reprendre un instant ses esprit lorsqu'il posa une main sur sa tête.

-Bonne fille...

Puis la main retomba dans la neige, Naÿra ne pu s'empêcher de pousser la main du museau en couinant pour tenter de réveiller son maître. Puis ses yeux cherchèrent encore, à la recherche du traîneau. Quand elle le repéra, enfouit sous la neige et un petit corps gisant à côté du bois brisé, son cœur défaillit.

-Chef... Naÿ'... n'y va pas ; tenta Dugan alors qu'il essayait d'aller vers elle en claudiquant.

Mais elle ne l'écouta pas, ses petits avaient besoin d'elle, elle ne pouvait pas les laisser. La husky se précipita vers eux, tout d'abord vers le corps inerte gisant à terre pour le poser un museau.

-Lèves toi mon chou... par pitié, lèves toi...

La vérité la frappa, son petit était mort... mais les autres ? Ses trois autres petits astres ? Elle fouilla les reste du traîneau avant de les apercevoir... inerte eux aussi. La douleur la frappa, c'était impossible, ses trésors ne pouvaient pas... Un long hurlement lui déchira la poitrine avant qu'elle délaisse les siens, s'ils l'avait écouté, ses petit ne serait pas... Non ! Elle ne pouvait pas croire cela ! Elle aimait son maître et sa bande, cela la faisait d'autant plus souffrir lorsqu'elle s'enfonça dans les montagnes avec l'assurance que Dugan prendrait soin d'eux.
Elle souffrait tant que même après plusieurs jours d'errance, lorsqu'elle entendit un couinement de chiot sur le versant opposé, elle se précipita. Ce qu'elle vit fit monter sa fureur de mère, et relança son côté protecteur. Un louveteau noir et blanc se trouvait la proie d'un chat sauvage, une panthère des neiges. Elle le vit se volatiliser subitement puis elle agit d'instinct face au petit sans défense, bondissant pour se placer au-dessus du jeune. Avant de claquer des mâchoires, mordant le félin en signe de mise en garde, mais la bête furieuse revint à la charge pour recevoir de vifs coups de pattes et de dents. Le fauve fila sans demander son reste tandis que sous elle, le petit ne bougeait plus. Inquiète, Naÿra prit le petit par la peau du cou avant de filer à la recherche d'un abris pour soigner le jeune. Quand elle découvrit une grotte, elle s'y installa et put enfin examiner le petit, il semblait souffrir lorsqu'elle approcha son museau de lui. A cet instant, son souffle le toucha et il cessa de souffrir, lui laissant entrevoir un pouvoir qu'elle ne pensait pas avoir. Son cœur déchiré avait besoin de ses petits qui n'étaient plus, et ce jeune sans parents... son cœur l'accepta, l'adopta. Les blessures n'était pas gravissime et elle put le soigner puis, quand il revint à lui elle lui apporta son amour, un amour qui semblait manquer au petit. Lorsqu'elle lui demanda son nom, il ne put le lui dire aussi le nomma-t-elle Blailu... et il finit par devenir son fils adoptif bien qu'il ne remplaça pas entièrement ses trésors, il la combla par sa présence.
Puis vint le jour où elle du s'avouer qu'il lui faudrait le mener auprès des siens, il y avait des choses qu'elle ne pouvait lui enseigner. Elle le conduisit à un clan hivernal qu'elle observait depuis peu, se retrouvant donc seule. Elle erra sur les terres des hommes encore quelques temps, s'assurant que sa bande et son humain allait bien avant de revenir sur les terres de four seasons pour tenter des retrouver son fils adoptif. Et peut être tenter de refaire sa vie en un autre endroit bien que cela lui déchira le cœur, ce ne serait jamais comme avant.
☼ RP d'exemple (pour connaître ton niveau) : En 6 lignes minimum.

☼ Codes du règlement :



☼ T'as un nom toi ? TEXTE
☼ Ou peut-être un PUF ? TEXTE
☼ Âge : TEXTE
☼ Comment nous as-tu trouvé ? TEXTE
☼ Tu te plais ici ? TEXTE
☼ Autre(s) : TEXTE

*PUF : pseudo utilisé sur les autres forums

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: