Four seasons
Tu as posé les pattes sur Four Seasons !

Tu te retrouves dans un monde étrange, peuplé d'animaux désignés comme dangereux... Des loups !
Mais ne t'inquiètes pas : ils sont civilisés et ne te mordront pas au moindre mouvement ! (encore que...)
Viens incarner TON loup ou TON chien et fais le vivre à travers des aventures nommées RP !



Tous les yeux semblent tournés vers l'Archipel Mystérieux et le pouvoir de la Chimère... mais qui la trouvera en premier ?


 

 :: Hors jeu :: Archives Printemps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Flamboyant mais pourtant glacial... [PV Akiran] [TERMINÉ ]
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Mar 24 Fév 2015 - 22:39

Je ne sais absolument pas pourquoi j'étais venu ici. Peut-être était-ce parce que l'odeur des coquelicots avait quelque chose de poétique, d'attirant. Quoi ?! Poétique et attirant ?! Mais à quoi est ce que je pensais ? Étais-je devenu sensible maintenant ? Quel cauchemar ! Je chassais au plus vite ces impressions qui étaient loin de me ressembler.

Maintenant que j'étais ici, autant y rester. En réalité, j'étais venu ici pour une autre raison que celle d'admirer les fleurs. Je venais chercher ce que l'on trouve généralement dans ce genre de lieu : une proie... J'avais envie de me divertir et de me régaler... Un animal ? Je ne faisais pas vraiment référence à cela. Je voulais parler d'un canidé... et d'une louve plus particulièrement. Oui, parce que généralement, les louves dotées de sensibilité apprécient ce genre d'endroit. Mais peut-être allais-je tombé sur l'exact opposé que ce que je cherchais. Peut-être qu'il y aura un mâle énervant et ennuyeux... Aucune idée...

Mes pas continuèrent de me faire traverser le champ et j'étais encore plongé dans mes pensées lorsqu'une odeur vint caresser mon museau. Cette odeur caractéristique : c'était sans aucun doute le parfum d'une femelle. Effluve mêlée à celle des coquelicots mais toujours aussi perceptible. Je scrutais maintenant la plaine, cherchant du regard l'intruse qui venait perturber mon repos pour le rendre plus distrayant. Je vis alors une louve au pelage gris, parsemé de reflets bleus, à moins de quelques pas de moi, sur ma droite. Je m'arrêtai et je la regardais sans rien dire, sans bouger... Je l'étudiai maintenant du regard. C'était une printanière avec des yeux bleus, dans lesquelles ont pouvait voir une vive lumière. Contrairement à e que j'avais pu penser en arrivant ici, il n'y avait peut-être pas que des louves sensible venue admirer le paysage...

Je pris la parole de ma voix grave, toujours aussi inquiétante, sans vraiment le vouloir tout en continuant la transpercer de mon regard bleu sombre:

- Que fais-tu ici, jeune printanière ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 26 Fév 2015 - 18:23

Je fixais d'un air nostalgique le grand champ de coquelicots s'étendre à l'infini quand une voix grave se fit entendre derrière mon dos. Ne m'étant toujours pas retourner vers le nouveau venu, je fronçais le museau. Ben tiens. Un printanier, bien sûr. Je croisais alors mes pattes, pivotant vers le mâle. Le détaillant d'un bref regard, j'observais alors sa large carrure et son pelage gris. Ce qui était le plus frappant chez lui, c'était ses yeux. Ils étaient d'un bleu infini. Mon regard se perdait dedans durant un instant, avant que sa voix ne me ramène à la réalité.

"- Que fais-tu ici, jeune printanière ?"

Clignant légèrement des yeux, j'affichais un bref sourire sarcastique à son égard. Bien sûr, je parle d'un faux sourire. Qui croirais Akiran gentille ? Je mis quelques temps avant de répondre, consciente que lui expliquer ce que je faisais par ici ne mènerait à rien. Ho, je sais quoi lui répondre.

" - Je chasse." Elle marqua une pause. "Qui es-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 27 Fév 2015 - 10:34

La jeune louve scruta le printanier du regard, un regard intrigué et absorbé par les yeux du mâle. Elle se concentra sur la situation avant d'afficher un étrange sourire. Darksky savait très bien que c'était un faux sourire montrant une certaine hypocrisie, une envie de montrer une fausse bonne volonté... C'était étrange mais le loup savait à quoi il avait à faire, il était un habitué de ce genre d'expression puisqu'il était lui même un expert du faire semblant.

- Je chasse.

Sa réponse était claire... précise quoique beaucoup trop simple et froide pour le mâle. Le caractère de la louve se précisait : elle semblait être enjouée et à la fois terriblement insolente... En même temps, c'était une jeune louve encore plongée dans ses rêves d'enfants. Toujours est-il que Darksky n'aime vraiment pas l'insolence... Il ne manquerait plus qu'elle soit insouciante et qu'elle ose défié le loup... Mais celui-ci doutait de cela : elle n'irait probablement pas jusque là...

- Qui es-tu ?

- Je suis Darksky, chasseur printanier... Et toi, qui es-tu ?

Le mâle avait, lui aussi, un léger sourire quasiment imperceptible, toujours amusé de l'attitude de la printanière. Sa voix était toujours aussi grave mais quand même accentué par une pointe d'amusement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Ven 27 Fév 2015 - 17:44

Un léger sourire s'afficha brusquement sur les lèvres du mâle. Il semblait se réjouir de son action. Pivotant une de mes oreilles un peu plus en avant que l'autre, j'entrouvris discrètement la gueule. Les coquelicots frémissaient sous l'approche du vent. Il forcit. Alors, les jeunes pousses se balancèrent adroitement de gauche à droite, sans s'arracher à la terre humide. Le mâle ne semblait pas s'en préoccuper le moins du monde. Il répliqua, souriant légèrement, toujours.

"- Je suis Darksky, chasseur printanier... Et toi, qui es-tu ?"

Réfléchissant vivement à la question, je me doutais bien que le printanier semblait curieux. Il ne le montrait pas mais ses pensées me révélaient cela. En effet, à chaque connaissance, j'use mon pouvoir afin de savoir ce que pense mon interlocuteur réellement. C'est vraiment utile. Il voulait faire passer une image d'adulte froid et mature, sans dévoiler sa curiosité. Mais c'était très évident pour moi de connaître cela ; Un vrai jeu de louveteau, pour moi bien sûr.

"- Moi c'est Akiran. Printanière également."

Je ne voulais pas dévoiler mon Rang. Pour moi, quand on renseignait quelqu'un sur quelque chose, ce quelqu'un pourrait se faire des idées. Ou pire. Découvrir que je gaspille de la chair de proies juste pour m'abreuver de leur précieux liquide rouge. Pas question que j'en dise plus. Sachant que j'étais donc une jeune adulte, ce serait plus contraignant de dévoiler ça, les plus "grands" se feraient des idées malsaines sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 3 Mar 2015 - 12:28

Le loup avait comme le pressentiment que quelque chose d'anormal se passait. Quelque chose de dérangeant et hors de son contrôle... Pour l'instant, il ne savait pas ce que c'était mais il se doutait que la louve n'était pas innocente dans tout cela. Darksky s'activait et réfléchissait pour essayer de trouver ce qui le perturbait à ce point. Il s'avait que c'était important et que ce n'était pas qu'une simple impression.

- Moi c'est Akiran. Printanière également.

Elle ne voulait rien dire de plus. Pourtant, le mâle lui avait donner une information sur lui de plus. La jeune Akiran ne tenait vraiment pas à dévoiler qui elle était. Peut-être avait-elle une bonne raison mais le loup n'en avait que faire : il n'aimait pas que l'on ait des secrets pour lui, peu importe de qui il s'agissait.

- Ravi de faire ta connaissance, Akiran...

Le regard du mâle se fit de plus en plus insistant, transperçant les yeux azurs de la jeune louve jusqu'à ce que le loup trouve ce qui n'allait pas... Le loup avait vu comme des flux entre l'aura de la louve et la sienne. Akiran utilisait son pouvoir... et pas n'importe quel pouvoir : elle pouvait explorer ses pensées... La colère était la seule chose qu'elle pouvait lire dans la tête du loup avant que celui-ci ne bloque brusquement le pouvoir de la jeune louve avec le sien. Le loup lâcha un bref grognement sourd avant de fusiller la femelle d'un regard sombre. Elle venait de faire l'une des choses que Darksky déteste le plus : qu'on essaie de savoir ce qu'il y a dans sa tête. Heureusement, le loup l'en avait empêcher juste à temps... Le mâle bloquait maintenant les flux invisible émanant d'Akiran...

Le loup ne s'arrêta pas là, maintenant c'était à son tour d'explorer la tête de la louve. Il utilisa donc le pouvoir de la jeune printanière contre elle et il put voir ce qu'elle ne voulait pas montrer à propos de son rang...

- Une tueuse, rien que ça . Impressionnant...

Le loup affichait maintenant un étrange sourire moqueur qui cachait difficilement sa colère...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 3 Mar 2015 - 17:02

Pendant que j'explorais ses pensées les plus profondes, une force inconnue bloqua brusquement mon pouvoir. Cela ne pouvait être que le mâle. Il poussa un grognement de dédain, me fixant furieusement. Il se rendait compte que je fouinais en lui. Et il n'aimait pas ça, apparemment. Malgré le sourd grognement et le bloquage indéterminé d'un de mes pouvoirs, j'esquissais un sourire, dévoilant une belle partie de ma dentition éclatante. Mes canines étaient encore légèrement enduites de sang de mon ancienne proie. Il reprit la parole.

- Une tueuse, rien que ça . Impressionnant...

Affichant toujours mon sourire, une brise légère souffla sur mon épais pelage, faisant ainsi onduler ma mèche. Immobile, je lui répondis, toujours sans dévoiler aucun ressenti.

-"Eh bien oui, une tueuse. En quoi cela te gênerait ?"

Agitant mes oreilles, je laissais mon pouvoir de pensée retourner en moi, pour qu'il ne puisse plus être contrôlé par qui que ce soit, avant que je ne le réactive. Il souriait légèrement, lui aussi. Moqueur. En quoi serait il moqueur ? Je ne sais pas, mais il a un pouvoir très intéressant, ma foi. Autant en apprendre plus, si il se décide à discuter ou à déguerpir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 5 Mar 2015 - 20:30

Le vent se leva, agitant la fourrure de la jeune printanière autant que celle du mâle gris. Les chaînes du loup tintaient et son collier bougeait au rythme du vent. Il regardait la jeune louve qui souriait et semblait se moquer de lui, chose que le mâle n'appréciait vraiment pas... mais il avait tout le temps qu'il voulait pour lui montrer qui commande... Qu'elle rit et s'amuse ! On verra qui aura le dernier mot...

- Eh bien oui, une tueuse. En quoi cela te gênerait ?

Voilà une question que le loup trouvait déplacée ; c'était elle qui s'était introduite dans sa tête et elle osait demander "en quoi cela te gênerait" ?! Elle était assez gonflée. Le sombre mâle eut un sourire amusé avant de s'approcher de la louve, se trouvant maintenant à moins d'un mètre d'elle.

- Cela ne me gêne pas... En revanche, ce qui me dérange un peu plus, c'est que tu t'amuses à visiter mon esprit...

Darksky bloquait toujours le pouvoir de la jeune louve, l'empêchant totalement de l'utiliser et il avait également arrêter de fouiller dans la tête de la louve ; cela lui faisant dépenser trop d’énergie inutilement, il devait d'abord protéger toutes les informations qu'il cachait dans sa tête avant d'essayer de découvrir celles des autres. Parce qu'en effet, il détestait par dessus tout que l'on connaisse son passé, son caractère, ce qu'il pensait... Et lorsqu'on brisait cette interdiction, il fallait le payer : la petite printanière ne s'en tirerai pas comme ça.

Le loup commença à tourner autour d'Akiran, probablement un peu trop près d'elle, enfin juste assez pour la déstabiliser un minimum. Frôlant le pelage de la louve du sien et caressant le menton de la louve avec sa queue, le loup gris comptait bien énerver un peu la louve.

- Je ne crois pas avoir permis à qui que ce soit de lire mes pensées... Qui crois-tu avoir en face de toi ? Pensais-tu que je ne m'en apercevrais pas ? Et qu'est ce qui te permet d'utiliser ton pouvoir sur moi ? Serais-ce parce que tu me prend pour un ennemi que tu fais cela ou bien est-ce juste pour avoir une longueur d'avance...?

Le mâle avait une voix grave, sombre et menaçante. Il ne plaisantait pas, c'était certain, il semblait s'être énervé en plus de cela... mais pas pour très longtemps ; il reprit un ton bien plus calme - enfin presque - et il dit d'une voix faussement suave tandis qu'un étrange sourire malsain se formait sur son visage :

- Sache, jeune louve, que je n'aime vraiment pas ce genre d'intrusion...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 5 Mar 2015 - 21:02

Ce fut au tour du mâle d'afficher un sourire. Néanmoins, le mien était toujours vaguement dessiné à la commissure de mes lèvres. Après ma réponse légèrement moqueuse envers le mâle, il semblait à présent surpris. Même sans mon pouvoir, je pouvais voir de mes propres yeux qu'il retenait une sorte de colère. A cause de l'utilisation de mon pouvoir, peut-être. Il ouvrit la gueule, laissant ressortir en premier un minuscule ricanement.

- Cela ne me gêne pas... En revanche, ce qui me dérange un peu plus, c'est que tu t'amuses à visiter mon esprit...

Après avoir prononcé ses fins mots, il passa derrière moi, puis devant. Le vent soufflait, faisant frémir les feuilles des arbres, répandant les douces effluves de la nature. Il me tournait à présent autour. Il croyait peut-être être que cela me gênerait et m'obligerai à m'excuser pour lui avoir sondé son pauvre esprit ? Il se trompait sur toute la ligne. Il renchérit, sûr de lui.

- Je ne crois pas avoir permis à qui que ce soit de lire mes pensées... Qui crois-tu avoir en face de toi ? Pensais-tu que je ne m'en apercevrais pas ? Et qu'est ce qui te permet d'utiliser ton pouvoir sur moi ? Serais-ce parce que tu me prend pour un ennemi que tu fais cela ou bien est-ce juste pour avoir une longueur d'avance...?

Mon sourire s'élargit à présent sur toute ma bouche, dévoilant ainsi ma dentition complète. Je retins un ricanement moqueur envers le mâle et sa méfiance accumulée en lui.

-"Vois-tu, cela n'est pas gênant. Peut-être n'accepte tu pas que j'en sache plus sur toi ? Bien évidemment, je ne suis pas folle à ce point. Que tu puisse bloquer mon pouvoir et ainsi savoir ce que je fais, c'est une bien belle chose, mais ce n'est pas pour exprimer ma supériorité. Tes idées sont certes, stupides, mais perspicaces. D'autre chose ? Des plaintes et encore des plaintes, n'est ce pas ?"

Il sourit de nouveau. Un faux sourire, bien évidemment. Mais significatif. Il changea brusquement sa voix grave en une voix mielleuse. Le vent qui s'agitait de plus en plus s'intensifia, faisant retomber ma fine mèche sur les yeux. Je relevais la tête, fixant le ciel, une légère lueur inquiète dans les yeux. Je retournais la tête vers le mâle, voilant mon anxiété, et réprima un léger hoquet de terreur.

-"Il faut qu'on trouve un abri, et vite. Le vent n'apporte rien de bon, et quelque chose arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 29 Mar 2015 - 14:51

La louve souriait encore plus. Elle se moquait du loup. Elle pensait peut-être connaître son caractère et donc se permettre de ricaner. Elle jouait pour ainsi dire avec le feu. Le mâle était loin d'être du genre à s'amuser du fait qu'on se moque de lui et qu'on ne le prenne pas au sérieux. Mais peu importe, pour l'instant il ne comptait pas s'énerver ou l'attaquer. Il aurait tout son temps pour lui montrer qu'il n'est pas quelqu'un de calme...

- Vois-tu, cela n'est pas gênant. Peut-être n'accepte tu pas que j'en sache plus sur toi ? Bien évidemment, je ne suis pas folle à ce point. Que tu puisse bloquer mon pouvoir et ainsi savoir ce que je fais, c'est une bien belle chose, mais ce n'est pas pour exprimer ma supériorité. Tes idées sont certes, stupides, mais perspicaces. D'autre chose ? Des plaintes et encore des plaintes, n'est ce pas ?

Elle continuait. Bien sûr qu'il n'acceptait pas qu'elle en sache davantage sur lui. Son passé, ce qui occupait ses pensées et tout ces détails, il tenait à les garder secrets. Que l'on sache qu'il avait une faiblesse, bien caché au fond de son esprit, était l'une de ces hantises. La louve n'avait rien à faire dans sa tête, elle n'y était pas la bienvenue. Personne ne l'était de toute façon...

Elle continuait de son air arrogant qui ressemblait étrangement au mâle. Ses idées "stupides" mais "perspicaces" : elle ne se gênait pas vraiment. Mais qu'elle continue et le loup serait encore pire avec elle.


- Il faut qu'on trouve un abri, et vite. Le vent n'apporte rien de bon, et quelque chose arrive. dit la louve d'une voix anxieuse.

Le vent devint plus violent et le ciel s'assombrit. La louve semblait inquiète... ce que le loup trouvait étrange et étonnant. En plus de ça, il n'avait pas envie de partir et de trouver un abri... peu importe ce qu'il se passait.

- Toi qui t'étais montré bien caractérielle tu sembles être devenue bien peureuse d'un coup ! le mâle ricana. Tu est peut-être plus vulnérable que tu veux bien l'admettre... Où est passée l'insolente petite louve d'il y a cinq minutes ?

Le loup ne bougea pas d'un poil. Il se contenait de regarder la jeune louve et de voir ce qu'elle allait dire ou faire... Le loup avait été un peu énervé de l'insolence de la printanière mais maintenant, il s'en fichait un peu. Il sourit d'un air moqueur et arrogant. Il trouvait la jeune printanière plutôt amusante. Au moins, il ne s'ennuyait pas avec elle. Il risquait de s'énerver à tout instant puisqu'il n'appréciait pas qu'on lui tienne tête mais il ne tarderait pas à trouver les faiblesses de la louve... et, alors, le jeu deviendrai plus amusant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 29 Mar 2015 - 15:51

La femelle pivota le museau vers l'orage qui approchait à grande vitesse, roulant des yeux effrayés. L'orage ne lui a jamais fait peur, mais l'idée de se retrouver trempée devant un mâle ne l'enchantait guère. Elle en imaginait déjà ses poils qui redescendaient sur son corps, sa mèche plaquée devant ses yeux, ses pattes décolorées. Elle n'était pas vraiment coquette, mais il fallait avoir un minimum de... Bref. Son interlocuteur prit la parole, moqueur à cause du comportement soudain de la femelle qui tourna la tête lorsqu'il continua.

-" Toi qui t'étais montré bien caractérielle tu sembles être devenue bien peureuse d'un coup ! Tu es peut-être plus vulnérable que tu veux bien l'admettre... Où est passée l'insolente petite louve d'il y a cinq minutes ?"

La femelle vit rouge. En une seconde, elle dévoila ses longs crocs, et claqua de la mâchoire à quelques mini mètres du museau du mâle. Elle rétorqua, les crocs découverts, et un grondement sourd s'échappant d'entre ses crocs.

-" Tu crois que tu vaux mieux que moi, sale pouilleux ?! Si tu ne veux pas t'abriter, c'est ton choix, alors tant pis !"

La femelle n'hésita pas, fit demi-tour, et se dirigea d'un grand pas vers une grotte située en amont de la plaine. Elle se dépêcha de rentrer à l'intérieur, et quand elle posa son arrière-train sur le sol caillouteux de l'endroit, la pluie commença à tomber, et des éclairs zébrèrent le ciel qui était jadis bleu. Elle enfouit son museau sous ses pattes, et fixa le fond de la grotte. Elle n'aurait pas dû réagir comme ça, mais elle devenait de plus en plus bizarre ces derniers jours...Son caractère avait changé, elle n'acceptait plus les mêmes choses qu'avant... Et elle ne savait pas pourquoi. La solitude s'empara d'elle, puis elle repensa au chasseur Printanier qu'elle avait laissé seul sous la pluie et le tonnerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 29 Mar 2015 - 18:42

Le loup venait d'énerver la jeune printanière qui grogna et claqua sa mâchoire. Elle était susceptible et il était facile de la faire sortir de ses gonds. Mais ce n'était pas le plus étonnant ; sa réponse montrait nettement mieux l'état dans lequel elle était :

- Tu crois que tu vaux mieux que moi, sale pouilleux ?! Si tu ne veux pas t'abriter, c'est ton choix, alors tant pis !

"Sale pouilleux" ?! Le loup avait envie de grogner et de lui répondre mais la jeune louve était déjà parti d'un pas furibond. Pour qui se prend t-elle ?! Le mâle était légèrement énervé : d'habitude, il se serait vraiment mis en colère mais là, il trouvait que la jeune louve avait quelque chose d'amusant. Le fait qu'elle réagisse comme ça était surprenant et la loup avait encore envie de l'embêter... Il suivit donc les pas de la louve au pelage gris et arriva à la grotte où elle se trouvait. Il pleuvait déjà mais le loup s'en fichait, à la différence de la louve. Il s'arrêta devant elle, ne sachant s'il devait continuer à se moquer d'elle ou bien la prévenir qu'il pouvait être agressif...

- Tu as peur de quelques gouttes de pluie... C'est étonnant... tu semblais plus courageuse que ça pourtant... le loup ricana une fois de plus...

Darksky était inhabituellement calme depuis le début. Il se contentai de lui répondre d'un air moqueur alors qu'elle avait quand même essayer de lire dans ses pensées et qu'elle avait qualifier de "sale pouilleux"... D'ailleurs le loup voulait revenir sur ce détail. Il s'approcha de la louve et tourna autour d'elle alors qu'elle restait allongée sur le sol.

- "Sale pouilleux" ?! Quel manque de courtoisie... Pourquoi tant d'agressivité depuis le début ? Te sentirais-tu menacée ?

La louve avait en effet un comportement plutôt étrange et surtout agressif. Le mâle printanier se demandait pourquoi elle était comme ça... Y avait-il une raison à sa méfiance...? Avait-elle quelque chose contre lui particulièrement ? Quoiqu'il en soit le loup ne comptait pas répondre par la violence... même s'il en était capable. Il allait rester calme tant qu'elle ne franchissait pas certaine limite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 29 Mar 2015 - 21:10

Couchée au sec dans la grotte plongée dans la pénombre, des pas résonnèrent derrière la femelle, qui pivota le museau et aperçut le mâle devant l'entrée. Un sourire narquois se dessina sur ses babines, et il continua, l'oeil malicieux à l'égard de la femelle.

-" Tu as peur de quelques gouttes de pluie... C'est étonnant... tu semblais plus courageuse que ça pourtant..."

Elle n'hésita pas à répondre sur un ton froid.

-" Je n'en ai pas peur, j'ai de mauvais souvenirs, c'est tout."

On aurait dit qu'il prenait du plaisir à se foutre de la femelle. Il voulait se sentir supérieur, c'est ça ? En tout cas, il n'avait aucune chance de faire passer Akiran pour une soumise. Si c'était son but, il ne l'atteindrai pas. Et pourquoi l'avait il rejointe ? A présent, elle en était sûre, il se réjouissait de chercher des noises à la grise. Il continua, l’œil toujours alimenté d'un amusement sans limites.

-" "Sale pouilleux" ?! Quel manque de courtoisie... Pourquoi tant d'agressivité depuis le début ? Te sentirais-tu menacée ?"

Il avait raison. La femelle passait pour une peureuse à ses yeux. Son image prenait cher. Elle devenait...agressive et peureuse à la fois. Son caractère avait totalement changé depuis ces quelques mois passés chez les Printaniers. Son esprit semblait partir, et revenir quelques instants, pour lui montrer ce qu'elle était devenue aux yeux des autres. Elle n'était consciente de ce qu'elle faisait que quelques fois, pas toujours. En guise de réponse, elle enfouit plus profondément son museau sous ses pattes, et ferma les yeux, honteuse de ce qu'elle avait fait. Jamais elle ne se serait comportée comme cela auparavant. Comment allait il réagir, telle était la question. Allait il continuer à se foutre d'elle, pour ainsi dire l'exterminer complètement ? Alors, son image retomberait complètement. Son corps fut parcouru de violents spasmes, et ses yeux s'ouvrirent brusquement. Son regard se planta droit devant, fixant les gouttes de pluie qui tombaient. Son corps tremblotait. Elle ne pouvait rien faire. Elle n'arrivait plus à se maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 5 Avr 2015 - 13:53

-" Je n'en ai pas peur, j'ai de mauvais souvenirs, c'est tout."

De "mauvais souvenirs". Lesquels ? Le loup était intrigué mais il savait que s'il posait la question, elle ne lui répondrait probablement pas. Tout le monde a ses secrets et le mâle était le mieux placé pour le savoir. Peu importe... La printanière ne répondit pas à la question du mâle. Elle cachait juste son museau sous ses pattes. Elle ressemblait à une enfant... honteuse, perdue dans ses pensées. A vrai dire, c'est comme cela qu'il la considérait : comme une enfant. En même temps, Darksky était bien plus âgé qu'elle et en faite, il voyait un peu tout le monde comme des enfants perdus dans un monde qu'il ne comprenne pas. Le mâle avait arrêté de se poser un tas de question sur son existence et sur les diverses raisons qui le poussaient à faire ce qu'il faisait... Il s'en fichait depuis bien longtemps. A la différence de la printanière qui semblait attachée à son passé...

La triste attitude de la louve changea rapidement : la jeune louve tremblait et semblait de moins en moins sereine. Le mâle avait passer son temps à la taquiner mais il ne trouvait pas cela correct de continuer alors qu'elle était dans cet état... En fait non ; il n'avait pas vraiment de valeurs morales. Cela ne le gênait pas de la regarder se morfondre en ricanant mais continuer de l'embêter lui rapporterait moins que de "l'aider". Il s'approcha donc d'elle et la poussa doucement avec un petit coup de museau dans le flanc.

- Calme-toi, ma grande... dit le loup d'une voix douce, la pluie ne te fera cet effet que si tu continue de la regarder comme ça...

Le mâle était anormalement gentil... On pouvait se demander si c'était sincère ou non... Ce n'était pas dans ses habitudes d'être comme cela... Et il ne se comportait pas ainsi sans avoir une idée derrière la tête...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 5 Avr 2015 - 14:30

Les spasmes qui la secouaient ne s'atténuaient pas. Le bruit de l'eau retombant sur le seuil de la grotte résonnait à ses oreilles. Sa vue se faisait de moins en moins net, et sa vision devenait noire. Cela lui était arrivé tellement de fois, mais cette fois-ci, la Printanière ne savait que faire pour stopper sa nouvelle crise. Plusieurs de ses connaissances lui avaient suggéré de voir un Guérisseur, mais Akiran avait refusé catégoriquement. Elle commençait un peu à regretter son choix, finalement. Une voix douce se fit entendre à ses oreilles. Une première fois, elle ne reconnut pas qui lui parlait, et réussit -certes difficilement- à tourner la tête vers la silhouette du mâle. Sa voix avait complètement changé, et les mots qu'il prononçait calmait légèrement Akiran. Ses tremblements s'atténuèrent, mais seulement un petit peu.

"-Calme-toi, ma grande... La pluie ne te fera cet effet que si tu continue de la regarder comme ça..."

Ce n'était pas la pluie... Ce n'était pas l'endroit, ni avec qui elle communiquait. Elle ne savait pas pourquoi elle était comme ça. C'était récent, de toute manière. Seulement l'Automnale l'avait remarqué, et maintenant ce chasseur Printanier. Et si il rapportait son comportement auprès de ses camarades Printaniers ? Ho, non. Ils l'obligeraient à...à... A s'éloigner des autres pendant un bon bout de temps. Certes, Akiran appréciait la solitude, mais pour l'instant, elle n'avait aucune envie que le chasseur parte. Sa présence semblait la rassurer, et son parfum lui emplissait petit à petit les narines. Les yeux vitreux de la femelle redevinrent un peu plus bleus, et les tremblements cessèrent complètement. Elle ne bougeait plus, et n'osait pas répondre au mâle. Son museau enfouit entre ses pattes croisées, elle avait tellement honte. Honte de lui avoir montré ça. Sa vraie nature semblait reprendre le dessus.

La voix du mâle semblait se répercuter contre les parois de la grotte. Son caractère provoquant lui revint en mémoire, et elle put comparer les deux voix différentes qu'il avait prises. La première, provocatrice et supérieure, et la deuxième, douce est prévenante. Elle le préférait nettement en plus doux, mais la guimauve n'était pas son truc, tout comme Akiran. Elle ne savait plus quoi dire, et effaça toutes ses pensées de son esprit, se recentrant sur le sol dur de la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 5 Avr 2015 - 15:58

C'était étrange. La louve n'avait vraiment pas l'air bien... Elle avait des spasmes, elle tremblait. Elle avait vraiment l'air de se sentir mal. On aurait presque dit qu'elle était en train de quitter son corps... Espérons qu'il ne lui arrive rien, le mâle ne saurait pas faire grand chose. Ses connaissances en médecines étaient très limitées. Peut-être que la louve devait voir un guérisseur...

La louve semblait se calmer lentement après que le mâle lui ait parler. Ces tremblements s'atténuaient. Le loup la regardait sans rien dire. Il se demandait ce qui l'avait mise dans cet état. Étais-ce son pouvoir, parfois il se passait la même chose lorsque Darksky utilisait le sien, - d'ailleurs il n'avait pas cesser de bloquer le pouvoir d'Akiran depuis le début de leur discussion, il ne voulait pas qu'elle lise dans ses pensées. Ou bien était-ce le fait qu'elle se soit énervé... La colère peut parfois affaiblir une personne... Cela arrivait régulièrement au loup. Il était souvent la proie de son énervement et il lui était très difficile de se calmer... Ce devait être pareil pour la jeune printanière...

Le loup la regardait toujours. Elle ne semblait pas être plus sereine. Quoi de plus facile que de demander plutôt que de se poser mille questions :

- Que t'arrive-t-il, jeune louve ?

Le mâle s'allongea à côté de la jeune louve pour qu'elle puisse profiter de la chaleur du mâle et ainsi calmer ses tremblements... Darksky regardait dehors tandis qu'Akiran fixait le sol. Il était calme, doux... contrairement à d'habitude. C'était tout ce qu'il était capable de faire pour aider la jeune louve. Et parler à quelqu'un devrait la détendre un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 5 Avr 2015 - 16:08

Un silence se fit, après qu'Akiran aie espacé ses tremblements. De la même voix chaude et douce, il lui posa alors une question. Sa voix fit presque frissonner la femelle, tellement elle était différente.

"-Que t'arrive-t-il, jeune louve ?

Bonne question. Même elle ne le savait pas. Cela lui arrivait si souvent qu'elle avait fini par s'y habituer. Mais cette fois-ci, les spasmes avaient duré plus longtemps que d'habitude. Pourquoi ? Aucune idée. Plus aucun souvenir de lui remontait en mémoire, et elle se doutait bien que cela allait peut-être causer sa perte.
Elle lui répondit alors, d'une voix encore un peu tremblotante. Malgré cela, elle essaya de stabiliser sa voix pour réussir à lui parler normalement.

"-Je... Je ne sais pas, oublie ça."

Elle avait vraiment envie qu'il oublie ça... Qu'il ne se rende pas compte qu'Akiran avait changé subitement de caractère. Que ses camarades la prennent pour une folle. Elle n'était pas folle ! Non ! Elle ne l'est pas et ne le sera jamais ! Les fous font pire que ça, mais Akiran n'était pas totalement sûre qu'elle ne baverait pas un jour dans sa vie.
Le mâle se rapprocha de la femelle, collant son corps contre le sien. Sa chaleur se diffusa dans celui de la femelle. Ses joues viraient au rouge. Elle s'en rendit compte puisqu'elle était toute chaude, et plongea plus profondément son museau entre ses pattes pour que Darksky ne le remarque pas.

Elle espérait seulement qu'il ne l'eut pas remarqué. Simplement... Aucun mâle ne s'était encore penché sur Akiran de la sorte, jusqu'à se coucher contre elle. Une sensation nouvelle alimentait son corps, mais elle ne le sentait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 6 Avr 2015 - 11:02

Les tremblements de la louve s'espaçaient et elle semblait se détendre. L'effet que le mâle avait eu sur elle était immédiat. Son corps s'apaisait lentement. La jeune printanière paraissait tout de même nerveuse. Elle reprenait son calme et elle répondit au loup d'une voix incertaine :

- Je... Je ne sais pas, oublie ça.

Oublier ? C'est justement ce que le loup n'allait pas faire. Elle ne connaissait même pas la raison de ce malaise et elle pensait qu'oublier serait la meilleure solution. Plus elle tenterait d'effacer toute trace de cet incident et plus il s'avérerait récurrent. Darksky n'avait que quelques bases en matière de médecine et de guérison mais il savait que ce qui mettait la louve dans cet état ne pouvait être quelque chose de positif. Mais pour lui, il ne s'agissait de rien d'important. Le loup était quelqu'un de froid et d'égoïste même si pour l'instant Akiran ne pouvait s'en douter. En l'espace de quelques minutes, il était devenu doux et chaleureux... presque attentionné. Mais il était loin d'être comme ça tous les jours...

- Il y a forcément une raison et ce n'est pas moi qui vais t'en trouver une... dit le loup d'une voix toujours calme et apaisante.

Le printanier tourna la tête vers la femelle... "Elle rougit ?!" Le mâle crut en effet voir un début de rougissement avant qu'elle ne cache davantage son museau sous ses pattes. Darksky ne cachait pas son sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Lun 6 Avr 2015 - 13:17




Flamboyant mais pourtant glacial. |ft. Darksky|

by ashling sur epicode




Le mâle ne semblait pas vouloir oublier ça. Quelle déception, il faudra qu'elle affronte ses congénères au sujet de... De ses crises. Enfin, ses crises qui se faisaient de plus en plus habituelles maintenant. Ses griffes crissèrent nerveusement sur la pierre. Il continua alors, d'une voix encore plus douce que la normale. Elle ne l'avait jamais vu comme ça.

"- Il y a forcément une raison et ce n'est pas moi qui vais t'en trouver une..."

Une raison... Il devrait y en avoir une ? Akiran l'ignorait. Sa voix la calmait de plus en plus, et bientôt Akiran eut l'impression de se sentir mieux. Ses yeux reprirent leur couleur étincelante. Personne ne l'avait encore calmée de la sorte, lors de ses crises. Habituellement, on lui conseillait d'aller voir un guérisseur, et c'est tout.

"- Je ne sais vraiment pas."

Son teint reprenait des couleurs, et après que son rougissement progressif eut disparu, elle remarqua le sourire amusé du mâle. Eh oui, il l'avait remarqué. Elle put alors relever son museau vers le mâle, ses yeux ayant reprit leur belle couleur azurée habituelle. Couchée sur le ventre, elle se rappela où ils étaient. Dehors, il avait cessé de pleuvoir, et elle ne voulait pas retenir le loup plus longtemps, sachant bien évidemment qu'il avait d'autres choses plus importantes à faire que de rassurer une louve qui changeait d'esprit à chaque minute.

"-Tu sais, si tu veux partir, tu peux..."

Sa voix resta en suspens. Elle ne voulait pas qu'il parte, mais elle devait se montrer désintéressée. De toute manière, si il partait, elle resterait dans la grotte, et se laisserait sûrement mourir. Ou bien elle passerait sa vie ici, laissant la folie guider ses pas jusqu'à la fin de sa vie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 18 Avr 2015 - 15:52

Le rythme de la pluie s'adoucissait jusqu'à disparaître complètement. Maintenant, tout était humide dehors. Ça sentait la pluie, l'herbe et la terre mouillée : une odeur de minéraux traînait dans l'air. La louve et le loup printanier était toujours dans l'entrée de la grotte, allongée à côté de la louve qui, lentement, redevenait calme. Ses réponses aux questions du mâle n'étaient pas très sure...

- Je ne sais vraiment pas.

Oui, elle ne savait pas et ça se voyait. Elle paraissait un peu perdue même si elle était redevenue plus sereine. Elle regarda le mâle de ses yeux bleu qui avaient déjà repris plus de couleur et d'éclat. Elle ne rougissait plus mais le mâle gardait son sourire amusé. Il la regarda un instant de ses yeux d'un bleu, insistant, plus foncé que les siens... un bleu un peu sombre qui reflétait la couleur d'une âme tout aussi sombre mais que le loup parvenait à cacher avec talent. Darksky détourna ensuite le regard, un sourire en coin : la louve avait changé de caractère depuis le début. Ce n'est peut-être pas son caractère qui avait changé mais plutôt son attitude... Elle avait toujours l'air de n'être pas du genre à se laisser marcher sur les pattes mais elle semblait bien plus sensible. C'était sûrement une autre face d'elle même.

-Tu sais, si tu veux partir, tu peux...

La jeune louve ne semblait pas vouloir retenir le loup plus longtemps que ça. Mais le mâle savait très bien qu'elle ne voulait pas réellement qu'il s'en aille. De toute façon, le loup n'était pas pressé, il n'avait rien à faire d'autre alors il pouvait très bien rester et attendre que la louve se sente bien. Parce qu'elle n'avait pas réellement l'air d'aller mieux. Elle semblait un peu affaiblie et pas vraiment en forme... Le mâle ne pensait pas que la laisser serait la bonne solution.

- Il n'y a rien qui m'attend. Je peux rester, ne t'inquiète pas, cela ne me pause aucun problème, jeune louve...

Le mâle avait toujours une voix douce et apaisante. Il était capable d'être très calme même si la plupart du temps, il ne l'était pas. Sa colère, il la montrait d'ailleurs très souvent, bien plus que sa douceur... mais la jeune Akiran s'en rendrait compte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 19 Avr 2015 - 18:38




Flamboyant mais pourtant glacial. |ft. Darksky|

by ashling sur epicode




Une question retournait à présent l'esprit d'Akiran, le visage penché au dessus du sol de la grotte. Ses paupières se soulevaient puis s'abaissaient en rythme. Elle avait vraiment l'air d'une loupiote sans défense, aujourd'hui. Le mâle en profiterai sûrement, mais il ne fallait pas qu'elle s'abaisse à son niveau. De plus, il se moquait sûrement intérieurement d'elle. Enfin, c'est ce qu'elle pensait. Sa rage de se montrer aussi faible devant un printanier grandissait de plus en plus en elle, et elle eut du mal à la contenir. Mais elle y parvenut finalement, retenant un grand soupir souhaitant se faufiler entre ses crocs. Le mâle lui répondit alors, d'une voix encore plus douce que la normale, à peine audible.

"-Il n'y a rien qui m'attend. Je peux rester, ne t'inquiète pas, cela ne me pause aucun problème, jeune louve..."

Il fallait vraiment qu'elle se reprenne en main. Elle releva vivement sa tête, et la tourna vers le mâle d'un air un peu plus sérieux. Elle ne pouvait plus détacher ses yeux azurs de ceux, bleus marines, du mâle. Elle cligna lentement des yeux, laissant ses cils balayer le bas des pupilles, puis les releva. La noire enfouit de nouveau son museau sous ses pattes croisées, mais laissa son museau du côté du mâle pour l'instant. Ses bracelets argentés émettaient un léger cliquetis sur le sol dur de la grotte. Elle continua donc, la voix posée et calme.

"-Hurrmh...Merci de m'avoir soutenue."

Moi même je ne sais pas ce qui lui a pris. Elle avança son museau noirâtre vers le mâle et déposa un baiser sur sa joue. Cette fois-ci, elle ne rougit pas. Certes, cela était dur, mais elle contenait sa honte bien au fond d'elle. Ses oreilles s'agitèrent de nouveau pour dégager sa honte qui commençait à lui ronger l'intérieur d'elle. Ses prunelles scintillèrent dans le noir et elle rangea de nouveau sa tête sous ses pattes, toujours du côté du mâle. Elle le regardait avec un petit sourire en coin, signe qu'elle ne regrettait pas le moins du monde ce qu'elle avait fait. En réalité, elle aurait tout donné pour que ce moment soit plus long, mais bon, elle ne pouvait pas demander la lune. Il avait sûrement déjà dû avoir une aventure amoureuse avec quelqu'un, mais Akiran ne s'en souciait pas. Des auréoles rouges apparurent de nouveau sur ses joues, et elle ne put pas les stopper cette fois-ci. Ses traits fins et son pelage foncé la rendaient incroyablement belle, et sa honte la rendait encore plus délicieuse à regarder.

HRPG:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 25 Avr 2015 - 12:11

Hors RP:
 

Tout était si calme dans la grotte. L'extérieur était si loin des deux loups mais aucun d'eux ne semblaient s'en rendre compte. La louve semblait bien plus calme à présent. Enfin c'est ce que le loup voyait. Il n'était pas impossible qu'elle se pose un nombre incalculable de question ou même qu'elle se méfie du mâle. On ne devait éliminer aucune possibilité sinon on ne peut pas éspérer tout contrôler... Le loup aussi semblait détendu. Mais rien ne prouvait qu'il l'était tout autant intérieurement. Oui, la voix de Darksky était trompeuse, tout autant que son regard et son attitude tout entière. Lui-même ne savait pas s'il aurait aimé être différent, moins faux, moins détaché des autres. Il fut un temps où il était comme ça... il y a bien longtemps. Darksky avait maintenant perdu toute sa sensibilité.

Il semblait tout de même plus calme à présent. On aurait pu se demander s'il l'était vraiment. Même lui ne le savait pas réellement. Bref, il se concentrait un peu plus sur ce qu'il se passait. La jeune printanière le regardait dans les yeux. Ell avait des yeux d'une couleur bleu azur. Des yeux d'une telle clarté signifiait, pour le loup, que la petite louve grise ne pouvait avoir qu'un coeur pur... en tout cas plus pur que le sien. Akiran reposa sa tête sur ses pattes avant de dire d'une voix douce :

"-Hurrmh...Merci de m'avoir soutenue."

Reconnaissante ? C'est le moins qu'on puisse dire. La jeune Akiran déposa un baiser sur la joue du mâle, surprenant, innatendu... Mais il était loin de déplaire au mâle. C'est juste qu'il ne s'y attendait, pour une fois. Le mâle regardait la louve dont les yeux étaient toujours plus pétillant. Elle avait reposé son museau dans ses pattes et elle continuait de le fixer, un sourire au coin des lèvres. Un sourire se forma aussi sur le visage du mâle. Mais ce n'était pas un sourire moqueur ou amusé... c'était étrange et indéfinissable.

- De rien, douce louve... dit le loup avant de regarder dehors. Je n'aurais pas pu te laisser... je peux être sans coeur mais pas tout le temps non plus...

Le loup reconnaissait qu'il pouvait être sans coeur mais c'était loin d'être l'exacte vérité... en faite il  était tout le temps sans coeur... Mais ce n'était pas la chose la plus importante à relever dans ce qu'il avait dit... Le printanier avait dit "douve louve" pour désigner Akiran... La louve pouvait l'interpréter comme elle le voulait mais le mâle savait ce que cela signifiait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 25 Avr 2015 - 14:59




Flamboyant mais pourtant glacial. |ft. Darksky|

by ashling sur epicode




Un grand silence pesa dans la grotte, et, comme pour briser ce temps perdu et redonner le sourire à Akiran, le mâle sourit de nouveau. Mais même la femelle ne put déchiffrer ce qu'il ressentait à travers ce sourire. Était ce un faux ? Elle ne pouvait le distinguer, mais l'aurait bien voulu. Il poursuivit toujours en employant cette douce voix qu'elle n'avait jamais entendu auparavant.

"- De rien, douce louve... Je n'aurais pas pu te laisser... je peux être sans coeur mais pas tout le temps non plus..."

Entre deux phrases, le mâle dirigea son museau grisâtre vers l'extérieur. Avait il vraiment envie de s'en aller, en fin de compte ? Qu'importe, il l'avait nommée "douce louve". Akiran se posait mille questions à ce sujet. Était il sincère, ou bien essayait il de paraître gentlemen pour l'utiliser plus facilement ? Son présent changeait beaucoup de son passé. Akiran se remémora les instants qu'elle avait subi lors de sa première rencontre. Peureuse, effrayée, soumise. Voilà les adjectifs qui la qualifiaient jadis. Et aujourd'hui, ses lèvres avaient effleuré la joue d'un mâle. Cela la changeait plus que tout. Elle n'avait absolument rien à dire, et n'avait pas envie de se ridiculiser en sortant quelque chose d'idiot.

Un courant d'air froid s'infiltra dans la pièce, arrachant quelques frissonnements à la femelle, toujours couchée les pattes repliées sous elle. Elle n'avait qu'une envie : Se rapprocher de Darksky. Dans tous les sens du terme. A quoi bon essayer, de toute manière, il s'écarterait sûrement. Elle tourna la tête du côté du mur opposé, et vrilla son regard dessus. Puis, elle retourna son museau du côté du mâle, toujours sans dire un mot. Son expression était neutre, mais cela se voyait bien que ce que le mâle lui avait dit l'avait touchée. Ce n'était pas du tout du genre d'Akiran d'être ainsi sensible, mais là... C'était différent. Complètement différent. On ne pourrait pas qualifier ça d'amour, non...? A moins que ? Ou peut être une attirance involontaire ? Elle n'en avait strictement aucune idée. Aucune.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mar 5 Mai 2015 - 10:28



Le vent venu de l'extérieur s'engouffra dans la grotte créant un bruit inquiétant mais moins oppressant que le silence qui régnait déjà entre les deux loups. Le mâle se fichait de ce calme peu rassurant, il y était habitué mais la louve ne devait pas se sentir aussi tranquille que le loup. Après tout, ce n'était qu'une femelle face à un mâle plus grand, plus fort qu'elle et également très mystérieux... De plus, la louve ne connaissait rien du mâle. Qu'est ce qui lui prouvait qu'il n'avait que de bonnes intentions ? Rien... absolument rien... En faite, il était même capable de montrer un caractère qui n'était pas du tout le sien sans qu'elle ne s'en aperçoive. Il pouvait même complètement retourné la situation et mettre en péril la sécurité de la louve... La louve était bien plus faible à ce moment qu'elle aurait pu le penser...

Mais le mâle ne comptait rien faire de mal pour le moment. Il continuait de se montrer doux et bienveillant avec la jeune louve et ainsi, elle continuerait de se montrer confiante, calme mais aussi crédule et elle se sentirait toujours plus en sécurité... Mais à quoi cela lui aurait-il servi de se montrer méfiante et distante...? Pour l'instant, on ne pouvait rien dire parce que c'était trop tôt pour émettre une quelconque hypothèse sur ce qu'il se passera... Personne ne pouvait prévoir ce que le sombre mâle allait faire...

La jeune louve ne disait rien et le silence s'installait de plus en plus. On sentait bien comme une sorte de malaise, de stress venant de la louve. Le mâle était plutôt détendu. Ce genre de situation ne le mettait pas le moins du monde mal à l'aise. En faite, il aurait même aimer continuer à tourmenter l'esprit de la jeune printanière en restant silencieux et mystérieux... Torturer les esprits était son jeu préféré... mais il ne devait pas céder à cette tentation... ce n'était vraiment pas facile de résister...

Le mâle, toujours allongé à côté de la jeune louve, tourna la tête vers celle-ci, le menton poser sur ses pattes. Son intense regard bleu foncé transperça celui de la jeune louve, d'une jolie couleur bleu azur. Il avait un étrange regard presque langoureux et que l'on pouvait facilement trouver oppressant tandis que son sourire visait à déstabiliser la jeune Akiran, doux mais légèrement amusé décrivant bien l'attitude générale du loup. Son regard se baladait sur le visage de la jeune louve, l'analysant, le détaillant, le contemplant. Un courant d'air froid entra dans la grotte, faisant frissonner la jeune louve. Le mâle cessa de fixer la jeune louve et il redressa le buste, se trouvant maintenant plus grand que la louve. Il ne souhaitait pas la déstabiliser plus qu'il ne l'avait déjà fait. Elle devait se poser une multitude de questions et la mâle se réjouissait d'avoir semer autant de doute dans son esprit... D'ailleurs, il était tellement concentré qu'il avait relâcher la pression qu’exerçait son pouvoir sur celui de la jeune louve... Elle était libre de l'utiliser mais il ne pensait pas qu'elle le ferait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Mer 6 Mai 2015 - 20:19




Flamboyant mais pourtant glacial. |ft.Darksky|

by ashling sur epicode




Le mâle tournait la tête vers la femelle qui avait le regard rivé au sol. Elle entendait une goutte d'eau tomber incessamment d'une stalactite et glisser jusqu'à elle. Elle l'atteint de la patte avant, la laissant glisser le long de ses coussinets. Elle pivota brusquement le museau vers lui, sentant un regard sur elle. Il sembla la détailler, particulièrement sur le visage. Qu'avait elle de si particulier ? Ho, ses marques peut-être ? Non, non. Akiran se détendait, cela se voyait dans ses yeux. Darksky se leva, se redressant au maximum, étant maintenant plus grand que la femelle. Elle leva ses yeux vers lui et continua de le fixer, mais rabaissa son regard au moment où elle sentit qu'il libéra le pouvoir mental d'Akiran. Si il haïssait à ce point qu'on fouille dans ses pensées, il se détendait également, si il avait lâché l'emprise qu'il avait sur elle.

Un silence pesait sur les deux canidés, dont Akiran qui ne bougeait plus, et fixait maintenant les autres gouttes tombant du plafond. Ce silence la gênait. Pas dans le sens timidité, mais plutôt...Par ennui. Elle avait vécu la majorité de sa vie avec comme seul compagnon le calme ainsi que la solitude. Notre protagoniste brisa donc ce silence en engageant la discussion, mais en souriant d'un air innocent et malicieux cette fois-ci. Ah, ce qu'elle aimait jouer à la rusée. Enfin, c'est ce qu'elle était, bien évidemment.

"Hm. Et, sinon ? Ta vie, tu l'as vécue comment ?"

Peut-être auraient ils l'occasion d'en apprendre plus l'un sur l'autre ? Néanmoins, cette fois-ci, elle ne détacha pas son regard du sien, et n'effaça pas son sourire. Une idée lui traversa l'esprit. Elle brûlait d'envie de sonder ses pensées pour comprendre ce qu'il voulait dire ou bien ce qu'il cachait en ce moment même. Pourrait-il être son jouet ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Jeu 7 Mai 2015 - 14:11

Le silence continuait de s'installer mais cela ne gênait en rien le loup qui aimait le calme. Il était habitué à la solitude et la compagnie des autres ne lui avait servi à rien jusqu'à présent. En revanche, la louve ne semblait pas apprécier l'inquiétant calme qui était présent dans la grotte ; le mâle le sentait. D'ailleurs, elle ne mit pas longtemps avant de tenter de briser cette oppressante tranquillité...

- Hm. Et, sinon ? Ta vie, tu l'as vécue comment ?

Le mâle regarda la femelle qui portait à ses lèvres un sourire malicieux et à la fois un peu enfantin. Elle avait comme une lueur de défi dans le regard. Darksky étudia attentivement son regard et son sourire. Cette question était loin d'être simple pour lui... Le loup se rendit également compte qu'il avait relâcher son pouvoir et, donc, qu'Akiran était libre d'utiliser sa capacité de lire dans les pensées, à tout moment. Le grand mâle gris hésita à réutiliser son don de blocage de pouvoir... Mais cela l'avait déjà un peu affaiblit ; il avait maintenant un léger mal de tête... Le mâle décida de prendre le risque de ne pas bloquer le pouvoir de la femelle même s'il savait qu'elle pouvait l'utiliser... En faite, il voulait la défier et savoir si elle céderait à la tentation ou bien si elle choisirai de ne rien faire et de rester sage... Cherche la réponse toi-même si tu l'oses... dit-il, intérieurement. Le mâle arborait maintenant un regard et un sourire provocateur.

Le mâle lâcha un petit rire amusé après avoir entendu sa question. Il regarda dehors et laissa passer un long silence. Il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir répondre... N'allait-il rien dire ou bien raconter quelque chose qui n'était pas du tout vrai ou alors un fait déformé, loin de la vérité... Darksky avait toujours évité les questions sur sa vie pour diverses raisons... Des raisons qu'il ne donnerait pas, non plus. Il regarda à nouveau la louve et se décida à répondre avec un regard et un sourire amusés et intrigants...

- Voilà une question intéressante... dit-il d'une voix tout aussi étrange que son regard avant de poser une question à son tour, sans même avoir répondu à la louve. Et toi, d'où viens-tu ? As-tu de la famille ? Que t'est-il arrivé dans ta vie...?

Darksky ne comptait pas répondre à la question d'Akiran. Il n'avait pas l'intention de raconter son histoire à qui que ce soit. Il voulait rester mystérieux et inconnu même pour les gens qui pensaient être proche de lui... En faite, il avait plusieurs craintes et il n'aimait pas qu'on le sache...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: